mardi 19 juin 2012

Construire un lit surélevé.



Hello Vol West,

Voilà que depuis début mars nous expérimentons en famille (couple avec 2 enfants "2 ans et 5 ans" ) la culture hors sol. Ce projet a germé d'une réflexion durent l'hiver. Notre situation en ville nous à très naturellement mener à la culture surélevé. Pour faciliter le travail et empêcher l'accès aux enfants qui sans surveillance aurais très vite trouver drôle d'y jouer.



Pour faire d'une pierre deux coups, j'ai décidé de construire nous même la structure, en bois de récupération. Pour la matière première, du bois de récupération de palettes perdues dans la zone industrielle non loin de la maison pour éviter les kilomètres superflus. Pour isoler le bois de la terre et de l'humidité, du plastique bulle emballage également récupération. Sur le font, pour permettre le drainage, nous avons disposé des cailloux récupérés eux aussi aux bord d'une gravière. 

Après avoir récupéré toute la matière première, nous voici parti pour la fabrication de la structure en bois. Pour cela j'ai séparé les éléments des palettes les un des autres avec un marteau de charpentier. Par la suite j'ai effectué la découpe avec une scie pliable. Montage et surtout apprentissage des techniques de travaille du bois ( poursuite d'apprentissage des savoir-faire ).



La seule contrainte fut les dimensions, car il fallait passer sans encombre dans l'ascenseur au dernier étage de l'immeuble (5ème étage). 

Durent l'hiver, un travail de recherche et de lecture de livres traitant des techniques de culture à la lecture de l'almanach pour connaître les périodes lunaire adéquate pour un travail en harmonie.

Ils faut préciser qu'au niveau de la culture nous vivons dans une région vinicole, c'est dire que mon expérience jusque la se limitai à la culture de la vigne ( que nous travaillons depuis 4 ans sur notre temps libre  ).

Pour la suite, un petit tour pour sélectionner du terreau, semence et des plantons (salade, tomates chanvre et herbes aromatiques bio) qui ornerons notre jardin. 

Jusqu'à présent le bilan est très positif, notre seul échec se situe dans le faite que nous avons sous-estimé la place que prendrai nos salades. Ce qui à donné des salades qui se développe mal par manque de place . Pour compléter nous avons poursuivi par compléter le reste des plantations dans d'anciennes casseroles récupérées.



Amicale salutation d'un fidèle lecteur de ton blog qui reste pour moi une référence.











41 commentaires:

  1. C'est une trés bonne demonstration d'habileté pour la construction de ce que l'on appelle ici une une jardinière géante.
    C'est une idée trés pèrtinante en effet.
    Pour les pieds, j'utilise ayeur des piquets metaliques dans lesquels les carrés entrent ,de manière a ne pas toucher le sol dirèctement.

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique témoignage en tout cas ! et bonne idée pour les vieilles casseroles !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un parpaing c est quant meme plus beau qu une casserole ?...

      Supprimer
  3. merci pour la vidéo et le témoignage !

    RépondreSupprimer
  4. Beau travail !

    Pour ceux qui ne disposent ni de l'espace, ni de l'outillage nécessaire à la fabrication d'un tel système, il en existe des tout faits vendus sous le nom de "jardinière", "carré potager" ou bien encore "carré potager surélevé".
    Ca a l'air assez cher en général et ça enlève le côté "do it yourself", mais ça pourra peut-être en dépanner certains...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Acheter des tous fait, a mon avis, c'est bien plus chèr et "peut etre " moins costaud en plus ?
      Je vois les "poulaillers" qu'ils vendent un peut partout .Ils sont bien plus chèrs ,mais,il n'y a qu'a les poser par terre et c'est fait :-)

      Supprimer
  5. Excellent!!

    Je sais pas pourquoi je n'ai pas pu m'empêcher de penser que tu étais en train de fabriquer un cerceuil!:D

    PS: Si tu ajoutes des roulettes tu auras un corbillard de fortune!^^

    Aller @+ et toujours au plaisir de te lire camarade!;-)

    RépondreSupprimer
  6. Salut à tous, et merci Vol-West pour cette vidéo.
    J'ai trouvé le site d'un mec sympathique qui donne des conseils sur le travail du bois, le tout en vidéo:
    http://copaindescopeaux.fr/index.php/videos.html

    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans l'esprit de ce blog, le site "copain des copeaux" est un bon complément que l'apprentissage des méthodes d'assemblage du bois et sur l’entretien des outils.

