lundi 15 octobre 2012

Par ou commencer ? Le kit d'urgence




Dans une situation d'urgence, nous devrions tous être capable d'être autonome pendant quelques jours.
Coupure d'eau, de gaz, d'électricité, de communications…mais aussi pénuries de ressources vitales et effondrement total ou partiel des systèmes de santé, doivent être des situations envisagées et anticipées par la mise en place d'un plan et d'un kit d'urgence individuel, familiale et clanique.

Si la plupart des situations d'urgences sont résolues rapidement, vous pourriez, vous et votre famille, devoir être responsable de votre propre bien être, et donc autonome pendant plus de 72 heures.
Quand bien même la machine étatique aurait toute la bonne volonté du monde, elle pourrait faire face a des situations ne lui permettant pas, logistiquement parlant, de venir en aide a tout le monde en même temps.

Le kit d'urgence ci-dessous représente une fondation conceptuelle ne pouvant pas prétendre être une solution "miracle" ou englobante…car chaque kit doit refléter nos besoins personnels et l'étude de notre environnement.


Le kit d'urgence: 10 essentiels:

1- 10 jours d'autonomie en eau.

Dans une situation d'urgence, votre réseau hydrique pourrait être interrompu ou contaminé.

Anticipez une réserve de 4L par jour et par personne, dans des containers de différentes tailles pour maximiser votre niveau d'adaptation a la situation d'urgence (évacuation vs. confinement).

En plus d'une réserve d'eau potable, un système pouvant réduire votre consommation quotidienne est impératif. Les assiettes en cartons et les cuillères en plastique vont vous éviter de gaspiller l'eau pour faire la vaisselle par exemple. 

Vous pouvez aussi rajouter ici une méthode d'assainissement chimique comme par exemple des pastilles Micropure forte (une pastille pour 1L d'eau), et une méthode d'assainissement mécanique comme le filtre a pompe MSR miniwork EX.


2- 10 jours d'autonomie en nourriture.


Dans une situation d'urgence, les flux de distributions pourraient être compromis, et votre supermarché locale en situation de pénurie. Vous pourriez aussi ne plus avoir la possibilité de vous réapprovisionner (routes infranchissables, inondations etc…).

Stockez ici des aliments que vous consommez régulièrement. 

Dans un environnement dégradé, pouvoir préserver vos routines alimentaires est important…surtout pour les enfants.
Cette stabilité nutritionnelle va directement et positivement influencer l'univers psychologique de votre famille.

Devoir manger des aliments inconnus et plus ou moins douteux durant une situation d'urgence renforce systématiquement la sensation d'instabilité et de précarité.

Les boites de conserve (soupe, légumes, fruits, terrines, poisson etc…), le riz, les pâtes, les lentilles, le couscous, les haricots, le chocolat, le miel, le beurre de cacahuète et les barres énergétiques sont des solutions parfaitement adaptées a la mise en place d'un kit d'urgence, et puisque ces aliments sont régulièrement consommés "quand tout va bien", ils se prêtent facilement a la rotation des stockes.

N'oubliez pas l'ouvre boite, et pensez aussi a vos animaux domestiques !


3- Une trousse de premiers soins.


Personnalisez au maximum ce module, pour minimiser les risques de devoir aller a l'hôpital. Durant une situation d'urgence, votre hôpital pourrait être inopérant, détruit ou totalement débordé…en plus d'être inaccessible.

Si vous avez des besoins particuliers (diabète, maladie graves etc…), il est important de stocker les médicaments associés avec vos besoins.


4- Une radio a dynamo.


Durant une situation d'urgence, rester informé, en temps réel, est primordial pour pouvoir adapter vos stratégies de survie a la situation ambiante.
Prendre une décision d'évacuation ou de confinement sans informations, mêmes relatives, pourrait être source d'erreurs et d'ennuis.


5- Sacs poubelles.

Durant une situation d'urgence, les sacs poubelle sont d'une polyvalence et d'une utilité importante: faire caca, isoler, calfeutrer, jeter, manipuler etc…

Prévoyez des quantités importantes, et de tailles différentes.
Vous pouvez aussi incorporer ici des matériaux isolant plus conséquents comme les Tarps par exemple.


