lundi 19 décembre 2011

Le gomme cogne







Partout on entend parler du gomme cogne.
Cette cartouche dite "moins létale", semble pour beaucoup être la solution "miracle" a un problème de taille; la légitime défense.

Si l'utilisation de méthodes "moins létales" comme le gomme cogne est aujourd'hui populaire, c'est que la population n'est pas bien informée et/ou épaulée.
Le gomme cogne est un outil…mais un outil extrêmement spécialisé.

Sa force, sa raison d'être, dépend avant toute chose de la présence de systèmes létaux.




Ne nous trompons pas, si nos forces de l'ordre n'étaient équipées que de balles gomme cogne, de matraques en caoutchouc, de couteaux en plastique et de pistolets airsoft, nous serions, au jour d'aujourd'hui, les acteurs principaux d'un film post apocalyptique.

Le gomme cogne est d'un rapport de force basée sur un entendement, une sorte de contrat signé entre le collectif et la police. Le contrat stipule que si le collectif décide de passer a des gesticulations qui viendraient perturber et menacer la sécurité publique, alors la police serait obligée d'intervenir, non pas avec des systèmes létaux comme nous pouvons le voir dans certains pays moins enclins a discerner les nuances populaires, mais avec des systèmes pouvant remettre de l'ordre tout en limitant les risques de blessures graves.




Seulement, la police, a elle accès a une vaste panoplie de ressources, allant de systèmes "soft" (canons a eau, lacrymogène, flash bangs, boucliers, matraques, tasers….), a des systèmes létaux, et le tout supporté par une organisation ou le nombre et l'entrainement joue un rôle déterminant.

D'ailleurs, la police intervient toujours en nombre…et pour de bonnes raisons.
La raison principale, et celle qui nous intéresse particulièrement, nous les citoyens, est tout simplement que la force au travers du nombre permet le déploiement et l'utilisation de méthodes et de systèmes "moins létaux".




Mais alors, qu'en est-il du citoyen ?
Le citoyen, est aujourd'hui condamné a évoluer dans un univers social paradoxale, ou l'utilisation d'un système létale pour défendre sa vie ou la vie de ses proches est acceptable ou inacceptable, justifiable ou injustifiable, excusable ou inexcusable, légal ou illégal, bien ou mal…mais rarement NECESSAIRE.

Ce paradoxe juridique et sémantique, est la source d'une confusion étourdissante pour celui ou celle qui envisage de défendre sa conscience.




Le citoyen est seul.
Non seulement il est seul face a la crédulité, l'apathie et la stupidité du collectif, c'est a dire son jurée potentiel, mais il est aussi et surtout seul face a la confrontation.




Le citoyen n'a pas 10 collègues entraînés et équipés derrière lui, quand 5 individus forcent sa porte d'entrée a 2 heure du matin.
Le citoyen n'a pas 10 collègues derrière lui, quand en marchant dans la rue il se fait agresser par une bande.
Le citoyen n'a pas 10 collègues derrière lui, quand il prend le métro ou son train de banlieue.

Soyons honnête et clair, il y a des situations, et ceci que nous soyons policier ou citoyen, femme ou homme, balaise ou maigrichon, jeune ou vieux, ou l'utilisation d'un système létale est non pas acceptable, excusable ou encore justifiable…mais bien nécessaire pour défendre notre vie et/ou la vie de nos proches et concitoyens.

Certains individus se moquent complètement de nos projets, de nos familles, de nos enfants et de la vie. Nous devons réaliser que nous vivons cote a cote avec des individus comme lui, qui ne sont pas normaux et rationnels.


Si en tant que citoyen, vous avez a tirer sur un individu avec du gomme cogne, c'est que votre vie est directement menacée…sinon, pourquoi tirer ? 
La simple vue d'un fusil de chasse de calibre 12 devrait suffire a faire fuir le danger, puisque le malfaiteur ne sait pas si votre fusil est chargé avec du gomme cogne ou de la chevrotine.

Le voila votre système moins létale…le canon d'un fusil de chasse et l'attitude mentale et physique qui l'accompagne !

Ne me marche pas dessus !


Apres tout, cet outil, et si il est pointé, et chargé avec du létale, est a lui tout seul un avertissement des plus radical.
Le serpent a sonnette, si rencontré au détour d'un chemin, nous donnera lui aussi un préavis. L'individu qui ira lui marcher dessus devra s'attendre a la morsure, et risquer la mort.

Ne me marche pas dessus


C'est pareil par chez nous; l'individu qui va continuer de menacer votre vie, qui va continuer d'avancer vers vous alors qu'il est clairement indiqué, sous contrat social et biologique, que cette démarche risque fort de lui donner la mort, n'est pas normal et rationnel.

Mettre du gomme cogne dans nos systèmes létaux est une erreur a bien des niveaux…cette démarche est même dangereuse, non pas pour l'agresseur, car personne ne l'a forcé a pénétrer chez nous, ou encore a menacer la vie, mais bien pour nos familles, et plus largement la nature même de notre vernis social.


Sans les crocs et le venins (un système de défense létal), la sonnette du serpent ne sert qu'a faire du bruit…dans l'espoir de.
Ce n'est pas la sonnette qui affirme la conscience du serpent, mais bien son système létale.

Ce dispositif biologique est tout simplement juste et adapté a notre environnement, car que nous voulions l'admettre ou non, nous vivons dans un monde basé sur la prédation.

Stay Safe.









165 commentaires:

  1. Désolé mais j'ai pas plus de scrupules envers les serpents qu'envers les sauterelles,

    "Ne me marche pas dessus"

    Trop tard lorsqu'il est question d'avoir une meilleure foulée avec mon baton, on ne ménage pas plus le petit ou le gros serpent au bord du chemin, quand faut tracer faut tracer faut pas plus chipoter avec le serpent au bord du chemin.

    " Le serpent a sonnette, si rencontré au détour d'un chemin, nous donnera lui aussi un préavis. L'individu qui ira lui marcher dessus devra s'attendre a la morsure, et risquer la mort."

    Tu sais c'était d'abord lui ou moi ? Attends on ne peut pas toujours prendre le temps non plus de lire la chose sur ton blog, surtout qu'avec de grosses paires de rangos, depuis tu peux bien sur toujours essayer de lui donner raison, mais il n'avait pas non plus à se mettre en travers de mon chemin.

    Depuis tu comprends j'aime pas plus les serpents, ce ne sont pas non plus des animaux de bonne compagnie, préfère plutôt ton article précédent.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis très content que tu insistes à dire qu'il y a des gens qui obéissent à autre chose que nos valeurs et motivations de "personnes normales".

    Que leurs réactions seront foncièrement différentes des nôtres.

    Qu'il faille accepter que si nous sommes bons, d'autres ne le sont pas.

    Il y a des gens qui pensent qu'en argumentant, en parlant, en tentant d'apaiser les intrus ou les agresseurs, on arrivera à éviter les sévices et les dommages.

    Or c'est la plupart du temps faux: si l'intrus était mû par la même bonté que nous, il ne serait simplement pas un intrus. Ses motivations sont radicalement différentes des nôtres et c'est cela le plus difficile à accepter.

    Ceux qui condamnent les survivalistes pour leur discours belliqueux (ou parano, c'est selon) sont ceux qui ne comprennent pas que l'autre n'est pas comme nous et qu'il ne nous traitera pas comme nous le traiterions.

    Est-il nécessaire d'avoir des armes? C'est au choix de chacun mais je préfère personnellement avoir l'option de la sortir ou non plutôt que de pas avoir le choix.

    À l'Armée, on nous enseignait à tirer sur des cibles, des "sales commies" (c'était pendant la guerre froide), des objectifs, des targets, des indians (aucune connotation raciale, indian vient de India, la lettre I en alphabet international, et réfère à infanterie, qui commence par un "I"), des tangos, peu importe le nom qu'on leur donnait, l'important c'était 1) de les déshumaniser pour rendre acceptable le concept de les abattre, 2) de clairement établir qu'ils étaient des ennemis.

    Et c'est cet état d'esprit qu'on doit avoir quand on fait face à des intrus: pouvoir résister et défendre notre vie, au besoin en tirant des coups de feu ou avec un couteau ou un marteau ou un rouleau à pâte.

    L'aspect dissuasif ou, comme tu le dis, moins léthal de notre dispositif, sera suffisant car les intrus de nuit sont avant tout des lâches: ils attaquent quand on ne les voit pas, ils fuient la lumière pour agir, ils s'attendent à ne rencontrer aucune résistance.

    Retournons leurs fautes mentales contre eux et offrons leur cette résistance inattendue, si elle est appropriée et sécuritaire pour nous. Que ce soient eux qui soient victime d'une erreur d'appréhension de leurs adversaires, au lieu de nous.

    J'avais lu une phrase jeune ado dans un roman intitulé "Capitaines et rois": un homme enseignait son savoir à son pupille et lui disait "ne dégaine jamais sans avoir l'intention de tirer, ne tire jamais sans avoir l'intention de tuer".

    Et ce n'est pas du gomme cogne qui permet ça! Le gomme cogne c'est l'application de la force sur autrui en même temps qu'un signal d'avertissement qui dit "attention mec, je choisis délibérément de te blesser mais n'oublie pas que j'ai beaucoup plus de pouvoir que toi et j'ai des moyens beaucoup plus radicaux".

    Le flic a les moyens d'utiliser le gomme cogne, pas nous. Nous, nous sommes seuls, sans backup, sans entraînement, sans autres options.

    RépondreSupprimer
  3. salut wolvest,

    dis donc, c'est intentionnel la photo du type qui a massacré tout le monde en norvège ??

    RépondreSupprimer
  4. Oui, car si les occupants de l'île avaient été armés ils auraient pu tuer le tueur au lieu de se faire tirer comme de gros lapins roses.

    L'argumentation de Vol West me semble intéressante mais je reste dubitatif. Neutraliser un agresseur solitaire, tirer en premier, éviter de tuer un égaré effrayé au point de faire n'importe quoi, sont des avantages importants me semble-t-il. Le gomme cogne n'est pas l'arme ultime mais elle me semble un échelon apte à modérer dans certains cas la montée d'une escalade très dangereuse.

    RépondreSupprimer
  5. La petite dame dans l'escalier elle risque d'avoir une petite surprise si elle continue à tenir son arme comme ça...

    ;)

    PS: Quand sur une photo avec une jolie dame dénudé ou pas votre premier réflexe c'est de checker si elle a le doigt long ou pas c'est que vous êtes trop souvent sur le pas de tir...

    G.Von d'Ach

    RépondreSupprimer
  6. Comme dirait Victor c'est surtout la nuit que les intrus et les zombis préfèrent bien plus s'en prendre aux poules, au potager, aux choses de la voiture, du garage, de l'arrière cuisine, puis progressivement de pièce en pièce.

    Pour ça qu'il faut de temps en temps s'entraîner aussi à veiller comme l'Abbé, par contre il faut y aller mollo avec le café ça n'aide pas toujours mieux à établir un meilleur rythme cardiaque pour la santé.

    Hmm le monde n'est pas du tout préparé à la veille, à la faillite, à la coupure, au manque, à la douleur, à l'impondérable, quand bien même avec les plus grands serpents de la politique ou de la finance mondiale.

    Quand j'étais jeune il valait mieux parfois apprendre à se défendre avec les divers moyens du bord, du lieu, tant pour soi même que pour certains de mes camarades les moins favorisés par la vie, bien connaître les divers quartiers, des fois les grands ils voulaient souvent nous taxer, nous faire tomber devant les filles, pour mieux prendre nos vélos, nos montres, nos sacs, nos vêtements.

    Depuis dès que je rencontre un autre petit serpent des villes, je n'y fais pas plus délicatesse, je lui marche en fait directement dessus pas toujours non plus volontaire de ma part.

    En fait c'est bien plus dans les villes que dans les forêts que l'on croire bien plus de serpents, ca va comme ça je trouve le très grand épandage des serpents vénimeux dans le monde, d'ailleurs si vous les laissez faire on ne pourra bientôt plus guère se passer d'eux.

    Non moi dès que je croise un autre serpent qui me demande de ne pas du tout marcher dessus,
    je lui coupe en fait tout de suite la tête et me sert directement de sa peau, ça au moins c'est bien plus efficace je trouve sur le terrain.

    Bien sur Cody n'est pas toujours plus content que je m'en prenne d'abord aux serpents, qu'aux plantes et aux insectes, il y a déja tellement de faux culs dans ce monde et dans les villes, oui à chacun sa si propre génération.

    RépondreSupprimer
  7. Merci volwest pour cet article, ca fait froid dans le dos !

    Cependant, existe-t-il des pistolets / chargeurs / fusil (je ne connais pas les termes) qui permette de mettre un gomme cogne et ensuite des munitions létal ?
    genre 1 Gomme Cogne et 9 létal ?

    C'est juste une question qui me vient, pour ma pars avant de lire ton article je me disais déja que pour un citoyen le gomme cogne ne sert à rien.

    RépondreSupprimer
  8. Salut !

    Une fois n'est pas coutume, je ne suis pas d'accord (ou alors j'ai mal compris ^ ^)...

    En fait, je ne suis pas d'accord avec le fait de nécessairement tirer à balles réelles sur un mec, même si c'est justifié, quand un gomme-cogne pourrait suffire (et sauf cas particulier, c'est souvent le cas). Pour deux raisons :

    1 - que ça soit justifié ou pas, un combat juridique va s'engage après le tir de défense, et il sera de toute manière moins lourd de conséquences si le mec en face n'est pas gravement blessé, et si on peut argumenter le fait qu'on n'a pas souhaité le tuer (la preuve étant on a utilisé une cartouche moins létale). Autrement dit la proportionnalité est plus facile à démontrer quand on a un mec vivant en face.

    2 - Concrètement, le pouvoir d'arrêt, sur le coup (quelques secondes à quelques minutes), d'une balle de gomme cogne en plein centre masse à moins de 10m est presque équivalent à une balle réelle, avec les effets irréversibles en moins... et au pire, quand le mec est stoppé, s'il tente de se relever, on peut en mettre une deuxième, de gomme cogne, et ensuite y'a aussi le crosse-cogne qui marche pas trop mal, d'expérience...

    Juste un bémol, cependant... je ne suis pas fan de mélanger les munitions létales et non létales dans une même arme. Je préfère avoir une arme "moins létale" et une arme, les deux étant clairement identifiables et clairement définies pour des usages distincts, sinon on va droit à la bavure... Sous stress, peu de gens commencent à penser à ce qui se trouve dans le flingue. On prend un flingue ou un autre, par contre. Ca oui.

    Mes deux balles (moins létales ;))

    Ciao ;)

    David

    RépondreSupprimer
  9. Jamais reçu une décharge de gomme cogne et pas envie d'essayer ;)

    Mais il parait que sur un type normal, dans des distances "d'affrontement" compatibles avec la défense du domicile, c'est dévastateur. Maintenant si on tire à moitié à côté sur un mec sous cocaïne au milieu de sa bande aussi défoncée que lui, ça reste à voir ;)

    Par contre prenons un peu de recul et reprenons du début.
    On est dans le cadre d'une intrusion d'un indésirable. Avec l'optique que la vue du fusil est le système non létal. On va donc se présenter devant un OU PLUSIEURS individus (peut être non localisés au moment où on "se présente"), dans un système de "duel".
    Qui implique que une ou plusieurs personnes vont se retourner face au défenseur. Pour voir la menace. Et qu'elles seront peut être aussi armées. C'est courageux comme position pour le défenseur.
    Dans cet optique, soit ils se barrent, soit on ouvre le feu. S'ils sont plusieurs et qu'ils résistent au stress du premier coup de feu pour voir les balles de caoutchouc rebondir (c'est bien ça que ça va faire, non ?), ou s'ils s'ils voient du sang couler d'une blessure, leur état psychologique sera différent. Et dans le cas d'un deux coup, l'absence de panique me semble dangereuse.

    Par contre dans une optique un peu moins duel (d'aucun diraient "western") on pourrait imaginer attendre le moment opportun pour agir, en conservant la surprise. Maximiser ses chances, minimiser celles de l'intru. Bien entendu, après et seulement après avoir identifié la menace comme telle. Dans ce cas l'utilisation de munitions non létales prend tout son sens.

    La sommation, au coup de feu où à l’exhibition de l'arme (ça fait moins de trous dans les murs !), ça me semble une optique parfaitement défendable en théorie.
    Très, peut être trop courageuse.
    En pratique il peut être préférable d'avoir le choix. Comme le dit David Manise (bonjour :)) avec deux armes bien identifiables.

    Maverick88+léthal (comme ça on a la dissuasion par l'image et le son, et c'est en 5ème avec canon rayé) et Coach gun+gomme cogne ?

    Voila une petite approche théorique, je vous laisse juger de la pratique ;)

    RépondreSupprimer
  10. il y a une photo de Anders Behring Breivik (entre le papy et toi)l' auteur des attentats en Norvège

    Leaphar

    RépondreSupprimer
  11. Sinon je suis totalement d'accord avec le fait que le gomme cogne n'intervient que dans le cadre d'un rapport de force, que la police ce sont des professionnels, qu'ils sont nombreux, formés, équipés, etc ... Et que l'emploi de cet outil parmi tant d'autre n'intervient qu'après identification de la menace, analyse et choix du moyen le plus adapté.
    Le citoyen est seul et peu outillé. Avec un peu de chance il a une ou des armes, et un peu d'aide. Et la connaissance du terrain. Aux USA il a l'opinion publique, la loi et la justice avec lui. En Europe en théorie il a la loi avec lui.
    C'est un individu bien seul qui doit faire face à une menace inconnue et qui ne devrait pas s'autolimiter avec ce que d'autres, dont ni la vie, ni celle de leur famille sont en danger, pourraient considérer comme "raisonnables".

    RépondreSupprimer
  12. A vrai dire je ne connaissais pas le gomme cogne, j'attends de voir d'autres avis sur la question, évidemment devant un groupe d'individus déjantés tu as peut-être raison ça le fait moins. Enfin un bon coup de crosse ça calme bien un mec voir un peu plus s'il y a demande à la volée.

    Selon un intervenant le gomme cogne ne semble pas aussi léger, c'est bon néanmoins à savoir qu'il existe ce genre de matériel, après bien sur à chacun de se faire sa propre opinion.

    Et à une distance inférieure à 10 mètres dans l'estomac, une épaule, un genou ?

    Ps: bloc de magnésium de m..... là c'est carrément inefficace, putain ça fait chier, faut toujours, toujours tester le matériel dans le garage avant d'aller sur le terrain.

    RépondreSupprimer
  13. Le parallèle avec serpent n'est pas le bon :

    Le système venimeux des serpents n'est pas destiné à se défendre mais à chasser, et à pré-digérer les proies. Le venin est si précieux au reptile, car long à renouveler, que souvent les morsures sont à blanc.

    Maintenant admettons que je sois un cambrioleur, ce qui n'est pas le cas. Si je dois cambrioler ma vieille voisine de 92 ans, j'irai les mains dans les poches, et probablement avant de m'enfuir avec le précieux butin je lui déposerais une boîte de chocolat, en guise de dédommagement.
    En revanche si je devais absolument cambrioler Volwest pour je ne sais quelle raison, il serait pertinent de l'abattre avec tous les occupants de la maison avant d'entrer chez eux. Idéalement lors d'un WE au bord d'un lac isolé.

    Au final ma voisine n'a plus de bijoux mais mange des chocolats, et Volwest est mort.

    La réponse armée c'est un cercle vicieux, plus les gens s'armeront, plus les brigands s'armeront, et comme toujours ceux qui en patissent ce sont les plus faibles.
    Car vouloir faire croire qu'une révolver égalise les forces est un mensonge, derrière l'arme il y a un individu avec un esprit plus ou moins vif, plus ou moins agile, plus ou moins préparé, plus ou moins sensible, plus ou moins émotif.
    Donc même le gomme-cogne est à proscrire.
    Des voleurs entre chez moi, ils prennent ce qu'il veule, et l'assurance remboursera.
    Je vous entends de là : ma femme, ma fille ? Statistiquement il y a autant de chance que ça arrive que de gagner au loto, soit quasiment 0. Seul le nombre de joueurs/de morts et les médias vous font croire que ça peut vous arriver. En réalité jammais vous ne trouverez les 6 bons numéros, et jamais vous ne serez tué à votre domicile par des brigands.
    En France.
    Aux états-unis, les morts par balle sont hélas toutes proportions gardés bien plus nombreuses, à se demander pourquoi ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petits rappels:
      Chaque années des gens, même si pas nombreux, gagnent au loto.
      Probabilité faible ne signifie pas absence ni impossibilité.
      En france, plus de gens meurent d'un coup de couteau en famille que lors d'un cambriolage qui tourne mal.

      La confrontation est un ultime recours. Et parce que personne n'a envie de jouer les héros, mieux vaut faire court et fort.
      L'important c'est d'être en vie, pour la justice on peut toujours plaider.

      Supprimer
  14. Et le parallèle entre un vrai cambrioleur et quelqu'un qui laisse une boite de chocolat après avoir dévalisé sa voisine, il est bon peut être ?

    Quelqu'un peut lui donner la définition de prepper svp ?

    Et lui expliquer qu'il y a autant de législations et de statistiques sur les armes à feu qu'il y a d'état aux USA ? ;)

    RépondreSupprimer
  15. Bon on est sur un blog de survivaliste ou pas? Donc l'article vise plus ou moins, même si ce n'est pas dit, un futur hypothétique (bien que de plus en plus probable) où les règles ne seront plus les mêmes. Moi c'est comme ça que je le prends en tous cas.

    Un futur où la proportion des "déjantés" qui ne reculerons pas devant un canon pointé dans leur direction passeront sans doute de 1% à 50 et qui ne seront pas là pour piquer votre TV mais ce qui vous reste dans le garde manger, donc beaucoup plus déterminés, car guidés par leur instinct de survive.

