jeudi 25 juillet 2013

Survivalisme - par ou commencer










26 commentaires:

  1. Quel est le livre que vous montrez au debut de la vidéo et ou puis-je me le procurer (je suis quebecois)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux le trouver un peut partout, en plus t'es au Québec

      Supprimer
    2. Je suis désolé, mais j'ai le même problème. Il semble introuvable/livrable au Québec.

      Je me suis procuré ''Survivre a l'effondrement economique par Piero San Giorgio'' sur amazone.ca. Impossible de faire livré "Rues Barbares - Survivre en ville", de Piero San Giorgio et volwest de Amazone.fr ???

      Si vous voyez ou savez comment le faire, svp, aidez-moi aussi... Ma notion de recherche sur le web n'est pas des plus optimal ;-)
      Merci

      Supprimer
    3. Pour les gens du Quebec Rues Barbares est disponible sur renaud-bray.com. Seulement, faut être patient

      Supprimer
    4. Salut,

      Notre livre, Rues Barbares, est livrable au Quebec ou partout ailleurs au travers de notre éditeur:

      http://www.scriptoblog.com/index.php/component/virtuemart/essais/rues-barbares-detail?Itemid=0

      Supprimer
  2. @ Michael, le livre s'appelle "Rues Barbares"

    La préparation est toujours ce qu'il y a de plus long, pour moi cela a été le cas, au début j'achetais un pack d'eau supplémentaire et un paquet de pates que je stockais. Aujourd'hui, j'ai agrandi mon potager et je serais autonome en légumes pour une année (normalement) avec les bocaux que nous aurons fait. L'année prochaine si tout va pour le mieux financiérement nous mettons en place un poulailler.Nous avons des arbres fruitiers et j'ai également une source mais je manque de confiance pour ce qui est de la consommer. Mais nous ne serons operationnel que dans quelques années.

    Neville

    RépondreSupprimer
  3. Bonne vidéo! dans cette vidéo je me sent très concerner car j'ai que 23ans et je suis déjà endetter (pas autant qu'aux USA) mais c'est déjà bien puis ma compagne et moi nous avons décider de faire une restructuration économique.
    Ps: j'adore la déscription de la concierge, psychopathe?! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan pas psychopathe, juste immeuble et quartier chaud.

      Supprimer
  4. On peut améliorer son quotidien surtout financiérement. Pour ma part j'avais 170 Euros d'abonnement à la con par mois, j'ai supprimé une bonne partie, j'en suis à 23 Euros. Le survivalisme m'a surtout ma fais prendre conscience de me poser, en fin compte c'est une philo...
    Je passe beaucoup de temps chez moi à améliorer ma B.A.D, quand nous sortons c'est dans la verte.
    Ce mode de vie te fais rencontrer d'autres gens, quand tu adhéres il y a forcement un tri qui s'opére.

    RépondreSupprimer
  5. Surtout qu'en France, le vent tourne. En plus de la météo très instable ces dernières années, la situation va de plus en plus mal même si nos politiques minimisent le tout. Entre le chômage qui progresse, l'insécurité qui ne cesse de monter et l’individualisme qui règne en maître, mieux vaut avoir les reins solides et se préparer à vivre des situations très difficiles.

    RépondreSupprimer
  6. Salut

    Apprendre à être moins dépendant, nos politiques nous ont prévenus.

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir, et merci pour ce partage de votre expérience !

    Cela me conforte dans les choix que je débute actuellement pour ma famille !
    Découvrir que les discussions et réflexions que nous avons sont les mêmes que celles que vous avez eu avec votre épouse et que l'on passe tous, à priori, (et merci Neville de faire par également de ton vécu) par des étapes avec des choix parfois provisoires parce que l'on ne peut pas faire "tout" d'un coup !

    Et je confirme que la tentation de la "verticalité" effleure, à minima, l'esprit de celui qui débute car elle "rassure" en pouvant donner l'impression que l'on aura fini un des innombrables points à prendre en considération pour pouvoir commencer à se dire "on peut gérer, on est prêt". Mais il me semble que l'horizontalité reprend vite le dessus, dès que l'on réfléchit un peu plus avant, de façon plus "globale" (en lisant vos post par exemples ;-) ) car comme le rappelle Neville "le survivalisme c'est une philosophie".
    Mon compagnon commence même à faire lui même des proposions pour "améliorer" notre situation (Yes !)

    Merci et Stay safe,

    Floxie

    RépondreSupprimer
  8. @ Floxie

    Tu vas petit à petit et ça passe. Et si le mot survivalime peut-être dérangeant, emploie celui de prévoyance ;-)

    Stay Safe

    Neville

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup le coté préparation horizontal j'ai toujours l'impression d'avoir 100 chose à regarder et à faire. Il ne me reste plus cas tester ceci.

