vendredi 25 janvier 2013

Le gomme cogne - 2





La décision d'intégrer ou non certaines méthodes et solutions pouvant influencer la qualité  de notre intégrité physique doit germer d'un processus personnel des plus objectif et raisonné.

Si vous considérez intégrer le gomme cogne a votre boite a outils dans l'anticipation de devoir repousser une attaque violente a l'intérieur de votre domicile, et ceci en dehors d'une application purement professionnelle, il me parait des lors important d'étudier la totalité des implications liées a ce système. 



1- Le gomme cogne répand et solidifie l'idée qu'une arme a feu n'est pas forcement et systématiquement un système létal.

La propagation de cette idée est dangereuse a plusieurs niveaux.

D'une part elle fait croire aux criminels qu'une arme a feu, dans les mains d'un professionnel, d'un père de famille ou d'une femme seule chez elle, n'est pas forcement et systématiquement un objet létal.

D'autre part, le gomme cogne fait croire a nos enfants qu'une arme a feu n'est pas forcement et systématiquement un objet létal.

Les implications de cette nouvelle compréhension, "nouvelle" dans le sens ou une arme a feu a, jusqu'à présent, toujours été considérée comme un système forcement et systématiquement létal, peuvent être dramatique tant dans le comportement ou la réaction d'une personne malintentionnée face a un citoyen armé, que dans le comportement de nos enfants en présence d'une arme.



2- Le gomme cogne nous fait croire, ainsi qu'a nos enfants, que pointer une arme sur quelqu'un, ou tirer sur quelqu'un avec une arme a feu, n'est pas forcement et systématiquement un geste décisif et mortel.



Si nous pouvons concevoir, intellectuellement parlant, que l'arme a feu peut ne pas être un système létal en utilisant des munitions dites "non létales", nous détournons la fonction première de l'arme, et donc notre appréhension collective de celle-ci.

Cette alchimie bien pensante de la nature même de l'arme au travers de l'utilisation de munitions dites "non létales", vient perturber certaines notions naturelles liées a des protocoles précis et particuliers.

Simplement, une arme a feu qui n'est pas systématiquement et naturellement comprise par tous comme un système décisif et mortel, nous invite sournoisement a ne plus la respecter de la même manière.



3- Si le gomme cogne n'est pas un jouet, et que son utilisation peut entrainer de graves blessures voir la mort…pourquoi faire croire aux criminels et a nos enfants qu'une arme a feu n'est pas forcement et systématiquement un outil létal ?

Le problème ici est que nous tendons a définir l'arme par sa munition, et qu'il peut être difficile pour nos enfants par exemple, de concilier la nuance entre un système et son champs d'action selon la munition choisie.

Si "Jean" met du gomme cogne dans son fusil, et que "Pierre" n'en met pas, nous sommes alors confronté a un problème d'homogénéité dans la structure prédominante définissant la nature, le rôle et le champs d'action d'une arme.

De plus, le gomme cogne est principalement dédié par le citoyen a un rôle de défense personnelle au domicile. 
Dans ce contexte précis ou les distances d'engagement sont réduites (chambres, couloirs, pièces exiguës, garages etc), cette munition, et en considérant ses capacités balistiques, se rapproche considérablement d'une munition dite létale en dessous de quelques mètres…tout en conservant la totalité des désavantages psychologiques et physiques inhérents au gomme cogne, comme par exemple la haute probabilité de rebonds des balles en caoutchouc sur un mur opposé pouvant venir blesser, voir tuer, la personne se trouvent dans la nécessité de défendre sa vie.

Si vous êtes le seul "rempart" entre le ou les criminels et votre famille, cette probabilité est selon moi inacceptable.



4- Le gomme cogne nous fait croire que la défense personnelle est une question juridique, alors que c'est une question de nécessité.



Comme je l'ai mentionné dans le premier article concernant la munition gomme cogne, il y a des situations, et ceci que nous soyons policier ou citoyen, femme ou homme, balaise ou maigrichon, jeune ou vieux...ou l'utilisation d'un système létal pour défendre notre vie ou la vie d'un proche est non pas acceptable, excusable ou encore justifiable aux yeux de la loi…mais nécessaire.

Ces situations, plus ou moins rares selon notre environnement immédiat ou notre profession par exemple, sont tout simplement d'un contexte particulier ou notre vie ou la vie d'un proche, est directement menacée.

A cet instant précis, la question juridique est largement éclipsée par la totalité des mécanismes instinctifs ayant pour rôle de nous maintenir en vie…et ceci peu importe la stratégie employée: soumission, fuite ou combat. 

L'aspect juridique de la légitime défense doit être pensé non pas durant l'événement, mais en amont de celui-ci, en se donnant les moyens d'avoir une multitude de réactions possibles face a un danger potentiel.

Il est préférable d'éviter que de s'enfuir.
Il est préférable de s'enfuir que de parlementer.
Il est préférable de parlementer que de se battre.
Il est préférable de se battre que de mourir.

Simplement, le gomme cogne implique que la défense personnelle n'est pas forcement un droit naturel…si il en était autrement, vous ne mettriez pas des munitions dites "non létales" dans votre arme a feu, mais bien des munitions pouvant définitivement stopper une menace directe, résolue et immédiate sur votre intégrité physique.

Transformer l'implication psychologique et sociale, la fonction et la nature de l'arme a feu en système non létal, est décider de croire que devoir défendre sa vie n'est pas une question de nécessité, mais bien d'une multitude de paramètres juridiques complexes et largement subjectifs qu'il nous faudrait calculer au moment même ou notre intégrité physique est en jeu.



6- Le gomme cogne favorise un recours plus fréquent a la force. Il nous invite a pointer et décharger notre arme plus facilement, même si le danger n'est pas forcement et systématiquement perçu comme étant décisif et mortel.

L'univers de la protection personnelle nous offre un nombre incalculable de méthodes, passives ou actives, et d'outils, pouvant venir influencer notre intégrité physique et psychologique.

Chaque système, chaque outil, vient jouer un rôle spécifique au sein de la défense personnelle.
Une bombe lacrymogène n'est pas une matraque, une matraque n'est pas un chien, un chien n'est pas une haie épineuse, une haie épineuse n'est pas une porte blindée, une porte blindée n'est pas une arme a feu…et aucun de ces outils ne peut venir remplacer le bon sens et l'attention que nous prêtons a notre environnement.

Il est donc question d'avoir ici une multitude d'outils complémentaires a notre disposition, tant physiques que psychologiques, pour pouvoir gérer, ralentir et si possible éviter l'utilisation d'un système létal.

Si notre seul système de défense est une arme a feu, nous aurons, par manque d'outils et donc de choix, tendance a la déployer pour la totalité des situations que nous pouvons rencontrer…ultime ou non.
Si cette arme a feu est chargée avec une munition que nous pensons "non létale", nous serons, dans un premier temps, plus enclin a la sortir, la brandir et la pointer…dans le but inconscient de compenser notre manque de létalité.

C'est un peu comme le petit chien de merde, il devient vite agressif et bruyant pour compenser son manque de pouvoir, de stature et de présence…son manque de létalité.

Si le criminel (ou le groupe de criminels) ne percute pas dans l'instant: adrénaline, stupidité, drogues, désespoir, idée farfelue qu'une arme peut ne pas être mortelle si celle-ci est chargée avec du gros sel ou du gomme cogne…alors nous serons plus enclin a tirer, et ceci même si la situation ne rentre pas dans le cadre de la légitime défense.

Cette relation au danger et a la réponse souvent inappropriée et inadaptée, est alors non pas basée sur la nécessitée de devoir défendre sa vie après avoir tout mis en oeuvre pour éviter l'escalade (légitime défense), mais bien sur la peur de ne pas pouvoir le faire, et la mécanique de justification liée a l'utilisation d'une munition dite "non létale".



7- Le gomme cogne, au travers de son appellation "non létale", est une tentative lexicale de camoufler la réalité de l'univers de la confrontation.



La confrontation physique est un univers moche et horrible.

Qu'elle soit d'une pierre, d'un manche de pioche, d'une arbalète, de nos mains et de nos dents, d'un couteau de cuisine ou d'une arme a feu, défendre sa vie est quoi qu'il arrive une situation critique qui ne peut être déguisée ou détournée par l'utilisation de moyens ou de termes pouvant nous convaincre du contraire.

