lundi 2 janvier 2012

6 préparations.







A parcourir la littérature survivaliste, beaucoup semblent être emparés d'une sensation de noyade. Systèmes, matériels, stocks, plans, techniques, fonds, logistiques…c'est une montagne d'information, une montagne de projets capables d'en décourager plus d'un.

"Je ne serai jamais prêt a temps"
"Je n'ai pas le budget"
"Je ne sais pas par ou commencer"

Les réactions sont souvent les mêmes.
Ce qu'il faut comprendre, c'est que la préparation, l'autonomie, est toujours observée d'un point de vue optimal.

Nous voulons une Base Autonome Durable parfaitement équipée, parfaitement située loin des villes et des centrales nucléaires, parfaitement opérée, avec une terre fertile et irrigable orientée plein sud, une armurerie conséquente, un clan discipliné et cohérent, un mur d'enceinte solide, des véhicules tout terrain…nous voulons des panneaux solaires, une réserve imposante de carburant, des volets en acier, une faune et une flore diverse et abondante, un médecin, un chirurgien, quelques anciens militaires et des connaissances inépuisables.

Cette organisation est sans aucun doute d'un certain idéal, d'une certaine idéologie survivalistique, mais elle n'est pas non plus, pour la majorité d'entre nous, une proposition réalisable, tout au moins dans l'immédiat.


La plupart d'entre nous vivons dans une grande ville.
Nous avons un boulot, un prêt, certaines responsabilités familiales…
Nos lois sont prohibitives, et plus largement nos vies sont lourdement gouvernées par la totalité de notre système économique, juridique, social et politique.
Nos mains semblent liées.

Voici donc 6 préparations...
Une sorte de survivalisme Guérilla, une organisation bon marché et expéditive reflétant nos besoins les plus importants et immédiats.



1- Le Plan




Avoir un plan est primordial.
Le manque de planification, et donc de discipline, est ce qui provoque la panique et le désespoir.
Beaucoup semblent cependant totalement délaisser la mise en place d'un plan.

Simplement, le plan devrait reposer sur une question unique;
"Si il y a une urgence, que faisons-nous ?"

Incendie, urgence médicale, accident de la route, agression, inondation, catastrophe naturelle, effondrement de l'économie, accident nucléaire, perte de l'emploi, émeutes, pénuries…toutes ces situations sont des urgences menaçant plus ou moins directement et immédiatement le bien être de notre clan.

Planifier est une considération qui permet une préparation plus adaptée, et une réaction plus rapide et ciblée.
Puisque nos capacités mentales diminuent lors d'une situation dramatique, il est beaucoup plus facile de penser a l'impensable quand tout fonctionne correctement, quand nous avons a manger dans le frigo, quand les distributeurs de billets fonctionnent et que l'eau coule du robinet, que quand nous sommes en plein milieu d'un effondrement de nos systèmes de support…et ceci même si cet effondrement est passager et localisé.


Aussi, il me faut rappeler ici que l'urgence n'est pas forcement personnelle.
Planifier et se préparer a l'agression par exemple, c'est aussi penser a être le témoin d'une agression.
Qu'allons-nous faire si nous sommes dans le métro, et qu'un citoyen se fait violemment agresser devant nous ?
Qu'allons-nous faire si nous sommes les premiers sur les lieux d'un accident de la route ?

Toutes ces considérations sont a prendre en compte.




Pour aider a la planification, trois outils me paraissent indispensables.
a) Une radio AM-FM a pile ou a dynamo (indépendante de nos systèmes de support).
b) Des cartes détaillées des systèmes de transports, de notre ville, de notre région, de notre pays et des pays voisins.
c) Un contact éloigné.

a) Dans une situation d'urgence, il est fort possible que le seul lien viable avec l'information (l'information, et même si celle-ci est possiblement de la désinformation, étant nécessaire pour le développement d'un plan adapté), sera une radio portable.
Etre coupé du monde lors d'une catastrophe naturelle comme Katrina ou l'effondrement de l'économie en Argentine par exemple, rend l'action et la décision difficile. 




Pouvoir s'informer en temps réel est primordial en cas d'urgence.

Comme nous l'avons vu en 2011, des systèmes comme Facebook auront été important dans la dispersion et la collection de l'information dans les pays ayant été confrontés a certaines tensions sociales.
Ces systèmes sont extrêmement efficaces, mais ils sont aussi extrêmement dépendants du bon fonctionnement des réseaux électriques par exemple.

L'information a toujours été, est, et sera toujours une pièce maitresse quant a la planification et l'exécution.




b) Les cartes, elles, nous offrent une vue d'ensemble de nos possibilités.
Dans une situation ou l'évacuation est nécessaire par exemple, pouvoir s'orienter mais aussi connaitre, a l'avance, l'emplacement de certains atouts est pertinent.




Sur nos cartes, nous devrions marquer la totalité des points stratégiques pouvant nous donner un avantage immédiat, et ceci que nous ayons a évacuer ou non.

