lundi 7 octobre 2013

Sans lendemain

55 commentaires:

  1. Un documentaire intéressant, il y en a des tas dans ce genre...
    C'est pour cela que de plus en plus de gens se préparent, personnellement je suis convaincu que notre génération connaitra un effondrement de la normalité, pas la fin du mode, mais la fin d'un monde ça c'est certains.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. voila, maintenant je déprime encor plus...
    Merci Vol, voila plusieurs années que je te suit de loin,en plus les commentaires laissé sont autant voir plus intéressant que tes articles! tu as su regrouper. Pour cela merci.
    Cette vidéo m'a vraiment interpellé, d'autant qu'hier je discutais avec un ami astrophysicien,
    il m'a dit que quoi que l'on fasse, la terre a vécu 7milliards d'année sans nous et vivra certainement plus après nous. nous allons disparaitre c'est inévitable, 20 100 1000 10 000 ans l'homme disparaitra. Alors je me demande "a quoi bon?", pour nos enfants? pour notre Karma? pour notre conscience?
    je vis depuis tout petit dans l'économie, l'écologie, le recyclage (nourriture, vêtement, transport,....)
    aujourd'hui ces "astuces" me sont grandement utile, je passe pour un extraterrestre que je mange des yaourt soit disant "périmé" ou que je fais une purée avec des légumes "abimé" ou encor quand je recoud un pantalon...
    Mais aujourd’hui, j'ai peu d’espoir dans l'homme et dans son avenir, rien ne change et peu de solutions existent, l'homme "moyen" (j’entends celui qui ne se pose pas de questions et vie sans regarder autour de lui) est mauvais et pourtant je l'aime! (je suis pompier).
    Je vois dans mon milieu un déclin de la société, nos services et personnels sont réduit chaque année, les gens de plus en plus dans la détresse et dans le même tant de plus en plus d'abus (appel à 3h du matin pour une douleur dentaire qui a 2 semaines, urgence saturé par des raleur mal elevé qui ont un petit bobo qui ne nécessite rien d'autre qu'un bisou magique!...mais c'est le boulot :)

    Nous somme rien et ne pouvons rien faire, la fin est inévitable, nous ne sommes même pas un grain de poussière dans un univers immense qui bouge à des vitesse inimaginable.

    Et pourtant je continu de faire des réserve, tu m'as convaincu de m’armer je viens d'acheter une 22lr et un 20 semi-auto, comme quoi notre instinct de survie prendra toujours le dessus (ce qui ne fait qu’accroitre la population et empêchera une régulation)

    Bon je vais m’arrêter là. je pense pas avoir été très clair, mais ce matin je voulais juste te dire MERCI, et MERCI aussi à tous les commentateurs!

    Essayez de faire le bien autour de soi, c'est la chose qui nous reste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      Hier à la télé, une émission sur le gaspillage et la recup des invendus, le critique gastronomique Périco Légasse expliquait qu'il ne mangeait que des yaourts dont la DLC était dépassée, car ils ont plus un goût de fromage.

      Le fromage étant une matière vivante, qui se "fait" avec le temps.

      Selon lui pas de risque, car le produit périmé avertit par son goût exécrable.

      D 'autre part, un autre intervenant expliquait : cette DLC est arbitraire : 36 jours en Europe et 52 pour l' Afrique ( même produit ). Moins de 52 jours en Afrique ce ne serait pas vendable vu leurs circuits de distribution. Mais chez nous une DLC courte fait qu'on en jette un certain pourcentage dont la date est dépassée. Les magasins sont obligés. Avec 52 jours de DLC ils en vendraient moins. Ils ne sont donc pas pressés d'uniformiser à 52 jours.

      Bien entendu , il faut respecter la température de conservation.

      Supprimer
  4. Génial ce documentaire et d'ailleurs on devine aisément où sont les survivalistes a la fin du documentaire ;)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai decouvèrt ce sujet dans les années 70 encore :-/
    Depuis, j'y pense .