La plupart des citoyens qui intègrent le gomme cogne sont avant tout gouvernés par une hypocrisie philosophique et intellectuelle quant a l'univers du combat et de la confrontation.
Si nous sommes honnêtes et réalistes, quand notre vie, ou la vie d'un proche est directement menacée, c'est a dire que la mort est au rendez-vous si nous ne faisons rien, il me parait évident, naturel, que notre réponse, si réponse il y a, doit être décisive…et ceci peut importe l'outil utilisé.

La décision de défendre sa vie, ne peut en aucun cas s'exprimer a moitié.
Nous le faisons, ou nous ne le faisons pas…


Le gomme cogne est un entre deux lexicale douteux…le compromis mou et bancale d'une philosophie a moitié parcourue quant aux réalités de la confrontation que nous n'avons pas déclenchée, que nous n'avons pas choisie ni demandée, mais a laquelle il nous faut malheureusement parfois faire face, car ne nous détrompons pas, le criminel est lui d'une philosophie entière et largement létale.





74 commentaires:

  1. Bonsoir.
    J'ai donc aprés avoir visioné la première video sur le gomme cogne (que je ne considerais pas avant la video comme interessant),opté pour cette eventualité dans une agression rapochée,dans mon habitation, de nuit, face a un agresseur armé (peut importe l'arme ) pour tout simplement , ne pas risquer d'etre acusé d'homicide volontaire .Cèrte, je garde pour les autres munitions un interet inchangé .Je ne chèrche pas a eluder ,que d'aprés moi, la legitime defence est sournoisement criminalisée surtout pour des raisons financières (exploitation de la victime solvable par une double peine ).A mon avis, nous ne sommes jamais si bien sèrvi que par nous meme dans un monde ou c'est chacun pour sa peau en depit des propaguandes a contenu de"non violences a dèstination de la populasse de base ".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le problème venant du fait que si la personne vient a mourir alors que vous ne vouliez pas la tuez, le gomme cogne pouvant être mortel, vous êtes sur de prendre au moins homicide involontaire., La légitime défense doit est dans le cas le plus dramatique un homicide volontaire légal il entraine une irresponsabilité pénale, dans tout les autres cas vous êtes sur de casquer un maximum et vous serez responsable pénalement.
      Il suffit de regarder les arrets rendu contre des gendarmes qui ont voulus arrêter un homme en tirant dans les jambes, lorsqu'il meurt des suite de ses blessures la légitime défense n'as jamais été retenue. Vous pourriez tomber de haut avec votre raisonnement.
      Soyez prudent.

      Supprimer
  2. Et si ce n’est pas les criminels, ça va être nous, rendu là, il y a un des deux qui doit y subir !!!!!

    Merci VW

    D

    RépondreSupprimer
  3. Encore un excellent article, merci.

    Le Gomme cogne est la solution que certains préfèrent car ils pensent à la justice.
    Quand je pense à ma défense personnelle, je ne pense qu’à stopper l’agresseur.

    Et si les lois des Hommes (peu importe le pays) et les juges/jurés... considèrent que ma défense implique de la prison: qu’il en soit ainsi.
    La vie de mes enfants ne se discute pas.

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait d'accord, j'ajouterais une phrase pour conclure: "Je préfère avoir des comptes à rendre à la justice plutôt qu'a dieu."


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. Néanmoins je ne suis pas tout à fait d'accord avec cet article. Et je pense que la gomme cogne peut être un très bon compromis.
    Cet article ne parle que de situations dans lesquelles notre vie où celle de notre famille est en jeu, et nous sommes tous d'accord pour dire que dans ces cas la il faut répondre en donnant la mort. Maintenant, que faire dans une situation différente?
    Un exemple? vous entendez des bruits dehors, vous regardez par la fenêtre, un groupe de 6 jeunes en train de casser votre voiture garée dans votre cour. (ca arrive très souvent en France, et tous les jours). Vous prenez votre fusil à pompe, vous descendez et vous leur dîtes d’arrêter. Comme dans 90% des cas ils vont vous regarder en vous insultant, et vont ensuite vous dire que de toute facon vous ne tirerez pas. Et ils vont dépouiller votre caisse. Et là, vous faîtes quoi? vous les tuez tous au calibre 12? où vous n'en tuez ne serait ce que un pour faire peur aux autres?
    Non, vous ne le ferez pas, vous irez les voir avec votre fusil chargé à la Brenneke en sachant très bien que de toute façon vous ne tirerez pas! Et pour ceux qui disent le contraire, et bien permettez moi de vous dire que vous n'avez rien à faire avec une arme comme ça entre les mains.
    Personnellement, je préfère descendre avec ma gomme cogne, les jeunes me disent que je ne tirerais pas...boom!! je tape le premier au plexus il s'effondre comme une merde et la je braque les autres...et là, y'en à un autre qui avance...boom! un 2ème par terre. Les autres s'en vont en courant, je maintien les 2 jeunes à moitié KO et j'appelle la police. Vous avez peur de ne pas leur faire assez mal pour leur faire peur? visez la tête! Vous verez la tête des autres quand ils vont voir le visage de leur pote en sang.
    Et au moins, je prendrais 6 mois de sursis au lieu de 30 ans de prison. Et je protégerais mieux ma famille chez moi plutôt que derrière des barreaux.
    Il y a tant de situations que la gomme cogne peut régler, je trouve bête de s'en passer.
    Personnellement, je préfère avoir mon fusil de chasse à 2 coups. Détente de gauche c'est la gomme cogne, ça arrêtera la grande majorité des attaques auxquelles je peux être confronter dans mon domicile, sans mettre le reste de ma vie et celui de ma famille en jeu (prison etc). La gomme ne suffit pas à mettre fin à cette attaque, le ou les mecs sont armés? détente de droite, Brenneke. Fin de l'attaque. Légitime défense. Aucun soucis avec la justice (enfin en théorie)






    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je redoute qu'avec la gomme cogne, les trois voyous reviendront chez toi sans avertir et, peut-être lorsque tu seras au travail. Et là... Boom! Ta femme par terre et Boom! la lignée vient de s'éteindre.

      Moi sincèrement le comportement des hommes me pue au nez. Toujours plus de cons que de nobles gens.

      Et tout d'abord la question c'est : Est-ce que dans ton scénario il y a toujours des polices et des lois? Si oui tu ferme ta gueule et tu les laisse te voler ta voiture. On s'en balance et tu n'avais qu'a rien laisser trainer de valeur. Si non, alors tu y va en silence et sans avertissement avec les vrais balles et tu les shop les trois. Ça va de soit non? Moi je n'ai aucune pitié pour les vaut rien...

      Supprimer
    2. bonjour,
      si tu descends en bas de chez toi et que tu shoot un racailleux au gomme cogne (cartouche en 12/70 dans un fusil type fusil de chasse): distance léthale possible jusqu'a 10m!!! si tu vas les voir tu seras a 3 ou 4 metres maxi....au minimum tres fortes chances de peter des côtes ou si c'est de la chevrotine d'eclater un oeuil : pompiers/police/plainte.....et case prison pour toi car la legitime defense n'existe pas en se qui concerne les caisses (meme de collection)! est ce que c'est juste: non pas du tout mais ca se passera comme ça!!!
      prends soins de toi (et pas de coup de sang!)

      Supprimer
    3. Si ta vie n'est pas menacée, tu ne sors pas d'arme, tout simplement.
      Si des jeunes cassent ta bagnole, tu n'as pas d'autre choix que de les filmer/prendre en photo et d'appeler la police pour déposer plainte.
      Si tu descends et que tu fais usage de ton arme, même avec du gomme cogne, tu seras inmanquablement poursuivi pour violence volontaire avec arme. Placé en garde à vue, ton arme saisie, les autres que tu possèdes le seront également, tu seras fiché, et tu devras payer des dommages aux délinquants, qui eux seront surement poursuivi aussi pour dégration. Mais ça ne sera que leur 15eme condamnation dont ils se moquent, et riqueront de toute façon beaucoup moins que toi. Ce genre de faits divers arrivent très souvent dans notre pays. Défendre sa vie est déjà tout juste toléré, alors défendre une voiture tu penses bien que tu passeras sous le rouleau compresseur judiciaire.
      Es tu prêt à passer au tribunal pour une bagnole ? Moi non, même si cette situation me mettrait hors de moi. La survie, c'est aussi ne pas risquer sa vie et son futur pour un bien matériel.

