vendredi 18 mai 2012

Le parisien dans mon garage










49 commentaires:

  1. Tu construis quoi exactement? Pendant que tu discute non-chalament :P

    RépondreSupprimer
  2. Bon,je suis assez mal entendant, mais le son est assez mauvais de toute façon pour une fois .
    A propos d'inflation Française, je crois avair compris a la lècture de la presse financière que la réalité est bien plus proche des 10 % et plus pour cèrtains sècteurs .
    Je ne vais pas citer des exemples, mais,il risque d'y avoir des surprises de l'ordre de 40 % pour cèrtains trucs ,mais,je ne vais pas generaliser pour quelques cas isolés :-(
    Bye.

    RépondreSupprimer
  3. Volwest en plein boulot :D.

    Merci pour ta vidéo sur la petite discutions avec ton ami.

    Alan

    RépondreSupprimer
  4. LES RICAINS N'ONT JAMAIS VOULU DE NOS FROMAGES ! ET MAINTENANT ILS NE VEULENT PLUS DE NOS EUROS. JE VAIS ALLER DÉCAPITER UN CLOWN Mc DO... CA VA ME CALMER.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, va dégrader l'équipement et l'outil de travail d'une petite entreprise française, bonne idée.

      Supprimer
  5. Ah du matos de pro, ça fait réver ;)

    J'aime bien la petite réplique à la fin, c'est compliqué, c'est compliqué : ben non, la solution c'est de faire ce que je te dis.

    Y a une grosse différence entre la France et les USA. La France c'est pas du tout un pays d'investisseurs. C'est vraiment pas dans nos préoccupations. Les anciens le faisaient ... Consciemment ? Par habitude ?
    Mais faut voir notre manière d'investir : compte en banque et immobilier.
    On a aucune culture de l'investissement, du commerce, de l'entreprise. Peut être à cause de notre système fiscal trop contraignant.

    Mais gros avantage : notre système bancaire est particulièrement prudent. Il rapporte moins, mais les investissements sont moins risqués et les conditions d'utilisation c'est moins de l'escroquerie qu'aux USA : nos cartes de paiement ne sont pas des cartes de crédit. Les magasins essaient depuis quelques années de refourguer des cartes de crédit mais pour l'instant c'est marginal.

    Ce qui est dommage dans cette affaire c'est d'entendre que les banques américaines ne jouent pas le jeu. Et je ne pense pas que ça se limite à de la prudence de banquier. Comme la crise monétaire est basée sur la confiance, ça ne fait qu'aggraver la situation. Est ce que pendant la crise des subprimes les banquiers français ont refusé des dollars ? Possible. Mais j'en doute. Donc l'alliance, la confiance, le main dans la main, les américains le remettent souvent en doute chez nous, là je constate que c'est loin d'être notre spécialité.

    Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part, j'ai privilégié l'invèstissement ,car a mon avis, notre richesse est vant tout notre savoir et notre connaisance,puis vient ensuite notre savoir faire que nous vendons ou échangeons .
      Plus que le troc de valeurs marchandes qui risquent de diminuer, il y a ce savoir faire toujouts disponible qui ne s'use par trop avec les années (humm) et ne craint pas trop l'infaltion,je crois ?
      Les valeurs financières (placements )risquent trop de finir en fumée ,il me semble ?
      Bon, ce n'est que mon avis .
      Bye.

      Supprimer
    2. On peut aussi souligner la perte de ce savoir avec la virtualisation des connaissances.

      Qui aujourd'hui a une encyclopédie aujourd'hui ? Inutile, pas vrai, suffit d'aller sur wikipédia.

      Qui a des bouquins sur le survivalisme ? Inutile, pas vrai, suffit d'aller sur le site de Vol West.

      Et demain si on a plus internet ? Plus de courant ? 1 livre en bibliotèque pour 100.000 lecteurs, c'est raisonnablement exploitable ?

      Voila une "richesse" encore plus sous estimée que la monnaie.

