jeudi 19 mars 2015

COUTEAUX - Traitement a l'acide




16 commentaires:

  1. salut Vol West,
    très belle finition effectivement, j'aime beaucoup.
    une petite question concernant les petits modèles : est que tu plonge l'opinel ou le mora complètement dans la solution?
    est que ce traitement n'agit que sur l'acier ou est ce qu'il faut bien prendre garde à protéger les autres parties.
    David

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Oui plonge intégrale…et de ce que j'ai vu la solution n'attaque ni le bois ni le caoutchouc.
      :)

      Supprimer
  2. Super vidéo Vol :)

    Personnellement j'ai traité un de mes mora au vinaigre blanc bouilli, 4 ou 5 x 1H, le rendu est une lame noir mat assez jolie mais effectivement j'ai perdu du tranchant et j'ai l'impression d'avoir un peu abîmé la lame malheureusement mais ce n'est que de surface on dirai.

    Tu connaissais cette méthode au vinaigre ? Je pourrai te transmettre une image du rendu si cela te tente.

    Stay safe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nicolas !

      Non je ne connais pas la méthode au vinaigre…mais je vais aller voir ça !
      Prends soin.
      :)

      Supprimer
  3. Hello,
    Hello,
    En regardant la vidéo je me demande si le produit que tu utilises c'est pas ce qu'on appel ici du perchlorure de fer ? Le genre de produit qu'on utilise pour faire des circuits imprimées.
    Si c'est ça ça bouffe le cuivre en un rien de temps (une tache sur un jean en coton, ça fait un trou ;) ), et on peut en trouver sur les sites de vente de composants électroniques sous différentes formes (liquide, poudre à dissoudre...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      C'est fort possible que ce soit ça oui !

      Supprimer
  4. Ça ne traite que la surface de l'acier, et c'est ce qu'utilisent les couteliers pour révéler le dessin des aciers Damas. Ils utilisent aussi du café, à tester ;p

    RépondreSupprimer
  5. Pour reprendre ce qui est dit plus haut, un bon moyen pas chère et efficace pour traiter les lames: vinaigre Blanc.

    Si vous plongez entièrement la lame dans le vinaigre, la réaction sera amoindri car il n'y aura pas la présence de l’oxygène qui est nécessaire.

    une bonne technique consiste à :

    1/ prendre une casserole avec un fond de vinaigre que l'on fait bouillire.
    2/ fabriquer un couvercle en plastique avec un une fente pour insérer la lame.
    3/ laisser les vapeurs oxyder le couteau 5 min. Retirer le couteau, enlevé l'oxydation qui est vraiment trop en surface à l'aide d'un tissu , et recommencer l'opération 3 autant de fois que l'on veut.

    Testé sur un opinel carbone, cela donne un beau coté mat à la lame, permet que le couteau soit moins sujet au milieu humide et retire le gout "carbone" des aliments.

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir,

    Je confirme donc qu'il s'agit de perchlorure de fer,
    que l'on utilise en électronique pour concevoir des circuit imprimés.

    Et puisque qu'il s'agit de graver sur du métal, il serait bon d'utiliser
    une solution à base de peroxyde d'hydrogène (appelé couramment eau oxygénée) relativement concentré, 130 vol.
    avec de l'acide chlorhydrique, entre 25 et 30 Vol.
    Ces deux produits se trouvent dans toutes les grandes surfaces de bricolage.

    Les dosages sont approximativement de
    1 volume d'eau (toujours l'eau en premier pour éviter les éclaboussures)
    1/2 volume d'acide chlorhydrique
    1/4 volume de peroxyde

    Cette solution est plus efficace que le perchlo pour la gravure sur métal.

    Enfin, puisque vous parliez de vernis a ongle pour créer des motifs,
    une astuce plus adaptée sera d'utiliser une imprimante laser,
    d'imprimer le(s) motifs sur une feuille de papier brillant,
    type fascicule publicitaire qui remplissent nos boites à lettre.

    Puis d'utiliser un fer à repasser réglé au max pour transférer
    sur le métal les motifs que l'on aura imprimé, puis de plonger
    le métal dans le bain d'acide.

    Effectuez des tests avant, car la gravure ne se comptera plus en heures
    mais en minutes, voire en seconde selon le dosage de notre solution.

    Voir sur mon blog afin de vous faire une idée.


    Certains utilisent cette méthode pour graver des façades de boitier en alu, ou même pour effectuer des découpes.

    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y a un problème avec le fer à repasser, c'est que ça détrempe l'acier
      et la lame devient molle et inafutable

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  7. Pour graver des trucs sur le couteau voici ma technique
    je fais couler de la cire de bougie fondue sur le couteau, jusqu'à
    qu'il soit entièrement recouvert,
    ensuite je gratte avec un petit outil pointu ce que je veux,
    ensuite je plonge la lame dans un bac d'acide, et je la laisse
    pendant longtemps, au moins une heure,
    l'acide ronge le métal où il n'y a pas de cire,
    et ensuite je le sort de l'acide, je nettoie la cire,
    et c'est bon, mes écriture auront une apparence
    assez rugueuse et faisant assez bien contraste,
    si on veux que ça marque bien on peut même le
    laisser toute la nuit.

    RépondreSupprimer

  8. Bonsoir,

    @stylo, le plaquage de l'impression au fer à repasser se fait en quelques minutes,
    pas plus de 2 ou 3 mn en général.
    Je doute fortement que cela ne dénature l'intégrité du métal
    le fer à repasser ne dépassant pas les 200°C qui plus est appliqué
    en mouvement n'agira que sur le toner de l'impression laser.

    Nous parlons bien de couteau métallique, pas en plastique n'est-ce pas?

    Outre le fait d'être rapide et fiable comme méthode,
    elle permet d'obtenir un rendu professionnel aux motifs
    des plus précis, textes, images, brefs tout ce que l'on peut imprimer
    sera gravé dans le métal.

    ;)

    RépondreSupprimer
  9. pour "redonner vie" à une solution de chlorure ferique qui ne marche plus car trop utilisé/trop vieux : il faut rajouter quelques gouttes de chlorure feriques "frais"/non utilisé.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Quelqu'un sait si le vinaigre blanc est réutilisable plusieurs fois ou est a usage unique ?
    Mon premier essai m'a donné un beau rendu, par contre le second est plus bof-bof. J'immerge entièrement la lame dans un récipient rempli de vinaigre.

    Merci d'avance
    VZ

    RépondreSupprimer