samedi 7 juillet 2012

Le plan d'évacuation - étude et projection




Les raisons pouvant nous pousser a mettre en oeuvre l'évacuation de notre domicile sont multiples: incendies, contaminations chimique de l'environnement, tremblements de terre, inondations, pertes structurelles du domicile, tempêtes, émeutes, fuites de gaz, accidents nucléaire…ces menaces, plus ou moins sévères, plus ou moins probables et dramatiques sont bien réelles, et chaque année, des millions de familles sont déracinées et forcées d'abandonner la stabilité et la sécurité physique mais aussi psychologique qu'offre "la maison".

Un évacué repère sa maison pour les pompiers.

Dans la plupart des cas, ce déracinement est provisoire et très facilement géré…surtout si la normalité ambiante et alentours n'est pas affectée par l'événement, et qu'il est toujours possible d'atterrir chez un parent proche ou a l'hôtel pour quelques jours…

La préparation, physique, psychologique et logistique de l'évacuation, même si simple et rapide a mettre en place, est pourtant rarement entreprise par la majorité des citoyens.
Cette lacune est alarmante, car un simple plan d'évacuation familiale est, a lui seul, d'une multitude d'avantages.

Un plan d'évacuation permet principalement de conserver calme et confiance. Cet état d'esprit, surtout pour les familles nombreuses et avec des enfants, permet de maintenir la cohésion psychologique de la famille, de ne pas céder a la panique, a l'hystérie ou a la colère, et nous sommes ici capable d'agir calmement, rapidement et efficacement: chaque individu est en pleine possession de ses moyens.

Pouvoir faire face a un effondrement de la normalité et évacuer dans ces conditions est optimal. 





Le plan d'évacuation doit être construit simplement, et reposer sur trois axes complémentaires.

1- Le plan.


Le plan d'évacuation est l'axe le plus important.
Sous sa forme la plus expéditive, c'est le plan d'évacuation que nous pouvons retrouver accrocher dans nos immeubles de travail ou de résidence, dans nos avions, dans nos trains, dans nos bateaux, dans nos écoles, dans nos hôpitaux…

Ces plans nous indiques simplement la conduite a tenir lors d'une urgence.

Sous sa forme la plus complexe, notre plan d'évacuation familiale peut être découpé en plusieurs étapes que nous allons explorer en video:

a) Etude et projection.
b) Définition des rôles et contrat.
c) Evacuation Rapide/expéditive.
d) Les points de chute rapprochés, et éloignés ( PCR /PCE)




2- Le sac d'évacuation.


Le sac d'évacuation ne prime pas sur le plan.
Le geste ultime est ici de préserver la vie. Si le sac peut être emporté, c'est un plus…mais ce système ne devrait pas gêner, ralentir ou interdire la fuite.


Si la situation le permet…le sac d'évacuation est un outil fantastique a posséder.
Comme nous l'avons vu récemment en Italie lors des tremblements de terre, ou dans le Colorado avec l'évacuation de plus de 50 000 personnes pendant les incendies de foret, les familles déracinées auraient grandement appréciées quelques outils familiers, un peu d'argent, leurs papiers d'identité, de l'eau, de la nourriture, et de quoi réguler leur température, soit un minimum d'indépendance.


3- Le kit de survie.


Le kit de survie est un sac d'évacuation sous stéroïdes.
Cet élément, selon sa taille et son amplitude, est donc gouverné par le bon fonctionnement de nos moyens de transport traditionnels: campings car, voitures, motos, vélos, poussettes: c'est le principe de l'escargot.



Sa portée, tant dans la fonction que la durée…nous offre une autonomie et une indépendance beaucoup plus conséquente que le sac d'évacuation.

Comme nous l'avons vu durant l'effondrement des systèmes de support de la Nouvelle Orleans avec l'ouragan Katrina…ce système est parfait pour une évacuation plus "traditionnelle", ou nous avons le temps de mettre en place une évacuation dite "lourde".

Mais ces kits peuvent aussi être placés sur nos points de chute a l'avance, et nous offrir la possibilité d'évacuer plus légèrement et donc plus rapidement, car encore une fois, l'évacuation ne devrait jamais être synonyme d'errance ou de vagabondage aléatoire, mais bien de partir d'un point A (notre domicile), et d'aller vers un point B (nos points de chute): devenir des réfugiés n'est pas une option pour nous.




Pour en savoir plus:











41 commentaires:

  1. Salut Volwest,

    Merci pour ce sujet.

    En ce qui concerne les risques et les bases du plan d'évacuation et du sac d'évac on peut aller sur :

    http://www.risques.gouv.fr/ (déjà présenté sur le blog)

    grâce à ce site il est facile de faire le point sur les risques pour chaque commune (par exemple des communes traversées pendant l'évac)

    Il peut être interessant aussi de noter les sites sévéso dans les point négatifs:

    http://www.installationsclassees.developpement-durable.gouv.fr/Risques-accidentels.html

    Pour finir un point HS, il en est où votre livre à piero et toi ?

    Merci et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  2. Super cette vidéo ;) j'ai bien un sac mais pas de plan... donc ça va m'aider ! merci

    RépondreSupprimer
  3. Ca promet des articles très interessant tout ça...Du coup j'ai une question. En faisant des recherches sur l'évacuation de katrina j'ai découvert qu'il existe chez toi la F.E.M.A.(agence fédérale des situations d'urgence) ainsi que la loi martiale... Aborderas-tu ces sujets ? En gros, si l'armée me dis d'aller à droite et que moi je veux évacuer à gauche ? J'habite en région rurale et j'ai une b.a.d donc perso c'est pas le problème mais je me dis que pour un citadain ça pourrai être pertinant.
    Enormes félicitations pour ton job !
    T'as du courage, surtout si tu lis tout les commentaires affligeants sur you tube...
    Salutations et merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dur de traiter toutes les probabilités en quelques minutes...mais on va voir ce qu'on peut faire oui !
      Pour les commentaires...si tu savais !
      Mais c'est pas pour eux que je travailles.
      Prends soin.

