mardi 20 septembre 2011

La cartouche de chasse pour la défense personnelle.





Puisque le fusil de chasse reste dans bien des cas la méthode de protection personnelle au sein du domicile la plus répandue, il nous faut nous pencher sur le choix de la cartouche.

Il existe basiquement 3 univers;
- Les cartouches développées pour la chasse au petit gibier et aux oiseaux, ou ce que nous nommons "birdshot" ou encore "grenaille".

- Les cartouches développées pour la chasse au gibier imposant, ou ce que nous nommons "buckshot" ou chevrotine.

- Les cartouches spécialisées telles que les slugs et autres balles ou encore les cartouches gomme-cogne par exemple.



1- La logistique.

La défense du domicile, ou plus précisément la défense personnelle a l'intérieur du domicile, est toujours d'une personnalisation reflétant l'environnement et les conditions de la cellule familiale.

Distance du voisinage, nature des murs intérieurs et extérieurs, condition physique des habitants, agencement des pièces…sont autant de paramètres qu'il nous faut prendre en compte lors du choix du système de défense et des munitions.

La règle appliquée pour déterminer le choix de la cartouche reste cependant que celle-ci doit être suffisamment puissante pour stopper un individu déterminé, mais qu'elle ne doit pas être impossible a contrôler, soit pas le tireur, soit par l'environnement.

Respectivement; #7,5 - #4 chevrotine - #00 chevrotine.


Bon nombre de citoyens concernés par leur sécurité et possédant un fusil de chasse, semblent adhérer a l'idée que la cartouche de défense devrait refléter certaines généralités et positions sociales.
Cette réflexion découle souvent sur l'adoption d'une cartouche "non létale" (lire "moins létale"), et donc spécialisée, telle que les cartouches gomme-cogne par exemple, ou encore le chargement, dans le fusil, de cartouches de rôles et de natures différentes.

Il n'est pas rare de lire ou d'entendre qu'un citoyen anticipe la défense de son domicile avec un fusil de chasse ou le premier coup serait d'une cartouche gomme-cogne et donc moins létale, et le deuxième d'une cartouche dite létale.

Cette organisation de la défense personnelle est erronée.
Défendre sa vie, les vies de notre clan, ne peut en aucun cas être gouverné par le sentiment sociale ambiant.

Si nous devrions tous avoir des systèmes de défenses moins létaux, ceux-ci ne peuvent en aucun cas accaparer nos systèmes létaux.
Notre fusil de chasse, dernière barrière protectrice, se doit d'être d'un système de stoppage définitif…surtout si celui-ci est déjà condamné a une capacité réduite, c'est a dire 2 coups.

Les systèmes de défense aux cartouches spécialisées telles que les gomme cogne, ne sont appropriés que si nous avons un système létale pour l'appuyer.
Puisque la nature même de la défense du domicile souligne déjà une situation critique (Un ou plusieurs individus sont chez vous !!!), il me semble raisonnable d'avoir ici la possibilité de stopper, et ceci efficacement, la totalité du danger pouvant menacer notre vie et les vies de notre clan.


Les systèmes de défense moins létales du survivaliste ne sont pas ses armes a feu…et les cartouches gomme cogne ne sont qu'une pauvre excuse pour la défense personnelle.
Pourquoi ne pas avoir une matraque en caoutchouc, une bombe lacrymogène a 0.1%, ou encore un système d'alarme qui ne se déclenche que si l'individu fait plus de 100kg pendant qu'on y est!

La confrontation au sein du domicile est souvent d'individus extrêmement motivés et n'ayant plus grand chose a perdre.
De plus, l'invasion de nos domiciles est aujourd'hui plus que jamais de groupes de plus de deux individus…trois ou quatre étant la moyenne.




Seul et confronté a ce genre d'événement, le citoyen doit mettre toutes les chances de son coté.



2- La cartouche de défense.




La cartouche de défense doit être létale, et offrir le plus d'avantages possible.
Une cartouche de chevrotine en 00 est d'une puissance redoutable et d'une capacité de stoppage exceptionnelle, mais elle reste difficilement contrôlable dans un environnement peuplé et clos.

La cartouche de chasse développées pour le petit gibier et les oiseaux est extrêmement contrôlable, avec un recul et une pénétration minime et donc un risque virtuellement nul d'être la cause d'un accident, mais elle reste anémique si il est question de stopper un ou plusieurs individus décidés.

