dimanche 11 mai 2014

5 Armes a Feu pour la Résilience Familiale



La mise en place d'une philosophie de vie qui tend a se rapprocher de notions telles que l'indépendance, l'autonomie et la résilience, est le fruit d'une multitude de réflexions, d'applications, de planifications, d'anticipations, de personnalisations, d'organisations, d'adaptations, de directions…et finalement de choix. 

Ces choix peuvent être abstraits et larges, comme par exemple le choix d'une réalisation professionnelle, d'une manière de vivre ou d'un idéal…comme ils peuvent être spécifiques a l'achat d'une propriété capable de matérialiser notre intention d'indépendance: région, environnement, climat, orientation, nature de la terre, superficie, ressources, densité de population etc.



De part leurs caractéristiques, tous nos choix viennent plus ou moins strictement définir la trajectoire, l'ampleur et la nature de notre objectif.

D'une certaine manière, notre idéal d'indépendance est une sorte d'entonnoir…du choix de l'emplacement géographique de notre domicile au choix de notre lampe torche, de notre téléphone portable, de notre brouette ou de notre presse a café, le plus nous nous investissons dans sa construction et son développement, et le plus les décisions et les choix sont soumis a une rigueur reflétant notre intention de résilience, d'autonomie, mais aussi de durabilité, de cohérence et finalement de bien être.

Filtre a gravité Berkey - Un incontournable de la résilience hydrique a l'échelle familiale.

Concernant les outils et les objets de tous les jours, si certains choix sont simples, comme le choix d'un râteau, d'une casserole ou d'un marteau, d'autres peuvent nous laisser perplexe tant le choix est imposant, subjectif, émotionnel et parfois complexe.

Filtres a eau, vêtements, outillage spécialisé, lampes, sacs a dos, couteaux et armes a feu, sont des exemples d'univers a part entière, ou il est très facile d'échouer sur des planètes parfois incompatibles…et ou le risque de perdre du temps et de l'argent en faisant le mauvais choix est réel.

L'univers "arme a feu" est particulièrement redoutable pour plusieurs raisons:

- Ces systèmes sont souvent onéreux et l'investissement prohibitif: Se tromper sur un couteau a 20 EUR n'est pas dramatique, mais se tromper sur une carabine a 200, 500, 700, 2 000 voir 5 000 EUR peut être plus difficile a digérer.

- Le choix est vaste, technique et complexe: Remington, Savage, Taurus, Ruger, S&W, SIG, CZ, Colt, H&K, Springfield, Glock, canon long, court, lisse, rayé, semi-auto, répétition, calibre, optique, capacité, durabilité, robustesse…l'univers "arme a feu" peut très vite devenir un labyrinthe tortueux.

- Les législations sont elles aussi souvent vastes, techniques et complexes: En plus de devoir naviguer l'univers arme a feu, il faut aussi apprendre a naviguer les caractéristiques légales et juridiques associées a l'achat, la possession, l'entreposage, le transport et l'utilisation d'une arme.

- Il est souvent difficile voir impossible de tester soi même une arme a feu avant de l'acheter, ce qui nous condamne le plus souvent a faire un choix "théorique". Il me parait important de rappeler ici l'avantage d'appartenir a un club de tir pour, entre autre, avoir la possibilité physique d'essayer certaines armes avant de passer a la phase possession. Un autre moyen tout aussi valide et pertinent est de passer par une école de tir, comme par exemple le NDS pour l'Europe, ou nous aurons l'occasion non seulement d'essayer certaines armes, mais aussi d'améliorer nos compétences dans le domaine du tir, que ce soit a l'arme de poing, au fusil de chasse ou a la carabine de précision.

La possession d'une canne a pêche ne fait pas de nous des pêcheurs, et l'apprentissage et l'entrainement dans un cadre professionnel me parait être une phase incontournable de l'univers du tir.

- L'impact virtuel est aujourd'hui important: Hollywood, Forums, Youtube et plus généralement guerriers du dimanche en tous genres, l'arme a feu semble magnétiser une multitude d'opinions. Malheureusement, les opinions et les idées matérialisées et relayées sur ces plateformes sont souvent incorrectes, spécialisées, déformées, mystifiées ou totalement incompatibles avec certaines réalités.

- L'arme a feu est souvent liée a une construction émotionnelle particulière, et les motivations et les projections de chacun peuvent avoir un impact déterminant sur le processus de sélection et la compréhension globale du sujet. Ces paramètres d'influences plus ou moins profondes, peuvent nous conduire a sélectionner un outil non pas pour son efficacité, sa durabilité, sa disponibilité, sa rusticité ou encore son fonctionnement, mais pour des raisons modelées sur des liens affectifs particuliers et souvent superficiels, comme l'esthétique ou la résonance idéologiques associée au système.

En ce sens, cet article n'est pas destiné a convaincre qui que ce soit d'acheter et de posséder une arme a feu…cet article est destiné aux citoyens qui, pour une raison qui leur est propre, ont déjà prit la décision de posséder une ou plusieurs armes a feu, mais qui ne sont pas certains de l'objectivité de leur processus de sélection, ou de faire le choix le plus pertinent possible et ceci dans le contexte qui nous anime: la résilience familiale.

La question des calibres ayant une place prédominante dans le choix de nos systèmes, voici un aperçu visuel d'une partie de cet univers:






Choix # 1 - Le calibre 12



Si je ne pouvais avoir qu'une seule arme a feu, cette arme serait un fusil de chasse en Calibre 12. Robuste, efficace, polyvalent, simple, répandu, rustique et durable, le "12" reste l'arme a feu de base capable d'exercer une multitude de fonctions, et de couvrir un maximum de rôles tant au niveau de la sécurité alimentaire (chasse), que de la défense personnelle (fais pas chier).


Stoeger coach gun + 2 Remington 870

a) Le 2 coups



Le 2 coups traditionnel en calibre 12, avec deux canons lisses juxtaposés ou superposés, sans fioritures ni accessoires tactiques a la mode, offre une multitude d'avantages qui propulse ce système en tête de liste.

- Le calibre 12, avec le .22LR et le 30-06, est un des calibres les plus répandu au monde.

- Les munitions sont variées, et offrent un vaste éventail d'applications allant de la chasse au lapin jusqu'a la résolution d'un conflit par un groupe d'intervention.

- Les munitions se trouvent partout, elles sont faciles a recharger et peu couteuses.

- La configuration traditionnelle deux coups est robuste, simple d'utilisation et durable.

- Même si ces accessoires ne sont pas parfait, la possibilité d'utiliser des réducteurs de calibre sur une plateforme 12 traditionnelle deux coups permet de tirer, plus ou moins efficacement, une multitude de sous-calibres comme par exemple le .410, le 16, le 20, le .22LR, le 9mm ou encore le .44…augmentant considérablement la polyvalence et l'adaptation de ce système a des scénarios d'effondrement de la normalité ou de ruptures de stockes sur le long terme.