6- Une lampe torche.


Pouvoir s'éclairer durant une situation d'urgence ou l'électricité ne fonctionne plus peut être perçu comme un luxe, mais cet outil peut aussi être vital, comme par exemple dans une situation ou vous devez signaler votre présence aux équipes de secours, ou une situation ou vous devez administrer des soins dans le noir.

Vous pouvez aussi, en plus d'une lampe torche, adopter une lampe frontale et prévoir des bougies pour un éclairage plus "durable", et pouvant maintenir l'équilibre psychologique de votre famille.


7- Une gamelle de plus de 2L.

Préparer la nourriture, traiter l'eau par ébullition et dans des quantités adaptées a vos besoins…la gamelle est quoi qu'il arrive un outil essentiel au maintient de la vie.

Une gamelle dévouée a votre kit d'urgence est un incontournable de la préparation.


8- Energie.


Pouvoir faire bouillir de l'eau, réchauffer vos aliments ou vous éclairer demande de l'énergie. 

Prévoyez des piles de rechange pour vos systèmes a pile (lampes, radios, GPS etc…), mais aussi un réchaud de camping a gaz et du combustible pour 10 jours.

Le réchaud a gaz va vous permettre de faire bouillir l'eau et préparer votre nourriture sans avoir a dépenser de l'énergie inutilement (couper du bois par exemple), et ceci que vous soyez dans une situation d'évacuation ou de confinement.


9- Hygiène.

Sans eau courante, il peut être difficile de maintenir une hygiène raisonnable. Serviettes pour bébés, gants en latex et gel désinfectant sont autant de solutions pouvant économiser vos réserves d'eau potable.

Pensez aussi aux produits d'hygiène féminine !


10- Outils.

Dans une situation d'urgence, un minimum d'outillage peut faire la différence: gants de travail et de protection, couteau, hache, scie pliante, ouvre boite, pince, duct tape, pied de biche, Cerflex, corde, masque a poussière etc…

Ce module ne devrait pas pour autant amputer les modules vitaux comme l'eau, la nourriture, l'information et les soins.
Faites une évaluation sincère des risques et de vos besoins, et adaptez ce module a votre environnement.











34 commentaires:

  1. salut volwest!
    article sympathique pour ne pas s égarer dans la course au matériel inutil quand on n a pas les bases.
    pour ceux qui prennent le train en route, c est également une bonne introduction

    RépondreSupprimer
  2. Salut Volwest très bon article comme d'habitude... Pour rebondir concernant la radio c'est certe un indispensable mais toutes les infos seront à prendre avec un esprit critique. Les gouvernements ont tendance à minimiser certains événements tchernobyl ( le nuage radioactif n'as pas passé la frontière française d'après les média de l'époque) ou plus récemment Fukushima ou les média minimiser l'événement et la pollution qui en découlé... En France le danger d'une centrale nucléaire est un risque majeur surtout avec nos installations vieillissantes mais paradoxalement on ne nous donne pas les moyens de nous protéger face à ce danger. Les pastilles d'iode ne sont pas en vente en France et si on devait en avoir besoin le gouvernement ce charge de la distribution... Personnellement je doute que cela ce fasse dans de bonne condition en cas d'urgence et je doute même que ce soit fait car ce serait avouer la gravité de la situation. Dans mon kit j'ai rajouté 4 paquets de pastilles d'iodure de potassium acheté sur internet et en provenance du principal fabriquant américain ( cela s'appelle iosat et je l'ai commandé directement sur le site du fabricant "Anbex inc.", 50€ les 4 tablettes de 14 pastilles frais de port compris, pour ceux que sa intéresse.) J'ai d'ailleurs lu que lorsqu'il y a eu Fukushima ils sont tombé en rupture de stock face à la forte demande qui en a découlé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mad: je suis content de voir ton post car moi aussi je cherche des pastilles diode mais bien sur les pharmaciens ne les vendes pas sauf sur ordonances et encore,la possibilite dans avoir est de connaitre une personne pret d'une centrale chez moi c'est Golfech,et cette personne pourrait peut etre avoir des pastilles d iode,mais en quel cas effectivemnt c'est bien l'armee qui distribue les medocs.
      D'apres une etude il faudrait 3h a 4h pour que le nuage de Golfech vienne sur Toulouse,donc le temps de donner l'alerte et que l'armee distribue les pastilles aux habitants,je pense qu'il sera trop tard et le mal serat fait,en clair vaut mieux avoir avec soit ce genre de medicaments et ne pas devoir s'en servir que de rien avoir le jour ou cela pete a la question, il faut faire gafe avec ce genre de medicament. bien sur que oui,comme avec du Doliprane c'est pareil, ensuite effectivement il y a le risque d'alergies mais le risque 0 n'existe pas surtout pdt ce genre d'evenement..et puis foutu pour foutu.
      Pour info,les 4 tablettes +frais de port=60€
      Barooder