Les cartouches spécialisées sont, comme leur nom l'indique, de situations et d'organisations pouvant supporter leur utilisation.
La défense du domicile n'est que très rarement d'une logistique pouvant reposer sur la mise en place de munitions spécialisées…le citoyen est souvent seul, sous-équipés, surprit, mal préparé psychologiquement a faire face a une invasion, stressé, confus, et surtout il doit prendre en compte sa famille.




Les professionnels de la défense personnelle du citoyen, par le citoyen, sont tous d'accord.
Une cartouche de chevrotine numéro 4 offre une parfaite balance entre une capacité de stoppage imposante, et une pénétration adaptée a la plupart de nos constructions.

Le #4 est versatile, avec une paterne descente et une énergie délivrée pouvant rivaliser avec des cartouches plus performantes telles que la chevrotine #00...elle est parfaite pour la défense du domicile.





3- Stockage et possibilités.

Si le choix de la cartouche est plus ou moins évident en ce qui concerne la défense du domicile, cela ne veut pas dire que nous devrions rayer de nos stockes des munitions variées, tant par leurs rôles que par leurs propriétés.

Le fusil de chasse étant un système polyvalent, il serait dommage de s'arrêter sur le simple stockage d'une seule munition, et les 3 univers cités plus haut devraient sans aucun doute nous offrir un éventail de possibilités important.

De plus, il est toujours intéressant d'avoir un stocke de munitions de chasse assez complet, puisque ces ressources sont quoi qu'il arrive extrêmement prisées.
Durant un événement dramatique, ces munitions pourraient être une excellente monnaie d'échange.


a) Les cartouches "grenailles".




Les cartouches développées pour la chasse du petit gibier et des oiseaux sont organisées en numéros de 4 a 9 représentant la taille des plombs. Les deux tailles qui nous intéressent ici sont le numéro 7,5, et le numéro 6.
Ces deux cartouches sont assez polyvalentes pour pouvoir entreprendre la chasse d'animaux variés comme par exemple la perdrix, le lapin, la tourterelle, la dinde et le faisan.




Il me semble raisonnable de stocker un minimum de 200 cartouches de numéro 6 (pour des oiseaux plus imposant tels que les dindes par exemple), et 500 cartouches de numéro 7,5.
Tout comme avec les munitions a balles, ces cartouches restent utilisables pendant des années si celles-ci sont entreposées dans un endroit sec et hermétique.

Durant une situation de stress, il est souvent question d'un retour a la chasse.
Beaucoup d'individus ayant un fusil a la maison mais n'ayant jamais eu le besoin d'aller chasser pour nourrir leur famille seront a l'affut de munitions polyvalentes telles que le 7,5.


b) Les cartouches "chevrotines".

#4


Ces cartouches, a l'origine développées pour la chasse d'animaux plus imposant tels que les ours et les cerfs, sont vites devenues des munitions principalement utilisées par la police et l'armée. 
Aujourd'hui, il est rare de trouver un chasseur qui utilise le fusil de chasse pour ces animaux, encore que par chez nous, la base du système de défense personnelle contre les attaques d'ours reste le fusil de chasse de calibre 12 et chargé avec de la chevrotine numéro 00.

#00


Comme avec les cartouches a grenaille, l'organisation est ici de numéros représentant la taille des plombs et leur nombre;
# 4 - cette cartouche contient 41 billes.
# 1 - cette cartouche contient 24 billes.
# 0 - cette cartouche contient 12 billes.
# 00 - cette cartouche contient 9 billes.
# 000 - cette cartouche contient 8 billes.




Notons que les deux munitions, chevrotine et grenaille, utilisent le numéro 4.
Attention donc de ne pas confondre une cartouche pour une autre, car tous les fusils ne peuvent tirer des cartouches de chevrotines en magnum.

Les deux cartouches qui nous intéressent ici sont le #4 et le #00.
Le #4 est donc parfait pour la défense du domicile et la confrontation en milieu urbanisé ou nous devons prendre en compte la pénétration de nos projectiles, et peut être accentuer notre paterne, et le #00 reste un standard de la confrontation en générale.

En terme de stockage, le 00 devrait être notre principale munition, et un minimum de 500 cartouches devrait intégrer nos stockes.
Pour le #4, et puisqu'il est ici question d'une cartouche ayant un rôle spécifique, de 50 a 100 cartouches devraient suffire.


c) Les cartouches spécialisées.




Si il vous faut rester ferme sur l'utilisation de cartouches spécialisées, orientez-vous vers l'acquisition de cartouches a balles.
Ces cartouches sont composées d'un seul "plomb" ou balle ou encore sabot. Extrêmement létales et donnant au fusil de chasse une portée plus importante, elles restent d'une spécialisation pour laquelle je ne vois pas vraiment d'usage si vous avez adoptés les cartouches citées plus haut.