- Tout ce qui est en rapport a l'eau ; sources, puits, fontaines, réservoirs…
- Tout ce qui est en rapport a la nourriture; supermarchés, jardins, arbres fruitiers, épiceries, boulangeries…
- Pharmacies.
- Hôpitaux.
- Stations essence.
- Postes de police, gendarmerie, pompiers…
- Docteurs, dentistes, vétérinaires, spécialistes, psychologues…
- Magasins d'outillage.
- Magasins de camping, de chasse, de pêche, de sport…
- Garages, et autres spécialiste de la réparation.
- Bâtiments abandonnées.
- Voix ferrées.
- Entrées souterraines (égouts, métro, tunnels…).
- Bases militaires.
- Entrepôts.
etc.

En plus de ces atouts, nous devrions voir sur nos cartes des points stratégiques de replis, tels que nos amis et nos familles.





c) Un contact éloigné est tout simplement une connaissance vivant dans une région éloignée de la notre, et pouvant servir a collecter et relayer l'information.

L'urgence signifie souvent une rupture partielle ou totale de nos moyens de communications. Le téléphone portable est un outil merveilleux, mais l'infrastructure est vite débordée lors d'un événement.




Un tremblement de terre a Los Angeles, et c'est 10/15 millions de gens qui sautent sur le téléphone pour savoir si leurs proches sont sains et saufs.

Cependant, et cela a été le cas durant les attaques du 11 septembre, si les lignes locales et régionales sont inondées et s'effondrent, les lignes continentales et étrangères fonctionnent.
Deux New Yorkais étaient dans l'incapacité de se téléphoner, mais ils pouvaient appeler Denver ou Los Angeles sans problème par exemple.

Avoir un contact connu de la totalité du clan, peut des lors récupérer certaines informations d'un membre de la famille, pour ensuite les donner a un autre.



2- Eau.




L'eau est un besoin physiologique de premier ordre.
Aujourd'hui, nous devrions tous avoir un minimum de 10 jours d'autonomie en eau potable a la maison.

Si vous vous acharner a trouver un masque a gaz, si vous vous interrogez sur le meilleur couteau de survie a acheter, si vous avez un EDC complet mais que vous n'avez toujours pas un minimum de 10 jours d'autonomie en eau potable, si cet article est le premier article sur la préparation que vous lisez, allez au supermarché du coin, et remplissez le cadis de bouteilles d'eau.

4L par jour et par personne.
Pas de filtre, pas de charbon actif, pas de méthodes primitive de purification, pas de bidons ou de systèmes étranges, aucun investissement lourd…simplement des bouteilles d'eau.




Puisque vous êtes au supermarché, prenez aussi une bouteille d'eau de Javel.
Ce produit est capable de désinfecter l'eau non-potable, mais aussi de maintenir l'hygiène générale de l'habitation pendant des mois, et ceci a un prix dérisoire !

Beaucoup semblent critiquer les propriétés de l'eau de Javel, en l'opposant a des systèmes spécialisés tels que certains produits en cachets comme les micropurs par exemple.
Même si ces systèmes de traitement semblent détenir un avantage plus ou moins important sur l'eau de Javel pour la purification de l'eau, il me faut rappeler que ces produits ne peuvent prétendre être aussi polyvalent que la Javel.




Nettoyer et désinfecter efficacement nos contenants, nos bouteilles, nos bidons et nos cuvettes, désinfecter nos surfaces de préparations, nos toilettes…
L'eau de Javel reste le produit désinfectant distribué dans une zone dévastée, surtout si le taux de mortalité est important…et pour de bonnes raisons.
L'eau de Javel est aussi le produit utilisé pour maintenir l'hygiène des hôpitaux, les cuisines d'écoles et ainsi de suite…

Les agences d'aide comme la croix rouge n'arrivent pas dans une région dévastée avec des micropurs.
1L d'eau de Javel, stocké dans une bouteille en verre ou en métal et protégé de la lumière conservera ses propriétés pendant environ 1 an.
Combien de micropurs allons-nous avoir besoin pour remplacer 1 an de traitement dans une situation difficile ? 

De plus, la rotation de l'eau de Javel est aisée…car nous pouvons (devrions ?) utiliser ce produit assez souvent pour nettoyer nos domiciles et notre linge.
Si au bout de 6 mois il vous reste de la Javel…lavez vos sols !
A l'inverse, et pour la plupart d'entre nous, les produits spécialisés comme les micropurs seront stockés pendant des années, sans jamais être utilisés.


La démarche de stocker un minimum de 10 jours d'autonomie en eau potable et de posséder 1L d'eau de Javel est a elle seule inestimable, et votre famille sera ici bien plus apte et préparée a gérer une urgence que 99% de la population !!!



3- Nourriture




Le stockage de nourriture reçoit énormément d'attention.
Certaines familles ont même un stock de nourriture plutôt sain, mais n'ont toujours pas ce minimum de 10 jours d'autonomie en eau potable dont nous parlions plus haut !