      Supprimer
    2. Les pastilles d'iodes sont une solution précaire, uniquement pour la thyroide... alors que la radioactivité est encore plus nuisible à la moelle épinière, au cerveau, aux organes génitaux etc.

      Elle doivent être ingérées 4 à 6 heures avant exposition.

      Autrement dit, il est inutile d'ingérer des pastilles d'iode lorsque vous mesurez déjà de la radioactivité !

      Les pastilles d'iodes sont utiles si vous voyez le nuage arriver sur vous, 4 à 6 heures à l'avance.

      Cela diminue grandement les cas de leur possible usage !

      D'autant plus que les autorités en cas d'accident nucléaire, vous préviennent au mieux 3 jours après l'accident...

      Autrement dit, les autorités se foutent de la gueule du monde lorsqu'elles distribuent des pastilles à ceux qui vivent à côté des centrales nucléaires...

      Autrement dit, les pastilles d'iode sont un mythe gouvernemental destinées à minimiser le danger nucléaire pour faire croire qu'on peut s'en protéger, comme on se protège des rayons du soleil avec de la crème solaire...

      Contre la radioactivité, il n'y aucun moyen de protection, même un bunker à 40 mètres sous terre avec un filtre à air ne filtrera pas grand chose...

      Au lieu d'investir dans des pastilles d'iode, je préfère faire un don à une association de quartier pour faire fermer les centrales nucléaires par militantisme, c'est plus efficace, que des pastilles d'iode.

      Supprimer
    3. Il y a eu un post ineteressant sur l'iode .
      Savoir qu'il reagit violament avec le mercur .Donc prudence.
      Il faut savoir que la betadine en friction sur une surface assez reduite donne de l'iode en quantité suffisante.
      Le poisson de mer a de l'iode aussi, donc manger du poisson regulièrement aporte de l'iode .
      Il y a aussi la teinture d'iode que l'on peut frictioner aussi .
      Bon, je crois qu'il ne faut pas faire une fixation sur l'iode, car il y a tous les autres radioelements qui nuistent au corps en se mettant a la place par exemple du calcium ou d'autres trucs que j'ai oublié car,je ne suis qu'un lècteur de Science et vie .
      Donc si une centrale saute,je crois que le mieux est d'aller bien plus loin ?

      Supprimer
    4. en cas de soucis nucléaire une petite liste d'achat qui a l'air sympa


      2 masques à gaz

      Quinzaine 16
      12 rouleaux de ruban adhésif (tape)
      Des comprimés de iodure de potassium en quantité

      Quinzaine 17
      1 carabine .22LR (NDT : pour la chasse, conformément à la charte Olduvai)
      1 boîte de 500 cartouches en .22LR

      Quinzaine 18
      80 litres d’eau
      4 couvertures thermiques
      1 douche portable
      Du film plastique en quantité (NDT : au rayon peinture de tout magasin de bricolage)

      Quinzaine 19
      2 masques à gaz pour vos enfants, sinon payez-vous un resto

      Quinzaine 20
      1 compteur Geiger

      Quinzaine 21
      1 kit de premiers soins pour traiter les brûlures

      Quinzaine 22
      1 tenue NBC pour chaque personne

      Quinzaine 23
      1 boîte de gants en latex
      1 conteneur en plastique de 50 ou 60 litres
      1 bouteille de désinfectant
      1 brosse dure
      80 litres d’eau

