mardi 24 septembre 2013

La légitime défense




Ces derniers mois en France, et au travers de plusieurs faits divers largement médiatisés et controversés, la question de la légitime défense semble plus que jamais faire l'écho d'un réel besoin d'évolution.

Même si cette video utilise l'affaire du bijoutier de Nice comme support pour tenter d'approfondir la question de la légitime défense et sa place aujourd'hui en France, il me parait important d'approcher cet univers, souvent lourd d'ambiguïtés et de pièges, d'opinions et d'aprioris, d'émotions et de frustrations, d'une manière plus englobante et rationnelle.

Les réflexions et les réponses de Maitre Thibault De Montbrial sur la question de la légitime défense, viennent aujourd'hui recontexter le traumatisme subit par les victimes, et surtout confronter et bousculer une entité juridique mais aussi collective, souvent réductrice dans ses principes, ses réflexions et ses approchent quant aux réalités d'une situation ou nous estimons qu'il devient nécessaire d'agir et de nous défendre.

Le débat continu...





40 commentaires:

  1. On en revient au fondement même de l'organisation sociale : les pouvoirs extraordinaires confiés à certains organismes ne le sont que par délégation des citoyens. Quand je lis par ci par là que ce n'est pas le travail du citoyen de s'opposer à un criminel, je ne peux que constater à quel point le "citoyen" français est devenu le sujet de ses propres administrations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que la justice sait aussi condamner le citoyen honnête pour "non assistance à personne en danger" !

      Supprimer
    2. Ce n'est a mon avis que trop vrais .
      Mais, je pense aussi que les pires opposés a la legitime defence sont les delinquants, les criminels ,les escrocs,les mafieux, etc....,qui craignent de devoir rendre des compte pour leurs comportements coupables .
      Cèrte, il y a tous les veaux letargiques qui se foutent de tout et ils sont nombreux .
      Il y a aussi tous les malins qui chèrchent a tirer profit de tout et lechent le "Q" du systeme,car,ils le maitrisent parfaitement .

      Supprimer
  2. Très bonne analyse de Maître Thibault !
    Entièrement d'accord avec toi serwaen.

    RépondreSupprimer
  3. " Je constate que cela arrive plus fréquemment ( maître Thibault )"
    Vous trouvez pas cette phrase à glacer le sang...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas la nan...
      On accepte la réalité ou on l'accepte pas.
      C'est pas comme si c'était la nouvelle du siècle que la criminalité augmente.

      Supprimer
  4. "la notion de continuité d'action est primordiale, c'est pourquoi je continue à penser que c'était irresponsable de sa part d'ouvrir le feu dans la rue dans le dos du braqueur, mais qu'il doit être jugé irresponsable de ses actes à ce moment précis, comme on peut parfois juger irresponsable certains criminels sous le coup de la folie !

    Maintenant je continue à affirmer qu'il ne faut absolument pas faire l'apologie de ce comportement, notamment sur un site survivaliste, parce qu'il me semble, tout comme l'objectif n'est pas de se barricader armes au point mais plutôt d'organiser notre résilience, il n'est pas non plus question de prôner la violence contre la violence , mais plutôt bel et bien de prévenir ce type de situation.

    personnellement, je serai pour permettre le port d'arme et l'entrainement pour ce type de profession, comme c'est déjà le cas pour les convoyeurs de fonds. Je pense qu'en tant que braqueur du dimanche, j'hésiterai un peu plus !

    Voilà, je pense que tous ici nous sommes d'accord pour dire que c'est un drame qui a eu lieu et que personne ici n'aura la prétention de dire qu'il aurait fait mieux que cet homme. Maintenant, nous vivons dans un pays ou les citoyens ont légiféré et nous nous devons d'adapter nos comportements et nos préparations à la loi de notre pays, aussi dure soit elle.

    pour conclure, le jeune braqueur est mort, comme l'a dit quelqu'un, il a choisi un métier à risque. j'espère sincèrement que le bijoutier ne sera pas condamné et qu'on prendra en compte le traumatisme.