      Supprimer
  4. Salut Volwest,

    content de voir que la santé semble revenue :-D

    une nouvelle série de vidéos/articles que je vais suivre avec grand intérêt.
    si le principe de la possibilité d'une évacuation est assimilé pour ma part, je n'ai pas la moindre idée par où commencer : quel destination privilégié et pourquoi ? quel trajet ?
    comme à chaque fois, il faudra personnaliser, mais sans avoir les principes de base, on risque de faire pleins d'erreurs.

    Merci à toi de nous faire partager ton expérience.

    Stay safe

    RépondreSupprimer
  5. Je réside en banlieue parisienne, à proximité d'une zone sensible.

    Voici la situation :

    - Le fils du Maire est un gros dealer de la région, le Maire idem...
    - Sans que je ne demande rien, on m'a proposé des armes sur le marché noir, dans un café chic de Paris. Je n'avais encore jamais vu cela. 300 euros la Kalashnikov, ce qui signifie pour que le prix soit si faible, que les ghettos sont armés au moins comme une armées en Ile-de-France.
    - Il y a maintenant des flics corrompus, de plus en plus ils conservent pour eux-mêmes les drogues qu'ils saisissent. La majorité des policiers est néanmoins encore intègre et courageuse, avec peu de moyens ils nous évitent encore la guerre civile.
    - Mes voisins avaient monté une herse il y a quelques années, hier, ils ont ré-haussé leur mur d'enceinte de 40cm... et je viens tout juste de réaliser que mon lotissement pavillonnaire pourrait finalement à terme ressembler à une "gated community", par ajouts d'année en année, ici d'une grille de fenêtre, là d'une herse ou là bas d'un projecteur...
    - J'ai de nouveaux voisins, des dealers africains issus de notre immigration socialiste, avec lesquels je suis très gentil, pour acheter mon droit à vivre en paix et je ferme les yeux sur les odeurs de canabis qui sortent de leur maison qui a systématiquement les volets fermés... Parfois des véhicules à 100 000 euros viennent se garer dans leur jardin...
    - Lorsque les voitures brulées ne font pas partie du quotidien, c'est le stress de devoir surveiller l'extérieur la nuit qui en fait partie.
    - Sur le périphérique parisien de nouvelles publicités viennent d'apparaitre, elles disent la chose suivante : "ici, venez faire blinder et teinter vos vitres". En fait, les gangs attaquent les voitures aux feux rouges, pour créer la demande de vitres blindées et toucher une commission auprès des garages complices qui installent ces équipements. Il ne faut donc surtout pas aller dans ces garages et les garages de grands constructeurs sont aussi touchés.
    - Depuis l'élection de François Hollande, les policiers n'interviennent plus dans ma rue. On a caillassé ma voiture en pleine nuit, j'aurais pu mourir, j'ai appelé la police et elle m'a répondu qu'elle n'intervient plus pour ces évènements et que je dois simplement venir déposer plainte au commissariat le lendemain.
    Cela fait 10 ans que j'habite là, je contact la police depuis 5 ans en moyenne 1 fois par trimestre et cela ne m'était encore jamais arrivé qu'elle refuse d'intervenir !
    - Il y a des publicités pour du rachat d'or, dans les rues et dans votre boite au lettre, comme dans les pays du tiers monde, chose qui il y a encore 5 ans aurait été impensable.
    - Une "gated community" de grand luxe vient d'ouvrir en secret dans la ville voisine, une vraie, à l'américaine, comme je n'aurais jamais cru en voir en France.
    - Des talibans (Djelaba, barbe longue, regard haineux) font maintenant office de vigile dans les boites de nuits et supermarchés, ils sont embauchés à ces postes par les propriétaires, pour acheter le droit de ne pas être vandalisé, auprès des insurgés locaux.

    etc.

    Bref, l'Ile-de-France pourrait très probablement sombrer en guerre civile à moyenne échéance ou à défaut, contrairement à l'Argentine ou aux Balkans, la France pourrait poursuivre son lent déclin, de telle sorte qu'un jour, on se réveille dans une "gated community" sans même qu'on l'ai réalisé.

    Les gens sont complètement à l'ouest, tous, naif, niais, innocent, personne dans ce pays ne vie dans la réalité.

    Me concernant, dans ce contexte, je mise 100% de mon survivalisme sur l'évacuation.

    Je vais déménager.

    1° commissariat de police à 50m de mon habitation.
    2° aéroport international à moins de 10km.
    3° investir dans un appartement dans l'hémisphère Sud, que je met en location et que je pourrais récupérer en cas de problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bah voyons, c'est la faute a la gauche, est au étranger.
      jamais au petit bourgeois qui ont peur de leur ombre

      Supprimer
    2. @Tot :

      Lorsque la France sera pauvre comme l'argentine à cause des dettes de l'Etat, lorsqu'elle sera en guerre civile comme le Liban à cause des islamo-fasciste ou autres tribalistes issus de la politique migratoire républicaine, lorsque la France sera irradiée comme à Tchernobyl à cause de l'ENA, de Polytechnique, de l'étatisme républicain en somme et du monopole de l'armée dans la production d'énergie... lorsque tout cela, se ne sont pas les "bourgeois" qui souffriront le plus ou qui auront la peau sur les os, se ne sont pas les enfants de bourgeois qui mendient la peau sur les os dans les rues de Buenos Aires, eux auront encore les moyens de fuir à l'étranger ou de lutter dans des "gated communities" à 1000 euros par mois + 800 000 euros d'achat du logement.

      Non, les pauvres sont les premières victimes du socialisme, de l'étatisme, de la République, de la lutte des classe etc.

      Je suis fier d'être un bourgeois, car je travail dur pour cela, j'ai du mérite, j'ai fais de nombreux efforts que tous les assistés sociaux ne font pas, pour en arriver là et je le mérite.

      Vous devriez rougir, avoir honte d'accuser votre prochain de son succès, de son mérite.

      Je n'ai rien volé à personne, moi et je ne dois rien à la République, qui elle me prend tout par l'impôt, par les armes et qui n'est même pas foutue d'assurer ma sécurité, alors que la fonction régalienne première du Seigneur depuis l'antiquité, est d'assurer la protection et la sécurité à ses sujets.