    Donc pour ma part une bonne réserve de buck shot et pas la moindre cartouche de gomme cogne...

    Au passage le commentaire d'Adrianna est typiquement dans la ligne de ces politiciens français qui réduisent peu à peu les droits des citoyens à se défendre par eux mêmes. Libre à elle de rester mouton face aux loups...

    RépondreSupprimer
  16. Wow.

    Je savais que cet article passerait difficilement…surtout pour un pays ou se faire tuer/violer/tabasser chez soi n'arrive jamais !!! Et ou les serpents n'ont pas un système de défense, mais seulement un système de prédation et de digestion.

    J'en ai entendu des bêtises dans ma vie…mais la je crois que c'est le pompon.

    Faites comme vous voulez.
    Continuons...

    RépondreSupprimer
  17. et en Suisse, et au Canada, et en France (20.000.000 d'armes estimées selon la police, une pour trois habitants)

    RépondreSupprimer
  18. Salut Volwest,

    N'oublie pas que tu t'adresses à des Français et que ce n'est pas un pays où le bon sens est le mieux réparti...
    Ici tant que tu ne t'es pas fait tuer/violer/tabasser directement ben... tu gardes les yeux fermés.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour.
    Felicitations pour cette bonne analyse.
    Toutefois, vous ne parlez pas du bruit du calibre 12,qui peut aussi etre un moyen pour alèrter les voisins ?
    Une carabine 22 LR, en revanche ne fait que trés peut de bruit ,tout en etant tout de meme assez letale ?
    ID naze.
    Bye.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une carabine .22 LR, pas de bruit ? Tu n'as jamais entendu de .22 LR claquer alors ! Je peux t'assurer que ça fait mal aux oreilles, encore plus en milieu confiné ! La .22 LR est létale mais il faut viser des endroits précis. Une .22 dans le coeur peut être mortelle mais pas sur le coup. Dans la tête, c'est impeccable. Mais sous stress, encore faut il être capable de toucher le cerveau.
      C'est là qu'un calibre 12 à chevrotines reprend l'avantage !

      Supprimer
  20. Souvent les malfaiteurs connaissent l'endroit et les victimes,ont déjà fais des "spots" de reconnaissances et savent déjà pourquoi ils risquent.tu entre dans ma maison sans autorisation ,avec intentions malsaine ,je te chasse c'est tout même si tu es le père Noel. je commencerai pas a me pauser la question: es ce que je peux le raisonner a 4heures du matin, es ce que je lui fais un café et lui signe un chèque.Ici tout le monde rural que je connais on tous un 12 ou une vieille 303 sous le lit prêt a servir.

    RépondreSupprimer
  21. Pas sympat,les gens qui ont peur des serpents, car,j'en ai autour de chez moi de bien tranquiles.
    Je craindrais davantage la présence de mes voisins.
    Voila tout .
    ID naze.
    Bye.

    RépondreSupprimer
  22. Je ne comprends pas la réaction des pacifistes...

    Qu'on veuille se protéger et avoir les moyens de le faire, en quoi ça les empêche de se laisser voler, violer et tuer?

    Personnellement, je suis un pacifique (pacifi-QUE, pas pacifi-STE) mais si les règles sociales changent je ne veux pas être pris au dépourvu.

    Avoir un outil ne signifie pas qu'on va chercher à l'utiliser. Ne pas le posséder, c'est l'assurance qu'on ne l'utilisera jamais.

    Ce sont les criminels qui commettent des crimes, pas les gens honnêtes. La police, c'est bien mais elle n'est jamais là AVANT le crime violent et pas toujours rapidement après.

    Ceci étant dit, l'usage des armes, à feu ou autre, est assujettie au gros bon sens: parfois il est plus dangereux de tenter de les utiliser que de laisser faire.

    Mais toujours, un principe demeure: on ne doit prendre une vie que si cette vie en menace une autre.

    RépondreSupprimer
  23. @Guillaume

    """Et le parallèle entre un vrai cambrioleur et quelqu'un qui laisse une boite de chocolat après avoir dévalisé sa voisine, il est bon peut être ?"""
    Pauvre de toi ...

    @Jean

    Navré mais la position de Volwest à ce sujet n'est pas celle que vous indiquez. Il ne se cache pas, et c'est honnête, d'un certain radicalisme.
    Ne craignez-vous pas, si vos réserves de nourriture venaient à disparaître, le ventre tiraillé par la faim, de devenir un "déjanté" avec vos ... buck shot.

    RépondreSupprimer
  24. Sans le vouloir vous tendez le bâton pour vous faire battre.
    Pardon, tu tend le bâton pour te faire battre.
    Pauvre de toi devrais-je ajouter ;)

    Pourquoi ?
    On pose un postulat comme quoi tu fais partie de ceux qui se laisseraient tuer, violer, etc ... plutôt que de tenter de défendre sa vie.
    Affirmation peu être un peu excessive.
    Mais tout de suite après tu estime qu'avoir une arme, tenter de dissuader un agresseur et, en dernier recours, défendre sa vie et celle de sa famille est "du radicalisme".
    Qu'est ce que ta norme à toi, si ce n'est être une victime ? Qu'il y a-t-il de plus extrême que d'être une victime ? Rien.

    La seule personne radicale, en réalité, c'est toi.

    L'ouverture d'esprit est une "richesse" ;)

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Volwest,

    Tout d'abord félicitations pour ton blog. Par contre concernant cet article, ne pourrais tu pas retirer la photo de Breivik par respect pour ces victimes et parce que cet homme ne mérite aucunement un tel hommage, cette photos décrédibilise sacrément ton article au demeurant fort intéressant.

    RépondreSupprimer
  26. Petit oubli, je voulais ajouter qu'au sujet de cet article je partage la position de Volwest, sous réserve que l'usage de l'arme se fasse dans le cadre de la défense du périmètre ultime de sécurité tel qu'il l'a défini dans d'autres articles et vidéo. Si un ou des types se sont introduits chez vous en pleine nuit et montent vers la chambre où vous êtes réfugiés avec votre femme et vos enfant, malgré le fait que vous leur ayez signalé que vous étiez armé et aviez appelé la police. Dans ce cas et seulement ce cas, le recours à une arme à feu "létale" me paraît assez approprié.

    RépondreSupprimer
  27. Je pense que la photo de Breivik vient illustrer le 2ème R : réaliser que de parfaits salauds vivent parmi nous.
    Et en matière de salaud, lui il est quand même bien positionné.

    Je trouve cette photo moins choquante (mais c'est personnel) que celle qui illustre, je crois, "est il normal de protéger sa famille" où on voit un soldat mettre en jour une femme et son enfant, de toute évidence pour les fusiller.

    Ce genre de rappel est nécessaire pour ne pas tomber dans l'illusion de la sécurité généralisée de nos sociétés pacifiées où la victime c'est toujours un autre.

    Et comme dit plus haut il aurait suffit d'une seule personne armée. Une seule. Sur une centaine. Quel gâchis.

    Les armes tuent, c'est un fait. C'est même pour ça qu'on les a élaboré et perfectionné. Alors autant qu'elles soient entre les mains des gens normaux, et pas seulement entre celles des malfaisants. Puisque eux en trouveront toujours et n'hésiteront pas à s'en servir.

    Quant à ce qui est proportionné je pense que c'est avant tout à celui qui défend sa famille d'une attaque inégale et injuste qui est le mieux placé pour en parler. En espérant que ça n'arrive à personne ici.

    Sur ce je crois que je vais arrêter de monopoliser les com' ;)

    RépondreSupprimer
  28. J'ai découvert ce blog il y a peu, et je félicite Volwest de tout ce travail accompli, enrichissant au possible, avec une réflexion posée et digne d'intérêts.

    ***Par contre***
    Quand je lis des utopiste, pour rester courtois, des romantiques céciteux, comme Adrianna en est un bon exemple, je n'ai pas envie de rire, vu le sombre futur qui de jour en jour se profile à l'horizon.
    Adrianna, tu confonds le venin de l'araignée, qui liquéfie les tissus interne de la proie pour être mieux aspirés par la suite, avec le serpent...bref...
    Si un jour que je ne te souhaite vraiment pas, tu deviens le jouet sexuel de plusieurs"prédateurs", tu verras qu'ils ne s'encombreront pas de ta vision humaniste...
    Il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir!
    (La France va de plus en plus vers des faits divers scabreux, des actes de barbaries et de cruauté qui font frémir à la lecture, mais certains seront toujours là pour défendre les "bêtes" en expliquant avec de la psy à 2 balles, que si ils ont, par exemple, commis un viol collectif à 15 sur une jeune fille, c'est que parce qu'étant petit, ils n'ont pas manger de barbes à papa, et fait des tours de poney!

    Libre à certains de payer le prix du sang leur utopie!

    RépondreSupprimer
  29. @ Adrianna

    "Ne craignez-vous pas, si ........, de devenir un "déjanté" avec vos ... buck shot."

    Adrianna tu crois que c'est mieux lorsque je t'entends causer avec tes copines.

    Je me suis déjà préparé à cela, je connais un peu le monde contemporain, la foule, le ventre tiraillé par la faim, gonflé un peu à bloc, je n'osais pas plus devenir un déjanté de la décharge avec eux, au contraire avec mes deux vous apprenez bien plus à repousser vos limites.

    "En revanche si je devais absolument cambrioler Volwest pour je ne sais quelle raison, il serait pertinent de l'abattre avec tous les occupants de la maison avant d'entrer chez eux."

    Oui encore faudrait-il y arriver.

    " Idéalement lors d'un WE au bord d'un lac isolé."

    En général quand j'attrape un autre serpent,
    je lui demande pas plus pourquoi il remue la queue, je sais c pas cool pourtant cela aide grandement à travailler les réflexes.

    " Au final ma voisine n'a plus de bijoux mais mange des chocolats, et Volwest est mort."

    Au final ma voisine est toujours en vie, et en remerciement préfère bien plus me montrer sa petite culotte.

    " La réponse armée c'est un cercle vicieux, plus les gens s'armeront, plus les brigands s'armeront et comme toujours ceux qui en patissent ce sont les plus faibles."

    J'écoute jamais la parole de celui ou celle préférant davantage faciliter la tâche des voleurs, des brigands, aussi bien envers les plus faibles, le mieux ce serait même que tout le monde devienne végétarien, comme ça les brigands chercheront moins à porter le parapluie en période de flotte.

    "Donc même le gomme-cogne est à proscrire."

    J'écoute jamais le point de vue du voleur, je coince toujours la tête du serpent contre le sol puis j'écrase avec le talon, sans même lui demander mon avis, est-ce de bonnes manières de se conduire chez les gens ?

    " Des voleurs entre chez moi, ils prennent ce qu'il veule, et l'assurance remboursera."

    Ce que vous dites, en réalité les choses ne se passent jamais comme ça avec les premières assurances vies, et vous le savez très bien.

    "Je vous entends de là : ma femme, ma fille ? Statistiquement il y a autant de chance que ça arrive que de gagner au loto, soit quasiment 0."

    Que venez-vous faire sur ce blog Adrianna ?

    " En réalité jammais vous ne trouverez les 6 bons numéros, et jamais vous ne serez tué à votre domicile par des brigands."

    Une autre forme de radicalisme, vous croyez vraiment pouvoir toujours vous dire un peu les mêmes choses, mais vous rêvez grandement Adriana, d'ailleurs êtes vous vraiment bien une fille ? Comme dans le meilleur des mondes il ne fera jamais plus froid ou plus chaud demain.

    " Aux états-unis, les morts par balle sont hélas toutes proportions gardés bien plus nombreuses, à se demander pourquoi ..."

    Hmm c'est bien ce que je pense aux US, les gens y seront déjà un peu plus préparés, à se demander pourquoi vous recherchez tellement à vous voiler la face.

    "En réalité jammais vous ne trouverez les 6 bons numéros, et jamais vous ne serez tué à votre domicile par des brigands."

    Vous savez ce que vous préférez surtout vous dire Adrianna, statistiquement ça n'arrive toujours qu'aux autres avec ma petite culotte.

    En vérité Adriana ce sont bien plus des gens comme vous qui risquent de devenir bien plus surpris, non pas vraiment des gens comme volwest et autres et ça bien sur je peux comprendre que cela puisse en déranger quelques uns.

    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  31. Pour la photo de Breivik : ça dépend.

    Réfléchissez plus loin ===> si volfwest l'a mis, est-ce pour faire l'apologie de Breivik ou bien vous mettre dans le crâne que les "méchants" ne se priveront pas de s'équiper (puisqu'ils sont par définition "hors-la-loi") et que si vous vous ne l'êtes pas, c'est un combat perdu d'avance...

    Si un seul, UN SEUL des jeunes socialistes qui étaient sur l'île d'Utoya où a eu lieu ce massacre avait été armé d'une arme à feu, et s'il avait eu le courage de l'utiliser, alors il est fort probable que le nombre de victimes aurait été bien moindre.

    On peut être pro-armes ou anti-armes : reste que c'est un sacré argument à prendre en compte.
    Cela démonte complètement l'argument éculé dont Adrianna se sert, à savoir (je cite) "La réponse armée c'est un cercle vicieux, plus les gens s'armeront, plus les brigands s'armeront, et comme toujours ceux qui en patissent ce sont les plus faibles."

    Preuve que non : Anders Behring Breivik était armé, décidé à commettre l'irréparable et il l'a fait. Il a tué 77 personnes en tout, dont 8 personnes dans l'attentat à la bombe ET SURTOUT 69 PERSONNES SUR UTOYA.

    Essayez de m'expliquer en quoi le fait que les jeunes sur l'île ne portaient pas d'arme a contribué de quelque manière que ce soit a évité de gonfler encore plus ce nombre.
    Et essayez de m'expliquer pourquoi ce nombre n'aurait pas pu être considérablement réduit si l'un de ces jeunes (et à fortiori plusieurs) avaient été eux-mêmes armés, et donc en capacité de se défendre ?

    Expliquez-moi, car je serais ravi de lire un argument sensé et objectif en réponse à cette question légitime...

    Et il me paraît nécessaire pour certains de se répéter dans la glace tous les matins : "Non, je ne vis pas dans le monde merveilleux des Bisounours", "Non, tout le monde n'est pas comme moi, posé, calme, réfléchis, objectif et pacifique" et enfin "A situations extrêmes, comportements extrêmes : même moi je n'en suis pas à l'abri..."

    RépondreSupprimer
  32. Le rôle du venin est aussi d'assurer une prêt digestion. Il est d'ailleurs une évolution du système salivaire. Et je sais un peu de quoi je parle car pendant que quelques adolescents jouent aux Mad Max en achetant quatre gadgets sur Ebay, je parcours brousses et savanes dans des conditions proches de celles qu'ils aspireraient vivre, c'est même mon métier.
    Ca c'était la réponse à ... je ne sais plus qui.

    Si je suis sur ce blog, et pas qu'un peu puisque je pense avoir lu tous les articles, et vu toutes les vidéos au moins trois fois, c'est que j'y vois quelques avantages.
    D'abord Volwest, Mato et Pascale me sont fort sympathiques, c'est important.
    Ensuite il y a sur ce blog une foule d'informations intéressantes.
    Et pour finir Volwest et ses acolytes sont loin de ce que j'exècre : le survivaliste biberonné aux films et autres jeux vidéos.

    Et pourtant je ne suis pas d'accord avec lui sur un point fondamental :

    Non sur la possession d'armes (qui m'a vu l'écrire ? Personne !), mais sur l'usage qui en est fait. Les simples d'esprits viendront me rétorquer qu'une arme c'est fait pour tuer, oui, mais les choses sont pourtant bien plus complexes.
    Au même titre que le sont les voitures pour certains, pour d'autres les armes sont avant tout une passion, et passion n'est pas raison.
    Remarquez, lecteurs trop peu attentifs que nulle part je n'ai écrit qu'il ne fallait pas être armé.
    Mais en France en 2011, avoir des armes sous son lit est déraisonnable !
    A moins que vous ne vouliez que la France ressemble aux US, ... et par là même activer l'échéance de vos scénarii, inavoués.

    RépondreSupprimer
  33. Voyons mesdames et messieurs, un peu de courtoisie que diable! Nous ne sommes pas là pour nous entre-déchirer mais pour débattre de manière constructive de nos points de vue différents :)

    Je vais parler en tant que prepper propriétaire d'arme; donc ne me jugez pas comme étant un pacifiste (je suis cependant, comme Victor, pacifique).

    Je trouve que l'on est trop vite passé au dessus des arguments de David Manise ici; notamment un qui peut avoir son importance.
    La notion de légitime défense (récurrente ici, et à raison).

    Prenez la suite de ce que je vais dire avec des pincettes, ok? Je parle ici d'une situation HORS K2KK, c'est à dire hors survie, hors monde post-apocalyptique, etc...

    La couche de vernis qui protège notre civilisation est (très) mince; mais en situation "habituelle" elle reste à prendre en compte.
    Je suis parfaitement VolWest dans sa logique; d'ailleurs, pour moi, un agresseur, prévenu des risques "J'ai appelé la police, je suis armé, si vous entrez dans le couloir je vous tire dessus", qui tente tout de même d'entrer dans mon périmètre de sécurité (peu importe les pertes matérielles, ne l'oublions pas!), doit assumer son erreur.

    Cependant; il est à noter qu'en France, les gens (et donc le jury, ainsi que les juges & procureurs) sont en général très opposés aux armes, que beaucoup considèrent (à tort) comme un "privilège". Je vous laisse donc imaginer l'évaluation de la légitime défense laissée à des personnes qui ont de base, une dent contre vous, quand il vous jugeront pour avoir buté un mec de 19-20ans sous coke, désarmé, dans votre domicile, avec un calibre 12. La réponse est simple; vous partez en taule pour un bon paquet d'année.
    Vous laissez derrière vous et livrés à eux mêmes, (ainsi qu'aux éventuelles représailles d'amis toxico de l'agresseur tué) votre femme, et vos gosses.
    Bilan de l'opération; vous avez protégé votre famille pour une occasion. Et vous ne pourrez plus la protéger des années durant.

    C'est là l'un des premiers avantages des armes non-létales; si vous tirez, sans l'intention de tuer, les juges seront beaucoup plus enclins à vous accorder la légitime défense ou du moins, une peine réduite.

    Je vois un autre avantage au gomme-cogne; nous ne sommes pas tous des tireurs expérimentés. Et même parmi nous, nombreux sont ceux qui hésiteraient longtemps avant de presser la queue de détente. Car on enlève une vie; et ça, on y est réellement préparé que si on a déjà été confronté, malgré tous nos entraînements.
    Le type moyen qui a un gomme-cogne est conscient (ou non) d'avoir une arme dont la létalité est nettement inférieure à celle d'une balle réelle. Presser la détente est alors nettement plus facile en sachant qu'on repoussera l'adversaire sans nécessairement le tuer, ce qui peut réduire le temps d'hésitation de manière drastique.

    Donc je résume, pour moi, (je me répète) tireur et propriétaire d'arme, j'estime que le gomme cogne a deux avantages;
    - Réduction du temps d'hésitation pour tout un chacun
    - Faible létalité, qui conduit à une réduction/annulation des peines.

    Je ne dis pas que c'est la solution idéale. A mon sens il n'en existe pas; même les armes ont leurs faiblesses, même les plus forts peuvent être vaincus par le nombre et la lâcheté de certains.

    Ceci dit, concernant l'utilisation de ma 22LR comme moyen de dissuasion, je pense que ça a de fortes chances d'être inefficace du fait du trou de 6mm que l'agresseur aura en face de lui! :D

    RépondreSupprimer
  34. Adrianna à ecrit:

    "La réponse armée c'est un cercle vicieux, plus les gens s'armeront, plus les brigands s'armeront, et comme toujours ceux qui en patissent ce sont les plus faibles.
    Car vouloir faire croire qu'une révolver égalise les forces est un mensonge, derrière l'arme il y a un individu avec un esprit plus ou moins vif, plus ou moins agile, plus ou moins préparé, plus ou moins sensible, plus ou moins émotif.
    Donc même le gomme-cogne est à proscrire.


    Mais aussi...
    "Remarquez, lecteurs trop peu attentifs que nulle part je n'ai écrit qu'il ne fallait pas être armé."

    Adrianna, es-tu bien sûre d'être en phase avec tes idées qui varient d'un commentaire à l'autre?

    RépondreSupprimer
  35. Pour la légitime défense. Il n'y a pas d'histoire de reduction de peine : si il y a légitime défense, vous êtes innocent (au pénal).

    "N'est pas pénalement responsable la personne qui, devant une atteinte injustifiée envers elle-même ou autrui, accomplit, dans le même temps, un acte commandé par la nécessité de la légitime défense d'elle-même ou d'autrui, sauf s'il y a disproportion entre les moyens de défense employés et la gravité de l'atteinte.


    N'est pas pénalement responsable la personne qui, pour interrompre l'exécution d'un crime ou d'un délit contre un bien, accomplit un acte de défense, autre qu'un homicide volontaire, lorsque cet acte est strictement nécessaire au but poursuivi dès lors que les moyens employés sont proportionnés à la gravité de l'infraction."

    "Est présumé avoir agi en état de légitime défense celui qui accomplit l'acte :


    1° Pour repousser, de nuit, l'entrée par effraction, violence ou ruse dans un lieu habité ;


    2° Pour se défendre contre les auteurs de vols ou de pillages exécutés avec violence."

    RépondreSupprimer
  36. Anonyme (par pitié, mettre un pseudo consiste juste à faire deux clics et rentrer quelques lettres, faites l'effort! :) ), je n'ai pas dit (ou alors me suis mal exprimé) qu'on pouvait avoir une peine pour un genre de "légitime défense partielle"; mais qu'une peine (dans le cas où la légitime défense n'est pas reconnue, par exemple très concret d'un manque de proportionnalité) peut se voir réduite si on a fait l'usage d'une arme non létale pour blesser l'agresseur.

