lundi 19 juin 2017

Micro Production Survivaliste


Pour venir optimiser nos stratégies de résilience alimentaire familiale comme par exemple le stockage intelligent, le troc a l’échelle locale, la cueillette, la chasse ou encore la production personnelle au travers de la mise en place d’un jardin potager basé sur des principes de Polyculture et de Permaculture…nous avons décidé d’intégrer a notre Ferme Urbaine quatre poules pondeuses et deux ruches.

En terme de complémentarité au jardin potager traditionnel, il y a une multitude de choix possibles selon notre environnement, notre climat, la taille de notre exploitation, nos besoins, nos envies, mais aussi les loi locales concernant la présence de certaines espèces animales.

Souvent, les Survivalistes s’orientent vers des espèces solides et qui ne demandent ni trop de place ni trop d’effort. Les poules, les canards, les cailles, les lapins et les abeilles…sont des solutions particulièrement privilégiées.





Pour nos abeilles, nous avons intégré 2 ruches de Carnioliennes…une abeille peu agressive, velue et de grande taille avec une longue langue qui lui permet d’atteindre une plus large gamme de nectars.

Principalement, nous avons intégré cette abeille venant de Slovénie car elle est habituée aux hivers rudes de haute montagne. C'est la race qui a la plus forte capacité à hiverner, et elle se développe rapidement au printemps: parfait pour le Montana.





Pour nos poules nous avons intégré 4 races différentes:

1. Une “Plymouth”…Originaire des Etats-Unis (son origine remonte vers 1860) dans la région de la Nouvelle Angleterre, elle serait le résultat de croisements de Poule Cochin, poule Dominicaine, Java Américaine et Brahma. Elle est importée en Europe vers 1880.

Notre Plymouth est une poule a la personnalité sympathique (ma préférée) facile a maintenir.




2. Une “Golden Sex Link”…soit une poule hybride très bonne pondeuse (300/ans). Notre Sex Link est notre poule “clown de la classe”.




3.Une “Rhode-Island”…typique aux États-Unis. Elle est très présente aux US de part sa forte productivité.

Notre Rhode-Island est la plus timide et la plus sensible a son environnement. Elle est aussi la plus “domestiquée”.




4. Une “Leghorn” (aussi appelée “Italienne” ou “Poule de Livourne”)…est un ensemble de races de poule domestique des plus répandues dans le monde, qui sert souvent dans la création de souches de poules pondeuses industrielles (70% des effectifs de pondeuses sont issues de cette race).

Originaire d’Italie, les premières Leghorn sont importées en 1853 en Amérique et s’appellent d’abord “Italiennes”. En 1865, elles adoptent le nom de Leghorn, la version anglaise du nom de la ville de Livourne.

Du fait de sa renommée internationale et de sa grande diffusion, la Leghorn a été sélectionnées et “améliorée” dans divers pays, aboutissant a 4 types de Leghorns:

- La poule de Livourne, soit la forme d’origine de la race.
- L’Italienne (la Leghorn Moderne), sélectionnée en Allemagne.
- La Leghorn Américaine (la notre).
- La Leghorn Anglaise.

C'est une volaille de type méditerranéen, svelte, vive, à l'ossature fine et grande pondeuse d’œufs à coquille blanche (très appréciés en Amérique du Nord).

La notre est la patronne du poulailler. Elle a une attitude “de merde”…On a l’impression qu’elle passe ses journées a dire au monde “Vaffanculo a chi t'è morto”. Mais j’aime bien son énergie exploratrice.


 

13 commentaires:

  1. Belles poules de compétitions lol ! Bravo Vol West !

    RépondreSupprimer
  2. Salut Vol.
    Pourrais-tu nous montrer ce que tu utilises comme poulailler?
    Que fais-tu des fientes? engrais pour le potager?

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le poulailler est en photo et en video déjà...
      Sinon pour les fientes ça va dans le fumier.
      :)

      Supprimer
  3. envisage tu d'avoir plus de poules par la suites, et serait ce vraiment utile ou 4 est suffisant?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la base nous en voulions 3.
      POUR NOUS, 4 est largement suffisant !
      :)

      Supprimer
  4. Super les poulettes,chez nous la mairie nous offre un poulailler pour réduire nos déchets ménager et nous propose deux poules à 12 euros dans la foulée.c'est carrément cool. Ça aide bien dans notre engagement de projet en permaculture.😊

    RépondreSupprimer
  5. Tu sembles beaucoup t'attacher à ces poules, ça va être d'autant plus dur quand il faudra les passer à la casserole :/

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Juste un petit mot mais le passage en Italien avec la photo de la poule est juste parfait j'ai bien rit devant mon laptop. Continue tes beaux projets. Take Care Vol!

    RépondreSupprimer
  8. Salut Volwest,

    Mec tu ferais mieux d'intégrer la perspective vegan dans ton système. Je te respecte un max, et j'attache du crédit au recours à la violence en situation d'effondrement de normalité. Sujet sur lequel tu m'apprends tellement...

    Mais tu sais, lorsque ta fille ou ta femme, te dit qu'elle ne veut plus consommer de produits animaux, par respect, sachant qu'on vit la 6ème extinction de masse, qu'il faut 18 ha pour nourrir une famille de carniste et environ 7500 m² pour nourrir une famille de vegan... le réflexe survivaliste c'est quoi ? Pouvoir être vegan ! Les poules sont intéressantes pour la fertilisation des cultures avec leurs fientes, mais oublions l'élevage de poule svp. Es-tu d'accord ?

    Respect

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Non je ne suis pas d'accord. C'est trop simpliste comme raisonnement et la réalité est bien plus complexe...

      J'ai écrit un article sur le sujet: la connexion alimentaire.

      PS: les poules c'est aussi des œufs et le recyclage des déchets...entre autre.

      :)

      Supprimer