      Un Seigneur qui prélève l'impôt mais qui est dans l'incapacité d'assurer la sécurité de ses sujets, au cours de l'Histoire, il finit rapidement par tomber.

      La République est ce seigneur, incapable d'assurer notre sécurité et qui lentement est donc en train de tomber.

      Vous confirmez par ailleurs la violence des relations entre le peuple socialiste de France, le peuple libéral-conservateur de France et le peuple islamiste de France.

      3 peuples pour 1 pays et une république écartelée, au cours de l'Histoire, de telle situation engendre toujours une chute de régime.

      Idem aux USA... et leur multiculturalisme qui tenait tend que les WASP étaient majoritaire, mais lorsqu'ils seront une minorité...

      Supprimer
    3. +1 LuckyLuke :-) Je ne suis pas "Bourgeois" et habite dans le sud-ouest en milieu rural, mais né à Paris et expatrié à la campagne pendant mon enfance (je remercies mes parents de ce choix). Je suis entièrement d'accord avec toi quand tu dis que ceux qui travaillent et paient leurs impôts arrivent à saturation. Sans faire de politique, je déplore aujourd'hui que beaucoup de citoyens Français croient encore vivre au pays des Bisounours. Ceux qui ne sont pas préparés, au moins psychologiquement aux changements vont avoir beaucoup de mal et vont tomber de haut...

      Supprimer
    4. -1 pour angelo, je ne suis pas un bisounours.
      moi j'habite l'ile de france je me suis pas enfuit !

      Supprimer
    5. @Tot:

      Pour survivre on a tous besoin d'un plus riche ou d'un plus puissant que soi, d'un protecteur fidèle.

      Vous appelez cela comme vous voulez, un seigneur, un patron, un mécène, des clients, une église... vous appelez cela comme vous voulez, mais sa soumission à plus riche, plus puissant ou mieux organisé que soi, est une clef de la survie.

      La croyance dans la lutte des classes est donc un grand danger pour le survivaliste.

      Que tentent de faire les riches en Argentine aujourd'hui, du moins ceux qui n'ont pas fait faillite ou fuit le pays ?

      Ils tentent de construire des communautés.

      Ils ont besoin d'ouvriers, de policiers, de professeurs, de jardiniers, d'électriciens etc. qui soient fidèles et qui défendent la richesse de leur employeur, en échange de quoi ils obtiennent la sécurité, l'école gratuite pour leurs enfants, l'assurance santé gratuite etc. tout ce dont ils ne pourraient pas bénéficier en dehors de la communauté.

      Tout le monde y gagne.

      Mais ceux qui sont convaincus par la lutte des classes, n'ont aucun avenir dans ce bas monde et en Argentine, ces gens sont les plus pauvres.

      En Suisse aux USA et dans l'hémisphère Sud vous avez des riches qui construisent des BAD, ils ont besoin de tout, de construire de véritable communautés fidèles.

      Tout bourgeois que je suis, je ne suis pas riche et soyez certain que je vais me soumettre à un de ces riches pour avoir ma place dans leurs BAD.

      C'est gagnant gagnant et la méritocratie se charge de redistribuer les cartes.

      Il faut prendre exemple sur les vendéens.

      Lorsque les républicains coupaient les têtes des bourgeois et installaient la terreur, que faisaient les vendéens ?

      Ils s'alliaient avec les aristocrates !

      Les aristocrates vendéens étaient en fait de véritable chefs de BAD, reconnus et légitimes au yeux des paysans.

      L'aristocrate offrait sa protection, son savoir, ses relations internationales, il mettait sa fortune au service de la cause, en contrepartie de quoi les paysans défendaient le droit de l'aristocrate, de posséder plus que les paysans.

      Les aristocrates vendéens, aujourd'hui encore sont très populaires en Vendée et ils sont devenus de brillants entrepreneurs...

      La Vendée est par ailleurs une terre de BAD...

      Il n'y a de survie que pour les libéraux.

      Take care.

      Supprimer
    6. a lucky luke gardé vos peur , pour vous il y'a des problèmes
      partout c'est pas en venant pleurer sur votre sort que le pays
      va allez mieux!

      1) vous etes a 2 doigts de la diffamation pour votre maire, heureusement
      pour vous , son nom est pas indiqué, je suis pas flic rassurer vous.
      mais si il se reconnait a vous d'assumer vos propos.

      2)le coup du ak47 a 300€ c'est vieux comme le monde,une légende urbaine, je défie quiconque de me prouver ça!
      faut savoir a l'achat dans les balkan c'est déja 300€+le transport+les
      intermédiaires +les risques,a chaque fois je me demande par curiosité c'est ou combien on va voir ensemble , c'est bizarre la personne la ramène moins, et toujours pas de ak a l'horizon!

      3)vos voisin monte une herse et après ils ont peur des voleur faites de même, leur sécurité c'est votre sécurité.

      4)tout le monde a compris que vous êtes de droite ,mais l'immigration a commencé sous la droite ,pour le travail que les "gaulois" refuse de faire ,je le regrette d'ailleurs , d'ailleurs sous sarkozy plus d'immigrés curieux non , et non je suis ni de droite ni de gauche.

      5)sous sarkozy pas vu les flics venir , quand j’appelle l'excuse bidon
      est de dire pas de voiture alors qu'il sont en pause :).
      est en plus a chaque que quelqu'un appel régulièrement il est fiché faut le savoir, plus j'appel moins il viennent .

      6)quand a vos "taliban" je préfère les voir bosser que de brûler est vendre de la drogue,en même temps pour des croyant il sont matérialiste(nike au pied)le regard haineux quand on fait la secu, c'est pour montré qu'il blagueil maintient l'ordre, tant qu'il frappe pas ou insulte gratuitement? moi sa me convient, j'ai fait de la sécu je le sait .

      7) l’île de France va brûler la belle affaire, et pourquoi pas la Bretagne aussi? pas sur que sa brûle pas en Alsace lorraine région calme.

