vendredi 13 novembre 2015

Attaques a Paris


Il est toujours délicat de réagir et de commenter a chaud les situations tragiques. Dégoût, colère, frustration, tristesse…c'est une soupe interne difficile a maitriser.

Bien sur, en moi, une partie réactive me veut solidaire du raz de marrée émotionnel. J'ai soudainement le besoin intestinal de m'enfoncer dans la facilité des courants, et me laisser aller aux superficialités de comptoir, en régurgitant les évidences politiques et sociologiques ambiantes…

A quoi bon rajouter du bruit la ou il est déjà impossible de s'entendre tellement les hurlements dominent le présent.

Si mon intention première a toujours été d'injecter, parfois tendrement, parfois durement, certaines notions de résilience dans les foyers francophones du monde, c'est avant tout parce que j'ai la ferme conviction que la réalité dans laquelle nous baignons est de plus en plus fragile, de plus en plus instable, et que nous, les citoyens du monde moderne, ne sommes pas équipés pour gérer et absorber certains chocs, certaines cassures.

Ces cassures, soit ce que je nomme "ruptures de la normalité", peuvent prendre des formes variées: accident de la route, perte de l'emploi, incendie au domicile, agression, maladie grave, inondation, incident technologique, et parfois terrorisme…

Quelle que soit la cause de cette rupture, directe ou indirecte, lente ou rapide, dense ou superficielle, les citoyens sont toujours aux premières lignes, et bizarrement, ils sont les moins préparés a absorber les chocs.

Les attaques meurtrières a l'arme a feu par quelques individus déterminés ne frapperont jamais les locaux du GIGN ou du RAID (cibles dures).
Les attaques meurtrières a l'arme a feu par quelques individus déterminés, frapperont toujours la population totalement démunie et dépendante d'une certaine force externe pour sa sécurité (cibles molles).

Nous pouvons mettre en place tous les dispositifs de prévention possible, avoir des bataillons entiers de militaires dans nos rues, dans nos restaurants, dans nos transports en commun et dans nos centres commerciaux…il suffira de frapper la ou ils ne sont pas.

Pour gérer et absorber les chocs, il faut durcir le seul dénominateur commun a toute tragédie: le citoyen.

Si les équipes d'intervention ont leur place et leur rôle a jouer, le citoyen doit lui aussi avoir son rôle a jouer puisqu'il est avant tout question de sa propre sécurité, et plus largement de sa vie.

La réalité du terrain est pourtant catégorique. Nous sommes, nous les citoyens modernes, des marins qui prenons la décision d'évoluer en mer sans jamais apprendre a nager: quelqu'un d'autre viendra nous sauver de la noyade si jamais nous tombons a l'eau.

Apprendre a nager ne veut pas dire que nous ne pouvons pas nous noyer ou encore que la mer cesse d'exister…mais simplement que nous optimisons nos chances de survie, et donc, par défaut, les chances de survie de l'équipage tout entier.

Il n'y a malheureusement pas de médicament miracle…ce serait croire par exemple qu'élire un nouveau capitaine, a bâbord ou a tribord, aurait une quelconque influence sur la nature même des mers et des océans, des courants et des événements météorologiques.

Non…il faut apprendre a nager.

Seulement, comment faire revivre un intérêt sincère et entier aux choses primaires, salutaires, quand nous sommes, collectivement, totalement déconnectés de la réalité. 

Comment parler de sécurité personnelle, de réponse stratégique, de stress dynamique, de protection familiale ou plus largement de résilience quand la majorité se révolte systématiquement de l'utilité de porter un simple outil médical comme le tourniquet ? Quand la majorité moque et rejette les simples concepts d'EDC et de BOB ? Quand la majorité s'indigne encore et toujours du fait que défendre sa vie ou la vie d'un proche est un droit naturel, et que la seule chose qui peut stopper un malade avec une arme a feu, est un citoyen responsable avec une arme a feu, qu'il soit flic ou boulanger ?

Nous sommes des marins qui ne veulent pas apprendre a nager…sur une mer déchirée. 

Mes pensées aux victimes. 
Aux équipes d'intervention.
Force et bienveillance.


