dimanche 22 février 2015

Les Témoins




Bonjour à toi l'ami, 

Cela fait un bout que je me dis que je dois t'écrire, je m'y met enfin.  
Cela fait pratiquement un an que je te suis, et bien que de changements dans ma vie courante depuis...! 

Je suis gendarme et travaille sur une circonscription relativement calme. Mais depuis quelques temps, un gros sentiment d'insécurité se fait de plus en plus sentir dans nos rangs. Depuis les attentats c'est encore plus flagrant. On a clairement l'impression de devenir "des cibles". 

Des mesures ont été prises: port du GPB obligatoire en dehors des locaux, armement obligatoire sur soi dès la prise de service, les patrouilles de 3 sortent désormais avec le HK UMP5, bref on a renforcé notre propre sécurité. J'ai plusieurs collègues qui dorment avec le pistolet à côté du lit. Je viens pour ma part de prendre ma licence de tir afin de m'équiper en armes de poings. 

Quand tu vois certains anciens qui n'ont jamais enfilé le GPB "parce que ça sert à rien", ou qui partent l'arme non chambrée "parce que ça peut être dangereux"... t'es pas toujours serein quand il faut aller en inter...enfin tu les changeras pas.

De mon coté, je suis content de réussir a convaincre tout doucement mes proches de s'équiper. Mes parents font désormais des stocks d'eau et de bouffe, ma compagne ne sort plus sans sa lacry et sa lampe, la voiture est toujours prête et équipée à un départ prématuré, j'ai amélioré la défense du domicile, je ne passe plus une journée sans couteau, lampe et autres EDC, ce qui métamorphose clairement mes journées.

J'arrive aussi à faire passer le message aux collègues, et ça fait plaisir de les voir prendre conscience de certains trucs.  

J'ai appris beaucoup de tes vidéos et en lisant Rue Barbares sur une journée de train, et j'ai en fait découvert qu'on pouvait arrêter de subir. Et je t'en remercie ! Je ne sais pas ce que nous promet l'avenir, mais ça risque de vite devenir compliqué chez nous en France, du moins c'est mon sentiment…

Continues à nous faire partager tes bons plans et conseils, ils sont très précieux ! Je suis content d'avoir "changé".


Stay safe l'ami ! 

8 commentaires:

  1. Eh oui, ainsi va le monde ... Stay safe !

    RépondreSupprimer
  2. Salut et bienvenue dans mon commentaire!
    Excellente idée de faire remonter ces expériences des "témoins".
    J'ai une question pour l'auteur de cet article :
    tu dis avoir toujours un couteau sur toi. Pendant ton service (de gendarme donc) comment ça se passe si tu contrôle quelqu'un au hasard, à pied ou en voiture, mais qui n'a rien fait (pas dans une bagarre ou après un vol ...) s'il porte lui aussi un couteau? Et comment ça se passe avec tes collègues (sans toi)?
    Je pense que ce serait intéressant d'avoir l'opinion de quelqu'un de terrain à se sujet dans les cas basiques suivants :
    quelqu'un sans histoire, en jean/polo qui a un couteau style Seven de Tony Lopes autour du cou, ou un pliant de taille raisonnable (19cm dont 9 de lame) à la ceinture, ou encore le même couteau mais dans une petite pochette dans son sac à dos.
    Merci à l'auteur de prendre le temps de me répondre.
    David.

    RépondreSupprimer
  3. témoignage d'un français en plein milieu de tous sa..

    stay safe..

    RépondreSupprimer
  4. Le témoignage d'un gars qui de part sa profession est un rationnel et ceci à de la valeur.
    Bonne chance l'ami

    RépondreSupprimer
  5. Salut,
    bon témoignage,
    je confirme le sentiment ressenti par une bonne partie des forces de l'ordre, et j'ai bien peur que celui-ci n'est pas près de s'estomper , hélas....
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  6. Salut l'ami membre des forces de l'ordre et à tout le corps des forces de l'ordre, militaire et pompiers qui sacrifie leur vie pour la France.

    Ce message est un message de soutiens pour vous, marre de cette insécurité grandissante, agression, viol, vol, attaque terroristes. il est temps que cela change, mais cela n'est pas de votre faute, on ne vous donne pas les moyens que cela soit sur le point physique (moyen, équipement) mais surtout physiologique (peu de soutient hiérarchique, hiérarchie corrompu de plus, mais surtout juridique surtout avec la délinquance de mineurs qui sont toujours les mêmes, comment vouloir faire bien faire son travail quand on arrête un mec et on doit le libéré et le lendemain on le rearrête, moi cela serait le camp militaire, mais aussi avoir toujours cette épée de Damoclès sur la tête de la peur de la bavure enfin être de la violence policière, mais voila tu arrêtes le mec il se débat que faire, il joue, il perd, il assume (moi on m'a fait deux contrôle dont un totalement injustifié (regarder des policiers dans leur voiture à l’arrêt) mais tu cours pas tu restes poli il y a pas de problème. il faut vraiment que cela change mais que faire il faudrait changer la justice, renforcer les pouvoirs de police et les droits, car on pourrai parler le droit de la légitime défense que la plus par des cas ce transforme bizarrement en homicide (comme pour un police a Marseille, qui lors de utilisation de son flashball ("arme non-letal" fourni par l’État pour évite utilisation de l'arme letal) le coup à tuer un mec menaçant avec un couteau et balançant des objets sur le policier)

    Tout mon soutient à vous, espérons que des décisions sérieuses soient prises pour que enfin vous pourrez aller au travail sans se dire c'est peut-être la dernière fois que je dis au revoir au enfant et au personne qui partagent ma vie.

    Stay safe

    RépondreSupprimer
  7. Touchant témoignage !
    Memes les force de l'ordre ne sont plus dupent,du jeux des médias qui disent tous va bien en France !
    http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/10/2026121-un-soldat-du-3e-rpima-menace-de-mort.html

    RépondreSupprimer