lundi 17 février 2014

RIBZ - Le Porter Fonctionnel




Survie, déplacement, évacuation, autonomie, prévoyance, résilience ou tout simplement vie de tous les jours…une large palette de matériel est aujourd'hui destinée a des rôles d'action sur le terrain, et capable d'influencer, directement ou indirectement, l'amplitude et la cohérence de nos gestes, et finalement notre propre "durabilité".

Certains de ces outils deviennent, de part leur nature, leur fonction, leur robustesse ou encore leur polyvalence, des références incontournables. BIC, Petzl, Mora, Sorel, Berkey, Gransfors Bruk ou Glock, sont devenues des standards d'une industrie ou l'outil doit systématiquement fonctionner dans les pires conditions, c'est a dire quand notre vie est en jeu.

Nous ne pouvons nier que pour notre espèce, l'outil facilite une action directement liée a la vie…une sorte d'expression matériel et matérialisée qui se doit de refléter certaines notions d'impeccabilité.

Ce que nous nommons "impeccabilité", n'est pas de faire les choses bien, rapidement ou encore le mieux possible, mais de "donner" le maximum, tout en "payant" le minimum. C'est donc un rapport intime, primaire et surtout subtile, entre la dépense d'énergie et le rendement, entre le faire et le recevoir.

L'outil devient alors un raccourci énergétique, qui de par sa nature et son rayonnement, démocratise l'intention de résilience de la conscience. 




Pour contenir ces outils, une multitude d'options s'offrent a nous, et ces dernières années bon nombre de compagnies se sont exercées a repenser l'univers du contenant et son rôle, pour le meilleur et pour le pire. 

Ribz, de par sa fonctionnalité, sa déclinaison pragmatique, son confort et finalement sa polyvalence de destination, est un de ces systèmes de port qui s'aligne parfaitement sur ces notions primaires de cohérence énergétique et de rendement.


1- Fonctionnalité:


Si la plupart des systèmes de port sont confrontés a l'optimisation théorique d'une fonctionnalité aujourd'hui incontournable, il reste rare de trouver des contenants véritablement fonctionnels…et dans cette course a la fonction, beaucoup de systèmes se sont petit a petit englués dans le "Tacticool plein de poches Molle partout"…qui s'accrochent a tout.

Construit sur le concept du brelage militaire, la principale force de Ribz est sa fonctionnalité dénudée d'artifices:

- Accès immédiat au matériel.
- Port ultra confortable.
- Répartition du poids devant / derrière.
- Profile bas.
- Centralisation du matériel.



2- Polyvalence et destination:


Même si le contenant est par définition d'une polyvalence réduite: il contient, c'est dans son déploiement qu'il peut se révéler "multi-fonctionnel". 
Par exemple, un brelage militaire est un formidable support, mais il est difficile de le déployer dans le métro parisien sans attirer l'attention.

- Randonnée.
- Bivouac.
- Bushcraft.
- Escalade.
- Ski.
- Vélo.
- Voile.
- Kayak.
- Chasse.
- Pêche.
- Cueillette.
- Camping.
- Trekking.
- Personnes spécialisées (Croix Rouge / Guides / Sauveteurs etc).
Etc.

En plus de cet éventail de destinations "plein air" ou le Ribz est largement capable de briller, ce système de port peut aussi remplir des rôles plus proches de nos considérations habituelles.


a) L'évacuation.


Selon la situation, l'évacuation est ce moment plus ou moins brutal ou nous devons fuir un environnement instable et dangereux, pour rejoindre un environnement stable et sécurisé: Incendie, inondation, contamination, émeutes etc…

Le déploiement du Ribz peut remplacer un sac a dos traditionnel et faciliter le déplacement et la mobilité, centraliser notre matériel vital, répartir le poids porté devant / derrière, ou encore venir ajouter de l'amplitude a notre résilience, en augmentant nos capacités volumiques d'emport.

Il peut aussi créer de la place dans le sac d'évacuation, ou se spécialiser dans des rôles de soutient comme la médecine par exemple.

Principalement, il nous donnera un accès immédiat a un matériel vital (communication, éclairage, protection personnelle, nourriture…), et pourra servir de nécessaire minimaliste dans le cadre de la perte ou de l'abandon du sac d'évacuation.


b) L'EDC.


L'EDC, dans sa nature la plus épurée, est une palette d'outil capable de nous assister au quotidien.

Pour un policier, cet EDC englobe une multitude d'outils pouvant faciliter l'exécution de son travail: radio, lampe torche, arme de poing, menottes etc.
Pour un ambulancier, son EDC sera d'outils différents, mais la fonction reste la même: faciliter l'exécution de son travail au quotidien.

L'EDC représente donc cette palette d'outils parfois diamétralement opposés, mais capables de nous assister et de faciliter nos vies au quotidien.

Nous avons tous un EDC: sac a main, portefeuille, carte de crédit, argent liquide, téléphone portable, spray au poivre, clefs de voiture, stylo, lampe torche…sont autant d'outils qui facilitent nos vies, nos routines, nos métiers et nos déplacements.

Ribz peut parfaitement servir de véhicule a ces outils.


c) Le déplacement.


Partir en voyage, que ce soit a l'autre bout du monde, a Paris ou a la plage, nécessite une réflexion adaptive quant au port et au transport de nos essentiels.

Passeport, permis de conduire, argent liquide, carte bleue, médicaments personnels, portable, billets d'avion…ce sont ces "outils" a haut risque qu'il nous faut avoir en permanence sur nous mais aussi protéger selon l'environnement et la destination.

S'endormir lamentablement sur un banc de la gare du Nord avec un sac a main ou un sac a dos a nos pieds, n'est peut être pas la meilleur stratégie si nous voulons affirmer une présence qui ne reflète pas la cible parfaite d'un vol facilité par notre propre insouciance.

Dans la verte ou dans la ville, et de part sa nature frontale et facilement protégée, le Ribz est un candidat parfait pour l'univers du déplacement et plus largement du "tourisme".


d) Le concept "GHB".


Le "Get Home Bag" (Sac Rentrer a la Maison), est un sac d'évacuation contrarié, dans le sens qu'il n'est pas conçu pour une stratégie d'éloignement, mais de retour.

Sa fonction est de nous permettre de rejoindre notre domicile dans le cadre d'un événement perturbateur alors que nous ne sommes pas a la maison: travail, dentiste, déplacement etc.

C'est un EDC sous stéroïdes, doté d'une mission précise et unidirectionnelle: Retourner a la maison.

Qu'il soit question d'une grève des transports en communs, d'une panne de voiture sur le bord de la route ou d'un événement plus dramatique comme un attentat terroriste ou une catastrophe naturelle, le GHB devrait faciliter notre retour au domicile dans des conditions parfois dégradées, et sur des pastilles de distances plus ou moins conséquentes selon nos routines.

Le Ribz, de part sa nature profile bas, nous offre une évolution et une mobilité accrue, permettant un déplacement rapide et résolu au cas ou nous devrions rejoindre notre domicile le plus rapidement possible.


3- Fiche technique:


- Poids: 311g
- Résiste a l'eau
- Volume: 8L et 11L
- Tailles du Brelage: S, M, L, XL (il faut vraiment être énorme pour le XL !!!)
- Couleurs: Gris, Noir, Orange, Camouflage, Vert
- Prix: 65$

--> Code Promo: Frais de ports gratuit (international) 
--> Code: VOLWEST
--> Site Web: http://www.ribzwear.com






mercredi 12 février 2014

Suis-je un survivaliste ?




Suis-je un survivaliste ? 

Je pense que je tends à le devenir de plus en plus et j’en suis ravi. En prenant de la distance je m’aperçois que cet état, qualité, avantage …. Est le fruit d’un murissement dans le temps.

J’ai toujours admiré les personnes capables de se sortir d’une situation de crise, sans aide extérieure. Parfois c’était plutôt le fait de la chance, et d’autres fois on sentait qu’il s’agissait plutôt du fruit d’une préparation, d’une réflexion en amont de la situation.



Cet intérêt a pris la forme d’une nécessité à la naissance de mon premier enfant. Il m’est devenu insupportable de penser que j’étais à la merci d’un tiers quand à la sécurité et au bien être de mon enfant. Je devais pouvoir moi-même subvenir à ses besoins vitaux avant de passer la main à des spécialistes le cas échéant (force de l’ordre, corps médical …).

3-4 ans après sa naissance, alors que nous étions chez un ami à la campagne, mon fils est mordu par son chien. Rien de grave heureusement, seulement, ni moi, ni l’ami n’avions la moindre trousse de secours à portée de main. C’est donc devenu un de mes premiers éléments de préparation. Y est venu se greffer de quoi boire et manger (avec les petits, c’est toujours mieux d’avoir de quoi en déplacement). Friand de soirées entre amis, les sacs de couchage des petits n’ont plus quitté le coffre de la voiture…

Ornithologues amateur, écologiste convaincu, j’ai passé beaucoup de temps dans la verte. Mes lectures et mes escapades sur internet m’ont permis de faire la connaissance de David Manise, auprès de qui j’ai eu le plaisir de suivre un stage de niveau 1 sur les techniques de survie. Plusieurs années de fréquentation de son forum m’ont permis de voir les survivalistes autrement que comme des dingues extrémistes, héritier de la guerre froide, retranchés dans des bunkers au fin fond des Etats-Unis.



C’est ton site Volwest qui a fini de me faire basculer du bon coté de la force. Des articles simples (enfin pas tous), des idées claires, des vidéos limpides, font de moi un fan incontesté !

Je me permet donc de faire une petite récapitulation des gestes inspirés de cet état d’esprit :

  • Il y a deux ans, construction d’une maison en bois (meilleure isolation, matériau vivant, meilleure résistance aux incendies).
  • Abandon du chauffage au gaz (risque d’explosion et d’intoxication, énergie fossile) au profit d’un poêle à bois (économie et moyen de chauffage « autonome ») entre guillemets parce que je reste dépendant de mon fournisseur (les premiers bois sont à moins d’un kilomètre).
  • Système de récupération d’eau de pluie, qui ne manque pas en Normandie  (économie sur la facture et apport de manière totalement autonome). Stockage dans une cuve de 6 000 L à l’extérieur, réinjecté par compresseur dans les toilettes et le lave linge (réserve facilement accessible en cas de panne d’électricité).
  • Détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone placés juste avant les portes des chambres … 
  • Stockage d’eau et de nourriture  (1 mois pour le retranchement) et sac d’évacuation accessible dans un cellier près de ma porte d’entrée.
  • Intégration dans la communauté villageoise (participation aux fêtes du village, bénévolat sur l’organisation d’évènements). Le lien social est pour moi un élément clé d’une survie sur le long terme (scénario orange – rouge).
  • Pratique du karaté kyokushinkai (forme physique - endurcissement du corps et mode de défense personnelle).
  • Pratique du tir à l’arc nature (forme physique + arme de défense personnelle).
  • Moins d’achat d’appareils électrique (équivalent manuel) pour la forme mais aussi pour ne pas en souffrir (psychologiquement) si je suis privé de la ressource électricité du jour au lendemain.
  • Pratique du bivouac et du camping (entrainement à vivre hors du domicile dans des conditions de confort minimaliste).
  • Participation à des formations au premier secours.
  • Le jardin surélevé est en cours de construction (4 bacs de 2m x 1m x 25 cm) et viendra remplacer l’embryon que nous avions déjà.
  • Je vais acheter un extincteur … enfin ! (nul n’est parfait).
  • Je devrais m’inscrire dans un club de tir (entrainement et achat d’une arme personnelle de type 22lr).

C’est la notion de plaisir et non la peur qui m’ont guidé pratiquement à chaque étape… j’ai plaisir à tirer à l’arc, comme j’ai plaisir à être au coin du feu, tout comme j’ai plaisir à participer aux fêtes de mon village… je ne ressens aucune contrainte à couper mon bois à la scie et à la hache ou a mettre à jour mon sac d’évacuation et mon stock.

Ce qui prédomine dans tout ça pour moi, c’est simplement du bon sens… comme de boucler une ceinture de sécurité lorsque je monte en voiture.

Prenez soin de vous !
Campeur