Attention avec ces cartouches, qui tout comme la chevrotine en magnum, ne peuvent être utilisées dans n'importe quel fusil de chasse!


Gomme cogne et autres munitions moins létales peuvent être utiles dans certaines  situations, mais encore une fois ma position sur ce genre de système est de la réalité des confrontations ou le civil doit défendre sa vie.

Pour le citoyen, posséder un fusil deux coups est déjà un handicap en situation critique ou notre vie est en jeu, mais si en plus il est chargé avec une munition moins létale, ce système devient tout au plus une batte de baseball qui fait du bruit…

Penser pouvoir contrôler, par une force relative et non fiable, un individu ou un groupe d'individu qui menace notre vie, est tout simplement la conséquence d'années de propagandes visant a rendre le citoyen dépendant de nos systèmes de protections.

Imaginez devoir protéger votre vie et la vie de vos familles avec 2 cartouches gomme cogne. Ce compromis culturel, social et politique est tout simplement surréaliste.






Etre la victime d'une invasion du domicile est une guerre en soit.
Elle n'engage pas la totalité de nos organisations politiques, les navires de guerres ne sont pas envoyés aux quatre coins du monde, les avions de chasse ne patrouillent pas le ciel, et il n'y a pas des milliers de soldats pour appuyer nos décisions.

Nous sommes seul.
L'invasion du domicile est une affaire de préparation, d'efficacité et de résolution, tant psychique que physique.
Quand bien même nous possédons ici l'avantage du terrain, et de la surprise si nous sommes d'outils conçus pour la confrontation physique, nous restons principalement la victime de notre éducation, de notre construction culturelle et sociale, qui invariablement nous dictes une réponse passive et "moins létale".

Cependant, ne nous méprenons pas, notre adversaire est lui d'armes adaptées, de munitions létales, et d'une motivation a toute épreuve.


20 commentaires:

  1. :)

    Merci pour ton blog Volwest.

    Le gros trou dans le carton à chaque tir c'est la "bourre", qui a la forme d'une "jupe" en plastique. Ca maintient les billes de plomb.
    A savoir que sur une personne la "bourre" ne pénètre pas les vêtements mais peut faire saigner si elle touche la peau nue.

    En France on peux trouver facilement du buckshot/chevrotine n°4 mais pas de double 0. La boite de buckshot vaut entre 5 et 10 euros la boite de 10 suivant la marque.

    Pour les lecteurs français qui voudrait s'équiper:
    -cal 12: chevrotine (que du numéro 4 chez nous ... avant on pouvait trouver de la chevrotine "liées" qui était parfaite pour la défense personnelle, interdit aujourd'hui) et plomb petit gibier n°4 (que les GI's utilisaient au vietnam) ... utilisation 0 à 20 mètres !

    -cal 222 remington: la version civile du cal 223 remington plus connu sous le terme 5.56x45mm otan. Parfait pour les armes longues et reste en 5ème catégorie en France (armes de chasse) ... utilisation 0 à 100 mètres.


    Conseil pour ne jamais avoir d'accidents, faite comme sur la vidéo ... toujours l'index le long du pontet et arme pointée vers une zone neutre.
    Bon courage à tous et "stay safe"

    RépondreSupprimer
  2. Salut volwest merci pour ta vidéo
    Ben le basque tu te trompe la chevrotine double 00 est disponible en France voir l'url: http://www.ducatillon.com/produit_chevrotines-winchester-cal-12-76-1461-14481.html

    RépondreSupprimer
  3. Article très utile, merci!

    Moi j'utilise du 20 ga. pour le moment et bien que moins puissant qu'un 12, ça fait le boulot. J'étais tombé sur une vidéo sur YouTube d'un mec qui comparait la force de pénétration du 12 et du 20 ga et le 20 ga l'a surpris: il a défoncé 4 bouteilles de plastique d'un gallon remplies d'eau avec le 20 et 5 avec le 12, dans les deux cas des shots #3.

    Selon ce mec chaque bouteille d'un gallon remplie d'eau équivaut à 3 pouces de chair (7,62 cm de chair), donc le 20 s'enfoncerait de 12 pouces (30,68 cm) et le 12 de 15 pouces (38,10 cm) et cela sans choke. Avec choke j'imagine que la concentration des billes augmenterait la pénétration de quelques cm.

    Tout ça pour dire que le 20 ga. fait le boulot pour la défense, pour les ours, les chevreuils mais aussi pour les poules des forêts.

