dimanche 25 novembre 2012

S'approprier l'utile




Si pour nos ancêtres l'outil était souvent de fabrication artisanale et d'une nature fondamentalement réparable et donc durable, aujourd'hui, la plupart de nos outils ont été aspirés par le concept du jetable et du "pas chère qui fait tout très mal". 



Non pas qu'il soit ici question de "bien" ou de "mal", car le jetable peut être extrêmement pertinent au sein de nos systèmes et de nos préparations: gants en Nitrile pour le soin, sacs poubelles pour l'hygiène, filtres a eau pour l'hydratation etc…mais cette relation "éphémère" a l'outil nous confronte a la perte plus ou moins regrettable d'une multitude de gestes et de disciplines.

Détruire et reconstruire, réparer et adapter, transformer et personnaliser…sont des gestes intimement liés a la compréhension de nos besoins, et a l'impact énergétique que peut avoir un outil dans des conditions d'utilisation plus ou moins bien appréciées par certains fabricants.

Pluies torrentielles au Portugal


Pas exemple, la plupart des firesteel sur le marché sont dotés d'un petit manche en plastique prônant la légèreté et la gain de place…mais cet outil, conçu a la base pour la fabrication d'un feu dans des conditions difficiles, comme par exemple un combustible humide, ne prend pas totalement en compte dans son design les problèmes associés a la perte de notre motricité fine.


Certains firesteel sont eux dotés de manches plus long et plus adaptés a l'utilisation de l'outil dans des situations dégradées, mais ces outils peuvent être deux fois plus chères.



Le fait est que bon nombre d'outils, soient disant adaptés a la survie, l'urgence et la résilience, ne proviennent que d'une étude partielle des problématiques pouvant être rencontrées sur le terrain ou durant des applications largement moins idéales que celles proposées par les tests effectués sur l'outil.

Ce décalage entre la nature même de l'outil, et les réalités de notre environnement, parfois brutales, devrait nous amener a comprendre qu'un outil, quel qu'il soit et quel que soit sa marque, peut certes avoir un potentiel d'action important, mais aussi une constitution totalement théorique et inadaptée a nos besoins.
C'est d'ailleurs pour cette raison que l'univers de "l'outil de survie" (durable, robuste, utilitaire, polyvalent etc.), découle souvent, qu'on le veuille ou non, sur les mêmes marques, matières, natures et objets ayants fait l'unanimité des utilisateurs dans le temps…

La marmite en fonte


Un outil fabriqué ou personnalisé est un outil compris…et il est des lors question de s'approprier l'utile pour le synchroniser a nos besoins personnels.

Fabriquer, transformer, adapter, personnaliser…sont aussi des démarches d'indépendance pouvant contribuer a la gestion intelligente de notre économie familiale et locale (économies, achats de matériel durable etc.), a l'accroissement de nos savoirs faire et de nos connaissances manuelles (utilisation d'outils spécialisés, connaissances manuelles etc.), et surtout a la construction d'une approche holistique de notre univers personnel, tant sur la sphère psychologique que physique, et reflétant une intention de durabilité, de résilience et d'autonomie.

Bref…utilisons nos mains, elles aussi ont une mémoire !













29 commentaires:

  1. salut Vol, génial le firesteel maison es ce que de la colle glue peut faire l affaire? merci stay safe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut l'ami,

      Tu veux dire la colle forte qui fait tout en 2 secondes ?
      Oui sans doute !
      :)

      Supprimer
  2. A mon avis, la colle ou mastique epoxie, est plus interessant car ça comble les èspaces entre les deux parties,je crois .
    Felicitations VW pour cette manimilation initiatique .
    Pour les manches ,ne peut 'on pas ajouter une virole pour plus de solidité et de rafinement ?
    En tout cas, ce n'est pas facile a faire bien .

    RépondreSupprimer
  3. La Dewalt est terrible , j'ai la même quasi toujours branchée ^^

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    En france on a pas le jb weld mais la meilleur colle bicomposant ici c'est l'araldite. Tu parle de tige de magnesium, c'est abusif, il s'agit de ferocerium. on te vois galerer avec le centrage de ta perceuse, tu aurais du prendre un petit foret four faire un trou bien au centre et utiliser le premier trou pour gider le second foret au diametre final.