      Supprimer
    3. Et oui, @ Guillaume .Mon fils se moque de ma nanie pour les bouquins ,mais j'èspère que ce n'est pas un lavage de cèrveau que l'on donne aux jeunes générations .
      D'ayeur, ce n'est pas pour rien que les révolutionaires "criminels " (lol) qui ont voulu tuer les vieilles cultures et abetir les èsclaves pour mieux les tenir dans la crainte et le sèrvage , ont brulés les bibliothèques depuis bien longtemps :-D
      Le Vatican a une supèr bibliothèque blindée a l'abrit des "regards impurs" (lol).
      Ce n'est pas pour rien que le savoir fait la force du pouvoir.
      Il faut bien se dire que c'est chacun pour sa petite peau de toute façon ,car ceux qui veulent abétir les gens ,ne sont pas le moins du monde des gens dignes de confiance,car c'est bien chacun pour soit .
      Je n'en dirais pas plus . :->
      Bye.

      Supprimer
  6. salut all et Volwest,

    sympa la vidéo, j'étais éclaté de rire, il (Volwest) oublie des mots français mais se rappel de "c'est marqué dessus comme le porsalut", phénoménale, à part ça la publicité ne nous influence pas. lol
    dis à ton pote que si il a 2000€ de coté de prendre la moitié en argent bordel. il ne va pas aller loin avec 200€ de pièce d'argent. lol
    2ème fou rire quand tu te plante dans les dimensions de la planche, lol, ça me rappel un moteur de moto que je remontais et un pote me parlait et j'ai oublié un truc quelque part, obligé de re-démonter de suite, pas grave, mais vaut mieux bosser seul. lol

    A+++

    RépondreSupprimer
  7. Finalement que ce soit sous forme de métal précieux de clopes d'alcool ou de bouffe ce qui est important c'est de ne pas compter sur un capital fiduciaire pour gérer ses économies en cas de pépin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aprés la chûte de l'URSS,il s'est passé la meme chose,si je me souvien bien .
      Le fric ne valait plus rien et la mafia etait "d'anciens malins" du parti(lol)qui tenaient les affaires juteuses (drogues , prostitutions,armes,etc...).
      Ainsi les salaires, n'etaient plus vèrsés le plus souvent , mais la valeur des choses avait subie une enorme infaltion,je crois .(1 000 % peut etre dans cèrtains pays ?)
      Ce sont les retraités qui en ont le plus chiés si je me souviens bien.
      Une revolution etait attendue, mais elle n'est jamais arrivée :-D

      Supprimer
  8. Effectivement, grosse claque de s’apercevoir que sa monnaie semble ne plus rien valoir (enfin, pas échangeable dans le pays).
    Pas évident non plus de se dire qu'il est pertinent d'avoir du métal précieux (or/argent/...) chez soi.
    Enfin, pour moi, même si j'en suis convaincu, c'est pas aussi simple de franchir le pas. Aussi bien par ce que ce n'est pas ancrer culturellement, que l'on ne sait pas forcément où l'acheter (numismate, sa banque,..)
    Pour "Waldo" (pas sur d'avoir bien compris le nom), un lien vers un forum français. Tu pourras en discuter directement avec Volwest, petit veinard ;-)
    http://www.forum-gold.fr/viewtopic.php?f=5&t=1897

    RépondreSupprimer
  9. Salut Volwest,

    Sympa ton blog, je l'ai découvert via youtube, et il y plein d'info à lire et potasser. Je continue à te lire, et te poserais certainement quelques questions.

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  10. Salut Vol ^^
    j'vois que t'es toujours accro à la "balade de Melody Nelson".
    ça me fait tout drôle d'entendre ces musiques au long de certaines de tes vidéos, j'ai decouvert "la Musique" avec cet opus de Serge. excellent gout musicaux (hors sujet) qui nous rapprochent un peu plus inconsciement en dehors de nos perspectives communes.
    Take care ;)

    RépondreSupprimer
  11. Par contre en cas d'effondrement de la monnaie fiduciaire, comment savoir si l'on fait du troc à un "juste prix" et qu'on ne donne pas trop de notre argent-metal ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis posé la même question que toi figure toi ! Et je n'ai pas trouvé de réponse.. Mais bon, si j'échange de l'argent-métal ou autre, sa sera pour quelque chose que j'ai vraiment besoin, donc peut importe si c'est équivalant ou pas, l'importance et d'avoir ce que tu as besoin..

      Supprimer
    2. Surement aucun moyen de le savoir ce sera toujours une valeur subjective ! Par contre l'avantage c'est qu'en cas de "jamais de pépins" c'est quelques chose qui peut être transmis aux enfants, un vrai petit trésors familial !