      Supprimer
    7. @ lucky luke , je ne suis pas marxiste, et j'ai pas l'intention
      d’être soumis , j'ai une grande gueule, désoler c'est comme ça!

      quand a votre projet , de déménager, c'est votre droit absolue
      mais même a 50m du commissariat la sécurité est pas garantie
      et si le commissariat brule ?

      est si l'aéroport est détruit par une frappe atomique,ou si y'a un coup d’état , qui empêche l’accès , l'espace aérien des autres pays
      fermer voire les frontière?

      euh si vous arrivait dans votre bad plus moins intact,qui vous garantie, que votre locataire étranger va vous la rendre, si il
      que votre pays est mal au point, qui dit que la police local va vous
      aidé , qui dit que le locataire va pas vous faire disparaitre, et que en plus personne ne vous connait dans le coin.
      Pas moi qui le dit mais piero San giorgio


      alors pour les islamo -fasciste, terme inventé par un groupe pseudo "laïque" dont je tait le nom, qui cherche a faire peur les français
      est qui roule pour une nation du moyen orient, soi disant bastion de l'occident, faut voir comment il parle des français, groupe lier a la
      franc maçonnerie, et je parle pas de ce site internet le plus visité
      qui attire les gens d’extrême droite pour sa compilation d'articles
      et qui tombe souvent en panne pour "raison technique"
      le temps de récupérer certaines données sur les gens.

      est quand je dit bourgeois je parle d'un état d'esprit, y'a des bourgeois de gauche(bobo) , et je rougis pas car ,je vous doit rien
      vous non d'ailleurs.
      de toute manière c'est les musulman, qui paye le plus sang versé
      a cause des fanatiques, faut raison gardé.

      mais le coup je suis pauvre et j'habite une ville huppé , c'est un peu gros même pour moi, personne ne vous reproche votre "richesse"
      mais faut pas non plus pleurer misère,en france l'argent est tabou est
      la je suis d'accord a regret.

      Supprimer
    8. @Tot :

      J'ai mieux pour vous.

      On a tenté d'incendier ma maison aux cris de "hala wakbar".

      On a aussi tenté d'assassiner mon frère, à la machette, par racisme anti-blanc, en plein centre ville !

      Les flics refusèrent de prendre en chasse les individus.

      La prochaine fois, je tenterais de leur glisser un billet pour qu'ils les poursuivent, finalement, en France, nous en sommes peut-être déjà là.

      Et vous savez le pire ?

      J'avais oublié.

      Pourquoi ?

      Parce que j'ai intériorisé malgré moi la psychopathologie française et j'ai malgré moi intériorisé le fait, que si je témoigne de cette réalité, des lobotomisés dans votre genre viendront m'expliquer que je suis un mauvais français et une victime imaginaire.

      Je suis allé voir le Maire, la Police, on m'a traité avec la présomption de culpabilité, comme vous, comme si je n'étais pas la victime, mais le coupable.

      C'est là, la grande différence entre la France et l'Argentine.

      En Argentine, on dit encore qu'un violeur est une bête, un animal, en France cela choc d'assener une chose pareille, car en France, il y a une pathologie psychiatrique lourde, qui n'est même plus du socialisme, mais un asile d'aliénés.

      En Argentine, le gouvernement affirme que les violeurs sont des animaux, mais pas en France !

      C'est pourquoi la France pourrait être pire que l'Argentine.

      Redescendez sur terre voulez vous :

      http://www.enquete-debat.fr/archives/marie-neige-sardin-mise-en-garde-a-vue-que-fait-la-police

      http://www.youtube.com/watch?v=5cRptCMC4Sc&feature=player_embedded

      ETC.

      Supprimer
    9. La diffamation c'est uniquement si celui qui affirme ne peut pas prouver ce qu'il dit.
      Et accuser quelqu'un de diffamation sans en être sûr soit même est aussi de la diffamation ;)

      Je ne sais pas si ce sont les musulmans "qui paye le plus sang versé" (je pense avoir compris mais un effort sur les règfles de base d'orthographe et de grammaire ce serait pas du luxe), mais l'actualité récente semble démontrer qu'il y a pas beaucoup de jean paul et d'éric du côté des agresseurs. Ce qui rejoint mes constatations personnelles en matière d'agressions et d'insécurité.

      Là on parle pas d'avoir peur de son ombre mais d'avoir les yeux ouverts quant à son entourage proche, et de lire un minimum la presse pour avoir un visu de la situation globale ... tout en s'en méfiant bien entendu.
      Mais vu l'orientation de la presse française en ce moment j'ai aucune inquiétude qu'ils versent dans l'extrême droite !!

      Supprimer
    10. @lucky luke je vous manque pas de respect, mais bon de la part d'un
      malade mental , j'attend rien!

      votre maison a faillit brûler et alors c'est pas mienne.
      quand a wallah akbar , c'est l’équivalent de taïaut chez nous
      ces jeunes ont aucune éducation religieuse, même leur parent arrive
      pas les traîner a la mosquée du coin, c'est des voyous qui mérite
      la prison.

      maintenant dans l'histoire , qui nous dit que c'est pas vous qui a
      provoqué cette incident, car aucun de nous a tout les élément en mains
      je sait pas moi, peut être que vous êtes considérer comme raciste
      par ces jeunes,ou alors une insulte malheureuse qui a tout déclenché ?
      je dis pas que vous etes un menteur, ni moi ni les internautes peuvent
      savoir la vérité, mais bon personne a le droit de subir toute la violence gratuite!

      votre frère c'est pas mon le mien, je marche pas a l’émotion,et mes problèmes de famille avec des voyous je régle ça moi même sans l'aide
      de la police! et quand a votre réflexion sur le billet sans commentaires .


      nous sommes pas d'accord peut être sur certain point , mais rien vous autorise a me manqué de respect, je suis pour un dialogue courtois, mais aussi contradictoire, je pense par moi même , et non par tf1 ou les fait divers.

      pour la police et le maire , je connait, je vous répond pour eux vous un emmerdeur qui risque , de mettre a mal l’équilibre sociale , emeute etc... bref vous êtes un électeur au mieux un contribuable.