      Supprimer
    4. Tout à fait d'accord avec toi, je serais certainement poursuivi. Après tout est une question de procédure et d'écriture.
      Je vis cette situation au quotidien, ne rien pouvoir faire face à ce genre d'individus, et j'en suis à un point où j'ai décidé de ne plus me laisser faire. Et avec mes connaissances en procédure, un bon avocat et le pédigrés des casseurs, je pense pouvoir m'en sortir suffisamment, pour ne pas avoir à regretter mon geste.
      Cet exemple n'était pas sans doute le meilleur, mais c'était surtout pour répondre au sujet, et parler d'une utilisation de la gomme que je trouvais judicieuse. Après j'aurais pu prendre en exemple 2 mecs qui rentre chez moi et que je retrouve en train de fouiller dans mon frigo, je préfère avoir de la gomme au cas où la situation dégénérerait (article 122-6, irresponsabilité pénale, alors qu'avec une munition létale, pas d'irresponsabilité pénale, car disproportion entre le comportement des mecs en question et le fait de vouloir donner la mort, cette volonté n'étant pas présente dans le cas de l'utilisation de gomme).
      Dans ce cas, ma vie n'est pas menacée, pourtant j'ai le DROIT d'utiliser une arme avec une munition non létale, d'où, encore une fois, une utilisation intéressante de la gomme. Je parle juste de la loi, après c'est certain que je ne vais pas leurs tirer dessus directement!
      Je sais pas si tu vois mieux où j'en voulais en venir, j'essayais d'apporter un autre point de vue sur ce sujet.

      Supprimer
  6. je suis d accord avec toi vw
    une arme et faite pour tuer .si un ou plusieurs fumiers veulent m agresser chez moi je tire car moi je suis le gentil je n ai aucun problème avec ma conscience et pas de chance pour eux j ai tout lu de Nietzche "genealogie de la morale, par delà le bien et le mal etc donc aucune hésitation

    c est de l humour et pour ceux qui connaissent ,ils ont compris

    RépondreSupprimer
  7. lorsque un innocent défend son intégrité physique ou ses biens contre un malfaiteur ,armé ou non ,il défend davantage que son seul intérêt égoïste: il protège par extension l ensemble des citoyens honnêtes de sa communauté ,en refusant de céder un pousse de terrain a des comportements dont on voit bien aujourd’hui a quelle vitesse ils dissolvent le lien social, propagent la peur et minent la confiance dans les institutions. chaque innocent qui prend les armes fait reculer le crime partout;ce n est pas tant une balle que craint fondamentalement le criminel ,mais plutôt (la possibilité d une balle). le devoir de fuite imposé par la jurisprudence, quoique légal par définition,n est donc pas seulement injuste: il est aussi immoral

    Paul Lycurgues

    RépondreSupprimer
  8. Au Québec, si je sors avec une arme, juste pour faire peur, je perds mes armes. Donc ce que je comprends de VW c'est que si tu te rends jusqu'à être obligé de prendre ton arme, c'est que c'est du sérieux, les vies de ma famille sont en jeux, et je dois l'arrêter. Dans d'autres cas, je laisse l'arme cachée pour ne pas la perdre. Et c'est justement ce que fait le gomme cogne, se rendre à l'utiliser pour n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  9. @ SAS MAX: ne compte pas au sursis si tu tire sur quelqu'un surtout sur la voie publique car je pense que dans ton explication tu sort dans la rue avec ton fusil (en France détention d'arme "oui" , port d'arme "non") et en premier temps il faut appeler la police car là ce n'est pas de la légitime défense puisque : théoriquement (et c'est là toute la logique de la justice française) c'est un bien (voiture) subis des dommages pas une personne physique.et donc comme tu n'es pas en danger c'est toi qui deviens l'agresseur et inversement.

    petit exemple: j'ai 32 ans je fais des sports de combats (arts martiaux, boxe (tout types confondus), free fight, kravmaga, ect...) depuis l'age de 11 ans.un jours je rentre du travail il est 21h30 et je vois un type a terre en train de se faire laminer a coup de pied par 3 gas, forcement plusieurs voitures été arrêtées mais personnes ne bougé. je suis sortis de ma voiture et j'ai j'en ai explosé 2 (le troisième pleines de solidarité envers ses 2 autres camardes a tenté de prendre la fuite mais la police est arrivée au même moment).
    résultat: je me suis retrouvé avec les bracelets et direction le poste car et c'est là que c'est rigolo: comme le premier avait une double fracture de la mâchoire, le deuxième coude cassé, et multiples contusions et bien ils étaient en droit de porter plainte contre moi car du fait de mes pratiques sportives j'ai des compétences qui aurait pu entraîner la mort(lol lol lol, n'oublions pas qu'a la base il y a un type qui est par terre en train de ce faire tabasser par 3 voyous et que c'est à moi qu'on dit que j'aurai pu entraîner la mort.
    si toute fois j'aurai fait comme la majorité des gens c'est à dire de faire semblant de ne rien voir n'y entendre, là on aurait pu me reprocher de ne par être venu au secours de cette personne alors que j'ai reçu des enseignements qui aurai pu stopper ou limiter l'agression et donc les blessures envers le jeune homme par terre.
    bref la justice française ne tend pas toujours vers les bonnes personnes. heureusement cela c'est bien fini grâce aux témoignages du jeune homme et des passants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore des légendes urbaines! Il est où le texte de loi mentionnant la pratique des arts martiaux ??????
      Les deux bibles de référence : Le code pénal et le code de procédure pénale. En dehors de ça, comme je dis, ce sont des légendes urbaines.
      simplement, la défense doit être proportionnée à l'attaque. Quand des mecs se battent sur la voie publique et que la police arrive, tout le monde est ramassé au même titre, tout le monde est entendu, les témoins s'il y en a, examen médical, ITT ou ITTP,; procédure établie et après tribunal. Le parquet peut poursuivre même s'il n'y a pas de plainte(s).

      Supprimer
    2. tout d'abord pour cette"légende urbaineil n'y a peut etre pas de texte de loi mentionnant la pratique des arts martiaux. mais si je parle de cela c'est que ce que j'ai rapporté sont sorti de la bouche du juge(je pense qu'il doit connaitre son métier et savoir de quoi il parle).
      tu dis que "la défense doit être proportionnée à l'attaque", très bien, j'était seul et eux 3 où est la proportion. ma proportion dans ce cas là v de leur faire plus mal seul qu'ils n'auraient pu me le faire à 3.

      Supprimer
    3. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le code. Il n'y a pas de texte sur la pratique des art martiaux. Le juge a simplement "vulgarisé" le texte de loi pour signifier que la riposte de par la pratique de sports de combats n'a pas forcément été proportionnelle à l'attaque.
      Moi aussi j'ai passé 30 ans le nez dans les deux bibles, et le juge, il est comme tout le monde, quand il a un doute il remet le nez dans les bibles et les jurisprudences.

      Supprimer
    4. et si tu n'avais tien fait, cela aurait été non assistance à personne en danger...

      Supprimer
    5. Les lois sont faites par des gens et des gouvernements élus par une majorité. "L’électeur est la cause dont le candidat est l’effet ; ce n’est que celui-ci qui peut supprimer celui-là" et par là changer les lois.
      Discussions sans fin. Terminé pour moi.

      Supprimer
  10. revenons a nos moutons:
    attention au gomme cogne les amis.

    en premier temps je pensé que le gomme cogne était la bonne chose mais en y réfléchissant et en discutant avec un ami qui est dans le droit on en ai venu a cette conclusion (je vais essayer d’être le plus clair possible):

    1)une ou plusieurs personnes entre chez à 4h du mat et votre vie est en danger, si comme moi vous avez un calibre 12 à 2 coups, vous envoyez une première cartouche qui n’arrête pas le ou les individus (pour diverses raisons), vous envoyez la deuxième cartouche et là idem: résultat vous vous faite détruire la tronche et votre vie et celle de votre famille l'est encore plus qu'au début de l’effraction.