Si l'eau peut littéralement tomber du ciel, ou être "ramassée"…la nourriture en revanche, peut être extrêmement difficile a sécuriser dans une situation d'urgence, surtout dans un milieu urbain et durant l'hiver.

Le fait est, qu'aujourd'hui notre nourriture vient de loin, de très loin…et que la totalité du système d'approvisionnement est en flux tendu.
Ce qui veut dire, que notre nourriture est gouvernée par un système individuel et global basée sur le "juste-a-temps".




Cette organisation se traduit par une réalité troublante; la majorité de la population est a 9 repas de la catastrophe…a 9 repas de l'implosion totale de notre fabrique sociale.


Quand nous faisons nos courses, nous gardons toujours un oeil ouvert pour les promotions sur les produits de base.
Que sont les produits de base ?
- Miel.
- Sel.
- Levure.
- Farine.
- Sucre.
- Riz.
- Pâtes / semoule.
- Lentille / haricots.
- Huile d'olive et végétale.
- Boites de conserves en tout genre.

Ces produits sont consommés régulièrement, et donc se prêtent facilement a la rotation des stocks, ils se gardent très bien (plus de 10 ans), et sont la base de notre alimentation moderne.

L'autre avantage de ces produits, est leur rapport prix / rendement.
Un sac de riz d'un kilo par exemple, nous offre environs 30 portions de 160 calories chacune !!! Le riz maintient des millions de familles au monde.

Notre petite épicerie n'est pas notre stocke principale, mais elle devrait nous nourrir a elle seule pendant 2/3 mois.


Ensuite, nous avons des préférences.
Nous aimons et mangeons régulièrement du poulet en boite par exemple. Nous utilisons cet aliment pour préparer a l'avance nos repas de midi (pain fait maison avec les produits de base + poulet / thon / sardines)…car nous ne mangeons jamais dehors, et pouvons donc économiser une sommes importante d'argent a la semaine.

Si nous avons besoin de 2 boites de poulet / thon / sardines par semaine, nous en achetons 4.
A la fin du mois, nous avons donc 8 boites de poulet en stock. Si l'argent manque le mois suivant, nous n'avons plus a acheter nos repas de midi pendant un mois.
Si l'argent ne manque pas, nous recommençons le processus.

Cette méthode, appelée aux US "copy canning" (l'acte d'acheter une deuxième boite, un deuxième paquet), est un excellent moyen de contribuer a notre autonomie nutritionnelle, tout en restant extrêmement prudent financièrement.

Le stockage de la nourriture est progressif et personnalisé, et nous nous retrouvons ici a stocker ce que nous mangeons, et manger ce que nous avons stocké.

Nous appliquons le "copy canning" a la totalité de nos achats…même le PQ.



4- Energie




Une probabilité importante, reste pour notre univers moderne la simple panne énergétique.
Si s'illuminer n'est que très rarement une priorité en soit…la préparation de la nourriture peut devenir extrêmement complexe sans une méthode de cuisson.

La coupure de gaz naturel et/ou d'électricité devrait des lors être anticipée.


Un système autonome et indépendant de nos systèmes de support pouvant préparer notre nourriture, mais aussi faire bouillir de l'eau, est tout aussi important que la roue de secours qui dort sous nos voitures.

Un petit réchaud de camping a gaz est ici la solution la plus simple, abordable financièrement, et efficace. Ma seule préférence est de si possible trouver un système utilisant deux bruleurs, pour pouvoir maximiser le temps de préparation, surtout si vous avez une famille nombreuse !

Aussi, la nature de l'énergie utilisée par le système devrait être stable, efficace et répandue…et une autonomie de quelques mois devrait être sécurisée.

Nous avons adoptés 2 systèmes utilisants des énergies différentes (2 c'est 1 et 1 c'est 0). 1 système a gaz, et 1 système a essence. Les deux m'ont coûté 15$ !!!



5- Soins / Hygiène




L'urgence est souvent synonyme d'urgence médicale.
Une sale coupure a la main peut être un handicap sérieux, surtout si nous sommes a des kilomètres d'un hôpital, ou pire encore, comme cela s'est produit durant l'ouragan Katrina a la Nouvelle Orleans, si nos services de santé sont complètement débordés voir fermés !

Un hôpital de la Nouvelle Orleans 24 heures après le désastre.


Quelle que soit la situation, il me parait nécessaire aujourd'hui de réaliser que nos services de santé sont extrêmement vulnérables a certains paramètres, et que nous ne pouvons décemment pas compter sur leur bon fonctionnement (voir Japon - Katrina - Haiti - Tunisie…) pour tendre a nos besoins.

De plus, l'urgence peut nous forcer a intervenir immédiatement, dans l'attente des secours, comme il peut être le cas lors d'un accident de voiture par exemple…suivre un stage de premiers secours me semble primordial.




La mise en place de kits de premiers soins me semble nécessaire…d'ailleurs, un petit kit de niveau 1 est toujours sur moi.
Puisque nous sommes deux, et que nous avons une voiture, j'ai donc préparé 2 kits identiques de niveau 1 pour nos EDC, et 1 kit de niveau 1+ pour le véhicule, beaucoup plus complet et lourd.




Le minimum que nous devrions tous avoir sur nous devrait être 2/3 paires de gants en Nitrile. Même si nous ne possédons aucunes connaissances médicales, et que nous avons décidés de ne jamais intervenir en rapport aux soins (voir "plan"), nous pourrions, et ceci n'est pas prévisible, être amenés a toucher une personne en détresse et/ou blessée pour la mettre hors de danger par exemple, ou encore être présent pour la soutenir et la réconforter en lui prenant la main.




La pharmacie familiale devrait être imposante, et regrouper un large éventail de produits pharmaceutiques, mais aussi des produits pouvant contribuer au maintien de l'hygiène.

La Nouvelle Orleans est cet exemple pertinent d'un effondrement total des services de santé. Pendant quelques jours, quelques semaines pour certaines régions, il était impossible de recevoir une quelconque aide médicale qui ne soit pas de deux ou trois pansements et d'un cachet d'aspirine.

Dans une urgence, l'hygiène devient primordiale.
Toujours dans le cadre de la Nouvelle Orleans, la présence de cadavres, de tonnes de déchets, mais aussi la totalité des égouts, ont été un vrai cauchemar pour les survivants.

Savon en barres, tampons hygiéniques, gants en nitrile mais aussi sacs plastiques, sont autant de produits extrêmement importants et pourtant toujours manquant dans nos réserves.





6- Protection




La sphère de la défense personnelle et plus largement de la protection, c'est a dire de ce qui prend en compte non seulement la personne mais aussi la propriété, est une sphère vaste et complexe.

Pour certain, aborder sérieusement cet univers est douloureux tant nous y trouvons de paramètres et de recoins.


Avant tout, il me semble important de déconstruire la protection, et de l'épurer de la cacophonie qu'elle génère.

Se protéger est naturel…d'ailleurs, nos corps se protègent constamment d'attaques diverses au travers de notre système immunitaire, de nos reins, de notre pilosité...
Si nous écartons un moment seulement l'ensemble des considérations politiques, sociales, juridiques, professionnelles, culturelles ou même spirituelles, la protection  est a la base de toute organisation organique.

C'est l'épine de rose, le camouflage du papillon feuille morte ou encore les épines du hérissons.

Nos sociétés modernes semblent cependant considérer la défense personnelle comme une aberration…une régression.
Simplement, et a écouter le brouhaha, le citoyen devrait accepter de devenir une victime au cas ou il serait confronté a une situation violente.


Plus important que n'importe quel système d'auto défense, plus important que n'importe quel outil ou discipline, notre attitude mentale, notre état d'esprit est ici le paramètre le plus important.

Se protéger, se défendre, c'est d'abord prendre une décision. 
Personne ne peut prendre cette décision pour nous…même si beaucoup, surtout les bien pensants et politiquement corrects, aimeraient tout de même nous voir éliminer définitivement la possibilité de nous voir affirmer notre conscience quand celle-ci est menacée.


Je ne vais pas ici proposer de systèmes ou d'outils, ou même vous dire comment vous protéger, car il me semble qu'il y a assez d'article sur ce blog pour répondre a cette demande…par contre, il me parait important aujourd'hui de réaliser notre univers, et de prendre une décision.

Stay Safe.









42 commentaires:

  1. Bonne année et merci pour tout ce travail que tu accomplis.

    Nico

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article qui une fois encore est des plus pertinent. Il est un parfait exemple d'une preparation simple et pragmatique accessible a tous. Personnellement, j'appelle ca une preparation citoyenne. Ces simples gestes, permettent en effet de gerer une situation de crise (personellement, je me prepepare plus a une crise "passagere" qu'a une hypothetique fin du monde. Et la on touche vraiment le fond du probleme). Pour moi, etre un citoyen responsable c'est aussi (surtout) etre capable de se prendre en charge un minimum lors d'un evennement et ne pas se reposer sur les sytemes de secours existants qui seront debordes. Je peux gerer cette situation, ne pas etre un "boulet" et ma preparation pourra permettre aux secours de s'occupper de personnes qui auront plus besoin que moi des secours publics.

    RépondreSupprimer
  3. Excellent article!
    Pour ma part, vivant dans un 20m² urbain, j'ai pour environ 15 jours d'eau potable (10l en bouteilles, 50l en bidons) , de nourriture sèche, de conserves, de moyen d'éclairages (bougies chauffe plat, lampe a pétrole + 1l de pétrole), de cuisine (à raison de 30 min de gaz par jour, petit réchaud), de tout venant (papier alu, ziploc, sacs poubelle 100l...).

    Je crois que mon principal soucis est la pharmacie, à part les médocs, pansements et bandages de base, pas évident de se procurer des produits de soins plus complets.

    Sinon, 15 jours de stockage, bien pensés, ça prends relativement peu de place. Pour moi, une caisse pour nourriture/consommable/réchaud, et les bidons sous le lavabo de la salle de bain :)

    RépondreSupprimer
  4. Toujours au top, merci, a tous meilleurs voeux.

    RépondreSupprimer
  5. Encore un excellent article, merci Volwest !

    Juste une petite question quand même, question qui peut paraître ridicule pour plusieurs mais tant pis : pendant combien de temps l'eau qu'on trouve en bouteille au super marché reste potable ?

    Je demande car j'ai entendu plusieurs réponses différentes à cette question, et je pense qu'ici je trouverai mon bonheur. :)

    RépondreSupprimer
  6. Salut, cet article donne de bonnes bases pour les stocks, super intéressant.
    Je me posais la question sur le fait de limiter les pâtes et le riz qui demandent de l'eau pour la cuisson, qu'en penses-tu ?

    A plus et merci !

    RépondreSupprimer
  7. Un article et une vidéo tout simplement extra ... comme toujours ! A suivre et à faire suivre.
    Merci.

    RépondreSupprimer
  8. 20100 a dit : Pour moi, être un citoyen responsable c'est aussi (surtout) être capable de se prendre en charge un minimum lors d'un évènement et ne pas se reposer sur les systèmes de secours existants qui seront débordés. Je peux gérer cette situation, ne pas etre un "boulet" et ma préparation pourra permettre aux secours de s'occuper de personnes qui auront plus besoin que moi des secours publics.

    Tout à fait d'accord !

    Pour la cuisson, on peut aussi compter sur un petit réchaud à bois bricolé pour zéro euro dans des boîtes de conserve. Chercher "wood gas stove" sur gogole. Je suis en train d'en tester un, je ferais un retex un jour.

    Tu nous as fait là une bonne présentation des "basics" du survivalisme.

    RépondreSupprimer
  9. @SierraKiIo

    L'eau en bouteille achetée en supermarché demeure potable plusieurs mois à condition de ne pas avoir été ouverte et qu'elle soit entreposée dans de bonnes conditions.

    Toutefois l'idéal est de la traiter comme une eau suspecte et de l'ouvrir, de lui faire un traitement à l'eau de javel et de la refermer.

    De cette manière tu te garantis de un à deux ans d'entreposage sécuritaire.

    Après 2 ans tu jettes tout car la bouteille aura commencé à se dégrader et à libérer des composants chimiques dans ton eau.

    RépondreSupprimer
  10. bonjour tous le monde!
    une sorte de petite présentation,etant nouvel inscrit!
    j ai decouvert le blog peut avant noel et le survivalisme par la meme ocasion.sans y mettre un nom,je le pratiquait deja plus ou moins: vivant en ville, j ai toujours prevu des provisions et un sac de rando toujours pret pour partir trois jours dans la verte,toutes mes vacances se font a la campagne chez mes parents(peche,recolte sur les arbres fruitiers,bucheronage...) et sans aucun doute en cas de crise majeur, ces vers eux que je me dirigerai,malgres la distance,ne serai ce que pour l esprit comunautaire.
    ce blog me permet neanmoins de mieux m organiser,de mieux cibler mes besoins et de decouvrir de nouveaux "trucs et astuces" en plus d un regard extérieur sur le sujet
    merci pour le partage,les conseils et le decouvertes!
    pour ma part,le dernier truc du moment,c est le rasage au coupe choux avec preparation de la peau au blaireau et affutage de la lame;cela demande un peu de preparation et un premier investissement mais exit la consomation de mousse a raser et de ces lames de rasoir hors de prix,de plus en cas de crise majeure(rouge)meme si le cadet de mes soucis sera de me raser,le cuir a affuter,bol a raser savon a barbe(un peu moins d un par an)et le coupe choux ne seront jamais perdu!
    stay shave!

    RépondreSupprimer
  11. Encore un article très inintéressant (la rotation et le concept de "copy canning" pour la nourriture et l'eau), personnellement c'est ce que j'ai appris de mes parents (73/80 ans donc qui ont connus la guerre très jeunes), toujours avoir une réserve d'au moins 15 jours (minimum), pour la source de cuisson, je suis adepte des bouteilles de gaz (vous savez la grosse bouteille bleu ^^), j'en ai 3 qui tournent en permanence et ceux avec une gazinière autonome (pas branché au gaz de ville).
    par contre il va falloir que je pense a un système de recharge des piles autonome (solaire) et la c'est pas gagné.

    sinon je suis dans l'optique de ce qu'a dt @20100, une crise passagère (1 semaine voir 3 semaines) car au delà, il y aura surement d'autre décisions a prendre....et le système aura plus durement et durablement changé (cf la crise argentine)

    vivement la suite, continue comme ça volwest.

    RépondreSupprimer
  12. Pour la recharge de pile :

    - solaire : voir le "Freeloader" (version classic et pro)

    - dynamo : il existe aujourd'hui des chargeurs à dynamo pour les piles et les principaux petits appareils électroniques (APN, GSM, GPS, etc). Il faut activer la dynamo pendant un petit moment pour une faible autonomie (variable mais j'ai constaté parfois 20mins de dynamo pour 5 mins d'utilisation)

    Mais c'est mieux que rien. Et comme dit ci-dessus, 2 c'est 1 et 1 c'est 0 !