      pour le racisme anti blanc , je connait merci, je nie pas cette réalité, je n'excuse personne,mais il faut en connaitre les causes

      exemple: si y'a plus d'essence dans la voiture , c'est pas la faute de la voiture, mais de la personne qui oublie de faire le plein.


      pour les noirs c'est évident, pour les maghrébins c'est de la connerie a l’état pure vu qu'il sont de race blanche c'est prouvé scientifiquement , par l'adn , le racialisme etc...

      certains connard leur apprend la haine du blanc, personne leur explique qu'ils sont blanc, en générale des gauchiste prof et éducateur, ou des pseudo association anti - raciste, qui en générale
      sont blanc , curieux non?

      et avec la stigmatisation difficile de ce sentir blanc, bref tout le monde perd, gaulois , fils d'immigrés au profit , de salaud .

      et je vous rassure j'ai les pied sur terre moi j'habite une banlieue chaude, mais moi le matin j'arrive a me voir dans le miroir, est quand je passe devant la racaille j'ai la tête haute est j'arrive a croisé leur regard plein de "haine" , et je fixe des limites avec eux
      c'est tacite .

      Supprimer
    11. Pour apporter d'autres preuves à nos bonnes âmes républicaines :

      Cambriolage à la Kalashnikov chez des particuliers :

      http://www.leparisien.fr/lille-59000/nord-le-cambriolage-vire-a-la-scene-de-guerre-29-06-2012-2070821.php

      Voilà qui ressemble à ce que je vie maintenant, dans toutes ces petites villes plutôt huppées, mais encerclées par les ghettos :

      http://www.youtube.com/watch?v=5cRptCMC4Sc&feature=player_embedded

      De bons fils info des évènements dans le pays :

      http://www.defrancisation.com/
      http://www.islamisation.fr/

      J'aimerais aussi témoigner d'une dernière chose :

      La conduite de nuit a très récemment changé dans ma ville.

      La nuit, il y a maintenant des voitures kamikazes qui passent les carrefours à plus de 100km/h en ville en grillant les feux.

      Je ne sais pas s'il s'agit de gens sous acides et drogues, s'il s'agit de tentatives de suicide ou de "go fast" (véhicules qui transportent de la drogue), mais quoi qu'il en soit je témoigne que le phénomène est récurent et que la nuit désormais, les policiers sont visiblement postés aux points stratégiques avec des fusils mitrailleurs.

      Il y a quelques mois à 2 heures du matin, un de ces véhicules a frôler le mien de quelques millimètres lorsque j'étais posté au feu rouge.

      Si un de ces véhicule vous percute, vous avez certaines chances qu'ils vous assassinent alors, comme dans cette dernière affaire sur l'autoroute A6 qui fit un mort et un simple entrefilet dans les médias TV.

      Dans une moindre mesure, même le jour il y a maintenant des véhicules auprès desquels il ne fait pas bon circuler et avec lesquels je n'aimerais pas avoir un accrochage.

      Cela m'évoque les témoignages de Ferfal... dans les premiers temps de la crise argentine... lorsque les comportements routiers évoluaient, même si les causes ne sont pas les mêmes.

      La solution est bien entendu la sécession, la sécession dans nos BAD et la sécession de la République, dans nos provinces souveraines.

      Supprimer
    12. a lucky luke vive la république vive la France!
      vous êtes dans la peur permanente , vos lien sont bidon!

      même pas besoin de les lire, des officines bidon qui roule pour une
      communauté dont faut pas dire le nom, tellement gros que même le fn
      se rend compte de la l'arnaque mais ose peu , le dire de peur de
      perdre la clientèle qui vote pour elle.

      ps: clientèle de prof ,fonctionnaire , minorité etc..
      ump:clientèle de petit patron , bourgeois retraité etc...
      fn: clientèle d'ouvrier , raciste, nationaliste etc...

      vous faite partie d'une clientèle dont le fond de commerce est la peur
      cela ne vous rapporte rien, a part de dire "j'ai raison", ne vous sécurise pas au quotidien , financièrement rien non plus.
      a vos site et leur patron si , est ils vous disent merci :)!

      stigmatisé , ne rapporte rien ,a part d’être mesquin,marine le pen a perdu a cause des musulman qui ont marre d’être montrer du doigts
      d'habitude ils reste chez eux.
      pareil pour le halal , la communauté a vite enterrer l'affaire, vu qu'ils contrôle le marché ,il risqué de perdre leur client a force de faire du zèle.

      perso j’espère que sa sera pas vous le seigneur de votre bad , car vu votre mentalité de victime persécuter , est la marque sur votre front je suis une victime, ils risque d'avoir une révolte, les gens le sente rapidement.

      une sécession on voit votre amour de la France , la fuite au combat pour moi tout est dit sur votre cas.

      seule les fort moralement et mentalement vont survivre.

      Supprimer
    13. +1 Luckyluke, ceci dit pour les partis politiques c'est bonnet blanc et blanc bonnet, faut simplement faire le constat.

      LuckyLuke ne vit pas forcément dans la peur il sens peut être simplement la merde venir dans le ventillo...et je pense comme lui: fuir au plus tôt de la merde car après il sera trop tard, la France ce n'est plus la France pas la peine d'en rajouter. Je t'envie LuckyLuke d'acquérir un logement en Argentine, c'est le meilleur emplacement ;)

      Supprimer
  6. Merci Vol pour ce nouvel article et le rappel des connections pour les cartes. je me suis procuré une carte de randonnée de ma région proche, plus une carte des environ de Paris et une carte de France waterproof et indéchirable. Mon sac d’évacuation est presque prêt, mais toujours un peu trop lourd. Je revois les modules 1 par 1 en essayant de remplacer à chaque fois par du plus léger et des outils multi - fonctions ... Je vais maintenant commencer un kit d'évacuation et j'ai aussi un kit camping prêt qui me sert à tester du matériel. A ce propos, pour les lecteurs, Mr Bricolage fait en moment des soldes et il y a des bons prix pour les containers de diverses tailles (en temps normal hors de prix. Mon prochain objectif est une bad vu que j'habite à la campagne et comment à aménager le lieu dont je t'a envoyé la photo. Je suis plus que nulle en orientation donc je suis en train de me former avec mon dernier achat (boussole + manuel + cartes).
    Merci mille fois pour tout le temps que tu passes pour nous !