56 commentaires:

  1. si quelqu'un sachant dessiner pouvait faire une double illustration, d'un homme armé mettant en joue une foule desarmée, et deuxieme image une foule ayant des armes de poing repondant a la menace du meme homme seul...

    RépondreSupprimer
  2. Article très pertinent, qui prouve encore une fois l'importance d'admettre les dangers de nos sociétés. La plupart des gens vivent tellement enfermés dans un univers imaginaire, qu'ils se retrouvent totalement démunis dès qu'un événement vient perturber leur vie. Oui, le terrorisme existe, oui, nous le savions, oui, d'autres "effondrements de la normalité" comme ceux cités dans l'article peuvent survenir. Se préparer ne résout pas les problèmes, mais a le mérite de nous donne des outils pour pouvoir faire face, et surtout la conscience d'esprit d'admettre que la vie est bien plus instable que nous le pensons. Merci Volwest.

    RépondreSupprimer
  3. Hey Volwest,
    Merci à toi de réagir aussi vite à cet évènement.
    Il va sans dire que ,lecteur régulier de ton blog, je suis d'accord avec toi. Et si je me connecte à ton site de bon matin c'est que je me doute que tu écrira quelques lignes.
    Comme toi je ne rentrerai pas dans de long débat ici et maintenant.
    Je garde un concept important néanmoins ,que je partage : résilience.
    Wait and see.
    May the force be with you

    RépondreSupprimer
  4. Des bons mots pour un moment de difficile . Merci, et principalement merci nos d'avoir réveillé avant l'arrivée de la tempête.

    Restez bien.

    RépondreSupprimer
  5. Pas mieux ... Je joins mes pensées aux tiennes.

    RépondreSupprimer
  6. Toujours pertinent, merci pour tes conseils et ton bon sens.

    RépondreSupprimer
  7. Énorme... Putain de réaction à chaud !
    Encore 100% d'accord avec toi, aussi bien sur la forme que sur le fond !
    J'aimerai me persuader que mon opinel puisse sauver des vies autant qu'un glock...
    En attendant, je continue ma formation en premier secours !
    Merci pour tout, mec !
    Val.

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour ton message.
    la BRI a fait un travail exceptionnel je voulais par le biais de ton site les remercier.
    Ensuite bcp de choses pourrait etre fait en amont, pour les citoyens effectivement le fait de pouvoir porter secours, soigner ou se proteger devrait faire partie d'une prise de conscience pour certains.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Kalavera…et oui la BRI au top.

      Supprimer
  9. Quand j'ai vu que tu avais écrit un article sur les attaques aussi vite, j'ai levé les yeux au ciel en me disant que j'étais sur le point d'être déçu de toi.
    Mais pour un article de réaction c'est assez exceptionnel de sang froid. Bien joué !

    RépondreSupprimer
  10. Très très beau texte toute mes pensez vont au victime et au famille des victime . P.S.: j'espère que tu n'avais pas de famille à Paris ou qu'ils sont en sécurité du moin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nature.

      Ma soeur est sur Paris. Ma mère dans le 12eme. Un petit moment difficile quand je n'ai pas pu joindre ma mère tout de suite, mais elles vont bien.

      Supprimer
  11. Etat d'urgence en IDF
    "Un second décret prévoit aussi d'appliquer dans l'ensemble des communes d'Ile-de-France des "mesures renforcées" permises par l'état d'urgence : ..... remise des armes par leurs propriétaires"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bien connu de tous que les 8 gaziers étaient tous tireurs sportifs à jour de leurs licences FFTir et détenteurs légaux des armes utilisées pour leurs actions!!!
      De qui se moque t on avec cette mesurette inutile???
      Mais pas d'amalgame...

      Supprimer
  12. Tu arrives toujours à faire ressortir l'évidence.

    RépondreSupprimer
  13. Felicitation a ton article je l'ai lu tôt ce matin et le commente seulement maintenant.. hélas dans 2 mois tous sera a nouveau oublié et cela recommencera encore encore encore ... plus realiste que pessimiste dans un conflit assymetrique le pays en proie au affrontement est rarement vainqueur stay safe pour vivre heureux vivons cachés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons que dans 2 mois la prise de conscience ne s'éteindra pas.