- La configuration "deux coups canons lisses", est le plus souvent associée aux traditions de la chasse, ce qui rend ce système moins susceptible de succomber a l'avancée de législations toujours plus contraignantes et prohibitives concernant les armes a feu et leur possession. 

Simplement, et selon les pays, le bon vieux "deux coups du grand-père" sera sans doute le dernier fusils que nous pourrons, nous les citoyens responsables, posséder sans trop de problème dans les années a venir.





Pour exemple, deux systèmes compatibles a notre intention de robustesse, de rusticité et de polyvalence, tant dans les rôles que les législations:

1- Fusil Baikal 12/70 Coach Gun - IJ43 - Chiens Internes, sans éjecteurs et le plus court possible.





2- Stoeger Coach Gun.
Simple, bon marché, efficace et robuste…que demande le peuple.





Note: Les fusils de chasse semi-automatiques sont de mécanismes beaucoup plus complexes que le "deux coups", et donc beaucoup plus fragiles et capricieux tant au niveau des munitions qu'ils acceptent que de la fonctionnalité quant au terrain ambiant. Quand "tout va bien", ces systèmes sont confortables et appréciables, mais dans notre contexte, ils manquent de rusticité, de robustesse, de simplicité et finalement de durabilité.


b) Le "FAP"



Le FAP, ou Fusil A Pompe de calibre 12, est malheureusement déjà sur la liste des espèces en voie de disparition dans certaines contrées des plus civilisées. Ce système serait mon deuxième choix, principalement pour remplir un rôle spécifique de défense personnelle et faire une distinction physique et psychologique entre nos systèmes "chasse", et nos systèmes "défense personnelle".

Si le "12" traditionnel est un outil formidable, limité a deux coups, il peut parfois manquer de "dents" lorsque celui-ci est confronté a une situation purement défensive et une pluralité d'assaillants.



Le fusil a pompe brille de tous les avantages du 12 traditionnel: robustesse, munitions variées, durabilité, rusticité…mais avec une cadence de tir et une présence naturelle faisant de lui un système hautement adapté a la défense du domicile, la protection de l'intégrité familiale, et plus généralement la sécurité et l'affirmation de notre conscience.





L'univers du FAP est vaste, mais deux systèmes, au fil des années, se détachent largement du lot tant pour leurs performances respectives, que leurs prix:

1- Le Remington 870.




2- Le Mossberg 590A1.



Les différences entre ces deux systèmes sont si insignifiantes qu'il n'y a pas ici de mauvais choix, mais je continue de préférer et de privilégier le Remington 870 pour sa présence massive au sein des forces de l'ordre, des groupes d'interventions et des armées.



Choix # 2 - Le .22LR



Le .22 Long Rifle (.22LR) est le calibre le plus vendu et le plus répandu au monde, avec une production annuelle et mondiale de 2 a 2,5 milliards de munitions.

Même si le .22LR n'est pas un calibre d'une prouesse balistique impressionnante, il compense une certaine puissance de stoppage plutôt anémique par une multitude d'avantages:

- Prix des systèmes / munitions: une boite de 100 cartouches CCI MiniMag par exemple, se trouve aux alentours des 4EUR, et le prix des systèmes reste a la portée de la plupart des bourses. 

- Volume et poids des munitions: environs 1 kilo pour 500 munitions sur un volume minime, ce qui permet de stocker et de transporter ce calibre très facilement.

- Discrétion sonore, surtout avec l'utilisation d'un modérateur de son.

- Recul inconséquent.

- Sa valeur sur le marché du troc et de la revente.

- Sa précision sous 200 mètres.

- Sa disponibilité globale.

- Sa propension a être accepté en société.

- Son aptitude a mettre a manger sur la table.

- Sa nature démocratique: de 7 a 77 ans, toutes et tous peuvent efficacement et sans un apprentissage conséquent devenir redoutables avec ce calibre.

- Souvent sous-estimé, le .22LR est, tout comme le 12, un calibre moins susceptible de succomber a l'avancée de législations toujours plus prohibitives concernant les armes a feu.

Le calibre .22LR est un calibre polyvalent, "doux" psychologiquement et physiquement, et donc très intéressant pour ceux et celles qui tendent a la possession d'une première arme a feu, que ce soit dans l'intention de faire du tir sportif, de chasser ou d'augmenter leur niveau de résilience, d'autonomie et d'indépendance.

Boy-Scouts au stand de tir avec le .22LR

Le choix des armes a feu chambrées en .22LR est vaste, mais pour un premier achat et dans notre contexte de démarche d'indépendance, d'autonomie et de résilience, une carabine, robuste, fiable, précise et capable de s'adapter a des rôles variés me parait être le choix le plus pertinent et devrait être notre priorité.


a) La Ruger 10/22




La Ruger 10/22 est une carabine de calibre .22LR semi-automatique. Cette carabine est une référence quant a la production d'une arme extrêmement fiable, robuste, précise, plaisante et ultra personalisable, avec une multitude d'accessoires et d'améliorations possibles, tant au niveau de son mécanisme que de ses fournitures.


2 Ruger 10/22

A 2,4 kilos et dotée d'un chargeur amovible rotatif de 10 cartouches (les chargeurs de 25 cartouches sont aussi disponibles chez Ruger et Butler Creek), elle a dépassée une production de 5 millions d'exemplaires en 2010, et continue d'être un pilier de l'armement civil aux USA.


Chargeurs de 25 pour la 10/22.

Du conflit armé en zone urbaine a l'enseignement au tir dans le jardin familiale en passant par la chasse au lapin, la 10/22 est tout simplement la référence en matière de polyvalence d'utilisation, de robustesse et de fiabilité pour un système en semi-automatique, et donc avec une cadence de tir importante.


L'armée Israélienne utilisant la 10/22 en zone urbaine.


b) Les CZ 452 et 455



D'une fabrication exemplaire, souvent le cas avec CZ, ces carabines a répétition manuelle sont devenues des références incontournables et incontestées dans le monde du .22LR.

Comparée a la CZ 455, la CZ 452 retiendra particulièrement notre attention pour ses excellents éléments de visé mécaniques et sa précision en sortie de boite. Dotée d'un modérateur de son et d'une modeste lunette de 4x32, cette carabine devient une arme extrêmement précise, silencieuse et d'une fiabilité faisant d'elle un outil indispensable pour toute stratégie de Base Autonome Durable digne de ce nom, et ou la possession d'une 10/22 ne serait pas possible ou permise.