    RépondreSupprimer
  7. .. suite ... je suis aussi en train d'équiper 2 Vélos tous chemins comme véhicules d'évacuation (personne ne rie lol ) ça embarque moins qu'une voiture mais pas besoin d'essence et passe partout.
    Stay stafe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ma ville en banlieue Parisienne, tout le monde a déjà abandonné les vélos, pourtant je suis dans une ville plutôt huppée.

      Les raisons en sont simples, en vélo on est vulnérable, on se fait donc fréquemment agresser, racketter, injurié ou voler.

      Parfois, certains gangs s'amusent avec les vélos en les faisant tomber, juste pour le plaisir, par racisme anti-blanc.

      Enfin, vous devez arrêter votre vélo.

      Lorsque vous laissez votre vélo dans un hall d'entrée, vous vous le faites voler ou il peut être dégradé, car les digicodes sont une protection artificielle depuis que les clefs de facteurs sont vendues sur internet...

      Voilà pourquoi dans ma ville, les vélos ont déjà disparu.

      Et nous ne sommes pas en situation de guerre civile, nous sommes juste en France et tous ces évènements dramatiques ne sont pas non plus très fréquents, mais ils sont néanmoins juste suffisamment fréquent, pour qu'en se passant le mot, plus personne ne fasse du vélo.

      Ceux qui font du vélo maintenant, les mettent dans leur voiture et ne les sortent qu'en groupe, en forêt ou dans des villes plus chics, plus proches de Paris...

      Les scooters et les motos ont le même problème.

      J'avais un scooter, après 5 000km et 2 agressions, j'ai arrêté le scooter.

      Donc, tout cela pour dire que le vélo pour évacuer est une bonne solution dans certains cas (catastrophe naturel, incendie, radioactivité etc.), ou dans un certains lieux peut-être (campagne, montagne etc.) mais le vélo en situation de tension et en ville, ce n'est même pas envisageable...

      Un cheval à la limite, oui, mais pas un vélo.

      Supprimer
    2. Ps :

      Où que vous soyez dans le monde (sauf aux USA chez qui seuls les mendiants marchent ou font du vélo), pour avoir une idée de la stabilité ou de la criminalité dans une ville, regardez s'il y a des vélos qui y circulent.

      S'il n'y en a pas ou s'il y en a peu, c'est qu'il y a un problème.

      Supprimer
    3. Ou que les gens font des trajets trop long, ont des familles et des enfants à déposer à l'école, etc ...
      C'est fini l'époque où on habitait à 2km de l'usine et où les légumes ne s'achetaient pas au supermarchés mais se cultivaient dans les jardins !
      La vie d'aujourd'hui c'est des appartements et des pôles d'activités au milieu d'infrastructures routières.

      D'où l'abandon des vélos.

      Supprimer
    4. @Guillaume :

      Il y a 10 ans il y avait des vélos partout dans la ville.

      Maintenant, il y a des pistes cyclables partout, mais pratiquement plus aucun vélos qui y circule.

      Supprimer
  8. J'ai la chance d'habiter dans un village ou les gens circulent encore pas mal en vélo et surtout derrière là où je suis des chemins à travers champs et bois tout autour. Je pense que le vélo est mieux adapté dans mon cas.
    Sinon j'ai circulé en vélo dans Paris pendant plus de 15 ans pour éviter les joies des transports en commun et je n'ai eu qu'un problème : on m'a piqué un vélo une fois dans le local à vélos / poussettes de mon immeuble.
    De plus, en cas de gros problème, un vélo est assez facile à cacher dans la nature et peut servir de support pour monter un tarp avec une bâche.
    Voili voilo ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Fulgurance,

      Pour moi, le principal probléme du vélo c'est ma condition physique :D. Je n'ai pas une endurance adaptée à la pratique du vélo, mais si vous l'avez, je pense que ça peut être un moyen "dégradé" efficace pour une évacuation "light". Maintenant faire du vélo, avec une charge de 15kg supplémentaire, je ne sais pas si c'est jouable ? vous avez déjà essayé ? souvent quand des personnes font des rando "au long terme" en vélo, ils utilisent des saccoches, afin que ce soit le vélo qui portent les charges, et plus le dos du cicliste ;).

      Même si ce moyen ne me conviendrait certainement pas, j'aimerais bien avoir votre retour d'expérience ;)

      Bonne soirée

      Supprimer
  9. Petit rappel très simple:

    - Ce blog n'est pas un forum ! Les combats de coqs n'intéressent pas grand monde par ici.

    - Merci de contrôler votre machine a penser…et de vous auto-modérer.
    N'étant pas responsable de vos dires, de vos opinions, de vos débordements et de vos actions…je me permet de vous rappeler que vous êtes ici sur la place publique.


    Il me parait aussi évident que ce blog regroupe un éventail assez large d'idées, de préoccupations, d'appartenances, de bords, d'opinions, de cultures, de classes, d'environnements, de religions et d'attentes…normal, puisque nous parlons ici d'Autonomie, d'Indépendance et de Résilience (AIR), et que ces démarchent n'ont aucunes frontières…

    Etre Autonome, Indépendant et Résilient…c'est se donner les moyens de vraiment respirer.

    A bon entendeur…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher volwest, ton blog est excellent, j'apprends de nombreuses choses et ton état d'esprit est bon, tu es le meilleur, notamment sur le web francophone, je t'encourage à continuer.

      -

      Néanmoins, quelle est la différence entre un plan d'évacuation et un exil ?

      Le plan d'évacuation est neutre politiquement, un exil ne l'est jamais.

      Au cours de l'histoire les exils de populations sont au moins aussi fréquents que les simples évacuations.

      Toi même aux USA, tu marches dans les traces d'européens qui fuyaient les persécutions religieuses, qui n'étaient plus en sécurité en Europe ou qui n'avaient économiquement plus d'avenir en Europe et qui sont allés coloniser l'Amérique.

