jeudi 28 mars 2019

Yves Cochet est un Survivaliste

8 commentaires:

  1. Je ne sais plus trop quoi penser de tout ça, Les gens se manifestent quand ils n'ont plus à manger et c'est déjà le cas dans pas mal de parties du monde à cause de récoltes insuffisantes, manque d'eau.... Alors est ce la conséquence d'utilisation abusive d'énergie, facile d’accès jusqu'à je ne sais quand.

    RépondreSupprimer
  2. Parfait exemple de notre elite, je suppose que sa retraite et la maison ont ete payees par le contribuable. Qu'a t'il fait ?
    Bonne chance a station IX il faudra bien resister !!!

    RépondreSupprimer
  3. Il n'empêche que ces derniers temps on en entend de plus en plus parler,que ce soit dans les journaux ou paraît il à la télé ( pour ceux qui la regardent encore),sorte d'effet de "mode" en partie lancée par Hulot.

    On entend beaucoup parler de Pablo Servigne aussi,son approche plutôt gauchiste de l'effondrement probable plaît aux médias car il ne parle jamais d'armes ni de défense et pense qu'en cas de crise c'est le bon côté de l'homme qui ressort.

    On voit bien qu'il n'a jamais vu de pays en guerre...La Bosnie m'a montré ce que l'homme peut faire aux hommes et je ne suis pas le seul à avoir vu cela parmi ceux qui vous suivent.

    Le bon côté de ces personnalités politiquement présentables c'est qu'ils peuvent réveiller pas mal de monde de part la plus grande audience qui leur est donné,ensuite ceux qui ne se rendormiront pas auront peut être envie de creuser plus profondément.
    Merci pour votre travail ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Le même Cochet qui nous dit que pour toutes les raisons qu'il indique ici, il faut faire moins d'enfants, ce qui permettrait d'accueillir les "migrants" (qui eux ne font pas du tout d'enfants et ne succombent jamais aux attraits de la société d'hyperconsommation, comme chacun sait)…

    RépondreSupprimer
  5. J'ai bien peur qu'en cas de "collapse" lui et sa famille soient les premières victimes des furies que cela déclenchera...L'homme ne peut pas survivre tout seul dans un ilot "sécurisé" en terme de besoin vital.Il faut de l'entraide et du partage pour pouvoir espérer survivre dans un effondrement sociétal. L'histoire ainsi que des événements récents nous l'on indiqué... Mais je pense qu'il y a pensé aussi...

    RépondreSupprimer
  6. il y a très longtemps que je vois que notre société a pris un drôle de chemin .
    Il a raison le mec .

    RépondreSupprimer
  7. Je voudrais rajouter que Yves Cochet a déclaré dans un entretien paru dans l'Obs du 03/01/2019 à la question : "Faut-il freiner la croissance démographique pour sauver le climat ?
    (…) Il nous faut aussi prendre en compte la démographie. Or, c’est un truisme de le dire : pour réduire le nombre d’habitants sur terre, il faut faire moins d’enfants.
    Faut-il donc limiter les naissances ?
    (…) Je propose de renverser notre politique d’incitation à la natalité, en inversant la logique des allocations familiales. Plus vous avez d’enfants, plus vos allocations diminuent jusqu’à disparaître à partir de la troisième naissance !
    Est-ce à la France de faire le plus d’efforts ?
    Lorsque l’on assume d’être “néomalthusien”, on est vite accusé de racisme ou d’élitisme. Je précise donc que je ne vise pas les pays les plus pauvres, qui font plus d’enfants que les autres. Au contraire. Les pays riches sont les premiers à devoir décroître démographiquement. Ce sont eux qui ont le mode de vie le plus polluant.
    Par ailleurs, limiter nos naissances nous permettrait de mieux accueillir les migrants qui frappent à nos portes."
    Tout à coup le personnage est beaucoup moins sympathique ou faut-il l'excuser parce qu'il est dans son petit monde écolo et qu'il n'a pas les codes sociaux comme on dirait pour la diversité ?

    RépondreSupprimer