      Supprimer
  14. Tout à fait d'accord avec Vol West. Analyse fine et très respectueuse.

    RépondreSupprimer
  15. Salut Vol,
    Bien vu de se calmer, et surtout de se préparer, je suis humain, donc je m'enflamme comme du bois sec, mais j'essaye de m'éteindre aussi vite.
    Tu est une référence pour beaucoup d'entre nous.
    Stay safe.

    RépondreSupprimer
  16. Je suis globalement d'accord avec toi; oui, il faut apprendre à nager pour devenir un bon marin, mais pour que le navire arrive à bon port il faut aussi (surtout ?) un bon capitaine. Qu'aurait été la Résistance sans un Jean Moulin ou un Charles de Gaulle pour lutter contre le pire terrorisme barbare de l'Histoire ?. Ces combats qui dépassent l'individu se gagnent en équipe...mais, je te rejoins : il faut de bons marins. Merci de ton éclairage et de ta compassion humaniste dans cet événement terrible. Stay safe

    RépondreSupprimer
  17. En tant que parisien, avec toutes ces lois sur notre propre capacité à répondre face à ce genre de situation, je me sens aujourd'hui comme un agneau permis un troupeau d'agneaux à la merci de prédateurs ayant une capacité de nuisance inouïe.

    RépondreSupprimer
  18. Merci pour cette video. Personnellement ce sont les mêmes conseils que j'essaye de donner à tous ceux qui m'entourent.

    RépondreSupprimer
  19. Une fois de plus, bravo VW ! Je me permet de reprendre l'image du marin pour tenter de sensibiliser d'avantage mon entourage.

    RépondreSupprimer
  20. Salut Volwest,

    lisant ton blog depuis quelques temps, cet article me donne l'occasion d'en souligner la qualité générale, et plus particulièrement ta façon d'analyser la situation encore une fois mise en lumière par ces actes terroristes. Ton analyse est très pertinente: le peuple français n'est absolument pas préparé à gérer individuellement ou collectivement ce type d'attaque.
    C'est pourquoi, et je rejoins tes autres lecteurs qui ont commenté avant, j'ai commencé à évangéliser autour de moi le retour aux responsabilités, à la préparation au pire et surtout la gestion de notre propre sécurité.

    Merci aussi pour le lien vers ta video que je n'avais pas encore visionnée. Très instructif. C'est beaucoup de bon sens mais on ne le répètera jamais assez. Juste une remarque sur le terme "d'agression" que tu emploies dans la section "Se battre". Il faudrait plutôt parler "d'agressivité". But french is no longer your mother tongue, right ? ;)

    Continues comme ça, et stay safe.
    JM

    RépondreSupprimer
  21. Salut à toi et aux autres, article encore une fois pertinent..A voir si nos politique ne pourraient pas prendre exemple.... :D mais comme le peuple, pour moi doit rester mouton, nous avons la réponse. J'ai appris une chose au seins de mon régiment: "la meilleur défense est la fuite". Tu t'organise ensuite, normal non? Tu es pour moi dans le vrai. La deuxième, est d' établir un chemin de replis pour ( tes hommes) mais là nous parlerons plus de nos proches. Combien d'entre nous le faisons? Pour ma part, c'est instauré avant chaque spectacles par exemple nous nous mettons ok sur un point de ralliement et le meilleur moyen d'y parvenir. Cela ne prend que quelques secondes. Nous ne sommes plus en Afgha :D. MAIS il est vrai qu'auprès de certaines personnes je pense pour un c.... Et tu a également raison, dans les hôtels et autres observons, où se trouve les sorties d'évacuations. Tant que tout va bien....Idem sur les bateaux les brassières etc...doivent être connu de tous...Encore merci

    RépondreSupprimer
  22. Les idées et la vision de Vol West sur notre société sont depuis des années source d'inspiration et d'éducation pour moi, ma famille et notamment mes deux jeunes garçons de 6 ans et 8 ans qui l'apprécient bien. Je sais que le travail de fond qu'il mène avec passion attire quelques milliers de personnes mais l'histoire a toujours montré qu'il suffisait d'une poignée de gens pour changer le monde. Merci à toi Vol West d'incarner cet espoir. Pour parler du sujet évoqué ici, je partage ce lien qui vient de mon boss : https://www.apm.fr/attentats-de-paris-nos-experts-se-mobilisent-serge-tisseron/
    Bonne continuation ��

    RépondreSupprimer
  23. Pour la citoyenne lambda (femme de 50 ans) que je suis, cet article semble très juste et très pertinent. J'y trouve des conseils justes, une analyse crédible... je suis d'accord avec tout, sauf quand j'arrive à cette phrase : "la seule chose qui peut stopper un malade avec une arme a feu, est un citoyen responsable avec une arme a feu, qu'il soit flic ou boulanger". Je pense que c'est faux, ou plus exactement que ce ne serait vrai que dans des conditions très précises qui ont peu de chances de se réaliser dans la vraie vie, en l'état actuel des choses.

    Pourquoi ? Parce qu'un terroriste ou un malade avec une arme à feu a un avantage considérable sur les autres citoyens, même s'il sont armés : il a préparé son coup, il est prêt. Vous ne l'êtes pas.
    A la terrasse des cafés, où auraient été vos citoyens armés ? Attablés avec les autres ? Armés, mais en train de boire un coup relax ? Ou debout, vigilants, prêts à faire feu ? Faudrait-il qu'ils assurent la sécurité de leurs copains en mode "capitaine de soirée" : "je ne bois pas, je ne fais pas la fête, je veille sur vous" ?
    Au Bataclan, où aurait pu être votre groupe de citoyens armés ? au milieu de la foule, armés, prêts à tirer ? Au secours, ingérable ! Ou alors à la porte ? Dans ce cas ce seraient des milices citoyennes qui assureraient la sécurité des lieux publics et non plus la police ? Mais qui seraient ces citoyens ? Quelle organisation pour que ça fonctionne ?
    Des citoyens armés qui s'organisent pour se défendre ou défendre leurs amis ou leurs concitoyens, avec une reconnaissance légale c'était la situation du far-west américain. Si ce n'est plus comme ça, c'est clairement que ça ne marche pas. Trop de dérapages, trop d'abus de pouvoir, trop de "justice" expéditive, trop de réglements de compte avec une pseudo base légale.
    Le porte d'armes est la porte ouverte à tous les abus et tous les dangers que l'on connait aux Etats-Unis :
    - le "vigilant" qui tire trop vite et tue un innocent parce qu'il a mal interprété le geste d'un quidam
    - l'enfant qui trouve les armes de son papa et joue avec, et tue un copain ou sa petite soeur
    - le citoyen apparemment sans histoire qui a acheté une arme tout à fait légalement mais qui un jour pète les plombs et va faire une tuerie dans une école : à ma connaissance, le port d'arme autorisé aux Etats-Unis n'a jamais protégé les étudiants de ces écoles. Pourquoi ? Précisément à cause de ce que je disais au début : le tueur est prêt, eux ne le sont pas, ils vaquent à leurs activités, relax.

    Non, franchement, je ne vois aucune justification au port d'arme. Trop de dommages collatéraux pour que ce soit acceptable.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour vous donner un exemple concret…et qui est géré au quotidien:

      Mon épouse porte son arme de poing 24/24. 7/7J. 365J/ans et ce depuis des années !
      - Elle n'est pas malade.
      - Elle n'a jamais tuée un innocent.
      - Elle a plus d'heures d'entrainement que n'importe quel policier ou gendarme français de base (les flics français tirent en moyenne 90 cartouches par an !!!).
      - Ce n'est pas une milice a elle toute seule, mais juste une citoyenne responsable.
      - Son arme est sécurisée, soit sur sa personne, soit dans un coffre…les enfants ne jouent pas avec (cette logique s'applique aussi aux médicaments, aux produits dangereux etc.)
      - Elle n'est pas a l'affut d'une tuerie…bien au contraire !
      - Elle n'est pas parano.
      - Elle est souvent au milieu des foules, dans les supermarchés, les salles de cinema, les restaurants, les musées…cote a cote avec d'autres citoyens, et tout ce passe bien.