    RépondreSupprimer
  4. En "vrac" quelques règles pour maitriser ses tirs en toute situation :
    1. s'initier à la balistique des armes lisses - ce qui consiste principalement à se familiariser (notamment) avec les types de chargements et leurs composantes selon le calibre concerné : chargements "réduits", standard, semi-mag., mag. et "spécialisés" etc. - bourre à jupe à godet etc. - plombs durcis, cuivrés etc. - culots court ou longs - etc. etc.
    2. expérimenter ("patterner" à différentes distances) plusieurs chargements afin de déterminer leur comportement dans l'arme employée. Selon la distance, le choke, la longueur et le type de canonnerie, le mécanisme de l'arme les résultats seront variables (en termes de précision, de "garnissage" de la gerbe etc.)
    3. conserver en fonction des performances obtenues trois choix ou "compromis" correspondant à trois situations : "buckshot" courte distance privilégiant la "densité" sur la pénétration (ex. 27 ou 41 "graines")pour le 0 à 15 m. - "buckshot" "moyenne" distance privilégiant la pénétration et la conservation d'énergie sur la "densité" (ex. 10 à 15 "graines") pour le 15 à 30 m. - "slug" et autres projectiles uniques (à tester "in vivo" en multipliant les références car chaque arme "digère" SA balle ...) pour les tirs au delà de 30 m. sur cible "molles" (ex. gibier ou "bipède") ou "durcies" (ex. véhicule ou obstacle quelconque faisant office de "couverture" pour la cible).
    4. pratiquer et pratiquer encore afin de bien intégrer les corrections à apporter lors du tir de chacun de ces trois chargements - en cas d'utilisation d'une aide à la visée (mécanique ou optique) penser à mémoriser les corrections ou "clicks" dans chaque cas sans oublier de revenir au réglage "habituel" après usage.
    Au final stocker en quantité suffisante les trois références choisies pour ne pas avoir à recommencer la démarche. Il n'est pas inutile de débuter avec une 15aine de références différentes (au total) pour faire ses essais (5 ou 10 unités de chaque au minimum / plus si on dispose de chokes amovibles et que l'on veut optimiser ses performanes selon plus d'un seul choix de choke). En général mieux vaut s'en tenir à un seul (au "skeet" ou au "improved cylinder") qui portent assez bien les balles et améliorent sensiblement les gerbes de plombs (par rapport au "cylinder"). Attention enfin au "modified" qui selon le cas peut se révéler incompatible avec certaines balles ...
    ;-)
    Alex.

    RépondreSupprimer
  5. Et j'oubliais : "discard" (écarter) tous les chargements qui "feedent" ou "cyclent" mal (particulièrement dans les semi-autos) afin de ne pas être dans l'obligation de gérer des incidents de tir au pire moment. Dans mon cas dès lors que j'ai plus d'un incident sur 10 je dégage la référence et je passe à la suivante. On sera également vigilant à l'aspect budgétaire car un stock de 250 cart. par type est un minimum et cela chiffre vite (en France on tourne généralement autour de pratiquement 1 euro la pièce en Buckshot !!!). Par ailleurs on notera aussi que les magnums (12/76) ont trois défauts : elles sont bien plus chères - elles réduisent le cas échéant la capacité - elles engendrent un recul plus marqué. En ce qui me concerne je les conserve en 0 ou 00 pour les tirs dans des armes à canons longs (ex. 24 ou 26 pouces mini.), à chokes spécifiques ("modified" et au delà) et ce, uniquement pour les longues distances (40/50 mètres) - dans un scénario à la "Fort Alamo" c'est sans doute la seule alternative envisageable en particulier lorsque l'on ne dispose pas d'une "carbine" de type AR-15.

    :-)
    (Alex)

    RépondreSupprimer
  6. Yoyo
    Effectivement c est disponible ... Mais le prix c est assez prohibitif.
    Voir esp France ou municentre pour de meilleurs tarifs.

    Ceci dit le double 0 doit faire mal.

    RépondreSupprimer
  7. Hello,

    Sympa comme toujours,...

    Pour le 00 j'étais vraiment convaincu que c'était LA cartouche à avoir jusqu'à ce que je prenne un peu de distance pour tirer! Je ne l'emploi plus que très peu car dès qu'on prend de la distance la gerbe prend une forme de donuts dont la cible est le centre,... on ne touchera que difficilement avec ce genre de munition des cibles éloignées! Ou alors il faut commencer à viser très bas pour que le haut du donuts frappe la cible. Ensuite pour rester dans la distance de conversation elle fait le job, mais elle est à mon avis moins polyvalente pour une utilisation "survivalesque"(utilisation pour la chasse très limité)
    En tous cas je lui préfère personnellement la chevrotine pour chevreuil n°4. Dans une dotation de combat standard j'aime bien avoir un peu de grenaille légère, beaucoup de n°4 et quelques sauvestre ou brennek (par ex sur 100 cps je dirais 30/60/10.
    La sauvestre bien que très cher permet de toucher très loin et traverse pratiquement toutes les protections balistiques. La précision est bien meilleurs qu'avec de la brennek.

    Ensuite des goûts et des couleurs comme d'habitude. Les questions "qui suis-je" et "qu'est-ce que je veux pouvoir (devoir) faire" règlent les problèmes et les questionnement sur la dotation à avoir en stock.

    Merci encore pour ton blog!

    Wood

    RépondreSupprimer
  8. @Wood(-runner): concernant les projectiles pour fusils lisses et la capacité de certains à "perforer" les protections balistiques individuelles les plus élevées (classe III notamment) je pense que tu confonds la "balle flèche" de M. Sauvestre et la « Forme Interne-Externe de Rotation » (ou F.I.E.R.) de M. Denis ...
    http://www.eurofier-sa.com/fr/html/par1.html
    ;-)
    Alex.

    RépondreSupprimer
  9. salut,

    Voici un lien intéressent pour convertir de la buckshot en une balle. ce n'ai pas bien compliquer mais sa peux servir quand on a pas de brenneke!

    http://www.youtube.com/watch?v=aOqaQvtDbNs&feature=related

    a+

    RépondreSupprimer
  10. Dans l'avant dernière phrase, il manque un mot
    "si nous sommes d'outils conçus"

    Je pense que c'est "dotés"

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  11. Dans la video, l'impact sur la gauche lors de ton dernier tire en 00, est ni plus ni moins que le ricochet sur la pierre qui sert a tenir le carton. (audible d'ailleurs)
    (a voir la gueule du carton, il est revenu sur la face meme de la penetration)
    Tu as eu de la chance.
    Un ricochet comme celui la en pleine tête d'une personne qui t'accompagne qui serait décalé sur ta gauche, et c'est l'accident.

    Ce qui m'inquiete, c'est que tu ne semble pas t'en préoccuper.

    Cela revient a tirer (comme tu le dis) avec 9 balles de 9mm d'un coup, mais sur une pierre a bout portant.

    C'est extrêmement dangereux!

    Tu devrais ajouter un "warning" au titre de ta video : "a ne pas faire"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas ricochet, c'est la bourre.
      Je ne voulais pas m'en préoccuper sur la video, parce que je savais que tout le monde allait vouloir parler de ça...j'ai totalement raté mon coup ! lol

      Supprimer
  12. Bonjour,

    Une question: à l’inverse de ce qui est dit dans cette article, peux t’ont tirer une cartouche de chasse cal12 50 avec un pistolet de defense type GC 27 ??

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir

    Je suis un novice et pose une question simple. J'ai bien suivi le raisonnement quant au choix des cartouches. Toutefois pour celles à grenailles, quelles doit être leurs charges ? . Du 24grammes, 28 ,36 ? Sur quels critères faites vous votre choix?

    Merci

    RépondreSupprimer
  14. Prends des cartouches de ball-trap pour la grenaille : ce sont les moins onéreuses.

    Généralement, c'est du 7,5Pbls en 28 ou 32g

    RépondreSupprimer
  15. Merci du conseil, je vais pouvoir passer commande . Encore une chose la charge de 28 gr a bien moins de recul au tir au fusil BAIKAL que celle de 32 gr car je dois envisager une utilisation par ma femme ?

    RépondreSupprimer
  16. "Ce n'est pas ricochet, c'est la bourre"

    Exact, et ne pas oublier qu'à cette distance, la bourre (à godet dans ce cas) est parfaitement létale elle aussi.

    RépondreSupprimer
  17. Woah! Je suis vraiment aimer les trucs de ce blog. C'est simple, mais efficace. Un grand nombre de fois, il est difficile d'obtenir que «l'équilibre parfait» entre la convivialité et l'aspect visuel. Je dois dire que vous avez fait un travail incroyable avec cette. Excellent blog!
    Arbalète De Chasse

    RépondreSupprimer
  18. La chevrotine 41 grains, ca existe en 12/70?? J'en ai vu qu'en 12/76...

    RépondreSupprimer