jeudi 17 janvier 2013

3 armes a feu pour la BAD - partie 3










28 commentaires:

  1. Avantage du revolvers dans une logique de riposte c'est sa simplicité dans la résolution de l'incident de tir.... Inconvénient : le nombre de cartouche en magasin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact.

      L'autre avantage du revolver, en tout cas en 357mag, c'est qu'il acceptera 2 types de munition: 357mag + 38SPL.

      Dans une situation de penurie, ça peut faire la différence.
      Donc comme d'habitude, encore et toujours des compromis...
      :)

      Supprimer
  2. Les incidents de tir arrivent heureusement assez rarement, et un "tap rack" suffit à résoudre 95% des incidents qu'on peut avoir sur une arme auto ou semi auto (que ce soit un revolver ou même un fusil d'assaut).
    Pour ma part je pencherais pour un glock 26, petit, fiable, précis, et les chargeurs des autres glock s'adaptent très bien sur celui ci(et pas inversement, essayez de mettre un chargeur de 26 sur un 17 ;-) )
    Le plus important avant tout ça est de s’entraîner, au tir c'est certain, mais avant ça il faut s'habituer à l'arme, apprendre à la manipuler en toute sécurité, et ne pas avoir peur de la porter quand celle-ci est opérationnelle. J'ai pas mal d'adresses pour des bons stands de tir dans la région parisienne si certains sont intéressés.
    Super articles VW et super blog.

    RépondreSupprimer
  3. Salut,

    simple action ou double action
    je crois que c'est l'un des points clé du choix.

    Réarmer rapidement en cas de coup dur n'est pas toujours à la portée
    des "petites" mains (les miennes par ex), d'où l'intérêt du double action.
    Et tous les semi-auto ne sont pas double action malgré ce que l'on pourrait croire.

    Cela dit, un single shot ça fait le travail aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La quasi-totalité des revolvers modernes (armes de compétition exceptées) fonctionnent en simple ET double action.

      Donc :
      -Tir "au jugé", besoin de vitesse : on dégaine et on presse la queue de détente (double action)
      -Tir "précis" : On arme le chien pour avoir une détente plus souple et ainsi réduire les risques de "coup de doigt" nuisant à la précision.

      Sachant qu'en double action (chien abattu) la course de la détente est nettement plus longue et plus dure (mais certains revolvers sont réputés pour avoir une double action "douce" comme le MR73).

      Cela s'applique aussi aux pistolets, que l'on peut souvent utiliser en simple ou double action (pour peu qu'il y ait une cartouche dans la chambre) sauf exception, comme les glocks qui n'ont pas de chien et qu'on pourrait assimiler à du "double action uniquement".

      Supprimer
    2. Je pensais au beretta 76, que l'on rencontre en stand pour tir sportif mais par pour de la vraie compétition optimisée.
      Pour moi, c'est typiquement ce que j'aurai pris dans le style du Rüger de Volwest: 22 lr donc simple et pas cher, suffisant pour des situation de défense, modèle éprouvé, en acier donc plus robuste que les polymères (troll inside ?). Mais voilà, c'est un simple action. Dommage pour un semi-auto. D'où ma remarque ...

      Mais j'abonde dans ton sens Pompom, c'est rare.

      Supprimer
    3. Le Rüger n'est pas dans cette vidéo, mais il me semble qu'il en utilise un dans sa vidéo au stand de tir.

      Supprimer
  4. veuillez lire "single action" pas "single shot"
    erreur de ma part

    RépondreSupprimer
  5. + 1 SAS Max... il faut connaitre son arme pour que le tir et la manipulation deviennent un réflexe. Même dans le noir ex.

    Merci VW

    RépondreSupprimer
  6. Salut Vol West! Que penses-tu des armes de poing en 22LR. Munitions en abondance mais la force d'arrêt et la précison sont-elles suffisante?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut l'ami,
      Je pense que c'est un excellent système pour apprendre le maniement d'une arme de poing, et pour pouvoir s'entrainer "bon marché".

      Maintenant pour la défense personnelle, c'est toujours mieux que le manche a balai, mais si nous sommes dans une optique de défendre notre vie, il me parait évident que ce calibre n'est pas le plus performant.

      Supprimer
    2. "Maintenant pour la défense personnelle, c'est toujours mieux que le manche a balai"

      LOL tu m'as tué là !

      Supprimer
    3. Merci pour ta réponse. Je suis du même avis....

      Supprimer
    4. J'ai vu sur youtube quelqu'un vanter les qualités du 22LR en arme de défense personnelle parce que le Mossad l'utilise, il faut faire attention sur ce point que ce n'est pas parce que des unités d'élite utilisent une arme ( ou même un outil en général ) que celle si est bonne pour nous et adaptée à l'utilisation que nous allons faire de cette arme. Nous ne faisons pas partie des services secrets et nous n'avons pas leur entrainement, si le Mossad utilise le .22 c'est parce qu'il est discret et que faire peu de bruit est pour eux quelque chose d'essentiel ( et soyons honnête l'utilité première de leur arme n'est pas la défense personnelle ).

      Encore et toujours il faut adapter son matériel à l'utilisation qu'on veut en faire et arrêter de vouloir se prendre pour des professionnels. Celui qui veut se défendre au pistolet 22 plutôt qu'a un calibre plus adapté pour jouer à l'agent du Mossad à intérêt à être aussi bon tireur qu'un agent secret et savoir tireur dans une partie du corps qui mettra hors d'état de nuire l'agresseur immédiatement parce que si ce dernier est armé cela peut s'avérer très dangereux de se défendre avec un calibre à la force extrêmement faible.