      Le port d'arme aux Etats Unis n'a jamais protégé les étudiants des écoles frappées par des tueries, tout simplement parce que le port d'arme dans les écoles est INTERDIT…et que les malades de ce monde, arme a feu, manche de pioche ou machette, préfèrent tuer des gens qui n'ont pas les moyens de se défendre, dans des endroits ou ils sont sur de ne pas avoir de riposte immédiate et létale.

      - Il n'y a jamais eu de tuerie en masse dans un poste de police.
      - Il n'y a jamais eu de tuerie en masse dans un club de tir.
      - Il n'y a jamais eu de tuerie en masse dans une foire a l'arme.
      Par contre les endroits ou les malades et les criminels savent qu'il n'y a pas de citoyens armés…c'est une autre histoire.

      Au passage, il y a plus de 100 000 cas de défense personnelle enregistré par la police aux US chaque année, ou un citoyen comme mon épouse empêche (dans la majorité des cas la seule vue d'une arme a feu suffit: il n'y a aucun tir) un crime: viol, violence, meurtre etc. Ce fait n'est bien sur JAMAIS relayé par les médias dominants. Vous ne voyez que ce que les médias dominants veulent bien vous montrer.

      Alors effectivement ça peut vous paraitre le "far-west" vu de chez vous…mais ça ne l'est que dans vos médias de masse et Hollywood.

      Au final, les terroristes qui se sont attaqués au Bataclan (une foule sans défense) ont cessé leur boucherie lorsque des citoyens (un policier est un citoyen) avec des ARMES les ont confronté.

      Supprimer
  24. Merci Nathalie de ces remarques très pertinentes, je pense exactement la même chose pour ce qui concerne les attaques terroristes du type de celle de Paris, menées par des commandos préparés et organisés auxquels la riposte par des citoyens est extrêmement aléatoire et difficile. Par contre la question de la défense personnelle (élargie à l'entourage du moment) dans un contexte "ordinaire" reste posée, la seule règle absolue étant pour moi le respect de la loi pour la détention et l'usage des armes. Après ce sont des questions personnelles : suis-je prêt à tuer ou à blesser ?, suis-je dans un environnement menaçant ? qui est impliqué dans ma démarche (enfants, conjoint,..)?, etc.. À chacun de répondre à ces questions en son âme et conscience.. Après m'être interrogé j'ai décidé de ne pas avoir d'armes à feu, mais je respecte un choix différent s'il est fondé sur des motifs SÉRIEUX et LÉGITIMES, avec les précautions NÉCESSAIRES.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui…enfin bon…entre "aléatoire et difficile" et se faire abattre comme un chien, mon choix est vite fait !!!

      Aussi, il faut arrêter la légende du "commando préparé et organisé" contre qui le citoyen n'a aucune chance. Les mecs peuvent être aussi préparés et organisés qu'ils veulent, ils n'arrêteront jamais les balles avec leurs dents. La surprise marche d'ailleurs dans les deux sens: les terroristes choisissent des endroits ou ils sont certains de ne pas rencontrer de difficultés. Si ils commencent a se faire tirer dessus, ils vont être, eux aussi, surpris…et donc leurs plans devront changer = on sauve des vies.

      Supprimer
  25. Il est vrai que le "non port" d'arme à bien aidé à la résolution et à la mise à terme de cette tuerie!!!
    Bref, on ne changera pas les mentalités de sitôt.
    Ma sécu perso, je l'assure au mieux de mes capacités et libre à ceux qui le souhaitent de la laisser entre les mains d’autrui.

    RépondreSupprimer
  26. Je comprend que le fait que tous le monde puisse être armé fait peur. Mais c'est aussi certain qu'il y aurais une différence entre; 4 fous furieux qui rentre dans une pièce où il y a 1500 "personnes désarmée" et les mêmes fous furieux dans la même pièce, mais où se trouve 1200 "personnes désarmée" et 300 personnes susceptible de tirer, cette riposte aurais certainement au minimum réduit le nombre de victimes.