      Et pour ceux qui voudrait se lancer dans cette acquisition de connaissance, il y a des vidéo sur "comment coisir ses outils" ou "comment les utiliser".

      Je vous le conseil également,

      Supprimer
  7. je suis le seul al lui dire "bon rétablissement" ?!! (il dit qu'il est malade dans sa video)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison David ...

      Très bon rétablissement à toi Volwest !!!
      Prends soin ...

      Supprimer
    2. J' espère que tu va mieux, et que tu va bientôt pouvoir continuer ton super job.

      N' écoute pas les empecheurs de tourner en rond, c' est pas pour passer du cirage, seulement pour t' encourager, mais je pense que 99% des gens ici doivent penser de même, alors...Go!

      Bon rétablissement!
      japy.

      Supprimer
  8. Sympa de voir travailler un pro !
    Gainsbourg et Dutronc c'est vraiment des musiques que t'écoute ou c'est histoire de renforcer la french touch ?

    Petite réserve sur l'eau et le climat. La culture dans un volume restreint ne permet pas de bénéficier de l'inertie de la terre. Les plantes en pot sont bien souvent beaucoup plus fragiles à la sécheresse et à la chaleur que les plantes en pleine terre.

    Du coup un problème de surconsommation d'eau.

    A chacun de voir selon son climat !

    A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'approuve, c'est même pas une question d'humidité. J'ai un balcon plein sud, les plantes crament complètement. Ce n'est même pas une question d'humidité, à certaines périodes peu importe l’arrosage. Pour réduire le problème, je mélange de la terre de jardin avec le terreau.
      Donc c'est sans doute une super technique pour le Montana, mais à utiliser avec prudence au sud de la Loire. A contrario, le paillage permet de réduire la température de la terre au pieds des plantes, à proscrire au Montana, mais à conseiller à Marseille.

      Supprimer
    2. Attention quand même à prendre des plantes prévues pour résister à un fort ensoleillement.
      A défaut on peut se servir de la technique de vol west pour faire 2 étages de plantation pour les plantes aimant l'ombre.

      C'est quand même marrant, chez nous la canicule commence, chez Vol West la semaine dernière il neigeait !!

      Supprimer
  9. Superbe video, je mis met bientôt a faire le miens, mais plus petit,comme je suis en appart sur Toulouse mon balcon n'est pas très large 90cm sur 12 metres de long.Et puis pour les enfants c'est génial...
    Bon rétablissement :-)

    RépondreSupprimer
  10. Du très bon taf et un tes beau résultats.

    J'aurais jamais pensé à l'astuce de la scie circulaire pour faire des rainures.

    Je reste quand même bien septique. J'ai tenté je jardinage en jardinière quand jetait bloqué en région parisienne, c’était très amusant mais ça permet de faire peu. Quelques salades, des radis, des herbes aromatiques, 2 pieds de pomme de terre (pour info pour nourrir toutes la famille une partie de l’année on doit en avoir 200 pieds en ce moment) et quelques tomates... Bref pas de quoi vraiment se nourrir mais permet a quelqu'un bloqué en apart de se faire la main.
    J'avais vu aussi des gens faire des mur végétalisé.

    Le bois que tu utilise est magnifique mais hors de prix en france, la moindre planche ce négocie 10 euros à casto.
    Je suis moi aussi en pleine construction en bois, après la réalisation d'un séchoir solaire (j'ai pas pu faire moins de 100 euros dont 80 euros de bois), je dois faire une construction pour mes prochaines invitées: des oies (l'oie c'est bon, ça fait des œufs et ça sonne l'alarme).
    Donc pour mon abris à oies c'est 90% recup (vielles porte de garage et toit en fibrociment de recup)

    RépondreSupprimer
  11. Adapté a la situation http://www.youtube.com/watch?v=ZmWWwMhEXJE

    RépondreSupprimer
  12. merci Volwest.

    c'est du solide ton truc.

    RépondreSupprimer
  13. Je veux pas être méchant mais quel interet de faire pousser trois salade sur une terrasse si ce n'est se donner l'illusion qu'on vit au paradis alors qu'on est en enfer ?
    Si ca pette c'est pas 4 pieds de salade dans un bac en bois dont la terre devra etre enrichie sans arrets et dont l'apport en eau au 5 etage sera coupé que vous obtiendrez un semblant d'autonomie
    Il faut mettre en accord ses pensées avec ses actes si on est survivaliste on degage des villes ....
    Si on est citadin on l'assume avec les bons et les mauvais cotés
    la sincèrement vous vous bercez d'illusion vous vous rassurez à pas cher
    Je sais bien que ca parrait assez dur de dire ca mais expliquer a un citadin qui vie au 5 etage qu'il va transformer son clapier a lapin en BAD c'est lui vendre du reves
    Si vous vivez en immeuble vous etes des lapin en clapier alors soit vous l'assumez jusqu'au bout soit vous sortez du clapier pour devenir un lapin de garenne
    On peut pas être à la fois un mouton et un mutin ...
    Perso au vu de mes diplomes et de mon secteur d'activité mon destin était de vivre en ville j'ai refusé je gagne 40% de moins que si je vivais en ville
    J'ai choisis ma vie rien n'est gratuit tout se paye et pour rien au monde pour 40% d'augmentation j'irais vivre en ville ou en banlieue ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que les personnes n'ayant jamais rien fait pousser ont tout intérêt à commencer le plus tôt possible et si elles sont bloquées en ville jusqu'à nouvel ordre, une jardinière est un bon playground pour débuter.

      Il est clair que l'appartement en ville, dans une optique survivaliste à la PSG, est un piège à rat.

      Supprimer
    2. @dogo , Tout d'abord merci pour ta remarque, car elle est tout à fait pertinente. Il est certain que dans l'absolu, nous somme tout a fait conscient que cela ne permet pas une quelconque autonomie. Le but étant de faire avec des méthodes simple, un exercice d'apprentissage d'un savoir faire accessible a tous. Pour la suite si vous lisez la suite, le gain est double car en plus il est pédagogique pour les enfants (qui n'on jamais connue que le milieux urbain) . Dans mon témoignage je ne cherche jute a partager une expérience accessible a tous. Loin de moi la prétention, juste du partage chrétien et solidaire.

      Signé: le témoin cité dans l'article.

      Supprimer
  14. Mais qui parle de transformer un appartement en BAD ?
    Qui condamne l'usage d'un "lit" à un appartement ?
    Ne tirez pas de conclusions hâtives.

    Et même des citadins qui voudraient avoir un "lit" sur leur balcon, quel est le problème ? La culture fait partie des apprentissages fondamentaux, il n'y a ni honte ni contradiction à s'y mettre selon ses possibilités.

    Je pense que n'importe qui ayant fait l'expérience d'une surface de culture aussi restreinte aura vite compris que ça ne sert pas à être auto suffisant. Ca n’empêche pas que c'est une expérience intéressante et enrichissante.

    Et vous parlez de vivre à la campagne avec un terrain assez grand et isolé comme si ça ne dépendait que d'un choix de vie et que c'était à la portée de tous.

    Surtout n'hésitez pas à partager vos bon plans ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +1

      Si cette méthode permet :

      - d'avoir un minimum d'expérience dans la culture (avec tout le biais qu'elle peut avoir)
      - d'avoir un stock de graine et de savoir l'utiliser
      - d'avoir un minimum d'outils
      - d'avoir par exemple des aromates frais

      Ce n'est que du bonus.

      @ dogo : d'après ce que tu dis, ça veut dire que tu as un jardin et que tu es autonome en fruits et légumes ?

      Même en ayant un coin de terre, celle ci n'est pas forcément adapté à la culture. Perso, j'ai quelques ares, mais c'est de la caillasse avec un peu de terre pour la jointer... autant te dire que même les bambous ont du mal à pousser... cette technique permet au moins de s'affranchir de la qualité de la terre.

      En bref, pourquoi toujours voir les choses du mauvais côté... tout ce qui est pris n'est plus à prendre ;)

      ++

      Supprimer
    2. Je veux surtout pas jouer les rabat-joie
      En temps normal je comprends tout a fait le plaisir d'un citadin a faire pousser quelques légumes y a pas de soucis
      Ce que je voulais pointer du doigt c'est le risque que cet "amusement" et ce n'est qu'un amusement masque la réalité et que le citadin puisse s'auto convaincre que finalement tout va bien pour lui
      En ville rien ne va bien votre potager hors sol n'assuera pas 1/10 de vos besoins vous serez dépendant de produits pour enrichier la terre du bac et l'eau n'arrive pas au 5 etage par magie
      C'est pour cela que je dis que le risque est de vendre du rêve ...