    RépondreSupprimer
  6. "Essayez de faire le bien autour de soi, c'est la chose qui nous reste"

    Une philosophie que je ne peut qu'acclamer, malheureusement ce n'ai pas si simple

    RépondreSupprimer
  7. Passionnant! Et non cela n'a vraiment rien de déprimant.
    C'est juste le cycle de LA vie. Les dinosaures ont vécu des millions d'années avant de s'éteindre complètement. L'espèce humaine n'est qu'une espèce vivante parmi d'autres.
    Biensûr qu'il nous faut essayer de vivre le plus longtemps possible. Mais l'univers tout entier n'est régit que par des cycles.
    Notre existence a donc un cycle. LA vie existait avant l'Humain, elle continuera à exister après l'Humain.
    Essayer de vivre bien ensemble le temps de notre cycle est le seul défi réellement important de notre Histoire.
    Le reste se situe bien au dessus de nous. La planète, l'Univers. Nous ne sommes qu'une goutte d'eau. Et arrêtons de croire que nous sommes le produit ultime de la vie. Profitons déjà de la chance que nous avons d'exister et d'avoir un cycle sur cette planète.
    L'Histoire de l'Univers dépasse de loin la petite histoire de notre pseudo humanité.
    Carpe Diem.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison. Mais ce que tu décris demande une véritable révolution culturelle et éthique. En sommes nous capable?

      Supprimer
  8. Voila ce que l'on devrait diffuser dans les écoles !!!
    Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu un sujet similaire sur la fin des ressources au collège, il y'a 15 ans. 55 minutes de film, puis la récrée a sonnée et tout le monde est sortie jouer au foot comme de rien n'était.

      Supprimer
  9. Je pense que tout le monde a plus ou moins conscience de cet état de fait. Simplement la plupart n'arrivent pas à accepter la réalité parceque cela nécessite un effort qui semble trop important, alors ils sont dans le déni.
    Je me souviens de ce passage de Matrix...
    https://www.youtube.com/watch?v=nwOdi5nfWLU

    RépondreSupprimer
  10. Documentaire vraiment bien fait, qui résume tout ! Il nous reste plus qu'à continuer notre préparation, faire des efforts dans nos choix de consom'acteurs, boycotter ce qui n'est pas nécessaire, et s'entraider le plus possible ...

    RépondreSupprimer
  11. Lecteur assidu de ce blog depuis le début, je poste aujourd'hui ce commentaire car ce petit film fait la même erreur que Malthus : tout prévisionniste se plante en imaginant l'avenir comme une prolongation du présent.
    En Angleterre, du temps de la révolution industrielle, les Cassandre de l'époque prédirent que la révolution industrielle allait s'arrêter car le charbon allait manquer.
    Ils se sont plantés car ils ne pouvaient imaginer l'arrivée du pétrole, de l'énergie nucléaire.

    On ne peut pas prédire l'avenir, car si on connaissait les futures ruptures technologiques, on les mettrait en œuvre.

    Les deux liens ci-dessous vous fourniront un autre point de vue sur les problèmes.
    http://www.contrepoints.org/2012/04/29/81256-la-these-de-lepuisement-des-energies-fossiles-sepuise
    http://www.contrepoints.org/2013/09/23/139965-diviser-consommation-denergie-en-france-aberration

    Par ailleurs je remercie Volwest, grâce à lui j'ai acheté un RUGER LCP et un lampe Fénix.
    J'ai équipé d'un laser le Ruger, car la ligne de mire ultra-courte rends difficile la prise de visée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      La grosse différence entre l'époque de la révolution industrielle et aujourd'hui, c'est que 1: nous sommes 7 milliards, et 2: la technologie nous permet parfaitement de réaliser qu'il n'y a pas un "autre pétrole" en vu (nous avons un peu fouiller partout!).

