vendredi 1 septembre 2017

La Serre - Les Fondations




Quel que soit notre climat, l’intégration d’une serre a nos stratégies de résilience alimentaire est une décision centrale a toute intention d’enracinement durable.

Selon notre budget, nos savoirs faire ou encore notre espace, cette serre peut prendre une multitude de forme, plus ou moins complexe, plus ou moins grande, plus ou moins durable, plus ou moins efficace…





Pour nous dans le Montana et en zone 4, la serre doit être la plus efficace possible pour espérer optimiser le cycle annuel de production alimentaire.



Un ami paysan du coin, avec l’aide d’un architecte, a mis au point un design de serre qu’il utilise a sa ferme, et vend aux paysans locaux.

Entre autre, cette serre doit:

- Être la plus efficace possible et la moins chère possible.
- Posséder un système de ventilation et de chauffage.
- Être durable mais modulable.
- Pouvoir se construire simplement et rapidement seul ou a deux.

Ayant fait ses preuves sur le terrain, c’est donc sur ce design que notre serre se calque.



1. Les fondations.


Les fondations restent simplifiées et épurées pour que la construction soit rapide et la moins chère possible.

La première étape est d’aplatir le terrain pour y déposer des membres de 10 x 10cm en cèdre d’Alaska.
L’utilisation du bois a même le sol peut paraître douteuse, mais certains bois, comme le cèdre d’Alaska, ont des durées de vies largement supérieurs aux nôtres: je vais mourir avant cette serre !




 

Les membres de 10 x 10cm installés a la dimension de la serre (la notre fait 3,50 x 5 mètres), ils sont encrés au sol par 4 attaches en acier coulés dans 80cm de béton.

Ce système permet, au besoin, de séparer la serre de son système d’encrage, et de la bouger.





 


Quatre nouveaux membres de 10 x 10cm viennent s’ajouter en formant un deuxième étage de cèdre d’Alaska. Ce deuxième étage est sécurisé a l’aide de visses a bois de 15cm.

 Le cadre posé, un grillage en acier est installé et cloué aux parois pour empêcher le monde animal de pénétrer a l’intérieur de la serre et de voler nos choux de Bruxelles.




L’étape suivante consiste a remplir les 20cm de fondations de pierres. Ces pierres, d’abords de bonne taille puis plus petites pour la couche supérieur, servent non seulement de stabilisateur pour les fondations, mais aussi et surtout de “banque de chaleur”.

Le soleil va s’emmagasiner dans ces 20cm de pierre durant la journée, et cette chaleur sera restituée la nuit. 





A suivre…

16 commentaires:

  1. Salut, pas mal le système d'ancrage au sol, bien aussi les pierres comme source de chaleur mais donc pas de culture au sol ? uniquement en pot ou carré ?
    J'attends la suite, merci du partage.
    Tu feras un tuto sur la charpente ? ça devrait intéresser du monde et si tu as le temps à la fin un chiffrage pécuniaire , je me jetterais bien dans le truc mais pas vraiment de connaissance.
    Merci Volwest

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la suite devrait répondre a tes questions...
      :)

      Supprimer
  2. bonjour,
    super ces explications bien détaillées.
    j'aime beaucoup quand tu explique le pourquoi du comment. il vaut toujours mieux comprendre un système que le refaire "bêtement" à l'identique.
    ces explications (et celles à venir) serviront surement à bons nombres !
    surtout que ça peut se décliner en autre chose.
    encore une fois, merci Vol West.

    RépondreSupprimer
  3. Merci Vol !! Je vais retarder la construction de ma serre afin d'avoir plus d'idées 😉 je n'avais pas pensé au grillage au sol (je pensais mettre des vielles tuiles cassées sur 10-15cm) vivement la suite 😁

    RépondreSupprimer
  4. Une fois de plus, très intéressant, je ne savais pas pour le cèdre d’Alaska, classe 5 probablement?
    Membre de 10X10? Pas mal ;)

    RépondreSupprimer
  5. Impressionnant !! je n'y connais pas grand chose en "serre" mais j'attent la suite avec impatience :)

    RépondreSupprimer
  6. Jolie travail vol...tres instructif,,,par contre les choux de bruxelles...:-( !! Lol

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    un système de chauffage sera-t-il envisagé pour palier aux vigoureux hiver du Montana?
    Si oui, lequel? Rocket Stove ?
    encore merci de nous faire partager ce que vous avez le courage d'accomplir.

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour je me pose des questions pour le grillage, je comprend qu'il doit s'agir d'éviter les rongeurs ou autres bêtes qui creuserai pour entrer.
    Mais cela va empêcher aussi d'avoir des plantes au sol. Et les bêtes les plus gourmandes un grillage ne les empêchera pas (limaces, escargot, ect).

    RépondreSupprimer
  9. Merci Vol pour cet article et ce partage.
    Il est possible aussi de stocker un maximum de chaleur en plaçant en fond de serre par exemple des bidons noir remplis d'eau.
    As-tu pensé à l'aquaponie? pour quelques watts de plus tu auras en plus de légumes plantés a haute densité et du poissons frais. Autre avantage c'est que cette méthode de culture stock de gros volume d'eau et donc de masse thermique...

    Vivement la suite
    Amicalement

    RépondreSupprimer