      Quinzaine 24
      1 lanterne électrique
      1 lot de piles de rechange pour la lanterne
      Du savon liquide en quantité

      A quoi sert tout cela ? Supposons qu’une explosion survienne : votre famille dispose de tenues de protection, de masques à gaz et de gants pour se protéger. Assurez-vous de prendre le iodure de potassium immédiatement, dès que l’alarme est donnée, juste au cas où une bombe sale serait employée. Commencez à isoler votre domicile en utilisant le film plastique et le ruban adhésif, pendant que l’un d’entre vous procède à des mesures avec le compteur Geiger. Au moindre signe de radiation, enfilez vos équipements de protection. Installez la douche portable dans la salle de bain. La salle de bain est désormais votre salle de décontamination. Le conteneur étanche, les 160 litres d’eau et la brosse dure sont mis en réserve là. L’eau et la brosse servent à décontaminer les tenues de protection, qui sont ensuite stockées dans le conteneur. Utilisez l’eau et le savon pour vous laver et décontaminer la peau. Mettez tous dans le conteneur une fois la décontamination terminée.

      Des brûlures sont possibles, d’où le kit médical dédié. La maison étant désormais étanche, évitez les feux susceptibles de consommer tout l’oxygène. Utilisez la lanterne si le courant est coupé. Recherchez des informations à la radio.

      Entraînez chaque personne du foyer à mettre son masque à gaz et à déceler des fuites. Suivez une formation aux premiers soins. Etanchéifiez votre maison et passez un week-end en conditions NBC.

      Ce plan n’est pas parfait, mais vous aurez de meilleures chances que vos voisins de survivre à un possible incident.

      j'ai trouvé ça sur un site qu'est ce que vous en pencez?

      Supprimer
    5. désolé j'ai fait un copier collé sur le site donc ne faites pas attention a la 22lr,etc...!! :)

      Supprimer
  3. Faut quand meme faire attention avec les pastilles d'iode , cela peut entrainer d'autre gros probleme si elle sont mal prise .

    Pour la radio , la Midland que tu présente est très bien mais je préfère de loin la La Crosse , car aussi performante et 2x plus petite , elle tient au tour du cou ou dans une poche , mais elle n'a pas la fonction talkie walkie .

    Enfin merci pour tout ces chouette reportage et vidéo que tu nous fait .
    Une vidéo complémentaire sur les lampe (solaire et dynamo) serait le bienvenue aussi , ainsi que sur les chargeur solaire d'accus . (gp solar par ex)
    a+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois pas trop le problème que peuvent engendrer ces pastilles, leurs seule rôle est de venir saturer la glande thyroïdienne et l'organisme éliminera cela par la suite. Sauf si tu es allérgiques il n'y pas tellement de danger. Pour éviter une mauvaise utilisation la notice est la comme pour tout médicament. En cas de catastrophe nucléaire sur le territoire je prefere en avoir que de me retrouver sans...

      Supprimer
    2. http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/pourquoi-on-ne-trouve-pas-de-comprimes-d-iode-en-france_973076.html
      apres je ne suis pas doc' , mais faut etre sur de son coup quand meme .

      Supprimer
    3. Il y a de nombreux médicaments qui peuvent avoir des effets néfastes s'ils sont mal pris. Je ne comprend pas cette façon de faire.
      Que le gouvernement ai des stocks bloqués : très bien. Mais que la vente soit bloquée, je trouve cela ridicule et infantilisant.

