jeudi 19 juillet 2012

L'EDC de Loïc



Si certains peuvent comprendre l'EDC comme une panoplie de gadgets plus ou moins utiles, plus ou moins adaptés, il devient évident en découvrant l'EDC de Loïc que cette mise en place est avant tout une organisation personnelle, et non une soumission quelconque a la vaste campagne de consumérisme compulsif qui définirait notre époque.

L'univers de l'EDC est vaste. Que nous soyons sapeur pompier ou diabétique, mère de famille ou bagagiste a Orly, nos EDC reflètent des besoins particuliers, et les outils portés sont alors bien plus qu'une simple expression d'anticipation éparpillée au fond d'un sac, mais bien la fondation d'un système qui tend parfaitement a nos besoins quotidiens. 



Mon EDC est adapté à ma situation géographique et personnelle. J'habite à Seattle, dans une zone où il y a des tremblements de terre. De plus l'année dernière on m'a diagnostiqué une leucémie, j'ai été traité en recevant une greffe de moelle osseuse, et je suis convalescent et immunosupprimé.


Mon EDC à 3 buts:

- Fournir des options de self-défense, de façon très profil bas. Je suis dans un pays qui donne plus de liberté pour la protection personnelle qu'en France, mais je ne connais pas bien toutes les lois et la dernière chose que je souhaite est d'avoir un problème avec les autorités. De plus je souhaite pouvoir le porter à l'identique en France ou dans un autre pays, d'ou mes choix. Vu les évènements (5 morts par balles à 500m de chez moi), je pense au port d'arme, mais je considère que l'on ne peut porter que quand on est bien entrainé, ce qui n'est pas mon cas. J'y travaille. Je suis de toute façon convaincu que l'attention fait 90% du boulot. 

- Fournir des options en cas de catastrophe, que cela soit un accident de voiture ou un tremblement de terre. Le but est de me permettre de me donner le temps de regagner mon domicile. J'ai de toute façon trop de médicaments pour pouvoir avoir sur moi une provision pour plus qu'une journée.

- Subvenir à mes besoins de convalescent au jour le jour et aux risques de la vie quotidienne (pour moi, le soleil est un danger, par exemple).


Il se compose de deux parties: ce que j'ai toujours sur moi et ce qu'il y a dans mon "sac à main".
Dans les diverses poches j'ai en permanence:

- Un couteau suisse Rescue-Tool. Très bien conçu, je n'aime pas spécialement les serrations sur la pointe, mais il a l'avantage d'être tout sauf menaçant en jaune fluo. Je l'envisage plus comme un outil de percussion.
- Mes clés avec une LED et un sifflet.
  • - Mon portefeuille avec 20$ de cash, papiers et cartes plastifiées qui expliquent la procédure à suivre si j'ai un problème de santé (numéros à contacter, hôpital à contacter, le type de sang à me donner…).
  • - Mon iPhone (que je n'aime pas spécialement comme téléphone d'urgence, rapport à la durée de vie de la batterie). Les numéros d'urgence sont en raccourcis, et le contrôle vocal est configuré pour appeler facilement certains contacts.
  • -Une lampe de poche. C'est une copie de la Fenix LD10, mais bien moins chère (10$). Surement moins bien, mais à ce prix, je m'en fout si je la perd. Je ne suis pas super fan de son coté tactique, j'aimerais la même en rose sans les picots. Ça ferait presque aussi mal en impact tout en passant inaperçu.



Mon "sac à main" est un sac que j'emmène partout dès que je sors chez moi. Il est particulièrement conçu pour parer à tout oubli de ma part en ce qui concerne ma convalescence. En temps utile, pour des petits déplacements, je ne m'encombrerais pas autant, mais dans ma situation, je me sens plus libre si je sais que j'ai toujours le minimum sur moi. Le but est aussi de pouvoir me supporter 12h si pour une raison ou une autre, je ne peux pas rentrer chez moi. 
Le sac, tout d'abord, est un sac Alchemy Goods, fait en matériaux recyclés (chambres à air de vélo, etc). Il est un peu lourd, n'est pas donné, mais est écologique, garanti à vie (dans mon cas, ça ne les engage pas à grand chose, ahah!), ultra résistant et bien sur complètement imperméable. Et il a un look d'enfer, à mon avis. J'adore.

Dedans il y a toujours:

  • - Du gel désinfectant pour les mains, en double (parce que deux c'est un, etc, etc). Nécessaire pour quelqu'un d'immunosupprimé.
  • - De la crème solaire, naturelle (à base d'oxyde de zinc et d'oxyde de titane). Je n'ai pas le droit de sortir sans crème, rapport à la radiothérapie.
  • - De la crème qui repousse les insectes. Je vais beaucoup au parc, pas envie de me faire piquer.
  • - Une casquette en toile, peu encombrante, pour la même raison que la crème solaire.
  • - Un tour de cou en laine: j'ai facilement froid, même en été et c'est plus compact qu'une écharpe.
  • - Un bandana, avant c'était pour protéger mon crâne tout chauve, maintenant c'est juste que ça sert à plein de trucs.
  • - Une gourde de type platypus, pas complètement remplie pour rester relativement plate (pas sur la photo, elle est au lave vaisselle).
  • - Un sac réutilisable, ça peut servir à plein de trucs, et les sacs plastiques c'est vraiment une pollution dispensable. C'est surement ce dont je me sers de plus dans cet EDC.
  • - Un feutre. 
  • - Des kleenex.
  • - Mon kit de premier soin.
  • - Une compote ou barre proteinée.


Le kit de premier soin contient les éléments suivants:

  • - Des ziplocs et des élastiques.
  • - Des masques de chirurgien (que j'utilise régulièrement quand il y a trop de monde aux magasins, pour moi ce n'est pas en cas de, mais utile au quotidien).
  • - Des gants en vinyle.
  • - Des pads d'alcool.
  • - Une seringue avec du scotch médical enrobé autour.
  • - Des pansements (il me manque une grosse compresse).
  • - Un briquet.
  • - Un cyalume.
  • - Un firesteel.
  • - Un autre feutre.
  • - Du quickclot.
  • - Un pilulier avec des médicament, détailler ce qu'il y a dedans n'est pas forcément utile vu qu'il y a pas mal de médocs concernant le traitement de la leucémie, en plus des essentiels (aspirine, benadryl, truc contre la diarrhée et la constipation...). 



Loïc 





14 commentaires:

  1. Salut Loïc, j'ai parcouru un peu ton blog, je vois que ton quartier n'est pas tous les jours tranquille...
    Dans ce contexte j'aimerais avoir un CCW. Est-ce possible d'en avoir un quand on a un visa touriste ? (question candide pour un projet de voyage)

    La vie ne doit pas être facile tous les jours spécialement pour toi, je te souhaite bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'actualité me donne raison : Un tireur tue 14 personnes dans un cinéma aux Etats-Unis lors d'une première de Batman.
      Un citoyen responsable disposant d'un CCW aurait peut-être eu l'opportunité de réduire le bodycount de cette tragédie...

      Supprimer
    2. Hello,

      Pour mon quartier, c'est en fait super tranquille en général... C'est un malade ponctuel, pas une généralité. Comme le tueur de Batman, d'ailleurs. Mais oui, des malades il y en a.

      Pour le permis de port d'arme pour les touristes, dans l'état de washington ce n'est pas possible, il faut un visa.(http://www.dol.wa.gov/business/firearms/faalienreq.html)

      Pour le reste des états unis, je ne sais pas, peut etre que VolWest sait.

      Supprimer
    3. Loïc a raison, question "actualités" en France et en Europe, ces 6 derniers mois, il y a eut plusieurs "affaires" de type "Merah" soigneusement occultées. Si j'habitais en ville, je n'aurais pas tant l'impression que la France soit plus "sécurisée" !

      Supprimer
  2. Felicitations pour l'analyse et la phylosophie .
    A part,le coté medicla "un peut surdimentioné",je ne vois rien de trop .

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour le partage, très intéressant ... effectivement loin des bunkers et de la fin du monde ;)
    J'ai également parcouru ton site, très sympa les anecdotes et l'humour !
    Bonne continuation et prends soin

    RépondreSupprimer
  4. Un grand merci , surtout que tu m'apprends que les gourdes souples peuvent aller au lave vaisselle ..et ça c'est juste la fin d'un cauchemars pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut juste verifier qu'elles passent au lave vaisselle :)

      Supprimer
  5. Très bon article! et une bonne analyse de tes besoins qui se retrouvent dans ton EDC; je te souhaite de te rétablir très rapidement garde le moral.

    RépondreSupprimer
  6. Pour commencer, bon courage dans l'épreuve que tu traverses.

    Comme dis par d'autres, tu as su adapter ton EDC par rapport à ta situation, et c'est bien là le plus important.

    Prends soin de toi

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce partage.
    Bon rétablissement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  8. (erreur de manipulation, je recommence...)

    Bonjour Loïc,

    Merci à toi pour ce témoignage, il montre encore une fois que l'EDC est quelque chose de très personnel qui doit être à l'image de son porteur pour révéler tout son sens.

    Ton sac a retenu toute mon attention, et je suis allée voir leur site. Leur concept est vraiment bien, et même si je n'ai actuellement pas les finances pour m'offrir une de leur création, je pense que je vais quand même en parler sur mon propre blog...

    Amicalement,

    Svava

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.