      se faire la main sur un bac a légume et penser que l'expérience acquise permettra de passer sur un vrai potagé c'est la encore bien loin de la réalité
      Faire pousser 3 salade et un pieds de tomates cerise ne vous permettra pas de passer sur un potager de 100, 200 , 300m² même dans le cas ou vous quiterriez votre ville pour rejoindre une Bad externe

      Un potager dépend de la terre de son emplacement de son altitude ce qui marche a 0m d'altitude ne fonctionne plus a 800 m
      Les plantes a faire pousser seront différentes, les dates aussi ...

      Faut au moins 3 ans pour connaitre parfaitement son potager en fonction de son terrains, la première année on se lance et on vois ce qui fonctionne et surtout ce qui fonctionne pas
      La deuxième on corrige et on progresse
      La troisième on est a peu pres dans les clous

      Donc soit le survivalisme est un amusement et vous le pratiquez pour le fun soit c'est sérieux et la faut pas se mentir et mettre ses actes en accord avec ses principes
      Pour moi en temps normal j'ai un potagé de 100m² qui me permet d'étre productif et de vraiment connaitre ma terre et en cas de soucis je peux convertir tout mon terrain en potager et la passer sur beaucoup plus
      Désolé de dire cela y a aucune agressivité je dis juste ce que je pense et cela n'enlève rien a notre amis volwest qui lui a titre personnel a quitté la ville et prend les choses tres au sérieux
      Notre amis vol comme piero san giorgo ont mis leurs actes en accord avec leur pensée ;)

      Supprimer
    3. Salut,

      Le but n'est bien évidement pas de penser que nous pourrions nourrir notre famille avec 3 salades, ni de masquer je ne sais quelle fatalité urbaine.

      Les survivants des villes comme Berlin, Londres, Moscow, Cuba, Beirut, Bagdad, ou encore Sarajevo te diraient tous que la possession d'une terre fertile de 100m2 n'est qu'un moyen, une part d'un tout.

      Tout cela est bien plus complexe qu'une simple mathématique du rendement.

      En attendant…je ne vois aucun désavantage a s'exercer a la culture, ne serait-ce que limitée a un balcon Parisien. Je ne vois aucun désavantage a stocker des graines, a construire un lit, a se faire plaisir, a faire pousser 3 salades ou a se servir de cette organisation pour expérimenter ou encore éduquer nos enfants.

      …ne sous-estimons pas les bacs…car comme d'habitude, il est surtout question ici d'une reprise du contrôle, et non d'un changement bouleversant et radical.

      Nous sommes tous a des étages différents, nous avons tous des avantages et des faiblesses…mais nous travaillons tous dans le même sens…et au final c'est ce qui compte.

      Prends soin.

      Supprimer
    4. Bonjour,
      je suis assez d'accord avec Dogo. Bien sur la culture en bac est tout de même attrayante et ludique pour les enfants mais le rendement ne vous permettra pas de vous nourrir ou même d'apprendre à cultiver comme dans un jardin conventionnel. Prendre en compte aussi les risques liés à la lourdeur des bacs pouvant provoquer des affaissements sur les balcons ainsi que l'eau d'arrosage coulant chez le voisin de l'étage du bas. Je possède un potager de 70 mètres carré, je désirai l'agrandir de 30 mètres, j'ai demandé de l'aide à un citadin intéressé par mon projet et en échange je lui fournissais des légumes gratuitement, bon il est venu un fois pour apprendre mais il m'a dit qu'il préférait avoir son jardin, je comprends son désir bien sur. Peut être qu'il faudrait un peu plus se pencher sur un système d'entre aide sous une forme d'association.

      Supprimer
    5. Pour ceux qui ont la place, la culture en bacs, avec un "S"...c'est a dire sur 8 / 9 ou plus lits...on a un rendement suffisant pour la famille.
      C'est justement les jardins conventionnels que nous voulons éviter...

      Supprimer
    6. OK ! mais ça va pas être simple... Il va falloir penser à nourrir la terre ( dans les bacs ), avoir du terreau et du composte de rechange. Pensez aussi à faire des provisions d'engrais, je sais que cela n'est pas très "tendance ", mais bon... à la guerre, comme à la guerre ! vous pouvez vous penchez sur la culture des champignons et des endives, très facile dans une cave à bonne température, les lits que vous fabriquez seront certainement bien adaptés à ce genre de culture. Bonne continuation.

