jeudi 11 juin 2015

Fury Road


Il y a des méchants affreux, difformes et débiles…des gentils super beaux, malins et courageux. Toutes et tous ont des bagnoles ou des motos !
La fin du monde est sablonneuse…mais il reste du pétrole et des Glocks, comme quoi il ne faut pas trop s'inquiéter.

Les gentils sont victorieux a la fin, certes avec quelques sacrifices, et libèrent les sans dents locaux de l'oppression du pouvoir en place, pour peut être reconstruire, avec un sac de graines et quelques mannequins, un monde meilleur.
Elle est pas belle la vie ?

Il n'y a pas grand chose a dire ici, surtout si nous comparons ce film aux deux premiers Mad Max. Pour moi, l'expérience était plus dans la salle. En fait, nous n'étions pas allé au cinema depuis 10 ans. Principalement pour des raisons économiques, mais aussi parce que les activités collectives et populaires me dépriment toujours légèrement…

Nous avions le choix entre 2D et 3D.
Coca pas Coca.
Popcorn pas Popcorn.

Apres avoir fait l'inventaire des sorties de secours et de la faune ambiante, les protocoles cinématographiques commençaient: "éteignez vos téléphones et fermez la !".

Evidemment…nous avons passé deux heures a écouter les gens parler, ricaner, s'exclamer et bien sur, faire des selfies et "texter" je ne sais quoi sur leurs portables pendant la totalité du film.

L'apocalypse était dans la salle, et ceci sans aucune distinction sexuée.
Les femmes comme les hommes étaient insupportables, et je comprenais alors le choix de Max de se retirer dans son désert, Charlize Theron ou pas.



15 commentaires:

  1. génération sacrifiée, l'homme est tant conditionné que souvent ça en devient insupportable pour ceux qui savent,
    à ce sujet voir les travaux du journaliste canadien, serges monast :

    http://www.artemisia-college.info/_media/bv000012.lkdoc.laurore-rouge-comment-manipuler.pdf

    de grand changements sont à l'horizon et malgré les sombres nuages et la tempête qui semble de plus en plus inévitable pour l'humanité, nous n'avons d'autre choix que de s'efforcer à nourrir l'espoir qui nous reste afin de voir peu être un jour ce monde et le potentiel humain s'émanciper,

    carpe diem

    RépondreSupprimer
  2. Moi je suis allé voir maggie, approche sympa du thème de l'accompagnement à la mort dans un contexte de rupture de la normalité.

    RépondreSupprimer
  3. Pour mad max, on devait être dans la même salle alors, (ou plutôt avec les mêmes sales....). Je ne supporte pas plus cette proximité crasse avec des gens sans vraie éducation ni respect. D'ailleurs j ai eu droit à un bel exemple avec un superbe éducspé zyvabanlieue bodybuildé accompagnant une poignée de gamins plus neuneus les uns que les autres en leur disant de "fermer leur gueule les gens ecoutent" et qui a passé le film à téléphoner à sa tassepé, pardon sa dulcinée. Du coup, pareil pareil, le vivonzensemble forcé, très peu pour moi, même si on finira par nous y trainer poings liés. Je m'appelle pas max, mais cette époque me rend mad aussi...........

    RépondreSupprimer
  4. Il y a effectivement des situations déprimantes où l'on doute du genre humain, mais il faut relativiser : qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi ? L'ambiance n'est certainement pas la même dans une salle de ciné-club ou pour visionner "Amadeus"... Essayons de voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide : il y a beaucoup de gens abjects sur notre planète, mais aussi tellement de gens formidables, évitons les premiers et allons vers les autres, ils sont à nos portes !

    RépondreSupprimer
  5. bonjour,
    je n'aurai pas dit mieux!
    s'enfermer deux heures ,mal assis, au milieu du troupeau à m'injecter un concentré de vilenie cinématographique pour finir en garde à vue après avoir fait avaler à contre sens un I phone à un décérébré je préfère éviter...
    donc plus de cinéma pour moi !
    ce film est une synthèse des pire séries Z de l'histoire du cinéma

    le bonheur est dans le pré il n'y a que ça de vrai!!