Choix # 3 - Le Glock 19



Défendre sa vie et faire du tir sportif n'est pas la même chose. Dans un contexte ultra critique et immédiat de défense personnelle a l'arme de poing:

Tous les pistolets devraient être des GLOCKs.
Tous les GLOCKs des 9mm.
Et tous les 9mm des GLOCKs 19.


G19 / ASP Airweight 16" / Trauma Kit de chez Rescue Essentials / Fenix E11 / Spray FOX

Si vous voulez une belle arme de poing pour vous faire plaisir, pour la modifier et la personnaliser, pour un investissement, pour intégrer une collection ou pour faire du tir sportif "dans le mille" a 25m, alors achetez tout sauf un Glock.

Pour le reste…c'est a dire la défense de votre vie ou la vie d'un proche, soit "partir a la guerre" dans des conditions environnementales et/ou psychologiques souvent dégradées, il y a le Glock 19.



Plus petit, et donc plus facile a dissimuler et porter que le Glock 17, mais plus grand, et donc d'une prise en main plus confortable qu'un Glock 26, le Glock 19 de génération 3 est, pour le moment en tout cas, l'arme de poing la plus fiable, robuste, adaptée, guerrière, bon marchée et démocratique dans son fonctionnement qui existe sur la planète.



Choix # 4 - Le Gros Calibre a Lunette


Ruger American en calibre 30-06

Pouvoir exécuter un tir précis a des distances accrues et avec un calibre conséquent peut être déterminant dans notre contexte de résilience familiale, et aucunes des armes proposées jusqu'ici ne pourraient prétendre remplir ce rôle.

Depuis la nuit des temps, l'évolution de l'armement, que ce soit pour la chasse ou la défense personnelle, s'est souvent exprimée au travers de la relation "force d'impact", c'est a dire le pouvoir d'arrêt de l'outil ou du projectile utilisé, soit son potentiel de létalité, et la distance d'utilisation de cet outil, soit la réalisation de notre niveau de sécurité personnelle.



Mathématiquement, le plus loin nous sommes du danger, le moins notre intégrité physique est mise en jeu.

Du coup de poing a l'objet contondant.
De l'objet contondant a la lance.
De la lance au propulseur a crochet.
Du propulseur a crochet a l'arc.
De l'arc a l'arbalète.
De l'arbalète au mousquet.
Du mousquet au fusil a répétition.
Du fusil a répétition au fusil a lunette.
Du fusil a lunette au canon.
Du canon au missile…Le plus je peux t'en mettre plein la gueule de loin et avec une force d'impact importante, le mieux.

Dans un contexte de chasse, ou il est parfois difficile voir impossible d'approcher des animaux imposants pour des questions de terrain ou de capacités physiques par exemple, le gros calibre  a lunette est un excellent outil pour espérer subsister au travers de stratégies de conservations de la nourriture dans des quantités "familiale".




Dans un contexte de défense de périmètre, et donc de protection personnelle a l'échelle d'une propriété, un individu de 55 kilos armé d'un bon fusil a lunette et un entrainement adéquate, peut générer une destruction physique et psychologique déterminante sur son environnement.

En ce sens, un bon fusil a lunette est un atout incontestable, capable de projeter un certain contrôle sur une pastille de sécurité importante (jusqu'a 1 000 mètres), tout en nous offrant une protection personnelle optimale, et ceci peu importe notre gabarit: les rapports de force a 0,5 mètres étant redistribués sur des assises beaucoup plus primaires et brutales qu'a 200, 500 ou 1 000 mètres.



Si la communauté "trucs qui tir loin et bien" s'entend pour affirmer que la Remington 700 en .308  et ses déclinaisons sont des références en matière de "gros calibre a lunette", une multitude de systèmes rivalisent aujourd'hui avec la 700 et ceci a des prix parfois redoutables. Car si les systèmes "longue portée" sont déjà bien souvent de prix rédhibitoires pour le commun des travailleurs, il nous faut aussi prendre en considération l'impact économique des organes de visée sur nos budgets, qui, sur un fusil a lunette, est incontournable et tout aussi important si ce n'est plus que le système de propulsion.



Une bonne lunette, et sans tomber dans l'excessif du Swarovski ou de l'illumination thermique dernier cris, est a elle seule un investissement conséquent si nous voulons toucher quoi que ce soit a des distances supérieurs a 400 mètres.

Il nous faut des lors adresser la mythologie du "tireur d'élite".


Bosnie

Un "tireur d'élite" dans les faubourgs de Sarajevo durant les guerres de Yougoslavie était le plus souvent équipé d'une carabine plus ou moins obsolète et entretenue, dans un calibre marginal allant du 7.62x39 au 30-06, et avec une lunette des plus basique. Nous sommes ici loin d'un équipement et d'un savoir faire ultra spécifique, et pourtant l'impact physique et psychologique de ces "tireurs d'élite" a été dévastateur sur les troupes opposées et la population civile.

Le fait est que pour nous, simples citoyens sans accès direct a des années d'entrainement spécialisé, un budget conséquent et un équipement ultra performant, l'univers du "tireur d'élite" sera souvent limité a un équipement et une aptitude technique plus proche d'un chasseur ou d'un soldat de fortune Bosnien que d'un opérateur du GIGN sur un TAC-338 chambré en .338 Lapua Magnum.


"Tireur d'élite" Bosnien

Le choix du calibre est comme d'habitude important et une multitude de paramètres sont a prendre en compte, comme par exemple:

- Disponibilité a l'échelle du pays: Certains calibres peuvent remplir toutes les conditions optimales pour un tir de longue distance (.338 Lapua), mais si ces calibres sont impossibles a trouver ou de prix exorbitants empêchant l'entrainement régulier, ils ne peuvent refléter nos stratégies d'autonomie, de résilience et de durabilité. Un calibre répandu est un calibre utilisé par une majorité, et pouvant facilement être acheté, trouvé ou troqué durant des périodes de pénuries ou de tensions.

- Vulgarisation et étendue de son utilisation: Est-ce un calibre utilisé principalement par les chasseurs, les tireurs sportifs, les forces armées ou les trois ?

- Surplus: ce calibre est-il utilisé et donc manufacturé dans des quantités importantes par nos armées ?

- Rechargement: Ce calibre peut-il être facilement rechargé/manufacturé a la maison ?
etc.

Ces paramètres sont au final peut être plus importants que la marque ou la configuration de notre système. 

Quelques options qui me paressent aujourd'hui intéressantes pour un rapport qualité/prix proche de nos réalités économiques et techniques, tout en restant sur du matériel capable, robuste et fiable:

1- Savage 10





2- Savage Axis





3- Remington 700 SPS







Choix # 5 - Le "Fusil d'Assaut"



Grossièrement, un fusil d'assaut est une arme d'épaule a chargeurs amovibles d'une capacité de 20 a 30 coups pouvant tirer une cartouche intermédiaire, comme par exemple le 7,62x39 ou le 5,56, au coup par coup, en tir automatique, et parfois en rafale de trois coups comme avec le FAMAS français ou le SIG-550 suisse.