      Supprimer
  12. J'ai changé dernièrement un petit lingo et deux pièces en or contre des euros. La raison ? Mon amie avait 3 molaires endommagées et une infection, cela traînait depuis plusieurs semaines, et il fallait agir vite.

    Entre votre santé, et du métal... le choix est facile pour moi, la santé avant tout !
    A+.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas du métal, c'est du pognon, qui sert à s'offrir ce dont on a besoin.
      Ce n'est pas un problème, au contraire, c'est un cas de juste utilisation !
      Pas de regrets à avoir ;)
      A+

      Supprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. Le dollar et l'économie américaine ne se portent pas au mieux non plus !
    Les "quantitative easing" à répétition pour maintenir le système financier américain à flot sont très très mal perçus par beaucoup d'économistes... (une fuite en avant qui ne peut mener qu'à la catastrophe... )

    La force de l'économie américaine, c'est que le dollar est la monnaie d'échange de base, notamment pour les achats de pétrole... C'est très artificiel en fin de compte...

    La plupart des pays occidentaux vivent au dessus de leurs moyens...

    Mais quand on va rentrer dans le dur du pic pétrolier, l'Europe s'en sortira sans doute bien mieux que les USA. Vous imaginez ce que va devenir une ville comme Los Angeles, avec ses banlieues à perte de vue quand le pétrole va vraiment se raréfier ? Ce sera la catastrophe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu complètes parfaitement ce que je viens d'écrire plus bas

      Supprimer
    2. Vous vous trompez tous les deux. Les US ont du pétrole du gaz des agrocarburants et ils ont le pétrole du Canada.....qu'ils iront chercher de force s'il le faut. L'europe n'a que le pétrole de la mer du nord c'est à dire rien. Ils s'en sortiront tant bien que mal nous on crévera.

      Supprimer
    3. Il n'y a aucune ressource naturelle énergétique en Europe, y compris en Europe de l'est ?
      Le pétrole est la dernière forme d'énergie exploitable ? Ca y est, on a atteint le "sommet" de la découverte scientifique ?
      La baisse des ressources ne va-t-elle pas motiver les sociétés à chercher des solutions alternatives (il y en a d'ores et déjà un certain nombre en cours d'exploitation) ?

      Ne soyez donc pas si pessimiste. Si on a besoin de pétrole, on est autant capable que les américains d'aller le chercher de force en Afrique du nord, etc ...
      C'est pas pour rien qu'on place nos potes là bas et qu'on laisse ces pays "ne pas trop bien s'en sortir". On est pas plus vertueux que les USA, c'est juste que j'imaginais personnellement qu'ils seraient pas aussi p*tes avec leurs alliés historiques.

      Supprimer
    4. Oui, en effet il faut s'attendre a une REVOLUTION enèrgetique ,qui engagera surement beaucoup de choses vitales pour le citoyen consommateur , si bien que ça risque de ne pas se passer en douceur pour beaucoup,peut etre ?
      Les piles a combustible sont deja une bonne altèrnative avec de l'hydrogène ou du methane,je crois .
      Les panneaux a eau et phtovoltaiques ne sont pas encore assez developpés .
      Les tours solaires sont aussi une bonne chose facile .
      La methanisation des effluents et dechets est aussi une bonne altèrnative a l'incineration ?
      Il y a aussi la geothèrmie et le nucleaire avec le thorium dans des réacteurs a sel fondu,je crois ?
      Il doit y avoir bien d'autres choses, mais, c'est surement encore une vile histoire de fric ? :-D
      Enfin, c'est mon avis .
      Bye.

      Supprimer
    5. Allez donc vous former sur ce site. Après vous pourrez parler d'énergie.
      http://www.manicore.com/

      Supprimer
    6. Merci pour cette adresse.
      Vous pouvez cèrtainement nous faire un petit exposé, car,il y a surement beaucoup d'ignorants comme moi .
      Bye.

      Supprimer
    7. Je suis cèrtainement aussi bien place que vous pour parler et manipuler l'enèrgie ,car, c'etait mon travail,@ Harry Seldon .
      Cèrte,il y a des tèchnologies confidentielles que je ne connais pas ,mais,je ne suis pas le seul.
      Si vous faites allusion aux consequences des conditionements pèrfides, je vous conseil de ne pas pèrdre votre temps avec moi,cela vous/nous entrainerait top loin;ce qui n'est pas le sujet de ce blog .
      Par ayeur,je n'apreci pas du tout les marchands de daubes ,aussi passez votre chemin .
      Bye.

      Supprimer
    8. Je ne vois pas de quoi vous parlez. Ce que je crois c'est que les énergies alternatives (photovoltaique, piles à combustible, éolien, biogaz etc...) ne seront ni suffisant ni suffisamment au point pour empêcher une catastrophe de nous balayer. L'avidité sereine et irresponsable d'une large partie de la société entraînera notre monde dans une catastrophe. Si pour vous les experts du GIEC du MIT et du Club de Rome vendent de la daube tant pis pour vous. Le survivalisme c'est aussi de voir les sales coups arriver

      Supprimer
  15. Sachez qu'investir en or, permet avant tout de contrer l'inflation monétaire. Ce n'est pas le prix de l'or qui grimpe mais la valeur de la monnaie qui est mis en face qui diminue. Je m'explique, une monnaie pour un pays est un peu comme une action pour une entreprise. La monnaie est sensé être le reflet du PIB (produit intérieur brut, soit la valeur matériel et immatériel du pays) tout comme l'action d'une entreprise... vous suivez. Maintenant un pays ou une entreprise décident d'augmenter leur capital ou d’emmètre des bons du trésor (euro bonds) pour un besoin d'argent frais. Cela a pour effet de diluer la valeur des actions ou de la monnaie existante et nouvellement émis.
    A contrario l'or est limité par ça quantité existante. On ne peut pas créer de l'or comme l'on imprime des billets. Du coût cette valeur est stable par rapport aux monnaies. Les USA (aussi endetté que la grèce, bien cela ne soit pas comparable) et l'euro groupe passe leur temps a imprimer des billets, en pensant régler leurs problèmes. En résumé nos monnaies euro comme dollars valent de moins en moins façe à l'or. Achetez de l'or et bien plus que 10 % de vos économies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intérêt de l'argent c'est de pouvoir l'utiliser.
      C'est là que l'or perd de "sa valeur". Sans parler du "change" et des rémunérations des intermédiaires qui vont pas vous en faire cadeau. De la conservation de cette valeur, valeur papier garantie "gratuitement" par la banque, valeur en or dont vous avez la charge de conserver.

      Si les économies n'ont pas vocation à être utilisées, alors oui, il faut l'investir en or.

      Maintenant il y a combien de personnes ici qui peuvent se le permettre ? En réalité les économies de la plupart des gens servent à palier des achats à venir, c'est de l'anti endettement (des fonds de roulement d'avance). Cet argent doit être liquide et disponible. Et là l'or est un problème (même si ce n'est pas un problème insurmontable).

      En fait on touche un problème psychologique parce que le montant de ces sommes dépend de chacun. Mais si les gens "se permettent" de conserver beaucoup d'argent sans l'investir c'est qu'ils estiment qu'ils en ont besoin, et par là même ils auront tendance à le garder en "liquide".

      Bref une fois qu'on a exposé le problème, il faut encore peser le pour et le contre.

      Supprimer
    2. On parle bien de fond d'urgence ? Si oui, il est donc fort judicieux d'investir dans l'or afin de se prémunir d'une dévaluation de la monnaie. Pour info un Napoleon 20 F cote 250 € aujourd'hui. Cela reste à la portée de quelques personnes ici j'imagine.

      Supprimer
  16. http://www.achator24.fr/ c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour acheter de l'or et de l'argent sans me faire plumer, la première fois que j'ai acheté des pièces d'argent je me suis fais enfler bien proprement !

    RépondreSupprimer
  17. Merci d'arreter de croire que nos pays on vecu au dessus de leur moyen !
    la dette a débuté dans les années 70 a cause de la loi Pompidou Rotchild qui a obligé l'etat a emprunter aux banques privée avec interet ! avant c'etait la banque de france sans interet ! sur une dette de 1600 milliards on a remboursé deja 1400 milliard d'interet et la dette est toujours la !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le systeme banquaire ne vie que de la dette,..sans dette le systeme financier s effondre

      Supprimer
    2. La dette a débuté dans les années 70 parce que c'était la fin des trente glorieuses, que le pays s'est mis à moins produire, et qu'on a artificiellement conservé notre niveau de vie en ayant recours à la dette, non plus pour investir, mais pour fonctionner.