    RépondreSupprimer
  6. Volwest, un petit aparté n'ayant rien à voir avec le sujet mais qui concerne ce que tu as pu évoquer comme une des raisons de ta coupure du mois dernier. Je suis ton blog depuis pas mal de temps bien que je ne commence à communiquer que depuis peu (hier en fait :-)) et il est vrai que vue ton implication, le retour des commentaires est relativement pauvre est faible (une fois qu' on enlève les félicitations, odes à ta gloire :-))), et autres muchas gracias, y'a pas grand chose pour faire avancer le débat) ce qui peut à force être assez décourageant. Mais finalement je m'aperçois que beaucoup de blogs souffrent des mêmes lacunes. Tu y as probablement déjà pensé mais quid d'un forum de discussion lié à ton blog ? L'avantage est que les topics sont plus accessibles et plus lisibles sur le long terme donc les commentateurs plus enclins à revenir régulièrement dans la discussion, c'est souvent dans la durée qu'une vraie conversation se structure. Enfin, moi ce que j'en dis... Je sais même pas comment tu as la patience de faire ce que tu fais, en plus de ta vie propre.

    RépondreSupprimer
  7. un autre petit aparté:
    à quand un "bonjour et bienvenue dans mon garage"...?
    ça manque...
    comme dit Memento mori un espace d'échange ou un développement sur le principe de la "question du moi" pour un petit brassage des idées serait sympa et peu être plus "interactif "et gratifiant pour celui qui se tape tout le boulot
    c'est peu être le cas sur face de bouc mais je n'y met pas les pieds sur ce truc donc sorry si je suis hors sujet ici

    voilà c'était un petit bonjour de ma BAD Aveyronnaise
    B

    RépondreSupprimer
  8. Je vais vous avouer une chose : cela fait des années que je n'ai mis les pieds dans un cinéma ...
    Bonne continuation à tous. Stay safe ! Marc

    RépondreSupprimer
  9. Décu par Mad Max également, le film n'est pas du tout crédible...

    J'ai nettement préféré La Route ou The Rover, en plus il y avait beaucoup moins de monde dans la salle.

    RépondreSupprimer
  10. Salut Volwest,

    C'est vrai que nous sommes nombreux à ne plus comprendre le manque de civisme d'une partie de la population. Un sans gêne qui est très agaçant. J'ai moi même failli me battre (j'ai 36 ans) contre des gamins de 16-20 ans qui nous secouaient avec les pieds sur nos fauteuils en discutant au téléphone. Bref, j'ai changé de cinéma et je vais maintenant dans une petite salle moins "branché" ou des gens normaux vont voir des films et ne sont pas là pour se mettre en scène sur les réseaux sociaux. Je rejoins d'ailleurs un commentaire fait plus haut: Moi non plus je n'ai pas Facebook ou autre. Même si je comprends l'intérêt de ces systèmes, l'usage qui en est fait la plupart du temps ne corresponds pas à ce que j'appel "communiqué" avec mes semblables (je devrais dire "observer"). J'ignore ce qu'il s'est passé et les raisons qui t'ont poussées à ne plus publier de vidéos ou articles mais je te soutiens et espère que tu retrouveras la motivation et l'enthousiasme que tu nous as apporté ces dernières années. En tout cas, merci tout et prends du recule sur les commentaires négatifs ou hors sujets. Ont se voient bientôt, dans ton garage !
    J.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Volwest,
    Je reviens sur ton opération de l'appendicite et sur son coût.
    Je ne te souhaite surtout pas d'en avoir un, mais c'est juste une question de statistique,
    Comment feras tu pour payer les frais hospitaliers et médicamenteux, si tu es malade d'un cancer?
    Je ne connais pas le "tarif" aux États Unis, mais vu le prix de ton opération, je pense que pour un traitement basique, si tu multiplies par 10, tu n'auras que le tout debut du traitement... même avec ton assurance...
    Comment ferais-tu ?
    Ps: La première chose que font les navigateurs au long cours et qui recherchent quelque part un certaine forme d'autonomie, ils se font ôter l'appendicite. ...

    Juste une petite remarque concernant le survivalisme, je suis toujours surpris que personne ne parle des remorques pour vélo (qui peuvent aussi être utilisées à pied). Je fais mes courses au supermarché avec une, et un caddie remplie à ras bord tiens dedans. En cas d'évacuation ou pour un quotidien sans voiture (actuel ou futur), c'est un outil indispensable. Dans les iles où la voiture est absente comme l'ile d'Aix en France, tous les habitants en ont une!!

    Jean-Yves

    RépondreSupprimer
  12. J'ai aimé fury road pour ce qu'il est : un spectacle de bonne qualité. Pourquoi vouloir le comparer à une réalité ou chercher à lui reprocher son manque de réalisme ? Pour le cinéma ben aucun problème dans le multiplexe où je me suis rendu ( un soir de semaine ) . Je ne crois pas que n'importe lequel des 4 Mad Max ait jamais eu la prétention d'être un documentaire d'un futur possible.

    RépondreSupprimer
  13. Les salles de cinema.......autres démonstrations si il en etait besoin d individualisme et d irrespect envers l autre ... Mais bon ca changera un jour....

    RépondreSupprimer