Si les armées du monde ont toutes, ces 70 dernières années, adoptées une variante quelconque du fusil d'assaut pour la défense du territoire, la résolution de conflits, l'intervention policière ou encore l'invasion et l'occupation, ce système est aujourd'hui largement interdit a la possession citoyenne dans son fonctionnement militarisé, c'est a dire automatique.

Les citoyens ne pouvant que très difficilement acquérir, posséder et utiliser une arme automatique, une version semi-automatique du "fusil d'assaut", c'est a dire d'un mécanisme stricte au coup par coup, est elle plus ou moins disponible et légale selon les législations de chaque pays.
Ces systèmes semi-automatiques sont aujourd'hui manufacturés et distribués pour un marché civil, conservant l'apparence du "fusil d'assaut", sans pour autant avoir les caractéristiques mécaniques et fonctionnelles d'un réel fusil d'assaut.


Keltec SU16 et Ruger SR-556 semi-automatique

Ce "dédoublement de la personnalité" des marchés (militaires et civils) est souvent la source d'un malentendu a l'échelle médiatique, politique et finalement collective, ou toute arme semi-automatique moderne, noire et avec un chargeur amovible de 30 coups, de part son apparence, est systématiquement perçue et définie comme un "fusil d'assaut". A ce rythme, mon chat noir, teigneux par nature et d'une dentition spécifique, sera bientôt un "chat d'assaut"...





La question qui revient systématiquement lorsque nous parlons de ce type d'armement est donc la suivante:

"En tant que citoyen, pourquoi avoir ce type d'arme a la maison ? Je comprends l'utilité d'un fusil de chasse ou d'une .22LR, mais un "fusil d'assaut"…ça va loin !"

Cette question est importante, car elle s'applique a démontrer la progression exponentielle d'un abandon total et systématique de la part des citoyens a entrevoir la résonance symbolique et pratique d'un tel outil.



Apres tout, nous vivons dans un monde ou il est totalement admis et normal de doter nos convoyeurs de fonds de fusils d'assaut, d'armes de poing en tous genres et de fusils a pompe pour protéger quelques billets de banque dans un véhicule blindé, mais ou la possession d'armes a feu par un citoyen responsable et dans une optique de protection de ses enfants et de ses proches est largement et collectivement perçue comme une maladie mentale !

L'inversion des valeurs est ici subtile, mais nos priorités les plus cellulaires semblent aujourd'hui s'être lentement dégradées, pour finalement refléter un dysfonctionnement des plus total, ou la protection de nos biens est devenue plus acceptée et normalisée que la protection de nos enfants et de nos proches.


Il faut donc d'abord comprendre notre univers…car si en surface et pour la plupart d'entre nous celui-ci nous apparait stable, fonctionnel, équitable, paisible, durable, raisonnable et plus ou moins prévisible au jour le jour, sa nature primaire est elle d'une constance sous-jacente radicalement axée sur l'instabilité, le dysfonctionnement, l'arbitraire, la colère, le volatile, le déraisonnable et l'improbable.





Ces 100 dernières années démontrent d'ailleurs la fragilité de notre univers, et plus précisément la fragilité de la fine couche de vernis qui sépare ce que nous nommerons le "tout va bien", du "tout va mal"…et le plus souvent, ce "tout va mal" implique malheureusement un déséquilibre fondamentale sur un axe dominants/dominés.

Dans ce contexte de domination plus ou moins appliquée, l'arme, et plus précisément le "fusil d'assaut", peut être, comme le dit très bien St. George Tucker, "considérée comme le palladium de la liberté…Le droit de légitime défense étant la première loi de la nature: dans la plupart des gouvernements ce droit a été l'étude des dirigeants pour le confiner dans les limites les plus étroites possibles. Partout ou les armées sont tenues, et le droit des citoyens de posséder et de porter des armes est, en vertu de n'importe quelle couleur ou prétexte que ce soit, interdit, la liberté, si elle n'est pas déjà anéantie, est au bord de la destruction."





D'une certaine manière, le "fusil d'assaut" est l'arme moderne qui assure au citoyen la possession et l'utilisation de toutes les autres, comme par exemple le fusil de chasse, le Glock 19 et la carabine familiale en .22LR. Directement ou indirectement, et que nous l'acceptions ou non, il influence sur la quantité et la qualité de nos droits et de nos libertés, notamment le droit a l'affirmation de notre conscience, au travers d'un certain rapport de force sain et vivifiant entre le peuple et nos gouvernements.

Si le "12", le .22LR et le 9mm sont des outils parfaitement capables d'affirmer notre conscience et de protéger notre intégrité physique sur un axe horizontal, c'est a dire de paysan a paysan, le "fusil d'assaut" est lui capable d'affirmer notre conscience sur ce même axe, mais aussi et surtout sur un axe vertical et largement tabou, c'est a dire de gouvernant a paysan.

Ce que nous appelons vulgairement un "fusil d'assaut", est a l'échelle citoyenne un contre pouvoir d'une dimension plus politique et symbolique que physique, et dans ce sens plus subtile, et capable d'influencer la nature et la profondeur de l'oppression pouvant être générée et parfois manifestée sur le peuple par les gouvernements, au travers, entre autre, de la machine militaire.



Le risque d'un déséquilibre violent et brutal sur l'axe dominant/dominé, même si peu probable a court terme dans nos pays respectifs, est bien réel si nous élargissons notre référence temporelle "bout-du-nez", et réalisons que les massacres et les génocides les plus importants ces 100 dernières années ont tous été d'armées organisées capables de réduire a néant des populations civiles sous-armées, voir totalement désarmées, dépourvues et dépendantes.

Le génocide arménien de 1915 (1,5 millions de morts), la Terreur Rouge, le Holodomor et les grandes purges en Union Soviétique, les Persécutions nazis en Europe, le "grand bond en avant" en Chine (entre 30 et 55 millions de morts), les massacres au Tibet de 1959 (1,2 millions de morts), le Cambodge en 1975 (1,7 millions de morts), les guerres de Yougoslavie en 1991, le Rwanda en 1994 ou encore le Congo en 1997 (6 millions de morts)…sont autant d'exemples d'un déséquilibre fondamental et dramatique sur l'axe dominant/dominé.





Si nous conscientisons, considérons et calculons les risques réels de devoir défendre notre vie ou la vie d'un proche contre l'attaque de deux ou trois criminels, il nous faut, a la lecture de l'histoire, aussi prendre en compte la portée militarisée et professionnelle sur les populations civiles…et se rendre a l'évidence qu'un collectif totalement désarmé ou sous-armé est largement susceptible de devoir endurer un déséquilibre fondamentale quant au rapport de force établit.

