jeudi 22 janvier 2015

Protocole HPL


Le protocole HPL germe d'un constat d'inexistence de tests basés sur une méthodologie réaliste, c'est-à-dire de réaliser des tests se rapportant à une utilisation rationnelle du couteau et non comme un marteau, une pelle ou un pied de biche.

Ce protocole est issu d’une collaboration entre Eric Haffray, Philippe Pérotti et Tony Lopes.

Chaque couteau est testé selon un protocole identique et inclus:

- Coupe de différents matériaux avec des duretés et compositions représentatives de notre environnement tels que la corde, le bois, la tôle, le carton et le papier.
- Reproduction de gestes proposant des angles de coupe du quotidien.
- Practicité de l'étuis.
- Durabilité et qualité des matériaux.



Chaque couteau est évalué selon une grille de note. Cette systématisation des méthodes et matériaux employés assure une réelle analyse comparative objective des couteaux testés et de leurs capacités.

Chaque mois Tony test un nouveau couteau sur son siteCette expérience est réalisable grâce au sponsor d'une coutellerie de référence en France: Armes Bastille (Baptiste & Isidore).


Le couteau du mois: EKINOX






TESTS



10 commentaires:

  1. Salut vol west , je trouve ce couteau très réussi et apparemment efficace , quelles différences disons "importantes " entre celui ci et un RAT 5 ou 6 ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Comme différence importante ?
      Pas le même acier.
      Les RAT sont en 1095.

      Supprimer
  2. Salut Vol.

    Pour posséder un Carcajou et une Tramontina modifié par Tony, il fait du travail de qualité. J'ai plusieurs amis qui possèdent du matos venant de chez lui et tout le monde en est satisfait. Quand à P.P., et Fred Perrin, leur stage "couteaux" et Self Defense sont très instructif. A faire ans hésiter...

    Stay safe...

    RépondreSupprimer
  3. enfin un vrai protocole pour tester une lame :)
    j'en pouvait plus ds types qui parte dans les bois tester un pliant en pensant pouvoir abattre la foret ^^

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour.
    C'est très bien ce protocole, mais je me permet de proposer une évolution a celui-ci. Je trouve que le facteur humain est beaucoup trop présent : comment couper a la volée une corde, de manière absolument identique, des dixaines des fois ? Utiliser un bras métallique lester, et une corde tendu avec un certain poids (léger de préférence) permettrait d'obtenir une belle répétabilité. Voilà pour ma petite contribution.
    Au plaisir de continuer a te lire.
    Au passage, magnifique couteau.

    RépondreSupprimer
  5. il me manque une bonne lame , je pense que j'ai trouvé quoi demander à mon anniv'
    o:)

    RépondreSupprimer
  6. solide , maniable , sobre , ce couteau sera mien

    RépondreSupprimer