jeudi 19 janvier 2017

Kira


" La sombre forêt de résineux se resserrait de chaque côté du fleuve gelé. Les arbres, qu’une récente bourrasque avait dépouillés de leur blanche couverture de givre, semblaient se pencher les uns vers les autres, ténébreux et inquiétants dans le jour blafard. C’était le règne du silence et de la solitude, un monde figé, si froid et si désolé qu’il se situait au-delà même de toute tristesse. En fait, on y percevait plutôt comme l’ébauche d’un rire, un rire amer pareil à celui du Sphinx, un rire sinistre et angoissant participant de l’inéluctable. C’était l’impérieuse et indicible sagesse de l’éternité qui manifestait sa dérision à l’égard de la vie et de ses vaines entreprises. C’était l’immensité sauvage et glacée du Grand Nord. ”

Croc-Blanc - Jack London




7 commentaires:

  1. Mon père m'a offert l'appel de la forêt de Jack London quand j'avais 10 ans.Inoubliable! Mon père avait un visa permanent pour les États-Unis,un baccalauréat américain et il s'est rendu souvent au Canada. J'aime beaucoup ce blog pour les photos de la verte qui est souvent la blanche en hiver. La nature sauvage du Montana est magnifiquement belle et les photos de Volwest la sublime encore plus. Plus près de chez moi il y a les Pyrénées qui sont eux aussi d'une rare beauté quand ils sont enneigés.Encore des photos de tes sorties que j'attends avec impatience avant une virée moi aussi dans les Pyrénées. Les armes et le survivalisme sont une partie intéressante de ce blog et le matériel présenté pour parcourir la verte parfois blanche l'hiver ,me rappelle mon père et ses magasins de sports style "au vieux campeur".Beaucoup de point commun entre mon père hélas disparu et Volwest . Continues de me faire rêver avec tes clichés photographiques ,ne changes rien.Stay Safe!

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est celui, parmi toutes les autres lectures, qui m'a donné le plus de plaisir. Une aventure magnifique. En suivant le parcours de cet animal, on touche du doigt ce que j'appelle "la vrai vie" et la valeur de la liberté, celles que nos sociétés modernes nous interdisent puisqu'on n'a plus le droit ni la possibilité de ne pas entrer dans le moule sans devenir un marginal ou de risquer "de foutre sa vie en l'air". Il n'y a pas d'alternative possible, nous devons être aseptisé, sociabilisé et ne pas dévier du chemin tracé, il faut penser à sa retraite et cumuler les trimestres ! Quelle tristesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui...une histoire d’indépendance quoi !
      :)

      Supprimer
    2. En effet mais cette indépendance est de plus en plus difficile à atteindre. il n'y a pas si longtemps, quelques dizaines d'années seulement, la majorité des français vivaient pratiquement en autarcie, en famille, dans leur fermes, au rythme des saisons. Aujourd'hui, sans parler des citadins, il suffit de suivre les informations pour prendre la mesure des difficultés rencontrées par les petits exploitants agricole.
      Nos sociétés nous emprisonnent dans l'inter-dépendance, d'ou ce sentiment d'étouffement et de privation de liberté (sans parler des heures de travail rigides imposées dans les autres secteurs sous peine de se voir expulsé du système).
      C'est tout un débat mais qui doit exister !
      Pour en revenir à Jack London, ses livres sont un hymne à la nature dont ils font, dans les passages heureux, l'apologie. Mes souvenirs mélangent certainement l'appel de la forêt et Croc-blanc. Ils ont été mes premières lectures...
      Et surtout, merci pour ce que tu fais Volwest, ton blog, tes vidéos (un peu plus ?) et tes livres (il doit bien y avoir un petit truc en préparation après Rues barbares !)
      Prends soin de toi mec !

      Supprimer
  3. Bonjour volwest,
    Voici ma première intervention sur ton forum. J apprécié tes publications que j ai découvertes au fils de mes recherches sur le net pour trouver des astuces sur l autonomie. Mon histoire familiale m y ayant conduit naturellement, J ai découvert que nous étions des survivalistes lorsque j ai lu qu un de tes livres de référence était la petite maison dans la prairie comme tu le dis cela peut prêter à sourire 😂 mais je te comprends dans ton choix, ma préférence allant au 4ème tome : un enfant de la terre". Depuis je suis assidûment tes conseils pertinents. Étant une femme ma préférence va sur l organisation et le bien être de mon foyer. Ton extrait de Jack london me rend heureuse, maintenant je suis convaincu d'etre une survivaliste 😉

    Un bonjour d auvergne au montana

    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour a l’Auvergne !!! Très belle région !
      :)

      Supprimer