La raison d'être de la possession d'un fusil d'assaut, ou d'un "fusil d'assaut" semi-automatique par le citoyen ou la cellule familiale n'est pas d'anticiper ou d'espérer la guerre ou une quelconque révolution, mais bien d'exercer, avant tout, une pression politique et surtout collective, sur les tendances oppressives de tout organisme, quel qu'il soit (interne ou externe), devenu trop large et trop puissant…car si nos pays sont protégés par nos machines militaires, qui nous protège d'elles ou d'une machine plus forte que la notre ?


a) La famille "AK 47"



Depuis son invention en 1947 par Mikhail Kalachnikov, entre 70 et 110 millions d'AK 47 et ses variantes (AK47 / AKS / RPK / AKM / AKMS / AK74 / AKS 74 / AK 74M / AKS 74U / RPK 74 / AK101, 102, 103, 104, 105, 107, 108) ont été construites, faisant de cette plateforme le fusil d'assaut le plus répandue au monde.

D'un cout très faible, d'une facilité d'entretient et de maintient exemplaire, d'une robustesse et d'une fiabilité légendaire, l'AK 47 est sans aucun doute le système le plus populaire en terme de fusil d'assaut, et son éloge n'est plus a faire.



En plus d'un fonctionnement rustique, simple et performant, sa munition de calibre 7,62 x 39 est elle aussi bon marché, et balistiquement parlant parfaitement adaptée aux distances d'engagements et aux conditions ambiantes.

En semi-automatique, les systèmes Bulgares, Yougoslaves ou Russes remplissent toutes les conditions requises pour venir intégrer nos stratégies de résilience familiale sans pour autant souffrir d'un investissement économique lourd.


b) La famille AR15



Si l'AK47 brille d'une nature robuste et populaire, la plupart de nos armées Occidentales ne sont cependant généralement pas sur une munition de calibre 7,62 x 39, ni sur la plateforme AK 47.

Si je vivais en Afrique, en Chine, en Bolivie ou en Russie, le choix de mon système "fusil d'assaut" serait largement simplifié: AK47. Dans cet environnement et dans une situation d'effondrement ou de tensions systémiques, je sais qu'il me serait facile de trouver des munitions, des pièces mécaniques ou des chargeurs.



Seulement, je ne vis pas en Afrique ni en jungle sud américaine…mais dans un pays ou les armées, les forces de l'ordre et plus largement les citoyens sont principalement sur des calibres comme le 12, le 9mm, des calibres de chasse comme le .270, le 30-06 ou le .308…et finalement le 5,56mm.

Même si l'AK47 est une formidable plateforme que nous ne pouvons qu'apprécier pour ses qualités indiscutables, il nous faut considérer l'ensemble des paramètres habitants notre terrain dans un contexte de rupture ou d'effondrement horizontal, mais aussi vertical.



L'AR15, qui ne veut pas dire "Assault Rifle" mais ARmalite (Armalite étant la compagnie ayant développé le système), représente la version civile, et donc semi-automatique, du M16.

M16 = Automatique = Fusil d'Assaut = Armées.
AR15 = Semi-automatique = Citoyens.

Aujourd'hui l'AR15 et ses variantes sont fabriqués par de nombreuses entreprises et sont très populaires parmi les tireurs civils et les forces de l'ordre dans le monde entier, en raison de leur précision et de leur modularité, notamment au niveau des accessoires et des optiques.





Bien qu'identiques en apparence, les fusils semi-automatiques AR15 destinés a la vente aux civils ont des différences internes plus ou moins importantes par rapport au M16 automatique. Ces différences ont notamment été misent en place pour répondre aux exigences du bureau Américains de contrôle de l’alcool, du tabac et des armes a feu (ATF), qui impose que les armes civiles comme l'AR15 ne puissent pas être facilement converties en systèmes automatiques.

Les versions automatiques ont un sélecteur rotatif de tir a trois positions permettant a l'opérateur de choisir entre trois modes: sécurité, semi-automatique, et automatique ou rafale de trois coups selon les modèles. Les versions civiles ont elles seulement deux position: "safe" (sécurité), et "fire" (feu).



La légende urbaine veut que l'AR15 est un système qui "s'enraye" tout le temps ou qui doit être entretenu régulièrement pour fonctionner correctement. C'était vrai il y a 40 ans…mais ce n'est plus le cas, surtout avec les poudres modernes et les systèmes a piston comme le Ruger SR-556 par exemple.
La majorité des AR15 aujourd'hui sont tout aussi fiables et compétents qu'un SIG-550 (qui est très bien mais qui coute un bras - comme tout ce que font les suisses) ou qu'un AK47…surtout si nous prenons en compte que beaucoup d'AK47 ne sont pas d'une manufacture stable ou hautement régulée, et que d'un AK a un autre il y a parfois un tiers-monde.

Certains AR ont des problèmes…tout comme certains AK ont eux aussi des problèmes…et les deux plateformes ont chacune des avantages et des inconvénients.

Quelque soit votre choix de plateforme, l'AK47 ou l'AR15, ce choix devrait refléter votre environnement et les paramètres associés a celui-ci. Dans certains pays, et pour des raisons souvent culturelles mais aussi logistiques, il sera plus "facile", acceptable, économique ou cohérent d'intégrer un AK, et dans d'autres un AR.

Quelques options concernant l'AR15:

1- Ruger SR-556




2- Smith & Wesson M&P15 





3- Colt LE6920






Au final, ces 5 armes a feu nous offrent un éventail de rôles et d'actions capables d'influencer le plus largement possible sur notre environnement (de 0 a 1 000 mètres) et notre durabilité (chasse et protection personnelle), tout en restant sur des plateformes robustes et éprouvés, et des calibres largement disponibles.


42 commentaires:

  1. Article encore une fois très pertinent. Mais bon, on est habitué avec Volwest à une certaine qualité. ;-)

    Je suis, bien entendu, en parfait accord avec ce qui est écrit. On comprends bien, ici, qu'une personne désireuse de résister à un inévitable déclin de l'Occident, doit commencer par investir dans le 12 et le 22lr. Le plus simple à acquérir ; le plus répandu, donc.

    J'ai juste un peu tiqué sur le tableau comparatif des différents calibres. Certaines étoiles sont un peu... grossières.

    - Utilisé par les citoyens : Déjà, je me demande s'il s'agit d'un tableau français ou américain. Car, 4 étoiles pour les 7,62 et 5,56, c'est à dire juste une étoile de moins que les calibres 12 et 22lr... Mouais. En France, je mettrais 4 étoiles pour le 9 mm et une étoile de moins pour les autres munitions de droite.