    2) même situation que ci dessus sauf que la première cartouche ou la deuxième cartouche stoppe le ou les individus et en TUE un ou pire plusieurs (j'ai volontairement mis pire et je m'explique). c'est là que j 'ai eu une grande discussion avec mon ami. ce qu'il en est ressortis c'est que suite à la poursuite PÉNALE liée à la ou les mort(s), vous serez certainement plus pénalisés (et ça croyez moi que le ou les avocats de la défense vont s'en donner à coeur joie) si vous utilisez des cartouches de défense (car vous aurez consciemment mis des cartouches de défense et cela aura entraîné la mort.

    alors que si vous n'avez que des cartouches n°4 (par exemple):

    1) le premier qui s'en prendra une sera couché direct et ça m’étonnerai que les suivants suivront sous peine de savoir ce qu'ils leur attends.votre vie et celle de vos proche et donc plus sure avec de "vrais" cartouches que du gomme cogne.

    2) comme le "2)" ci dessus vous êtes poursuivis on pourra vous reprocher d'avoir tuer un ou plusieurs personne mais là la LÉGITIME DÉFENSE prend tout son sens car vous n'avez pu qu'utiliser des munitions que vous avez en votre possession mais qui ne sont pas destinées à la défense.

    si je suis dans cette situation: j'appel la police,j'explique la situation, je stipule que je suis tireur sportif et que je veille à la sécurité de mes proche qui est délimiter par un périmètre de sécurité (qui est pour ma part le premier étage) et que si quelqu'un tenté de monter à l'étage sa vie serai en danger car j'ai en ma possession tel arme équipée de tel cartouche.
    il est important de donner toutes ses infos a la police car au moins si quoique ce soit arrive ils auront été prévenu et que si vous tirez c'est que vous n'avez pas eu le choix et surtout si quand la police arrive vous ne leur tirez pas dessus en croyant que ce sont les cambrioleurs.
    et c'est comme pour les pompiers on donne bien son adresse et on reste au bout du fil avec la personne qu'on a au téléphone, jusqu'à ce qu'elle nous demande de raccrocher.

    après chaqu'un fait comme il le veut mais moi si m'a vie et surtout celle de ma femme et mes 2 filles est en danger je veux être le plus efficace possible donc pour ma part je n'utiliserai jamais de gomme cogne.

    désolé de la longueur du texte mes c'est plus facile d'expliquer de vive voix que d'écrire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut,

      merci volwest pour ce rappel (tu avais déjà pas mal abordé le sujet), et aussi à David car son exposé est très clair : les munitions de chasse sont utilisées "par défaut" en défense (éviter la chevrottine interdite à la chasse, dans nos régions du moins) mais ne sont pas destinées à nos semblables, tandis que les cartouches de défense sont causes de coups et blessures voire plus, mais cette fois-ci par destination (qui va à la chasse ou au stand avec des gomme cogne, des balles law enforcement etc. ?) Les munitions réputées non létales font donc perdre à l'utilisateur toute crédibilité vis-à-vis des pouvoirs pulics. Et ça, ça suffit à me décider de ne pas en avoir !

      Portez-vous bien

      Jo

      Supprimer
  11. Bonjour, je confirme les dires de david lopes, j'ai les mêmes retours d'avocats pénalistes :
    - en France, à partir du moment où tu dis (et fait en sorte) que le moyen de défense que tu as utilisé (armes, munitions, n'importe quelle arme par destination : tisonnier etc...) avait pour vocation d'être employé pour ta défense personnelle, et que le résultat de ton action entraîne des lésions à ton agresseur, on pourra te le reprocher...
    Exemple concret : pour une raison X, ton coffre-fort est installé dans ton cellier, jouxtant ta cuisine. Ta chambre étant éloignée des zones vies (dont le cellier), tu préfères garder ton fusil dans ta chambre, la nuit, en cas d'intrusion, car tu sais que tu n'auras pas le temps d'atteindre ton coffre en cas de problème.
    Suite à une intrusion, tu prends ton fusil (qui n'était donc volontairement pas dans son coffre...), et tu tires sur les intrus, même menaçants avec des armes blanches ===> on risque fort de te le reprocher au tribunal...

    RépondreSupprimer
  12. bonjour
    je crois avoir mal compris....
    tu achetes des munitions less-lethal pour ta defense...tu tires tu blesses faiblement c'est pire d'un point de vue juridique que d'utiliser du plomb avec lequel quand tu touches tu risques de tuer.....
    la lois française est un curieux animal... donc la question n'est plus pour ou contre le gomme cogne (en effet pour ma part je pense qu'en espace confiné c'est pas si mal car ca ne traverse pas les cloisons....) mais plutot pour ou contre la chaux vive!

    RépondreSupprimer
  13. J’ai déjà entendu une histoire du genre : le voleur a poursuivi le propriétaire pour s'être blessé chez lui !!!!

    oui oui.

    Tu le tires, tu le blesses, il te poursuit.

    Un policier m'a déjà dit "un mort, ça parle pas"

    Si ma vie est en réel danger, je ne blesse pas.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour à tous je viens de voir que mon commentaire a suscité pas mal de réactions donc je vais essayer de répondre à certaines choses.
    Tout d'abord pour thierry 59:
    "Article 122-7
    N'est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du BIEN, sauf s'il y a disproportion entre les moyens employés et la gravité de la menace." Donc dans ce cas c'est le juge qui jugera de la proportion de la défense par rapport à l'attaque, mais la légitime défense d'un bien existe alors vérifie tes sources avant s'il te plait.
    Ensuite pour Izaak:
    Et toi tu penses que si tu les tues il n'y aura pas de représailles envers ta famille?? laissez moi vous rappeler quelques faits de l'actualité: 1 mort à villiers le bel, 2 semaines après des milliers de racailles cassent tout, 1 mort à grenoble, les familles des policiers mis en cause sont obligés de quitter la ville à cause des nombreuses menaces de mort et à cause des émeutes. Et toi tu crois que si tu les tues tout se passera bien pour ta famille? Et personnellement je préfère aller au travail et pouvoir rentrer si il y a un soucis plutôt que d'être en prison ( je reviendrais la dessus plus tard). Et non désolé si on me pète ma voiture, j'irais et défendrais mon bien, contrairement à ce que toi tu ferais a priori, puisque pour le moment il y a encore des lois et à te lire tu ne ferais rien tant qu'il y aura des lois.
    Pour david lopez:
    Quand je dis 6 mois de sursis c'est un exemple, ca dépendra de mon avocat, de ma déposition, du juge, des dires de la polices, des "palmarès" des voleurs etc etc; Ce que je voulais dire c'est que je prendrais BEAUCOUP moins que dans le cas d'homicides!
    Ensuite et la je trouve cette partie très importante pour toi qui à l'air (juste l'air) de connaitre la loi. C'est mon métier je sais de quoi je parle, si tu appelles la police en leur expliquant que tu vas tuer qqun si il rentre chez toi ça s'appelle de la préméditation!!! et là aux yeux de la loi c'est très grave! Ca s'appelle une circonstance aggravante, bonne idée si tu veux rester le reste de tes jours en prison.
    Et je finirais avec thierry 59 (encore une fois ):
    Quel est le sujet? l'efficacité ou non de la gomme cogne non? je reprends tes dires: "au minimum tres fortes chances de peter des côtes ou si c'est de la chevrotine d'eclater un oeuil " ... donc on est d'accord, la gomme cogne peut être efficace...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon métier n'es pas dans le droit, mais je connais quelque trucs et autant pour moi tu as raison si on dis que la vie de quelqu'un (même si c'est quelqu'un qui est entré chez moi par effraction) est en danger ça deviens de la préméditation. donc il ne faut pas dire que tu vas le tuer. en même temps il faut être complètement taré ou drogué pour continuer à avancer avec le canon d'un calibre 12 devant la tronche rien que la vue est déjà très très dissuasive, mais bon y en a toujours qui joueront les plus malins.
      pour ma part le résultat sera le même, si la vie de mes proches est en danger je n’hésiterai pas à tout faire pour les protéger. mais surtout pour éviter dans arriver là ma maison et sécurisée (alarmes,vitres anti effraction, ect..)