    A mon niveau... je dis bien à mon niveau, et ça n'a rien de prétentieux, c'est juste que je suis un quidam parmi tant d'autre, le survivalisme doit se conformer aux lois de notre pays afin de faire passer le message au plus grand nombre... à mes yeux, le survivalisme, c'est un message de vie...le reste, c'est de la masturbation intellectuelle qui font les choux gras de nos détracteurs.

    Bonne soirée à tous !!!"

    je mets entre guillemets parce que j'ai fait un copié collé de ce que j'ai répondu dans un post sur le Forum de Guillaume (http://survivaliste.no-ip.org).

    le bonne soirée à tous est valable pour vous aussi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends pas pourquoi tu insistes aussi lourdement sur le fait que le survivalisme doit "se conformer aux lois".

      On parle de LD la...
      La question qui est posée, c'est pas de savoir si le bijoutier était ou non dans la légitime défense, ce travail revient a la justice...la question posée est de savoir si oui ou non la LD doit évoluer dans le contexte ambiant.

      C'est pas mystique quand même.

      Supprimer
    2. non tu as raison, c'est pas mystique !

      la légitime défense a un cadre en France, jusqu'à preuve du contraire, tout citoyen se doit de la respecter...

      maintenant, elle doit évoluer, c'est certain, surtout si la victime devient l'agresseur et qu'on met l'agressé de coté.

      j'ai pas l'intention de prendre mon bâton de pèlerin pour aller défendre la bonne parole auprès des députés... je m'adapte à mon environnement, mais je me donne le droit d'improviser le cas échéant, voilà tout !

      rien de lourd ou de mystique, je donne simplement mon avis sur la question !

      bonne soirée !

      Supprimer
    3. désolé, erreur de compte google ! le message de GG est en fait celui de Eric M

      bonne journée

      Supprimer
    4. @ Eric, vous dites que "nous vivons dans un pays ou les citoyens ont legiférés ",si j'ai bien lu ?
      A mon avis, le citoyen ne legifere jamais,mais les lois lui sont imposées par la classe dirigeante qui legifere pour proteger des interets diferent de ceux du peuple du bas surtout ,il me semble ? :-)
      Vous avez raison de rappeler que les citoyens doivent se conformer a la legismation du pays dans lequel ils se trouvent .
      Je ne vois d'ayeur pas quelle alternative ils ont pour echaper a des lois qui ont ete edictées sans leur avis,il me semble ?
      Le survivaliste a mon avis a tout interet a ne pas etre la cible d'un ordre policier .

      Supprimer
    5. oui ID naze, je me suis mal exprimé .... le citoyen légifère par l'intermédiaire de ces élus... ça ç'est le principe... maintenant on peut se demander si les élus respectent la volonté des citoyens qui les ont élu, mais c'est un autre débat :-)
      maintenant je pense qu'un survivaliste s'adapte à son environnement et à ses contraintes... je vis en France, je m'adapte... Si je vivais au Montana, je pense que j'aurai un 9 mm dans mon EDC... est ce que ça ferait de moi quelqu'un de meilleur, j'en doute (aucun jugement par rapport à Volwest, il sait ce que je pense de lui), mais j'aurai au moins le moyen d'assurer ma défense, si celle-ci était menacée.
      Comme je l'ai dit plus haut, je pense que ce type de métiers à risque devrait autoriser un port d'arme... mais comme on peut le constater, ça ne résous en rien le fait que la défense soit légitime ou pas ! pour ça, il faut se mettre d'accord, légiféré et faire respecter la loi ! .... trop lourd le mec ;-)

      Supprimer
    6. :-D je vous avou que j'en ai profité pour amener mon com sur les legislateurs non elus au service de leurs interets ,mais,je vous avais bien compris ;-)

      Supprimer
  5. Il me parait évident qu'aucun d'entre nous n'a le dossier de cette affaire en main.
    Je ne vois donc pas l'intérêt de condamner et de gesticuler dans un sens ou dans l'autre.

    Les questions soulevées au travers de l'intervention de l'avocat sont par contre intéressantes...non ?

    - La mécanique de LD doit-elle évoluer en France ou non ?
    - Quel est notre rôle et notre place en tant que citoyen d'un état ?
    - Devons-nous forcement nous défendre, ou forcement nous soumettre ?
    - Quelles sont les répercutions de ces affaires a l'échelle collective ?
    - Pouvons-nous réellement juger un cas de LD sans prendre en compte les éléments psychologiques liés a l'agression et au traumatisme ?
    - Y-a-t'il réellement une inversion des valeurs aujourd'hui ? Si oui pourquoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. - La mécanique de LD doit-elle évoluer en France ou non ?
      Non elle est très bien telle qu'elle est actuellement.
      - Quel est notre rôle et notre place en tant que citoyen d'un état ?
      Je n'ai pas vue la vidéo en entier, je ne sais pas de quels rôles il est question. Mais en tout cas pas de faire justice soi-même.
      - Devons-nous forcement nous défendre, ou forcement nous soumettre ?
      Oui nous devons nous défendre, mais pas attaquer comme l'a fait le bijoutier, ni se mettre dans l'illégalité (il me semble qu'il n'avait pas d'autorisation pour son arme)
      - Quelles sont les répercutions de ces affaires a l'échelle collective ?
      Elle peuvent être très grave si le bijoutier n'a pas une sanction juste ou si la loi venait à changer à cause de ce fait divers.
      - Pouvons-nous réellement juger un cas de LD sans prendre en compte les éléments psychologiques liés a l'agression et au traumatisme ?
      Oui, car ces éléments sont pris en compte pour décider du degré de responsabilité lors du jugement d'un délit ainsi que de la peine à infliger. La légitime défense permet de déclarer qu'il n'y pas eu crime, mais son absence ne conduit pas nécessairement à la prison.
      - Y-a-t'il réellement une inversion des valeurs aujourd'hui ? Si oui pourquoi ?
      Non. C'est encore une ânerie rabâchée en boucle, comme la montée de la violence. Il n'y a pas plus de violence aujourd'hui qu'hier, et heureusement car depuis le temps qu'on dit qu'elle augmente, on serait dans un état de non droit où le survivalisme serait une réalité bien concrète pour tout le mode ^^. Les bijouteries ont de tout temps été la cible de braquages, ce n'est pas nouveau. Et en ce qui concerne les multirécidivistes en liberté, ce n'est pas non plus une création d'aujourd'hui...

      Dans notre affaire ce n'est pas de la légitime défense car l'agression était terminée (les braqueurs s'en allaient) et leur retour n'était que hypothétique (donc pas de concomitance) ; ce n'était pas le seul échappatoire et il est heureusement considéré dans notre société que la vie d'un homme, quel qu’il soit, n'a pas de prix, et donc aucun butin ne peux valoir un meurtre.
      Donc sur les 6 points de la LD, il manque :
      la concomitance (braquage terminé), voir l'actualité suivant l'interprétation
      la réalité de l'agression (l'idée de leur retour est proposée qu'après coup comme possibilité de défense devant le juge),
      nécessaire (encore une fois ils partaient et l'idée d'un retour ne semblait pas d'actualité pour le bijoutier)
      proportionnée (la vie n'a pas de prix)
      Et de toute façon, le bijoutier à déclaré qu'il avait tiré pour arrêter les braqueurs et récupérer le butin, ce qui ne cadre pas avec la LD, mais bien avec ses actes, car il s'est mis a genoux dans sa boutique pour tirer sur le scooter et non pas leur courir après en leur tirant dessus comme on aurait pu l’attendre de quelqu'un qui a perdu son sang-froid.

      Pour moi, la loi sur la légitime défense est bien meilleur en France que dans d'autre pays où elle est plus permissive car en restreignant le champs d’application, elle évite les débordement et de délivrer un permis de tuer. Il faut bien comprendre que la LD est une disposition spéciale où ce qui devrait être un délit ne l'est finalement pas. Hors cette disposition, il y a délit supposé et donc jugement normal avec sanction(s) si la culpabilité est reconnue, toutes circonstances atténuantes et aggravantes comprises.

      Partie 1/3

      Supprimer
    3. Partie 2/3

      Je rejoint Eric M lorsqu'il dit que les commentaires que l'on peut voir ici n'ont rien à faire (mis à part le fait qu'il exprime un avis) sur un site de survivalisme, mais plutôt sur un site paramilitaire prônant la loi du Talion à appliquer soi-même.
      Cette affaire ressemble plus à une vengeance qu'à une défense.
      volwest à dit dans un de ses commentaires qu'il valait mieux déménager en cas de danger, propos que l 'on retrouve dans l'interview de l'article "Bienvenue en enfer" (quitter son appartement pour sa maison de campagne plus sûre).
      De mon point de vue, la réaction du bijoutier, est en complète opposition avec le principe du survivalisme. Tirer sur le danger qui s'éloigne, risquant ainsi de le raviver, est idiot, il vaut mieux se retrancher et se préparer à un éventuel deuxième coup si on le craint, ou penser à comment minimiser la perte subie.
      Vous êtes tous (ou presque) à dire qu'il faut que tout le monde ait une arme à feu et encenser l'acte du bijoutier sans tenir compte une seule seconde qu'il a tiré trois balles à 9h00 du matin dans la rue sans entraînement suffisant et qu'une des balles à finit dans le mur. Imaginez 2 secondes qu'un de vos enfants soit passé par là à ce moment précis, pour aller à l'école ou acheter le pain, ou tout autre raison, et qu'il se soit pris cette balle. Qu'auriez-vous dit ? "Vive le bijoutier, il a bien fait de tirer !" ? Ou alors : "Ce type est dangereux, il n'aurait jamais du avoir une arme sans savoir l’utiliser." ?
      Car c'est bien beau de dire que tout le monde devrait avoir une arme, mais sans aller jusqu'à regarder au États-Unis où les armes sont tellement courante que des personnes psychologisent dangereuse, condamnées plusieurs fois pour violences et interdites d'armes à feu peut quand même s'en acheter une de guerre comme-ci il s’achetait un journal et tuer un passant juste pour s'amuser, on peut en réfléchissent 5 minutes se rendre compte que la violence appelle la violence, comme l'illustre d’ailleurs ce drame (qui est dramatique autant pour le braqueur que pour le bijoutier dont la vie est fichue). Si il devient clair que si un bijoutier se fait braquer, il tue sont braqueur quand celui-ci s'enfuit, le dit braqueur ne prendra même pas le risque de lui laisser le temps de s'approcher de l'arme, il abattra le bijoutier dès sont entrée dans la boutique. Est-ce réellement ce que vous voulez ? N'est-il pas plus sage de dire "Cache-toi, protège ta vie et celle des tiens, reste en vie pour les dénoncer et fais raquer cette fichue assurance que tu finance depuis des années pour justement cette éventualité-là." ?

      Partie 2/3

      Supprimer
    4. Partie 3/3

      Bien évidemment, ce n'est pas pour autant qu'il faut se laisser faire, mais les armes à feu ne sont pas la solution universelle, l'apprentissage de technique de défense peut-être tout aussi efficace dans certaines conditions, moins facilement létale dans l'ensemble et sont psychologiquement plus acceptable par la population et donne aussi maîtrise de soi qui évite les débordements. Une autre solution ne nécessitant pas de préparation particulière : faire appelle à la justice de notre pays. Car oui nous en avons une, et même si on se prépare à devoir s'en passer, autant en profiter tant qu'elle est là. Se retrancher dans sa chambre le temps que les cambrioleurs partent n'est pas « se laisser » faire si derrière on fait tout le nécessaire pour qu'ils retrouvent devant le tribunal avec assez de preuves pour être punit comme il se doit ; c'est juste utiliser ce qu'on a sous la main (la justice) avec intelligence pour minimiser les risques et les pertes (souvent remboursées par l'assurance ou par les dommages et intérêts). Et cette utilisation permet aussi de ne pas dévoiler ses cartes, comme le conseil l'article « Bienvenue en enfer » (et accessoirement de ne pas faire passer les survivalistes pour des tarés armés jusqu’aux dents, mais pour des gens réfléchis et respectueux des lois).
      Le survivalisme n'est pas que dans l'attente que le système s'effondre, c'est aussi s'adapter au système actuel et savoir en faire bon usage pour vivre du mieux qu'on peut au quotidien pour être le mieux préparé à survivre s'il s'effondre.

