mardi 9 février 2016

Pliants


9 commentaires:

  1. Le 2e en partant du haut c'est aussi un higonokami ? Que penses tu de ces couteaux ?
    Merci :)

    RépondreSupprimer
  2. Endura IV full flat grind... le kiff :)

    RépondreSupprimer
  3. un laguiole , la base par chez moi en Auvergne , ils sont d'ailleurs fabriqué à Thiers dans l'Allier exactement , quand c'est pas des contrefaçons chinoises ....
    pour la petite histoire : certains Laguiole ( les plus vieux ) ont une petite croix composée de 5 petits clous sur le manche , c'était pour que les bergers puissent faire une petite prère pendant leurs long séjours en montagne en plantant le couteau dans la terre.

    un crucifix portatif quoi !!


    A+ volwest à l'occasion peut être un jour dans la verte Auvergne ! Jacquot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thiers est dans le Puy de Dôme et non l'Allier. c'est une ville en grande difficulté...

      Supprimer
  4. Thiers est situé dans le département du Puy-de-Dôme. Le couteau Laguiole est à l'origine de Laguiole dans l'Aveyron sur le plateau de l'Aubrac.

    Les coutelleries thiernoises fabriquent la majorité des couteaux sur le sol français et une grande partie de la production de Laguiole notamment jusqu'à la fin des années 80 ; la production a alors repris dans la commune de Laguiole suite à un long arrêt du à la décimation des artisans lors de la première guerre mondiale.

    Laguiole est un nom générique désignant un type de couteau ; les laguioles fabriqués en Chine ou en Allemagne, ne sont donc pas considérés comme des contrefaçons. Même si je pense que les chinois et les allemands sont dans la capacité de produire des couteaux de bonne qualité, il est clair qu'un couteau Laguiole se doit d'être fabriqué à Thiers ou à Laguiole... encore mieux s'il s'agit d'une fabrication artisanal.

    Une coutellerie de Thiers est aussi à l'origine du Douk Douk.

    RépondreSupprimer