      Si on avait fait la même chose avec la banque de France on aurait fait tourner la planche à billet, et sans aura, sans influence particulière, et avec une balance commerciale déficitaire, le franc se serait effondré et nous serions aujourd'hui dans une situation bien pire que celle dans laquelle nous nous trouvons.

      Il faut bien appréhender l'économie comme des comptabilité interconnectées et non pas comme des systèmes fermés.

      Quand on emprunte, on rembourse avec des intérêts. Pour ne pas avoir à emprunter ... on vit à la hauteur de ses moyens !

      Supprimer
    3. @mike il y a dette et dette.
      L'emprunt ne doit servir qu'à investir.
      Un système de dépense de fonctionnement en équilibre, avec un léger surplus qui servira à rembourser l'emprunt, et un besoin d'une masse de liquidité immédiate pour financer un réseau de chemin de fer, un équipement nucléaire, etc ...
      On échelonne le remboursement sur X années et on le finance avec le surplus.

      Le problème c'est qu'à refuser de voir que la croissance, le plein emploi, etc ... c'était fini, on a emprunté non plus pour investir, mais pour fonctionner.

      Et bien sûr que les banques ont vu venir. Bien sûr qu'elles ont pris leurs précautions. Et bien sûr que maintenant il faut rembourser non seulement ce qu'on a emprunté au taux où on l'a emprunté, mais aussi ce qu'on continue à emprunté au prix où on l'emprunte aujourd'hui. Et bien sûr que les intérêts sont élevés puisqu'on est surendettés.
      La première chose à faire aurait été de réformer l'état pour avoir moins de dépenses et assainir le fonctionnement de notre pays. Peine perdu, on a pas élu le bon pour ça.
      Donc on va croiser les doigts pour reponctionner l'économie nationale en espérant que ça va être bien utilisé par l'état (c'est bien connu) et déboucher sur de la croissance, au lieu de laisser les entreprises s'enrichir comme elles savent le faire.

      Bref.
      Sans dette le système financier s'effondre. Et sans banque pour emprunter, ce sont les économies nationales qui s'effondre.

      Supprimer
    4. @guillaume,....un investissement lourd sur 20 ans comme ceux des années 60/70 ( TGV, nucléaire, aérospatial) serait impossible aujourd hui avec le système de pret a intérêt

      plus le temps passe et plus l'intérêt grimpe,...investir est impossible sans la planche a billet

      PS, voir les conférence d etienne Chouard et michel Drac

      Supprimer
    5. Bien sûr que c'est impossible.
      On a emprunté et on a jamais remboursé. On a même jamais fait l'effort d'être en mesure de rembourser. Quel prêteur sain d'esprit nous prêterait avec un taux raisonnable ?
      C'est à ça que servent les agences de notation : définir la crédibilité des pays et leur capacité à rembourser. Si notre note est mauvaise, ce n'est pas la faute de l'agence, c'est la notre !

      L'Allemagne par exemple fait face aux mêmes conditions, aux mêmes crises, aux mêmes agences, aux mêmes prêteurs, et pourtant leurs taux sont bien moins élevés. Parce qu'ils ont fait les bons choix.

      L'intérêt ne grimpe pas "avec le temps". Il grimpe avec des emprunts successifs alors que nous représentons de moins en moins de garanties de remboursement. Arrêtons d'emprunter, le taux va diminuer. "Y a plus qu'à" comme on dit. Mais il faut s'en donner les moyens et ça représente pas mal de réformes impopulaires pour des résultats à long terme.

      Supprimer
    6. Précision : techniquement si, on rembourse avec les intérêts, mais on est tellement dépendant de l'emprunt qu'on emprunte en même temps qu'on rembourse, toujours plus ...

