dimanche 24 juin 2012

Rencontre avec Tony Lopes.




De l'obsidienne au bronze, du fer a l'acier, le couteau, quel que soit sa composition, sa forme ou sa destination, est cet éternel compagnon pouvant accomplir une multitude de taches et d'actions.

Aujourd'hui, le couteau est a lui seul un univers remarquablement diverse…et les nouvelles générations d'artisans, nous prouvent qu'ils sont de plus en plus a même de créer des outils parfaitement adaptés a des environnements de plus en plus complexes.

Tony Lopes est le parfait exemple de cette nouvelle génération…et il est donc logique que son travail, sa philosophie et son expertise, viennent côtoyer les pages de ce blog.




1. Pour les lecteurs du Blog qui ne te connaissent pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Tony Lopes, j’ai 31 ans et je suis artisan coutelier. J’ai attrapé très jeune le « virus » de la passion des couteaux. Mon premier couteau digne de ce nom fut un balisong que j’ai traîné pas mal de temps avec moi, puis j’ai acquis beaucoup d’autres modèles que j’ai accumulé au fil du temps. Mais, on ne peut pas dire que je suis un grand collectionneur, j’apprécie les belles lames mais je suis avant tout un utilisateur.

Avant d’arriver au métier de coutelier, j’ai fais des études dans le sport. J’ai commencé le karaté à l’âge de 7ans que j’ai pratiqué durant pas mal d’années. Ensuite, je me suis orienté vers la boxe Thaïlandaise. Après ces quelques années à pratiquer un art martial et un sport de combat, je me suis dirigé vers le Penchak Silat (méthode Fisfo – Charles Joussot).
Mais ma découverte de la Self Protection a réellement débuté lors d’un stage de self ou j’ai découvert le coutelier Fred Perrin, mon camarade de SFS (survival Fighting Spirit) Eric Haffray, et donc l’ACDS (l'Academie du Couteau et de la Défense en Situation).

Tony en Amazonie...


2. En parallèle de tes activités coutelières, tu es moniteur ACDS et tu œuvres également au sein de SFS, qui organise des stages de survie. Ces activités annexes contribuent-elles essentiellement à ton développement personnel ou ont-elles une réelle influence sur ta manière de concevoir tes couteaux ?

Mon activité en temps que moniteur à l’ACDS et avec SFS conditionne naturellement ma vision du couteau. La pratique de la self protection et l’expérience pratique lors de nos stages de survie m’aide à développer des concepts qui répondent aux besoins concrets des utilisateurs. 

Enfin, intégrer ces réseaux me permet de recueillir les impressions et avis des participants afin de créer des couteaux utilitaires. Je ne conçois de proposer des outils qui ne sont confrontés aux vraies problématiques rencontrées par ma clientèle.




3. En collaboration avec les lecteurs du Forum David Manise, tu as, il y a quelques années, élaboré et réalisé le « Carcajou ». Quel regard portes-tu aujourd'hui sur ce couteau, plutôt orienté Bushcraft, et sur son processus d'élaboration ?

Le Carcajou...se fut un super projet pour moi, car à cette époque je débutais dans la profession et cela a permis de me donner un coup de pouce pour me lancer dans le métier. A l’heure actuelle, je fabrique encore pas mal de Carcajou et je ne m’en lasse pas... lol. Je tiens d'ailleurs à remercier David Manise et les personnes du forum qui ont contribué à mettre en place ce projet.

De haut en bas: Carcajou, Seven 4 pouces et Seven 3 pouces.


4. La gamme de couteau que tu proposes est très complète et variée. Y-a-t'il dans ta production des modèles pour lesquels tu as un attachement particulier ? Et y a-t-il un modèle que tu conseillerais pour une première acquisition ?

Pour ma part, je craque pour ma gamme SFS (le SFS 4 pouces, le SFS 5 pouces, le SFS JedBurgh), l’ACK28 (Amazone Camp Knife) et le Seven 3 pouces. Ce sont mes modèles les plus élaborés sur le plan de la recherche faite sur le design, sur l’ergonomie, la taille, et surtout testés sur le terrain, en Amazonie.

Mon conseil pour une première acquisition est simple. Il faut tout d’abord définir l’utilisation que l’on veut faire du futur couteau. Toutefois, mon conseil serait de proposer un couteau de type utilitaire pouvant s’adapter à un maximum de pratiques et de tâches plutôt qu’un couteau ultra spécialisé. Dans ma gamme, le Seven 3 et 4 pouces, le Carcajou et le SFS 4 et 5 pouces.

De haut en bas: SFS JedBurgh et SFS 5 pouces.


5. Certains lecteurs du blog n'ont peut-être pas encore les moyens d'acquérir une pièce d'artisan. Pourrais-tu nous dire, avec ton regard de professionnel, si il y a des couteaux industriels que tu apprécies, ou même que tu utilises ?

Voici quelques exemples de couteaux industriels que j’utilise et que j’apprécie: - Couteau Suisse Victorinox Soldier - Couteau Suisse Victorinox Farmer - Spyderco Endura - Spyderco Délica - Spyderco DragonFly - Spyderco LadyBug - Sog Pentagon - Douk Douk - Mora - Cold Steel Pocket Bushman - Machette Tramontina.

Dans un budget un peut plus conséquent : - Spyderco Caly 3 - Spyderco FB04 - Randall n°1 - Randall n°25 - Benchmade 42 - Benchmade 31 - Leatherman Wave - Victorinox SwissTool - Chris Reeve Sebenza - Bradley Mayhem.


6. Tu es constamment dans la recherche et l'élaboration. Tu as développé il y a peu un Kukri, et encore plus récemment un magnifique « SFS Jedburgh ». Peux-tu nous dire en conclusion dans quelle direction tu souhaites orienter ton travail dans l'avenir ?

J’essaye constamment d’améliorer mes produits au niveau de l’ergonomie, de l’équilibre, de la géométrie de la lame, du traitement thermique et de la simplicité au niveau des lignes. Je pense que la fabrication de couteaux dits utilitaires, militaires, urbains et outdoors, correspond complètement à ma philosophie, et c’est bien dans cette direction que je compte poursuivre en recherchant toujours le perfectionnement.

ACK28 "Amazone Camp Knife"


Le blog de Tony Lopes:




L'Académie du Couteau et de la Défense en Situation:



L'ACDS est une association loi 1901 créée en 1995 sous l'impulsion de Raymond CARTER, Francis DELVERT, Jean-Pierre BARON et Fred PERRIN.
Le principal but de cette association est d'organiser des actions de formation afin de prévenir des dangers liés à l'arme blanche.
Dans la vie quotidienne du citoyen, du policier, de l'agent de sécurité ou du militaire, être confronté à une arme blanche reste un réel problème. Depuis de nombreuses années, l'ACDS propose une méthode permettant d'y faire face en évitant le pire.
Cette méthode traite des points suivants :

- Etude du maniement du couteau afin d'en connaître la dangerosité.
- Apprentissage des techniques de communication permettant d'éviter la confrontation physique.
- Combat en situation réaliste, à mains nues ou avec armes improvisées.

L'ACDS dispose de moniteurs capables de dispenser une instruction de qualité dans ce domaine.
Pour plus d'infos:










24 commentaires:

  1. Bonjour.
    Cette video est particulièrement interessante pour ces sujets particuliers.
    Je ne me ferais jamais a la defence passive,mais,je dois avoir tort.
    Pour l'artisan coutelier a mon avis tout semble etre dans les mais de l'artiste et il semble doué .
    Bye.

    RépondreSupprimer
  2. ça fait froid dans le dos ce genre d'histoire. Plutôt rare en Suisse. La question c'est de quoi seront capables ces personnes, qui ont déjà un comportement barbare, en situationn de crise ?
    Salutations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois pas que ça fasse une grosse différence pour eux.
      La différence globale vient du fait qu'on perd nos valeurs de "civilisés".
      Les sociopathes ne sont pas civilisés, donc je pense que ça ne changera rien pour eux.

      Ouais, ça fait froid dans le dos, surtout 30cm d'acier !
      Et ton pseudo est tout à fait indiqué pour cette histoire.

      Allez, il vaut mieux en plaisanter.

      Supprimer
    2. Mon pseudo n'a rien à voir avec l'article. Le souvenir d'un accident qui me fais aimer être encore sur terre...stay safe

      Supprimer
    3. Pour moi, si une pèrsonne devient "sociopathe", je crois que c'est a cause de son vecu .
      Etre sociopathe, c'est aussi faire face a l'advèrsité avec ses moyens , peut etre ?

      Supprimer
  3. Salut,

    Une question que je me pose depuis ta vidéo... la victime s'en est sortie ?

    y avait-il des signes présageant d'une telle réaction de la part de l'agresseur ?

    Il est difficile de savoir comment nous aurions réagis mis dans une situation dans laquelle tu te trouvais. C'est tout à ton honneur.

    ++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Je ne sais pas pour la victime...elle a été prise en charge par les services d'urgence, et de mon coté j'ai été faire un tour en voiture de police pour essayer de retrouver et d'identifier l'agresseur. On l'a interpellé et arrêté.

      Aucun signes avant coureurs...cet individu était d'apparence normale, tant d'un point de vu vestimentaire que comportementale.

      a+

      Supprimer
  4. Quelle histoire terrible.
    Après ce genre d'expérience, la question d'être armé (quand on le peut) ne se pose plus j'imagine.

    Comme le dit Chani c'est difficile de savoir comment nous aurions réagi. On peut en disserter pendant des heures, s'équiper, etc ... mais faire face à l'évènement en gardant un minimum de sang froid n'est certainement pas donné à tout le monde.

    Rien que d'imaginer être dans cette situation avec des enfants dans la voiture, passer en mode réflexe et ouvrir la portière ... tant d'enjeux qui se bouscule en quelques secondes.

    Enfin bravo en tous cas.
    C'est pour ce genre de cas de figure que je regrette qu'en France on ne puisse pas porter des armes.

    99% de gens honnêtes désarmés pour faire face à 1% de gens armés et sans scrupules ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, cette situation semble clair, mais dans d'autres cas, j'aurais obsèrvé peut etre trop longtemps avant de réagir ?
      C'est difficile de se mettre a la place des autres a moins de prendre parti ?
      En tout cas en sortant de la voiture avec la "matraque " ou tout autre chose disccrètement a portée de main,au cas ou l'excité m'ataquerait aussi . :-)
      Bye.

      Supprimer
    2. Salut!
      Sans "rien dans les mains",dans un telle situation,je ne serai pas sorti de la voiture,j'aurais appelé la police.Je n'ai jamais fait de "close combat"donc contrer un agresseur avec un couteau a main nue,je sais pas faire.Avec la barre antivol j'aurais peut etre essayé,et je dis bien peut etre...
      Il y a bien longtemps je me suis battu avec un gars qui avait un cutter mais je l'avais pas vu (trop bourré...).J'ai rien eu mais la manche de mon blouson en cuir était fendu de haut en bas....C'est le lendemain que j'ai réalisé que j'aurais pu en prendre un coup dans la gueule ou le bide.

      Supprimer
  5. Bonjour Vol j'espère que ta crève est passée ;) Salut les amis du blog !

    Merci pour toutes ces infos qui nous montrent qu'un couteau peut être un objet d'artisanat et même d'art mais aussi qu’utilisé dans de mauvaises mains c'est une arme redoutablement dangereuse qui peut donner la mort dès le premier coup.

    J'aime les beaux couteaux et je m'amusais à sculpter des petits objets en bois quand j’étais petite avec mon opinel :)

    J'ai un Pocket Buschman et 2 mora que j'utilise dans les bois pour bricoler et en camping, un tout petit Cold Steel Recon1 (que j'utilise tous les jours) dans mon EDC et je viens d’acquérir la machette Lite Esee 18" (superbe d'efficacité) que j'utilise pour débroussailler. Bien pour les filles je pense car bien équilibrée et pas fatigante à utiliser.

    L'auto-défense est peut être encore un sujet plus important pour nous les nanas car nous devons compenser notre faiblesse musculaire naturelle.

    J'ai été attaquée un jour avec un tournevis dans le métro et heureusement mon pied droit a frapper au bon endroit et j'ai eu le temps de courir pour m'échapper. C'était le soir très tard et j'ai vraiment eu TRES peur.
    Depuis que je suis devenue rurale (a 70 km de Paris) quand je fais du camping par exemple ou m'éloigne un peu trop de mon compagnon en forêt je ne me sens pas très fière. J'ai trouvé un truc qui me rassure un peu, en plus du sifflet que je porte au cou depuis la lecture de ce blog : je porte avec moi une des lamelles en métal qui forment la charpente du dos de mon sac à dos. Latte de sommier version métallique quoi ... elle n'a servie jusqu'à maintenant qu'a effrayer les serpents éventuels en tapant devant moi. Un bâton de marche m'accompagne aussi.

    Les couteaux de Tony Lopez sont vraiment très beaux !!! Le Seven 4 pouces me fait de l’œil ! LOL

    Amitiés

    RépondreSupprimer
  6. Slt volt,je ne suis même pas etonne de ton histoire,je me suis fait menacer d'un couteau il y 15 jrs devant chez moi,2j eunes trafiquaient les roues de ma voiture et un était assis sur le capot.
    Ils me nargais j'ai demande ce qu'ils fesait a ma voiture et ils mon dit "rien M'sieu" bien que les protagonistes soient accroupis sur mes roues en les touchants.
    J'ai demander au gars de sortir de sur ma voiture et aux deux autres de laisser ce qu'ils faisaient,celui sur le capot me dit" Hey!! tu parles pas comme ça a mon frere toi !"
    Bien sur j'ai dis (comme un couillon que je suis) "tu veux que je te défonce la gueule toi!?"
    Bien entendu le type a dis "oui"et la il me sort un couteau de dessous son t-shirt, je me suis dis" rhoo la boulette !
    Du coups mon frère est arrive et il a calmer la situation je sais pas trop comment car je me rappelle de quasiment rien après ca.
    Pour faire simple j'ai eu grave la trouille j'ai dans mon sac un gardian Angel et un marqueur N50 comme cubotan,mais j'avais tout dans le coffre de la voiture a ce moment la et heureusement,car si j'avais eu l'idée de sortir le gardian ou autre chose ils étaient 3 j'étais seul et pas du tout prparer a ce type de situation (je croyai l'être)
    Voila pour mon histoire,faut vraiment faire gaffe sur qui on tombe et surtout ne pas répondre aux insultes et autre provocations du genre,la personne n'attend que ça la plus part du temps.

    RépondreSupprimer
  7. Salut!
    Volwest chapeau pour ton sang froid et ta réaction!Je ne sais pas ce que j'aurai fais,meme avec une barre antivol de voiture...
    Un "conseil" vérifié lorsque vous avez une "embrouille" avec plusieurs personnes,méfiez vous de celui qui fait le "gentil" et essaye de calmer le jeu.C'est celui qui va attaquer le premier et en traitre.

    RépondreSupprimer
  8. salut
    un démonte pneu téléscopique, c'est un peu le même genre, efficace (j'ai testé ...) et légitime dans une voiture.

    Il y a plus de barjos en liberté qu'on ne le pense. J'en côtoie tous les jours. Le problème, c'est quand ils arrêtent de prendre leurs médocs. Là, ça peut partir en sucette très très vite. Pareil, testé à la maison. Bref, ouvrez l'oeil même dans votre environnement proche, partout où vous vous sentez familier. C'est souvent là que notre attention se relâche et que l'incident nous surprend encore plus.

    Merci pour ton approche Vol, efficace, concret et sans dramatiser. Excellent, comme d'habitude :)

    RépondreSupprimer
  9. salut volwest je tenais juste à montrer un équipement que j'ai moi même tester et qui marche très bien a cas d'accident de la route le ResQme voila une petite démonstration

    :http://www.youtube.com/watch?v=6ecjdd9mfqs&feature=related

    pour le livre à quand une vidéo sur la bibliothèque du survivaliste avec les références ? encore merci à la prochaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Def,

      ça peut aider, et merci pour la vidéo.

      http://oldu.ispeed.org/docs/index.php?dir=

      Supprimer
    2. Intèressant le Resqme!
      Quelqu'un a une idée du prix?
      Merci d'avance!

      Supprimer
  10. De douze à 15 euros plus les frais de port. J'ai acheté le mien sur amazon us et j'ai raqué les frais de port plus les frais de douane mais maintenant on le trouve sur des sites français ou européens.

    Une invention mise au point par un français expatrié aux US.
    C'est assez terrible qu'il faille partir de France pour avoir sa chance si on est pas fils de.. avec les bons réseaux. Parmi les milliardaires français, seul Niel a créé sa fortune. Après cela on nous dit qu'on est une société égalitaire qui encourage le mérite.... Mais je m'égare! Je vais me prendre un coup de règle sur les doigts....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur quelle base (statistique) affirmez-vous que la mobilité sociale soit plus importante aux Etats-Unis qu'en France ?

      Les milliardaires sont rarement des fils d'ouvriers. Cela n'est pas propre à la France.

      Et j'adore mon modeste Opinel ! ("made in France")

      Supprimer
    2. L'Opinel est une valeur sure mais il ne faut pas tout mélanger. Vous me parlez de statistiques? Je vous prend au mot : Allons ici :
      http://www.forbes.com/billionaires/list/
      On trouve parmi les 100 personnes les plus riches 36 américains :
      Bill Gates, Warren Buffett, Larry Ellison, Christy Walton & family, Charles Koch, David Koch, Sheldon Adelson, Jim Walton, Alice Walton, S. Robson Walton, Michael Bloomberg, George Soros, Sergey Brin, Larry Page, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Michael Dell
      Steve Ballmer, Phil Knight, Paul Allen, Carl Icahn, Forrest Mars Jr, Jacqueline Mars, John Mars, Anne Cox Chambers, John Paulson
      Donald Bren, Ronald Perelman, Len Blavatnik, Harold Hamm, James Simons, Jack Taylor & family, Abigail Johnson, Ray Dalio, George Kaiser,Laurene Powell Jobs & family.

      Parmi eux 19 sont les créateurs ou co-créateurs de l'entreprise à laquelle ils doivent leur richesse, soit 52% si je compte bien.
      Bill Gates, Warren Buffett, Larry Ellison, Sheldon Adelson, George Soros, Sergey Brin, Larry Page, Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Michael Dell, Steve Ballmer, Phil Knight, Paul Allen, Carl Icahn, John Paulson, Donald Bren, Len Blavatnik, James Simons, Ray Dalio.

      Un type comme Sheldon Adelson a commencé en vendant des journeaux dans la rue tandis que George Soros, Sergey Brin et Len Blavatnik sont des immigrés.

      En comparaison on trouve aussi 4 français dans le classement : Bernard Arnault, Liliane Bettencourt, Francois Pinault et Serge Dassault qui sont tous des héritiers sauf peut-être Francois Pinault qui a quand même eu le mérite de beaucoup développer l'affaire familiale.
      cela ne fait pas beaucoup donc on peux prendre les 36 (pour avoir la même taille d'échantillon) plus grandes fortunes françaises selon challenges :
      http://www.challenges.fr/classements/fortune/?t=rang&s=asc

      Il faut rajouter Gérard Mulliez, Bertrand Puech, Margarita, Eric, Kirill et Maurice Louis-Dreyfus, Alain Wertheimer, Pierre Castel, Vincent Bolloré, Emmanuel Besnier, Benjamin de Rothschild, Robert Peugeot, Ginette Moulin, Jacques Servier, Patrick Ricard, Alain Mérieux, Famille Courtin-Clarins, Familles Coisne et Lambert, Martin et Olivier Bouygues, Familles Duval et Aubert, Pierre Bellon, Jacques et Philippe Bouriez, Jacques Saadé, Famille Guerlain, Bris Rocher, Romain Zaleski, Jacques Merceron-Vicat, Famille Lescure, Familles Beaufour, Martine Primat, Ernest-Antoine Seillière et Famille Wendel, Familles Hennessy, Moët et Chandon, Bruno Bich.