    RépondreSupprimer
  5. merci du partage,le bricolage et l occupation du garage est de saison!
    pour l article,on est d' accord ;)
    cordialement seb

    RépondreSupprimer
  6. Chouette vidéo comme d'ab' !
    Il existe sur ebay monde des barres de ferocerium seul de belle longueur pour un prix dérisoire , dommage de casser celle déjà complète .
    Une visite complète de ton atelier et serait chouette aussi .(1 minute de vidéo pas plus)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dommage de cassé un outil déjà fini ( oui et non )
      ca prouve qu'a partir d'un outil meme bas de gamme ( manche trop petit, en plastique, ficelle pas adapter ) peut devenir avec une petite modif un outils aussi valable qu'un moyen voir haut de gamme. On nous force a voir dans le haut de gamme , mais franchement, pour que ca reste efficace il faut parfois juste d'un peu de connaissance et/ou d'immagination pour obtenir un outil performant et adapter. :)
      c'est le meme principe pour l'éolienne, on ce butte vite du au cout mais au final, on peut en fabriquer une tres performante avec presque rien ;)

      Supprimer
    2. Salut Steve...
      L'atelier complet en 1 minute ?
      Ca va être difficile !
      :)

      Supprimer
    3. Juste un p'tit 360° commenter :) histoire de le voir dans sa totalité .
      j'ai pas retrouvé mon lien ebay avec les sticks de ferrocerium seul , c'était des 9cm par 8mm , vendu par 3 pour 5e livré ...

      Supprimer
  7. Salut, j'aime bien quand ça bricole. Ok pour le conseil de pré-trou et l'araldite (lente ou rapide) qu'on trouve facilement dans les magazins de bricolage. D'ailleurs selon qu'on fait le mélange des 2 composants à 10° ou à 25° la patte sera plus ou moins liquide (faudra s'en rapeler selon ce qu'on veut faire : remplir un trou avec de la colle ou plutot faire un collage compliqué en l'air) j'arrète là c'est trop long. bye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plupart des forets modernes viennent avec une pointe pour le centrage...plus besoin de pré-trou !
      :)

      Supprimer
  8. Merci pour l'astuce. Adaptez pour mieux adopter l'objet. Leçon à retenir. On en redemande encore

    RépondreSupprimer
  9. Salut Volwest !

    sympa comme vidéo ! j'admire cette capacité que tu as à rendre la moindre séquence pédagogique ! notamment en nous montrant par deux fois, l'impact de l'électricité sur le bricolage et par conséquent sur nos vie ! chapeau :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)

      Et oui...le jour ou le réseau électrique tombe, ça va faire mal !

      Supprimer
    2. Il y a des zones dans le monde où le réseau électrique n'est pas fiable du tout. Les gens s'adaptent.
      Il est possible d'acheter ce genre de matériel :
      http://www.energy-online.fr/product/chargeur-convertisseur-phoenix-multiplus-victron-energy--44.html

      Le multiplus gère les différentes sources d'énergie (Solaire, éolien, batteries ou réseau) et fourni un courant propre en sortie comme un onduleur de PC (en plus gros).
      Il y a même un produit plus élaboré, le quattro, capable de gérer deux sources de courant alternatif, réseau et groupe électrogène. S'il n'y a plus de réseau, que les batteries sont déchargées et qu'il fait nuit, l'appareil démarre automatiquement le groupe électrogène et l'éteint ensuite quand une autre source peut prendre le relai. Ça ne fait pas le café mais ça a l'air d'être du bon matos.

      Supprimer
  10. Wow, un root tactical firesteel !!! ;)
    Je sais pas qui a bien pu te donner l'idée du firesteel et de la motricité fine mais c'est sûrement pas la moitié d'un c** :D
    Sympa la vidéo.
    Merci pour le partage.
    A+

    RépondreSupprimer
  11. Merci Volwest
    Pour "parler" de Portugal

    «Pluies torrentielles au Portugal»
    Je pense que l'image c'est Ile de Madeira

    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est Madeira...
      Une pensée pour chez vous...

      Stay safe l'ami !

      Supprimer
  12. Je vais tenter de faire le mien, en bois maya! merci pour l idee

    RépondreSupprimer
  13. Article très sympathique tant dans son contenu que dans sa présentation , à l'image de l'ensemble du contenu de ce blog que j'ai découvert ce soir.

    Cette juste symbiose entre sens pratique , philosophie, humanisme et réalisme
    font sans aucun doute de ce blog une des meilleures surprises que j'ai eu sur le net depuis bien longtemps pour cela merci ;)

    Bonne continuation .

    RépondreSupprimer
  14. Faire un manche de fire still sans colle je vous propose d'utiliser un petit tronçon de sureaux .Pour quoi ? car il est déjà près troué donc pas besoin de perceuse, en suite un gros cailloux permettra d’emboîter en force la barre de fire still ça bougera plus . Je vous invite à tester.

    RépondreSupprimer
  15. Dans la même ligné, d'utiliser nos mains et les objets qui nous entour, je fais des petits bruleurs à l'alcool (comme on en voie des tonnes sur YouTube) pour tous mes amis que ça intéresse.
    Je mets un lien ici, mais enlève-le si ça te dérange, VolWest, je comprendrai.
    Un petit vidéo de débutant, rien à voir avec VW.
    http://www.youtube.com/watch?v=3zfV582IP2Y&list=UUjcsqJPtD-mNIkOy6yWspqA&index=1&feature=plcp
    Ciao.

    RépondreSupprimer