mardi 12 juin 2012

Outils de base pour besoins de base (a)










32 commentaires:

  1. Bonjour.
    Je chèrchais cette semaine ,une sorte de petite cèrpe pour couper des bambous,car cette plante invasive est trés tranchente pour les doigts sans gants .
    Du coup j'ai exumé un vieux couteau a 2 manche et des trarières en mauvais etat avec leur vilebrequin trés ancien .
    Ce couteau a 2 manche sèrvait surtout ,je crois a façoner des manches ou des pieces de chaises a l'aide d'une sorte de banc incliné sur lequel etait ajusté une sorte de valet.
    Le valet etait trés mobile ,et muni d'un repose pieds qui sèrvait a serer trés vit les pieces de bois .Ce banc etait fort utile pour ceux qui deplaçaient frequament les pieces de bois a usiner .
    Ce couteau a 2 manche n'avait qu'une face affuté ,l'autre face, etait droite comme un ciseau a bois .
    Il faut savoir qu'en Ardeche, les gens fabriquaient leurs sabots :-)
    Bons, je n'ai pas trouvé la petite cèrpe,mais dans une brocante, il y en a parfois et des pas chères ..
    J'ai aussi trouvé un trusquin de menuiser qui sèrvait a tracer des paralleles sur une piece de bois exactement comme ceux des mecaniciens .
    De vieux rabots .
    Le traçage des mecaniciens se fait a l'aide de pointes a tracer et sanguine (terre rouge ).La pointe a tracer est une fine tige d'acier affutée a 60° peut etre.Cet outil s'acompagne d'une pointeau affuté a 120 °,sur lequel on frappe pour faire une amorce precise de trou sur une piece metalique .Il y a des metaux sur lesquels il ne faut pas tracer avec ces outils pointus; comme les aliage d'aluminium ,mais utiliser un crayon gras .
    Voila pour ma participation .
    Bye.

    RépondreSupprimer
  2. Salut,

    Bon début de thème, malheureusement on entame une partie qui nécessite budget et savoir faire et donc pratique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le savoir faire a un debut .Il ne faut surtout pas desèsperer , car, ne dit 'on pas que "c'est en forgeant que l'on devient forgeron " ?

      Supprimer
  3. Salut,

    Je sais pas si c'est parce que tu as lu mon message sur ta page "contact", mais ça commence à répondre à ma question. :¬)
    Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Personnellement je ne mettrais pas un outil métallique, et encore moins une hache dans le feu pour brûler le reste du manche. La lame va être détrempée. Si la qualité de l'acier est importante (Gansfort) la qualité de la trempe l'est tout autant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre,..pour détrempé l acier il faut chauffer a rouge cerise, c est pas avec un feu de bois que tu va faire ca

      Supprimer
    2. Et avec quoi ils faisaient de l'acier nos ancêtres ? Avec quoi les Germains faisaient des lames damassées ? La combustion du bois peut donner une température de 1500 degrés C. Affûter un outil à la meuleuse électrique ou touret peut le détremper si on n'y prend garde. Pas de pb, faites ce que vous voulez. Moi je ne me vois pas mettre les lames de mes Gansfort dans le feu.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. @pierre, la trempe ( et détrempe) de l acier est du a sa transformation d état (solide/liquide),...s il n est pas rouge c est impossible

      pour la forge c est possible avec du bois, mais il faut un soufflet puissant et du charbon de bois assez dur (chene, châtaignier)

      fait l'expérience avec ton barbecue, pose un outil d acier dans la braise, il ne passera jamais au rouge

      Supprimer
    5. looool

      Les températures de trempe dépendent de l'acier...600 à 800°C pour du 105Cr4, 1020 à 1050°C pour du X20Cr13... mais la trempe sert qu'a augmenter la dureté de la pièce... hors nous parlons de diminution de dureté... ce qui est faisable par :

      - recuit : 710 à 740 °C pour le 1er acier, 745 à 825 °C pour le second
      - revenu : 180 à 250 °C pour le 1er, 650 à 750 °C pour le second

      Hors 250°C.... un feu de bois l’atteind sans soucis

      à 500°C, la pièce de metal gardera un aspect noir à la lumière.
      à 750°C, la pièce aura une couleur rouge cerise (dans une pièce sombre)

      Donc la mise au feu d'un outil peut modifier ses caractéristiques physiques... dont sa dureté.

      vala pour mes 2 cents

      Supprimer
    6. @chani,...les armuriers maintenant utilisent des baguettes cuivre/argent pour soudé les canons de fusil de chasse ( plus solide que l etain),...avec le poste oxy acetylene,...la chauffe est largement a plus de 700 degres

      Supprimer
    7. Quel rapport avec un tranchant de couteau !
      Jamais vu un canon dans la forge pour le tremper et se raser avec !
      Les couvercles de boîtes de conserve ne sont pas trempés, ils coupent bien et parfois mieux que de bon couteaux non affûtés. Mais is ne coupent que le doigt. L'herbe aussi coupe bien. Mais allez affûter un couvercle ou un brin d'herbe.
      J'affûte mes couteaux et lames de chasse (de flèche) rasoir, et quand il s'agit d'un "mauvais" acier, ça se sent.
      L'acier se détrempe à une température bien moindre que celle qu'il faut pour le tremper.

      Supprimer
    8. @mike.. comme pierre, je ne vois pas le rapport avec ce que j'indique ?

      Cependant, le soucis des armuriers c'est de limiter la déformation du canon lors de la soudure... ou plutôt de la brasure, le métal d'apport étant différent du métal à braser ;)

      @pierre.. nous sommes d'accord ;)

      la longévité de la capacité de coupe (le fil) sera proportionnel à la dureté de l'acier. Les rasoirs de nos grands péres (coupe choux) ne sont pas trés carburé, ce qui fait que le profil du rasoir associé à un acier relativement doux, imposait un affilage régulier (cuir + pate à roder, ou cuir seul).
      Par contre, le tranchant est plus facile à obtenir sur un acier plus tendre (les opinels ont des lames avec 0.4% de Carbone, donc pas énormément, comparé a du XC75, ou du 100Cr6 [respectivement 0,75 et 1% de C])

      ;)

      Supprimer
  5. les maisons Normandes etaient faite d ossature bois et comblages des vides aux torchis...(un petit enduit a la chaux pour les plus fortunées)


    je travaillais dans le béton banché si ca interesse @volwest je peux retrouver quelques document de base sur les techniques de ferraillage et de coffrage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos de ferraillage, les barres torsadées sont en acier de bonne qualité et peuvent etre forgée ,puis trenpées pour faire des broches, des burins, des outils divèrs .......................J'en ai depuis longtemps et je sais ce que ça marche bien :-)

      Supprimer
    2. @id,...pour la forge priviligier les fers lisse, la teneur en carbone est plus faible, il est plus élastique

      le fer haute adhérence (dit torsadé) le plus costaud etait le Breteuil , quasiment incintrable , c etait utilisé pour les ouvrages très pointus....et pour faire les tirant de coffrage

      très pratique pour faire les barreaux de fenêtres, contrairement a la merdouille en fonte qui casse au premier coup de masse....

      helas la société Breteuil est en liquidation judiciaire depuis le début d année

      Supprimer
    3. Je ne suis pas un pro de la forge, mais,j'ai apris quelques bases simples au lycée technique dans les années 60 :-) .
      Les aciers trempés doivent avoir un revenu,si je me souviens bien.
      C'est un revenu a une temperature plus basse (gorge de pigeon peut etre ) (bleu) suivi d'un nouveau trempage,je crois.
      Mais tout ça est pour moi theorique et trés ancien maintenant .
      Si le trempage est trop vif, la lame casse net.
      Un tournevis ne doit pas etre trempé trop sec sans quoi,il casse net au bout ,je crois :-(

      Bon, peut etre qu' avec de la pratique on peut faire une bonne trempe pas trop seche ?
      Pour usiner un bout de tournevis,de forets, de meches ou autre ,il vaut mieux se sèrvir d'une meule a eau,je crois.
      Une meule rapide chauffe beaucoup les lames ce qui oblige a plonger celles ci dans de l'eau froide .
      De toute façon a mon avis, l'affutage est un metier difficile .Ca s'appel outilleur je crois .
      Bye. ;-)

      Supprimer
    4. Les fers à béton sont absolument inutile en forge... trop peu de carbone pour garder un semblant de tranchant...

