vendredi 6 mai 2016

Evacuer

9 commentaires:

  1. Salut Vol.
    Mon commentaire (sans jugement) serait le suivant:
    On voit tout de suite que dans les situations extrêmes, c'est l'anarchie qui règne.
    Des bagnoles à gogo sur la route (je comprends l'urgence de la situation) qui roulent au pas "bite à cul". Le premier qui se met en croix bloque ou ralentit considérablement tous les autres. De plus conduire dans la fumée ressemble fortement à une conduite dans le brouillard avec les risques d'intoxication en plus.
    Quid du fonctionnement des moteurs avec toute cette fumée qui doit bien perturber le mélange air/carburant?
    Les Canadiens auront surement, de surcroit, droit aux cortèges de pilleurs et autres crevures en tous genres profitant de la situation...
    La nature humaine quoi...
    @+...

    RépondreSupprimer
  2. Typique de ce qui arriverai dans n'importe quelle situation de chaos et représentatif de ce qu'il ne faut pas faire : rester sur les grands axes !!
    Le feu se trouvant majoritairement sur la droite, une bonne carte locale aurait permit au citoyen préparé, d'emprunté les routes probablement moins fréquentées vers la gauche !
    A moins qu'il n'y en ait pas, puisque des véhicules provenant de cette direction prennent le même axe principal !
    Bon courage à ceux qui auront probablement perdu leurs biens :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Consulte Google map et tu verra que les choix de sorite de Fort Mc Murray sont assez limité....il n'y à qu'une route Nord--Sud pour évacué.....le vrai problème c'est que les autorités ont décrété l'évacuation générale trop tard....il croyait avoir le contrôle sur l'incendie jusqu'à ce que le vent se lève!!!ET c'est là que Vol à raison....faite un plan....un kit...et resté à l'affût de l'information

      Supprimer
    2. Je suis allé faire un tour sur Google map et on voit que tout ce quartier ne comporte qu'une seule route d'accès! Celui qui habite au nord de Beacon Hill, au dessus de Beaverlodge Close par exemple, ne peut rejoindre directement Memorial drive et est obligé de traverser tout Beacon Hill...
      Tout un quartier au milieu des bois, au bout d'une impasse. C'est un peu le degré zéro de la préparation non? C'est mignon, on est pas dérangé par la circulation mais s'il vaut évacuer, on a en quelques minutes quelques centaines de bagnoles a évacuer par une unique route...
      Heureusement qu'il n'y a pas un arbre en feu qui est tombé sur la route...

      Supprimer
  3. Un petit ajout, pour info, après visionnage des autres vidéos provenant du même véhicule. Ils sont sur Beacon Hill drive, en direction du sud, sans issues sur la droite jusque Memorial drive ! :-(

    RépondreSupprimer
  4. Seigneur fait que l ont soit pret l jour j!!

    RépondreSupprimer
  5. Bon Dieu, ça me rappelle quand mes grands-parents me racontaient l'exode de 1940..Et encore, ici il n'y a "qu'" un incendie, pas de tirs, pas de stukas...C omment peut-on en arriver là ? et surtout comment faire pour ne pas griller tout vif ? Ca fait terriblement réfléchir à ce qui pourrait nous arriver demain

    RépondreSupprimer
  6. Salut Volwest,

    La situation est surréaliste ! Dieu merci il n'y a pas eu de victimes car alors les responsables locaux auraient eu chaud à leur tour au moment de rendre des comptes (du moins en théorie...en pratique on sait comment ça se passe !)
    Les voitures américaines sont-elles mieux isolées que les européennes ?
    Ma voiture française, même avec les aérateurs fermés, n'empêche pas l'air pollué par les pots d'échappement des voitures de devant de pénétrer dans l'habitacle. Alors j'imagine dans ce cas présent ce que cela serait !

    RépondreSupprimer
  7. Si j'ai bien suivi, la zone de l'incendie correspond à la surface de l'Île de France. Donc, en imaginant un cas similaire avec une ville au centre, je m'attends à un comportement "sauve qui peut !" dans notre pays et ça se termine forcément avec des victimes. Le simple "réflexe de gratter une place sur la route" pour gagner 1 centième à la manière d'un Grand Prix, multiplié à l'échelle d'une population de la même taille en mode panique ... Je trouve qu'on aurait plutôt à s'inspirer des canadiens sur ce coup là. Mais si l'on parle de survie, une question me travaille : Puisque l'on peut photographier le nuage de fumée depuis la station spatiale internationale, et vue le sens du vent, on ne devrait pas tarder à avoir des particules (entre autres de carbone et sans compter la matière première exploitée dans la région) à les avoir dans notre atmosphère. Impact sur l'alimentation (agriculture) à prévoir ?

    RépondreSupprimer