    Petite Question a part avant le 21 décembre tu avais mis le nombre de vus sur ton blog et sur youtube qui était en croissance considérable. Est-ce toujours le cas ou les gens ce sont désintéressés?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les inscriptions sur youtube par exemple, continues de monter !
      :)

      Supprimer
  10. Salut

    Il y a un début au survivalisme mais pas de fin, la prépa... ça prend toute une vie, j'ai l'impresson que l'on est jamais réeellement prêt. Adoucir un événement ou un soucis c'est faisable mais pouvoir répondre à tous, je ne pense pas, trop de paramètres à gérer.

    Neville

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Pour le jeu de mot suffit de l'écrire ainsi "moi(s)" (ou comme çà moi-s). C'est juste un détail, le plus important c’est que j'adore tes vidéos vraiment intéressantes et instructives. Malgré qu'en France, les 2/3 de tes informations sont inapplicables en opposition à une législation contraignante, ce qui pour moi est un tort: les réflexes de survie et de défense, la capacité de gérer individuellement autant que collectivement des situations, catastrophes imprévues et exceptionnelles potentiellement dangereuses, devrait être le b.a.-ba et faire partie de l'éducation civique... Quoi qu'il en soit on a de la chance via Internet (et le soutien de gens expérimentés comme toi)de parfaire nos connaissances (et du coup pallier aux lacunes de ce qui devraient être des connaissances rudimentaires). Avec ma plus grande sincérité et surtout ma reconnaissance, merci pour ton travail !!!

    RépondreSupprimer
  13. Salut Emmanuel

    A l'exception de la possesssion d'armes, je ne vois pas ce qu'il y a d'inapplicaples, puisque le survivalisme s'adapte à toutes les situations en fonction de l'endroit ou tu vis.
    Ce que tu appelles les catastrophes potentiellement dangereuses devrait être le b-a-ba mais cela déjà, j'ai de la famille à fessenheim dans un bled qui s'appelle Blodesheim, les enfants apprenent à l'école le comportement à avoir en cas de soucis. J'ai moi même habité dans une zone classé (sevezo) ou nous avions plusieurs fois par an réunion à la mairie avec les directives à suivre en cas de fuites.
    Cordialement.
    Neville

    RépondreSupprimer
  14. Très bonne vidéo, et j'adore votre introduction sur façon de voir les sociétés de crédits esclavagiste. Il n'y a pas plus vrai.
    Personnellement j'ai choisi de quitter, voilà maintenant 3 ans, la région Parisienne avec ma femme et ma fille pour aller s'installer en milieu rurale dans le sud de la France.
    Nous avons gagné en qualité de vie et en indépendance, cependant nos salaires on baissé de 30%, alors que les coûts de vie sont les mêmes... L'essence est au même prix ainsi que la nourriture,l'EDF etc...
    Bref nous étions partis sans dette et aujourd'hui nous nous retrouvons avec à nouveau des dettes (pour encore 7 ans...)
    Nous avons consommez déjà tout le stock (environ 1 an de réserve) de nourriture que nous avions fait.
    Nous fessons partis de la nouvelle classe des "travailleurs pauvres".
    On a peut être trop anticipé notre départ, avec trop peu de préparation...

    RépondreSupprimer
  15. salut , tout d abord , je tenais a remercier (oui , une fois de plus) VOLWEST , de nous faire partager toutes ces infos et expériences , car le domaine du survivalisme (ou comme on veut bien l appeler) , est souvent qualifier de milieu égoïste , ou individualiste parano . Alors merci a toi
    Pour ma part je suis depuis très longtemps une personne qui essaye d "anticiper" les différents tracas qui pourraient m arriver ainsi qu' a la société en général.
    Mais j ai réellement pris conscience de notre fragilité et de l importance de se "gérer" il y a 3 ans a la naissance de mon fils .J ai 40 ans , j ai circule dans plusieurs pays d Europe , et mon métier dans le domaine de la sécurité , et ça m a permit de me rendre compte de pas mal de chose .
    Tout ça pour dire que le survivalisme ou l anticipation ( je ne sais comment l appeler , sans gêner) , pour moi biensur , est d abord une prise de conscience qui découle tout naturellement vers une façon de vivre " consciente" sans être , ni négative , ni parano .
    Et en passant , c est bien de voir qu on est pas seul a avoir ce type de réaction , quand j ai découvert le site de Volwest principalement il y a 1ans et demi et d autres de temps en temps , ça m a conforté , voilà j arrête
    portez vous bien
    maximus

    RépondreSupprimer