      Supprimer
  15. tout d'abord merci de m'avoir fermer ma geule! en effet aprés recherche ce texte de loi existe bien et cadre avec ce que tu dis. cela dit et tu le sais surement mieux que moi, meme si le texte existe est il appliqué (appliquable)? sans rentrer trop dans le détail as tu des exemples ou un type a pu tirer sur un voleur sans avoir de soucis derriere (un lien m'irait tres bien).en effet j'ai entendu/lu des récits de victimes ayant cherché a defendre leur bien, qui n'ont pas tué mais qui se sont vu condamnés .... pas l'inverse
    concernant le gomme cogne 2 points:
    1/ la legitime defense du bien d'apres le texte trouvé EXCLUE l'homicide : evite donc de tirer a moins de 10 metres
    2/ je n'ai pas de licence de chasse ou de licence de tir et j'ai une curiosité envers ce type d'arme : je me suis payé(legalement avec certif médical et déclaration en prefecture) un GC 54 DA (version plus soft que des munition gomme cogne dans un fusil de chasse:12/50 et lethale jusqu'a 3 m (pour moi vivant dans un appt c'est sur le papier du moins suffisant )de chez SAPL et je vais pouvoir "experimenter" la bete courrant de semaine prochaine .donc a mes yeux cet outil, dans ma configuration, si suite aux essais je le trouve suffisement percutant,est certainement utile. cela dit lorsque je vivais chez mes parents (voisin le plus proche a 800m) et que je me trouvais seul et que les chiens remuaient vers 1h ou 2 h du mat ... c'etait pas du gros sel ou de la gomme dans le coup de feu que je tirais en l'air pour avertir....et le rechargement derriere non plus...

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. http://fr.jurispedia.org/index.php/L%C3%A9gitime_d%C3%A9fense_(fr)#L.27agression_contre_les_biens_d.27une_personne

    si je m'en tiens a ce texte et au paragraphe "les caractères de la defense" - "la defense doit etre nécéssaire" tu ne peux jamais defendre tes biens puisque tu peux toujours appeller les flics...
    je ne veux évidement pas rentrer dans une joute verbale avec toi d'autant plus que c'est grace a toi que j'ai appris cette notion de légitime défense des biens". je cherche juste a comprendre
    a+

    RépondreSupprimer
  18. David, tu n'as pas lu mon 1er commentaire? J'ai cité un "dicton": " je préfère avoir des comptes à rendre à la justice plutôt qu'à dieu"...Pour ceux qui ne comprennent pas, ça veut dire que je préfère tuer quelqu'un si ma vie ou celle de ma famille où même la vie de quelqu'un d'autre est menacée! Mais encore une fois ce n'est pas le sujet! Le sujet parlait de l'efficacité ou non de la gomme cogne.
    Thierry nous sommes en france, c'est quand même LE pays où les droits des honnêtes gens n'est pas respecté, et où il vaut mieux avoir un bon avocat plutôt qu'une bonne raison de protéger un bien. Maintenant, quand il faut protéger un bien ou une personne, je pense qu'il faut choisir la meilleure option et encore une fois la gomme me semble être un moyen intermédiaire important.
    Pour que la LD soit retenue il faut qu'il y ait une attaque envers qqun ou envers un bien qui soit, injustifiée, actuelle, réelle et la défense doit être nécéssaire, simultanée et proportionnée.
    Tu me demandes de revenir sur le terme "nécessaire". Nécessaire signifie qu'il n'y a pas d'autre moyen d'échapper à l'agression en cours dans le moment présent. Appeler la police sort donc du contexte car l'agression est en train de se passer et le temps d'attendre la police le bien sera détruit. Par contre imaginons que tu es dans ta voiture, et là tu aperçois des mecs en train de venir pour casser ta voiture, tu as de la place pour partir et ton moteur est tournant, et au lieu de partir, tu sors et les tabasse. Là oui il n'y aura pas LD car il n y a pas nécessité. Et c'est pareil si un mec t'attaque avec un couteau et que tu as la place pour courir, il n'y aura pas LD.
    Je parle juste de la loi, pas de ce que je ferais moi devant un mec avec un couteau, et d'ailleurs dans cette situation la gomme, pour moi, serait un bon moyen de me défendre. Parce que encore une fois je prendrais beaucoup moins de prison que si je tue celui ci.
    Je sais pas si c'est plus clair mais je pense que la on devient vraiment hors sujet, néanmoins si tu as des questions sur tout ce qui est LD et autre d'ailleurs n'hésite pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Volontaire également.

      Si l'acte de défense n'est pas prouvé comme volontaire, ce sera requalifié en homicide involontaire.

      Cela n'a l'air de rien mais c'est très important : ne dites jamais "j'ai pas voulu tirer", ou "le coup est parti tout seul" ou pire "je l'ai pas fait expres !"

      Dites "monsieur le juge, je me suis refugié dans ma chambre pour eviter l'affrontement, j'ai appelé les secours, prevenu le ou les individus que les forces de l'ordre etaient alertées, je les ai enjoint de quitter les lieux, mais ils ont forcé la porte. J'ai pris peur pour ma vie/celle de ma femme et mes enfants et je n'ai pas eu d'autres choix que de faire usage de mon fusil de ball-trap que je stock dans ma chambre, dans une armoire forte pour qu'elle ne soit pas accessible d'un tiers' en particulier les enfants. Je regrette que ces individus m'aient forcé à de telles extrémités, mais leur aggressivité et leur volonté de nuire au delà du simple aspect matériel ne laissait place à aucun doute étant donné le contexte. J'ai donc agus pour la défense de nos vies."

      Et la si ca passe pas : changer de pays

      Supprimer
  19. Cette discussion ne mène nul part... à la prochaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour
      est ce la faute des intervenants, si oui veux tu ce blog pour toi tout seul?
      tu veux mener cette discussion "ou"? quels sujets connexes au gomme cogne veux tu aborder si ce n'est la légitime défense...la chasse , le tir de compétition????

      Supprimer
  20. Quelqu'un peut me dire sur la 4eme photo, la femme qui tient une arme, il s'agit d'une Saïga 12 ou d'un MOLOT Vepr ? Ou autre ?

    RépondreSupprimer
  21. Un sujet très délicat et un débat interminable... Surtout pour La France et ses lois à la con sur la défense personnelle! Selon moi, quand notre périmètre de sécurité est forcé (voir vidéo de VW), je ne tire pas au gomme cogne!! Notre famille n'a qu'une vie...

    RépondreSupprimer
  22. Ce serait bien que ceux qui n'y connaissent pas grand chose à la loi évitent de propager des légendes urbaines.
    Il y a des juristes qui fréquentent le forum.
    Vous ne savez pas, vous demandez. Ou vous utilisez le conditionnel, le "j'ai entendu dire que".

    Le gomme cogne est un sujet délicat.
    Les plus :
    C'est vrai que c'est un outil poins létal et qu'en tant que tel il trouve une plage d'application. Par exemple le cas de la voiture puisqu'on peut défendre un bien mais sans aller jusqu'à l'homocide. Peu importe que le malfaisant soit neutralisé ou décédé (parce que mine de rien le gomme cogne c'est anodin) : vous avez employé un système moins létal dans le cadre où la loi le prévoit, on pourra très difficilement vous le reproche (mais l'hypothèse "si le juge est con" peut toujours se vérifier).
    C'est vrai aussi que ça permet d'ouvrir la possibilité de la défense armée à des gens qui ont un blocage psychologique avec les munitions létales. Au même titre que je préfère 5% de survivalistes + 25% de gens avec des trousses de soin que 5% de survivalistes et 95% d'insouciants totalement démunis, je préfère 5% de chevrotines et 25% de gomme cogne, etc ...
    Et puis au final chacun est libre de sa démarche.

    Les moins :
    Comme l'indique Vol West la démarche visant à sortir l'arme de son rôle létal est dangereux. Chez les professionnels les armes employant des munitions moins létales sont souvent démarquées de façon parfaitement explicite (d'une couleur ou d'un type bien différent).
    C'est comme le panachage des munitions. Sous stress qui vous dit que vous n'allez pas tirer le caoutchouc dans le mur et la chevrotine dans le malfaisant ?
    Bref un outil, une fonction.
    a la limite, pour ceux qui en ont les moyens, deux fusils parfaitement identifiables dont un contient le gomme cogne. Plus le chien, plus la cloture, plus la porte blindée.
    L'équilibre, encore et toujours ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord pour le panachage des munitions. Je parlais juste de mon cas, mon métier étant d'intervenir équipé avec ce type d'arme et de munitions je suis entraîné en conséquence, mais c'est vrai que ce n'était pas forcément un bon exemple.

      Supprimer
  23. Je crois qu'avant tout, la gomme cogne pose un problème de propos.
    Une munition non-létale, quelque soit le cadre de son utilisation posera toujours des risques inhérents à la portée, la nature des organes touchés, etc...
    On ne tire pas sur un cambrioleur, on ne tire pas sur les gamins des voisins qui détruisent votre voiture parce qu'ils sont ivres ou sous narcotiques, et on ne tire surtout pas dans l'intention d'effrayer.
    Neutraliser un être humain potentiellement dangereux repose sur un équilibre, sa vie et la vôtre. Par exemple, la bombe au poivre est très efficace mais expose son utilisateur, la matraque expose moins mais occasionne des blessures plus importantes, les munitions non-létales paraissent sécurisantes mais provoques de graves blessures, les balles réelles mortelles.

    D'où ma question, Il est 2h du matin, le quartier a connu des cambriolages récurrents et vous entendez du bruit. Comme un bris de vaisselle dans la cuisine. Donc vous sortez votre fusil, vérifiez que les enfants sont dans leurs chambres et descendez. Et quand la silhouette apparaît, BOUM!!!

    C'est certainement un de vos scénario de travail, mais maintenant dites-moi quels erreurs vous avez commises, et pourquoi le copain de votre fille est à l'hôpital avec le visage en sang et des côtes en miettes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon scénario, pour répondre à ta question je vais dire que l'erreur commise est une erreur de discernement. Quand je parle de discernement je parle des dizièmes de secondes entre le moment où tu aperçois la silhouette et le moment où tu tir. Et malgré le manque cruel de discernement du tireur, le point positif dans tout ça c'est que le copain en question n'est pas mort, alors qu'une autre munition l'aurait tué. Encore un point "positifs" de la gomme.
      Je te pose aussi une question, même scénario, 2h du mat, du bruit tu descends avec un gel au poivre, sauf que le mec est la pour te tuer, vous tombez face à face, il une machette et cours dans ta direction, tu l'asperge mais ça ne l’empêche pas de te donner un coup de machette et de te tuer. quelles erreurs as tu fais? ne penses tu pas qu'un fusil de chasse chargé avec de la gomme aurait été plus efficace?

      Supprimer
    2. Je suis pas un adepte de la bombe au poivre, totalement idiot en intérieur.
      Moi c'est un bon coup de gueule, et si la réponse ne me plait pas, le 12 chargé à la chevrotine.
      A partir du moment où je prend en compte la possibilité de faire feu, je ne cautionne pas les demi-mesures.

      Le principe du moins létal est séduisant. Mais même une arme chargée "à blanc" peut être mortelle, et plus encore si on en doute.

      Je suis jeune, 20 ans, mais assez mature pour connaitre les conséquences d'une mauvaise estimation des risques. Et je ne m'approcherais pas d'un inconnu en plein milieu de la nuit.

      PS,
      pour un cambriolage, c'est arme de poing ou couteau. Pied de biche aussi. La machette ne fait pas partie du kit.

      Supprimer
    3. Biensur, si on prend comme principe que "une arme chargée à blanc peut être mortel", on peut aussi dire qu'un flash ball, qu'un tazer, qu'une batte ou même qu'une fourchette peut être mortel, et c'est justement ce principe du "moins létal" qui te donnera le droit a moins de jour en prison.
      Tu dis que tu ne cautionnes pas les demi mesures; autre cas le mec n'est pas armé, il cherche un abri au chaud car il a été viré de chez lui, tu descends avec ton calibre 12, tu pousses ton coup de gueule, le mec se retourne il te voit avec ton fusil prend peur et te saute dessus pour te désarmer, tu le tues?
      PS: Et pour la machette, je n'ai jamais parlé de cambriolage, j'ai écris "le mec est là pour te tuer"...

      Supprimer
  24. Premièrement, à 2h du matin et réveillé en sursaut, personne n'est capable de réfléchir, bouger ou même réagir à une vitesse normale. Donc, descendre voir est un risque.
    Deuxièmement, faire feu sans prévenir, sans discerner correctement la cible expose à se tromper de cible. Et à tirer sur quelqu'un qui n'a rien fait d'autre que briser un verre.
    Et dernièrement, la seule raison valable de tirer est une menace directe pour votre vie ou celle de quelqu'un d'autre. Alors faite le 17, le 911 ou n'importe quel autre numéro qui vous met en contact avec la police et restez planqué.

    RépondreSupprimer
  25. Beaucoup de si ... Les suppositions ne mènent nul part! Chacun réagit comme il peut mais si on a une arme chez soi, il faut savoir la maitriser et ne pas paniquer en tirant sur tout ce qui bouge! Les héros à la machette ou à la lacrymogène peuvent rester au lit car si le cambrioleur est équipé d'une arme à feu, et bien bye bye!

    RépondreSupprimer
  26. Je me suis sans doute mal exprimé.

    Pour moi une arme considérée comme "moins" ou "peu" mortelle est un danger pour son utilisateur car manipulée avec moins de précautions, moins de préparations.

    Le coup de gueule est poussé avant le contact visuel, c'est vraiment pas la peine de se mettre à découvert pour ça.

    Si la personne peut me sauter dessus, je suis environ trois fois trop près. Et actionner la détente n'est plus d'actualité.

    Enfin, si un mec est là pour me tuer, la gomme est très très très loin d'être la réponse appropriée.

    RépondreSupprimer
  27. Le principale est d'établir un périmètre de sécurité pour sa famille (si on a le temps...) Ensuite, on appel le 17. La plupart du temps, un cambrioleur s'en va si il entend du bruit. Si ce n'est pas le cas, c'est qu'il est prêt à en découdre donc pas de pitié!!

    RépondreSupprimer
  28. J'aime bien l'idée du scénario.

    Par contre le "il est là pour te cambrioler" ou "il est là pour te tuer", je sais pas comment vous faites pour deviner l'intention d'un inconnu qui vient chez vous ...

    S'il te saute dessus tu es trop près ? T'as de la chance d'habiter dans un château ^^

    J'ai également beaucoup de mal avec cette soit disant transformation qui s'opère chez la personne qui change les munitions de son fusil. Chevrotine -> responsable, gomme cogne -> imbécile négligeant.
    Et le type qui met "seulement" une bombe à gaz dans son EDC il est quoi alors, un abruti congénital ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 3m = distance minimale pour une arme type fusil, plus près on est surtout gêné par la longueur du canon.
      Et j'ai jamais ne serait-ce qu'insinué que quelqu'un qui chargeais à la gomme était un imbécile, juste que la munition pouvait induire une idée de sûreté déplacée dans le contexte.

      La bombe à gaz a sa place dans un EDC, pas dans une défense de domicile. Le fusil c'est l'inverse.

      Et je suis d'accord, les intentions ne se devinent pas. Mais s'il s'agit de cambriole, la résistance sera moindre qu'en cas d'attaque. Dans tous les cas, après la mise en garde, une tentative de se rapprocher de moi ou de ma famille se soldera par un tir à hauteur de poitrine.

      Supprimer
  29. voici un petit fait divers ou le gomme cogne n'aurait servi a rien.
    Valenciennes (Nord).
    Le jour des faits, trois hommes, encagoulés et vêtus de combinaisons noires, tirent avec un fusil-mitrailleur dans la porte d’entrée d’une maison.