      Supprimer
    4. Oui, il faut faire attention, mais en cas d'urgence, la distribution ne pourra evidemment pas se faire dans un délai qui permette d'avoir une efficacite optimale du cachet.

      http://nuage-radioactif.com/?p=59

      Supprimer
    5. Pourquoi il ne faut pas prendre d’iode de manière préventive
      "Prendre des pastilles d’iode aujourd’hui est débile et même dangereux, parce que vous pouvez faire des allergies", explique fermement Henri Métivier, expert en radioprotection. Le rôle des comprimés d’iode stable, distribués en France aux riverains des centrales nucléaires, est d’empêcher des particules d’iode radioactive de se fixer sur la thyroïde. Ces particules nocives peuvent entraîner des cancers, comme cela a été le cas pour plus de 6.000 enfants après la catastrophe de Tchernobyl en 1986. "Il faut prendre la pastille entre deux à trois heures avant le passage du nuage. Là, c’est 100% efficace", précise Henri Métivier. L’effet de ces pastilles dure environ deux jours, après quoi il faut en ingérer à nouveau, si le nuage radioactif est toujours présent. Dans le cas d’un accident nucléaire, les personnes qui doivent ingérer de l’iode sont prévenues par la radio. A noter que les pastilles d’iode sont absolument inefficaces contre l’irradiation.

      Irradiation n’est pas contamination
      L’irradiation et la contamination radioactives sont deux choses différentes. La première est l’exposition à un rayonnement, la seconde implique l’ingestion de particules radioactives. "Pour bien comprendre, il faut reprendre une formule de Marie Curie, qui a été la première à dire qu’il y a trois façons de se protéger d’une irradiation. Il y a l’écran, en plomb ou en béton. Il y a le temps: rester le moins longtemps possible face à une source d’irradiation. Enfin, il y a la distance. Il est sûr qu’à un kilomètre de Fukushima, il n’y a plus rien en terme d'irradiation. Par contre, il peut y avoir contamination", explique Henri Métivier. C’est pour éviter cette contamination que les travailleurs à l'oeuvre à Fukushima portent des combinaisons étanches et des respirateurs. Tous les personnels intervenant à proximité de la centrale en portent d’ailleurs. En revanche, ils ne sont pas protégés contre l’irradiation.

      Ce qui fait qu’on meurt d’une irradiation
      Être exposé à une source de rayonnements n’est pas nécessairement mortel. Tout dépend du temps et de la distance. Les mesures utilisées sont le sievert (Sv) ou, pour les fortes doses, le gray (Gy), explique Henri Métivier. "A partir de 1 Gy, vous avez des troubles de la formule sanguine. Mais on vous surveille et au bout de quelque temps, vous récupérez. A partir de 2 Gy, ça devient quand même un peu plus gênant. Mais on n’a pas besoin d’aller dans un hôpital spécialisé, les hôpitaux courants peuvent s’en charger. Le risque c’est un manque de globules blanc, des infections", précise le chercheur. Au-delà de 2 Gy, il est nécessaire d’être traité par un hôpital spécialisé, comme l’hôpital Percy de Clamart, dans les Hauts-de-Seine. "Entre 3,5 et 4 Gy, vous avez une grosse chute des globules blancs. Vous n’avez plus du tout de défenses. Votre pronostic vital est engagé. Sans traitement, vous avez 50% de chances de mourir dans les semaines qui suivent", poursuit Henri Métivier. Entre 8 et 12 Gy, les cellules sanguines sont totalement détruites et l’intestin est touché. "Là, il faut croire en Dieu, parce que la médecine ne peut pas grand chose", constate-t-il. Enfin, à 20 Gy, "le système nerveux central disjoncte" et la victime meurt instantanément. "On a eu un syndrome à plus de 10 Gy il y a quelques années au Japon, à Tokaïmura, après une erreur de manipulation sur un container d'uranium. La personne est morte rapidement", se rappelle le scientifique // JDD du 11/03/2011.

      Supprimer
  4. Je sais que c'est HS, mais cela devrait vous intéresser, Vol.
    $La Suisse, par prévision à un effondrement est en train de pratiquer des manoeuvres militaires pour pouvoir se défendre en cas de débordement, d'émeutes, de guerre civile, etc.
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=mA2_UaEnN3A

    Ils démontrent qu'ils sont réalistes.

    RépondreSupprimer
  5. Sacré débit Vol !! T'avais le petit logo de la batterie déchargée qui clignotait ou quoi ? ;)

    Article très intéressant, comme d'habitude.