      Les tirant de coffrage sont quand à eu bien plus utile en effet ;)

      Supprimer
    5. Oui,les fers torsadés, les vieilles limes usées,les lames de ressorts de suspention,etc...sont autant de bons acier peut etre pas facile a triter, mais utiles pour tout un tas de choses pour le bricoleur que je suis .
      Le chalumeau,ne vaut pas la forge,mais ça aide,je crois .
      Je viens de retrouver un trés vieux ouvrage de bricolage des années 50/60 peut etre . :-)
      Trés desuet .

      Supprimer
  6. Je vous recommande vivement "le bois dans l'architecture traditionnelle" de david campbell aux éditions "édisud" ce livre est super et largement en rapport au sujet avec les anciennes techniques du travail du bois et surtout la construction...!! il coute 35€ de mémoire j'ai pas d'actions mais cette un bonne achat..!

    J'ai fais une poutre à partir d'une bille de bois brute avec comme outils une hache de l'armée,un cordex et un file à plomb...!!

    RépondreSupprimer
  7. Super !
    Je suis justement en train de m'initier à la lutherie en faisant un lap steel électro-acoustique dans de l'acajou avec un pote.

    Pour le moment, nous avons utilisé scie, rabot, rappe et défonceuse (pratique ce truc, mais pas très survivaliste).

    Le passage sur la hachette m'a fait sourire, un pote a justement pété le manche d'une hache ce week-end en faisant un peu trop le bourrin. :)

    RépondreSupprimer
  8. J'aurais rajouté l'herminette, la plane (le couteau à 2 manche de IDnaze) et la varlope. Même si j'attends avec impatience la vidéo sur la colle de lapin, je viens d'installé l'odoramat, je pense qu'on aborde la une perte de la normalité à risque très faible.
    - D'abord pour ne plus avoir ni clou ni vis et être dans une situation suffisamment stable pour envisager la construction de meuble il faut une perte international de la normalité.
    - Ensuite, soit la perte de la normalité sera longue et progressive. Dans ce cas, ça laisse largement le temps d'envisager les solutions à ce genre de problème. Ce ne sera pas nous, mais nos descendants qui devront résoudre le problème. Soit la perte de la normalité sera tellement brutal qu'il y aura une montagne d'objet ayant perdu leur utilité première et dont les pièces pourront être cannibalisée pour construire de nouvelles choses. Par exemple pour les jardins surélevé il y a les pneus de camion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Salut all
    merci Volwest.
    @ Konigs pas mieux je fait comme toi, (lime).
    le pire étant le taille haie électrique, ça me prend un temps fou.
    j'ai bien essayé avec un Dremel (mini perceuse) mais ce n'est pas évidant, il faut que je me fabrique un guide qui donne le bon angle.( encore un truc en projet avec l'héolienne vertical etc..) mais pas le temps et surtout plus de $$$.

    A+++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  11. Salut,

    Je suis étonné de ne pas rencontrer :

    - un rabot ou une varlope (comme dis plus haut). C'est quand même l'outil le plus pratique pour mettre à plats
    - des pierres pour l'affutage.. les outils pour le bois perdent leur affutage trop vite pour que l'affutage ne soit pas indispensable, surtout si on envisage des situations rouge.

    Enfin, en ce qui concerne un des commentaires concernant le prix des outils... pas la peine d'avoir des outils neuf... perso j'achéte souvent dans les brocantes, des outils d'occasion de bonne qualité, qui après un coups de jeune, sont reparti pour plusieurs année... (un affutage est quasi impératif à chaque fois, sur fer de rabot ou gouge ....)

    encore 2 cents :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que j'ai écrit sur la video "A suivre...", et que nous n'en sommes qu'a la partie (a)...sinon vous me scalperiez !

      lol

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Désolé...

      Comme tu as fait un tour d'horizon, je pensais au moins les voir sur la table.... :D...

      Alors vivement la suite ..

      Supprimer
    4. >> vous me scalperiez !
      C'est sur, l'avantage de la hache par rapport à l'herminette c'est que ça peut aussi servir pour le scalpage.

      Supprimer
  12. Yop ! super video (tu es super bien équipé !)

    Ce que tu appelles "ficelle à craie", sur chantier on appelait ça un "cordeau" ...
    et on utilisait l'expression "on tire au bleu" = "on trace une ligne au sol avec le cordeau" (et la craie est généralement bleu)

    allez on regarde la deuxieme !

    RépondreSupprimer