      Si nous rajoutons a ces 2 différences de taille les problèmes écologiques, politiques, sociaux, alimentaires, hydriques et économiques…c'est juste plus le même monde que celui de Malthus.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  12. Je suis allé consulter les 2 liens de xavier debernardi .
    Et je m'interroge sur les motivations profondes de cette personne .
    Les lobbies de l'énergie diabolisent les écologistes à présent pour puiser et user jusqu'à la moelle la planète qui nous nourrit.
    Méfions nous de ces magiciens, charlatans, usurpateurs qui nous disent que tout compte fait, tout va bien se passer. Tout va bien certes! Mais c'est pour leur caste que tout va bien.
    Xavier, regarde une nouvelle fois cette vidéo.
    Notre planète est limitée par essence.
    Même si des pseudos technologies peuvent encore pomper les dernières ressources.
    Et alors! On repousse le problème à plus tard !
    C'est ça ton idée ? Continuons à consommer de plus en plus ! Le problème énergétique n'est pas pour notre générations!
    Ce n'est pas parce que tu flattes le blog de Volwest
    et que tu t'es soi disant acheter un revolver ainsi qu'une lampe Fénix pour nous faire croire stupidement que tu adhères aux idées des "prepper"
    que tu ne me feras pas douter que ton but est de désinformer.
    Les liens dont tu cites tes sources sont d'ailleurs issus d'un site de libéraux prônant l'économie de marché et vantant le système actuel.
    Comment croire qu'ils ne sont pas les vassaux des lobbies que nous dénonçons et qui font de notre système économique une catastrophe annoncée ?
    Ces 2 articles sont des inepties et de la pure désinformation.
    Bien essayé mais c'est raté...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour expérience,
      A propos d’expérience, multiplie-les, par exemple si tu avais parcouru cet affreux site libéral :

      1. Tu aurai d’abord constaté qu’un des articles de VOLWEST avait été repris sur ce site : http://www.contrepoints.org/2011/11/01/53172-mythes-et-mensonges-larme

      2. Tu n’aurai pas répondu par réflexe conditionné :
      « .. d'ailleurs issus d'un site de libéraux prônant l'économie de marché et vantant le système actuel… »
      Car justement les libéraux détestent le faux capitalisme. Ils ont été les premiers à dénoncer le fait que les banquiers privatisent les profits et collectivisent les pertes en demandant aux contribuables de les renflouer.
      Il faut savoir que les hommes de l’état et leurs bras armés que sont les banques centrales désorganisent complétement l’économie. Ils manipulent le prix de l’argent : Le taux d’intérêt
      Il faut savoir que jusqu’au début du 20éme siècle les banques centrales n’existaient, or depuis cette date les crises se succèdent, avec des périodes de forte inflation puis des dépressions.

      Si tu es Français, il est normal que tu ne connaisses pas le libéralisme, car l’ensemble des médias, du système éducatif, du système culturel ont fabriqué un homme de paille. C’est-à-dire qu’ils ont fait une liste de défauts puis les ont accrochés au libéralisme.
      Or le libéralisme est avant tout une philosophie du droit, qui protège la plus petite des minorités qu’est l’être humain.
      Volwest doit connaître un homme politique américain remarquable se réclamant du libéralisme :RON PAUL . Un des seuls avoir voté contre l’invasion en Irak.

      3. quant aux ressources vous êtes l’erreur de croire qu’il n’y en a plus, or les ressources « ça n’existe pas » avant que l’homme est décidé que telle ou telle chose est une ressource : exemples
      - pendant des milliers d’années les hommes ont marché sur le sable des plages et n’ont pas vu le matériau de base du verre
      - pendant des milliers d’années l’uranium n’était que des cailloux stériles
      Etc …..

      Supprimer
    2. Pour finir, je n'ai pas besoin d'avoir un brevet de prepper.
      Je me prépare parce que je pense que les hommes de l'état, qui vivent sur le travail des peuples, continueront à le faire durer le plus possible, jusqu'à la catastrophe, car ils vivent sur la bête.
      Je me prépare car je pense que le système n'est pas réformable et que nous allons continue à descendre dans la crise.

      Supprimer
  13. Salut à tous
    En clair même si Malthus c'est planté, c'est la grosse m... qui nous arrive parce que sans pétrole c'est la catastrophe et surtout rien pour y remédier, je ne sais si les gens en ont conscience, les zombies à côté c'est du pipi de chat.
    @Floxie...Diffuser ce genre de reportage dans les écoles, tu as les parents d'éleves aux fesses et radié de l'enseignement pour comportement subjectif

    Super reportage merci Vol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hemm je suis au lycée et ce genre de reportage est largement diffusé en cours de géographie... Le problème n'est pas là, c'est juste que les gens oublient et refoulent l'évidence, 1h après avoir vu le film ils n'y pensent déjà plus.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  14. Documentaire absolument passionnant, merci d'avoir partagé. D'autant que c'est une excellente base pour expliquer à mon entourage ma position.
    Comme l'explique plutôt bien azertyuiop et Experience, l'humain tel qu'on le connait aujourd'hui, est condamné à disparaître mais on, tous, chacun à notre niveau, peut faire en sorte de semer les graines pour que l'humain "pousse" autrement. Désolé, je suis un peu darwiniste... :p

    @volwest: Je ne connais ce blog que depuis quelques semaines. Ce n'est que mon deuxième commentaire mais, tout simplement, merci de rappeler les règles de bon sens que mes grands parents ont tenté de m'apprendre, le peu de temps que je les ai connu, mais que j'ai oublié.

    RépondreSupprimer
  15. hello , pour confirmer ce que dit plus haut ERIK Simonin , j ai montré ce petit document , non pas dans un lycée , mais un un petit échantillon de personnes.
    Alors , bien sur , moi qui m était toujours efforcer de ne pas forcer les gens a adhérer a mes "idees" (ou convictions) , je m attendais a des réactions très diverses .
    Mais franchement , certains m inquiètent , alors je vous dis tout de suite que je ne suis pas ni fatalistes , défaitiste ou même dépressif , mais je regarde simplement . Dans ce panel de personnes nombreux sont ceux a être convaincu que les dirigeants ou autres organisations ne "peuvent " pas laisser faire ça , que de toutes façons , si "ya pu de petrole , ben ça sera surement autchose" que dans le temps , il y avait aussi des problèmes comme ça et qu on est quand même encore là . Mais comme le dit si bien volwest , dans le temps c était vraiment pas comparable.
    Je suis un peu étonné ( quoique) quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://ploum.net/le-cout-de-la-conviction/ : ce blogger exprime de façon claire le "coût" que représente le fait de changer de vision du monde, et pourquoi il n'est pas évident de convaincre.
      Entendre : "Tout le confort auquel vous tenez est illusoire. L'emprunt sur 30 ans que vous avez contracté il y a 10 ans est nuisible à la société entière, et à vous en particulier. etc." N'est simplement pas possible de but en blanc.

      D'où la démarche qui consiste à parler d'abord de prévoyance pour des petites choses (trousse de soin dans le coffre), puis de loisirs gratifiants et sains (faire un potager bio), avant d'aborder la défense du domicile avec un fusil (généralement ça bloque) et les réserves d'eau et de provisions sur plusieurs mois.

      Supprimer
  16. Merci, je cherchait ce genre de chose depuis longtemps pur expliquer les choses simplement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut @ tous et surtout Debernardi
      Ce ne sont pas les liberaux qui ont défendus le droit des ouvriers, il y avait certes des liberaux dans le lot.
      On peut confondre causes et conséquences mais aprés l'apologie, si vous pouviez nous narrer les conséquences néfastes du liberalisme.
      J'attends...

      Supprimer
    2. Ah non ? Ce n'est pas eux ? mais kikidonc alors ?
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Waldeck-Rousseau_(syndicats)
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_Ollivier

      Mmhmmm, on m'aurait menti ??? ;-)

      Supprimer
  17. @xavier debernardi
    Je suis moi aussi allé lire les deux articles que vous mentionnez. Et j'ai été déçu. Pas parce que je ne suis pas d'accord mais parce qu'ils sont très pauvres au niveau du raisonnement.
    Les insultes et l'ironie facile ne peuvent remplacer un raisonnement construit.
    Plutôt que de décréter que A ou B agit de manière idiote, il est préférable de le prouver.
    Au lieu de cela, on lit deux articles et on a en tout et pour tout qu'un seul argument : l'avenir est impossible à prédire donc ceux qui font des projections ont tord. Je trouve ça, comment dire.... léger!
    Surtout quand je lis des phrases sans queue ni tête telles que "le premier ministre Wen Jiabao est en Europe actuellement pour négocier l’accès de la Chine aux gisements de pétrole et de gaz dans l’Arctique, où les réserves pétrolières sont estimées à 90 milliards de barils et à 30 % des ressources en gaz de la planète encore non découvertes."
    Donc les réserves pétrolières dans l'Arctique représenteraient 30 % des ressources en gaz de la planète encore non découvertes ? J'ai beau être optimiste je ne vois pas comment une réserve pétrolière pourrait se transformer en ressource en gaz.... Et si ces ressources ne sont pas encore découvertes, il me semble difficile de les quantifier....

    Dans le deuxième article, on trouve ce passage : "En effet, personne ne sait comment nous produirons notre énergie en 2050, mais une chose est sûre : nous ne la produirons pas comme maintenant". C'est une affirmation gratuite et probablement fausse.
    En effet si on se projette 50 ans en arrière, toutes les sources d'énergie principalement utilisées aujourd'hui étaient déjà connues. La première centrale nucléaire française a été construite à Marcoule en 1956. La construction de l'usine marémotrice de la Rance a débuté en 1961, les première cellules solaires photovoltaïques étaient disponibles en 1954 et ont rapidement été utilisées pour alimenter les modules envoyés dans l'espace et quand à l'éolien il remonte au XiX siècle...
    Donc la probabilité qu'une nouvelle manière de produire de l'énergie, totalement inconnue aujourd'hui, nous permette de produire massivement de l'énergie dans 50 ans est très faible.
    Je ne suis pas anti-nucléaire et je pense que la fusion sera probablement un jour une réalité. Mais l'idée est déjà là aujourd'hui et son application pratique n'arrivera pas avant plusieurs dizaines d'années...

    Et sur le fond ces article passent sous silence le plus important : la croissance de la population et la croissance de la consommation. Les besoins en énergie augmentent tellement vite que nous avons peu de temps pour y faire face. On a pas 50 ans pour trouver une solution et encore moins des milliers d'années.... Compte tenu de notre consommation et de notre population et de leur croissance respective, la hausse des prix due à la raréfaction des ressources interviendra avant.

    Ces articles parlent pas de consommation mais uniquement de quelques sites d'extraction qui seraient sensationnels. Quid de la consommation globale par rapport à la production? Quid de la dégradation de la qualité du brut ou du gaz extrait? Surtout ne pas en parler....
    En fait quand on lit ces articles, on se dit que si des lobbyistes payés pour ça ne peuvent pas écrire quelque chose de plus crédible, c'est que vraiment c'est l’hypothèse qu'ils cherchent à discréditer qui doit être valide. Personnellement quand je lit ça, ça renforce ma conviction...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1. le système de prix libre est aussi un système d'information.
      Immédiatement et partout les variations de prix d'un produit sont des incitations pour tous les utilisateurs, soient à modérer son utilisation soient à trouver des produits de substitution.
      Les hausses de prix du pétrole se succéderont et réorienteront le comportement des consommateurs.
      2.La démographie d'un pays, le taux de natalité d'un pays, est lié principalement au niveau de vie de ses habitants.
      Systématiquement, lorsque le niveau de vie augmente, on constate une diminution du nombre d'enfants par femme.
      3. Le capitalisme a démontré, partout et tout le temps, sa capacité à améliorer les conditions de vie des peuples.

      Conclusion: Laissons les gens être libre et responsable de leur vie, et naturellement le nombre d'habitants sur la planète se stabilisera.

      Supprimer
    2. 1 - Justement : le pétrole étant présent de façon "cachée" dans tous les prix (acheminement des biens, des denrées et des services) ce n'est pas simplement le prix de l'essence qui, augmentant, va pousser les gens à prendre le vélo. C'est les prix de tout qui, augmentant, vont diminuer la consommation des gens, donc le nombre d'emplois, et donc baisser le niveau de vie général.
      2 - Que dire... oui. Tout à fait. La diminution du niveau de vie peut donc encore aggraver la situation démographique.
      3 - C'est une blague ? L'histoire du capitalisme va de pair avec les luttes sociales pour éviter aux peuples de crever de faim la gueule ouverte. Les mouvements de grèves des mineurs au XIXeme (age d'or du capitalisme industriel) réprimés par l'armée, c'était pas "juste pour rire". Germinal c'est pas juste un compte à raconter aux petits patrons pour leur faire peur s'ils sont pas sages.

      Quand à la conclusion : autant je crois sincèrement à la liberté et à la responsabilité individuelle, autant pour réguler une population il faut soit diminuer la natalité, soit augmenter la mortalité. Vu que c'est mal parti pour redescendre sous la barre des deux enfants par couple, et vu que la médecine fait des progrès tous les jours, il reste surtout la guerre et la famine.

      Supprimer
    3. 3. La pauvreté des ouvriers au début de la révolution industrielle n'est pas à cause de cette dernière, mais parce qu'elle débutait.
      C'est la misère générale, les famines régulières dans les campagnes, qui ont poussées les gens dans les villes pour trouver de quoi vivre.
      Vous confondez causes et conséquences.


      Quant aux grèves des mineurs, il faut savoir que ce sont les Libéraux qui ont défendu le droit des ouvriers à créer des syndicats.
      Frédéric Bastiat ( député libéral des Landes 1801 -1850 http://bastiat.org) expliqua que si les patrons pouvaient se regrouper, alors les ouvriers devaient avoir cette liberté.

      L'intervention de l'armée contre le peuple exprimant son mécontentement est inadmissible pour des libéraux.

      Les libéraux ne défendent pas les riches ou les patrons, mais la liberté et la responsabilité.

      Supprimer
    4. Merci pour la précision, elle est juste.
      Cependant vous le dites : la propriété des moyens de production permet d'avoir de la famine dans les campagnes (là où on produit la nourriture !). Le fermage (celui qui cultive la terre ne la possède pas, mais paye un loyer au propriétaire), c'est la mise à la porte de paysans à chaque amélioration de la productivité agricole. Steinbeck a très bien décrit cela.
      De plus, la misère généralisée permet d'entrer dans une logique du moins demandant pour les salariés, au profit de ceux qui possèdent du capital/des moyens de production.

      L'idée de liberté individuelle et de responsabilité est à poursuivre, mais je ne pense pas qu'elle soit compatible avec le capitalisme : les libéraux anarcho-capitalistes ne défendent pas les riches ou les patrons, mais il ne défendent pas non plus les pauvres et les exploités. Or les faits ont montrés que lorsque la situation se détériore, les rapports de forces ne se font pas en faveur de ces derniers. "Rester neutre" dans cette situation c'est laisser faire les plus forts.

      On peut tout à fait défendre la liberté individuelle qui nous est chère sans pour autant défendre le capitalisme. Proudhon donne des pistes de réflexions dans ce sens très intéressantes.

      Supprimer
    5. Le droit de propriété protège surtout les pauvres.

      Si les Indiens d'Amazonie avaient eu de vrais droit de propriété, et que le brésil avait eu une constitution libérale, ils auraient pu aller au tribunal pour empêcher les multinationales de déforester leur territoire

      Si les paysans africains vivaient dans un système libéral, c'est-à-dire dans un état de droit, ils ne pourraient pas être exproprier par les grands groupes miniers qui travaillent en collusion avec les hommes de l'état.

      Le droit de propriété est indispensable pour protéger les pauvres, car les riches peuvent toujours fuir avec leur richesses.

      Le droit de propriété protège l'écologie:
      - L’Afrique du Sud est riche en faune grâce à toutes les réserves privées.
      - La mer est vidée de tous ses poissons car ce qui appartient à tout le monde, n'appartient à personne. Donc le pêcheur professionnel se dit que si ce n'est pas lui qui pêche ça sera un autre pêcheur. Alors que si on vendaient des parcelles de mer, le pêcheur ferait en sorte de toujours laisser du poisson dans sa parcelle, pour en avoir tous les ans. Même plus il gèrerait cette parcelle pour que son fils en hérite.

      Supprimer
    6. Je ne veux surtout pas paraître sarcastique, mais c'est pas un peu étrange de donner comme premier exemple les indiens d'Amazonie : une culture qui existe et se maintient sans besoin d'avoir le droit de propriété, et qui se fait finalement bouffer par les multinationales, si ce n'est pas une allégorie du fer de lance du capitalisme porté au sein de la forêt Amazonienne, j'ai du mal à voir.

      Le droit de propriété ne protège par définition que ceux qui possèdent. En particulier ceux qui possèdent beaucoup. Défendre le droit de propriété ce n'est pas défendre le droit à chacun d'avoir son chapeau bien à soi, c'est défendre le droit de certain de posséder une quantité incommensurable avec le travail qu'ils peuvent fournir, et en plus de perpétuer cet abus au fil des générations.

      Quand à l'idée que le droit de propriété défend l'écologie, là encore elle est trompeuse : le droit de propriété c'est l'idée que personne ne peut interférer avec ce que le propriétaire fait de son bien. En particulier, s'il décide de raser sa forêt pour construire des immeubles, ou s'il décide simplement de ne pas exploiter une terre alors que la famine menace, il en a... le droit. Ce qui protège l'écologie, c'est la science, l'éducation populaire, le bon sens, la vergogne.

      Pour l'exemple de la pêche, j'ai travaillé jusqu'à l'an dernier en modélisation de l'économie de la pêche à l'Ifremer, et une idée fausse est de penser que maintenir un stock rapporte plus que l'épuiser complètement. Par exemple, si un stock a un faible taux de renouvellement (Une baleine a très peu de descendance, et il faut très longtemps pour qu'une baleine devienne adulte, pour l'exemple disons il faut une population de 100 baleines pour pouvoir en pêcher une par an), et que ce taux est - par exemple - inférieur au rendement moyen d'un placement sans risque (mettons qu'une banque prête à 2%), alors ils est économiquement rentable de racler le stock complet (les 100 baleines) et de gagner plus d'argent grâce aux intérêts. C'est le cas d'école qu'on apprend dès le début, et qui explique en grande partie que sans limitation du droit à commercer de la baleine il n'y en aurait déjà plus. Le fait de rendre le stock de baleine complètement privé ne règle pas la question si les propriétaires agissent en parfaits capitalistes.
      Le capitalisme c'est l'idée qu'un stock d'argent (un capital) peut fournir de l'argent sans travail. Ce n'est PAS l'idée qu'un auto-entrepreneur avec une bonne idée peut gagner sa vie en retroussant ses manches (idée qui m'est chère, puisque je tente de la vivre au jour le jour). C'est l'idée que des investisseurs vont profiter de sa force de travail au prétexte qu'ils ont avancé des fonds au début de son activité.

      Supprimer
    7. "Capitalisme" c'est pas l'appellation du libéralisme par les communistes ? ;)

      Supprimer
  18. Salut Vol !
    Toi qui est dans le secteur de Yellowstone, tu peux nous dire où en est le volcan ? Beaucoup de rumeurs circulent depuis le shutdown.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut l'ami,

      RAS au niveau du volcan !
      :)

      Supprimer
  19. Je me souviens avoir pleuré en 5ème lorsque mon professeur d'éducation civique nous a dit que nos ressources étaient épuisables (nous étions à la fin des années 80), et que très bientôt notre mode de vie ultra consommateur allait être impacté.
    Toutefois, ce qui m'a le plus attristé c'est que le reste de mes petits camarades semblaient ne pas être concerné par cette révélation.
    Malgré tout, notre démarche de résilience et d'indépendance doit nous permettre d'attendre les évènements qui arrivent avec la plus grande sérénité.

    RépondreSupprimer
  20. Merci de présenter le problème par le bon côté. Ce n'est pas le message des écologistes généralement. En effet, c'est l"énergie raréfié qui doit nous mobiliser et non pas la production de matière polluante.