    RépondreSupprimer
  13. Tres bonne vidéo! juste pourrais tu m'eclaires sur les doses et la facon dont traité l'eau pour la rendre potable par le billet de la javel ? Merci et Stay Safe collegue

    RépondreSupprimer
  14. Comme d'hab' Volwest, excellent article et excellente vidéo.

    RépondreSupprimer
  15. @Victor

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    Je viens de remarquer un article sur ce blog concernant justement la récupération d'eau ainsi qu'une vidéo sur le traitement à l'eau de javel. Comme d'hab, les deux sont excellents.

    (Et ça peut être intéressant pour toi, @foxsurvivaliste : http://lesurvivaliste.blogspot.com/2011/08/recuperer-leau-de-pluie.html et http://www.youtube.com/watch?v=I2pfjKELovE&feature=related )

    RépondreSupprimer
  16. Pour moi qui vie en ville dans un appartement , le gros de ma préparation est donc la mise en place est la gestion de mon stock alimentaire.
    J'ai commencer a faire du "copy canning" sans savoir que sa s'appeler comme sa.
    Je peu vous dire que c'est vraiment efficace, même avec un petit budget comme le mien en un peu moins d'un an j'ai un stock plutôt conséquent est varié, le truc au début comme surement beaucoup je stoker du riz et des pate le truc c'est que pour les préparé sa nécessite beaucoup d'énergie et d'eau,donc je suis devenus un adepte de la conserve on trouve presque tout en conserve , sauf du poulet en France j'en trouve pas !!
    Pour se qui est de l'eau c'est compliquer car sa prend vraiment vite de la place , grasse au blog j'ai découvert qu'une goûte de javel par litre la render potable , donc j'ai en permanence 4x5 litre de javel que je fait tourner, en plus des pack d'eau est fut de 5litre de cristalline qui au passage ne sont vraiment pas pratique avec leur poignée en scotche ,en plus on ne peu pas les super pauser. Je rêve de gros conditionnement comme on trouve par chez vous.
    A sa j'ai en plus quelque jerrican alimentaire pour augmenter ma capacité de stockage pour l'eau, j'en est même trouver sur le net des souple qui se pli est prenne rien comme place.
    Le blog ma été d'une aide crucial sur la mise en place de mon "garde manger".
    Merci pour tous se travaille qui permet a beaucoup d'avancer.

    RépondreSupprimer
  17. Le problème de la conserve industrielle c'est qu'elle contient du bisphénol. C'est un incontournable du stockage pour les raisons citées plus haut mais personnellement j'éviterai d'en sur-consommer ou de tout baser là dessus en bradant les stocks d'eau (enfin bon, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, pas vrai ?).

    Pour le reste bravo 20100 c'est un beau résumé.

    Et ça fait plaisir de voir autant de commentaires raisonnables !

    Avec une petite distinction quand même dans ce que dit 20100. Se donner pour objectif une petite crise c'est excellent. Ca donne un but pour commencer et ça évite de se décourager ou de tomber dans la psychose. Par contre je pense qu'il n'est pas inutile de continuer à glaner des infos, acquérir des connaissances, même quand on estime avoir atteint un objectif. D'abord parce qu'on ne sait jamais ce qui nous tombera dessus. Ensuite parce que je trouve que c'est très sain comme philosophie ;)

    Bonne continuation Vol West et a+

    RépondreSupprimer
  18. Oui merci pour ton post. Très bien détaillé. Ici, nous suivons cela de prêt en France. L'ombre d'une crise profonde se profile à mon avis aussi bien aux States qu'en France ... J'ai entendu pas mal de choses dernierement sur les USA avec les camps FEMA, le puçage 2013 et les villes souterraines ... vraiment bizarre ce qui se prépare chez vous.Cela fait froid dans le dos et pourrai bien arriver aussi chez nous, d'où la nécessité de se préparer et de s'organiser. Merci encore pour tous tes conseils.

    RépondreSupprimer
  19. Génial! Merci beaucoup Vol West, tu remets les pendules à l'heure: les priorités, les solutions simples mais pas simplistes, les arguments qui comptent vraiment.
    Tu ne viens pas seulement de rédiger un article de plus, tu viens de synthétiser un manuel de survie pour les gens qui n'ont pas accès à des systèmes chers et/ou élaborés, i.e. le plus grand nombre.
    Le tout en étant loin du catastrophisme ambiant dans lequel nous baignons en ce début d'année 2012 mais en faisant appel au bon sens et aux risques réels et non pas hypothétique (exemple trouvé hier: http://fr.news.yahoo.com/%C3%A9norme-volcan-allemand-pourrait-bient%C3%B4t-d%C3%A9truire-leurope-124800978.html ). Bravo et un grand merci!