      La géopolitique, donc la politique, les clivages, les choix, la défense publique de ses convictions ou de ses droits, les communautés de choix, sont donc indissociables de la survie.

      -

      Un Suisse possède un fusil mitrailleur chez lui et un Suisse vous dit, ouvertement ainsi que par référendum d'initiative populaire, qu'il ne veut pas de minarets chez lui.

      C'est un exemple clivant, violent, les suisses font un choix, ils s'y tiennent et ils le défendent publiquement, contre ceux qui s'y opposent.

      La Suisse est ainsi la plus grosse BAD au monde, ce qui lui permit d'éviter toutes les guerres depuis 200 ans.

      -

      Une BAD, une "gated community", une évacuation, un exil... ne sont que des sécessions politiquement et publiquement assumées, des Ville-Etats comme elles existaient au Moyen-Age.

      Le survivalisme sans "projet politique", n'est-il pas alors, que du mercenariat ?

      L'espérance de vie des mercenaires est très faible, en comparaison d'individus unis dans des communautés de choix politisées et soudées.

      En donnant publiquement certaines informations, notamment sur les armes, non pas seulement à sa communauté de choix, mais à tout le monde, le survivaliste n'aide-t-il pas ceux contre lesquels il envisage de se protéger ?

      Nous en revenons donc à la nécessité de quelque chose qui ressemblerait à une église au milieu du village ou au milieu de la BAD, ou au milieu d'une province séparatiste.

      Nous en revenons donc à un certain modèle suisse de survivalisme.

      Nous en revenons donc à la politique.

      -

      Je ne peux pas m'auto-censurer, question de choix et de 1er amendement, mais je comprend que mes convictions puissent t'importuner, alors je peux renoncer à commenter sur ton blog, si tu le souhaites.

      Je t'encourage néanmoins à poursuivre, tu es très bon, ton garage c'est vraiment le pied, vu de France ton état d'esprit décapant est vivifiant et le Montana, quel rêve...

      Supprimer
    2. Salut LuckyLuke,

      J’ai du mal à saisir ton analogie avec la Suisse.
      Oui la Suisse évite les guerres, mais quels intérêts stratégiques et prioritaires y aurait-il à les envahir hormis d’y faire un holdup ?
      Certes la Suisse adopte un comportement quasi insulaire, cependant ils sont vitalement dépendants des autres pays.
      Schématiquement ils ont l’évasion fiscale et la pharmacologie, au-delà, ils importent près de 80% de l’énergie. La production industrielle est faible et leur balance commerciale est fortement dégradée depuis plusieurs années. Comme BAD, je miserai de préférence sur la Scandinavie.

      L’exemple sur les minarets me parait assez subjectif. Perso, je n’y vois pas d’inconvénients tant qu’ils restent silencieux.

      Concernant le comparo « projet politique » VS « mercenariat » : à chacun sa vision. Je débute dans la compréhension du survivalisme, toutefois j’ai cru comprendre qu’il s’agissait en premier lieu d’une philosophie de vie, d’une réflexion permanente sur la préservation de l’humanité telle une spirale dont chaque survivaliste en est le centre. D’où l’idée de partager ses propres « best practice » pour que d’autres acquièrent la faculté de protéger les leurs.
      Je n’ai pas compris qu’il faille combattre offensivement qui que ce soit tel un mercenaire pour être un survivaliste.
      Quant à la politique ? Quels objectifs aujourd’hui si ce n’est de mettre en concurrence des citoyens de différents pays, et par conséquent de développer une certaine méfiance ?
      Je voyage loin, et 99% du temps « le type » que je côtoie à l’autre bout du monde et que TF1 me présente comme un danger… n’est finalement pas si différent de moi.
      Pour certains le danger : c’est l’étranger. Pour moi, c’est la clef… car ailleurs et souvent, l’étranger : c’est moi.

      Ensuite l’idée d’une église au milieu d’une BAD me paraît la aussi assez subjective, sinon orientée dans le propos.
      De plus, l’histoire nous en démontre l’inefficacité. Carnage nazi dans l’église d’Ouradour sur Glane, attaque de mosquées par l’armée régulière lors du printemps arabe, no comment pour les synagogues !

      Et comme toi, j’apprécie assez ce blog et notre hôte Volwest. Enfin un type qui partage très généreusement du concret. Je trouve qu’il prend pas mal de recul, est objectif et pragmatique dans ses propos.
      En plus il écoute du Brel et a l’album « histoire de Melody Nelson » : c’est un signe :-)

      A+

      Supprimer
    3. Bjr, pour un "débutant", tu as très bien cerné ce qu'est le survivalisme, en tous les cas sa philosophie. Quoiqu'il n'y a pas qu'une définition...
      Maintenant, il y aura toujours des éculubrations ;) pire encore, ceux qui cherchent à intellectualiser la chose. Brrrrrrr !

      Supprimer
    4. @Steeve Austin :

      Ma réflexion sort des paradigmes actuels du survivalisme.

      Dans la comparaison "projet politique" VS "mercenariat", je veux dire par là, que les survivalistes de l'école de pensée à laquelle semble appartenir Volwest, offrent leurs solutions à tout le monde, comme des mercenaires qui offriraient leurs services à quiconque veut les payer, quelque soit la cause défendue.

      La différence étant que le survivalisme ici est gratuit, donc on offre gratuitement de multiples outils, autant à Mohamed Merah qu'à Anders Behring Breivik... sans discernement, sans sélectionner au préalable, ni la communauté, ni les personnes auxquelles on donne des solutions.

      Je sais fabriquer toutes sortes d'armes, mais jamais je ne communiquerais ces informations à ceux qui ne partagent pas mes valeurs, car je ne souhaite pas armer des terroristes ou ceux qui entreprennent de lutter militairement contre mes valeurs.

      Tu dis qu'il s'agit "d’une réflexion permanente sur la préservation de l’humanité telle une spirale dont chaque survivaliste en est le centre. D’où l’idée de partager ses propres « best practice » pour que d’autres acquièrent la faculté de protéger les leurs."