    RépondreSupprimer
  21. Pourquoi vouloir à tout prix relayer le discours des politiciens en laissant croire au peuple que tout va s'arranger grâce à une croissance inepte ?
    Ne nous leurrons pas, ils connaissent très bien l'état de la planète.
    Ils ont les outils nécessaires pour connaitre les perspectives d'avenir de l'humanité.
    C'est pour cette raison qu'ils ne font rien, et qu'ils s'empressent d'amasser le plus possible de richesses pour rester au dessus de la masse jusqu'à la fin.
    Cela s'appelle la stratégie du pire. Ils savent qu'il est trop tard et ils se préparent juste à rester au dessus de la masse pour continuer à diriger le monde au cas où il en reste encore quelque chose.
    Ils essaieront toujours de réinstaurer un système monétaire. Système qui a fait ses preuves à travers les âges pour maintenir leur caste en état de domination.
    Même si quelques personnes réussissent à survivre. Les puissants seront toujours là pour dominer le peuple.
    C'est l'Histoire même de l'humanité.
    Je ne crois pas que nous soyons assez soudés et clairvoyants pour s'unir et faire une véritable Révolution.
    Je ne parle pas d'une pseudo révolution française dont les français se targuent. Celle là même fomentée par l'aristocratie pour spolier le peuple avec l'illusion de démocratie.
    Bref, nous serons toujours divisés et ils seront toujours soudés autour de leurs intérêts.
    Je ne suis pas pessimiste mais l'avenir est sombre.
    Ma définition de notre paranoïa est celle de ceux qui ont raison avant les autres.

    Ce qui est intéressant Vol c'est le nombre de commentaires que suscite cette vidéo. On avance...

    RépondreSupprimer
  22. Tout est dit...
    http://www.youtube.com/watch?v=xBu4F2UITEo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.contrepoints.org/2012/11/25/105659-si-nous-vivions-tous-comme-les-americains-il-faudrait-4-planetes

      Supprimer
  23. Le FMI préconise une taxe sur l'épargne des ménages
    Dans un rapport, le FMI s'inquiète de l'endettement des Etats européens et propose donc une taxe de 10% sur l'épargne des ménages pour y remédier !

    RIen à voir avec le sujet... quoique...
    Mais là on commence à avoir un gros problème.

    RépondreSupprimer
  24. Moi qui voulait m'acheter une joli et gros 4x4 ...

    si je le fais, pour mon plaisir personnel, je ne suis pas mieux que l'homo sapiens moyen, qui vit au dessus de ses moyens énergétiques et n'hésite pas à hypothéquer, à voir à condamner, l'avenir de ses petits enfants

    et d'un autre côté merde, j'ai envie d'un gros 4x4, marcher à pied sous le soleil et la pluie y'en a marre ... quel dilemme


    RépondreSupprimer
  25. @expérience: et annuler la dette ou cesser de soutenir ce monstre économique qu'est le fmi ne serait-il pas mieux?

    RépondreSupprimer
  26. Salut à tous,

    socialistes ou libéraux, c'est avec une belle unanimité que Malthus s'est fait détester de tous les économistes et pourtant... c'est à se demander s'il n'avait pas vu juste trop tôt.
    enfin nous ne sommes pas là pour faire de la politique.
    nous constatons.
    Piero et toi vous faites du bon boulot.
    maintenant, je ne suis pas spécialement optimiste sur la volonté commune d'affronter les ennuis qui nous attendent au tournant.
    A+ Vol

    RépondreSupprimer
  27. Vous voulez savoir, le problème c'est pas la croissance, c'est 7 milliards de gusses sur une planète qui ne devrait pas en porter plus d'1, voila le vrai soucis, maid comme c'est dit dans la vidéo, quand un système écologique voit une espèce s'agrandit trop pour ses ressources, l'espèce finit par décliner a un niveau stable plus stable... Et j'ai ptet était un peu gentil pour les 1 milliards en fait

    RépondreSupprimer
  28. pour ceux qui penses qu'on est trop sur la terre......surment que vous n'avez pas d'enfants...QUI VA DECIDER CEUX QUI VONT VIVRE ET MOURIR... ceux qui veule moin que 1 milliards ..est-ce qu'on peut commencer par vous et votre famille....! AHHH cé vrai on a déjà commencer ...avec vos vaccins que vous prenez et le fluore que vous buvez...et la nourriture omg que vous mangez....! poser vous pas la questions pourquoi vous avez le cancer a 40 ans ou plus jeune....!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.