    RépondreSupprimer
  27. Je n'étais pas venu par ici depuis un temps...mais je me doutais bien que l'ami "vol" aurait écrit sur la question...d'ailleurs la vraie question n'est pas de savoir s'il est bien ou mal de posséder une arme (ce qui n'est pas mon cas) mais plutôt que peut-on faire face à des dingues armés, ou que fais-t-on face à ça quand on ne possède pas d'arme ?
    On se fait tuer est la bonne réponse...!
    Aucun cynisme dans ce commentaire juste l'évidence : les armes, leur possession et leur usage est une réalité, alors même si je ne suis pas "pour" le fait que tout le monde soit armé, je me demande très sincèrement quoi faire d'autre avant la disparition totale des armes (à feux pour ce qui concerne ce propos) ???
    Que les possesseurs d'arme aient une "vraie " formation et conscience de leur objet est une évidence, perso je ne prête pas mes outils à n'importe qui (scie circulaire, etc...)
    Je n'ai pas lu dans les lignes de ce blog une apologie des armes à feux mais plutôt une approche réaliste et consciente sur le sujet..je ne vais pas épiloguer et envoyer encore d'autre compliments à celui qui "redonne des lettres de noblesses au survivalisme" :) mais force est de constater que le problème ne vient pas de l'arme, mais bien de celui ou celle qui la tient !
    Il y a plus de fous non armés qu'ils y a de gens sains armés...
    Et quand ont constate les dégâts d'une poignée de fous, ça laisse vraiment un sale goût dans la bouche.
    Avant la maîtrise et la sagesse il faut un semblant de conscience et le blog du survivaliste est un des outils à mettre dans la caisse
    Merci volwest pour toute cette "matière"
    Stay safe aujourd'hui plus qu'hier et moins que demain !

    RépondreSupprimer
  28. Juste un merci,
    j ai perdu deux amis au bataclan, (sirvivaliste pour le moment cérébrale et dans le fantasme de me lancer), je lis votre blog ponctuellement depuis longtemps.
    j aime toujours ce que je lis.

    depuis peu de j essaie de communiquer sur l importance du sirvivalisme, du groupe, de l anticipation, et du matériel.
    j ai l impression d etre une folle.!!!
    J essaie de faire comprendre à mon entourage amicale, que nous n avons pas fait le service militaire et que nous sommes encore plus vulnérable.
    Répondre par la boisson en terrasse et une provocation, une fausse manière de lutter. un verre en terrasse ne sauvera personne.
    Hier je suis sortie, suivre mes amis, qui veulent faire la fête pour pleurer nos amis.
    Il sme prennent pour une dingue qui cherche un masque antique gaz!!!!

    les gens étaitent ivres, insouciant, et leurs cerveau ramollis... Autant dire que si quelque chose arrive dans ces lieux... Ca sera compliqué.
    Je m inquiete sincèrement... Je trouve mon environnement si légers, si insouciant...Et tellement hypocrite.. " on a pas peur "... Si, si on a peur parcequ on ne sais pas se défendre !!!

    Les terroristes ont touchés à nos lieux de dépression commune, ou on critique la politique, ouù on pleure notre génération de ne pas avoir de travail.

    boir ensemble, c est le seul sentiment de liberté, parceque beaucoup manquent de but. Oui, Le rêve et le but ce n est pas le même chose, ni le même engagement...

    Je fini par me demander si on ne devrait pas mettre des militaire dans la rue pour des cours de défense gratuit, des profs de systema, crafmaga, penchak.....des formations minimum du civil, citoyens défenseur de sa patrie... Car pour faire vivre sa culture il va falloir la défendre.

    Un grand merci de m avoir remonté le moral en vous lisant, la solitude s en va. Les résolutions prennent le dessus. Même si mon conjoint m a freiné sur mes envie de survie... Il est temps de choisir mon camp.

    Votre métaphore est poétique . Je me sens de monter dans un navire. je veux faire en sorte de participer au futur monde de mes enfants. fini de rêver au sirvivalisme... Action

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Geraldine,

      Merci a vous pour ce partage intime sur ces pages.
      Force et bienveillance.
      :)


      Supprimer
  29. http://www.videosdepolice.com/comment-sortir-vivant-dune-fusillade/


    Super vidéo courte et concise sur le même thème , fuir se cacher se battre .

    RépondreSupprimer