      Supprimer
  15. @volwest, 1er amendement du Bill of Rights,...c est ce qu'il y a de plus beau au USA

    2 fois censurée pour une critique constructive qui collait avec les remarques pertinente de @dogo

    je tire ma révérence, si le blog devient un bobo land exempt de toutes critique ca ne m'interresse plus,....salutation a mon amis @konigsfront,bravo a @dogo qui na pas sa langue dans sa poche

    bravo a @volwest,qui est malheureusement soumis a la loi du succès, l autocensure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Mike.

      Le premier amendement est effectivement important.

      1- Ce n'est pas tes critiques que j'ai enlevées, mais tes ressources et tes liens…qui n'ont rien a faire sur ce blog…a moins bien sur que tu veuilles nous attirer des ennuies, et au final faire fermer cet espace ou le lier a des gens et des idées qui ne me conviennent pas !

      2- Ce blog est "privé"…il m'appartient…et je suis ici chez moi. J'ai donc, premier amendement ou pas, le droit de fermer, enlever, inviter, refuser etc…qui et ce que je veux.

      3- Je suis désolé que tu prennes ma modération sommes toutes extrêmement rare pour de la censure. Par contre…il me semble tout de même que nous soyons loin du "bobo land", et que je tolère quand même énormément de choses…mais la…faut pas pousser quand même…:)

      a+ l'ami, et bonne route.

      Supprimer
  16. Salut VolWest.
    Très bon montage pour la construction du jardin surélevé. Franchement bravo. Serait-il possible d'avoir un plan écrit ? Ca pourrait être super intéressant.
    Ce serait aussi intéressant d'avoir un billet sur les outils électriques. Les précédents étaient très instructifs sur les outils manuels, les électriques sont certes dépendants mais superbement efficace. Et qui sait, sur certaines bases, l’électricité peut potentiellement être produite !
    a+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pierric,

      pour les outils électrique, tu peux aller voir sur le site copain des copeaux cité un peu plus haut.

      Ce site est alimenté par un passionné de menuiserie qui fait des vidéo sur la fabrication à base de bois et l'entretien (réglages et chois également) des outils.

      Le site est gratuit et je n'ai aucune part chez lui (et non c'est gratuit... lol), mais je suis un lecteur attentif.

      Supprimer
    2. +1 N2o ;)

      il est trés bien son site. J'aime bien sa façon de faire, et son établis aussi :D

      Supprimer
  17. L'idéal pour une jardinière de ce type c'est les fraises.

    Les maraichers eux memes plantent de manière surelevé des variétés de fraises produisant presque toute l'année, mais encore plus simple avec des sacs plastic remplit de terre alimenté en goutte à goutte.

    Bravo pour le site

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,

    Merci pour cette article qui m'a motivé pour faire ma jardinière sur le balcon de mon appart.
    Pour la boite qui coute cher dans les magasins de jardinage, j'utilise une caisse en polypropylène ajourée (avec des trous partout) pour 24 € TTC http://www.setam.com/caisse-plastique-ajouree-athena-grise-h-220-x-l-400-x-p-600-mm-poignees-ouvertes,article,2G6422F.html
    (Cependant pour acheter sur le site il faut un numéro SIRET)

    A l'intérieur de la caisse j'entoure de plastique prélevé du sac de terreau, et je laisse les trous du fond ouvert.

    A plus

    PS: désolé, j'ai posté 1 fois ce message dans le mauvais article

    RépondreSupprimer
  19. MDR ! vol ! ça se sent et ça se voit que tu bosse dans la charpente ! ton truc est blindé et pourrait servir d'anti char, ton petit fils s'en servira encore et dans mille ans on le retrouvera pour le mettre dans un musée :)

    RépondreSupprimer
  20. Salut Vol West,

    Un petit message ici pour te dire que je boss actuellement sur les plans d'un Lit surélevé. Je te les enverrais par e-mail et s'il te semble correct je les mettrais à dispositions pour tout le monde =)

    (je travail sous Autocad..)

    Kenavo !

    RépondreSupprimer
  21. Ca fait plaisir de voir une Felco 600 ! J'en vois relativement peu chez les bushcrafters, mais c'est à ce jour celle qui m'a le plus enchanté! Nice Article! Merci!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.