      Supprimer
    7. Je dirais même en plus de Chouard et Drac, Jovanovic et éventuellement pour le coté analyse politique très fine et le coté un peu punk du personnage Alain Soral.
      perso j'ai rencontré physiquement Michel Drac début 2008 et j'ai vendu mon appartement en ville 4 mois après pour m'installer à la campagne.
      tout les problèmes économiques qu'il m'avait annoncé alors se sont réalisés et dans la foulée j'ai même perdu mon emploi. la totale ...
      de toute façon cet été je vais manger mes légumes du jardin, c'est déjà ça de pris. lol

      A+++

      Supprimer
  18. complètement d'accord Guillaume. Beaucoup pensent que nos problèmes seraient moins important si nous nous financions directement auprès de nos banque centrale. Mais tout cela à un prix, L'INFLATION, par une dévaluation du a l'impression de billet. Pourtant la BCE a dernièrement injecté 1000 milliards d'euro pour soit disant qu'elles s'en servent pour acheter de la dette d'état. Rien n'en a était puisque ces fonds était destiner officieusement à renforcer les banques européennes dangereusement exposé sur les dettes grec, espagnol, portugaise etc...
    Aujourd'hui 183 milliards de fond pourri ont été mis a jour dans les banque Espagnol. On peut imaginer que dans les mois qui viennent cette somme va doubler. L’état Espagnols va devoir renflouer les banques fragiles, l'endettement de l'état espagnols va croître, la note de l'état espagnol va encore baissé d'un cran, les taux d’intérêt vont grimper, la dette va mécaniquement grossir etc... En résumé c'est bâché pour l'Espagne. Cerise sur le gâteau nous allons découvrir que les banques Françaises ont aussi des actifs pourri en Espagne.

    Ma femme travail en temps qu’assistante de direction pour une filiale de la BNP qui s'occupe de gérer le patrimoine foncier de centre commerciaux de la banque en Europe. Aujourd'hui en Espagne les 2/3 des actifs sont entre les 2/3 et la moitié rempli. Au point que la plus part de leur centre commerciaux de deux étages ont un étage fermé afin de regrouper les magasins restant sur l'étage du RDC. Et évidemment histoire de stopper l’hémorragie les loyer ont été baissé. Imaginez le manque à gagné pour la BNP. Le problème se pose aussi dans l'immobilier de bureaux et d'habitation. Une belle petite bombe à retardement.

    RépondreSupprimer
  19. Fond de secours en banque ... lol
    typique du raisonnement parisien : la sécurité, c'est "le système".
    Idem pour l'or, on hésite, on tergiverse ... oulala, sortir des chemins balisés ? mais non, il vaut mieux suivre le troupeau... manquerait plus qu'on commence à penser par soi même !!!

    moi ça me fait halluciner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les incendies et les vols, garder de l'argent à la banque ou chez soit n'est malheureusement pas un choix si évident.

      Supprimer
  20. Tiens, un bostitch stanley... très bonne "arme"... mais pièces difficiles à trouver par chez nous, c'est dommage.
    Pour les métaux précieux, cela fait 6-7 ans que j'essaye de convaincre ceux qui m'entourent... et ils n'ont jamais les moyens... Par contre, pour le dernier portable, des jeans à 150 euro et des week-end à la mer... là il n'y a pas de problème...
    L'once d'argent physique tourne actuellement dans les 25-30 euro, port compris... allez, il faut laisser tomber la console et les stupidités télévisuelles et faire quelques heures sup à la place... et c'est vite 10-20 onces par mois qu'on sait mettre de coté... QUAND ON VEUT... ON PEUT !!!
    Vouloir "survivre" aux évènements qui s'annoncent... c'est bien... s'en donner les moyens, c'est mieux... et ça, c'est à la portée de tout ceux qui le veulent vraiment!

    RépondreSupprimer
  21. Comme dit plus haut comment donnerez vous une valeur a votre or ou argent en cas de crise? car si une crise survient et qu'elle est suffisamment importante pour que les billets, pièces, chèques et CB ne valent plus rien, vos métaux ne vaudront plus rien non plus mis a part pour quelques malins qui seront vous les prendre pour des prix dérisoires voir même pour rien... car en cas de crise si tu sors tes jolies pièces pour faire des achats tu sera vite repéré par des personnes non fréquentables.

    Et en cas de cambriolages tu n'as que tes yeux pour pleurer, mes parents ont été cambriolés en début d'année, résultat 5000€ en bijoux et pièces perdus a jamais. résultats plus rien en cas de crise et plus d’économie pour la vie dans la société actuelle.

    Investissez plutôt dans du savoir faire manuel (maçonnerie, ébénisterie, culture agricole...), connaissance intellectuelle (langue étrangère, connaissances médicales...) ça se sont de véritable tresor.

    RépondreSupprimer
  22. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer