vendredi 16 janvier 2015

Construire Sa Maison



Il vaudrait la peine de construire avec plus encore de mûre réflexion que je ne fis, en se demandant, par exemple, où une porte, une fenêtre, une cave, un galetas, trouvent leur base dans la nature de l’homme, et peut-être n’élevant jamais d’édifice, qu’on ne lui ait trouvé une meilleure raison d’être que nos besoins temporels mêmes. 

Il y a chez l’homme qui construit sa propre maison un peu de cet esprit d’à-propos que l’on trouve chez l’oiseau qui construit son propre nid. Si les hommes construisaient de leurs propres mains leurs demeures, et se procuraient la nourriture pour eux-mêmes comme pour leur famille, simplement et honnêtement, qui sait si la faculté poétique ne se développerait pas universellement, tout comme les oiseaux universellement chantent lorsqu’ils s’y trouvent invités ? Mais, hélas ! nous agissons à la ressemblance de l’étourneau et du coucou, qui pondent leurs œufs dans des nids que d’autres oiseaux ont bâtis, et qui n’encouragent nul voyageur avec leur caquet inharmonieux. Abandonnerons-nous donc toujours le plaisir de la construction au charpentier ? À quoi se réduit l’architecture dans l’expérience de la masse des hommes ? 

Je n’ai jamais, au cours de mes promenades, rencontré un seul homme livré à l’occupation si simple et si naturelle qui consiste à construire sa maison. Nous dépendons de la communauté. Ce n’est pas le tailleur seul qui est la neuvième partie d’un homme ; c’est aussi le prédicateur, le marchand, le fermier. Où doit aboutir cette division du travail ? et quel objet finalement sert-elle ? Sans doute autrui peut-il aussi penser pour moi ; mais il n’est pas à souhaiter pour cela qu’il le fasse à l’exclusion de mon action de penser pour moi-même.

- Henry David Thoreau
- Walden ou la vie dans les bois

jeudi 8 janvier 2015

Les Témoins



Salut, 

A un moment tu as parlé d'EDC pour ton épouse. Tu as parlé du sifflet. J'en ai mis un sur le porte clef de mon épouse. Elle s'en est servit hier soir...

Pour faire bref, il faisait nuit, il y a deux mecs chiants et bourrés qui commencent à la faire chier et elle leurs dit: 

- "Barrez-vous ou je rameute tout le quartier !"
- "Comment tu vas faire ? lol"

Ni une ni deux elle a soufflé comme une dingue dans son sifflet et quelques secondes après les lumières des appartements se sont allumées un peu partout. Ils ont arrêté et sont parti.

Ils vaut mieux crier AU FEU que AU SECOURS. Il vaut mieux SIFFLER que CRIER... les gens sont curieux... du genre "c'est quoi ce sifflet dehors ?".

Bye. 
Merci. 

Stay safe...

lundi 5 janvier 2015

Faire des Saucisses




- Matériel -



Hachoir a viande manuel en fonte #10 ( LIEN )
Embouts a Saucisses
3 mètres de membrane organique ( porc )


- Notre Recette -



Pour environ 18 saucisses:
1 kg. de viande de porc: échine / épaule
1 kg. de poulet sans peau ni os: poitrine
500 g. de gras de porc: dos

- Assaisonner au choix...par exemple:

25 g. de sel
5 g. de poivre blanc
4 g. de poudre de gingembre
4 g. de poudre de noix de muscade

- Un autre exemple:

40 g. de sel
32 g. de sucre roux
6 g. de paprika
6 g. de basilic séché
6 g. d'origan séché
6 g. de poivre
6 g. de poudre d'ail


Couper la viande et le gras en petits morceaux.
Dans un bol, y ajouter l'assaisonnement et bien mélanger le tout.

Note: Si ce processus est effectué en été, placer le bol de viande sur de la glace.

Faire tremper les membranes dans un bol d'eau pour les rendre souples.
Mettre en place un bout de membrane sur l'embout a saucisse du hachoir a viande. 
Faire un noeud au bout de la membrane.
Trouver un "esclave" pour faire tourner la manivelle du hachoir…
Tous les 10cm environs, faire un tortillon avec la membrane.

Les saucisses peuvent être conservées de différentes manières, comme par exemple fumées ou encore congelées.