    - Distance: Rappel de quelques portées utiles. Pistolet / revolver 9 mm : 30 m ; fusil de chasse cal. 12 : 50 m ; carabine 22lr : 200 m ; fusil d'assaut 5,56 : 600 m ; fusil de sniper 7,62 mm : 900 m ; fusil de précision Barret M82 12,7 mm : 2300 m.
    Je ne sais pas si les étoiles traduisent bien ces portées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello.
      Ca a autant à voir avec un quelconque déclin de l'occident que la voiture a à voir avec la fermeture de la supérette du village ou la ceinture de sécurité avec le bilan de fin d'année de la sécurité routière.
      La prise en charge personnelle, la cohérence de cette prise en charge et le fait de l'assumer sans tabou est valable en tout temps.
      A+

      Supprimer
    2. Bon rappel et bon article je pense avoir aperçu quelques coquilles après ce passage """en plus de devoir naviguer""" mais je ne suis pas très doué donc je ne jetterais pas la pierre.
      Par contre vu que tu parles de la résilience familiale c'est bien que tous les acteurs familiaux puissent utiliser ces outils.. Donc apprendre à les utiliser comme tel et ne pas les craindres. Par contre je comprends les raisons qui te font choisir un glock en 9mm mais pourquoi pas un revolver comme ton gp100 d'un point de vue robustesse entretien et versatilité c'est pas mal si ce n'est mieux?
      Et je me pose une autre question c'est l'utilité d'un fusil semi auto type ar15 pour moi il ferait double emploi en rapport avec une rem700. Car un ar15 comme tuvl'as rappellé n'est pas un fusil d'assaut. Enfin cela pourrait être un très vaste débat.
      Je me permet un petit rappel pour les français: un deux coups lisses catégorie d1 soumis à enregistrement Ruger 10/22 catégorie C si pas plus de 11 cartouche sans reaprovisionnement. Pompe canon lisse catégorie B tout comme le glock. Et les ar ou ak idem .
      Voilà.

      Supprimer
    3. Pour les ar et ak je parles des versions civiles sinon cat A.. Mais cela s'entend va de soi.

      Supprimer
    4. @xyz: bah la cadence de tir est quand méme énorme entre un Ar15 et une R700 moi je voit bien la différence d'utilisation et donc d'utilité... ;)

      Pour la 10/22 il me semble que tu fait erreur, la législation permet de faire passer une 10/22 en cat°C que ci elle est en conversion 2+1,basculant c'est plutôt dur a trouver et du coup ça fait gonfler le prix.... les 10/22 en chargeur 10cps sont dans la catégorie B...

      Supprimer
    5. En allant voir l'explication de la loi française et le premier armurier du coin, la 10/22 étant semi-automatique supérieure à 3 coups sans réapprovisionnement est une classe B et non C.
      Cf. http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F31650.xhtml
      et : http://www.armurerie-douillet.com/ruger-10-22-standard-cat60-p1267.html

      Pour le FAP, j'en perds mon latin...
      Chez un armurier, j'en trouve à 7+1 en classe C...
      Pourtant, la catégorie B précise bien tout dispositif à rechargement à pompe...
      Est-ce que la limitation sur le nombre de munitions en magasin ou la longueur du canon ou la longueur totale interviendrait ?
      Exemple ici : http://www.armurerie-lavaux.com/article/Fusil-a-pompe-TAURUS-ST12-cal.12-76-(canon-de-51-cm).html

      Vive la France... Là où l'exception est la règle...

      Supprimer
    6. FAP = canon lisse
      CAP = canon rayé

      Visuellement rien ne permet de distinguer les 2.

      Techniquement une CAP (Carabine à pompe) est optimisé pour tirer des balles (slugs). si vous tirez de la grenaille ou chevrotine à moins de 10m, ca va. au delà, ce sera totalment imprécis et ca fera une gerbe en forme de "donuts".

      Supprimer
    7. Autant pour moi c'est vrai j'ai réfléchi en terme de 22 basique à rép manuelle. Pour Luc Astier c'est vrai aucune différence apparente tellement vrai que certaine préfectures ont du mal à accorder l'autorisation adéquate.
      Pour ombreg je parle du ar15 civil donc semi auto par rapport à une rem 700 la différence de cadence de tir est bien moins importante. donc dans une utilité civile j'ai du mal à en voir l'intérêt. Sans rien enlever à la qualité des choix de vol West mes choix se porteraient plus sur une arme longue en 22 un pistolet en 22 un revolver en 357 un calibre 12 simple et un fusil en 223 rem. A cela je pourrais rajouter un glock mais je lui préfère la rusticité du revolver.

      Supprimer
    8. Rebondissons sur ce que dis luc. Faut il mieux avoir un FAP ou une CAP du point de vue survivaliste ?
      D'ailleurs qu'as tu volwest un canon rayé ou un canon lisse dans ta remington 870 ?
      Pour ma part je pencherais plus pour un canon lisse qui est fait pour le tir au plomb et qui permet si j'en crois certains le tir avec balle type sauvestre.

      Supprimer
  2. pour le néophyte que je suis cet article est génial, merci!

    RépondreSupprimer
  3. Très bon article, cependant j'aimerai rajouter quelque chose. Le SIG 550 tire du 5.6 mm lui permettant également de pouvoir utiliser du 5.56 mm.

    @Rhonan Dirz: Concernant les distances, sur quels critères sont donnés les chiffres? Tir distant moyen enregistré en club? Avec ou sans lunette? Perso, j'ai pu testé jusqu'à 300m en tir couché avec un SIG 550, je ne pense pas visuellement pouvoir tirer plus loin sans article de visée. Ou est ce qu'il s'agit de la retombée de la munition ou de la force d'impact trop réduite après une certaine distance? Je manque encore de connaissance dans ce domaine.

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La portée utile d'une munition exprime la distance d'utilisation lui permettant d'atteindre une cible visée.

      A ne pas confondre avec la distance maximale d'une balle perdue.

      Bien entendu, dans la pratique, pour toucher au but, il y a beaucoup de paramètres qui peuvent rentrer en ligne de compte, la puissance des cartouches, la longueur du canon, la force du vent, position du tireur, système de visée, etc.

      Supprimer
  4. Oui un grand merci pour cet article que j'ai beaucoup apprécié tant dans son aspect technique que philosophique.

    En fait, à chaque découverte d'un article je peux entendre le bruit d'un néon qui s'allume et qui clignote avant de faire la lumière sur un nouvel environnement !! ;)

    Puis tu nous laisse disposer librement des lieux en faisant ce que bon nous semble en fonction de nos situations, de nos besoins, de nos envies.