    Une seule certitude: tuez un type armé qui pénètre dans votre chambre avec une arme à feu, sans que le type lui même en ai sorti une (ou une réplique; là vous n'êtes pas censé savoir si elle réelle ou pas), ou sans qu'il soit en train de vous poignarder (ou de tenter de manière très efficace), et la LD ne passera pas, du fait du manque de proportionnalité; et on reviendra à ce que je disais plus tôt, à savoir vous protégez votre famille et votre domicile pour une occasion, et vous le rendez vulnérable pour des années et des années encore...

    RépondreSupprimer
  37. @Anonyme : pour avoir consulté toutes les décisions de Cour d'Assises que j'ai pu trouver sur legifrance ou autre, je peux affirmer sans problème qu'il y a un monde entre la légitime défense telle que l'on peut l'interprêter d'après le texte de Loi issu du Code Pénal et ce qui est pris comme décision par le Juge au final.

    J'en veux pour preuve l'histoire

    N'oubliez jamais que pour que la légitime défense soit reconnue, il faut que l'intention de blesser ou tuer soit démontrée. Dans le cas contraire, vous ne profiterez jamais de la légitime défense : la Justice reclassera l'affaire en homicide involontaire

    2 cas m'ont marqué en matière de décisions rendues :

    - le cas de 2 bracos dont l'un a été tué par une radio (je crois ?) piégé par un agriculteur/paysan qui en avait marre de se faire voler ==> légitime défense prouvée car volontée réelle de se défendre et défendre ses biens (sa propriété)
    - le cas d'un jeune qui a repoussé un clodo un peu trop imbibé d'alcool et agressif. Le clodo a trébuché et sa tête a heurté le bord du trottoir : légitime défense refusée ===> homicide involontaire

    Ne vous fiez pas qu'aux textes. Renseignez vous sur la Jurisprudence et les décisions qui ont réellement été prises par des Juges.
    Vous serez très surpris du peu de place qui ait laissé la notion de Légitime Défense, et surtout à l'interprétation à géométrie TRES variable qui en est faite (selon l'affaire, les protagonistes, la "mode" du moment, etc)

    RépondreSupprimer
  38. La légitime défense doit être "proportionnelle".
    Un calibre 12 face à un canif ne tiendrait pas ... Je n'y peux rien c'est la loi.

    RépondreSupprimer
  39. Je vous invite déjà à lire ceci et les renvois dans les notes de bas de page :

    http://fr.jurispedia.org/index.php/L%C3%A9gitime_d%C3%A9fense_(fr)

    Pour revenir sur ce que je disais plus haut : pour être reconnue comme telle, la Légitime Défense exercée doit être volontaire.

    Cela n'a l'air de rien, mais cela change tout...

    Encore un bon lien avec différents exemples : http://www.euro-reconquista.com/site/spip.php?article24

    RépondreSupprimer
  40. Attention Altern; même s'il existe de nombreux cas de jurisprudence où les moyens étaient disproportionnés mais dans lesquels la volonté de l'acte a joué, c'est loin d'être le cas de la plupart des conflits, où la justice se "tire la nouille" pour voir s'il y a proportionnalité ou pas. Je parle de plusieurs cas dont j'ai eu connaissance via des proches, par exemple. Il y a quelques années, un type a descendu (volontairement) deux jeunes filles qui le cambriolaient avec son fusil de chasse; l'attaque était volontaire mais disproportionnée, il a été condamné. Il faut donc être très méfiant quand il s'agit de disproportions...
    (Même si en ce qui me concerne, j'estime qu'un type qui commet un crime est conscient des risques qu'il prend, doit l'assumer et en aucun cas passer pour la victime).

    RépondreSupprimer
  41. @ Adriana

    "Et je sais un peu de quoi je parle car pendant que quelques adolescents jouent aux Mad Max en achetant quatre gadgets sur Ebay, je parcours brousses et savanes dans des conditions proches de celles qu'ils aspireraient vivre, c'est même mon métier."

    Ben oui je vois ça, pas trop prétentieux quand même en matière de génération et après avoir fait la brousse ? Quand bien même ce serait votre métier.

    " Et pour finir Volwest et ses acolytes sont loin de ce que j'exècre : le survivaliste biberonné aux films et autres jeux vidéos."

    Biberonné l'êtes-vous vraiment moins que les autres ? Ca je ne sais pas !

    "A moins que vous ne vouliez que la France ressemble aux US, ... et par là même activer l'échéance de vos scénarii, inavoués."

    Quel beau double langage je trouve, vous croyez vraiment à ce que vous dites Adriana ? Qui donc n'a jamais été moins passionné qu'un autre au sujet de tel ou tel sujet ? Evidemment lorsqu'on est moins passionné, demain peut-être les simples d'esprits rechercheront à moins faire joujou. Ni chaud, ni froid, vouloir être toujours un peu girouette.

    Sinon vous ne prenez pas un peu les gens pour des cons des fois ? Enfin ce qui vous sauve c'est que vous avez fait beaucoup de brousses.

    Je sais pas il y a quelque chose qui me dit que c'est pas très clair chez vous Adriana.

    RépondreSupprimer
  42. Volwest serait-il philosophe ?
    Un peu car grâce à lui j'ai compris que la force du flash-ball ne résidait pas dans 2 balles de caoutchouc mais dans le souvenir inconscient et collectif que le policier possède une vraie arme à sa ceinture.

    Concernant la légitime défense, certains n'ont pas compris une chose, c'est que si l'on sort une arme, ce n'est pas pour intimider, mais pour agir. Ou alors on ne la sort pas.
    Je me suis déjà posé la question sur le couteau que je porte en ville suite à qq petites agressions. Est-ce-que je le sors ou pas ? En fait non, parce qu'un fois sortit, alors l'ennemi sait à qui il a affaire, et soit il fuit, soit il se bat. Mais s'il se bat, alors je dois me battre, et donc me battre avec un couteau. Ca change tout. En tout cas pour les petites aggressions.

    Moralité : on ne sort l'arme que si c'est vraiment nécessaire. Mais dans ce cas, c'est pas pour faire peur.

    RépondreSupprimer
  43. stoute> Exact et tu as bien eu raison de ne pas le sortir; bien se servir d'un couteau demande un certain entrainement, et à partir du moment où tu le sors et où ton agresseur est à main nu, il est légalement dans son droit de te casser la gueule pour peu qu'il sache bien se battre/désarmer!

    Donc effectivement, comme tu dis, l'arme uniquement si nécéssaire. Et comme il a déjà été dit sur ce blog; à chaque situation correspond une arme/un moyen de défense adapté. Le tout au final, c'est de savoir quand et comment s'en servir :) (périmètre de sécurité, menace grave, entraînement).

    (A noter ceci dit qu'une connaissance s'est déjà pris un coup de flashball. Ben pas besoin de l'arme à feu à la ceinture pour pas avoir envie de s'en prendre un :) )

    RépondreSupprimer
  44. Bonsoir,
    Bon je vais réagir pour la première fois bien que ça fait un temps que je lie ce blog avec intérêt.

    Le sujet de départ étant le gommecogne..et donc l'utilisation d'une arme.

    Notre situation en France est bien différente que de l'autre côté de l'atlantique. La législation est autre ainsi que notre culture.

    L'utilisation pour se défendre d'une arme par un particulier est une ÉNORME responsabilité d'autant qu'il n'aura ni la formation ni l’expérience pour s'en servir dans le cadre de la loi.
    Car comme l'ont dit plusieurs intervenant car on sort une arme c'est pour s'en servir.
    Dans une situation sociale normale l'usage d'une arme par un particulier est à éviter.
    Face à des gars déterminés il est préférable de donner ce qu'ils veulent que de jouer au cowboy.

    Question à volwest c'est bien un tueur en série que tu as mis pour illustrer ton article ?

    RépondreSupprimer
  45. @exelis : Je vais tenter de réagir avec courtoisie et simplicité vu que c'est votre 1ère réaction

    ===> De grâce, arrêtons de réduire les 50 législations différentes des USA en matière d'armes à une comparaison entre la France et "Outre Atlantique". Il existe des Etats et surtout des villes aux US qui sont BIEN PLUS restrictifs en matière d'armes que la France !

    Et si vous voulez du bien restrictif, je vous conseille l'Angleterre.
    Si vous voulez un pays avec une voir des armes dans chaque foyer, je vous conseille la Suisse !

    "Dans une situation sociale normale l'usage d'une arme par un particulier est à éviter."

    Je vous prends au mot sur cette affirmation.

    "Face à des gars déterminés il est préférable de donner ce qu'ils veulent que de jouer au cowboy."

    Vous n'avez aucune garantie que les BG en question ne vous abattront pas après avoir obtenus ce qu'ils veulent, histoire de faire disparaître le témoin par exemple...
    Cette affirmation repose sur une hypothèse de rationalité et sur un paradigme de société qui est le reflet de votre éducation et de votre culture.

    Cela dépend aussi de votre propension à remplacer qui vous est volé si l'on part de votre hypothèse que votre vie vous sera laissée sauve. Lorsque l'on est aisé, il est plus facile d'accepter de perdre un bien matériel si l'on sait que son remplacement ne sera pas difficile.
    C'est un ratio risques(perte vie)/résultat(vol ou pas vol) qui est vite fait comparé à quelqu'un qui n'a déjà plus grand chose à perdre et qui se retrouvera dans une situation définitivement merdique (crever de faim) si on lui prend ce qu'il lui reste...

    "Question à volwest c'est bien un tueur en série que tu as mis pour illustrer ton article ?"

    J'ai déjà répondu à ce genre de remarques plus haut.

    RépondreSupprimer
  46. Puisqu'il y a cette notion de proportionnalité en cas de légitime défense, pourquoi se refuser une option non létale ?

    Un agresseur n'est pas nécessairement armé ou lucide, alors pourquoi ne pas se donner le choix de le neutraliser sans le tuer ?

    Aussi, une arme non létale réduit les risques d'accidents mortels si l'on tire sur la mauvaise personne.

    RépondreSupprimer
  47. Exelis a raison, du moins je le pense. Dans une situation sociale normale l'usage d'une arme par un particulier est à éviter.

    @Altern
    Les évènements que vous relatez ont une probabilité tellement faible que cela ne vous arrivera jamais !
    En France, ces années-ci, un cambrioleur entre chez quelqu'un, la personne lui dit de se servir, il tue la personne.
    Vous prenez le nombre de fois où cela est arrivé, vous le divisez par 60 millions, et ensuite vous le pondérez avec la carte des atteintes armés aux personnes selon où vous habitez ... résultat ? 0,00000X ça ne vous arrivera donc jamais.

    @ Pour le roi
    J'en conviens avec les deux citations que vous avez extirpées il semble y avoir un paradoxe et je m'en excuse c'est de ma faute. Je voulais simplement dire que je ne suis personnellement pas opposée à la détention d'armes quand elle est motivée : chasse, tir sportif, permis particuliers ...

    RépondreSupprimer
  48. @Arnaud
    " alors pourquoi ne pas se donner le choix de le neutraliser sans le tuer ?"

    Là on touche dans l'inconscient de tout... je dirai de toute personne vivant dans le monde de oui oui ou des bisounours. C'est au choix.
    Tu as un double canon, tu sors un calibre 12 face à l'agresseur, le 1er coup tu te loupes. Le 2ème, tu l'atteints avec 3 petites balles sur 12 qui lui font un méchant bleu au bras. Il se passe quoi ensuite dans la tête de l'agresseur ?


    Je vais sortir une citation d'un homme politique qui convient bien : "Je ne vais pas de but en blanc demander à un adversaire de se battre. Je ne dis pas combat parce que je souhaite combattre, mais je dis plutôt : je vais t'acculer dans un coin et t'empêcher d'envoyer le moindre coup. Et tu vas prendre un poignard en plein coeur."

    Ca résume bien la philosophie du survivaliste. Soit on fuit, soit on affronte. Et si on affronte, c'est avec du plomb plutôt que du caoutchouc.
    Sinon on n'affronte pas.

    RépondreSupprimer
  49. @Adrianna
    A votre avis, combien y a t-il de cambriolages par an en France ?

    RépondreSupprimer
  50. @stoute
    C'est sûr, si tu rates ta cible ou lui tires dans le bras, que ce soit avec du gomme-cogne ou du plomb, ça ne va pas arranger les choses.

    "Après tu fais quoi ?" > Justement c'est là le problème... avoir une arme de seulement 2 coups je trouve ça très limite pour être sûr de mettre un agresseur (plusieurs c'est même pas la peine) hors d'état de nuire.

    RépondreSupprimer
  51. Salut,

    La bonne nouvelle, c'est que le sujet est propice au questionnement, au chamboulement, a la discussion.

    B@s,
    La photo de l'irrationnel est bien évidement intentionnelle !
    Elle vient supporter l'idée que le système létale est parfois nécessaire pour défendre nos vies, la vie de nos proches, et la vie tout court.
    C'est le deuxième "R", soit réaliser que nous vivons cote a cote avec des individus qui se foutent de la vie.

    Hennel,
    Le "mélange" de munition (1 moins létale - 9 létales) est une erreur. Encore une foi, si nous sortons le fusil, et que nous tirons, c'est que notre vie nous semble être directement menacée, et qu'il n'y a donc aucune raison valable (juridiquement parlant aussi…mais j'y reviendrait) de tirer avec quoi que ce soit d'autre que du létale !!!

    David Manise,
    J'aime ta proposition, qui est;
    1- Le létale ne se prête pas a la justification.
    2- Le gomme cogne est "concrètement" équivalent a une balle réelle a moins de 10m. (10m étant une distance rare dans nos foyers, la confrontation étant de moyennes en dessous des 5m).

    Apres tu enchéris l'affaire, en disant que si le mec est pas stoppé, tu peux lui mettre un coup de crosse !!!!!!!!

    Un argument étrange…non ?
    Soyons clair et précis, le mirage du gomme cogne est que si il est utilisé, le mec en face va se plier en deux et rester a terre en attendant bien sagement la police.
    C'est faux bien entendu.
    C'est un mensonge.
    C'est subjectif et aléatoire.

    Ensuite, je suis toujours étonnée de rencontrer des gens qui s'opposent fermement aux systèmes létaux traditionnels, mais qui sont prêt a donner des coups de crosse, des coups de bâtons et des coups de boule si le reste ne suffit pas !

    C'est vrai que quand on a le physique, c'est sans doute naturel !
    Je le répète, et encore une fois soyons honnête, l'utilisation d'un système létale est parfois nécessaire. Puisque nous n'avons pas tous la chance d'être née construit comme des camions, l'arme a feu reste le système le plus adapté a ce genre de situation.
    Ce système n'est donc plus justifiable ou acceptable, mais nécessaire…et bien plus juste et raisonnable qu'un coup de crosse.

    Un système létale (une arme a feu), devrait rester létale, et non castrée.

    Leaphar,
    Oui…et ?

    Adrianna,
    Oublions le serpent, puisque cette image ne te convient pas.
    De quoi parlons-nous exactement ?
    D'un système de défense personnel qui reste ouvert a l'achat et la possession en France (déjà je serais méfiant, vu qu'on est même pas autorisé a porter un opinel !!!!)
    J'en fait la critique, et je maintiens qu'un citoyen détenteur d'un fusil de chasse ne devrait pas utiliser cet outil, car cet outil est un mensonge.

    Apres, on peut argumenter ma prise de position, mais la j'ai du mal a caser tes commentaires dans le sujet.
    Tu veux dire quoi exactement ?

    RépondreSupprimer
  52. Julian,
    Pourquoi retirer la photo ?
    C'est justement par respect pour les victimes que je l'ai mise !!!
    Mais…vous comprenez pas pourquoi cette photo est sur cet article ?
    C'est un méchant, un malade, et c'est a coté d'individus comme lui que vous vivez, c'est contre des individus comme lui que vous voulez utiliser du gomme cogne !!!

    Noe,
    T'as bu ?

    Kofein,
    Merci de rappeler a la courtoisie.

    Tu parles de situation "habituelle", d'une situation "hors K2KK", hors survie.
    Mais, l'ami, 5 mecs qui rentrent chez toi a 2 heure du mat ce n'est pas "habituel", et c'est la parfaite définition du K2KK et de la survie !!!!

    C'est bien de ça que nous parlons avec ce sujet non ?
    On voudrait nous faire croire qu'un cambriolage, qu'une invasion, qu'une agression, qu'un viol même, sont des "banalités" qui devraient être d'une défense minimisée et castrée…un spray, un coup de boule, au pire un couteau…mais, personnellement je refuse cette définition.

    Pour moi, une femme qui se fait violer par exemple, est dans une situation de survie, et elle devrait avoir les moyens de se défendre avec un système adapté et approprié pour la situation, c'est a dire un système létale.

    Pour se qui est du temps d'hésitation dont tu parles.
    Pour moi c'est l'effet inverse qui me dérange.
    Une arme a feu devrait être létale. Point final. Tout le monde, et surtout les irrationnels, devraient savoir qu'une arme a feu pointée sur eux veux dire que son prochain geste détermine son futur.
    Ca évite les malentendus, et ceci a tous les niveaux. Personnels comme sociaux.

    Une arme "moins létale" est plus facilement utilisée, méprisée, sous estimée.

    Pour ce qui est de la réduction des peines, mais, de qui nous occupons-nous dans ce monde ?
    Nous sommes plus inquiet de la santé d'individus parasites que de nos femmes et nos enfants ?

    Inconsciemment ou non, c'est ce que nous projetons.

    Exelis,
    L'invasion du domicile n'est pas une "situation sociale normale" !!!!
    Mais, chers citoyens…vous êtes endoctrinez!

    Et encore une fois OUI, c'est un tueur en série qui illustre mon propos !
    Il se passe quoi avec la photo du fou ?
    Quelqu'un m'explique ?

    Pour la différence avec les US.
    Altern résume très bien.
    Certains Etats, offrent des lois bien plus strictes que celles proposées et appliquées par l'état français !

    Arnaud,
    Personne ne refuse a personne l'option MOINS létale.
    D'ailleurs, j'ai déjà fait une multitude d'article en ce qui concerne ces outils.
    Nous parlons ici du gomme cogne, système qui marche avec nos fusils…pour moi, un fusil devrait être un système létale.
    Mes systèmes MOINS létaux n'accaparent pas, n'entravent pas, ne minimisent pas, ne réduisent pas mes systèmes létaux.



    Voila…il y aurait beaucoup a dire sur d'autres interventions, mais c'est l'heure de la méditation.

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour.
    Pour ma part,je ne crois absoluement pas que la police et les autres sèrvice d'ordre, soient là pour proteger les gens .Ils sont là, pour faire ce que la magistrature leur dit de faire ,un point c'est tout ?
    La magistrature, semble peut etre parfois chèrcher davantge a vendre des procés que faire rèspècter la justice,il me semble ?
    Si un citoyen a l'outrecuidance de se defendre ,il sera puni par le système je crois ?
    Il ne faut pas oublier que "la protèction", est aussi un sèrvice qui est proposé et "vendu" par les mafias pour raketer les gens sans defence,il me semble?
    La mafia envoi des sbirs gros bras pour tout casser chez ceux vont etre prospèctés par le "sèrvice client"(raketeurs) des mafias,je crois ?
    Cette ambiguité a propos de la legitime defence criminalisée, est crée de toute piece par le syctème ,pour fragiliser les citoyens craintifs et fragiles au profit des crapules hardies,je crois ?
    ID naze.
    Bye.

    RépondreSupprimer
  54. @ Volwest

    Je ne bois jamais, tu dois même certainement beaucoup plus boire de la bière que moi, aussi bien peut-être dans l'écriture de certains articles tant tout cela te tient à coeur sur les armes à feu et les pétoires.

    Encore une fois je te le redis mon ami(e) sur cet article je te trouve pas vraiment au top, pas plus volwest à suivre. Tu peux bien sur toujours m'en vouloir d'écraser de temps en temps des petits serpents gentils ou pas au bord du chemin.

    En plus c'est vrai tu es gâté en ce moment avec l'autre Adriana de mes deux, hélas mon ami(e) je ne donne jamais intégralement raison aux gens, si tu es vraiment bien de nature libérale, philosophique, de bon conseil ouvert envers autrui.

    Je ne suis pas sourd tu sais, ce n'est même pas vois-tu pour une question de physique, encore une fois soyons rééllement sincère et honnête l'un envers l'autre. Oui ou non es-tu toujours de bon conseil à suivre surtout après avoir bu une bonne bierre avec le mato ou devant je ne sais quelle autre chaîne abrutissance de ce monde te vantant peut-être un peu trop rapidement et maladroitement du nouveau petit gadget à la gomme ?

    Non bien sur que non, alors forcément je peux comprendre que tu préfères plutôt t'en verser une autre, putain il fait chier le Noé car j'ai déjà l'impression d'en avoir une plus etite que lui. Car il m'oblige encore à revoir quelque chose que je n'avais pas bien vu au bord du chemin.

    Reste cool mon ami(e), tu peux bien sur vouloir toujours continuer à défendre le premier éclairage de ton article et c'est bien normal. Mais tu sais tu as beau philosopher souvent en matière de survie, je m'en laisse pas plus conter sur le petit lait.

    Tu sais je ne crois pas être non plus trop neuneu et bourré de mon coté. Ah si seulement mon ami(e) tu nous parlais un peu plus de self défense, car tu sais tu peux très bien un jour te retrouver sans tes feu. Bon c'est vrai avec moi tu ne ferais peut-être pas le poids sur un tatami, mais tu sais je peux quand même t'enseigner quelques bonnes petites passes du tonnerre.

    Est-ce que tu es toujours bien ajeun mon ami(e)s lorsque je te dis que tu n'es peut-être pas le plus sobre à suivre. Enfin à chacun son propre point de vue sur la bierre, et puis d'ailleurs on s'en prend tellement la tête de nos jours. Tu sais, on peut très bien en avoir s'en systématiquement prendre les vendeurs de cogne-gomme pour des charlatans ou des vendeurs de merde c'est peut-être bien plus cela que tu voulais nous faire voir l'autre jour dans les premières motivations de ton article.

    Non je ne bois pas, as-tu seulement aimé ma réponse ? Mon ami(e) vient surtout de nouveau valdinger avec moi sur le tatami, c'est peut-être en fait bien plus cela que nous refusons souvent le plus d'entendre chez un tiers et cela aussi baraqué et carré soit-il.

    A quoi bon devenir le premier philosophe des armes à feu si je rouille de plus en plus, si je ne sais même plus bouger sur un tatami, si je ne sais même plus entendre le bon conseil amical d'un ami(e), ah si seulement tu pouvais mieux me comprendre.

    NOE un piètre buveur de bierre à deux balles.

    RépondreSupprimer
  55. @NOE alors si tu ne bois pas (je pense que c'était du 2nd degré !), essaye de faire un tout petit effort sur la rédaction de tes messages, c'est parfois difficile à lire pour ne pas dire incompréhensible.

    Tu parle de position, d'expérience, etc ... tout ça c'est très bien et a priori y a rien à redire. Mais pour faire passer le fond, soigne un peu la forme. C'est le principe de la communication. Sinon ça ne sert à rien :)

    A+

    RépondreSupprimer
  56. La cartouche de Gomm-cogne, en 12/67 présente à mes yeux un avantage très important qui n'est pas lié directement à sa destination "less lethal".

    En habitation, les distances d'engagement sont très courtes et cette munition est tout simplement létale dans ces conditions d'emploi.

    Comparée à la chevrotine 9 grains (qui aurait ma préférence) la Gomm-cogne a l'avantage de générer un recul extrêmement faible, qui rend l'usage (efficace) du fusil accessible aux femmes et aux adolescents.

    La légèreté des projectiles et la charge de poudre noire créent un blast de faible importance, ce qui facilite d'autant plus la gestion du tir.

    Concernant l'intrusion du domicile, il est important de comprendre que la plupart des gens l'appréhende, non pas de façon absolue, mais relativement à la situation de grande richesse que nous connaissons actuellement.

    L'oisiveté de nos sociétés occidentales modernes créé une sorte de distorsion des valeurs morales qui finissent par être en totale contradiction avec la réalité (et la précarité) de nos existences.

    Jusqu'à une époque très récente (moins d'une vie d'homme) celui qui dérobait les biens présents dans une maison, mettait en danger la subsistance même des habitants. Les gens possédaient ce dont ils avaient besoin pour survivre à moyen terme (nourriture, objet de valeur, outils…). La protection des biens devenait alors une question vitale.

    De nos jours, le système social élaboré qui nous environne permet, par le biais des assurances (ou des interventions de l'état) de "masquer" l'effet dévastateur de la perte des moyens de subsistance (ou des valeurs permettant de les acquérir).

    Mais les équilibres qui régissent ce système sont extrêmement fragiles : c'est l'état actuel de nos sociétés qui est exceptionnel ! Tachons de ne pas l'oublier et de ne pas nier notre condition.

    Ce constat est applicable à bien des domaines et à la façon dont l'oisiveté nous fait perdre de vue l'essence même de certains concepts : la famille, le travail, la solidarité, l'éducation, la sécurité…

    RépondreSupprimer
  57. En fait, à mon avis NOE soigne la forme, mais trop; ce qui empêche de comprendre clairement ce qu'il veut signifier dans ses réponses. La forme au détriment de la compréhension du fond, en somme.

    Volwest> Attention, quand je parle de situation "normale", je veux dire par là "encore sous la fine couche de vernis de la société"; à savoir que quelque soit notre réponse (armée, létale ou non) on sera par la suite confronté à la justice locale. Ce jugement déterminera si on pourra continuer à défendre sa famille et son logement contre une nouvelle attaque ou d'éventuelles représailles.
    Là est toute l’ambiguïté de la défense personnelle et du choix des armes. Tirer au calibre 12 sur un jeune cambrioleur désarmé et paralysé par la vue de l'arme nous coûtera d'avantage que si on lui avait mis un coup de gomme cogne dans le torse.
    Face à 5 mecs défoncés, désinhibés et prêts à en découdre, pas d'hésitation, les systèmes non létaux seront inefficaces.
    (D'ailleurs, un double canon ne serait dans ce cas présent pas la meilleure garantie de survie du fait du nombre d'agresseurs).

    C'est là tout mon propos en réalité; le choix de l'arme et de son usage doit se faire selon la situation. Et c'est là que tient toute la difficulté.

    RépondreSupprimer
  58. @ Guillaume

    Quand bien même je ferais un petit effort de plus, ça n'irait toujours pas pour toi aussi bien pour aujourd'hui com pour l'autre jour
    guillaume.

    En fait tu veux surtout me dire, cause toujours tu m'intéresses NOE mais ça peut se comprendre.

    Quand bien même je soignerais davantage la forme, le fond ne pourrait pas plus passer
    chez les premiers Guillaumes de la terre aussi bien en matière de survie.

    Sinon ça n'est pas buvable, ça n'es pas mieux traité, ça ne sert à rien. Si si je t'assure c'est peine perdue, je devrais surtout répondre à tes premières attentes et préférences de langage.

    Tu ne crois pas si bien dire en matière de communication et de si bonne présentation des choses pour un tiers.

    De mieux en mieux ce monde.

    RépondreSupprimer
  59. Et vouy, dans la vrais vie, c'est chacun pour sa petite peau et là, la morale,ne sèrt a rien de rien ,je crois ?
    ID naze.
    Si vous etes bien sage, je vous parlerez peut etre des haulocostes et des genocides sur des gens desarmés :-D
    Bye.

    RépondreSupprimer
  60. Je te dis que ton style est difficile à suivre.
    Les gens ne comprennent rien à tes messages sur les serpents, les tatamis, etc ...
    Vol West te demande si tu bois.
    Kofein qui est un intervenant sérieux et respectueux confirme qu'on ne te comprend pas.

    Tu te plaint du monde comme s'il y avait un fossé entre toi et les autres.

    Il te faut quoi de plus pour remettre en cause ta façon de t'exprimer au lieu de te braquer ?

    Comment veux tu qu'on y pige quoi que ce soit au fond et qu'on juge que ce soit suffisant ou pas, ON NE COMPREND PAS DE QUOI TU PARLES !

    Et pourquoi tu crois que j'emploie mon temps à te répondre et à t'expliquer si en réalité il me suffisait, comme tu as l'air de le penser, de te traiter d'idiot ?

    Elle est peut être super ton expérience, on aimerait la partager et en savoir plus, mais il faut que tu change ta façon de rédiger les messages si tu veux la COMMUNIQUER.

    RépondreSupprimer
  61. @ Kofein

    Je sais il m'arrive parfois d'être pas assez clair tant sur la forme, le fond, la syntaxe et tout le reste enfin vous voyez le tableau, ce qui ne veut pas dire non plus un peu autre chose dans le même temps.

    En fait vous vous méprenez c'est pas bien compliqué à saisir, hmm des fois je me casse un peu le cul pour faire goûter la chose.

    Vous savez c'est comme le pinard, les fruits et tout le reste et puis des fois je me rends bien compte que cela ne sert à rien.

    Faut voir aussi certaines personnes en matière de survivalisme si si je vous assure, faudrait toujours enfin bref ...

    RépondreSupprimer
  62. sujet polémique !!!... ;)


    Pour ma part, il me semble que le pragmatisme milite en faveur d'une réponse graduée, où le gomme cogne peut, pourquoi pas, avoir sa place. Mais le pragmatisme est très théorique dans ce cas. Au milieu de la nuit, la surprise et le stress aidant, difficile de garder son sang froid et de raisonner calmement et efficacement.

    C'est là où il me semble que le sujet de la défense passive traité précédemment prend tout son sens. Son utilité sera d'avertir, de donner du temps, de permettre d'évaluer la situation, et de choisir la bonne riposte. En ce qui me concerne, c'est à ce niveau que je travaille le plus.

    RépondreSupprimer
  63. @ Guillaume

    Du calme prend plutôt le temps d'écouter le chant des oiseaux dans la foret. Je t'assure mon style n'est pas vraiment bien compliqué,
    bien au contraire faut pas pousser non plus.

    Je crois surtout que tu préfères bien plus parler au nom de tous à mon égard, encore plus après avoir entendu Volwest me dire que je buvais, évidemment ça donne meilleure assise.

    Tu exagères guillaume, comme si d'ailleurs il y avait de bonnes énergies chez toi, je sais pas, je te sens pas plus de mon coté c'est difficile à t'expliquer.

    Possible qu'on ne soit pas du tout du même bord de fonctionnement, comprendre quelqu'un c'est aussi apprendre à faire un peu plus d'efforts que cela.

    Non Guillaume elle n'est vraiment pas du tout super mon expérience, pourquoi crois-tu que tu ne puisses toujours pas capter la chose de ton coté.

    "il faut que tu change ta façon de rédiger les messages si tu veux la COMMUNIQUER."

    Ben voyons tu ne voudrais pas plutôt que je te cire les pompes, revenir au bon coté utile de mes propos.

    Allez continue donc je t'y invite, je ne suis plus à ça prêt.

    RépondreSupprimer
  64. Cette note est bien utile finalement .
    Je découvre en detail le Gomme Cogne dont cèrtains m'en avaient fait des compliments pourtant .
    Bon, c'est leur avis :-)
    Comme tire "a blanc" le GC,est tout aussi létal peut etre qu'une bourre ,lorsque le tir est a bout portant ou a bout touchant,je crois ?
    Voila que cela ne change rien a mes choix :
    Tout est bon pour arreter son agresseur violent ,pouvu que cela soit discret ,je crois ? :-D
    Aux USA,mais aussi a d'autres endroits peut etre ;-) j'avais lu, que les témoins d'un crime,ne voulaient souvent pas temoigner , car, ils risquaient de se faire condamner a la place du ou des vrais criminels :-D
    CQFD ?
    C'est vrais qu'un petit exemple vaut mieux qu'un gros discour souvent ?
    ID naze.
    Bye.

    RépondreSupprimer
  65. @Volwest : merci pour la précision, je comprends mieux les raisons de l'utilisation de la photo. Un petit commentaire sous la photo du genre "face à un type comme ça, que mettez vous dans votre fusil", aurait évité tout malentendu.
    En tout cas encore une fois félicitations pour ton blog et pour avoir le courage d'aborder des thématiques "tabou" en France.

    RépondreSupprimer
  66. Je pense que Noé est à 2 doigts de se tirer une balle de gomme-cogne dans la tête. La détresse qui émane de son discours est tellement flagrante.

    RépondreSupprimer
  67. @ Anonyme,

    Tant de petits serpents dans ce monde.

    Si tu savais comme je me sens en réalité très bien pauvre type toi-même, tire toi plutôt pour me faire plaisir une balle de gomme-cogne ou je pense, et tu verras alors que je ne suis peut-être pas trop le seul à coté de la plaque à ce sujet.

    Il y a bien aussi autre chose de flagrant dans la lecture de certains commentaires, oui je dois bien être certainement le seul à boire.

    Oh que ma détresse est grande à ce sujet.

    RépondreSupprimer
  68. Mais, nul besoin de boire de la bierre pour profiter de ses vitamines du "groupe B" si bonnes pour le système nerveux .
    ils vendent maintenant des comprimés de levure de bierre dans des petit pot comme la confiture au rayon dietetique ,je crois .
    C'est pas chèr , et c'est pas nocif pour la santé,il me semble ? ;-)
    Pour les redresseurs de tors,et les vendeurs de bonne morale a deux balles (lol),sachez qu'il doit faloir surement autre chose qu'une ou deux cartouches de cal 12 pour arréter les bombardiers qui arrosent les villages d'innocents dans le monde avec leurs saltés , il me semble ? :-D
    Bon, allez ,je me sauve .
    Bye. :-D

    RépondreSupprimer
  69. En ce qui concerne NOE, je pense respectueusement qu'il plane. Il est shooté, camé. Stone quoi.

    Et sincèrement, je n'arrive pas à lui en vouloir, c'est finalement peut être une solution pour s'évader de tout ce merdier :)

    Ceci étant, je n'ai jamais réussi à me résigner à choisir la solution de facilité :p

    Quoiqu'il en soit, je respecte ceux qui ont fait ce choix : Joyeux trip à toi NOE :)

    p-s : pour le reste. Pro-armes/Anti-armes et Pro-Gom et Anti-Gom ===> faites ce que vous voulez. MAIS ASSUMEZ !
    Et mon avis perso, c'est qu'il vaut mieux du Gom que rien du tout. Alors si vous avez peur du léthale (peu importe ce que l'on en pense), équipez vous en non-lethale.

    En K2KK, avec du non-léthale, vous aurez au moins le temps de réfléchir à la situation, une fois maitrisée, à savoir : "bon, maintenant j'en fais quoi du mec. Et quelles conséquences ?"
    Si vous êtes dans un système social où les conséquences pour vous et la survie de votre famille (pein de prison probable) sont lourdes ===> restez en là
    Si vous êtes dans un système devenu anarchique et que les risques pour vous ou votre famille seraient plus grands de maintenir la menace en vie ==> abattez-la

    Je crois que c'est on ne peut plus pragmatique :)

    RépondreSupprimer
  70. @ NOE:

    En toute sympathie, je te dédicace ce proverbe:

    -Si un homme te dis que tu es un cheval, rigole en!
    -Si deux hommes te disent que tu es un cheval, pense y...
    -Si trois hommes te disent que tu es un cheval, alors tu ferais mieux d'aller t'acheter une selle!

    RépondreSupprimer
  71. @ Anonyme

    Tu parles c'est pas plus donné au rayon diététique, non moi je préfère plutôt faire de bonnes marches comme un béta, de bonnes petites soupes attends te sauve pas comme ça petit serpent, s'en est un autre ou c'est le même ?

    Pas toujours évident à savoir avec tous ces petits reptiles anonymes qui pulullent un peu partout, des grands, des petits d'un bord ou d'un autre, comment le savoir ?

    Je ne fais pourtant que juste me promener sur le chemin, c'est pas ma faute à moi si j'ai des grosses groles et un bon baton à la main.

    RépondreSupprimer
  72. @ Pour ma reine

    - Et si un quatrième te dit encore ceci ou cela comme le troisième ou le second, alors c'est peut-être pas meilleure médecine les proverbes de chevaux c'est comme pour les reptiles faudrait aussi jamais marcher dessus.

    Achète une selle ! Ma reine essaie plutôt de la vendre à une autre au bord du chemin.

    RépondreSupprimer
  73. @ Altern

    En ce qui me concerne, je ne pensais pas quand même être aussi bourré que ça, non croyez moi c'est pas plus un trip je suis né comme ça, sans doute un handicap, une déformation, qui sait, si ça se trouve je ne suis pas plus irréfléchi et moins sage qu'un autre.

    Enfin soyons un peu honnête et clair à chacun sa conscience, et encore je ne marche pas tout le temps sur des reptiles par pure plaisir. Non je crois que je partage bien plus l'avis d'un tiers sur la question du cogne-gomme, à tort peut-être de m'interroger sur autre chose et à la relecture de certaines choses.

    RépondreSupprimer
  74. Peut etre est 'il bon de rappeler qu'en France , tirer dans le dos d'un agresseur, est concideré comme "faire justice soit meme", puisqu'il est demontre que l'agresseur prend la fuite.
    Je crois qu'il y a eu un cas ou un gendarme a tiré dans le dos d'un detenu en garde a vue qui s'enfuyait .A son procés, le militaire a ete aquité,a cause de son statut particulier de militaire,je crois .
    Il y a surement aussi des gens qui se debarassent discrètement des corps ...............
    ID naze.
    Bye.

    RépondreSupprimer
  75. De dahudenhaut
    Bonjour a tous, et merci a volwest !
    Comme d hab,très intéressant. J ai personnellement du GC dans le pompe de ma femme. Mon sig est létal, a fond. Mais elle ne tirerait toujours que trop tard, c est une femme, délicate, sensible, qui pense au conséquences avant d agir(elle;) Elle pense "trop". Le seul moyen d etre sur qu elle agira, c est de lui trouver des moyens adaptes. Moi, je pense qu il vaut mieux etre juge par 12 que porté par 6.
    En même temps, je suis assez proche des utilisateurs réguliers de GC ;) pour savoir qu a courte distance, ça fait mal!!! Mais effectivement, ça fait rien de plus que mal, et il doit y avoir une étape suivante. Sinon, ça ne suffit pas.
    Salutations de Suisse, soyez prudent.

    Ps, @noé, scuze, mais je comprends pas toujours tous non plus, et pour le tatami, c est quand tu veux. Je trouve léger de la part d un "pseudo combattant" de provoquer, et se la jouer comme ça. Ça démontre plutôt le rêveur qui s y croit que le gars qui sait que la sueur épargne le sang.

    RépondreSupprimer
  76. Découverte de l'article ... - lecture des commentaires... - et merde, le niqueur d'ambiance a encore frappé.

    Toujours un plaisir de lire les réflexions de Volwest, qui nous permettent d'ouvrir les yeux sur ces sujets.
    Mais un sentiment de regret systématique d'avoir cliqué sur "Lire les commentaires".

    Qu'est-ce qu'il nous casse les couilles, Monsieur l'illuminé.

    RépondreSupprimer
  77. @NOE, tu sais les grandes gueules du NET...
    C'est facile d'avoir un comportement arrogant à la limite de la correction, c'est à la portée de n'importe quel idiot, qui profite de sa position éloignée pour sortir un égo qui est certainement la plupart du temps en camisole!
    Tu arrives ici, sur un site qui n'est pas le tiens, ai au moins la décence d'enlever tes chaussures boueuses!
    Je te catalogue dans la lignée des quidams des stands, des gars qui croient être à l'épreuve de tout, et être des hommes parce qu'ils font PAN PAN !
    Tu es, de part tes écrits, un personnage pathétique, baignant dans un ridicule invisible à tes yeux, mais qui brille comme un phare en pleine nuit sombre pour ceux qui te lisent!

    RépondreSupprimer
  78. De Dahudenhaut,

    Parfait!
    Il faut savoir s'adapter.
    Comme je le chuchote dans l'article, un système gomme cogne peut etre pertinent si celui-ci est supporté par un système létale.
    C'est l'organisation de notre police.

    En parlant de police, j'ai reçu un mail d'un policier français a la suite de cet article, qui protège sa maison avec du létale, et qui va dans le sens de la démarche proposé ici.
    Bien sur, d'autres policiers auront d'autres systèmes, notamment du gomme cogne j'en suis sur.

    Mon épouse par contre, ne veut absolument pas entendre parler de systèmes moins létaux dans ses systèmes létaux.
    Yankee qu'elle est (et aussi italienne), voici sa réponse quant au gomme cogne;

    Tu veux dire que les gens mettent des balles en caoutchouc dans leurs flingues ?
    Ils sont fous ?
    Pourquoi pas tirer des fleurs pendants qu'on y est !

    Il existe de très bons systèmes moins létaux…comme le 9mm par exemple !
    Moi, en tant que femme, jamais je ne miserais ma vie sur du caoutchouc ! A moins bien sur qu'inconsciemment je sois d'accord pour que mon derniers mots sur terre soit; "Please" !

    (elle a de l'humour quand même)

    a+

    RépondreSupprimer
  79. Article intéressant, même si je sais que je ne pourrais jamais me procurer une arme ou l'utiliser.

    Mais en cas de danger de mort, il est normal que je réplique avec un système pouvant entraîner la mort de l'agresseur.
    Cet article ne me fera pas réagir d'autant plus.

    Juste déçu de voir que même les idiots s'intéressent à la survie !

    J'espère Volwest que tout ça n'entamera pas ta motivation pour rédiger d'autres articles !

    A+

    RépondreSupprimer
  80. Nom/Url les djeunes !

    C'est marrant le proverbe avec le cheval (tiré du film slevin) j'ai failli le poster ce midi. Et puis je me suis dis que c'était une perte de temps. J'ai eu raison ;)

    Anonyme/légitime défense/gendarme -> il ne s'agit pas de légitime défense. L'agent n'a pas été sanctionné parce que la loi l'autorise à tirer sur un fuyard.

    Mais je pense qu'on pourrait très bien plaider une légitime défense après un tir dans le dos.
    Le fait que l'attaquant soit de dos ne le rend pas inoffensif, pas plus que ça ne prouve qu'il fuit. Ca prouve juste que son regarde et a priori ses mains ne se trouvent pas en direction du défenseur.
    Par contre on pourrait avoir l'hypothèse de la troisième personne directement menacée.
    Ou simplement un juge qui n'a pas trop regardé les films avec Bruce Willis et qui se souvient plus de ses cours que de ce que dictent les biens pensants, à savoir l'aspect subjectif de la légitime défense, le contexte, la légitime défense putative, etc.

    De toutes façons la question ne se pose pas. On ne tue pas quelqu'un pour se venger d'un verrou forcé ou d'une fenêtre cassée.
    On tire sur quelqu'un pour se défendre parce qu'on est dans un cadre qui rend le tir "nécessaire".
    Je ne parle pas de "nécessité" analysée après coup comme beaucoup de théoriciens du clavier savent le faire (après qu'on ait dénombré les agresseurs, qu'on les ait fouillé, etc ... c'est facile de juger).
    Je parle de la "nécessité" découlant d'une situation qui implique un risque probable pour sa vie, celle d'un proche ou celle d'un tiers innocent.
    A partir de là, chacun fait ce qu'il croit devoir faire.

    RépondreSupprimer
  81. Wow, c'est l'avalanche de commentaires 8-<> !

    J'en rajoute un pour dire que tirer sur quelqu'un avec du plomb ne signifie en aucun cas le tuer. Nombreuses sont les personnes ayant survécu à des headshots (gogole it).
    Il serait intéressant de connaître la probabilité de mourir suite à une blessure par balles dans les jambes/pieds. Ca suffirait peut-être à immobiliser un agresseur n'ayant pas d'arme à feu (mais d'un couteau, batte etc) sans pour autant l'envoyer au cimetière.
    S'il a une arme à feu (ou réplique, comment savoir ?), je suppose qu'il n'y a pas trop de question à se poser, n'est-ce pas ?

    Bref, la gomme-cogne, ça encrasse à mort le fusil et ça fait même pas mal. Ca va bien pour éloigner les chapardeurs de légumes (encore que c'est discutable, car ils pourraient se venger salement par la suite).

    On peut trouver de la balle ou chevrotine jusqu'au calibre .410, alors pourquoi s'en priver ?

    J'ai souvent du mal à saisir les propos de NOE mais ce n'est pas pour autant que je l'incendie, keep cool gentlemen :-)

    RépondreSupprimer
  82. Tres intéressant tout ces commentaires, mais rappelons une bonne chose, en France (car je ne connais pas les us) nous n'avons pas le droit de nous défendre (commencez a crier ^^), le cas cité plus haut du papy (car c’était un papy face a 2 jeune femme, rapport force/violence) qui a dézingué une des jeune fille a était condamné, alors que de toute bonne fois il défendait sa propriétée (sa chambre en l’occurrence) et sa vie (car quand 2 personnes rentrent dans votre chambre, c'est pas pour vous offrir une boite de chocolat).
    les uns diront mais la défense doit être proportionnelle (vaste sujet) moi 80 ans (paniqué) avec un fusil face a 2 jeunes personnes (intrus, déterminés et armée ? couteaux ?) ou est la bonne proportion ? tout ça pour dire qu'en France vous ne pouvez pas vous défendre avec des moyens létaux (car vous aurez souvent tords face au juge) même si vous pensez que votre vie est en jeux...
    je suis pourtant d'accord avec wolwest, une arme letal doit le rester, la sortir c'est pour s'en servir et s'en servir c'est pour faire mouche, mais dans la situation actuelle, je ne risquerais pas la prison pour avoir dessoudé un intrus (intrus = intrusion), donc j’opterais plus pour une matraque en "traite" (homme a homme), quitte a le dessouder avec...
    maintenant je rejoins la plus part d'entre vous un "hors la loi" (individu qui enfreins les lois et étant en dehors des lois, ne devrait pas être jugé mais pire) récolte les fruits des risques qu'il a pris... (je sais la je deviens plus extrême ^^)
    maintenant en situation extrême (chute de l’État et de ses représentants), ben chacun pour sa pomme (cf l'Histoire).
    voila c'est un peu décousue mais pas évidant de transmettre sa pensé avec un commentaire qui ne laisse paraitre que les 9 dernières lignes.

    RépondreSupprimer
  83. Merci Volwest pour ton avis ;)

    Ca me fait pensé que récemment j'ai visionné (ou plutôt revisionné) ta video sur les sac à dos, et tu expliques bien que :

    "Tout est affaire de compromis"

    Cette phrase me semble également intéressante à retranscrire pour le sujet gomme cogne / létal.

    RépondreSupprimer
  84. @steall les juges ont considéré que sa vie n'était pas en danger.
    De fait et après examen, vérification, par des experts, une équipe entière de policier, un protocole d'enquête long et professionnel, etc ... (diantre, n'avez vous pas une équipe de police sous la main quand vous êtes agressés ??) ils ont considéré que c'était avéré.
    Mais les juges ont oublié que l'appréciation de la légitime défense doit être subjective. Un papy DANS CES CIRCONSTANCES et A L'INSTANT T doit il CRAINDRE LEGITIMEMENT pour sa vie ?
    Bref il est clair que cette appréciation est contestable, pour ne pas dire carrément honteuse, mais de l'autre ça veut aussi dire que si les faits avaient révélé une vraie situation dangereuses (à leurs yeux remplis de m***) la légitime défense aurait été bel et bien reconnue.
    C'est une façon de voir le verre à moitié plein.

    Concernant le fait qu'une blessure au gomme cogne soit anodine, ou qu'un peu de plomb dans le bras ou la jambe ne fasse "que blesser", je pense que c'est une estimation excessive.

    RépondreSupprimer
  85. en effet guillaume, c'est bien ce que je voulais dire, a l'instant T, le papy s'est sentie en situation de danger pour sa vie et on peut intellectualiser la situation après coup (ce qu'a fait les juges, les policiers et les experts) mais a l'instant T, ils n'y étaient pas et ne peuvent savoir ce qu'a ressentie le papy. Pour en revenir aux "victimes" hors la lois (je ne parle pas que de la jeune femme, mais de tout les voyous qui n'assume pas qu'un agresser puisse se défendre ^^), ils doivent s'attendre au pire quand ils pénètrent dans une propriété privée, personnellement je ne m'aventurer pas dans une Zone militaire sensible sans en subir les conséquences... et donc surtout pas dans une maison en pleine nuit sachant que la "morale" me l'interdit...sauf si j'ai de mauvaise intention et donc j'en assume les conséquences qui sont... au mieux un coup sur la gueule au pire de ressortir les pieds en avants...

    RépondreSupprimer
  86. A vous lire Noe est au bord du gouffre, perturbé, il tient des propos décousus, en veut à tous les petits serpents qui l'entourent ... mais vous trouveriez normal qu'il puisse acheter des armes au tabac du coin, moi pas !

    RépondreSupprimer
  87. Je viens de lire de bonnes analyses ,mais, a mon avis,il n'en resort rien de concrètement exploitable ,je crois, puisque la "justice " ,il me semble,n'existe pas et n'existera jamais ?
    Dans cette société,il semble , que si l'agresseur est souvent insolvable, la victime, elle le sera moins, puisqu'elle a ete agressée, et on lui prendra ce qu'elle a de toute façon,puisque c'est la loi du plus fort probablment ?
    C'est hors sujet, mais,se rappeler l'affaire d'Outerau ?
    Avec le GC,le seul avantage reside dans les cas ou l'agresseur a ete tué par une decharge trop prés ,peut etre ,ce qui au pire sera un homicide involontaire ?
    Ne dit 'on pas que "les lois ne sèrvent qu'a legitimer les pires injustices parfois" ? ;-)
    En revache,je pèrsiste a penser que la criminalisation de la legitime defence, sèrt avant tout a mettre la victime sous le regime de la double peine en la destabilisant durablement tout en soutenant sans l'avoouer les activités de tous les bandits en tout genre qui finalement raportent beaucoup a la "société" ,si non a ceux qui s'en sèrvent de vache a lait ?
    Une fois, j'ai sorti un type de la cour de ma mère qui habitait a la campagne alors que j'avais a peine 20 ans peut etre.
    "Le client" continuait a avançait en depit de mes injonctions a sortir .Il ne voulait pas partir,mais lorsqu'il a vu mon fisil, il est parti mais ronchant .CQFD ?
    C'est bien triste, mais je me demande si l'obligation se defendre aujourd'hui, ne doit pas inclur l'obligation pour la victime ,de se debarasser discrètement de son agresseur ?
    Ce qui fait que les armes bruyantes, ne vont peut etre pas toujours dans le bon sens ?
    Ce ne sont que des quèstions .
    ID naze.
    Bye.

    RépondreSupprimer
  88. Vous savez quoi je suis tellement bourré les filles, ayant aussi un comportement totalement bouseux, à la limite même d'en déranger encore quelqu'uns, que je me demande si ça ne serait pas moi le plus mineur de fond sur le sujet.

    J'adore la marche, il n'y a pas non plus que le brave volwest qui aime de temps en temps philosopher, j'aime bien aussi le libéralisme de mon coté, mais pas plus que ça sur l'année.

    Mais qu'est-ce qui pousse autant les gens à préférer le léthal au moins léthal, comme si la nouvelle venue du cogne-gomme dans les magasins, les amenait à se sentir de nouveau un peu plus mal à l'aise sur autre chose, en sont-ils bien conscients je m'interroge.

    Pourquoi faudrait-il toujours suivre la pensée de volwest et cela malgré ses écrits aussi bien rédigés et présentés soient-ils sur la survie. En y repensant un peu à tout ça les filles, je me demande bien si je n'aurais pas plutôt mis le doigt sur un lièvre. Si encore je pensais tout le temps à toutes ces choses, mais non c'est pourquoi je pense qu'il est toujours bien utile de se donner la peine d'écouter d'autres avis extérieurs.

    Il est vrai que de nos jours les gens préfèrent principalement se reposer sur le tout matériel, aussi léthal soit-il, on peut bien sur toujours vouloir essayer de s'en rassurer avec les copains, hélas les choses ne se passent jamais prévus aussi bien pour les moins bleus.

    Et c'est alors que tout le monde commence à se dire, merde alors j'ai beau avoir plus de flingues et de cartouches léthales à coté de moi et de zombis complétement étalés sur le sol. Je sais toujours pas plus d'où qu'ils viennent les pauvres bougres ?

    Sans doute que je dois être encore un peu arrogant à la limite un peu trop indélicat de me dire ce genre de choses, ah si seulement je pouvais être un peu plus à la portée du niveau de certains.

    C'est sur que ce site n'est pas du tout le mien, c'est vrai j'y passe de temps en temps pour vous dire bonjour, vous dire des petits mots doux, ah si seulement j'avais eu un peu plus la décence d'enlever mes grosses groles, en plus faut pas marcher sur les serpents la chose qu'il ne fallait pas dire.

    Ce n'est pas mieux respecter l'aubergiste,
    les lois, mon casier est quand même un peu plus propre que cela monsieur l'agent dénonciateur.

    Alors forcément on préfère toujours cataloguer les gens dans des cases, dans du crottin, selon ses propres goûts culinaires, alors suis-je vraiment aussi peu léthal et percutant que cela ? Oh rassure-toi Adriana je n'ai pas encore violé personne, tu me donne pas plus envie de te sauter. Je ne suis pas non plus comme ça, loin de là bien au contraire.

    A vrai dire je suis plutôt un trans, je vais bientôt changer de sexe, je suis donc un personnage très, très pathétique, restons quand même un peu plus sérieux, ah si seulement je pouvais connaître un peu plus de monde que ça dans la police.

    Tu as quand même beaucoup d'adorateurs volwest,
    c'est votre grande passion les gars, je la respecte, c'est même très important parfois de se serrer les coudes, de resserer les rangs,
    mais pas plus que ça j'ai mes raisons.

    Et encore je suis un bon gars je trouve, je ne vous renvoie pas plus la pareille dans le même vocabulaire, pensez-y pas ma faute à moi si j'ai souvent une bonne main au poker.

    RépondreSupprimer
  89. @ Adriana

    Tu n'es qu'une grosse fumeuse, tu ne recherche qu'à me dénoncer et dégueulasser.

    Alors que tu sais très bien que ce n'est pas du tout dans les marchands de tabac que l'on se procure des armes à feu.

    Vous voyez celle-là et bien à la prochaine sanglante dans le monde, elle n'hésitera pas plus à m'envoyer au goulag, à me dénoncer à la police secrète et oui ça promet avec celle là dans vos bagages.

    Je vous aurais au moins prévenu les gars, elle a beau avoir un petit cul, une belle petite langue je lui fais pas plus confiance que ça pour assurer vos arrières.

    RépondreSupprimer
  90. Adrianna,

    Je ne vais pas rentrer dans la polémique, ni essayer de te convaincre. Chacun a droit a ses opinions et à sa manière de penser le social. Et c'est très bien ainsi, parce que la diversité des points de vues crée la robustesse de la pensée collective.

    Maintenant, plusieurs points.

    1) As-tu déjà dû faire face, personnellement, à une agression armée ? Même à une agression sans arme où le ou les agresseurs a réellement pour but de te faire MAL ? Au vu de tes réponses, j'ai l'impression que tu parles à travers pas mal de théorie et d'idéal, ce qui est louable, mais qui ne survit généralement pas à la confrontation avec le réel.

    [coupure, message trop long, a suivre...]

    RépondreSupprimer
  91. [... la suite]

    2) Je suis contre l'assouplissement des lois sur le port d'arme et la possession d'arme, personnellement. Il y a trop de furieux en liberté pour ça. Je connais personnellement plein de gens qui sont des dangers publics et qui ont plusieurs armes à la maison, et je trouve ça vraiment limite. En revanche, et je reconnais qu'il y a là un énorme paradoxe, je considère que MOI je devrais avoir le droit d'être davantage armé que le ou les agresseurs qui vont pénétrer chez moi, voire dans le cul de ma femme, de mes enfants, et du mien. Or, eux, ils n'ont parfois aucun scrupule à se trouver des kalash sur le marché noir (encore récemment un flic du sud s'est pris une rafale de kalash sur l'A7 alors qu'il poursuivait des voleurs de... produits surgelés...). A partir de là, comment faire ?

    3) Par définition, les voleurs/agresseurs vont se démerder pour être davantage armés que leur victime, parce que pour eux tout ça est un boulot et une prise de risque. Donc ils se démerdent pour ne laisser aucune chance à leur victime, tout simplement. S'ils savent que je suis armé, ils vont se préparer en conséquence... soit. Mais ton raisonnement est malheureusement biaisé pour ce qui concerne la mamie et sa boîte de chocolats. Parfois ça pourrait se passer comme ça. Par contre je connais quelques histoires où la fin est moins sympa. Dans mon petit village du Québec, il y a quelques années, une mamie a été visitée par deux jeunes. 92 ans. Les gamins 18 et 24. Deux frères. Ils l'ont battu puis torturé pour qu'elle crache l'emplacement de ses économies (327 dollars). Une fois qu'ils ont eu le pognon le plus âgé l'a violée. Elle est morte d'une défaillance cardiaque pendant le viol. Le petit frère a ensuite violé le cadavre, soi disant parce que son grand frère l'avait mis au défi.

    Pas de boîte de chocolat.

    Concrètement, il existe entre 1 et 3% de la population mâle sur toute la planète qui a une structure psychologique de type psychopathique.Concrètement, ça veut dire qu'ils ne sont pas câblés pour considérer les autres comme des personnes au même titre qu'eux-mêmes, et donc de fait ils sont incapables de la moindre empathie. Pour eux, couper un bébé en deux n'a rien de choquant, surtout s'il pleure trop fort. Et juste par curiosité, s'ils sont sûrs de ne pas subir de conséquences fâcheuses derrière, ils peuvent très bien violer une gamine et la tuer derrière (ou dans l'autre sens d'ailleurs). Ca, c'est pas de la paranoïa. C'est un fait. Ces gens là existent. J'en ai recontré. J'en ai combattu. La seule chose qui les empêche de faire du mal, c'est soit qu'ils ont autre chose à faire qui les satisfait davantage, soit qu'ils craignent les conséquences négatives de leurs actes POUR EUX.

    S'il leur prend l'envie de tuer ou de violer, qui vont-ils choisir en premier, à ton avis ? Une mamie qui a quelques économies, ou Vol ?

    Maintenant, les prédateurs professionnels... Eux, ils ne cherchent pas une confrontation. Ils cherchent une source de revenus. Qui vont-ils attaquer en premier ? Une mamie qui a quelques économies, ou Vol ?

    Concrètement, Vol en étant armé et entraîné, sera le dernier sur la liste de tous ces gens là.

    Voilà la réalité, hors des dimensions idéalistes et politiques que tu soulèves fort justement, et que je partage par ailleurs. Moi aussi j'aimerais un monde sans violence et sans haine. Vraiment.

    Allez ciao ;)

    David

    RépondreSupprimer
  92. P.S.: Une petite citation de Churchill, pour finir en beauté...

    "An appeaser is one who feeds a crocodile, hoping it will eat him last."

    RépondreSupprimer
  93. @Adrianna

    Exemple : la Chine.
    Possession/port : interdit.
    Présence de la police/fichage : extrêmement élevé.

    Il y a quelques mois un détraqué s'équipe d'une machette, se rend à l'école du coin et commence à trancher dans le tas. Il n'a été maitrisé que par une arme à feu. Par la police. Entre temps il a tué plus de 30 personnes, en majorité des enfants.

    Pouvez vous interdire effectivement la possession ou l'usage malfaisant des armes ? Non.
    A défaut laissez aux gens qui le veulent la possibilité de se défendre.

    Et ceux qui savent mieux me corrigeront si je me trompe mais dans aucun pays civilisé on ne peut acheter une arme "au tabac du coin". Il y a des formalités plus ou moins lourdes.

    ID naze vous faites ce que vous avez à faire, mais quand les gens disparaissent la police arrive plutôt bien à retracer leur parcours.

    De plus contrairement à ce qui concerne la légitime défense, vous sortez du cadre de la loi et risquez de causer des problèmes au blog et à Vol West.

    RépondreSupprimer
  94. Bonjour David Manise (MONSIEUR David Manise, c'est vraiment un honneur !).
    Effectivement, sacré paradoxe, que je partage d'ailleurs. On pense tous qu'on mérite plus que les autres de pouvoir se protéger. Comment intégrer ça en tant que norme dans notre société !?
    Je me souviens d'une de tes métaphores sur les "carnivores" et les "herbivores". Il faudrait avoir une nouvelle distinction pour séparer les carnivores avec la tête sur les épaules et les autres ;)
    Mais on désarmerait les herbivores. De quel droit ?
    Dur dur ...

    RépondreSupprimer
  95. Salut à tous, merci Volwest pour ce papier sur le "gomme cogne". Merci également à David Manise ( Guillaume,...) d'éclairer encore plus le sujet. L'expérience montre encore une fois qu'il ne faut pas s'emballer sur les commentaires. Encore une fois les amis soyez constructif, certains me font peur dans leurs propos, limite dépressif.
    Bonnes fêtes,
    Greg

    RépondreSupprimer
  96. @greg et David Manise :
    Chez les grecs (enfin dans certaines cité), il y avait des citoyens dont le devoir était de faire de la politique et de porter les armes, des esclaves, qui n'étaient pas libre, et les autres, les artisans et marchands, qui étaient libres mais ne votaient pas et ne portaient pas les armes.

    Je ne dis pas qu'il faut en revenir à ce système, dont le principal inconvénient est de choisir dès la naissance le statut social d'une personne sans tenir compte de ses capacités, mais notre notion de la citoyenneté est peut être un peu restrictive. Pour qu'une démocratie fonctionne, un citoyen doit être une personne dont le but principal est la survie de l'état et l'intérêt général de la population du pays. Dans ce contexte, le port des armes devrait être un droit, voire un devoir chez les citoyens sains d'esprits et qui ont montré qu'il étaient capables de discernement et de respect de la loi, le gros problème étant de détecter ceux là de la masse des gens qui en ont rien à foutre.

    Donc je pense que votre position, de dire que vous voulez des armes pour vous mais pas forcément pour le voisin qui ne saura pas forcément les utiliser n'est pas si paradoxale.

    RépondreSupprimer
  97. Merci à David, Guillaume, Vol et aux autres pour leurs interventions.

    Vos commentaires m'ont particulièrement enrichi. David a su mettre les mots exacts sur les conclusions auxquelles je suis récemment arrivé, et cela est... réconfortant quelque part.

    J'apprécie particulièrement la citation de Churchill.
    Il y en a une autre que j'adore du même homme : "Un fanatique, c'est quelqu'un qui ne veut pas changer d'avis ET ne veut pas changer de sujet"

    Malheureusement, il y aura toujours des fanatiques et des psychopathes sur cette planète.
    Au même titre que l'on ne connait pas le remède à toutes les maladies, on ne peut pas tous les soigner...

    David, Vol, Guillaume, Kofein, Loup, greg, vinc, etc etc etc : merci !

    RépondreSupprimer
  98. Il y a aujourd'hui, beaucoup de gens qui disparaient ou qui se "sucident" ,mais il y a aussi pas mal d'octogenaires qui perissent brulés soit dans leurs chambre en ete ou en hivèr aussi ;-),soit danbs l'incendi de leur maison ,soit sous un pont ..................je me demande s'il n'y a pas un coup fourré là dessous ?
    Peut etre qu'"un " serial killer etoufe ses victimes avant d'effacer les preuves de son passage ,peut etre ?
    Savez vous, bonne ames honètes, qu' a partir d'octobre 2008,les deces dans la region Rhone Alpes, ont subitement ete multipliés par Trois ,et cela jusqu' a ce que la présentation de cette rubrique face place a une autre presentation moins explicité dans le quotidien regional.
    Bon,me direz vous,il est surement possible de retrouves ces chifres dans les archives.Pour ma part,je n'ai copié helas que quelques fichier de cette rubrique .
    Il y a aussi les disparitions des enfants de la DDASS et l'affaire E Louis et Cie ,je crois ?
    Il y a eu les nombreux meurtres de Dutroux ..........etc..........
    Qui fait son boulot a fond pour retrouver les vrais meurtriers ?
    Ah, oui, j'ai une bonne blague:
    Un jour ou je discutais sur les bonnes raisons d'etre armé chez soit avec un type au boulot du "PS"que je connaisais ,il me dit qu'il ne faut pas que les gens puissent s'acheter des armes.Je lui demande pourquoi,lui en a chez lui .Il me dit que dans son cas, c'est pas la meme chose :-D glup
    RAS.
    ID nazes
    Bye

    RépondreSupprimer
  99. Bonjour,
    Je vois que ce fil à bien grossi...
    Mais finalement je m'aperçois que beaucoup nous oublions sur quel blog nous postons: le survivaliste.
    C'est pour dire que nos points de vue doivent aussi s'encrer dans une situation précise. Effet la question du port/utilisation d'une arme peu varier selon la situation.
    Si on s'attache au thème du blog, c'est à dire se débrouiller tout seul quand toute l'organisation de la société ne fonctionne plus..l'utilisation d'armes divers et variées ne sera pas tellement codifiée..se sera comme on peut avec ce qu'on aura.
    Mais dans une situation relativement stable l'utilisation d'arme à feu pour se défendre me semble hasardeuse..
    Dans une situation de stress intense, sans entrainement je ne vois pas comment on peut réagir d'une manière appropriée...

    RépondreSupprimer
  100. Je me demande justement si la société fonctione encore "normalement "?
    Ou dit autrement, ne sommes nous pas en train de vivre une pèriode ou le survivalisme est de rigueur ?
    Lors de la chute de l'URSS,si je me souviens bien, la mafia"exkgb"en faisait a sa guise comme d'habitude, pendant qu'elle réprimait et executait a tour de bras la vile population,je crois ?
    Les "forces de l'ordre ancien" ne sèrvaient'elle pas plutot la mafia en faisant reigner la terreure pour pouvoir mieux encore spolier et éliminer les gens ignards et soumis?
    "Je me demande " si ce n'est pas chacun pour sa petite peau finalement ?

    RépondreSupprimer
  101. A partir du moment où en en vient à colporter des rumeurs complètement loufoques, c'est que le fil dérape complètement. J'ai hâte de passer à autre chose.

    RépondreSupprimer
  102. Bonjour volwest,

    Je m'imprègne peu à peu de tes blogs et vidéos dont les sujets m'intéressent beaucoup.

    Je considère le survivalisme comme étant un moyen adapté d'évaluer les risques de notre socièté moderne.

    Se préparer à réagir !

    Au sujet de la défense personnelle...
    ...est-ce que le chargement/rechargement à l'aide de la poudre noire des cartouches calibre .12 est pertinent ?
    En France, c'est parfois plus facile de trouver de la poudre noire que de la poudre contemporaine type A1 auprès des armuriers.
    Dans l'esprit du chargement ou du rechargement, il s'agit de gagner une certaine indépendance vis à vis des munitions.

    Merci de me donner ton avis.

    Nicolas

    RépondreSupprimer
  103. Ah oui et il y a l'histoire du fou qui a écrasé des gens dans la rue avec un bulldozer. En Israel je crois. Et il a été neutralisé avec une arme à feu. Par un citoyen armé, de mémoire.

    @NOE je sais pas ce que tu avais avec ton dernier message mais malgré quelques tournures étranges j'ai tout compris (du moins je crois).
    Sur la forme, très bien, continue comme ça tu tiens le bon bout !

    Par contre sur le fond je ne vois pas en quoi tu devrais te sentir exclu dans ta position et tes arguments. Au risque de me répéter tes messages précédents étaient incompréhensibles, donc c'est bien difficile de te donner tort ou raison.

    Pour les munitions et la poudre je n'y connais pas grand chose. Je sais que la poudre noire est corrosive et produit beaucoup d'impuretés, ce qui implique de bien nettoyer ses armes après usage. Sa détonation est différente. Je ne sais pas ce que ça implique au niveau des pressions engendrée dans l'arme, il faudrait demander à quelqu'un qui s'y connait.
    Mais je suis tombé sur ce forum qui pourra peut être t'aider : http://poudrenoire.forumactif.com/forum

    RépondreSupprimer
  104. @Noe
    Merci pour le "petit cul", cela me flatterait presque si ça ne manquait un peu d'élégance.
    A la lecture de votre dernier message je me tâte, ne vous exitez pas ce n'est qu'une image, entre savoir si vous êtes réellement perturbé, ou si vous êtes en train de jouer, et j'aurais tendance à opter pour la seconde proposition.

    @David Manise réponse par point
    1)
    Oui il m'est arrivé à quelques reprises à avoir à faire à des agressions armées, toujours en Afrique, jamais en FRance. Dans 100 % des cas si nous avions été armé, il y aurait eu des morts, au final il n'y en a eu qu'un. Un malheureux chauffeur de taxi-brousse qui a été puni pour avoir tenté de nous sauver en forçant le barage, c'était à la frontière du Rwanda et du Burundi.
    En France, car c'est bien là que se centre mon propos, jamais je n'ai eu à être confronté à une situation qui non armée m'aurait été fatale, et pour preuve : je vous écris ces lignes.
    2)
    Si vous êtes contre l'assouplissement des lois sur le port d'arme, c'est que nous sommes sur ce point d'accord.
    3)
    OUI, cela arrive. La question est de savoir quelle est la probabilité que cela vous arrive.
    Vous pourrez retourner les stats dans tous les sens, en France en situation normale, il ne vous arrivera jamais de vivre une situation où, en étant armé, vous auriez sauvé votre vie. La probabilité est tellement infinitésimale qu'elle est nulle. L'exemple de la mamie de 92 ans vous dessert : à 92 ans elle n'aurait rien pu faire même avec deux kalashnikov (orthographe incertaine) dans le placard et trois Famas dans le grenier.
    La suite dans la réponse à Guillaume.

    @Guillaume
    Pourquoi aller chercher un exemple en Chine ? Prenez donc pour exemple les tueries Etats-Uniennes ! Mais cela desservirait sans doute vos propos. Eh, oui, beaucoup plus de meurtres de masse qu'en Chine au pays où tout le monde est armé.
    On reprend alors le pourcentage donné par David Manisse qui considère que 1 à 3 % des gens peuvent être potentiellement dangereux, et là, tout s'éclaire : je prends 100 personnes, 2 d'entre elles sont potentiellement des meurtrieres. Deux possibilités, soit je n'en arme aucune, soit je les arme toutes. Dans quel cas y aura-t-il le plus de mort ...
    La réponse est évidente et vous le savez.

    Je me répète mais les armes c'est, pour les hommes, comme les voitures, on achète pas par raison mais par passion.

    La raison c'est qu'une fois les risques immédiats correctement évalués on se dépêche d'acquérir une parcelle de terre qui rendra sa famille auto-suffisante en nourriture pour les années de récession à venir.
    Pour le reste les mathématiques, le bon sens, et l'histoire suffiront à remettre vos pieds sur terre.
    Car selon moi être survivaliste c'est avant tout se poser les bonnes questions et y apporter les bonnes réponses, ... en toute objectivité.

    Le problème n'est jamais la solution.

    RépondreSupprimer
  105. @adrianna
    je me fais l'avocat du diable :
    - vehicule = arme (cf chiffre de la délinquance routiere)

    - couteau, sabre = arme (cf le fou qui a décapité l’infirmière a Pau ou Tarbe il me semble ou celui qui a tué la gendarme dans la poste cette année)

    - corde, sangle etc = arme (meurtre par strangulation)

    - internet = arme (combien d'ados se sont suicidés suite a un harcèlement social ?)

    bref quand un voyou vous en veux, il trouvera tout les moyens pour vous ôter la vie...

    je suis pour la protection du domicile (par armes létal) mais pas pour le port en dehors...

    moi 1.65 m 70 kg je ne m'attaque pas a un gar de 1.80m 110 kg, pourquoi ? car je fais pas le "poids" comme le dit david manise, un voyou par définition est lâche et comme tout prédateur il ne s'attaque pas a plus fort, difficile ou dangereux que lui, c'est la loi de la nature (sauf le fou mais lui ne fait plus aucune différence)

    mais ce débat est tres intéressant.

    RépondreSupprimer
  106. Il y a des tueries aux USA essentiellement dans les endroits où il n'y a pas d'arme.
    Virginia tech est une gun free zone, raison pour laquelle des tireurs peuvent se rendre sur place et tuer un maximum de zone sans être inquiétés le temps que dure leur besogne.

    Dans les états où les lois sur les armes s'assouplissent, les crimes diminuent. D'ailleurs il y a des états qui revoient leur législation sur les armes dans ce sens. Certains gun free zone qui sont supprimées.

    Mais lier ça à l'existence des armes n'a aucun sens. Il y a énormément d'armes en Suisse et au Canada et il n'y a pas de tueries.

    Personnellement je suis pour le port dissimulé mais à des conditions très difficiles où faire ses preuves ne pourrait découler que d'une philosophie de vie, et pas d'un effort d'une vingtaine de minutes à se comporter correctement lors d'un examen.
    Pour le reste, ceux qui veulent s'armer passent leur licence de chasse. Ca n'a rien de sorcier. Donc c'est un peu faux-cul de croire qu'il y a un gros contrôle a priori, que c'est super efficace et super sécurisé.

    Dans votre théorie lorsque la récession est là le premier tocard venu se pointe avec son fusil et s'approprie tout ce qu'on a amassé. Un préparation sans arme est une préparation incomplète.

    "Le problème" ? On tourne en rond. Une arme n'est pas un problème. Une arme est autant un problème qu'une solution à un problème. Une arme est un outil spécialisé parmi tant d'autres. Un outil qui permet de s'adapter. Quand tout va bien nul besoin de s'adapter. Quand ça va mal, on s'adapte ou on disparait.

    Que ce soit pour repousser du bipède ou pour ajouter de la protéine à sa table après que le renard ait fait le tour du poulailler (voir pour déziguer ledit renard), l'arme est INCONTOURNABLE.

    En réalité ce n'est pas un problème réel, c'est un problème psychologique. Oui, l'arme fait partie du domaine de la passion, mais certainement pas dans le sens où vous l'entendez ;)

    RépondreSupprimer
  107. Bon. Ne tournouns pas autour du pot.

    Il y a un espace de non dit entre le prédateur et la victime, appelons ça l'instinct, les ondes, peu importe.

    Les vibrations de qui tiens une arme chargée létale ou avec du chewing-gum sont carrément différentes, et l'ennemi en face le sent.

    Hormis le 1% dont parle Volwest, j'estime pour ma part de 10 à 40 % selon les situtions, circonstances, vécus etc... les adversaires un peu instinctifs, qui sentiront la faille...

    le regard ne trompe pas pour qui sait voir.

    Est-ce que vous préférez vous servir du gomme cogne, quand ne pas se servir d'une arme létale mais chargée suffit?

    Si la question est trop compliquée pour vous, un seul conseil: laissez tomber les armes à feux.

    D'accord à 100% avec Volwest.

    A+

    RépondreSupprimer
  108. @ Adrianna

    Bizarre: vous parlez de votre femme, de votre fille et vous avez un pseudo... de femme!
    Bon, ça me choque pas

    Ce qui me choque, c'est la naïveté et la masturbation intellectuelle: s'il y a agression (et l'intrusion domiciliaire en est une), hé bien tu paniques, tu as la pompe qui pète à 200 et t'as le cerveau qui patine

    Conclusion:
    1. Etre entraîné
    2. Ne pas devoir réfléchir et se poser des questions: en face, ça va pas hésiter. Tu te couches ou t'es mort (et t'es même parfois mort même si tu t'es couché!)
    Donc: du solide, de l'efficace et t'as des chances (même comme ça, t'es pas encore sûr)

    Si tu dois choisir la bonne arme, réfléchir que tu as d'abord la gomme et ensuite le plomb, je te conseille: mets une fois le réveil sur 3h du mat' et simule une attaque (attends quand même que ta femme soit partie en visite chez sa mère pour faire ça!)
    Mon pauvre ami!
    Tu vas voir, l'esprit embrumé ce que tu es capable de faire: t'es plus devant un clavier d'ordi, tu es entrain de chercher le bon flingue au bon endroit en te demandant si finalement tu as bien mis de gomme pour pas faire trop bobo au pôvre criminel virtuellement devant toi
    Mets une minuterie sur la caméra et balance ça sur YouTube: buzz assuré

    Et tous ces intervenants qui font l'hypothèse d'UN seul agresseur
    Ne pas oublier qu'ils sont le plus souvent plusieurs

    Le plus beau, c'est l'exemple du voyou qui va offrir du chocolat à sa vieille victime et tuer préventivement toute la famille du gars armé

    T'es vraiment dans les contes de fées
    Même un ado ne raisonne pas ainsi

    Je te garanti: tu me croises dans la rue, tu es mon voisin invité chez moi, tu es n'importe qui, à part ma femme et mon fils, tu n'auras jamais aucune idée de mon équipement et de mon état de préparation

    Je suis toujours modeste et profil bas
    Mais s'il faut vraiment sortir l'artillerie, je n'ai qu'un but: le carton
    Car entre tuer et EVENTUELLEMENT être tué, je choisi le 1er
    Mais j'admets que c'est un choix perso et que chacun doit être libre dans ce choix

    Je souhaite à tous d'être épargnés, mais statistiquement, il y aura des morts, et si c'est le pacifique qui y passe avec sa famille, je n'en saurai même rien qui c'est: un article dans le journal (ils adorent: ça fait vendre)

    UNE restriction majeure à tout cela: comme dans les 1er secours: l'identification du problème

    Je m'explique: une fois sur mille, l'intrus, c'est un copain ou une bande de copains farceurs, un peu éméchés qui ont décidé de venir te tirer du plumard par les pieds

    Pire: ton gosse qui s'est fait le mur pour rejoindre ses copains et qui rentre à la cloche de bois

    Donc, jamais la tête dans le guidon: entraînement, réflexion et assurance de soi (j'ai jamais tiré sur un pétard et quand j'ai une soirée "arrosée", passé une certaine dose, les armes -ben oui, le principal qui dissuade et tire au besoin et le backup, au cas où, qui es sous la couverture et qui peut tirer à travers elle, quoiqu'il arrive- sont déchargées et les magasins dans la table de nuit)

    Merci wolvest pour ton super blog (et sans pub, en plus)
    J'en profite pour te poser une question: je n'ai jamais de cartouche dans la chambre à cartouche
    Par sécurité, il y a toujours encore un mouvement de charge à faire
    Qu'en penses-tu?

    RépondreSupprimer
  109. @ Adriana

    Désolé, j'ai mal lu
    "Ma femme, ma fille" étaient une citation

    Pour le reste, je persiste

    J'ajoute même que des raisonnements binaires du style "Ou bien on arme tout le monde ou personne", c'est vraiment... binaire!

    Historiquement d'ailleurs, la vraie histoire du Far-West est beaucoup plus prosaïque que tout ce que les films peuvent nous montrer (à quelques rares exceptions près, genre "Un nommé Cable Hogue")

    A cette époque, le port d'armes généralisé garantissait la sécurité de tous, étant admis que le déviant qui se hasardait à violer les règles était en permanence entouré d'un "peloton d'exécution" qui appliquait le châtiment suprême au premier dérapage

    Rien n'étant parfait, il y a bien eu des petits malins et de sales bandes qui ont fait des dégâts avant d'être neutralisés ou anéantis

    J'en profite pour rapporter un témoignage authentique: celui d'un type qui, suite à son divorce, a parcouru à vélo, sur plusieurs années toute la planète, de haut en bas et de long en large, sans le sou

    Le peuple qui a été le plus chaleureux avec lui: les américains

    Moi qui avait des préjugés sur eux, j'ai revu ma façon de penser et essaie de me racheter en faisant part de ce témoignage

    Précision par rapport au "carton" dont j'ai parlé dans mon 1er post: cela signifie toucher sa cible (dans le but de la neutraliser), pas forcément de la tuer

    Une "bonne" décharge dans les jambes peut suffire à neutraliser un agresseur et à faire fuir les autres

    Les tirs suivants, ça risque d'être le carnage

    Je précise que je suis spécialement épaté de lire la prose de "minets de salons" (prenez-le bien, pensez à Titi et Grosminet ou à Garfield) disserter comme sur un film ou une pièce de théatre

    Avez-vous déjà tiré un seul coup (je me comprends!) à l'intérieur d'une maison, d'une pièce?

    Avez-vous déjà vécu une détonation d'un 9mm ou d'une 12 bien chargée?

    J'en doute

    Un seul coup de feu et c'est tout le quartier qui se réveille

    Dans la pièce elle-même, en plus du/des projectiles, tant pour le tireur que le tiré, en plus des blessures, il y a l'assourdissement

    Je te jure, ni l'un ni l'autre ne prennent la peine de mettre les antiphones dans les oreilles avant que ça pète (d'ailleurs, je suis pas sûr qu'ils en aillent dans la poche, rapport au fait que les intrus cherchent en général à percevoir le moindre bruit venant des occupants)

    Quant aux coups de crosse et autres combats en corps-à-corps, j'ai failli rire
    Le sujet ne s'y prête pas

    Là-dessus je suis prêt à parier que parmi tous les théoriciens du site, aucun n'a jamais dû se battre pour de vrai, avec la vie pour enjeu

    Dans le seul cas que j'ai vécu, j'ai eu le dessus (pas par la force, juste la technique. Je pèse 60 kg): je ne brillais pas, je tremblais
    Je le tenais en entier par un doigt. J'aurais pu le lui casser
    Je l'ai mis à genou et lui ai bien fait comprendre que ça pouvais se casser
    Il a abandonné... puis il m'a à nouveau sauté dessus quand je l'ai relâché: le c...
    Je lui ai fait une autre prise, dangereuse, au cou
    Quand il a commencé à vaciller, je l'ai relâché: il était groggy et il a compris
    A aucun moment je n'aurais voulu le tuer, ni même lui casser un doigt. Tu imagines quand ça fait "crac" et que t'as ce doigt qui reste en arrière (ce jour là, j'ai compris que je savais mes limites)
    Et même quand il m'a resauté dessus, là j'avais la haine: je lui avais sauvé son majeur
    Quand je l'ai pris au cou, là il a senti que ça pouvait déraper
    C'était dans un établissement public: tu crois qu'une seule personne serait venue m'aider à le maîtriser
    C'est dingue, certains aiment voir du spectacle et tu ne peux compter que sur toi

    Alors quand je lis les "minets de salon"...

    Sans rancune

    RépondreSupprimer
  110. Salut Démocrate,


    Pour ta question…
    Si vous avez eu du mal avec le gomme cogne, ne lisez pas la suite de mon intervention !

    Nos armes sont chargées, et chambrées.
    Nous n'avons pas d'enfants.
    Mon épouse a grandit avec un père vétéran de la guerre du Vietnam (3 tours, prononcé mort 4 fois, décoré "purple heart" entre autre…c'est une machine).
    Ses armes ont toujours été chargées et chambrées, et les enfants ont tous été éduqués d'une manière telle qu'il n'y a bien évidement jamais eu d'accidents.
    Nous faisons toujours une annonce verbale quand nous rentrons chez nous…haut et fort ! C'est une tradition familiale !

    Sur ma table de nuit dors mon G19 (avec mon portable et la Fenix LD20).
    Il est chargé (15) et chambré.
    Pourquoi ?
    Parce que se réveiller a 2 heure du matin a poil et avec un bras engourdis par exemple, rend la manipulation de l'arme difficile.

    Cette organisation me permet de ne prêter attention qu'a 2 choses.
    1- La reconnaissance.
    Soit mon aptitude a reconnaitre et clairement identifier un problème rapidement et efficacement.
    2- La réponse.
    Soit mon aptitude a répondre intelligemment, rapidement et efficacement au problème.

    Je ne veux pas avoir a penser a autre chose.
    Est-ce que mon arme est chargée ?
    Est-ce que mon arme est chambrée ?
    Est-ce que ma sécurité est off ou on ? (Glock)
    Ou est mon chargeur ?
    Ou est ma lampe ?
    Merde, mon bras est engourdis !
    Merde, je sais plus si je suis chambré ou pas !
    Et de secondes en secondes…

    Notre cerveau, sous stress, est une grosse merde lente, grossière et cylindrique.

    Le moins on lui en demande, et le mieux c'est.
    C'est pour cela que nous avons "inventé" la discipline…

    Cette question étant récurrente (3 fois cette semaine), je vais faire un article.
    a+

    RépondreSupprimer
  111. Petit détail on parle de suffisance de telle ou telle méthode (gomme ou exhibition de l'arme).

    Personne ne peut savoir comment va se terminer une rencontre.

    Niveler par le bas c'est dangereux. Si c'est pour mieux se sentir avec une arme c'est une chose. A la limite tant mieux. Mais si c'est parce qu'on a décrété que c'était suffisant il faut peut être revoir sa position.

    RépondreSupprimer
  112. Je lis de bonnes reflexions .
    Aussi,je me dis aussi que réveillé pendant mon someil,par des bruits d'efraction, je ne reflechirais surment pas pour tirer a bon escient avec l'arme a partée de main dans le tiroire,mais comme ça sans lunettes,il y a peut etre un risque en effet .
    ID naze
    Bye.

    RépondreSupprimer
  113. Peut être un risque ?
    Les 4 règles de sécurité :
    1 : Une arme est toujours considérée comme chargée jusqu'à ce que vous soyez personnellement assuré du contraire.
    2 : Le canon ne doit jamais être dirigé vers une cible que l'on ne veut pas détruire.
    3 : L'index ne doit être posé sur la détente que lorsque les organes de visées sont alignés sur la cible.
    4 : Toujours être sûr de sa cible. Le tireur est responsable de CHAQUE coup qu'il lâche.

    RépondreSupprimer
  114. Une remarque pour Adrianna :

    Volwest avait écrit une fois une ligne qui m'a marqué. Si vous prenez la Suisse, pays où quasi chaque foyer est armé (puisque chaque homme est un milicien) et que vous prenez l'Angleterre, un des pays "démocratiques" les plus restrictifs en la matière. Maintenant, imaginez vous (je sais c'est dur) à la tête d'un gang de cambrioleurs européens.

    Dites moi.

    Ou allez-vous lancer votre campagne de cambriolage d'envergure ?
    En Angleterre où vous avez la garantie que quasiment aucun foyer ne sera armé?
    Ou en Suisse où vous aurez la situation exactement inverse?
    Si vous êtes rationnel, vous prendrez le ratio risques/gain qui vous paraît le plus avantageux...

    Autre question : est-ce que l'interdiction d'armes à feu a évité les récentes émeutes (l'été dernier) en Angleterre et l'utilisation d'armes à cette occasion ?
    Pas le moins du monde...

    Alors, SVP, de grâce arrêtez d'utiliser les statistiques et les images d'Epinal complètement fallacieuses du style "aux USA, il y a beaucoup d'armes et des droits sur les armes, et justement il y a plus de problèmes qu'ailleurs où c'est contrôlé, alors CQFD"
    Je n'ai jamais vu de raccourci aussi court, un argument aussi peu basé sur la réalité (en fait il y a 50 réalités différentes aux USA), au mépris de ce qui se passe également dans d'autres pays moins "médiatisés" sur le sujet.

    J'en veux pour preuve le récent meurtre en pleine rue de 4 personnes (dont un bébé) à Liège. Le type a quand même eu le temps de vider un chargeur d'AK-47 et de balancer des grenades. La seule perspective des gens : fuir en espérant ne pas faire partie des victimes...
    S'il y avait eu des gens armés, le type n'aurait sans doute pas pu vider tout son chargeur, ni balancer QUATRE grenades...

    Quelques FAITS :

    [URL]http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/02/13/les-soldats-et-reservistes-suisses-garderont-leurs-armes-de-service_1479483_3214.html[/URL]

    Regardez cette image : [URL]http://iphoneaddict.fr/post/news-30119-insolite-un-suisse-fait-ses-emplettes-dans-un-apple-store-arme-dun-sig-550[/URL]

    Vous croyez que ça fait des Suisses des fous criminels ? Tu crois que les miliciens suisses "armés" de retour ou sur le chemin du stand de tir vont passer d'autorité devant la petite vieille qui fait la queue à la caisse du supermarché ?

    RépondreSupprimer
  115. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  116. Savez-vous seulement combien il y a d'armes à feu en circulation en France, pays où cela est "si bien contrôlé" ?

    [URL]http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/10/01/combien-d-armes-a-feu-circulent-en-france_1099601_3224.html[/URL]

    Vous souhaitez imposer VOTRE vision des choses parce que c'est ce qui nous a été martelé depuis notre naissance : "vous n'avez pas besoin d'armes, les forces de l'ordre sont là pour vous protéger, nul n'est censé faire Justice soi-même, tu ne tueras point, les guerres cela n'existe plus c'est du passé, en cas de soucis l'ETAT tout puissant prendra ses responsabilités et interviendra, laissez les professionnels gérer la situation, etc etc etc"

    Déresponsabilisation, asservissement, déshumanisation...

    Désarmer les gens ne sert qu'une seule politique : les rendre dépendant et donc incapables de se passer de vous (l'Etat), i.e. incapables de se rebeller si l'envie leur en prend.

    Les Pères Fondateurs des USA l'avait très bien compris, et ils se sont bien gardés qu'un jour des personnes mal intentionnés puissent se retrouver au pouvoir et transforment la République en un système Totalitaire.
    Pour éviter cela, ils ont clairement indiqué que le Droit de chaque citoyen américain à posséder une arme ne pouvait être violé sous aucun prétexte. Et ils ont également indiqué autre chose, je reproduis ici la traduction exacte du 2ème amendement du "Bill Of Rights" : « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. »


    De fait, tous les régimes dans le Monde qui cherchent à s'imposer commencent par retirer les armes de la circulation "pour votre bien".
    Et après, ils finissent, comme en Chine, par envoyer la facture à la famille de la balle tirée lors de l'exécution de la peine capitale sur leurs opposants politiques.
    C'est à dire, bien souvent, juste des gens comme vous et moi qui aspirent à vivre en toute Liberté.

    Alors, chère Adrianna, continuez donc à lutter contre la liberté de posséder une ou des armes. C'est pour votre bien.

    Puisqu'on vous le dit...
    Puisque vous y croyez !

    RépondreSupprimer
  117. 1/ Pour info, un gamin de 17ans vient de se faire trouer la peau à Marseille.

    Preuve, s'il en était encore besoin, que les "hors-la-loi" se moquent par définition de la Loi.

    2/ Toutes nos discussions tournent autour du sujet du survivalisme, donc des situations exceptionnelles où la norme sociale et la Loi n'auront plus (temporairement on l'espère) cours. Il est souhaitable qu'après l'intermède la société reprenne ses droits MAIS il s'agit justement d'arriver à passer EN VIE le-dit intermède. Et toute la question des armes est justement de se poser la question si oui ou non elles peuvent nous aider à SURVIVRE dans un contexte "anarchique". D'après tous les avis et arguments que j'ai pu lire et entendre de parts et d'autres, ma conclusion est que OUI, elles sont un outil primordial de la survie en de tels circonstances et que si la PREPARATION (qui se fait nécessairement quand l'ordre et les normes sont encore là) ne les inclue pas, les chances de survie dans un contexte de guerre civile ou d'émeutes "de la faim" vont être considérablement diminuées...

    C'était histoire de replacer les choses dans leur contexte...

    RépondreSupprimer
  118. Encore mes sales questions qui font mal a cèrtains ..........:-D
    ""Pourquoi, ne pas imaginer que c'est "la mafia" britanique colonialiste a souhait qui dirige les affaires de daube , d'armes ,etc ?
    Cette "mafia" est aussi peut etre l'oligarchie/industrie intèrnationale qui commande toutes les affaires juteuses ? :-D
    Pourquoi,ne pas imaginer que les bonnes lois si "humaines" (lol)si rèstrictives en angletère surtout, ne sont pas finalement des lois que la "mafia" a fait passer avec sa puissance financière pour pouvoir vendre au marché noir des armes,de la daube, du sexe,etc... en tout genre, pendant que cette meme "mafia" réprime sans se gener les gens qui passent outre leurs lois pour pouvoir se defendre ?
    L'on peut peut etre voir d'ici que "la mafia" ne doit peut etre pas aimer que ses sbirs se fassent abatre par leurs victimes ?""
    Je crois toutefois que les anglais ont des armes de chasse,mais il y a je crois un gros marche qui remilitarise au noir les armes de 1 categorie neutralisées conformement a la dite gentille loi ...........? (lol)
    Rèste a trouver ou fabriquer les munitions et tout le monde sait qu'elles sont chères surtout avec les gros calibres ,peut etre ?
    ID naze
    Bye.

    RépondreSupprimer
  119. Ho, @ Alterne,mais n'avez vous pas entendu les rumeur qui disent que cèrtains voudraient ramener la population a moins d'un milliard si je me souviens bien ?
    Bon vous avez raisons, les armes comptent,et la facilité de s'en sèrvir aussi, mais a mon avis, notre meilleur arme est encore notre savoir avant toutes choses ,il me semble ?
    Savoir faire ou savoir general ?
    La santé est aussi importante,comme notre savoir faire qui peut faire d'un etre ordinaire,un advèrsaire dangereux, ou un collaborateur precieux comme la poule aux oeufs d'or , peut etre ?
    ID naze.
    Bye.

    RépondreSupprimer
  120. De quoi demain serait fait n'est pas tant la question.

    Le survivalisme c'est une philosophie de préparation au pire, ce qui inclue les petits bobos à des choses beaucoup plus sérieuses.

    Refuser la place de l'arme c'est partir du principe que sa vie ne sera jamais mise en danger au point où l'arme sera rendue nécessaire. Partir du principe que la situation ne se détériorera jamais au point où il n'y aura pas un poste de police, des assurances, de la solidarité institutionnelle, plus assez de produits de première nécessité, etc ...

    Inutile d'attendre la fin du monde pour voir ce genre de scénario arriver. Au delà des cas d'agressions armées à son domicile il y a les catastrophes naturelles d'ampleur. C'est vrai que ne pas résister au pillage peut donner des chances correctes de ne pas mourir ... tout de suite. Mais sans eau, sans médicaments, sans nourritures, on ne survit pas longtemps.

    Vous êtes à un age et dans une santé au moins correcte. Tout votre entourage est dans ce cas. Très bien, tentez votre chance, c'est votre droit et votre responsabilité. Je l'ai déjà dis dans un autre post : tant pis pour ceux qui refusent de se préparer, ils devront en payer le prix si jamais la situation fait que ...

    C'est du demi survivalisme en quelque sorte. Pour moi le demi survivalisme n'existe pas. On peut disserter de la façon dont on fera face au pire, mais jamais au point de se convaincre que le pire n'arrivera jamais. C'est un non sens.

    Mais comme il s'agit du choix de chacun je pense qu'on peut en parler sans animosité, simplement en énonçant des faits.

    @ID naze : on doit pas avoir autant d'imagination, c'est pour ça :)

    RépondreSupprimer
  121. Au fait, je rappelle à ceux qui voudraient que la possession d'une arme ne soient le privilège que de certains :

    Les Privilèges ont été abolie en France par la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen qui fait partie intégrante de notre Constitution.

    "La détention légale d’armes civiles de loisir au domicile d’un citoyen constitue un droit légitime pour celui-ci depuis l’abolition des privilèges le 4 août 1789 (Monsieur de MIRABEAU, (Comte), Assemblée nationale, séance du mardi 18 août, Gazette nationale ou le Moniteur universel, n° 42, 18 août 1789, pp. 351-352 ; et Siéyes, (abbé), Préliminaires de la constitution, Reconnaissance et exposition raisonnée des Droits de l’Homme et du Citoyen, p. 30 et 31, Versailles, Imprimerie de Ph.-De Pierres, Premier Imprimeur Ordinaire du Roi, rue Saint-Honoré, n° 23, 1789)"

    La Révolution Française a donné le droit à tous de posséder une arme, dans le respect des conditions édictées par la Loi.

    RépondreSupprimer
  122. Donc si la loi les interdit, la constitution est respectée ? ;)

    De plus cette partie de la constitution a été supprimée de la version finale. Certains prétendent que c'est parce qu'elle énonçait une évidence et ne servait à rien. Il y a pourtant d'autres hypothèses bien plus crédibles, comme le fait qu'ils y aient renoncé parce qu'ils pensaient que c'était une mauvaise idée. On ne le saura probablement jamais.

    Mais ce n'est pas si important, nos vies n'ont pas à être régies selon des textes qui datent de plus de 200 ans. C'est parce que c'est textes contiennent des idées pleines de bon sens qu'on les respecte, et pas l'inverse.

    RépondreSupprimer
  123. En Théorie, Guillaume, oui.

    Sauf qu'en Démmocratie, la Liberté et le Droit sont la règle. L'interdiction de police doit demeurer l'exception.

    Quand on finit par vous dire "Tout ce qui n'est pas expressément autorisé est interdit" au lieu de "Tout ce qui n'est pas expressément interdit est autorisé", alors vous êtes passés d'un régime démocratique à un régime autoritaire et policier.

    RépondreSupprimer
  124. "De plus cette partie de la constitution a été supprimée de la version finale. Certains prétendent que c'est parce qu'elle énonçait une évidence et ne servait à rien. Il y a pourtant d'autres hypothèses bien plus crédibles, comme le fait qu'ils y aient renoncé parce qu'ils pensaient que c'était une mauvaise idée. On ne le saura probablement jamais."

    De quelle partie parlez-vous ?
    Je parlais quant à moi de l'abolition des privilèges, cela fait toujours de la Déclaration des Droits e l'Homme et du Citoyen, donc de notre Constitution bien actuelle.

    Nos vies sont régies, contrairement à ce que vous dites, par des textes parfois bien plus vieux que cela encore.
    Si ces textes contiennent des idées qui ne sont pas conformes au bon sens (avis personnel, donc forcément subjectif), alors il faut s'employer du mieux que l'on peut à les faire modifier, dans le respect des règles démocratiques.

    RépondreSupprimer
  125. Je précise que je ne disais pas qu'il fallait réserver les armes à une aristocratie, surtout pas les plus riches par exemple, car il y a des chances que ce soient les plus aptes à exercer la violence à des fins d'exploitation (Un type qui se fout du pognon ne devient pas riche par définition).

    Il faut donner des armes aux gens responsables qui le souhaitent, et pas aux fou furieux... Comment reconnaître les uns des autres, c'est tout le problème.

    RépondreSupprimer
  126. Je viens de lire ton article et je trouve qu'au delà de la question purement technique du gomme cogne ou celle de la force létale, cet article et la vidéo sont une très bonne expression de la NÉCESSITÉ qu'est la légitime défense et de la RÉALITÉ qu'est la violence. Je trouve que s'est une très bonne approche pour entamer un dialogue sur la question philosophique de la défense, notamment la métaphore du serpent à sonnette et les 3R.

    Lio

    PS:En tant que Liègeois, ta pensée à notre actualité est touchante.

    RépondreSupprimer
  127. @ wolvvest

    Merci pour la clarté de ta réponse
    Jusqu'ici, je suis 100% d'accord avec toi

    Si tu abordes la technique pure, peux-tu y incorporer la notion de Degré de préparation? (Ci-dessous, inspirée de l'Armée suisse)
    A savoir:

    DP 1: Equipé et entraîné. Munitions et armes sous clé. Délai d'alarme: indéfini (Situation paisible, activités de loisirs possible)

    DP 2: Equipé et entraîné. Munitions et armes sous clé. Délai d'alarme: court (Situation de veille, activités de loisirs restreintes)

    DP 3: Equipé et entraîné. Munitions et armes à disposition immédiate. (Situation critique, activités d'entraînement)

    DP 4: Equipé et entraîné. Munitions, armes et équipement d'engagement sur l'homme -ou la femme-. (Situation de conflit, prêt à l'engagement du combat)

    Apparemment, tu vis en permanence en DP3-DP4, en tous cas toutes les nuits

    @ Guillaume

    Bravo pour ta lucidité et ton désir de vivre

    @ Altern

    Perso (je suis Suisse), je trouve que la discrétion est l'arme/la parade No1, raison pour laquelle, je pense comme civil qu'il faut éviter de parader avec son arme (sans jeu de mots!)

    Sur la photo dans l'Apple Store, il peut s'agir aussi bien d'un Airsoft que d'une vraie arme (le Fass90 de l'Armée suisse)

    http://iphoneaddict.fr/post/news-30119-insolite-un-suisse-fait-ses-emplettes-dans-un-apple-store-arme-dun-sig-550

    Dans les deux cas, cette photo démontre que chez nous, les armes que l'on reçoit en prêt de l'Armée lors de notre service militaire (jusqu'à quelques dizaines d'années suivant le grade) nous ont accoutumés au port et à l'usage (pour se défendre en cas de guerre uniquement)

    Je souligne que le mythe fondateur de notre pays, c'est... Guillaume Tell (à la fois notre Marianne et notre Jeanne d'Arc):

    http://histoire-suisse.geschichte-schweiz.ch/guillaume-tell.html
    et
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Tell

    Comme partout, on a nos dingues/malades et ne sommes pas à l'abri de carnages

    Pour preuve, la tuerie de Zoug en 2001 où un dingue a pénétré le Parlement zougois et à tué la MOITIE des députés!!! (14 personnes civile, dévouées à la chose publique de leur Canton, pères et mères de famille pour la plupart):

    http://www.24heures.ch/actu/suisse/galeries/attentat-zoug-ans-traumatisme-estompe-peine

    Ma conviction est qu'il faut:
    -Autoriser les gens "normaux" à porter une arme
    -Interdire aux malades d'en posséder (et à fortiori d'en porter)

    Dans ce cas précis, comme dans tous les massacres, le tueur aurait pu être neutralisé beaucoup plus vite

    Et de toutes façons, le nombre de voyous portant illégalement une arme ne va ni augmenter, ni baisser en fonction des lois: eux, ils ont TOUJOURS leurs armes avec eux
    C'est juste le nombre d'honnêtes gens armés qui va changer: bon contrepoids au profit de la self-défense (dans les cas qui le méritent)

    Dans le cas du port d'armes: examen obligatoire, notamment pour éviter des victimes innocentes sur les lieux où un civil a dû intervenir

    RépondreSupprimer
  128. @ Démocrate :

    Je suis d'accord avec toi.

    Juste un complément d'information :

    puisque tu es suisse, tu n'ignores pas que la "tuerie de Zoug en 2001" s'est produit 2 ans après une Loi de prohibition du port d'armes votée au niveau fédéral en 1999.
    Le port d'armes était pourtant resté libre de 1849 à 1998 sans faits divers de ce style...

    Par ailleurs, on estime qu'il y a encore en Suisse de 4 à 6 millions d'armes à feu pour une population de 8 millions d'habitants.

    Juste histoire de préciser des faits...

    Je suis on ne peut plus en accord avec tout le reste.

    RépondreSupprimer
  129. Volwest, la réaction de ta femme au sujet des GC me fait penser à ces "experts" que je croise depuis des années dans les stands de tir. Le genre qui t'explique que le calibre 22 n'est bon qu'a faire des trous dans du carton.
    Curieusement, ces spécialistes ne se portent jamais volontaire, quand on leur demande se mettre devant la cible pour quelques "test balistiques".

    Par conséquent, comme tu aime faire des tests, je propose un test vidéo sur l'efficacité des GC.
    C'est très simple, tu demande à ta femme (idéalement, il faudrait plusieurs "cibles") de se placer à 10m, pas moins - Il ne faudrait pas risquer des bris d'os ou d'éclatements d'organes, on n'est pas des sauvages - et tu lui tire dessus avec différents modèles de GC.

    Si tu pense que c'est un peu excessif, je rappelle que l'écrivain Cristopher Hitchens n'avait pas hésité à subir une séance de torture par noyade, histoire de vérifier si c'était bien de la torture, ou non.

    RépondreSupprimer
  130. Anonyme

    Je pense que la femme de Volwest de met pas en cause l’efficacité du GC sur le papier mais plutôt sa fiabilité.

    On sait tous que du GC a un pouvoir d'arrêt certain qui peut même être mortel (d'où la nouvelle appellation "MOINS létale") mais est ce qu'on peut vraiment affirmer que cela suffira en pleine nuit pour arrêter le plus sûrement possible un agresseur en comptant qu'il peut être particulièrement robuste, inhibé (drogue, émotions,etc) ou que tu peux rater ton coup.

    C'est pour moi un le plus gros avantage d'une munition réelle: même si on ne touche pas l'agresseur aux points vitaux, une balle réelle dans la cuisse ou dans le bras incapacitera d'avantage que du GC qui causera moins de dégâts et ces dégâts seront temporaires.

    Sans compter que pour moi (qui suis plutôt inexpérimenté) une arme conçue pour tuer un agresseur est le moyen le plus fiable de faire cesser une agression. Le reste, c'est du chipotage.

    Lio

    RépondreSupprimer
  131. Le 22 LR est mortel a 50 metres surement ,mais tout depend de la zone touchée bien sûr ?
    Peut etre que la pèrsonne qui prend un projècil de 22 LR n' a sur le moment ,pas le sentiment d'etre gravement touché peut etre ,encore que la zone doit detèrminer les effets de l'impacte .................... :-) ?
    Avec du 22 LR,des munitions lentes, et une maison isolée, peut etre qu' a l'extèrieur, le bruit du coup de feu ne doit pas etre entendu ?
    Dans une carabine 22 LR ,je crois que les chargeurs penvent aller jusqu' a 10 cartouches ?
    Bye.

    RépondreSupprimer
  132. L'avant avant dernier anonyme, volontaire pour que je vous plante des cure dents sous les ongles ?

    Non ?

    Alors ce doit être un excellent moyen pour défendre son domicile.

    Idem avec les poignées de sable dans les yeux ou de simples coups de pied au c** :)

    Si vous voulez vous défendre au 22 sachant que le pouvoir d'arrêt est quasi nul et que ça surpénètre énormément (tout le contraire de ce qui est efficace en défense de domicile), personne ne vous l'interdit.

    Les gens sont grand, ce site a un but purement informatif, vous n'êtes pas obligés, que je sache, de le suivre à la lettre.

    Ayez au moins la politesse de ne pas insulter l'épouse de quelqu'un qui prend du temps pour partager ses idées et réflexions.

    RépondreSupprimer
  133. Au cours de cette discussion certains ont pris maints exemples de tueries et autres meurtres qui auraient pu être évités si les citoyens étaient armés.
    J'en conclus qu'ils sont non seulement favorables à la liberté de possession, mais aussi à celle de port.
    Car que ce soit à Liège, en Norvège, au conseil municipal de (?) ou dans une rue Marseillaise, si les armes sont dans les placards cela n'aurait rien changé, vous en conviendrez.

    Sur Wikipedia je découvre qu'en 2007, 600 et quelques enfants sont morts accidentellement avec une arme à feu, aux USA.
    Rien que par accident, et rien que les enfants.

    Combien ont été sauvés par une arme à feu portée par un citoyen ?
    10-20 ?

