vendredi 7 octobre 2011

Le Jardin Parisien.







Bonjour Volwest,
j'espère que toi et ta famille allez bien.

Tout d'abord bravo pour l'évolution de ton blog. Les vidéos sont un vrai plus et ton duo avec Mato fonctionne à merveille.

Je voulais te tenir au courant du projet de potager parisien initié grâce à toi et à la découverte des principes de la permaculture sur ton blog.

En effet, j'ai plus l'âme d'un chasseur que d'un cueilleur et sans aucune connaissance en jardinage ou en botanique je me suis lancé, curieux de voir si quelque chose allait pousser…, j'ai été tellement conditionné à croire que pour réussir un potager il fallait de la "bonne" terre, du temps, des connaissances, des engrais, des pesticides, de se casser le dos à retourner la terre, bêcher, lutter contre les mauvaises herbes, les insectes, les rongeurs, connaître les cycles de la lune, que découragé par avance je n'avais jamais tenté l'aventure horticole. 

Et bien aujourd'hui je suis content de te dire qu’à partir de "mauvaise" terre très argileuse et compacte, sans aucune connaissance, sans engrais, sans insecticides, sans travail, sans temps à y consacrer, on a réussi a se régaler de belles salades, de tomates, courgettes, choux, poivrons… Certes les récoltes ne réussissent pas encore à nourrir notre famille, mais quel plaisir d'aller cueillir ses premières tomates, et malgré le manque de soleil, le goût était au rendez-vous. Je te joins quelques photos afin que tu visualises le déroulé de cette aventure permaculturesque.

Encore bravo pour l'excellence de ton blog.
Amicalement.
EB


-----------------------------------------------------------



Salut l'ami,


Ton témoignage quant a la mise en place d'un jardin potager parisien et familiale est magnifique.
C'est la totalité du projet qui vibre.

Même si cette mise en place n'est pas suffisante pour nourrir ta famille, pas encore, elle est suffisante pour avoir un impact important sur une multitude de sphères.

Outre le plaisir de faire pousser sa propre nourriture, et donc de savoir que nous mangeons une nourriture saine et dénuée de produits douteux, vous avez ici fait des économies, un peu de travail physique  (ce qui est toujours bon pour la santé), créé un univers d'apprentissage naturel pour vos enfants, créé un lien tangible et réel pour eux entre le potager et leurs estomacs, réduit votre impact écologique en diminuant l'achat de récoltes venues de l'autre bout du monde, découvert que la production de nourriture est possible, et ceci même dans des conditions moins qu'idéales, et influencé votre niveau d'indépendance.

Si en plus votre aménagement urbain s'étend a la mise en place d'un composte, a la mise en place de méthodes de récupération des eaux de pluie (ça ne devrait pas manquer a Paris), a la construction de jardins surélevés et la plantation d'espèces pérennes, alors cette petite aventure risquerait d'avoir un impact déterminant sur vos vies, et celles de vos voisins.

La production de nourriture a l'échelle individuelle, familiale, est aujourd'hui une révolution porteuse de fruits insoupçonnés, que je n'aurais jamais de cesse de promouvoir ici.

Si le blog a fait germer cette aventure potagère en toi, en vous, ton témoignage est sans aucun doute le plus beau et pertinent compliment qu'il m'est été donné de recevoir depuis sa construction.
Simplement, ça me touche.


Prends soin de vous et un grand merci a toi et ton clan.
volwest



Étape 0 : on attend la fin de l'hiver :


Étape 1 : faire germer les graines dans des pots (désolé, mais je n'ai pas de photos…)
Étape 1bis: on a complété en achetant quelques plants déjà germés.
Étape  2: je passe la tondeuse.
Étape 3 : on met les plants en terre dans le jardin :

Étape 4 : on pose deux pièges à limaces (1/4 de bouteille en plastique remplie de bière)


Étape 5 on attend


Étape 6 : on patiente…


Étape 7 : on s'émerveille…
courgette,


poivron,


Choux,


tomates,


salade,




basilic,



menthe,



romarin,



orties,

etc...


Étape 8 : on cueille


basilic,


tomates,


oignon,


salades...



Étape 9 : on déguste
salade de tomates, oignons, basilic, câpres sauvages et olives noires


salade verte, huile d'olive, vinaigre balsamique,


risotto aux orties du jardin, moelle de boeuf et parmesan.




15 commentaires:

  1. Les photos donne faim :p

    RépondreSupprimer
  2. De mon côté ton blog a permis de créer d'un petit jardin de deux carrés, une spirale qui se met en place et deux autres carrés qui devraient voir le jour l'année prochaine. Merci pour toutes tes infos pertinentes.

    RépondreSupprimer
  3. Excellent exemple de réalisation, il montre bien qu'il ne sert à rien d'avoir 1000m² de potager pour se faire plaisir. Certes ont ne peut être en autosuffisance mais quel plaisir de récolter chez soit. Et puis ça donne fin.
    Merci

    RépondreSupprimer
  4. Excellent ! Beau témoignage.
    (Mais c'est vrai que ça donne faim, pourtant j'ai mangé une heure auparavant!)

    RépondreSupprimer
  5. Salut,

    Un tout petit espace se prête souvent bien mieux a une organisation basée sur la permaculture, car nous sommes un peu obligé d'optimiser notre terrain de jeu.
    Des principes comme la spirale de permaculture par exemple, germent de cette relation réduite a l'espace.

    Beaucoup de concepts se penchent aussi sur le développement de jardins organisés verticalement, optimisant ainsi l'espace au sol. C'est la relation triple du Mais, de l'haricot et des courges par exemple. Le Mais demandant beaucoup de soleil et servant de trépied pour le haricot, le haricot donnant de l'azote au Mais, et la courge au sol servant de rétention de l'humidité.

    a+ les gars!

    RépondreSupprimer
  6. Génial ce témoignage! Ça donne faim en effet! Mais qu'elle plaisir pour vous je suppose! Et pour nous aussi de voir que la nature se débrouille pas si mal parfois, même sans aide ;)

    J’espère arriver à ce genre de résultats avec mes jardins sur-élevés sur notre balcon quand nous les auront ;)

    Un grand merci aussi à volwest pour ces découvertes sur la permaculture, tu récoltes les fruits de ton blog ;)

    RépondreSupprimer
  7. http://fortune.fdesouche.com/37395-des-potagers-contre-la-crise

    RépondreSupprimer
  8. Potager parisien ou potager marseillais, moi je mettrais des betteraves rouges, des endives, des choux, des carottes, des vraies légumes pour faire des ragoûts, base des repas survivalistes, et pas la daube...

    RépondreSupprimer
  9. Méchant et mesquin…tu ne veux pas "planter de la daube" dans ton jardin, et pourtant, tu plantes de la daube dans le mien.

    Merci d'ajuster ton comportement.
    Ton commentaire est une mauvaise herbe.

    Voici comment exprimer ton sentiment, sans être un daube;
    Salut,
    Bravo pour l'effort.
    Personnellement, je plantes betteraves rouges, endives, choux, carottes et autres légumes pouvant être utilisés en ragout et donc allonger mes possibilités nutritionnelles.
    Y aurait-il des légumes plus capables en terme de survie ?
    Comment optimiser nos jardins ?

    RépondreSupprimer
  10. Un jardin! le reve de 50% de citadin, poursuivez dans votre bonheur.

    RépondreSupprimer
  11. Trés belle initiative. Vous dites que pour le momment votre potager ne permet pas de vous fournir tout vos besoin en fruit et legumes.
    Il ne tiens qu a vous de repenser votre jardin d agrement et de le transformer en jardin mixte: la beauté d abres fruitier et une mise en place d un potager plus important et plus varié tout en semant a droite a gauche, quelque fleur ou pourquoi pas quelques arbuste aromatique , type romarin lavande ect ect

    Sutout bien penser les culture a mettre en place selon ses souhaits/gout/besoin, ne pas negliger les interaction que peuvent avoir les plantes les unes envers les autres en terme de repulsif naturel ou de cohabitaion.
    Et aussi, planter quelque espece produisant nos fameux remede de grand mere:tieul, sauge, ect ect..

    Peut etre penser aussi a nos culture d hiver et a leur mode de conservation.

    Dire que nos grand parents faisat tout cela naturellement et qu en l espace de 2 generations nous avons quasi tout perdu en terme de connaissance et de tour de main.
    Je suis agriculteur et je reflechis aujourdh ui a mon potager, mon metier est tellement en decallage avec la creation d un potager a but alimentaire....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pensez à pailler votre sol, nos petits amis lombrics et autres travailleront pour vous en ameublissant la terre. De plus les "mauvaise" herbes ne pomperont pas les éléments vitaux de vos plantations. Sur les photos c'est la "jungle"!
      Exemple de paillage: cartons, paille, copeaux de bois fragmentés, tontes de gazon sec, feuilles, etc...

      Supprimer
  12. Salut l'ami
    J'avoue que je suis assez séduit par ton travail, non seulement au jardin, mais aussi par ton témoignage. C'est un jardin à Paris, certes. Mais ton jardin peut servir de leçon aux gens des campagnes, où j'habite. Gente qui grommelle quant au prix et à la qualité de ce qu'ils mangent, mais qui ne se mettent pas à cultiver chez eux... soit disant par manque de temps, par manque de place... Je leur donc "un Homme à Paris qui cultive son jardin"...
    Salut l'ami.
    Moniot

    RépondreSupprimer
  13. bonjours ,Je vous rejoint ! c'est un peu grâce à VolWest que je me suis décidé a faire un petit jardin ! Donc j'ai fait 2 carré et récolté depuis courgettes ,radis salades, haricots "même obliger dans congeler tellement ils donnent "! Quelle plaisir d'avoir retrouvé ce gout d'antan
    cordialement Seb

    RépondreSupprimer
  14. Salut à tous,

    Merci encore à toi Volwest pour ce blog et ton sens du partage.

    En cas de terre pauvre ou difficile, pensez à la technique du BRF : Bois Raméal Fragmenté. C'est vraiment très simple, et très efficace pour redonner à la terre des qualités nourricières. L'idée est de recréer le cycle de l'humus, du sol forestier, donc le meilleur qui soit. Ca permet également de faire des économies d'arrosage, et de limiter la pousse des mauvaises herbes ainsi que la dépense énergétique liée au travail du sol (on ne retourne plus la terre). Il y a maintenant des tonnes de videos sur youtube qui expliquent comment faire.

    RépondreSupprimer