mardi 4 novembre 2014

Le Meilleur Vélo Survivaliste ?



53 commentaires:

  1. Salut pour ma part j'ai un vélo de ville de chez l'entreprise colruyt mais y'a pas longtemps j'ai craqué sur quelque autre vélo type vtt dont les vélos type cargo

    " http://www.urbancycle.fr/velo-cargo-bullitt/ "

    Très intéressant mais cher donc pour l'instant sa reste un projet aussi mais j'aime plus les vtt ils sont plus passe partout

    RépondreSupprimer
  2. Très bien comme conversation ca !! Pour ma part je ne m'y connait pas trop en vélo, j'attends donc d'en apprendre plus... en tout cas la remorque me semble un complément plus qu'indispensable. Affaire a suivre.........

    RépondreSupprimer
  3. Super cet outils qu'est le VELO dans une optique survivaliste, pour reprendre les termes d'un autre survivaliste youtubeur :

    Vehicule
    Evacuation
    Leger
    Operationnel

    Car pour ma part je considere le VELO comme un vehicule d'evacuation a part entiere (si il est bien equiper évidement) tout comme la voiture.

    Super l'idée de la remorque je vais m'en comfectionner une aussi .

    Merci pour tout ce que tu fais .

    Et pour te citer : Stay Safe

    RépondreSupprimer
  4. Un article qui me plait bien. Je me posais d'ailleurs la question du silence concernant la bicyclette de la part des survivalistes.
    Pour moi, mon velo est un ami. Il ne demande presque rien et donne enormement. Un rayon de soleil et hop, on part ensemble.
    En ce qui concerne le survivalisme, il presente pas mal d'avantages. Il est discret, n'agresse personne (dans l'esprit des gens, un mec en velo ne peut pas etre violent), va presque partout ou un pieton peut aller. Par contre son emport est limite, il se laisse voler facilement. En fait, il a les defauts de ses qualites.
    Pour moi, une vie sans velo(s) serait moins sympa. Je comprend que pour des familles, cela doit etre plus complique.
    Les choses simples comme le velo resteront parmi les fondamentaux.

    Une autre remarque qui n'a rien a voir avec le sujet mais je profite de mon commentaire pour la faire.
    La chose qui me gene le plus dans la demarche de Vol West est le mot "survivaliste". Il a un peu une connotation negative. C'est plus autonome que survivaliste non? On cherche une autonomie materielle et intellectuelle. Et en plus notre ami se demarque de tous ces tares en treillis militaire...

    Merci Vol West pour ta demarche. C'est tres sympa de te retrouver une a deux fois par semaine..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 100% d'accord avec toi Max, tu as dis l'essentiel du vélo. Pour ne pas se le faire voler il ne faut pas qu'il soit trop rutilant ! Mais c'est tellement pratique et tu as tout dit dessus. Bravo !

      Supprimer
  5. Salut Volwest.
    Puisque tu nous y invite, voici mon petit commentaire.
    Je trouve ton vélo superbe. je suis 100% d'accord avec toi sur le choix d'un vélo simple et facile à entretenir. J'ai utilisé longtemps un vélo "hollandais" très confortable et très robuste mais en cas de problème c'est très pénible. Les freins sont à tambour dans le moyeu donc démontage très complexe. Pas de dérailleur mais une mini boite de vitesse également indémontable. La conséquence de tout cela est que le simple changement de chambre à air doit être fait par un réparateur....
    Donc je préfère un bon vieux dérailleur qui se règle avec une pince et un tournevis et sa chaine qui se remet en place en 30 secondes ainsi que des freins de grand-père dont le fonctionnement est facilement contrôlable.
    Par contre je trouve que tes pneus sont un peu trop fins à mon goût. Je les préfère plus gros et plus épais donc plus résistants. Je suis un utilisateur quotidien des vélib et j'ai récemment crevé un pneu juste en montant sur un trottoir trop brutalement.

    RépondreSupprimer
  6. Le VTT est quand même autrement plus polyvalent !

    RépondreSupprimer
  7. Un élément important de sécurité sur un vélo consiste à avoir « sur soi » (dans le sac à dos, les poches ou mieux encore, sur le vélo lui-même en utilisant par exemple ce genre de système : http://www.decathlon.fr/sacoche-cadre-triangulaire-id_4394072.html) de quoi réparer son vélo.

    En clair, avoir un Kit Vélo, à portée, opérationnel. Et toujours le même combat : savoir s'en servir… donc s'entraîner de temps en temps à changer une roue, réparer une crevaison, réamorcer la chaîne qui a sauté, etc.