      C'est justement très discutable, le seul fait de devoir posséder des armes, démontre que cette vision est du moins partiellement fausse.

      Tous les Hommes ne partagent pas ta vision "humaniste" de l'humanité, pour certains peuples, comme le peuple coréen ou le peuple chinois par exemple, cette vision leur est même complètement étrangère et ils n'y adhèrent pas.

      Je n'accable par ailleurs pas ces peuples passionnants et qui peuvent aussi être très accueillant, mais c'est un exemple.

      Ta vision "humaniste" est très française et c'est à cause de cette vision des choses, que la France a perdu la première et la seconde guerre mondiale.

      Les individus sont toujours exceptionnels, quelque soit leur origine, mais la mécanique des peuples est très différente, la géopolitique est donc indissociable du survivalisme.

      -

      Tu te méprends autrement sur la suisse, tu ne sembles la connaitre qu'au travers de la propagande française... ce qui par ailleurs arrange très bien les suisses...

      Je ne débattais pas sur le minarets, je ne disais pas que j'étais pour ou contre, c'est effectivement discutable, je prenais simplement cet exemple, pour démontrer un état d'esprit dans lequel on fait des choix clivant et on s'y tient.

      -

      Lorsque j'évoquais les églises, elles ne sont peut-être pas celles auxquelles tu penses.

      Ton église peut tout aussi bien être un temple zen, une école new-age ou ce que tu veux, pour le moment qu'elle crée une cohésion communautaire.

      L'empire romain a disparu la jour où il perdit sa "vertu", le jour ou il perdit sa "cohésion spirituelle", l'histoire est la base du survivalisme.

      Certes, une communauté sous forme d'église est une cible, mais en renonçant à toute appartenance communautaire, tu es donc un mercenaire, un nomade.

      Le nomadisme, le mercenariat est une stratégie qui en clan fonctionne très bien, mais justement cette stratégie n'est pas "humaniste", car en opposition seules les stratégies "communautaires" permettent de pérenniser des familles.

      Pour reprendre le sujet de cet article, tu peux avoir un plan d'évacuation, si ceux qui évacuent avec toi ou si ceux vers qui tu te diriges après évacuation, ne partagent pas tes valeurs "humanistes", tu ne survivra pas longtemps lors d'un effondrement de la normalité.

      Supprimer
    5. Salut LuckyLuke,

      La discussion, aussi intéressante soit-elle dérive trop du sujet. De + nos écart de pts de vue étant si radicaux, nous pourrions remplir un forum à nous deux ;-)
      S'il y a une suite à avoir, why not en MP.

      A+

      Supprimer
  10. Merci Volwest pour tout ce job !

    Il y a 5 jours encore, je ne savais même pas que le survivalisme existait !!!
    J'ai découvert cela par hasard sur Youtube.

    Volwest, je partage la plupart de tes positions et apprécie le pragmatisme de certains de tes conseils.

    Perso, je suis parti un an en Afrique avec mon propre camion (peu de campements touristiques, beaucoup de brousse, du village), et mine de rien je m’aperçois avoir pratiqué quelques techniques d'indépendance que tu décris dans tes vidéos.
    Autonomie indispensable dans le désert (sahara/sahel/ténéré) ou en forets montagneuses (guinée/togo).
    Sécurité et vigilance dans les no mans lands (maroc-mauritanie / burkina-niger), ou dans certaines capitales sensibles.

    De mon côté, quelques trucs notables et qui me sont personnels:
    - le couple hachette/marteau + machette m'a été indispensable
    - l'achat antihistaminiques car je suis allergiques à certaines plantes
    - pommade cicatrisante antibiotique ("baneocin") permettant une cicatrisation rapide et safe en milieux humides.
    - un GPS Garmin Etrex. Même en afrique, il comporte d'origine les grandes villes et les axes principaux.


    Je vais réfléchir sérieusement au survivalisme, et pour commencer à ton histoire de sac d'évacuation , cela me paraît assez pertinent.


    Encore bravo pour la générosité de tes articles/vidéos.

    A+
    H

    RépondreSupprimer
  11. différence entre un plan d'évacuation et un exil
    EXIL départ sans retour prévu avec un plan d'installation
    PLAN D'ÉVACUATION mise à l'abris temporaire de manière intelligente

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @PT :

      Pas seulement.

      Les convictions politiques, l'appartenance ou non à une minorité, la langue, la couleur de peau, la religion, la culture, la nationalité sur votre passeport etc. font donc aussi, toute la différence entre un plan d'évacuation et un plan d'exil.

      On ne s'exile pas comme on évacue.

      Il faut y ajouter la composante géopolitique ou politique tout simplement.

      Pour évacuer il faut une carte avec les points d'intérêts positifs et négatifs (cours d'eau, commissariat, relais de taxi etc.), mais pour un exil il faut des cartes très différentes, pour chaque rue il faut des cartes des populations, du résultat des votes aux élections, des religions, des origines, des couleurs de peau, des communautés, des classes sociales etc.

      Supprimer
  12. "Les convictions politiques, ... la couleur de peau, la religion, ... toute la différence entre un plan d'évacuation et un plan d'exil."

    Complètement exact !
    Il y a qu'à voir le nombre d'Afghans qui sont venus ces dernières années pour asile en France/EU (légitime dans le droit international en cas de guerre sur le sol du demandeur).
    Nous les avons placé en rétention et rembarré au pays. Imaginez le comité d'accueil à l'aéroport de Kaboul ! Mieux vaut prévoir du Synthol.

    Comme quoi, même ce qu'on imagine comme une SafeZone dans son plan, peut être finalement pire que mieux.

    RépondreSupprimer
  13. Parfoit on a pas beaucoup de temps... allez voir ça:
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=OTupbFHyQhc

    Dany

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Vol West et merci pour ce belle article et cette belle vidéo (qui date un peu maintenant :p ) Ma question est la suivante ? si l'on doit fuir notre domicile pour aller vers un point de chute éloigné. Que l'on soit en voiture ou a pied y a t'il des voies a évité ? ou d'autres a privilégié ?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.