    RépondreSupprimer
  134. la métaphore de Vol West sur le serpent est très claire pour moi il montre le gasden flag dont tread on me Or si vous connaissez la chanson de Métallica : Don't Tread On Me

    Don't Tread On Me (Ne Me Marche Pas Dessus)

    Liberty or death, what we so proudly hail
    La liberté ou la mort, ce que nous saluons si fièrement
    Once you provoke her, rattling of her tail
    Une fois qu'on l'a provoquée, elle agite sa queue de serpent à sonnettes
    Never begins it, never, but once engaged...
    Jamais commencée, jamais, mais une fois engagée...
    Never surrenders, showing the fangs of rage
    Elle ne se rend jamais, montrant les crocs de la rage

    Don't tread on me
    Ne me marche pas dessus

    [Chorus]
    [Refrain]
    So be it
    Alors ainsi soit-il
    Threaten no more
    Finies les menaces
    To secure peace is to prepare for war
    Pour s'assurer la paix, il faut préparer la guerre
    So be it
    Alors ainsi soit-il
    Settle the score
    Règles tes comptes
    Touch me again for the words that you'll hear evermore...
    Touche-moi à nouveau pour les mots que tu n'entendras plus jamais
    Don't tread on me
    Ne me marche pas dessus

    Love it or live it, she with the deadly bite
    Aime là où quitte là, elle est avec une morsure mortelle
    Quick is the blue tongue, forked as lighting strike
    Rapide est la langue bleue, fourchue comme l'éclair
    Shining with brightness, always on surveillance
    Brillant, toujours en surveillance
    The eyes, they never close, emblem of vigilance
    Les yeux ne se ferment jamais, emblème de vigilance

    Don't tread on me
    Ne me marche pas dessus

    [Chorus]
    [Refrain]

    So be it
    Alors ainsi soit-il
    Threaten no more
    Finies les menaces
    To secure peace is to prepare for war
    Pour s'assurer la paix, il faut préparer la guerre

    Liberty or death, what we so proudly hail
    La liberté ou la mort, ce que nous saluons si fièrement
    Once you provoke her, rattling on her tail
    Une fois qu'on l'a provoquée, elle agite sa queue de serpent à sonnettes

    [Chorus]
    [Refrain]

    Don't tread on me
    Ne me marche pas dessus

    RépondreSupprimer
  135. Chère Adrianna.

    Faut-il proscrire les voitures qui tuent bien plus d'enfants? Et l'alcool?

    Je vis au Québec, qui fait (malheureusement) encore partie du Canada donc ce sont les lois canadiennes qui s'appliquent.

    Au pro rata, il y a autant d'armes à feu qui circulent ici qu'aux USA, il n'y a pas de peine de mort (pour le moment mais les con-servateurs vont tout changer) et le taux de meurtres tout court et de meurtres par armes à feu est 10 fois moins élevé.

    Pourquoi?

    Question de culture et d'éducation. Ici, il faut suivre un cours de sécurité pour posséder une arme et quand on la manipule il faut non seulement s'assurer qu'elle est sécuritaire mais en plus le prouver aux gens qui nous entourent.

    Si on vit des temps de troubles, je dormirai avec ma hache, mon bowie et une de mes armes à feu chargée près de moi.

    Vol et sa femme vivent un autre contexte que le mien et je serais très mal placé pour les juger parce que je ne vis pas dans leurs souliers.

    Mais le fait est que les enfants tués par balles l'ont été par des gens imprudents et pas par une chose conceptuelle qu'on appelle "arme à feu".

    Quant au nombre de gens sauvés par des citoyens armés, impossible à vérifier. Sachant que beaucoup sont armés, qui irait faire un vol à main armée en plein jour dans une foule? L'effet dissuasif, par définition, ne peut être mesuré et l'argument des 10-20 personnes sauvées, démagogique.

    Allez dégainer une arme au Texas dans un bar, vous verrez.

    RépondreSupprimer
  136. "L'effet dissuasif, par définition, ne peut être mesuré ..."
    Là, où l'effet dissuasif n'existe pas, il y a pourtant beaucoup moins d'homicides.
    Vous voulez donc dire que les statistiques catastrophiques des Etats-Unis seraient encore pires si le port d'arme y été interdit.
    La somalie en quelque sorte ...

    "Allez dégainer une arme au Texas dans un bar, vous verrez."
    1249 meurtres en 2010 au Texas. Soit 500 % de meurtres en plus qu'en France, proportionnellement à la population.
    6 fois plus, pas vraiment efficace la dissuasion.

    RépondreSupprimer
  137. Pour conclure, je vais acheter du Gomme cogne pour avoir bonne conscience au cas ou ;-)
    Merci pour vos tres bons conseils .
    Bye.

    RépondreSupprimer
  138. Adrianna vous brandissez des chiffres dont vous ne savez pas tout. Wikipédia c'est un site que n'importe qui peut éditer. Des gens dont on ne connait pas les sources, ni les motivations. Consultez un sujet que vous maitrisez ("la légitime défense putative n'existe pas" ...) et vous vous rendrez compte que c'est une bonne source de vulgarisation mais qu'il ne faut pas tout croire sur parole.

    Des "meurtres" ?
    Par "arme à feu" je présume ?
    Combien sont des actes de défense ?
    En France un couple de vieux torturés à mort (ou pas, quelle chance pour eux !) ne ferait pas partie des statistiques, ni leurs agresseurs qui s'en tireraient pour recommencer.
    Ni les lynchages, ni les caillassages, ni les attaques au couteau.
    C'est sûr que niveau "meurtre" le chiffre est magnifique. Est ce la preuve d'une bonne société ? Si un saucissoneur se fait abattre par une de ses victimes, je serais ravi de voir les chiffres des meurtres de mon pays augmenté d'un.

    Lisez vous les messages qu'on vous envoie ? Il y a des MILLIONS d'armes en France. On est parfaitement capable de s'entretuer. Idem au Canada, en Suisse, et probablement des tas de pays de par le monde.
    Pourquoi ne le fait-on pas si l'arme est vraiment la cause, et non le moyen ?

    Dernière question : que savez vous réellement des USA ?

    Pourquoi est ce que les gens souhaitent quitter les pays pauvres "où il suffit de se laisser faire pour peut être ne pas mourir" pour rejoindre cet enfer ponctué de fusillades que sont les USA ? Surtout les pays limitrophes de ces zones où les meurtres sont si élevés. Et à votre avis est ce que les forces armées, les mafias locales de ces pays limitrophes, n'essaient pas d'étendre leur influence dans ces pays riches ? De quelles ethnies sont les gangs aux USA (puisqu'on parle des causes et non des moyens) ? Wasp ? Mormons ?

    @Altern si nous considérons ces textes comme des références, plutôt que ceux régissant la féodalité ou la monarchie de droit divin, ou pourquoi les tablettes d'Amourapi, c'est parce qu'ils sont plein de bon sens. Le bon sens doit dicter nos vies, et non pas des parchemins révérés comme des idoles parce qu'ils sont vieux et d'autres que nous leur ont donné un caractère sacré.
    Si demain d'autres que nous nous présentaient d'autres textes sacrés, plus vieux encore, qui condamnent à mort les femmes pour adultère ou les oblige à se déguiser même en période de canicule, notre devoir serait d'y résister. Petite pensée à toutes les personnes de bonne volonté de l'autre côté de la Méditerranée.

    RépondreSupprimer
  139. Pure coïncidence (si si).
    Je suis tombé sur "l'autre" point de vue sur les chiffres des accidents par arme à feu.
    http://www.nraila.org/Legislation/Federal/Read.aspx?id=7209
    Loin de moi l'idée de vous convaincre Adrianna avec les chiffres de la NRA mais vous verrez à quel point les chiffres changent de signification selon l'angle de leur présentation.

    RépondreSupprimer
  140. @Adrianna
    Combien d'enfants sont morts d'avoir été frappés par des véhicules?

    Combien d'enfants sont morts d'avoir été maltraités ou battus?

    Au Québec, il y a plus de meurtres par armes blanches que par armes à feu.

    Le risque zéro, c'est une illusion. Ça n'existe pas. Du moment qu'on bouge, qu'on se déplace, qu'on interagit, on court un risque.

    Les USA ont une culture différente. Dans certain milieux, la violence est la norme et qu'on aime ou pas, c'est dû à des conditions socioéconomiques particulières et pour beaucoup de gens, la seule manière d'améliorer son sort, c'est le sport si on y excelle, l'industrie du divertissement si on est assez beau (et sans scrupules!) ou le crime. Tout le reste demeure inaccessible.

    J'ai visité ou parcouru environ une trentaine d'États et des cabines de bois mal dégrossi qui servent d'habitation, en Georgie ou dans les Carolines ou en Virginie, j'en ai vu plus qu'un peu.

    Les États-Unis se sont construits avec la Bible dans une main et le fusil dans l'autre.

    C'est dans leur culture. Au Québec des gens qui se promènent avec leur fusil de chasse dans la voiture ou même au bar ou au resto, ça existe. C'est dans les régions isolées mais ça existe. Pourtant toutes proportions gardées il y a moins de meurtres là bas qu'à Montréal (et ils sont commis majoritairement à l'arme blanche à Montréal).

    Mais je répète: je préfère avoir une arme à feu pour protéger ma famille si besoin est. Libre à toi de te laisser agresser. C'est ton choix mais ne vient pas l'imposer aux autres.

    RépondreSupprimer
  141. Les pauvres, dans leur immense majorité, améliorent leur quotidien en travaillant.
    Les criminels, eux, ont décidé de s'enrichir plus et plus vite (c'est ni plus ni moins que du consumérisme) sans avoir à se fatiguer ni à "perdre de temps", aux détriments et souvent au péril de la vie des autres.
    Donc pas d'excuse.

    RépondreSupprimer
  142. "C'est ton choix mais ne vient pas l'imposer aux autres."

    J'avais pourtant l'impression que nous débattions ...
    Peu importe dans quelques jours je serai à une vingtaine d'heure du premier cyber-café, et pour deux mois.
    Ravie d'avoir échangé avec vous.

    RépondreSupprimer
  143. chère Adrianna,

    On peut débattre, de tout notre saoûl si cela nous dit. Mais il faut que le choix de chacun n'entrave pas celui de l'autre.

    C'est le concept même de la Liberté.

    Ce que veut dire Guillaume, c'est que vos principes et vos opinions sont louables et respectables. Vous recherchez la paix, comme chacun d'entre-nous.

    Seulement, pour vous "la paix" n'est possible qu'à travers l'élimination de toutes les causes symboliques éventuelles de "guerre" (ou "violence" dans un cadre plus général).

    Pour les autres (dont je suis), pour avoir "la paix", il faut préparer la "guerre".

    C'est le concept même de "préparation" qui nous occupe et dans lequel nous nous situons sur ce sujet. Il serait un non-sens d'admettre qu'une situation extraordinaire puisse survenir où l'arme tiendra un rôle prépondérant chez l'agresseur, et que nous en soyons démunis.

    Ce serait profondément injuste, voir stupide si nous avons oeuvrés nous-mêmes à ce déséquilibre.

    Prenez soin de vous durant vos voyages.
    Gardez les yeux ouverts.

    Et revenez nous ;-)

    RépondreSupprimer
  144. Que vient faire une image de Anders Behring Breivik l’auteur du carnage norvégien qui a tué 93 lors d'un attentat dans la capitale Oslo, et de la fusillade sur l'île d’Utoeya dans cette article sur la défense personnel ?!!!!!!!
    De plus cette image est associé
    au texte suivant: "Soyons honnête et clair, il y a des situations, et ceci que nous soyons policier ou citoyen, femme ou homme, balaise ou maigrichon, jeune ou vieux, ou l'utilisation d'un système létale est non pas acceptable, excusable ou encore justifiable…mais bien nécessaire." Vous tenteriez donc à justifier un crime contre l'humanité ?!!!
    Je suis choqué par cette action et si cette erreur n'est pas corriger au plus vite j'en référerais au autorité compétente!
    J'attends vos explications à l'adresse suivante: corentin1130@hotmail.Fr

    RépondreSupprimer
  145. Wolvest en créant ce site sur la survie à oublié de traiter le sujet de sa propre survie intellectuelle.

    La vie numérique d'un administrateur intelligent et volontaire oeuvrant pour ses contemporains sur internet, est peuplée de déception et d'écœurement perpétuel et à souvent une fin prématurée.

    Tot ou tard, il laissera "ses cons la d'où ils viennent", suffisamment usé à les instruire.

    Il est donc de notre devoir de lecteur, d'apprécier le travail, la pertinence et la foi à toute épreuve de notre serviteur, et d'y FAIRE HONNEUR, la plupart du temps, en fermant nos gueules.

    Merci

    RépondreSupprimer
  146. Anonyme,

    Tu n'a pas compris que l'image de Breivik est justement pour expliquer que certains individus se moquent de la vie ? Et que donc il y a des moments, des situations, et ceci que nous soyons policier ou citoyen, femme ou homme, balaise ou maigrichon, jeune ou vieux, ou l'utilisation d'un système létale est nécessaire pour défendre notre vie et/ou la vie de nos proches et concitoyens.

    Cet événement, est pour moi un exemple d'une situation de défense personnelle dans laquelle nous pouvons nous retrouver. Tout comme la fusillade a Liège dernièrement.

    Voila ce que cette image vient faire sur un article consacré a la défense personnelle.

    RépondreSupprimer
  147. Les gens lisent pas l'article (ou le lisent en diagonale), regardent les images, se disent effarés par l'image qu'ils voient.
    Lisez l'article en entier, bon sang.

    RépondreSupprimer
  148. D'accord, je te prie de m'excuser pour la méprise, cela me surprenait aussi de ta part (malgré mon attitude qui a dû te paraitre hostile je suis un grand fan de ton travail ;) ). Me voilà donc rassuré :) . Cependant je me permets de te conseiller de rajouter une légende explicite à la photo, afin d'éviter que d'autres personnes fassent la même erreur de jugement que moi. En effet d'autres personnes pourraient signaler le blog sans prendre comme moi le temps de chercher la cause de cette "anomalie", ce qui pourrait malheureusement te créer des problèmes :( . Voilà encore bravo pour ton travail formidable et bonne continuation :)
    Amicalement, Corentin.

    RépondreSupprimer
  149. @vince
    J'ai l'habitude de lire un article dans son intégralité avant de le commenté. Cela ne m'a pas empêché une méprise, j'en suis désolé.

    RépondreSupprimer
  150. Donc désormais, plus d'images d'Hitler et ses crimes contre l'humanité, de même pour Ben laden, Mussolini, Lénine, j'en passe et des plus fous...
    Oublions tout, tout ce qui a trait à ces fous...
    Et réitérons les erreurs du passés.
    Pfff ouvrez les yeux bon sang.
    Ce n'est pas un site d'extremistes ni d'extremisme.
    Ce n'est ni politique ni pour la violence.
    Nous ne sommes pas des personnes portées sur la violence.
    Mais sur la préservation de la vie.
    C'est tout.
    (j'écris ceci, ne porte pas d'armes à feu, je suis d'accord avec presque tout ce que dit Vol West, sauf sur les armes à feu, cela ne m'empêche pas de comprendre et d'accepter ses arguments, sinon libre à moi (et à vous) de passez mon chemin, de ne pas lire ces lignes.)
    Je pense que ce site est déjà surveillé par des autorités compétentes, comme tout ce qui a trait aux armes à feu ou à la défense personnelle.
    Effectivement, cette image est choquante.
    Mais utilisée à bon escient...

    RépondreSupprimer
  151. bonjour,volwest,merci infiniment pour ton blog et tes réflexions pertinentes et judicieuses,j'espère que tu vas continuer malgré tes contradicteurs,avec ce qui se passe actuellement en Europe ,l'avenir te donnera raison,je pense que tous les droits-de-l'hommisme et tous les intellectualistes font finir tailler en pièce,l'humain est une bête sauvage pour autrui ,l'homme est un loup pour l'homme dans les situations extrêmes ,voir le film "la route",la réalité est supérieure aux idées des bisounours,cordialement

    RépondreSupprimer
  152. @adriana

    en préambule, juste dire que je suis un peu comme David Manise (salut, au passage) perso je suis contre l'assouplissement des lois sur le port d'arme, sauf pour moi, hahaha.

    Je voulais juste faire une remarque sur la violence avec armes à feu aux U.S. Il faut faire attention en comparant des chiffres et en les correlant ensuite à des lois, car les mentalités sont différentes. Les memes lois dans un pays différent provoqueraient des effets différent.

    Depuis 3 ans que je vis aux US, j'ai l'impression, subjective, que tout le monde est un peu plus à cran, ici. Et qu'il y a moins de repère (normal, culture d'immigrants, moins de traditions qui se transmettent depuis x générations).

    Bref je ne suis pas surpris qu'il y ai plus de tueries ici, car j'ai l'impression que la société US (basée sur la performance, l'individualisme et la consommation) produit plus de déséquilibrés que d'autres cultures (comme le japon, qui produit peu de déséquilibrés, mais dont les taux de suicides sont records: culture différente, pathologie différente).

    Bref, dur de comparer les pays quand on ne prend que les lois et les chiffres sans connaitre bien la culture... D'autant plus complexe au US que la culture de Seattle et du Texas sont tellement différentes que c'est presque vivre dans un pays différent.

    Voila mes 2 cents.

    Tfacon moi mon truc, c'est plus les trucs qui coupent.

    RépondreSupprimer
  153. "Même quand elle est terrible, l'écrivain doit dire la vérité, et le lecteur doit la connaitre. Se détourner, fermer les yeux, passer outre, c est insulter à la mémoire de ceux qui ont péri." Vassili Grossman, Premier homme à écrire sur les camps d'extermination nazis en entrant à Treblinka en juillet 1944

    RépondreSupprimer
  154. Bonjour à toi et un grand merci pour ton allusion à la fusillade de Liège, je suis policier sur cette zone de police et malgré notre préparation on se sent un court moment dépassé et dans l'impossibilité de réagir à cet acte de folie, ensuite les réflexes reprennent le dessus mais malheureusement cela va tellement vite qu'il y a déjà des victimes. On pense toujours que cela ne va jamais arriver près de chez soi !! Mais si et plus vite que l'on ne crois et à mon avis de plus en plus aussi.

    RépondreSupprimer
  155. Le problème Volwest, c'est qu'en France, même si des cambrioleurs fous en manque de sang s'introduisent chez vous, si vous leurs tirer dessus, qu'ils soit simplement blessés ou tué, vous irez en taule.
    La protection de votre domicile en France çà existe pas, même les policiers qui se font tirer dessus par les gangs des cités, si ils tirent en retours, les familles des cités vont faire des manif et un procès et le policier va perdre son job... La France est vraiment merdique pour çà.
    J'ai honte de mon pays en ce qui concerne la justice.

    En gros si çà arrive il faut choisir entre te laisser te faire tabasser/tuer ou aller en taule et te faire tabasser.. Super.

    RépondreSupprimer
  156. première cartouche: Gomme cogne,
    Deuxième cartouche: Petits grains
    Troisième cartouche: Gros grains
    Quatrième cartouche: Slug
    Alimenter le magasin tubulaire dans l’ordre inverse, ça évite les mauvaise surprises.

    RépondreSupprimer
  157. Vaut mieux être jugés par douze hommes que portés par six.

    RépondreSupprimer
  158. Hahaha, je lis les commentaires et je me dis (un peu comme toujours) :

    "C'est tellement difficile de mettre les êtres humains sur le même terrain d'entente."

    Pour faire simple, le sujet d'aujourd'hui c'est : Si les policiers, si les amis, si les inconnus bienveillants, si personne n'est là demain pour SAUVER TA VIE, alors prendras-tu le RISQUE de laisser l'homme devant toi te tuer ?!

    Peu importe la raison, il n'existe rien qui donne le droit à ton semblable de venir t'agresser, ni te menacer, ni te harceler... Pour MA part (personnelle), je te conseille qui que tu sois lecteur d'oublier un peu les lois car si tu prends maximum 5 ans de prison pour avoir tué un agresseur, saches que tu en auras peut-être gagné 30.

    Après, les détails (intention de nuire, attitude, chez toi ou en public) c'est autre chose. Compris maintenant ? Et cessez de lire ces foutues lignes en diagonales !!!!!!!!!!! Car les aritcles de Volwest sont pleins de vérité !!

    RépondreSupprimer
  159. @Noé,
    Tu as des idées intéressantes et sans doute une philosophie et des réflexions à partager. Peut-être qu'y consacrer des paragraphes entiers nous permettrait de suivre ta pensée.

    @Adrianna,
    Dans le cadre d'une agression, tout dépend du cadre.
    Chez toi, de nuit, si la menace ne tient pas compte des avertissements c'est ta peau qui est en jeu.
    De jour, dans la rue, avec un type qui fait le malin devant ses copains, c'est souvent différent. Mais ça reste une situation dangereuse, demandant une réponse appropriée.
    J'ai déjà été agressé, en pleine matinée, dans la foule, pour un simple malentendu avec une tierce personne. Et d'être pris au milieu de ça, même en sachant que la cadre social existe, j'ai réalisé qu'au moment crucial personne n'est là pour te défendre. Personne.

    @Volwest,
    Je te suis depuis quelques mois déjà, et je n'ai ni ton expérience du survivalisme, des armes ou de LA. Je n'ai pas non plus, et de loin, consacré autant de temps à penser ces différents sujets que tu nous propose.
    Mais je suis d'accord sur un fait simple, si la vue d'un calibre 12 ne décourage pas un groupe d'intrus, alors la seule chose qui les arrêtera est un mur blindé ou une cartouche dans le buffet.

    La question de la gomme-cogne est une question de législation, mais comme la loi n'intervient jamais avant les problèmes je ne me la pose pas.

    @ Tout le monde.
    D'un point vue personnel, je suis contre les armes dites "de guerre" (automatiques, ou semi-automatiques à forte capacité). Et qu'une personne, hors cadre de chasse, se munisse d'un fusil en extérieur est pour moi une aberration.
    Toutefois, au domicile, un intrus est un danger. Et les dangers doivent être écartés, définitivement si possible.

    Pourtant, avant le fusil, il y a trois chose que tiens à me procurer: un chien, une enceinte extérieure, des verrous pour portes et fenêtres. Eux m'éviteront le réveil intempestif et la confrontation.

    Merci à tous

    RépondreSupprimer
  160. hahaha....ça, ça veut dire Barrez-vous !! dans toutes les langues du monde !! Pas besoin de parler Chinois ou Espagnol ici !!
    avec l'accent c trop bon !!! 30 ou 40 fois que je la vois et je kiffe toujours autant !!



    RépondreSupprimer
  161. provervbe de mon grand-pere sicilien : " il vaut mieux etre vivant en prison , que libre sos terre

    RépondreSupprimer