      La défense personnelle n'est pas un jeu ou un film, adaptez vos système à vos capacités et vos utilisations qui diffèrent beaucoup d'une personne à l'autre.

      Supprimer
    5. Le 22 peut elle etre une arme de defense pour des personnes "debutantes ou diminiés avec des munitions type pointe creuse ou stinger voir shotshell?

      Supprimer
  7. Bonsoir,
    L'arme de poing est avant tout l'arme que l'on a toujours sur soi. Moins polyvalente qu'une arme longue, mais sa petite taille doit nous forcer à la porter en permanence. Ce sont les habitudes qui tuent. Les coups durs ne previennent pas. Il n'y a pas de règle dans le combat hormis une seule être toujours prêt et mesure de...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Porter une arme a feu sur soi en permanence peut aussi devenir un facteur d'insecurite ... En tout cas en france je ne vois pas ce que ca apporte vu la legislation et les mentalites ... Apres il y a des professionnels portant une arme dans le cadre de leur fonction mais c'est autre chose

      Supprimer
  8. Encore une fois, ce vidéo s'adresse à des gens qui habitent des pays où les lois permettent d'acquérir ce type d'armes. Donc... Quels pays francophones?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. France et Suisse suffisent ou dois-je en lister d'autres ?

      Supprimer
    2. C'est les fausses idées reçues que je lis souvent. En France les gens peuvent acceder à presque toutes les armes à feu, moyennant quelques contraintes administratives.
      Je suis français, et j'ai 2 armes sont poings. Un Glock 17 et un Ruger GP100. Parmis beaucoup de carabine semi auto et autres fusils de chasse...

      Supprimer
  9. Pour un tir de precision avec un revolver,n'avons nous pas besoin de relever le chien dans sa position de pèrcution ,comme avec un simple action pour tirer avec soin ?
    La position intèrmediaire etant celle qui pèrmet de faire tourner librement le barillet ?

    RépondreSupprimer
  10. En France c'est compliqué pour avoir le droit à une arme de catégorie 1 ou 4. Il faut faire du tir assidûment avec une arme longue en 22lr pendant 1 ans et après faire une demande a la préfecture pour acquérir l’acquisition d'une arme de poing.

    Vivement la vidéo sur les lampes tactique et laser pour savoir ce que tu penses car moi je trouve ça plutôt utile en urbain.

    Merci pour tes vidéos Volwest.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas si compliqué que ça. C'est surtout long.
      Et ça dépends aussi des clubs et de la prefecture où on se trouve.
      Dans certains clubs, on peut demander une autorisation dès le minimum légale atteint, soit 6 mois d'inscription dans le club.
      Et dans certaines prefectures, le mienne par exemple, on reçoit l'autorisation d'acheter l'arme en 1 mois, 1,5 mois. Ca peut donc aller assez vite quand même.
      Quoi qu'il en soit, le plus long c'est quand on vient juste de commencer le tir. Une fois qu'on est un pratiquant régulier, la seule attente et contrainte, c'est la partie administrative, qui je l'avoue, dans certains départements est vraiment abusive...
      Mais il n'y a rien de compliqué en soit, et plus nous serons nombreux à pratiquer le tir et à posséder des armes soumises à autorisation, plus il sera difficile pour l'administration de restreindre ce droit, et plus nous pourrons espérer des assouplissements.

      Supprimer
    2. J'ajoute que les contraintes sont les mêmes pour tous:
      - Licence de tir validée par un médecin,
      - carnet de tir avec 3 séances validées espacées de 2 mois, par an
      - dossier complet de demande d'autorisation (photocop Carte d'ID, licence signée par médecin, carnet, avis du président du club, acte de naissance, CERFA demande d'auto rempli, justificatif de détention d'un coffre fort, justificatif de domicile)

      C'est "tout". Réunir les pièces n'est pas si chiant que ça en a l'air.
      En pratique, j'ai pu acheter une carabine en .22 au bout de 2 mois (le temps qu'il m'a fallu pour recevoir ma licence).
      Au bout de 6 mois, j'ai déposé ma demande d'autorisation.
      J'attends l'auto depuis 1 mois, 22 jours 23h et 4 min... ^^
      Donc grosso modo, 8-9 mois avant d'acheter une arme soumise à autorisation.
      Les facteurs pouvant rallonger ce temps sont : vitesse du président du club, vitesse de la FFT pour faire la licence et l'envoyer , vitesse du fonctionnaire de police pour transmettre le dossier à la préfecture et vitesse de la préfecture pour traiter le dossier.

      Maintenant, je pense que ce temps d'attente avant le précieux sésame, est nécessaire et est censé permettre l'assiduité à un club, à être formé au maniement des armes, aux règles de sécurité etc... et que vouloir aller trop vite et détenir une arme "tout de suite" est une erreur.
      Cela permet aussi de discuter avec les "anciens", plus expérimentés, et d'orienter ses choix d'armes, d'en connaitre plus. En ce qui me concerne, j'y vois aussi l'aspect lien avec les autres générations: cela m'a permis d'écouter les histoires des guerres vécues par les "papys", qui sont contents de raconter leur expérience, de transmettre la mémoire.

      Supprimer
  11. Un petit détail déjà dans la précédente vidéo: "versatile" c'est de l'anglais, en français on dit "polyvalent".
    Versatile en français c'est quelqu'un qui change facilement d'avis donc rien à voir.

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  13. Dans la même tranche de prix que le glock en 9mm parabellum, il y a l'excellent S&W MP9 :
    http://www.armurerie-auxerre.com/catalog/pistolet-sw-mp9-1000-munitions-arme-de-1ere-categorie-p-168.html

    RépondreSupprimer