      Jean-Claude Decaux, Xavier Niel, Jacques Servier et Pierre Bellon ont fondé leur société c'est à dire environ 11%. Aucun d'entre eux n'a commencé de zéro et aucun n'est immigré sauf Zaleski qui est fils d'une propriétaire terrienne et aristocrate polonaise...

      Les faits sont là.

      Supprimer
    3. Il y a visiblement plus de "self-made-men" parmi les milliardaires américains que français, OK.

      Mais cet échantillon est-il représentatif de ce qui se passe dans le reste de la société ?

      Si l'on s'intéresse à la mobilité sociale de façon plus large, c'est bien différent...

      "Selon une étude de The Pew Charitable Trusts via leur Economic Mobility Project datant de 2007, la mobilité économique qui fait que d'une génération à une autre les revenus augmentent n'a pas de réalité statistique. Les autres pays font même mieux, comme c'est le cas de la France (où la mobilité est 1,2 fois plus forte par rapport à celle des États-Unis), de l'Allemagne (1,5 fois), du Canada (un peu moins de 2,5 fois) ou encore du Danemark (un peu moins de 3,2 fois).

      Ce constat est partagé par le Center for American Progress, qui rapporte, dans une étude consacrée à la mobilité aux États-Unis, que « la mobilité intergénérationnelle aux États-Unis est plus basse qu'en France, Allemagne, Suède, Canada, Finlande, Norvège et Danemark. Parmi les pays à hauts-revenus pour qui des estimations comparables sont disponibles, seul le Royaume-Uni a un taux de mobilité inférieur à celui des États-Unis » . Plusieurs autres études convergent dans ce sens."

      Si vous allez sur la page wikipédia "rêve américain" vous aurez les liens qui renvoient à ces différentes études.

      Supprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Yop, merci pour la video, je l'attendais avec impatience, et j'attend encore que le sujet soit plus développé. J'avais envoyé un mail à volwest pour savoir que faire dans une situation d'urgence. Je pense m'acheter le bouquin.

    Je repense à ma journée, j'ai en effet retrouvé un "bon" vieux opinel dans un tiroir; un couteau pliant. Je dis "bon" entre guillemet parceque je ne sais pas si c'est vraiment un couteau intéressant ou pas. Enfin bref... Et je l'ai pris sur moi toute la journée. Ca peut paraître étrange de ne pas l'avoir pris avant mais pour moi c'est déjà un peu spécial de me balader avec ça...

    Et pendant que je l'avais dans ma poche, en attendant le train je m'imaginais des situations "Imagineons que le type au guichet fasse telle chose, je fais quoi avec mon couteau ?"

    Apparemment mes réponses seront dans le bouquin ?

    En tout cas faut que je pense à aiguiser ce couteau... j'voulais couper un ticket de train en deux pour faire un origami en attendant, le papier s'est déchiré, ca n'a rien coupé du tout !!!!!

    merci encore pour tout le travail accompli cher VolWest
    cordialement
    NL

    RépondreSupprimer
  13. le self défense découle de l’instinct de survit ancré a l’intérieur de chaque individus et devrait être reconnue a sa juste valeur par l’état français et non systématiquement juger pour savoir si se défendre contre une personne qui attente a notre vie ou nos bien est fondé. En effet combien de fois se retrouve ton mis en examen parce-que face a un agresseur on c'est défendu et lors de cette défense de soi on blesse ledit agresseur.

    RépondreSupprimer