    Les malfrats se retrouvent face à la propriétaire des lieux, qu’ils menacent avec une arme de poing. Son mari est frappé à coups de crosse de kalachnikov au visage et à la tête, avant d’être contraint d’indiquer l’emplacement de son coffre-fort. Après s’être emparés d’armes à feu, entreposées dans ce coffre, les trois inconnus prennent la fuite. Malgré ses blessures, l’époux s’empare d’un fusil de chasse avant de monter à l’étage de son pavillon. « Le mari a alors tiré, à deux reprises en direction de ses agresseurs, confie une source proche de l’enquête. Il est chasseur. Il a réussi à en toucher un au niveau des jambes. Un des malfaiteurs a alors riposté en lui tirant dessus en rafale avec son kalachnikov. » Protégé derrière les murs de sa maison, l’époux recharge son arme avec des cartouches destinées à la chasse aux sangliers avant de faire feu, à trois autres reprises, sur ses cambrioleurs. « Un deuxième agresseur a reçu une balle dans l’abdomen avant de s’écrouler au sol, poursuit la même source. Un de ses complices s’est alors emparé d’un bidon d’essence avant de le projeter sur la voiture et le pavillon des victimes, tout en tirant dessus, pour le faire exploser. Une véritable scène de guerre… »

    Une soixantaine d’impacts de balles relevés

    « J’ai cru que ma maison allait s’écrouler! souffle une voisine des victimes. Je n’ai même pas osé regarder par la fenêtre tellement le bruit était impressionnant. » Preuves de l’extrême violence de cette agression : une trentaine de douilles de calibre 7,62 mm et 11,43 ont été ramassées et une soixantaine d’impacts de balles ont été relevés sur la façade de la maison des victimes par les enquêteurs de la police judiciaire de Lille (Nord), en charge des investigations. Les trois voleurs parviennent à monter dans une Audi A4, immatriculée en Belgique, avant de s’enfuir. Alertés, les policiers déploient un vaste dispositif de recherches, en collaboration avec leurs homologues belges. Très rapidement, les enquêteurs apprennent que trois hommes viennent d’être admis dans deux hôpitaux outre-Quiévrain.

    « Ils ont expliqué qu’ils venaient d’être victimes d’un braquage pour justifier leurs blessures, relate un proche de l’affaire. Le plus sérieusement blessé a été atteint d’une balle dans le foie. Il est dans un état stationnaire. » Les trois auteurs des faits, âgés de 26, 28 et 33 ans, et déjà connus des services de police, font l’objet d’un mandat d’arrêt européen et devraient bientôt être extradés vers la France.

    http://www.leparisien.fr/lille-59000/nord-le-cambriolage-vire-a-la-scene-de-guerre-29-06-2012-2070821.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de légitime defense ici . Le proprietaire a fait usage d'une dans un acte nol simultané.

      Les braqueurs etaient deja en train de partir.

      Ce sera considéré comme de la vengeance et la volonté de se faire justice soi-même.

      Ps: en plus, je connais le dossier.

      Supprimer
  30. Le gel incapacitant dans son EDC est pour moi une bonne idée. La chevrotine chez soi en est une également... Faut pas comparer l'extérieur et son chez-soi... Après chacun ses points de vue!
    PS : Un mec qui entre chez moi en pleine nuit ne viendra sûrement pas pour regarder la TV donc peu importe son intention, si il ne fuie pas suite à un coup de gueule et qu'il franchie mon périmètre de sécu, je cherche pas midi à quatorze heure...

    RépondreSupprimer
  31. Bonjour,
    DAVID LOPES: exemple saisissant d'un fait divers:cela dit gomme cogne ou fusil de chasse le résultat est le meme. les agresseurs sont rentrés.les agresseurs ont pris les biens des victimes et sont reparti. certes je te l'accorde l'action couillue du maitre des lieux a équilibrée la balance et c'est tant mieux . cela dit ils n'etaient en face "que" de voleur déterminés et équipés, pas de tueurs. pire les tirs de ripostes et la tentative d'incendie des agresseurs auraient pu tuer les victimes, un voisin ou un quidam du patelin.....ce que je retiens c'est que les victimes avaient plusieures armes a feux et que ca n'a pas empéché l'agression. a tout miser sur son arme on ne pense pas a des systemes autonomes (chien, alarme)qui avertissent et rendent alors la posséssion d'une arme utile , on prend trop "la confiance" et on devient moins discret (ces hommes venaient dans cette maison pour ce qu'il y avait dans le coffre rien d'autre d'apres le récit n'a l'air d'avoir était pris, ils avaient connaissance de ce qu'ils venaient chercher). dernier point que je retiendrai c'est l'inaction du voisinage...j'aurai aimé savoir si au moins 1 voisin entendant les premiers coup de feux dans la porte a téléphoné aux flics ou a la gendarmerie...en tout cas merci pour l'illustration. a+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il ne faut jamais croire que nous sommes en sécurité chez soi uniquement parce qu'on a une arme sur sa table de nuit, c est la pire des erreurs.
      l'arme doit être a mes yeux le dernier des derniers rempart entre le ou les agresseurs et vous même ou votre famille.
      perso voici un peut comment est équipée ma maison pour vous donner une idée. tout les volet roulants de ma maison sont équipés d'un système anti soulevement au niveau du moteur, d'un détecteur qui active l'alarme si on essaye de le sous lever ou l'arracher.
      bien-sur une alarme autonome dans la maison.
      2 entre bailleurs a ma porte d'entrée (1 situé a 60 cm en partant du sol et un autre a 180 cm) ce qui renforce la porte au cas ou on voudrait la défoncer.
      plus des détecteurs d'ouverture aux fenêtres et aux portes. et système de vidéo surveillance infra rouge qui me retransmet en direct sur ma tablette qui ce trouve a coté de moi dans ma chambre.
      bref je pense être correctement équipé. mais bon si quelqu'un veut rentrer chez moi coûte que coûte il sera déjà ralenti par l’équipement ce qui me laisse le temps de me préparer et de mettre mes proches en sécurité

      Supprimer
  32. Il y a des personnes qui possèdent l'ensemble: arme + chien + alarme... Mais face à des AK47,la victime s'en sort bien!! De plus, les mecs se sont fait arrêter blessés donc tant mieux!! La résistance de cette victime devrait en calmer quelques uns. Mais de vrais pros du cambriolage endorment les victimes (même les chiens) au gaz soporifique et désactivent les alarmes donc pas de blessés!! Les + dangereux sont les petits voleurs qui paniquent... Et malheureusement les + nombreux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. prévenu par un systeme d'alerte ils auraient peut etre eu le temps de se retrancher et de mieux s'armer. Maintenant tu as raison motivé et armé comme les agresseurs l'etaient ......

      Supprimer
  33. Je n'ai jamais vu de cambriolage avec gaz soporifique sauf peut être en collant un mouchoir de chloroforme ou d’éther diéthylique sur le visage de qqun, car il faudrait vraiment une quantité gigantesque de gaz pour que ce soit efficace dans une maison. (par contre c'est beaucoup plus facile à mettre en place dans un camping car par exemple, et ça arrive.) Après même si je ne pense pas qu'on soit sur le bon "sujet" pour parler de ça, il existe des détecteurs de gaz capables de prévenir: la fuite monoxyde carbone, de propane, de butane,(qui sont rappelons à l'origine d’énormément d'accidents domestique), et certains détecteurs sont aussi efficace pour détecter un gaz "soporifique". Des détecteurs dans ce style peuvent éviter beaucoup d'accidents sans parler forcément de cambriolage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gaz soporifique a déjà été utilisé dans un village en sarthe... Les mecs ont fait plusieurs maisons (avec des chiens également) et sont repartis avec pas mal de matos (TV etc...). Personne n'a rien entendu, même pas les chiens apparement! mais c'est possible que les détecteurs de gaz fonctionnent pour ça!

