mardi 18 juillet 2017

Ontario 499 - Le Air Force Survival Knife


Le Ontario (aussi fabriqué par Camillus) 499 AFSK est utilisé par plusieurs branches des forces armées américaines mais il a été principalement conçu pour la survie des pilotes de guerre. Le couteau, et notamment la “scie” sur son dos, est fait pour s’extirper de la cabine d’un avion, et donc “couper du métal”.

Il n’est cependant pas rare de retrouver ce couteau sur les soldats américains au Vietnam et encore aujourd’hui, pour un rôle plus large et combatif.




Le couteau est rustre, solide, confortable et surtout fonctionnel.

Les modifications sont souvent les mêmes pour optimiser et élargir le rôle de ce couteau bon marché: $40.

La double garde, parfaite pour s’attaquer au cockpit d’un avion de chasse ou venir piquer violemment un ennemi est généralement limée sur le dos du couteau pour pouvoir utiliser le pouce dans des situations de terrain comme par exemple le traitement du bois.


Le 499, de son surnom “le boulon” par les soldats pour la forme du pommeau, devient souvent un couteau simple garde pour une fonction plus "bushcraft"...

La seconde modification concerne la lame elle même et plus précisément le tranchant.

Le tranchant du 499 est adaptée a la découpe de l’aluminium…il ne sait pas bien faire le reste. Il n’est donc pas rare de voir le tranchant modifiée en lame convexe.


 - Mon 499 modifié -


D’une manière générale et pour le prix, le 499 est un couteau intéressant de part sa rusticité, sa forme de lame, la présence d’un pommeau “marteau” et une garde généreuse, même en simple.

L’étui en cuir est sans fioritures et fait le travail.

- Acier 1095
- Lame de 5 pouces
- Finition au phosphate









7 commentaires:

  1. Cool ce couteau! moi qui cherche un couteau rustique à tout faire, barbecue etc...et à avoir sur moi sans être gêné par sa présence, ça me paraît être le couteau parfait! Il n'y a pas beaucoup de revendeurs français, je vais peut-être le commander sur amazon!

    RépondreSupprimer
  2. A quoi servent les deux trous sur la partie supérieure de la garde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A y passer un cordon pour qu'il ne s'échappe pas quand on le tient, j'imagine.

      Mon 1er "vrai" couteau, acheté quand j'avais 15 ans (46 aujourd'hui).

      Supprimer
  3. D'après un site de vente les trous ça serait pour mettre une dragonne.

    RépondreSupprimer
  4. Slaut à tous et Merci à Vol West pour son remarquable travail qui est une mine de connaissances et qui aide aussi à raisonner différemment.
    Ceci étant posé, je ne suis pas d'accord concernant le couteau en question. Je l'ai traîné des années pour des raisons sentimentales mais il "ne fait pas le job".

    Les dents au dos ne sont pas assez agressives et ne viennent pas à bout d'une structure d'aéronef (testé sur un hélico crashé)
    La pointe est fragile et si elle peut facilement occire un ennemi elle va souffrir dans tous les autres usages y compris celui qui consiste à se sortir de la carlingue dont on est resté prisonnier.
    La liaison lame/soie est en angle à 90° est peut facilement casser dans un usage "bourrin".
    Le pommeau déséquilibre l'ensemble vers l'arrière donnant peu d'impact aux coupes à la volée.
    Les couteaux de survie de pilote de chez fallkniven sont bien plus adaptés. Vous me direz qu'ils coûtent une blinde mais il y aurait moyen de reproduire le même design avec un acier 1095 et une production économique
    C'est bien la première fois que je suis en désaccord avec vil west dont j'admire le travail mais c'est un peu à cause (ou grâce à) ce même travail que j'ai changé d'avis sur ce couteau...
    Stay safe et surtout continue à éclairer nos lanternes

    RépondreSupprimer
  5. J'en profite pour rajouter qu'il y avait (du temps où je les fréquentais) des crash axe dans les aéronefs militaires qui sont bien plus adaptées pour découper et s'extraire de la structure. Exception faite évidement des avions de chasse dont la porte de sortie étant l'ejection....

    RépondreSupprimer