      Supprimer
    5. Tu es gentil...mais si tu ne regardes même pas la video en entier, et que tu ne lis même pas ce que j'ai écrit ("Il me parait évident qu'aucun d'entre nous n'a le dossier de cette affaire en main. Je ne vois donc pas l'intérêt de condamner et de gesticuler dans un sens ou dans l'autre")...tes 3 parties deviennent une rallonge d'opinions subjectives et largement téléguidées qui ne peuvent avoir aucun poids sur la conversation.

      Supprimer
  6. Oui mais la voilà l'affaire Mr Turk est un bijoutier qui peut payer, une amende bien chère, il est une cible honnête et facile a traiter. A l'instar des multirécidivistes (de 30 plus de 100fois!!) souvent sans emploi, remis en liberté pour "faute de place", je vous conseille en effet le site de cette vidéo qui éclaire sur la "justice" française, d'un vieux pays qui n'a plus de sous, avec des mentalités enlisées enchaînées à des valeurs bidons des considérations vieillotte et désuètes, adaptons nous au monde réel, rétablissons le port d'arme à titre individuel dans le cadre de sa défense personnelle et celle de sa famille. Les délinquants n'ont plus peut de rien, BIEN SUR !!! Ils n'ont pas de peur à avoir, si nous remettons nos vies aux bonnes œuvres de la police, en effet je comprends qu'ils n'aient plus peur de rien !!!? Mais je serais un délinquant je n'aurais pas peur, le système lui même puni les gens qui ont des armes et s'en servent en cas de LD, alors de quoi aurais je vraiment peur ?? En effet cet avocat dit vrai, les gens s'indignent dans le cas de Mr Turk car les valeurs sont aujourd'hui inversées, résiliez vous ou indignez vous mais faites quelque chose !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci @ Tyler Shone, pour votre post sympatique et parfaitement sensé .
      C'est bien mieux dit que moi en tout cas .
      Cèrte, ça repose la question :
      Que chèrche "la magistrature" et ses serviteurs, dans ces affaires, pourtant bien simples aux yeux de la raison saine et pure ?
      Je n'ose penser que le but de toutes ces trés lourdes institutions peut etre bien inutiles en l'etat ,est la rentabilité sur le dos des quantités negligeables que sont les populations souvent inutiles aujourd'hui a cause du chômage ?
      Dans ce cas, de l'honorable monsieur,je pense qu'il est aussi un trés bon con-tribuable,puisqu'il a un commerce ? :-D
      J'en ai la tête qui tourne .....................

      Supprimer
  7. Bof, un "drame", n'exagérons pas.
    Tous les jours y a des honnêtes citoyens qui meurent dans l'indifférence générale, c'est pas moi qui vais pleurer sur le sort d'un multirécidiviste.
    Pour une fois que c'est la crapule qui y passe, je dirais même que la société n'en est que meilleure qu'avant.
    Perso j'estime que la légitime défense telle qu'elle est prévue par la loi permet parfaitement de prendre en compte cette situation.
    Le problème n'est pas le texte mais l'interprétation hyper sévère qu'en font certains juges.
    On aura beau changer la loi, les juges pro criminels resteront pro criminels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  8. Je "connais" Maître Thibault (par ses vidéos) depuis peu de temps. J'apprécie ses interventions car son analyse est rigoureuse et ses arguments en béton. Je pense qu'il peut aider beaucoup de gens (y compris les juges) à comprendre ce qu'est réellement une situation de LD et ce qui en découle. Merci à lui!
    J'aimerais savoir, Volwest, comment ce genre de situation (l'attaque de la bijouterie) est gérée aux US.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Et bien elle est gérée principalement de la même manière.
      Il y a une enquête d'effectuée pour savoir si la victime était effectivement dans le cadre de la légitime défense ou non.

      Si oui, aucun problème avec la justice.
      Si non, les sanctions pénales peuvent être très lourdes.

      Supprimer
  9. Je ne pense pas que la gestion de la légitime défense soit tellement diférente en France qu'en Suisse ou au Canada par exemple.
    En Suisse et au Canada il existe des textes qui obligent le juge a prendre en compte le choc psychologique de l'agression. Ces textes n'ont pas d'équivalent en France mais dans les faits les juges suivent un raisonnement similaire.
    Pas besoin d'être devin pour prévoir ce qui va se passer. La légitime défense ne sera pas reconnue car le bijoutier a tiré après l'agression alors que le type s'enfuyait. Mais il prendra uniquement du sursis ou éventuellement des travaux d'intérêt général et ne mettra pas le pied en prison.
    Alors qu'un braqueur qui tu un bijoutier prend 20 ans. Donc si ça se passe comme ça le juge aurra bel et bien tenu compte du contexte de l'agression.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu facile d'affirmer que :
      1/ l'agression du bijoutier était terminée (puisque comme dit l'avocat on a des cas où les agresseurs sont revenus) ET que le bijoutier devait forcément être persuadé qu'aucune menace ne pesait plus sur lui (parce que c'est l'état d'esprit de la victime qu'on prend en considération -jurisprudence sur la légitime défense putative).
      2/ la fuite de deux braqueurs armés et dangereux dans les rues ne représente pas une menace pour autrui (policiers, passants, automobilistes, les exemples d'homicides de la part de braqueurs en fuite ne manquent pas) impliquant l'intervention d'un citoyen au titre de la légitime défense.
      Bref, tout ça ça se plaide. On peut être sûr que tout est perdu d'avance que si on ne fait rien pour se défendre ;)

      Supprimer
  10. Salutations,

    On peut interroger la notion de "légitime défense" d'un point de vu juridique ou social comme le fait ici cet avocat.
    Il suggère qu'aujourd'hui, la justice et la société devraient revoir leur conception de la légitime défense en élargissant son champ d'application.
    L'argumentaire est le suivant : une personne en situation d'agression subit un traumatisme psychologique. Ce traumatisme altère la personne sur une durée dépassant le cadre immédiat de l'agression. C'est ce qu'il nomme "la continuité de l'action".

    Cependant, prendre pour prétexte, ou même seulement faire référence à cette affaire du bijoutier de Nice est fort délicat car elle suscite aujourd'hui des réactions plus émotionnelles (prendre parti) qu'analytiques ;)

    Et, à mon humble avis, c'est un fait qui ne plaide pas vraiment en faveur de la légitime défense, pour autant que l'on reconnaisse la réaction du bijoutier comme tel : le bijoutier, selon ce que j'ai pu lire, à tirer à trois reprises, en pleine rue, vers 09h00 du matin. Et, selon ses dires, les agresseurs n'étaient qu'à quelques mètres. Il en a quand mis deux à coté ! :(

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @John Trudell absolument vous avez raison, on peut même rajouter l'excellente idée de notre cher ministre de l'intérieur, ajouter des caméras (au frais du contribuable bien entendu) demain les bijouteries !? LOL MDR XPTDR, de la protection passive Bravo Monsieur Valls a du réfléchir longtemps pour pondre une telle ânerie, avec ça les bijoutiers peuvent en effet être sur que leur vie ne sera pas en danger !

      J'ai eus du mal à le comprendre, mais après avoir vu ou lu de très nombreux documents sur la gestion et la finance des états modernes, je confirme qu'aujourd'hui nous sommes dirigé par une belle bande charlots, passionné par leurs propre intérêts en aucun cas celui des citoyens, c'est stupide de ma part mais j'ai longtemps cru l'inverse...

      Supprimer
    2. Ajouter des caméras, engager des policiers, emprisonner des criminels, ça se fait aux frais du contribuable.
      Les caméras pourraient être un outil de dissuasion mais le problème reste le même : des multi récidivistes sont en train de sévir avec un sentiment d'impunité alors qu'ils devraient être en prison.
      Quand j'entends la Ministre oser parler de "tout carcéral" en France, je serais bien tenter d'en rigoler si le sujet n'était pas si grave.

      Supprimer
  12. Bonjour à tous,

    La légitime défense est un sujet très vaste qui malheureusement n'a pas du être assez étudiée en profondeur au niveau pratique.
    Certes, théoriquement elle parait bien ficelée.Sauf que pour nous, les hommes travaillant dans des métiers à risques spécifiques tel que les policiers, militaires ou dans la sécurité privée, la pratique courante nous en montre rapidement les limites. Nos procédures en sont donc plus compliquées à mettre en oeuvre.
    Mais l'avantage que nous avons c'est l'aspect psychologique et la formation que nous avons au techniques de défense contrairement à un bijoutier ou autres.
    J'imagine alors très facilement la difficulté d'appréciation lors d'une agression d'un individu sans ces formations spécifiques et une connaissance moyenne de la loi.
    Maître Thibault de Montbrial l'explique très bien, d'ailleurs en réponse à John Trudell, je voudrai remettre les choses aux clair, cet avocat, bien qu'il ai un nom avec une histoire particulière n'est pas celui que vous pourriez pensé.Pour bien le connaitre et sans étaler sa vie privée il est l'homme de la situation concernant ce domaine vaste par ces expériences en tant que militaire en unité d'élite, ses recherches sur le terrain avec ses dangers, ses prises de positions courageuses qui lui ont souvent values de vives menaces.
    Bref, il sait à juste titre de quoi il parle, et quiconque ferait acte de légitime défense aurait tout intérêt
    à faire appel à lui si il veut être bien défendu.
    Concernant le bijoutier de Nice, je le soutien sans me réjouir de la mort du braqueur. De ce que j'en sais du dossier, il à eu une réaction humaine, mais les lois tiennent elles compte de ce paramètre important.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les lois tiennent compte de tous les paramètres puisqu'elles confient aux magistrats (ou aux jurés) le devoir de le faire.

      Attention avec "les limites de la légitime défense".
      De quoi parle-t-on ?
      De cas avérés portés devant des tribunaux jusqu'à la cour de cassation ? Des affaires qui sont arrivées, dont on a entendu parler, bien évidemment les plus choquants, schématiquement 1% des cas où le juge n'a pas fait son travail ? Des directives pour éviter les vagues ?
      C'est facile de pointer du doigts quelques mauvais jugements de première instance. On serait tenté de croire que c'est représentatif de l'ensemble des décisions rendues. Heureusement ce n'est pas le cas !
      Pour l'affaire du bijoutier je me réjouis que pour une fois ce ne soit pas un commerçant, un policier ou un simple passant qui soit mort mais un multirécidiviste qui n'est pas une grosse perte pour la société, bien au contraire !

      Supprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour cette vidéo, je trouve qu'il exprime très bien les choses.

    RépondreSupprimer
  15. là , enfin des infos claires et surtout tres utiles , pour que les gens ne partent pas dans l erreur ...une fois de plus merci a volwest

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. La légitime défense est-elle de la survie ? Oui, selon moi.
    Et, toujours selon moi, la survie n'obéit à aucune loi.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour.

    Attention aux publications de l'IPJ. Ils ne sont pas aussi compétents qu'ils l'affichent. Ils ont été mis en défaut plusieurs fois. Notamment par Maitre éolas. Le discours de l'avocat parait cependant clair et posé.
    A prendre en tous cas, comme toutes les infos de ce type avec le filtre de l'orientation et des intérêts politiques des posteurs.

    Sinon très intéressant, ton blog.. Merci pour les infos/avis.

    @+
    Nico

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eolas qui nous présente un braquage à main armée comme un cas de légitime défense ... des biens (!!!) et un braqueur armé violent muli récidiviste comme un brave garçon qui a eu l'immense mérite de se servir de sa quéquette et laisse derrière lui un fils qui n'aura pas de "modèle paternel" (...).
      Bon après je ne sais pas dans quel cadre il a mis en défaut des analyses de l'IPJ, c'était peut être très pertinent, mais on peut pas dire que ses propres raisonnements soient bétons non plus, et loin de là.

      Supprimer