    Un autre point de connaissance important : si on dispose de plusieurs vitesses, alors savoir s'en servir. Combien de fois voit-on des gens galérer et forcer sur le pédalier comme des malades en montée, voire sur le plat, alors qu'ils ont a leur disposition trois plateaux et, au bas mot, 15 à 18 vitesses différentes ! La bonne gestion des vitesses du pédalier est un élément à la fois de plaisir et de sécurité sur un vélo. En effet, on se fatigue (énormément !) moins en utilisant une vitesse adaptée en montée, et ce faisant, on tangue moins, on est plus alerte, on risque moins l'accident. Il faut garder à l'esprit qu'un cycliste, c'est de la viande avec une étiquette « heurtez-moi, mangez-moi » pour l'automobiliste moyen (vous savez, celui qui, majoritaire, vit dans sa bulle y compris et peut-être surtout dans sa bagnole).

    RépondreSupprimer
  8. Les vélos se sont toujours révélé très utiles pour moi mais je sait pas pourquoi, il m'arrivent toujours des truc bizarre avec et du coup, maintenant, j'en ai plus ;(.

    RépondreSupprimer
  9. Pourquoi pas un bon VTT plutôt qu'une bicyclette qui résiste très mal au moindre cailloux et qui nécessite des routes goudronnées ? Ed

    RépondreSupprimer
  10. Je pense que le VTT est largement le mieux selon moi car plus robuste, mieux adapté aux routes imparfaites et plus utiles en général. Plus sympa aussi je trouve pour se balader en forêt ou campagne. Le mien c'est un Orbea. Stay safe

    RépondreSupprimer
  11. Salut VolWest.

    Moi aussi, depuis plusieurs années je ne vais au boulot qu'en vélo. J'en ai 2 pour 2 usages un peu différents.
    Le premier est un VTT avec fourche avant et freins à disques. Très efficace. Equipé avec des pneus et chambres à air renforcées. Quasi increuvable. En résumé un tracteur tout terrain très bien équipé. Mais diffcile à entretenir.
    D'ou le second vélo, à l'opposé total.
    Le second est un singlespeed Fixie. Hyper léger, fait pour la route goudronnée, pas de freins, pas de dérailleurs. Hyper efficace sur route, très léger (7kg), très simple d'entretien et de réparation. Inconvénient, n'est pas tout terrain.
    Le troisième vélo sera surement un compromis des 2.

    Ensuite, récupération de vélos avec les voisins, en décheteries, magasins de vélos qui les jettent ou achetés pas chers en vide greniers. Et remise en état au plus simple et au moins cher. Ce que je fait mon mon fils en ce moment et bientot pour mon épouse.
    Le but, avoir 2 vélos chacun....car comme tu le dit si bien 2 c'est 1 et 1 c'est 0.

    en bretagne
    Seb

    RépondreSupprimer
  12. et aussi, l'éclairage :::: FENIX LD 10 ou 20 à l'avant, avec le support vélo FENIX
    a l'arriere, un éclairage led rouge avec une pile AAA.
    Pédales automatiques sur mes 2 vélos.

    RépondreSupprimer
  13. Complètement d'accord avec Vol West !
    J'ai un simple B'Twin avec panier à l'avant qu'on peut retirer et remettre.
    Un conseil, un bon antivol et il vaut mieux que le vélo soit plutôt pas trop brillant, plutôt moche et vous ne vous le ferez pas voler.
    Stay safe !

    RépondreSupprimer
  14. Salut Vol West ! J'adore pour ma part le velo triporteur ! C'est pour moi LE velo survivaliste par excellence de part son énorme capacité de stockage a l'avant ! Dans une démarche survivaliste c'est très intéressant ! On peut mettre les enfants devant, transporter du matériel de différentes manières. On peut se déplacer sur de grandes distances sans moteur et en transportant pas mal de matos ! On peut le transformer en stand pour vendre sa production (potager) sur les marchés etc… Certes il coûte assez cher a l'achat mais en fabriquer un avec un vieux vélo , une roue et un caddie reviendra moins cher !
    J'espère que tu étudiera le triporteur pare que je trouve parfait dans une démarche survivaliste !

    RépondreSupprimer
  15. féru de vélo j'ai testé a peu prêt pas mal de montage pour voyager à vélo. remorque , sacoche....

    RépondreSupprimer
  16. j'ai plusieurs montage possible et liste de matos pour un usage fiable donc n'hésite pas si tu veux un renseignement

    RépondreSupprimer
  17. Salut

    J'ai laissé tomber les VTT et les routiers pour un VTC, je me sens plus à l'aise

    RépondreSupprimer
  18. Si le pneu est trop fin, il crèvera trop souvent, une solution consiste à prendre une chambre à air morte, à l'ouvrir de l’intérieur, et à la placer entre le pneu et la chambre à air pour ajouter de l'épaisseur.
    Par expérience après les crevaisons c'est le dérailleur qui casse le plus souvent, si on a pas de pièces de rechange on peut enlever le dérailleur cassé, raccourcir la chaîne, et changer l'ordre des pignons de la cassette pour bloquer la chaîne comme on le voit sur cette photo :
    http://3.bp.blogspot.com/_kFFsK9uidAo/S56ptsbgo5I/AAAAAAAAB8w/71t9Fug3M6A/s1600-h/2.jpg
    on a ainsi créée un système single-speed de fortune.
    L'huile est indispensable pour la chaîne, un bon entretient prolongera la vie du vélo.
    Attention aux freins à disque hydraulique, une fuite d'huile ne peut pas se réparer.

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir tout le monde, bonsoir et merci Vol West,

    En ce qui me concerne, j'ai un trike : un tricycle couché. En effet je suis handicapé (d'ailleurs ce sujet n'a jamais été abordé, je crois).

    Un modèle tchèque : le A-trike de chez AZUB.

    Simple et robuste, 17kg, freins à tambours. En cours d'équipement : porte bagages, supports pour rétros supplémentaires et lumières.

    RépondreSupprimer
  20. Bonsoir oui un vélo à des avantages de discrétion (pas de bruit), de dépassement (de plus longs distances couvertes et plus rapidement par rapports au pied (pratique en cas évacuation rapide sans voiture), et peut être utilisé aussi comme centrale électrique d’appoint portable (assez pour charger un portable ou batterie, ou fonctionner du petit matériel électrique) mais c'est pas une source viable d’énergie. Je vais surement même acheter un mais vous conseiller quoi pour un débutant ??? Mais vraiment débutant???

    RépondreSupprimer
  21. J'ai un très vieux vtt de 17 ans il roule parfaitement. Il est totalement rigide et possède des portes bagages avant arrière. J'ai mis des pneu de type VTC mais de la taille d'un pneu de VTT c'est juste parfait.
    A savoir que durant la guerre de Vietnam les Vietcong transporté avec des vélos des charges de plus de 100kg.
    Super sujet le vélo.

    RépondreSupprimer
  22. Salut , nous on est 5 , on a 2 vtc adulte et 1 vit enfant moins de 10 ans et deux remorques ( une de transport enfant et une de charge ) et je suis très satisfait de l'ensemble ( tout ça et réparable et facile à transporter ) . A plus

    RépondreSupprimer
  23. Je possède plusieurs vélo, un de ville , un vtt et le dernier achat un vélo pliant. On peut le ranger facilement dans la voiture et il est polyvalent au niveau de la taille. Il sert aussi bien à ma fille de 10 ans que à moi.

    http://www.decathlon.fr/velo-pliant-bfold-7-id_8208019.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. idem pour ma part j'ai rouler 2ans à raison de 9km par jour par tout temps avec les anciens model et en mode a fond lol très pratique robuste en tout cas le cadre. En revanche il faut imperativement changer les pneud et prendre des renforcé sinon gare aux crevaisons (marathon très bon mode). Je tractais avec un perche spéciale mon fils sur sont velo aucun soucis. http://www.sitedesmarques.com/images/uploaded/z/68958-zoom_asset_39942257.jpg

      Supprimer
  24. /Users/philippemichaud/Pictures/Bibliothèque iPhoto/Previews/2013/08/07/20130807-112538/S97+vnt9SlKl85Rgh+liqg/20130801_102038.jpg

    RépondreSupprimer
  25. moi j'ai récupéré un vieux vtt saracen (anglais) cadre acier(plus durable) pas de suspension j'ai changé tous les cables et gaine ainsi que les pneu j'ai mis des schwalbe marathon anticrevaison uns selle en cuir (brooks) pour un confort durable. pour mon premier voyage j'ai choisi la remorque mais on a toujours tendance a trop en mettre et en plus celle ci supporte jusqu'a 90kg de charge utile (carry freedom large) le problème parfois c'est dans le franchissement d'obstacle ou de cote un peu trop pentue et malgré le developpement type vtt (pédalier 42 32 22 et cassette 14 34) c'est parfois rude.le point positif c'est que lon peu sur la remorque attacher plein de truc notamment le goal zero qui prend bien le soleil.le point positif c'est que la remorque a deux roue ne modifie presque pas le comportement du vélo.
    pour mon deuxième périple j'ai opté pour un ensemble avec sacoche (ortlieb) pour les sacoches arriere et en plus une sacoche de selle carradice et a l'avant le module nuit sur un porte bagage (oldman mountain ). Le tout est porté par un superbe Trek Singletrack des année 90 un superbe vtt cadre acier a raccord. on en trouve pas mal au état unis tout d'origine. le mien je l'ai trouvé par hasard dans un vide grenier.... pour 80€ après renseignement pris il s'avère que c'est un rareté en france. mais j'ai meme découvert un blog dédié a ce vélo ou un américain en refait avec des composant grand luxe.

    RépondreSupprimer
  26. Salut Volwest,
    J'ai fait une fausse manip, je dois tout réécrire!!
    Mon vélo est un VTC Giant, je l'utilise quelques fois par semaine, essentiellement pour me rendre au travail. Il a un cadre alu, mais je préférerais acier. Pour le reste, il me satisfait pleinement, la potence et la selle sont un peu sport mais la position reste confortable. La dynamo dans l'essieu avant et les éclairages avant et arrières sont excellents et fiables (juste une panne à cause d'une cosse faston tordue puis cassée). Le porte bagage arrière accueillait une sacoche étanche mais j'utilise maintenant un siège enfant pour mettre mon sac à dos (je garde donc toujours ce sac quelque soit mon moyen de transport). Il faudrait que je me fabrique une caisse pour mettre mon sac ou autre chose si besoin. Il y a 3 x 8 vitesses et des freins classiques et simples. Les jantes sont à double paroi. Je voyage presque toujours avec pompe et nécessaire de réparation. Je me suis remis au gilet jaune et au casque pour montrer l'exemple et parce que c'est plus cohérent avec ma philosophie "survie".
    Ton vélo, Volwest, a des clavettes au niveau de l'axe du pédalier si j'ai bien vu. Je me demande si c'est un bon choix, car ça commence à être difficile à trouver. A tout hasard, je voulais aussi te signaler "http://velo-reparation.fr/entretien/fiches_techniques.php" et "http://www.lesvelosdepatrick.com/", site à partir duquel on peut trouver beaucoup d'info technique sur les types de freins, de cadre ...
    A plus.

    RépondreSupprimer
  27. le vtt 26 pouces est pour ma part le vélo le plus solide
    pour préparer une expédition dans le temps...!!!

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour,
    Pour illustrer ton propos du vélo comme outil du survivaliste, voila une bonne illustration de son utilité en cas de rupture de la normalité: http://www.mobilite-durable.org/se-deplacer-aujourd-hui/deux-roues/a-velo-apres-lapocalypse.html

    RépondreSupprimer
  29. Salut,

    Etant actuellement dans la préparation d'un voyage en Asie pour plusieurs mois en cyclotourisme, je ne peux que te conseiller ce livre qui est ma bible du moment :)

    Guide pratique du cyclo-camping
    http://www.amazon.fr/dp/2916271317

    Rapidement:
    - Cadre en acier (chromium) de type cyclo tourisme, pas d'alu ou de carbone pour faciliter les réparation
    - On reste sur une mécanique la plus simple possible, pas de frein à disque, pas d'amortisseur

    Merci

    RépondreSupprimer
  30. Super cet article sur le vélo, n'ayant pas le permis de conduite c'est le moyen d'évacuation que je pense devoir utiliser. Surtout dans cette version triporteur avec laquelle je pense pouvoir emmener pas mal de choses.
    http://www.cyclable.com/160-biporteur-triporteur

    RépondreSupprimer
  31. Sujet très dense que le vélo, avec de multiples options.

    On peut partir sur 2 types de vélos pour un vélo survivaliste :

    - le VTT avec des roues de 26 pouces (je ne rentre pas dans le débat des 27,5 et 29 pour pas compliquer les choses, le 26 étant le standart actuel)
    - le VTC avec des roues de 28 pouces

    Chacune de ces roues ayant leur avantages et leur inconvénients.

    Apparemment, t'as un vélo de style VTC avec des roues de 28 pouces. Cela sera un avantage sur des routes goudronnées, ou des chemins de terre roulants. Mais dès que tu passeras sur des terrains plus cassants, faudra faire gaffe a la casse et se sera moins évident en terme de maniabilité, mais réalisable avec un pilotage fin, voir les pilotes de cross-country qui se débrouille très bien. Mais bon, avec des limtes par rapport au VTT.

    Un VTT en 26 pouces sera moins a l'aise sur des portions roulantes, mais passera partout.

    Ensuite, la simplicité, plus un vélo est complexe, plus il sera dur à entretenir.
    Il faut oublier les suspensions, arrière surtout, pleins de roulement, axes, etc..
    La suspension avant, faut vidanger, etc..
    Une fourche rigide ne nécessite aucun entretien.

    Un bon compromis, serait d'avoir une fouche rigide de coté et de garder une fouche avant à suspension le temps que c'est encore possible pour le coté confort.

    Ensuite, les matériaux, acier cromo pour le cadre et la fourche : Solidité, confort et réparation possible avec un simple poste à souder...

    Le problème de la charge, vaut mieux monter des roues solides si on veut qu'elle tiennent sur la longueur, il faut regarder ce qui se fait du coté des grands randonneurs :
    - une jante solide Heavy Duty genre : Sun Ringle Rhyno Lite, Rigida Sputnik, etc..
    - un moyeu de qualité mais de conception standard type cones/billes/cuvettes pour un entretien facile genre shimano SLX/DeoreLX/XT
    - des rayons renforcés double ou triple butted genre DT Swiss Alpine III, Sapim, etc...

    Après, c'est une quetion de choix/préférences pour le reste des composants.
    Un vélo c'est avant tout un bon cadre et de bonnes roues...

    Sur un vélo survivaliste, de préférence : freins sur jantes (au lieu de disques), pneus avec chambre à air (au lieu du tubeless), transmision classique avec 2 dérailleurs (au lieu du Rohloff qui coute un bras et quasiment irréparrable si casse).

    Après, rien n'est inscrit dans le marbre, chacun fait son choix, avec ses conséquences.

    Exemple du Moyeu Rohloff quand c'est défaillant : http://solidream.net/le-moyeu-rohloff-autour-du-monde/

    Après, pour le transport de charges, c'est également selon les préférences : sacoches, remorque, chacunes ayant leur avantages et inconvénients

    Je suis également sur un projet remorque maison dont je te donne le cahier des charges, n'hésites pas a nous faire profiter de ton projet remorque car ça m'intéresse beaucoup !

    REMORQUE HOMEMADE :
    - 2 roues car plus solide pour le transport de charges
    - Roues standard 16 ou 20 pouces (roue vélos enfants)
    - Doit passer une porte intérieur de maison (70cm de large)
    - Doit pouvoir transporter 4 jerrican de 20L donc résistance de 80kg au moins
    - En acier car plus facile à réparer, surtout à l'étranger !

    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa toutes ces précisions ! Merci !
      Stay safe !

      Supprimer
  32. salut,

    Moi je prendrais plutot un VTT avec une remorque
    je vous conseille les velos peugeot avec roues de 29 pouces

    RépondreSupprimer
  33. Salut Volwest, très bon sujet à lancer. Dans ma région montagneuse d'Auvergne, j'essaye de ne plus rouler qu'à vélo, bien qu'ayant d'autres moyens de locomotion à ma disposition. C'est ma façon à moi de ralentir le rythme de la vie quotidienne, de rester en forme, de prendre le pli tout de suite pour le jour où les voitures seront inutilisables faute d'essence, d'être écolo autrement qu'avec du blabla... Depuis deux ans, je m'attache à rendre ce choix possible, ce qui n'est pas toujours évident compte tenu du climat hivernal (j'habite à 930m dans le puy de dôme) et des dénivelés. J'en suis venu à adopter la solution suivante: un vélo électrique pour le quotidien, qui est en fait une base de VTT tout suspendu équipée de freins à disque hydrauliques (haut de gamme), motorisé par un moteur de 3000w et deux batteries de 48v (je sais que la législation française limite les vae à 250w, mais le jour où je me ferai contrôler... On est en Auvergne !) avec une autonomie de près de 80km et autant de plaisir en côte qu'en descente. J'y atèle une remorque mono roue bob, ce qui me permet de remonter à la maison un cadi de courses complet; Pour le fun et sport, un vélo de course, coup de cœur, modèle cadre acier colombus double butted, un très bel engin, léger et solide, qui avale les cotes; Pour les (très) longues distances, une randonneuse ridgeback, le modèle expédition en 26 pouces, cadre acier en reynold, un magnifique outil de voyage avec lequel je viens encore d'avaler 2200 km au mois d'octobre, en autonomie, avec sacoches (vaude). Trois vélos complémentaires. Autant dire que si je ne devais n'en garder qu'un seul dans un esprit survivaliste... dur dur; aller, la randonneuse Ridgeback expédition (elle a un petit nom, c'est celle avec laquelle j'ai passé le plus de temps). Ou la bombe électrique, à condition de poser un panneau solaire sur la remorque. Ce que je retiens après 2 ans d'expérience, c'est que pour un usage intensif, un vélo doit être de très bonne facture, cadre dans le meilleur acier, colombus, reynold, ... (pas de hi-ten chinois par exemple), très bien équipé, déore, XT, pneus marathon, à la taille exacte du cycliste, développement adéquat... Autrement, les bonnes résolutions fondent vite à cause d'un matériel mal adapté. Erreur du début, j'ai acheté un machin bas de gamme neuf chez un vélociste qui m'a vu venir, et je m'en suis rapidement lassé, vendu trois mois après. Je préfère acheter très haut de gamme sur le boncoin, je m'y retrouve. Il m'arrive encore de prendre la voiture, mais c'est de plus en plus rare, ou alors, déplacement obligatoire par gros mauvais temps. Je suis convaincu que le vélo est l'arme du survivaliste. Car pour survivre quand ça devient hostile, faut pas se faire d'illusion, l'huile de coude est la meilleur énergie à notre disposition. Celui qui n'est pas prêt à suer un peu aura moins de chance que celui qui est entrainé. Je joins le lien de ma randonneuse, le même lien que le commentaire précédent. Un bon site au juste prix :
    http://www.cyclable.com/velo-de-voyage/1760-velo-randonnee-ridgeback-expedition.html
    Cordialement,
    Régis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Regis

      C'est un plaisir de lire des conseils de la part de gars qui s'y connaissent. J'aurais plein de questions a te poser car suis un fan de velo (un seul malheureusement). J'aimerais approfondir certains trucs. J'aimerais un engin costaud.....

      Supprimer
    2. Salut Régis,

      Même compliment que Max !

      Supprimer
    3. Salut max, tout dépend de l'utilisation que tu as de l'engin, vélotaf, sport sur route, tout chemin, vtt, petite rando, grand voyage... et de ton budget. Un même vélo peut tout faire, mais tel ou tel type de vélo sera mieux adapté à telle ou telle situation. Un vieux vtt décat de 30 ans bien entretenu, acheté 30 euros sur le bc, rempli parfaitement son rôle s'il s'agit de se rendre au bureau le matin. C'est solide, ça se fait moins voler qu'un specialized à 4500 euros. Après, il y a le coup de coeur, pas forcément en accord avec la bourse. Toutes les marques proposent actuellement des vélos au cadre garanti "à vie", y compris décathlon. La mode est à l'alu, mais on assiste à un retour en force de l'acier, pour ses grandes qualités de souplesse. Mon vtt électrique est un 9.2 de décathlon, le haut de gamme de la marque. Aluminium hydroformé très solide. Le moteur de 3000w lui tire vraiment (ça pousse fort!) sur la tronche et il ne bronche pas. Cela dit, je doute qu'en cas de casse, si décat apprend l'usage que j'en ai fait, ils me le réparent gratos! Tu trouveras toujours des types pour te dire que tu peux sans pb partir autour du monde avec un cadre alu, et ce ne sera pas forcément du pipeau. Si tu es riche, il y a aussi le titane... Cela dit, je préfère de loin l'acier.
      Bref, à ta disposition si tu as des questions précises et si je suis en mesure d'y répondre.

      Supprimer
  34. Salut captain auvergne !

    Ton kit est de chez OZO ? 3000w ça doit être ENORME !

    Je pense aussi que je vélo electrique est excellent pour le survivaliste : Vitesse de déplacement et rayon d'action plus important, et si ça tombe en panne de batterie, tu peux continuer le pédalage comme sur un vélo classique...

    Je compte m'en procurer un bientôt, sans bien sûr prendre en compte la législation des 25 km/h maximum / 250w, somme toute ridicule...

    RépondreSupprimer
  35. Salut Jérémy, c'est vrai que le vélo électrique est un bon engin résilient, surtout avec les énormes progrès réalisés sur les batteries. Le coût énergétique est moindre, environ 20ct pour 100km, par rapport à tout autre engin motorisé. Et dans ma contrée perdue, je m’affranchis carrément de la législation: casque, assurance, contrôle technique. le coût des pièces en cas de panne est raisonnable, mon vélo m'offre une liberté impressionnante, avec ses limites (disons qu'en cas de coupure prolongée du réseau électrique, je n'ai pas encore adapté de système de rechargement alternatif, solaire ou autre, et cela peut devenir problématique. C'est bien le seul inconvénient de la machine). Plus de 50 km/h sur le plat. En plus, contrairement aux idées reçues, on continue à pédaler, ce qui est bon pour la santé. Pour répondre à ta première question, sans vouloir leur faire de la pub, tous mes kits proviennent en effet de chez OZO, la boite la plus sérieuse à mon avis en France. A ce jour, j'ai kité trois vélos: deux 9,2en 3000w, et un rochrider de base en 400 w pour le vélo taf de ma femme. Le deuxième 9,2 était pour un copain qui m'a planté. Si ça t'intéresse, je le vends à prix coûtant, (la base vtt est à 1400e à elle seule!), monté avec les torques maison, plus solides que les torques OZO, visibles sur la photo. L'engin a juste été testé est est quasi neuf. Une vraie bombe super agréable, vert commando, en taille L (cycliste d'au moins 1,75m).
    http://www.leboncoin.fr/velos/727488574.htm?ca=3_s

    RépondreSupprimer
  36. Salut Volwest,

    Ça fait des années que j'ai opté pour le vélo comme moyen de déplacement. Du coup j'en ai deux, un route assez dépouillé pour la vitesse et les courses rapides et un vtt équipé vélotaf pour le quotidien.

    V-brake, plaque pare-boue à l'avant et garde-boue à l'arrière, porte-bagage (Bontrager) d'une capacité de charge de 75 kgs, une paire de sacoches latérales (Vaudé) clipsables sur ledit porte-bagage, lampe (Fenix) à l'avant et éclairage arrière à pile AAA (Blackburn) le tout doublé d'un système clignotant sans piles (Reelight), pneus (Michelin Country rock) alliant grip sur route et chemin propre, siège amovible pour emporter mon petit bout de 6 ans et, surtout, avertisseur (Airzound) pour être entendu des chauffards.

    Je ne fait qu'une centaine de kilomètres par semaine mais ça a l'avantage de me maintenir en forme et d'être plus économe que le quatre roues. Lorsque je vais en centre ville, je ne connais ni problème de parking ni d'embouteillage, idem pour le boulot où chaque matin, je remonte une file de 500 mètres d'autos bloquées au stop avec, souvent, une seule personne à bord.

    Je rejoins complètement Captain Auvergne quant à l'usage survivaliste du vélo. Autre avantage : c'est le seul moyen de locomotion que l'on peut réparer avec un outillage tenant quasiment dans la paume de la main.

    En ce qui me concerne, avec mon fils, mes sacoches et un sac sur le dos, je ne vais pas vite mais je peux aller loin et longtemps.

    Take care.

    RépondreSupprimer
  37. Salut Volwest, salut à tous
    Merci pour tous ces articles. Je prépare mon tour du monde à vélo et ton blog m'est bien utile.

    Mon vélo « survivaliste »

    Cadres en acier Chromo.
    Pour les raisons cité ci-dessus : Solidité, plus souple que l'alu, possibilité de réparer chez un garagiste ou d'un pote qui a un poste à soudé.

    Ils ont conçu dans les années 90 des cadres en acier très léger, je soulève le miens, sans les équipement, avec un doigts. Il doit trainé pas mal de vélo marin de ces années là dans ton coin.

    Listes de cadre intéressant à adapter :
    http://voyageforum.com/v.f?post=2662814;search_string=bear%20valley%20marin

    Dans l'idée homme gris : pour la déco, je décoré mon vélo de tape noire griffé, sensation vélo pourrit assuré. Ça tient depuis 5 ans. Au lieu de 1 vélo volé tout les 2 ans pour mes potes.

    (Pour la fourche avant j'ai mis un surly grand voyageur surhaussé pour le confort)


    Pour ce qui est de l'équipement (freins,vitesse...)

    Shimano Deore ( XT a la limite)
    Deore est la game moyen de chez shimano, c'est le bon équilibre entre la solidité et le poids.
    Au dessus c'est plus légé et plus sophistiqué, donc plus cassant.
    Et shimano par ce que ça se trouve partout
    Roue de 26 pouce (standard mondial hormis l’Europe)
    Plateau en acier
    Freins V-brake.

    Sur le nombre de vitesse arriéré, ç'est mon grand questionnement du moment  (et je cherche des info): à partir de 9 vitesses, on doit passer à des chaines plus sophistiqué riveté . Mais quant ça casse pas de possibilité de réparer avec un dérive chaine... et je suis pas fane des attache rapide...


    Pour les pneu Schwalbe Marrathon Plus... pas une crevaison depuis 3000 km ou les mondial pour les chemins plus accidenté

    Pour les portes bagage :
    Topic alu à l’arrière
    Tubus acier à l'avant

    Petit truc : utilisé des petit carré de chambre à aire persé par la vis pour évité que ça se dévisse avec le temps.

    Pour moi pas de remorque sacoche ortlib et vaude (de même taille mais beaucoup moins chargé à l'avant) et une caisse.


    RépondreSupprimer
  38. Salut,

    Je pense que le VTT est le plus polyvalent et le plus adapté des types de vélo existants de nos jours.

    Pourquoi?
    Et bien de par ses caractéristiques techniques :
    - Suspensions multiples (=confort + aide au franchissement d'obstacle, meilleure résistance aux chocs, pratique lorsque l'on transporte des charges lourdes)
    - Pneus cross (=polyvalence + meilleure tenue sur les chemins accidentés du fait que le pneu soit large et cranté)


    Maintenant parlons frein, quel est le must? Hmm je dirai le frein à disque pour sa capacité de freinage supérieure à tous les autres mais en situation "anormale", c'est pas simple à trouver (bien que ça m'étonnerait que le rayon frein soit dévalisé). D'autres parts si du lubrifiant ou de l'huile sont projetés sur les plaquettes de frein elles sont mortes et il faut les changer.

    En gros selon moi le frein à disque est le meilleur en situation normale, mais pas le plus évident à remplacer en situation critique. A moins d'en avoir un paquet en réserve.

    Plus le vélo est technique mieux il sera niveau confort, franchissement etc mais plus le risque de souci technique est présent aussi.

    Le poid du vélo me semble être un aspect non négligeable dans l'optique démerde/survie aussi.Tout dépend de l'usage qu'on en fait...

    RépondreSupprimer
  39. Salut,
    Je suis exactement dans le sujet, ça fait super plaisir d'ailleurs de voir l'interet des survivalistes pour le vélo. j'ai pas les moyens pour une assurance de scooter alors pour mes déplacements j'ai un vieux VTT qui va bientot rendre l'ame.
    Les points positifs de ma monture en ce moment sont :
    - l'éclairage, je roule pas mal la nuit et je suis pas fan de piles, alors j'ai bricolé un système avec une dynamo ou je peux balancer toute l'energie sur le phare avant lorsque je suis dans le noir complet en pleine nature. J'ai économisé des tonnes de piles et je n'ai pas besoin de penser au remplacement, la lumière est toujours dispo quand j'en ai besoin.
    - Le freinage V-brake. plus simple que les disques et assez performant. On arrive a bloquer la roue dans a peu pres n'importe quelle descente, donc pas besoin de plus puissant a mon avis.
    - Garde boue, quand il pleut et dans la boue c'est essentiel pour pas etre repeint et se geler en hiver.
    Les moins :
    - Le poids, dans les cotes le surpoids engendré par les suspensions et accessoires est un vrai handicap.
    - Les suspensions. C'est fragile, c'est lourd, ça coute de l'energie sur les long trajet on le sent.
    - Mauvaise selle. Sur les longs trajets on fini par aimer le confort.
    - Solidité. Mon vieux VTT est en train de se casser au niveau du pédalier et des suspensions. Il faut imperativement ne pas lésiner sur la qualité à ce niveau.
    Voilou en espérant avoir été utile.

    RépondreSupprimer
  40. Très bon article.
    J'ai un VTT suspendu juste à l'avant et cela suffit car s'il y a une suspension arrière le vélo est plus lourd, avec des pneus de 26 pouces et fait en aluminium.

    RépondreSupprimer
  41. Très intéressant, un vélo bien équipé doit être lourd, j'habite en moyenne montagne, avec pas mal de montées et je n'ai plus vingt ans ! que conseillez-vous un VTC, ou un VTT ? la remorque est une bonne solution surtout quand on ne peut utiliser une auto, reste le problème de la neige ou du verglas mais je pense que c'est une bonne alternative pour se déplacer en toute discrétion.

    RépondreSupprimer
  42. j'adore les VTT, car cà passe partout, et les roues plus solides, j'ai un VTT tout suspendu avec 21 vitesses, et je me fatigue beaucoup moins en adaptant les vitesses sur les longues distances et de puissantes lampes avant et arrière. j'ai deux portes bidons et pour l'installation des paniers, j'hésite car je suis très casse cou et risque de le faire tomber. Pour le cadenas, je prends les grands costauds de moto.

    RépondreSupprimer
  43. Salut VolWest, pour ma part, je me pencherais plus sur un vélo de montage ou vtt, tout simplement parce qu'il est polyvalent, donc il peut facilement passer par n'importe quel environnement. Par expérience je dirait que c'est un vélo fiabe et robuste. Stay Safe.

    RépondreSupprimer
  44. bonjour a tous :)
    je fais du vélo tout terrain depuis plus de 20 ans, et au fil des années j ai revu ma façon de rouler.
    J ai eu quelques belles machines high tech, mais depuis 2 ans, je roule sur un vélo tout terrain sans suspension, et surtout sans vitesses.
    C est un cadre alu robuste(donc pas light), avec des composants de qualité , mais toujours abordables.
    Un bon gros pneu renforcé tres accrocheur pour l avant , pour l adhérence et pour présever un peu de confort , la fourche rigide c est plus solide et léger, mais ça "tape" un peu parfois.

    le fait de rouler en single-speed, fait que mon vélo est tres silencieux(un inconvénient lorsque je me balade en zone peuplée, parce qu on ne m entends pas arriver...) mais surtout, j ai limité l entretien a la lubrification de la chaine.
    Donc, les seules choses que je dois vérifier de temps en temps, ce sont: la pression des pneus, et la lubrification de la chaine.
    un engin opérationnel toute l année.

    RépondreSupprimer
  45. Je ne crois pas qu'il existe à proprement parler un vélo "survivaliste". Je pense qu'un survivaliste doit choisir son vélo en fonction de son environnement et surtout à quoi il destine son vélo.

    Le vélo "polyvalent" par excellence sera un VTC. En effet contrairement à un VTT, un VTC vous permettra de moduler la hauteur du guidon. Si vous choisissez de le relever, la conduite sera plus agréable (pour le dos + les fesses avec une selle plus large). Si vous choisissez de le baisser au maximum (comme chez les VTT ou il n'existe QUE cette position) vous pourrez mettre plus de puissance dans vos jambes et être plus endurant en vitesse rapide. Si vous êtes en montagne ou en région très vallonnée, je vous recommande fortement un VTT pour les montées. Une position relevée du guidon serait bien plus fatigante.

    Le VTC est mieux adapté pour le transport de matériel sur votre vélo; panier avant, mais surtout porte baguage arrière, impossible à installer sur un VTT. Cela suppose un vélo plus lourd. Question légèreté, les plus léger seront les vélos de courses (surtout ceux avec un cadre en carbone) mais comme leur nom l'indique, ils ne sont prévu que pour une pratique sportive où l'on recherche la performance et la vitesse. Un VTT a à peut prêt le même poid qu'un VTC sans équipement. La différence entre les deux apparaît parce qu'un VTC est très souvent équipé (béquille, panier(s), porte bagage arrière, etc) contrairement à un VTT.

    Les vélos trekking (sorte de VTC haut de gamme) seront les plus adaptés si vous désirez effectuer de longues distances. Confortable (car vous serez sur la selle sur de longue distance), performant pour vous permettre d'aller sur de nombreux chemins, permettant de transporter des baguages volumineux. Pour ceux qui ne voient pas, c'est ce type de vélo qu'on les personnes qui décident de traverser tout un pays pendant l'été à vélo.

    A mon sens oubliez les vélos de ville (pas du tout idéal pour se déplacer hors ville) et choisissez un vélo simple, sans mécanisme complexe (plus facile à réparer, et plus solide sur le long terme).

    RépondreSupprimer