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour
    Très bon article
    Mais vous ne parlez pas des aliments lyophilisés ou freeze dried, ils ont des avantages en terme de conservation ( 25 ans souvent ) en terme de stockage aussi car ils pésent moins et prennent moins de place et ils gardent tous les nutriments et vitamines. l'inconvénient ce que ça demande plus d'eau pour les réhydrater.
    Personnellement je pense qu'il faut un bon stock d'aliments "normaux" que l'on trouve au supermarché pour une période que vous aurez définie suivant l'endroit où vous vous trouvez et le nombre de personne qui dépendent de vous et un aussi un stock d'aliment lyophilisé si vraiment une crise durait très longtemps
    Bravo pour le site

    RépondreSupprimer
  21. Excellent article que je compte relire pas mal de fois... et mettre en pratique.
    Merci

    RépondreSupprimer
  22. Merci encore Volwest pour cette mine d'or qu'est ce blog !!!
    Mais comment fais-tu pour avoir toutes ces connaissances ? Tu as suivi une formation ?
    Dans des livres ? Sur internet ?

    En tout cas bravo !!!

    RépondreSupprimer
  23. @ sierrakilo une petite recherche google
    [url]http://lesurvivaliste.blogspot.com/2010/11/leau-de-javel.html[/url]

    RépondreSupprimer
  24. 2052835a-…

    Je ne parle pas des aliments lyophilisés pour la simple raison que nous nous basons ici sur des systèmes simples, bon marchés, facile a trouver, et pouvant être absorbés et utilisés au quotidien par tout le monde.

    Le lyophilisé a sans doute sa place, mais il est difficile de pratiquer le copy canning et la rotation avec ce genre de produit.

    Ce qui m'intéresse ici sont des produits de supermarché, des produits excellent d'un point de vue prix / rendement / conservation / utilisation.


    SierraKilo,

    L'eau en bouteille, si stockée dans un endroit sec, frais et plutôt sombre, se garde remarquablement longtemps. Sans prendre de risque, je me base sur 1 an. Certaines études diront 6 mois, et d'autres des années.


    Allan,

    Même si les pâtes et le riz demandent de l'eau pour leur préparation, ces aliments ont des propriétés incroyables. Prix / rendement / conservation / disponibilité.
    Nous avons besoins d'eau quoi qu'il arrive…ne serait-ce que pour la digestion.


    a+

    RépondreSupprimer
  25. @altern
    Merci pour ta reponse sur le rechargement des piles (solution la plus probable, le solaire).

    RépondreSupprimer
  26. Salut Volwest,

    Tout d'abord, félicitation pour le contenu du blog.

    Petite question sur le pain que tu fait : que signifie Yeast: levure ou levain?
    Nous n'avons pas la levure sous cette forme en France.

    Secondo, pourra tu à l'occasion développer ce point, qui me semble pertinent dans le cadre d'une préparation globale.

    RépondreSupprimer
  27. @steall

    http://www.consoglobe.com/freeloader-pro-chargeur-solaire-puissance-3337-cg

    Tu trouveras facilement ce chargeur partout, y compris sur Ebay dans sa version Pro ou Classic

    (j'ai les 2 perso)

    RépondreSupprimer
  28. Super article.Il résume bien les bases domestiques et nous fait surtout comprendre qu'il faut, comme beaucoup de choses dans la vie, de la volonté.J'ai découvert ton blog il y a quelques jours et je me régale tout en prenant conscience de mon manque de préparation à domicile.Merci pour tes articles clairs et surtout lucides sur le survivalisme.
    et tous mes vœux pour cette nouvelle année.

    RépondreSupprimer
  29. Salut Seb,

    Yeast = Levure.

    Un article sur la fabrication du pain est prévu pour ce mois-ci !
    a+

    RépondreSupprimer
  30. Cool pour la recette, j'allais te le demander.
    On a essayé d'en faire ici, on a jamais été vraiment satisfait.
    Ca fait un peu site de bonnes femmes mais bon :D

    RépondreSupprimer
  31. Volwest, je ne sais pas si tu te souvient que je ne recevais pas les updates via RSS... et bien depuis que le cousin geek de Mato est sur le territoire, je recois enfin les mises a jour du blog via RSS! Je vais pouvoir suivre de plus pres le blog maintenant...

    Seb. (a.k.a. formatC2)

    RépondreSupprimer
  32. Absolument d'accord pour les stages de 1er secours, si besoin demander à son entreprise si elle finance ce genre de stage : même au quotidien, cela peut faire la différence entre la vie et la mort.
    J'ai suivi des stages auprès de pompiers pro, et on y apprend pas seulement le massage cardio-respiratoire, mais aussi les bons gestes envers une victime, comment aider qq un s'étouffant, quoi dire aux secours afin de faciliter leur intervention, etc


    Bravo pour votre blog en tout cas !

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour et bonne année à tous.

    Merci pour les lectures interressantes que vous m'offrez.

    RépondreSupprimer
  34. Pour les stocks d'eau je suis partisan d'une rotation plus rapide à cause des relargages d'effluents plastique dans l'eau, pour la même raison je en mettrai pas d'eau de javel à l'avance ce qui aggraverai le problème.
    L'eau de javel existe aussi en pastilles, nous l'utilisons pour certains usages domestiques et j'ai comme un doute sur la conservation de l'efficacité à un an, es-tu sur? Nous avons eu des fins de stock éventés.

    RépondreSupprimer
  35. Suite: Pour les aliments sans cuisson je conseille les pâtes chinoises instantanées en sachet. C'est simplement fade et croustillant contrairement à nos pâtes qui sont archi-dures crues. Il faut avoir de quoi boire avec car c'est archi-sec et essayer avant pour voir la marque la plus commestible crue car c'est inégal.
    Si vous voulez les manger cuites elles demandent beaucoup moins d'énergie pusiqu'on arrête la cuisson dès l'ébulition obtenue.

    RépondreSupprimer
  36. Pour l'eau de Javel, oui, je suis sur !

    RépondreSupprimer
  37. WOWW,VOLWEST tres bon article et super pertinent , ta recette de pain ces pour bientot dans ton chaudron de fonte tres hâte de voir ça, bye et comme tu dit si bien. STAY SAFE L'AMI

    RépondreSupprimer
  38. Les articles sont vraiment de qualité, je remarque d autant plus ma vulnérabilité a un événement imprévu.
    Même dans l'hypothèse d une coupure d eau je n' ai même pas de contener en cas de distribution de eau...

    RépondreSupprimer
  39. L'eau potable...
    Lorsque je vivas en France, je passais beaucoup de temps à marcher, en plaine ou en montagne, et une des régions que je fréquentais souvent était le Haut Forez. Splendide, été comme hiver. à cette époque, on trouvait un bistrot, une épicerie et un boulanger et nu curé dans presque tous les villages de plus de cent personnes, (J'exagère juste un peu) et surtout des fontaines, des ruisseaux, où on pouvait remplir sa gourde ou sa bouteille, se rafraichir la tête et se rincer les mains sans la moindre arrière pensée.
    L'an dernier, je marchais avec ma fille aînée, en Auvergne. Bon Dieu, l'Auvergne, les sources, l'eau... Nous étions partis avec nos sacs, pour plusieurs jours, une petite semaine, et trois boutielles d'eau. Marcher plusieurs jours de suite, en France, ça ne m'étais pas arrivé depuis longtemps. Nos bouteilles, on les remplirait aux fontaines, pensais-je.
    Grosse erreur.
    Il faisait chaud à crever, on a bu rapidement nos bouteilles, et on a fini par arriver à un village, sans épicerie, sans boulangerie, sans curé, mais avec une fontaine...
    Et là, un choc comme j'en ai rarement: Une pancarte en plastique, EAU NON POTABLE sur la belle fontaine en pierre...
    C'était, pour moi, incroyable. Je vis depuis 20 ans à l'étranger, et ai voyagé dans plein de pays pas propres du tout, où je fais gaffe, mais en France, voir dans un village d'Auvergne EAU NON POTABLE sur une fontaine...
    Durant notre périple, cette aventure s'est reproduite plusieurs fois. J'en suis encore atterré.
    Et arrive ma question.
    Cette eau est polluée, sans doute, non par des bacilles, des bactéries, bref, des microbes, mais par des engrais, et diverses conséquences de l'agriculture moderne.
    Mais cette eau, est-elle VRAIMENT polluée, au point d'être imbuvable, ou est-ce encore un truc de la communauté européenne, qui a décidé de nouvelles normes débiles, après la longueur des béquilles de motos et la couleur des emballafges de nouilles? Nous avons eu le sketch des tuyaux en plomb qu'il a fallu brusquement remplacer d'urgence, pour des raisons obscures d'intoxication possible. Est-ce le même genre de truc pour les fontaines?
    Et si elle est vraiment polluée. e cette manière, disons, chimique, est-il possible de la traiter, et avec quoi?
    Bref, les gars du Massif Central, s'il y en a, ici, qu'en est-il?

    RépondreSupprimer
  40. Le blue jeans n'est pas vraiment une bonne option, il est lourd, protège peu du froid en hiver, met des heures à sécher, evacue mal la transpiration etc ... en ce qui concerne l'habillement je conseille à n'importe quel survivaliste de se pencher sur les vêtements techniques de randonnée (demander conseil à un vendeur chez Quechua, Moutain Equipment Coop, REI etc ... sur le système des couches/layers).
    Vol est ricain maintenant :), il est posé, vit quasi dans la forêt, il a une voiture (peut être un pick up de l'apocalypse :) etc ... mais pour un urbain sans voiture, le poid et la technicité des vétements ne devraient pas être négligés.

    Pour la couverture de survie je sais pas ... c'est mieux que rien j'imagine. En tous cas ca m'a servie une fois en tant que ....luge :)) (entre descendre un pierrier escarpé et glisser sur mon derrière j'ai opté pour la deuxième option).

    Actias
    actias.e-monsite.com

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour
    Très bon article
    Mais il y a quelque chose que je comprends pas la tu as l air de stocker pour 2 à 3 mois mais après en cas de très gros problème tu fais comment?

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.