      Supprimer
  34. Bonjour,
    je vais rajouter un point négatif au gomme cogne.
    comme dit plus haut j'ai fait l'acquisition d'un pistolet gomme cogne GC 54 DA de chez SAPL (oui a terme je passerai mon permis de chasse ou une liscence de tir mais bon la je me suis plutot inscrit a un stage de la croix rouge qui a mes yeux a une plus grande valeure encore...peux pas tout faire!). son utilité ou sa pertinence ne peut etre défini réellement qu'aprés usage en vrai ou au moins aprés une scéance de tir sur cible (quoique c'est le pouvoir d'arret qui importe et sur cible on ne peut pas l'estimer) . De plus s'entrainer avec ce type d'"arme" pour connaitre le poids en main, la sensibilité de la détente etc.... j'ai téléphoné a 3 club de tir sportif et aucun n'a accepté d'essai sur cible la cause étant la possibilité d'un rebond . Je ne me suis pas démonnté et j'ai continué a chercher me dirigeant vers 1 club de paintball: impossible car ils auraient des infrastructures n'autorisant pas des armes de plus de 10 joules.....reste donc l'essai seul : a moins d'avoir du terrain on se met hors la loi a tester en foret ou dans un champs...a+

    RépondreSupprimer
  35. Je suis d'accord avec toi qu'il est très difficile de pouvoir estimer le "pouvoir d’arrêt". Mais tu ne peux pas le tester non plus pour une munition létale( a part un petit trou sur une cible...)et si tu veux connaître ce "pouvoir d'arrêt", il y a plusieurs études balistique faites à ce sujet qui pourrait t'apporter pas mal de réponse...
    Maintenant je ne vois pas ce qui t'empêche de t'entraîner chez toi pour connaître le poids en main, le sensibilité de la détente etc...tu n'as pas besoin de tirer pour ça. Le tir n'est que la finalité de plein de choses primordiales qui viennent s'ajouter. Achète des cartouches d'exercice, charge ton fusil, manipule le, appui sur la détente, tu ne risque rien du tout et tu peux le faire chez toi. Tu n'auras juste pas la sensation du recul, et tu n'auras pas progresser dans la précision de ton tir, mais ça tu peux le faire à balle réelle dans un stand. ;-)

    RépondreSupprimer
  36. sas max:
    concernant cette arme et ses munitions spécifiques j'ai pas mal d'info :
    1/http://www.swissguns.ch/technique/gomm-cogne.htm
    2/revue "l'amateur d'armes cibles n°271 (acheté sur e-bay)
    3/l'entretien demandé directement chez SAPL
    4/l'avis du revendeur
    ok
    j'ai pratiqué de nombreuses années sport de combat et arts martiaux et je sais qu'une technique ou un entrainement n'est valable que s'il est exécuté entierement: appliqué a cette "arme" cette logique impose le tir meme si effectivement on peut décomposer les actions.l'absence d'encadrement ou de lieux légaux d'essais est quand même tres pénalisant.

    estimer le pouvoir d'arret: je viens d'une formation scolaire "généraliste", je ne suis pas un profil "scientifique" et effectivement les unitées de mesure dépassent ma compréhension.c'est la raison pour laquelle j'ai besoin de tester sur un materiaux déformable dont je peux estimer la résistance afin de "saisir" l'impact généré. ceux qui ont un fusil ou une arme de poing n'ont que peut besoin de cette notion et doivent s'inquieter d'avantage du pouvoir de pénétration histoire de ne pas descendre un membre de leur famille a travers une cloison car comment etre sur de pouvoir dans le cadre d'une agression au domicile d'avoir eu le temps de réunir tous son petit monde dans un lieu de retranchement? en tout cas merci du conseil vis a vis du stand de tir. a+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as essayer de voir si il y a un club de ball trap prés de chez toi? moi je ne pouvais pas tirer au 12 dans mon stand, du coup quand je veux me défouler au 12 je vais dans le club de ball trap j’achète des disques et c'est parti mon kiki. lol
      tu peux toujours voir si tu peux le tester la bas, ils ont assez de terrain pour que tu vois deja le recul qu'il a. tu leur explique que tu voudrai faire du ball trap (bla bla bla) pour le plaisir et dans la discution tu leur demande si tu pourrai tester ton matos, en general il ne sont pas trop chiant, et je dirai mee qu'il aime essayer de nouveau materiel.

      a+

      Supprimer
    2. l'idee est bonne. d'ailleur tant que j'y suis, pour le tir ball trap il delivre pas une liscence permettant la possession d'un fusil chez soi?

      Supprimer
    3. Si, c'est même la licence la moins cher en france généralement.

      Elle permet d'acquerir des armes de 5eme categorie et 7eme categorie.

      En theorie, on peut aussi faire des demandes d'autorisation de détention d'armes d'epaule en 1ere et 4eme categorie, mais a ma connaissance, la FFBT n'a jamais fait en sorte que ce soit possible en pratique (ni feuille verte, ni carnet de tir chez eux).

      La Loi : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000555069

      Supprimer
  37. Bonjour

    Si l'idée d'utiliser la gomme cogne n'est pas à vous lire une bonne idée pour la défense personnelle il se pourrait (jamais essayé) que pour étourdir un animal cela soit intéressant , genre lièvre... Ce serait une façon d'avoir des animaux qu'on élèveraient ensuite... Dans une BAD cela pourrait s'avérer intéressant.

    Enfin étant novice je repose une question simple au sujets des cartouches à grenaille. Quelles doit être leurs charges ? . Du 24grammes, 28 ,36 ? Sur quels critères faites vous votre choix?

    a+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne pas s'ennuyer et prendre des cartou hes de ball-trap en plombs de 7,5 et charge de 28 ou 32g.

      Marques : Tunet universal, FOB Viper, Solognac (Decathlon)

      40€ les 250 environ

      Imbattable

      Supprimer
  38. Le gomme cogne est une munition pensée pour être utilisée sur l'homme. La force d'impact étant proportionnelle à la taille de la cible, elle est disproportionnée pour un animal d'au maximum 5kg.
    Pour le lièvre, et sans doute n'importe quel animal de cette taille, le gomme cogne ferait des dégâts énormes. Les chances de garder l'animal suffisamment bien portant pour envisager de l'élevage sont minimes.
    Le piégeage est une bien meilleure solution.
    Quoi qu'il en soit, le plus simple est d'acheter les animaux auprès d'un autre éleveur. De plus, ces animaux ayant été habitués à la captivité leur potentiel de production est bien plus élevé que celui d'un animal sauvage brutalement mis en cage. Même avec les meilleurs soins, les niveaux de stress engendrés perturbent les cycles biologiques de l'animal : sommeil, reproduction, etc... N'oublions pas que les rongeurs sont de grands angoissés à qui il arrive de faire des crises cardiaques.

    D'un point de vue "historique", la plupart des animaux domestiques sont issus de juvéniles dont les parents (souvent la mère) ont étés abattus en situation de chasse. Certaines armes permettent cependant de faire des captures, à savoir les fléchettes paralysantes, flèches plombées, lance-pierres, bolas et quelques autres.

    RépondreSupprimer
  39. bonjour
    j'ai donc tester le GC 54 DA de chez SAPL sur du métal tendre (tambour machine a laver) : je ne m'en separerai pas! a 5 m ca fait des impacts "sympas". j'ai fais cela en compagnie de mon père (75 ans, chasseur , genre jean gabin dans la horse, ne se genant pas pour dire ce qu'il pense ) son commentaire : " *utain! c'est en vente libre ton truc!! fais pas de connerie avec gamin!" (j'ai 38 ans....)
    je pense pour ma part qu'il ne faudrait pas que je panache les munitions dans un fusil de chasse sous peine d'erreur en etant sous stress. le fait d'avoir une arme dédié au gomme cogne permet cela et laisse le léthal pleinement opérationnel. il me reste donc apres le stage croix rouge a voir comment m'inscrire au ball trap qui est , je pense , la discipline sportive de tir se rapprochant le plus du tir sous stress (laps de temps court pour faire feu et cible en mouvement)
    la preparation de la maison mise en avant par DAVID LOPES m'a l'air interressante , d'autres idées?
    a+

    RépondreSupprimer
  40. Bjr,
    Lors d'interventions, j'ai usé le gom-cogne et j'en suis satisfait pleinement car:
    -je n'ai pas subi d'atteinte
    -je suis hors d'atteinte de sanction judiciaire.
    Comme le disait Golda Méir, « je préfère recevoir une condamnation que des condoléances. »
    Avec le gom-cogne, je n'ai eu ni l'un ni l'autre.
    @+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,

      "lors d'interventions"...donc dans un cadre professionnel ?

      Supprimer