vendredi 14 juin 2013

Micro polyculture (1)










28 commentaires:

  1. Trés sympat le raton laveur . :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. gentille Kira de partager ses croquettes !

      Supprimer
  2. Hello.
    Il y a une raison particulière pour que tu plante les fleurs dans le bac et pas à côté ?
    Tu ne crains pas que ça accroisse inutilement la concurrence dans le volume du bac surélevé ?
    A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fleurs c'est pour attirer les abeilles

      Supprimer
    2. J'ai compris l'intérêt de la proximité des fleurs.
      Ceci dit les planter par terre ou dans le bac surélevé ça change pas grand chose, d'où ma question.

      Supprimer
    3. Salut,

      Oui...
      1- si on part du principe que le lit est en fait une jardinière, "a coté" peut ne pas exister.
      2- entre les plantes, il y a des influences au dessus du sol, et des influences en dessous.

      Supprimer
  3. Juste un petit mot pour dire que la courgette ne grimpe pas, tu as dû confondre avec le potiron (je dis ça pour les néophytes en potager qui visionneraient la vidéo).

    Pour la tomate je suis impressionné de voir qu'elle pousse sous ton climat sans être en serre: de quelle variété s'agit-il?

    Le truc des galets sombre pour la chaleur est pas bête du tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je n'ai pas confondu.
      Il y a diverses variétés de courgettes, comme avec les autres plantes d'ailleurs.
      Cette variété de courgette est grimpante.

      Par exemple:
      http://www.le-colporteur.fr/jardin-potager/index.php/black-forest-foret-noire.html

      Supprimer
    2. Autant pour moi, j'en apprends!
      Désolé!

      Supprimer
  4. salut VW , bien sympa tes petits bacs
    j'ai aussi ce genre de système , 8 bacs de 120 cm sur 120 cm et 45 cm de haut
    mais , ce qui m'intéresse , ce sont tes protections
    comment les as-tu fait tenir , perçage au même diamètre pour les emboiter dans le bois , ou fixations de tétons ou autres qui dépasse du bois pour les planter dessus ?
    autre chose , les arceaux sont-ils fait en tubes plastique qui servent normalement a passer du fils électrique ?
    et dernière chose , si c'est possible et que cela t'intéresse toi ou d'autres , dit moi comment faire pour mettre des photos de mon potager et ces installations
    merci d'avance
    salutations du Nord de la France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut l'ami,

      Oui perçage a même le bois et emboitement des tuyaux en plastique.
      :)

      Supprimer
    2. Bonjour, personnellement, les arceaux je l'ai fait avec du fer à béton Diamètre 6 ou 8 mm.C'est beaucoup plus solide et pas cher et très facile à courber.je les enfonce directement dans la terre, le long des paroies du pot .On peut aussi accrocher des tuteurs sur ces arceaux pour les tomates pas exemple.
      Pour la bâche de protection, je préfère le voile de forçage à la bâche en plastique car plus respirant, ne brûle pas les plantes en cas de fort soleil.La bâche est maintenue avec des épingles à linge.

      Supprimer
  5. Salut.
    Ca m'interresse aussi de savoir quelle variété de tomate tu as planté, fais pas le cachotier ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      C'est des tomates cerises de la region...a l'origine les graines viennent d'une vielle femme que j'ai rencontré sur le marché.

      :)

      Supprimer
  6. Ben , pour une fois , ce n'est pas : "bienvenu dans mon garage !", merci pour ton travail,
    jc

    RépondreSupprimer
  7. Cool !!! avec l'inspiration de VW, j'ai aussi fait un jardin surélevé. Pas parce que je n'ai pas l'espace pour en faire un traditionnel, mais parce que ma conjointe est à mobilité réduite, elle n'est pas capable de s'accroupir. Et je ne voulais pas être seul à m'en occuper ;-)
    Il pousse très bien. Nous avons semé : tomates, concombre, laitue, choux-fleur, brocoli, oignons, fèves, carottes, basilic, romarin, coriandre.

    RépondreSupprimer
  8. Merci Volwest.
    Je constate qu'il est très difficile de trouver des conseils avancés, même auprès de maraîchers... (qui n'ont pas toujours une approche résiliente).
    Le sujet est très sympa, mais ça reste vraiment niveau beginers. Comment tu gères les ravageurs? tu fais tes graines ou achète carrément les plants?
    Acheter des plants et les mettre dans un joli bac, c'est pas dur. produire des plants sains, une terre riche, c'est niveau2, et indispensable dans ta démarche. Je vois bien ton micro potager pour faire des graines, mais pas pour nourrir ta famille, même en dupliqué. J'ai plusieurs suggestions:
    - je vois que le bois ne coûte pas cher où tu es... Qu'en est il du polycarbonate? Je dis ça juste comme ça...
    - dans une optique plus nourricière sous ton climat, pourquoi ne pas faire de la pomme de terre, accessible à tous, et une céréale (orge, blé peut être)? Perpétuer une souche de réserve me semble plus stratégique que planter des radis...
    - Tu as du terrain, fais du foin, des taillis à courte rotation, et produit à la fois bois et matière première pour ton substrat, sous forme de bois raméal fragmenté avec un petit broyeur.
    - Pour commencer tes graines, laisse ta betterave en terre cette année, elle montera tout comme les carottes et t'en fera pour tout le Montana! Attention aux hybridations sauvages.
    - il faut développer l'aspect ravageurs: chez moi, limaces: la méthode bière est une connerie, la gestion des arrosages, les poules et le fil de cuivre moins.
    - à propos de l'arrosage, as tu pensé à automatiser? (sans électronique nécessairement)
    - sinon bonne idée pour les cailloux, il y a aussi le paillis tout bête, et le fumier non décomposé si tu en as proche de chez toi. Attention à pas brûler les plants. Les méthodes du jardin de Versailles sont les meilleures, ils avaient pas le pétrole!
    Merci pour tout retour d'expérience. Surtout ne lâche pas ton potager à la première difficulté, il y a toujours une solution et il te le rendra bien.
    Stay safe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Oui ça reste niveau "beginner", parce que c'est voulu ainsi.
      :)

      Sinon j'ai pas de "ravageurs"...et nous faisons nos propres graines et semis.

      Comme dit dans la video, l'idée ici est pas de "nourrir toute la famille", mais de se mettre a produire sa propre nourriture, apprendre certaines choses, en découvrir d'autres, et ceci sur un espace réduit (comme par exemple un balcon parisien). C'est les principes et surtout la démarche qui m'intéresse pour cet article/expérience, pas le rendement.

      Si nous sommes capable d'avoir un certain succès sur un espace réduit, il n'y a plus qu'a agrandir et développer pour le rendement.
      Mais ça, c'est un autre article, et une autre expérience...

      Supprimer
    2. Salut et merci de ta réponse.

      On a la même démarche, et j'attend avec impatience les vidéos level2!
      Je ne suis plus convaincu qu'il suffit d'agrandir, car il se pose des problèmes relatifs à l’arrosage et à la constitution du substrat, sa fertilisation. D'où mon intérêt pour le paillage BRF, la culture sur buttes, mais cela favorise l’installation de limaces. Je fais avec, en protégeant les semis, mais on a moins de facilité à gérer quand on change de taille.
      En tout cas, tout à fait d'accord, il faut commencer petit, et pas besoin d'avoir un jardin, un balcon suffit, il y a beaucoup à apprendre de ses mains.
      Fais-tu des céréales? Oléagineux? Des traitements à effectuer sur un petit verger? As-tu une serre? (je parlais de polycarbonate...)
      Arrives-tu à garder toutes tes variétés ou as-tu des hybridations d'une année sur l'autre?
      Merci, à plus!

      Supprimer
    3. Pour les limaces, bin elles vont toutes sur les oeillets d'inde!!! c'est positif, ya qu'a en mettre plein. On peut les ramasser tres facilement ducoup. Hier, en fin de journée ensoleillée, 3 limaces par plants. Vous penserez ptete qu'il faudrait mieux reussir à les repousser... a vous de voir, mais finalement, les faire se grouper sur des endroits precis, pourquoi pas...

      Supprimer
    4. Bonjour kimaniz, j'ai essayé sans grand résultat, sans doute pas assez et trop éparpillés. Les oeillets sont faciles à faire en graines, et protègent aussi les tomates/pdt des pucerons, donc c'est un très bon conseil d'en avoir d'en son jardin. Merci!

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. C'est vrai, mais c'est aussi un moyen de les piéger et les ramasser (ou les faire ramasser, par exple par des poules...) Les limaces, on fait avec. Il faut juste arriver à les réguler et à protéger les jeunes semis. Dans mon commentaire à Volwest du 16, j'ai parlé du fil de cuivre qui marche pas mal.
    Kimaniz, tu parles des oeillets d'indes, j'ai pas vu d'effet flagrant... Elles semblent pas trop aimer le fenouil, et on peut les attirer avec des feuilles de rhubarbes posées au sol. En contrôlant l’arrosage par zones, le substrat, et avec de bons hivers, on s'en sort. Les limaces sont aussi utiles, par exple pour accélérer le compost. J'ai plus de mal avec les maladies cryptogamiques, notamment sur fruitiers perso. Des conseils/retours d'expérience avancés?

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Volwest,

    Je te suis depuis près d'un an et te félicite pour le travail accompli sur ton blog et tes vidéos.

    Résidant en milieu urbain, j'ai développé toute une série de technique pour cultiver sur peu d'espace : tour à fraise (12 fraisiers sur un espace de diamètre de 16cm), jardinière en palette verticale, tomates suspendues, tour à pdt, potager en carré en escalier pour l'ensoleillement,etc... Si tu le souhaites, je tiens de photos à disposition.

    Ton système est particulièrement adapté aux personnes à mobilité réduite. Bravo d'en faire la pub! +1

    Sur le fond, on sent, comme tu le dis, le "débutant" mais l'essentiel est de se lancer. L'essai-erreur est une bonne technique d'apprentissage et d'évolution. Maintenant, se documenter un peu avant permet d'éviter quelques embûches.

    En tous, chapeau pour l'ensemble de ton travail et a+

    RépondreSupprimer
  12. Hello, n'était pas bricoleur et ayant que peut de temps, que penses-tu d'utiliser de simples cageots en bois, sur lequels j'aurais rajouté des listes de bois pour qu'il n'y ait pas de jour entre les planchettes? Actuellement je fais poussé dans des simples pots en plastiques, avec du terreau tout simple acheté en jardinerie et ça marche aussi très bien. J'ai des tomates cerises, concombres, courgettes, persil. Mais l'inconvénient c'est le vent... si j'avais un bac plus grand et donc plus lourd, plus de souci.

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer