jeudi 29 septembre 2011

Question sur le Piexon.







Bonjour Volwest. Au lieu de te harceler de questions dans les commentaires de ton blog je me demandais si en passant par ton mail ce ne serait pas plus pratique pour toi.
Je tiens tout d'abord à te remercier pour la pertinence de ton blog. C'est une mine d'information, de test, philosophique...
ô combien instructive. 

J'aurais aimé savoir ce que tu pense de ce produit pour un EDC : le PIEXON Guardian Angel II, il me semble que tu n'en a pas parlé par le passé.
A te lire,
Greg

-----------------------------------------------------------


Salut Greg.

Tout d'abords, il me faut dire que Lacrymogène, au sens large, est un outil intéressant pour la défense personnelle, car il est probablement le seul qui ne demande aucune discipline poussée, ou encore une condition physique hors du commun pour pouvoir s'en servir efficacement et nous sortir d'une situation difficile.




Cette particularité me semble importante, car pour moi la défense personnelle devrait pouvoir être accessible et entretenue par tous.
Que nous soyons une femme de 70 ans vivant a Paris, un père de famille en banlieue, ou un jeune étudiant devant faire face a une confrontation, ce système est applicable par tous et reste, pour la plupart des systèmes, bon marché.

Un système aérosol est d'ailleurs toujours sur moi (et sur mon épouse), et quand bien même ces systèmes sont limités, voir parfois inappropriés et inadaptés a la situation dans laquelle nous nous retrouvons, il me semble important d'intégrer Lacrymogène a nos possibilités d'influences.





Dans un effort d'honnêteté et de professionnalisme, et si je ne connais pas un système, que je suis dans l'incapacité de tester le dit système, ou qu'il me semble que L'Abbé ou un autre camarade survivaliste est mieux placé que moi pour répondre, il me semble logique que l'article soit traiter par la personne ayant l'expérience et la connaissance la plus développée.

Puisque je ne possède pas personnellement le Piexon, il me faut avouer qu'il serait difficile de te répondre objectivement sur la pertinence d'un tel système au sein d'un EDC.

L'ami L'Abbé possédant un Piexon, et de surcroit résident en France, me semble bien plus apte a formuler une réponse pouvant apporter a tous quelques précisions sur cet outil. Je lui cede donc la place…



    Salut Greg,

        Si tu souhaites intégrer un spray autodéfense à ton EDC, le Piexon Guardian Angel 2 est un très bon choix. Personnellement j'en possède un depuis plus d'un an, et il n'a toujours pas été relégué au fond d'un tiroir. En fonction de la tenue, il faut bien veiller à pouvoir s'en saisir rapidement, et de manière naturelle, quand une situation devient progressivement tendue.




        Pour ma part, il trouve sa place soit dans la poche arrière droite de pantalon, soit dans la poche droite de mon blouson. Sa configuration rectangulaire ( 120 mm de long x 80 mm de haut ), mais assez plate ( épaisseur 25 mm ) lui permet de se placer assez discrètement dans la poche arrière d'un jean, où il disparait complètement.




        Comme tous les sprays, le Piexon a ses inconvénients. Son prix assez élevé notamment ( environ 40 euros ) et sa capacité de deux coups stricts.
Pour ce qui est du prix, je le pense vraiment justifié par la qualité du produit et il incite par ailleurs le propriétaire du Piexon à en prendre soin et à véritablement l'intégrer à ses systèmes. En revanche, il faut veiller à ne pas se le faire confisquer par la maréchaussée trop rapidement ( métro, aéroport, etc... ).

        Par rapport à un spray en bombe, les avantages sont nombreux. Durée de vie supérieure, déclenchement pyrotechnique garantissant une propulsion plus rapide du produit incapacitant et donc moins sensible au vent. Portée supérieure ( 4 mètres ). La forme du Piexon simplifie grandement sa mise en œuvre en cas de stress car on n'a pas a chercher le poussoir de la bombe aérosol.




        Je voudrais néanmoins insister sur le fait qu'un système aérosol de défense n'a qu'un objectif : faciliter la fuite face à un agresseur. Aussi efficace soit-il, il n'est pas létal et a une action extrêmement variable d'un individu à l'autre, il ne règle donc pas le problème de manière définitive. Autrement dit : il faut dégager de la zone...




        Pour finir, et insister encore un peu sur la pertinence d'un tel système, je voudrais dire que pas mal de professionnels l'ont adopté à titre personnel. David Manise, par exemple, mentionne le Piexon dans son EDC urbain, dans l'interview qu'il a accordée sur ce Blog... Savoir que des professionnels de la survie et de la self-défense ont plébiscité le Piexon devrait finir de te convaincre...

Prends soin de toi et à bientôt.
L'Abbé




N'hésitez pas a nous envoyer vos questions a l'adresse suivante; vol.west@yahoo.com

Merci, et Stay Safe !




vendredi 23 septembre 2011

La probabilité.







La probabilité est un calcul…une évaluation numérique du caractère probable d'un événement.
Cependant, le mot probabilité n'a pas une définition singulière et directe pour les applications pratiques.
Il y a, par exemple, plusieurs catégories d'interprétation de la probabilité, et toutes possèdent différentes manières d'interpréter la nature même de la probabilité.
Les trois catégories les plus répandues sont des "fréquentistes", des "subjectivistes" et des "Bayésiens".

Pour le survivaliste, la probabilité, et dans son application la plus simpliste, est un univers mathématique intéressant, car elle est capable d'exposer plus ou moins objectivement, différentes facettes en rapport avec l'évaluation du risque et la préparation. 




Il est souvent difficile pour le prepper d'exprimer aux personnes qui l'entoure sa relation au monde, sans ressentir les effets d'une projection sociale conditionnée par une compréhension de la tension et de l'événement souvent rendue impersonnelle par nos systèmes de support.

Le survivaliste ou le prepper, reste pour le collectif un individu déséquilibré et paranoïaque, pessimiste et sombre, et parfois considéré comme violent, maladif, dépressif et bien sur dangereux.

Ces associations grossières et maladroites, dénonces invariablement la prise de position du collectif face aux réalités de notre univers.
Traiter quelqu'un de fou, ou de parano, parce qu'il a 3 mois de nourriture dans quelques containers en plastiques, un couteau de poche, un fusil de chasse et un système de filtration au cas ou, est une réaction des plus intéressante, surtout si nous considérons que la Bible par exemple, et donc l'une des plus imposante contribution a l'édifice de notre conditionnement social et culturel, ne fait pas dans l'abstrait au niveau de la préparation et de la responsabilisation de chacun.




Alors…il nous faut nous poser la question suivante; Qu'est il arrivé a notre espèce, pour soudainement appréhender la prévoyance et la responsabilité personnelle, l'intention d'indépendance et d'autonomie, avec une telle arrogance et un tel déni ?

Ne sommes nous pas les produits direct d'une évolution basée sur ces concepts ?
Ne sommes nous pas les enfants et les petits enfants d'individus prévoyants ?
Ne sommes nous pas d'une nature gouvernée par l'économie d'énergie et ce rapport de violence ou un être dévore un autre pour survivre ?




Si ces 100 dernières années nous ont livrées l'une des plus importantes collection intellectuelle de méthodes et de philosophies animées par le simple désir de guérir l'Humain, si ces 100 dernières années ont principalement été de systèmes et de concepts pouvant nous aider a penser, a gagner, a grandir, a dire, a sentir, a aimer, a détester, a exprimer, a vivre et tout simplement a être, c'est bien que l'Humain est malade.




Alors l'Humain exhibe certains symptômes…c'est une maladie sérieuse.
Si nous y réfléchissons un moment, il est facile de déceler et de constater certaines évidences.
Si nos poulets de "fermes" ne sont pas en grande forme, c'est qu'ils sont entassés dans des cages, qu'ils ne peuvent respirer l'air frais, ressentir la liberté, manger de la nourriture saine et battre de l'aile de temps a autres. 
Grace aux progrès de la génétique, nos poulets d'élevages n'ont bien sur plus d'ailes, et sont nourrit aux hormones. Ils sont aussi bourrés d'antibiotiques et de médicaments.

Serions nous devenus des poulets d'élevages ?
Ca ne serait pas drôle.





La probabilité, est un outil utilisé naturellement par l'ensemble de nos possibilités intellectuelles.
Si le collectif n'est aujourd'hui que trop malade pour pouvoir entrevoir la portée durable d'un geste porté par l'intention de voir l'Humain quitter les rangs de l'élevage, et porter son attention sur autre chose que la monoculture du tout et du n'importe quoi, la théorie de la probabilité pourrait donner a certains un outil capable d'exposer certaines réalités.

Par exemple, beaucoup de survivalistes ayant le courage d'entamer une discussion sur la préparation, seront tentés de poser certaines questions.
- Tu fais quoi si il y a un incendie chez toi ?
- Tu fais quoi si l'économie s'effondre ?
- Tu fais quoi si une pandémie éclate ?

Ce genre de questionnement part d'un bon sentiment, mais le résultat ne peut être qu'une fermeture d'esprit, puisque nous n'exploitons ici que l'état de dépendance de l'ami. Nous pourrions tout simplement répéter "t'es dans la merde, t'es mort, t'es dans la merde, t'es mort…" que ce serait pareil.

Parler de préparation, et attention, pas n'importe qu'elle préparation…une préparation intelligente, raisonnable et raisonnée, adaptée et personnalisée, c'est d'abord parler de probabilité.
Ce blog n'aurait eu aucun succès (encore que…), si article après article j'avais transgressé cette approche, en ne parlant que d'événements marginalement probables voir extraordinaires tels que l'apparition d'extras terrestres voulant notre peau, la préparation aux zombies, ou encore la survie après 2012 !


Pour nous, la fabrication d'un tableau de probabilités est intéressant, car c'est un outil pouvant définir certaines priorités, exposer certaines lacunes au sein de nos préparations, mais aussi servir d'introduction a des personnes n'ayant aucune prédisposition a la prévoyance.

Ce genre de tableau existe déjà, je n'ai rien inventé donc, mais par contre il a été modifié pour inclure certaines probabilités beaucoup plus personnelles.
La probabilité s'exprime ici en 3 possibilités;
0 = peu probable
1 = probable
2 = fort probable

Ces "notes", devraient donc reposer sur une personnalisation pouvant donner a nos préparations un sens pragmatique et réaliste, et nous aider a instaurer certaines priorités…
Par exemple, quand je réponds qu'une hospitalisation ou une urgence médicale est "probable" (1), cela veux tout simplement dire que cette probabilité devrait m'amener a prévoir certaines choses, telles que la mise en place d'un dialogue avec mon épouse sur mes désirs de traitements, ou encore la mise en place d'économies (autonomie financière) au cas ou je ne serais pas capable de retourner au travail assez rapidement.


Le tableau des probabilités ci-dessous n'est en aucun cas d'une liste exhaustive, mais d'événements ayant déjà eu un impact plus ou moins sévère sur nos systèmes de support. Les liens correspondent a des articles déjà existant, et pouvant vous donner une référence.




- Perte de l'emploi         | 1 |
- Divorce  | 0 |
- Hospitalisation | 1 |
- Urgence médicale | 1 |
- Confrontation verbale         | 1 |
- Harassement  | 0 |
- Viol                 | 0 |
- Agression                 | 0 |
- Vol | 0 |
- Cambriolage         | 1 |
- Incendie | 1 |
- Kidnapping                 | 0 |
- Meurtre         | 0 |


- Rupture prolongée de l'électricité  | 1 |
- Rupture totale et définitive de l'électricité  | 0 |
- Rupture prolongée de l'eau courante  | 1 |
- Rupture totale et définitive de l'eau courante | 0 |
- Rupture prolongée du gaz naturel  | 0 |
- Rupture totale et définitive du gaz naturel | 0 |
- Interruption des services sanitaires | 1 |
- Interruption des services informatiques | 1 |
- Interruption des transports en commun | 0 |
- Evacuation du domicile         | 1 |
- Emeutes | 0 |
- Grèves         | 0 |
- Inondations         | 0 |
- Sécheresse         | 0 |
- Canicule | 0 |
- Froid extreme | 2      |
- Tremblement de terre         | 1 |
- Tornade | 0 |
- Tempête, sévère         | 1 |
- Tempête, faible                 | 2 |
- Ouragan | 0 |
- Eruption volcanique | 1 |
- Catastrophe écologique | 0 |


- Inflation  | 2 |
- Pénurie d'énergies fossiles         | 1 |
- Pénurie de nourriture         | 1 |
- Effondrement de l'économie nationale  | 1 |
- Effondrement de l'économie mondiale         | 0 |
- Attentat terroriste         | 0 |
- Guerre nucléaire         | 0 |
- Guerre civile         | 0 |
- Pandémie                  | 1 |
- EMP                  | 0 |



Comme nous pouvons le voir ici, la rupture momentanée de l'électricité, la rupture momentanée de l'eau courante, les tempêtes, le froid extreme et l'inflation, sont pour moi des événements ayant des probabilités importantes, et nos préparations tendent a prévenir et réduire l'impact et les conséquences (l'inflation peu mener aux émeutes, et les émeutes a la rupture de nos systèmes de distributions et ainsi de suite…) de ces tensions.

En plus de nous offrir une méthode basée sur la probabilité, et pouvant nous aider a formuler certaines priorités, cet outil nous permet une approche de la gestion du risque et de l'anticipation extrêmement personnalisée, et donc adaptée a la situation et a l'environnement de chacun, et ceci a l'intérieur même d'un groupe.

Mon épouse par exemple, n'est pas soumise aux mêmes probabilités que les miennes.
Son sexe, son âge, ses routines, son caractère et son comportement, sont autant de paramètres capables d'influencer l'univers de la probabilité.