    Bref, tu nous permets de découvrir des domaines que nous n'aurions peut-être jamais osé tester.
    Parce que là, quand même, je partais de loin... mais Ok, maintenant je conçois l'utilité d'un "Fusil d'Assaut" :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci Vol West pour ce pertinent article que je partage bien volontiers sur facebook :)
    Il tombe à point, moi qui compte passer bientôt le permis et me procurer un 9mm (le Sig P226 plus précisément)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut à toi, Haute-Savoyarde.
      Le permis, le permis ... de chasse ?

      Supprimer
  6. Salut volwest,

    J'aime cette article. Rien de plus compliquer de choisir une ou des armes. J'ai quasiment l'ensemble des armes cité.
    Sauf type AR15.

    pour ce qui veulent se lancer dans un achat, 22lr, 22lr et 22lr.
    Ca rentre dans tout les budgets, ça permet de s'entrainer à faible coup sans appréhension du recule. Quand on sait tirer avec une 22lr (arme longue ou de poing) on sait tirer avec tout.

    Ca fait pas warrior une 22lr mais c'est le minimum.

    Avant de passer à d'autres armes et calibres, il me semble judicieux d'en avoir plusieurs en 22lr, même en double exemplaire mis à des endroits différents (enterré quel-part).

    Et un stock de munition, minimum 5000, de la même marque et du même modèle, histoire de ne pas à avoir à régler les armes.

    Si vous devez vous déplacer à pied ou a vélo, pensez que le poids de l'arme, sa taille, le poids et volume des munitions sont important.

    RépondreSupprimer
  7. Passionnant cet article, et sympa cette photo de femme au stg44.

    RépondreSupprimer
  8. Très bon article, juste un détail sur le FFM remington 870, il est certe utilisé par la majorité des armée et police (mais c est pas parce que des milliards de mouches mangent de la merde que c'est bon pour toi....), mais un détail le rend moins bon à mon avis que les mossberg, la sécurité! Celle du mossberg tombe sous le pouce et elle nettement plus instinctive et simple.

    Ensuite c'est une question de goût... comme tout.

    Le pire étant à mon avis les remington avec une poignée pistolet et des portes cartouches sur tout le tour de l'arme...
    Le tout devient vraiment inutilisable et compliqué...
    J'adore mon mossberg dans sa version toute nue et lisse. C'est le complément idéal d'un glock. Avec une cartouchière contenant 6 gommes cogne et 6 sauvestre sur le torse et 12 coups de grenailles dans une poche. Un glock et une lampe de poche, une motorola si tu es en équipe et un baton tactique/ un poignard/ pelle coldsteel (selon ta religion, perso c'est une pelle coldsteel)
    Tu es le roi du pétrole....

    tu peux gérer pas mal de situations avec ces deux armes principales et les quelques indispensables outils pour boucher les trous quand l'un ou l'autre sont inadéquates ou hs.

    Merci encore et au plaisir de te relire.

    Wood

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,

    Je vais casser l'ambiance mais heu... à quoi ça sert, toutes ces armes? Pour qu'elles soient nécessaires il faudrait que la situation soit vachement dégradées! Même si ça peut arriver, en effet, on est vraiment à l'abri de rien, cette probabilité reste toutefois assez faible... Quant à défendre ses proches, son domicile ou soi-même par ses propres moyens, ceux qui s'y essaient ont finalement plus d'ennui, les juges, en France n'étant pas très compatissant envers ceux qui se défendent eux-mêmes. C'est certes un point de vue très français... mais on vit là où on vit, n'est-ce pas?

    Posséder une arme et s'entraîner à l'utiliser, conduit fatalement (sinon elle ne sert à rien) à blesser ou tuer quelqu'un ou du moins à cette possibilité. Personnellement, je n'en ai nulle envie, je ne suis même pas chasseur ni pêcheur! Blesser ou tuer quelqu'un, c'est tout de même quelque chose de grave pas seulement au regard de la loi mais également d'un point de vue moral. Je ne sais pas si vous avez pensé à ça, vous tous lecteurs qui êtes si élogieux dans vos commentaires...

    Bonne journée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je comprends très bien ce point de vue que j'ai partagé pendant de nombreuses années.
      Mais avoir une ou plusieurs armes, dans des situations auxquelles j'ai pu être confronté, sans même tirer un seul coup, peut considérablement "calmer le jeu".
      Je crois que l'on appelle cela la force de dissuasion.
      J'aimerais avoir à me servir de mes armes seulement dans des situations qui ne me donnent pas d'autre options.
      Mais même si elles ne servent "à rien", elles sont là au cas où... Comme le réchaud, le sac de couchage, la réserve d'eau, de nourriture, etc. que je peux avoir...
      J'ai appris il n'y a pas si longtemps que le monde des bisounours n’existe pas... Et je me tiens un minimum prêt pour ne pas revivre ce que j'ai pu traverser...

      Supprimer
    2. Bonjour, tu as poster ton message il y a quelques jours mais j'ai l'inspiration de répondre :) !

      Je comprend aussi ton point de vue, sans pour autant l'avoir déjà partagé, c'est celui de la plupart de mes proches.

      Ton cas est celui de beaucoup de personnes, le jour ou tu auras à te défendre, que ce sois avec ou sans arme, tu n'en auras pas envie, pas au sens plaisant du terme. La vaste majorité des gens ne veulent pas ce retrouvés dans une situation ou chaque instant peut être soit le dernier (tu meurs) soit le début d'une longue souffrance et d'emmerdes monstrueuses (tu es blessé, abuser, voir même " juste " voler dans certains cas).

      Par contre tu auras surement l'instinct de rester en vie, sauvegarder ton intégrité physique, ne pas te faire dépouiller d'un matériel nécessaire à ta survie.
      Mais de nos jours l'instinct suffit rarement...

      L'arme à feu c'est juste une arme, au même titre qu'un bon bâton, qu'une fronde... Au même titre que ton corps, si tu sais comment l'utilisé.
      Hier pour calculer quelque chose tu utilisais ta tête ou une feuille de papier, ce matin tu utilisais un boulier, pendant la pause café tu as découvert la calculette et maintenant, tu as une application de calcul sur ton smartphone.

      L'arme à feu c'est pareil. Si tu as les moyens d'en acquérir pourquoi t'en privé.
      Après à chacun sa mentalité, personnellement je considère l'arme à feu comme un art martial, pour moi c'est une pratique que je classe au même niveau que le wing-chung, le penchak-silak ou le krav-maga, selon chacun.

      Crois moi la morale n'a rien à voir la dedans, il y a des trucs que je trouves horrible rien qu'a imaginer, mais tirer sur quelqu'un pour sauver ma vie ou celle d'un proche n'en fait surement pas parti, réfléchi y sérieusement. Et je suis Français aussi ;).

      Excuse moi Vol si le message est trop long n'hésite pas à le delete.

      Supprimer
    3. @dromeur : regarde donc la photo de l'article montrant un militaire chinois (?) qui s’apprête à exécuter dans le dos à bout portant un individu. Si tu penses que ça ne peut pas arriver dans ton pays, tu baignes dans l'innocence...

      Supprimer
    4. @dromeur, relis l'article. Qui irait attaquer la Suisse où tout un chacun possède un fusil d'assaut et sait casser une assiette à 300 mètres ? Ou le Texas ? Texas où les armes peuvent régler les problèmes avec les autorités fédérales... sans tirer un coup de feu.

      Supprimer
    5. relis l'article, veux tu faire partie des gens couchés sur la photo de genocide?
      un population armée morra, au minimum, un peu plus disperessée et moins soumise

      Supprimer
  10. Comme disait ma grand-mère mieux vaut avoir un Glock 21 sous l'oreiller et pas avoir à s'en servir que d'en avoir besoin et ne pas en avoir un!...

    RépondreSupprimer
  11. Pour la section relative au FAP, je me permet de mentionner une "nouveauté" qui n'en est plus vraiment une. De bien meilleure facture que les fusils MOSEBERG, REMINGTON ou équivalents, il y a le SENSIED SFK1. De conception suisse, c'est la Rolls-Royce du FAP et de nombreux groupes spécialisés policiers/militaires ont fait ce choix ou sont en train de le faire.

    Tapez "SENSIED SFK1" dans google/youtube et facebook pour vous faire votre idée.

    Comme cela a été très bien dit dans l'article, comme tout ce que font les suisses, ça coûte un bras... mais ça peut permettre de sauver l'autre!

    RépondreSupprimer
  12. Joli nouveauté il est vrai. Le canon est un peu court pour moi contrairement au prix :-)
    On a aussi en France la possibilité d'avoir un FAP de marque FABARM fabriqué par les italiens du groupe Beretta qui au dire de mon armurier et de meilleur qualité pour un prix plus cher de 100 euros qu'une Remington mais moins que la Sensied sfk1.

    Reste à savoir si faut choisir plutôt un canon lisse qu'un canon rayé.

    RépondreSupprimer
  13. Super article Volwest !
    Comme tu l'as dit, tout citoyen lambda peut devenir un tireur embusqué (sniper), mais de là à devenir tireur d'élite, comme son nom l'indique, il y a un monde. :-)

    Équipez-vous, et équipez-vous bien !

    RépondreSupprimer
  14. Salut Vol West.. et que penses-tu des carabines à levier sous garde ? En 30-30 ça offre un calibre d'une bonne puissance dans une mécanique fiable et simple pour un nombre de coups souvent supérieur au FAP non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En cas de confrontation à l'intérieur de ton domicile le 30.30 risque de pas mal ricocher sur les murs de ton habitation avec tous les risques que cela comporte pour toi et ta famille c'est pour ça que du plomb n°1 dans un calibre 12 est plus approprié.

      Supprimer
  15. Ou stocker ces armes une fois à la maison? pour qu'elles soient bien sur hors de portée des gosses , tout en étant accessible en cas de pépin , mais elle doivent être aussi à l'abris de la vue de tout le monde et d’hypothétiques cambrioleurs ... alors vous vous faites comment avec les vôtres?
    Merci .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aménage un râtelier dans une armoire fermée à clef. Voici un lien intéressant qui peut donner des idées pour des réalisations à faire soi même... :-)
      http://7.62x54r.net/MosinID/MosinRacks.htm

      Supprimer
  16. salut vol ,tu conseillerai quoi a une personne entre le 30 06 ou le 308? pour une ruger american
    en sachant qu'elle as deja du 22lr , du 9mm , du 12, et du 5.56 otan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regarderai la balistique, la disponibilité et le prix dans la région géographique d'utilisation pour faire un choix adapté à l'utilisation que je désire en faire. ;-)

      Supprimer
  17. Salut vol avoir un fap pour la défense du domicile c'est cool mais en cas de besoin de quitter le domicile pour des raisons diverses quelles sont les armes à prendre et le nombre de munition à emporter ?
    Que penses-tu en plus d'un 9mm d'avoir une armes de poing en 22lr?

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour.

    Je suis étonné que personne ne parle du FAP Winchester SPX Defender qui est pourtant réputé pour avoir un mécanisme rotatif des plus robuste, fiable et certainement le plus rapide au rechargement. Pour couronner le tout c'est l'un des moins cher du marché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit du FAP Winchester SXP Defender, il existe en plusieurs version,il est fabriqué en Turquie.On le trouve a partir de 450 euros en catégorie C avec un canon rayé de 47 cm, un guidon optique deux taraudages sur le dessus de la culasse pour fixer un rail , une crosse et une pompe synthétique, une culasse en aluminium résistant, le tout de couleur noire. En version Defender on dispose de 5+1 coups chambré en 76 mm bien sur c'est un calibre 12. J'aimerai avoir l'avis de connaisseur concernant la particularité du canon rayé en effet avec un canon lisse on rentre dans la catégorie B avec toutes les difficultés à obtenir des autorisations. Pensez vous que le FAP canon rayé fasse tout de même le travail , même si il ne tire que des balles? C'est en tout cas la seule alternative si on veut rester dans la catégorie C . En stand on ne peut tirer que des slugs (balles) quelqu'un pourrait t'il faire des tests avec de la chevrotine 9 plombs à bourre grasse si il dispose des autorisations?En effet j'ai vu une vidéo sur youtube ou un homme utilise de la chevrotine à bourre grasse dans un canon rayé et à 15 métrés il n'y'a pratiquement pas de dispersion selon lui si la bourre de la cartouche est dite "grasse" les rayures du canon disperse moins la chevrotine.
      Amis tireurs considérez toujours une arme comme chargée et ne pointez jamais le canon vers vous même ou une autre personne.
      Restez en sécurité et faites usage de votre arme contre un agresseur uniquement en cas de légitime défense!

      Supprimer
  19. Belle photo des paras du "13"
    défilé du 14 juillet 2009...
    j'étais dans les rangs☺

    RépondreSupprimer
  20. Si il y a des gauchers et droitiers dans une même famille pour la 22lr faut il mieux prendre à verrou ou un système plus ambidextre comme le levier de sous garde ou le pompe?

    RépondreSupprimer
  21. Salut tous
    Votre avis sur le rechargement ?
    J'y vois pas mal d'avantages : autonomie, réduction du coût unitaire (une fois la presse amortie), affranchissement de la limitation du nombre de munitions pouvant être détenues (Europe occidentale).
    Inconvénient : pas de place pour l'erreur
    Stay safe

    RépondreSupprimer