vendredi 11 mai 2018

Adieu Paysans

7 commentaires:

  1. Non pas adieu ! Nous sommes de retour... peut être pas nombreux dans l'immédiat, mais volontaires ! je viens d'ouvrir ma ferme maraîchère comme tu as ouvert ta ferme urbaine ! Nous sommes nombreux à viser la résilience et l'autonomie... ils ne se disent pas survivalistes, moi si... mais je t'assure qu'ils en ont l'esprit !

    RépondreSupprimer
  2. Non pas adieu ! Avec l'autorisation par l'europe de la commercialisation des semences anciennes, nous serons encore plus nombreux à vouloir changer de vie et à créer ces micro-fermes qui nous permettront d'être autonome et de commercer localement afin de faire revivre un lien social qui se détricote.
    Nous venons d'acquérir une petite bâtisse à rénover avec quelques hectares de prés et de forêt pour viser le même objectif de résilience.
    Je pense qu'il existera d'un côté une agriculture de masse, produisant à l'aide de produits phytosanitaires toutes les ressources nécessaires à l'industrie agroalimentaire qui nourrit les villes et d'autre part une multiplication des micro-fermes "bio" (je n'aime pas trop ce terme mais bon) en périphérie des villes et dans les campagnes ... jusqu'à ce que l'agriculture industrielle s'effondre faute de ressources "chimiques" et de qualité de sol suffisante pour assurer les besoins sans cesse en augmentation.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Volwest, plus qu'un symbole de résilience, nos racines.

    RépondreSupprimer
  4. si tous le monde faisais ca permaculture, toiticulture etc ca serait adieux paysan mais dans le bon sens

    RépondreSupprimer
  5. Je vais acheter mes plants chez des amis du village qui ont mon âge (une bonne trentaine), ils vendent leurs légumes et fruits bio en direct; dans le même petit hameau j'achète mon beurre chez des agriculteurs bio du même âge. Ce sont des micro-exploitations à l'ancienne et sans produits, par des jeunes.
    Mon cousin de 30 ans se forme au maraîchage.
    Tout n'est pas si noir ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cette vidéo très interessante, qui montre bien les leviers utilisés pour tenir les paysans par les cou***es... et c'est transposable à bien des domaines... ce qui me conforte un peu plus chaque jour dans ma volonté de résilience. A partager!

    RépondreSupprimer