    L'avantage d'un kit c'est qu'il est le fruit abouti d'un raisonnement : on réfléchi bien comme il faut sur un contenu. Une fois qu'il est dans la boite, il y reste. Difficile d'oublier quoi que ce soit. Alors que réfléchir bien comme il faut pour oublier la moitié des trucs quand l'heure est venu de tracer la route, c'est quand même dommage.

    Et bien sûr il faut être pragmatique. La fonte c'est idéal dans une vision autarcique, au domicile, avec une utilisation intensive sur plusieurs décennies.
    Mais si le kit a pour objectif d'être potentiellement emporté, il faut penser "efficace" et "transportable".

    Pas bête le coup des sacs en plastique (tu viens de répondre à une de mes interrogations là) ! On pourrait imaginer un sac de sciure pour les odorats les plus délicats, il paraît que c'est très efficace, ça pèse pas lourd et ça prend pas beaucoup de place.

    Merci.
    A+

    RépondreSupprimer
  6. bonjour
    je suis votre blog depuis un moment et je trouve que vous faite un bon travail.
    Cependant je vous fais une remarque simple mais utile a mes yeux
    Vous presentez une marmite en inox d'une dixaine de litre dans cette video... mais en cas de besoin vous croyez qu'il sera pratique de faire chauffer de l'eau dedans ou de la nourriture avec le rechaud msr !! vraiment pas pratique voir dangereux vu la taille de la marmite et celle du rechaud !!!
    stay safe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mon coté aucun problème !! Faut juste s'assurer d'avoir une surface adéquate et pas être trop bête !!!
      Tu as eu des problèmes avec le MSR et une marmite ?

      Supprimer
    2. les accidents ca arrive alors autant les éviter non ?
      Je ne critiquais pas je faisais une remarque c'est tout.
      mais si eventuellement il y avait une autre solution je crois que je serais preneur.
      merci

      Supprimer
    3. et oui j'ai eu un soucis avec le msr en bivouac lorsque l'eau s'est mise a bouillir la moyenne marmite a bougé et tout s'est renversé heureusement ne brulant personne. connais tu un systeme portatif plus stable ? merci

      Supprimer
  7. bonjour volwest
    je suis nouveau sur ton blog je viens de passer une semaine a lire et regarder tes videos .tu fais un excelent travail.merci de donner de ton temps.

    RépondreSupprimer
  8. il faut voir le réchaud comme ta gazinière il apporte la chaleur mais pour pouvoir y déposer une grande marmite il faut ajouter deux parpaings de chaque coté ou tout ce qui y ressemble sa protège ainsi ton réchaud et tu peux cuisiner dans de grosse marmite pour ta famille ,tes voisins etc et ainsi en profité pou faire une parti de carte.
    jeu de cartes qu on rajoutera au kit car l attente peu etre longue

    RépondreSupprimer
  9. Un second contenant plus petit (ex, une vieille casserole) peut-être intéressant pour faire chauffer plus rapidement des petites quantités.

    Par exemple faire chauffer 500ml d'eau le matin au réveil sera beaucoup plus rapide (donc économe en gaz) et simple. Ça permet aussi de faire chauffer le contenu d'une boite de conserve de manière plus saine en évitant le relargage du vernis qu'il y'a à l’intérieur de ce genre de cans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut azrael
      ce que tu donne sont des quantité individuel ?
      moi mon survivalisme et clanique je dirais même tribal car je sais que quoi que ce soi qui devrait arriver nous serrons plusieurs clans a nous retrouver.un exemple : nous avons fabriquer des petits rockets stoves car plusieurs clans avec enfants nous a obliger a penser différemment.le kit d urgence de volwest et surement étudier pour lui, celui de mon ami qui a 4 enfants et fait que de gros volumes . nous avons même fabriquer des toilettes seches sur remorque .nous avons proposer ce concept a la region au cas ou nous subirions encore de lourd dégâts par un cyclone mais la region na pas ete favorable.nos politiques ont préféré investir dans un projets de parc aquatique alors que nous sommes en pénuries d eau douce.c est quand on vois ça que l on se dit qu on a raison d être survivaliste .

      Supprimer
    2. J'ai bien compris l'utilisation en groupe de ce kit, mais il n’empêche que même avec femme et enfants un second contenant plus petit passant au feu vraiment simplifier la vie.

      Pas pour le coté "récipient individuel" de la casserole mais pour sa taille et le fait de pouvoir avoir 2 contenants en parallèle.

      Exemples : faire chauffer du café alors que la marmite est encore remplie de nourriture/restes du repas, faire chauffer la soupe de tout le monde pendant que les châtaignes blanchissent dans l'eau bouillante, faire chauffer le biberon du bébé pendant que la semoule gonfle, etc ...

      Supprimer
    3. Ce n'est pas ce que les gens de la cuisine appelent "un bain marie "qui sèrt a chauffer du lait sans le griller ? :-)

      Supprimer
    4. exact rajouter une petite casserole a ce kit c est un plus sans rajouter trop de poids
      bien vue Azrael

      Supprimer
    5. J'ai aussi rajouté une petite casserole tatonka qui contient un mini kit de survie pour les mêmes raisons citées plus haut et aussi au cas ou une personne, qui chasserai par exemple, devait s'éloigner du groupe ou encore si, pour une raison inconnue, nous étions séparés par un événement (mort, quarantaine,...).

      Supprimer
  10. Bonjour, je ne comprends pas l'intérêt du kit d'urgence face au kit de survie présenté en mars de cette année et qui me semble nettement plus performant. Pourriez-vous m'expliquer le positionnement de l'un et de l'autre car là je suis perdu.
    Merci

    RépondreSupprimer
  11. Salut vol,

    J'aimerais savoir le nom de la lampe de poche que tu présente dans cette vidéo, tu ne l'as pas dit de façon très audible ^^.

    Si tu as un lien je suis preneur.

    Merci à toi pour ton travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut
      Je reviens sur l'intérêt, pour nous, les habitants proches d.installations nucléaires, d'avoir du scotch à foison.
      Je m'explique. Je suis français et si je lis , ce qui est un minimum que peu de français fera déjà , les guides édités par les ministères et les préfectures http://www.risques.gouv.fr/risques-majeurs on nous explique qu'il faut se calfeutrer. Sur l'ensemble de la population française, un tout petit pourcentage connaît l'existence du réseau national d'alerte et un tout petit pourcentage sait qu'il faut entre autre, se calfeutrer. Mais à part quelques uns comme nous ( appelez nous comme vous voulez , les survivalistes , les prévoyants, les inquiets ou les attentifs) qui a pensé aux moyens pour se calfeutrer, la, a 2 heures du matin. Ben.. Pas grand monde. Et ce n'est pas le rouleau de scotch de bureau qui aidera. Au mieux si les victimes ont une pièce sans fenêtre , reste la porte et la VMc. Mais si comme moi vous habitez un grand appartement avec 3 baies vitrées et 3 grandes fenêtres et aucune pièce borgne et bien, calculez bien le nombre de rouleaux de scotchs. J'ai compté gros , 44 mètres à isoler chez moi. Au sixième étage, dans un lieu géographique ou j'ai au sud ouest à 30 km une centrale. Au sud est à 60km, une centrale. Et au grand sud est une autre a 140.
      Le pire la dedans c'est que aucun de mes voisins n'est prêt et que mon point de chute d'évacuation n°1 pour tous les incidents nécessitant la fuite ( sauf nucléaire ) est à 15 km de la centrale du sud ouest '.. Pas de bol.
      En gros , et réalisable par le plus grand nombre, prévoyons un sac nucléaire ( en partant du principe qu'on compte sur les pouvoirs publics pour l'information et qu'il faut attendre la fin d'alerte ) avec du scotch étanche et du film de polyane. Et tout le reste mais ça, vous le connaissez...la radio etc.
      Petit truc: réalisez un entraînement avec du scotch peu coûteux ( celui à peindre pour protéger , il se décolle facilement, se coupe à la main et n'abîme pas et n'est pas cher)
      Utilisez la sirène d'alarme http://www.pcs.lyon.fr/static/pcs/contenu/Sons/Signal_national_d_alerte.mp3
      Dans votre chaîne stéréo ou téléphone quand tout le monde dort.
      Même l.exercice fait froid dans le dos.

      Prenez soin de vous

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.