vendredi 5 août 2011

#9 - Les assiettes en carton.





Au sein d'une pénurie d'eau, d'un stress hydrique quelconque, l'eau devient précieuse, et ne devrait être utilisée que pour nos besoins les plus vitaux.

Si s'hydrater est une priorité, un besoin vital, laver la vaisselle ne l'est pas.

Posséder une réserve d'assiettes en carton et de couverts en plastique a la maison, est un investissement minime, simple, et pourtant pertinent.
Nous sommes ici capable d'économiser une ressource précieuse, tout en maintenant une hygiène qui fait souvent défaut lors de tensions plus ou moins importantes sur nos systèmes de support.





10 commentaires:

  1. Bonjour à tous,
    je suggère aussi les assiettes en fibre fabriquées à base de pulpe issue de canne à sucre ou en bambou, des couverts en bois et des gobelets en carton, enfin on peut en trouver par exemple ici
    http://www.maison-au-naturel.com/ustensiles-de-pique-nique,maison,rubrique,2517,5.bio.html
    Certes, c'est un peu plus cher mais c'est écologique !

    RépondreSupprimer
  2. Bien vu Ayannah. En cas de situation de crise, on peut se retrouver assez rapidement envahi par les ordures. Pour avoir une idée des conséquences, il suffit de se promener du côté de Naples en Italie. La seule ville du continent ou on a l'impression de ne plus être en Europe!

    RépondreSupprimer
  3. Salut…

    Je suis a fond pour une écologie intelligente…
    Mais je suis fondamentalement agacé par la mode bio…qui est une escroquerie intellectuelle des plus sournoise.

    Maintenant, chacun son truc…a partir du moment ou nous avons une méthode pour économiser l'eau, c'est l'essentiel.

    stay safe et a+

    RépondreSupprimer
  4. je savais que j'aurais dû m'abstenir, en ce qui me concerne le bio n'est pas une mode mais tout simplement du civisme et un profond respect pour notre planète.
    Au revoir !

    RépondreSupprimer
  5. Bah alors ?!?!?

    Je suis pour la pensée écologique, c'est juste qu'il faut faire attention de ne pas tomber dans le piège d'une consommation manipulée par les tendances.

    Prends soin.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, justement en situation de crise (définir exactement quelle situation, perte de l'ordre, désastre écologique mais avec maintient de l'ordre etc..) comment évacuer ses déchets, les bruler (risque de se faire repérer), les composter (a condition de pouvoir sortir), les entasser (interdiction de sortir, contamination de l'air...) ?

    RépondreSupprimer
  7. Salut Steall…

    En effet gérer nos déchets durant un événement difficile est un gros problème.
    Sans doute le sujet d'un article a part entière.

    a+

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Tout d'abord félicitations pour cet excellent site, la qualité rédactionnelle ainsi que les photos.

    Cet article sur l'assiette en carton m'a interpellé sur la modernité des outils à notre disposition. Comme vous le rappelez, la plupart (couteaux, récipients, allumes feux, vêtements,etc.) sont utilisés depuis la nuit des temps.

    Pensez-vous néanmoins que la modernité a permis d'améliorer le rendement de ces outils ? Est-ce que les nouveaux à notre disposition (couverts jetables, panneaux solaires, par exemple) contribuent réellement à une situation de survie ou ne nous emprisonnent-ils pas dans une dépendance que nous cherchons à fuir ?

    La modernité semble apporter un dynamisme énorme à la survie : facilité de déplacement rapide, rendement énergétique des systèmes de chauffage, de cuisson, facilité de communication (talkie-walkie, ordinateurs, portables) mais n'est-ce pas une façade ? Il me semble qu'en cas de situation prolongée, la "descente" culturelle et technologique sera simplement gigantesque pour l'occidental moyen, y compris le campeur d'ailleurs ;-). Une préparation à une survie dans des conditions "rustres" même à court terme me semble judicieuse.

    Bien sûr pour quelques jours les assiettes en carton feront l'affaire, et à long terme il faudra faire la vaisselle. Mais est-ce que cela vaut le coup de dépenser de l'énergie pour maintenir d'autres infrastructures telles que le transport et les communications ? Ou les rétablir plus tard (on sait qu'il est plus difficile de faire repartir un système abandonné qu'un système qui a été mis en sommeil ou en service réduit) ?

    Je serais ravi de lire un article de votre plume sur l'évolution de la survie à travers l'Histoire ;-), merci beaucoup de tout les renseignements précieux qui reflètent une préparation ordonnée.

    RépondreSupprimer
  9. Salut Walgui…

    Excellent!
    Il ne fait aucun doute que la modernité nous permet un rendement différent.
    Il faut vivre avec son temps…même si je pense qu'il faut garder un oeil grand ouvert sur cette machine "évolutive", qui aura toujours tendance a nous rendre de plus en plus dépendant.

    Pour ce qui est de la survie, il ne fait aucun doute dans mon esprit que la modernisation de nos systèmes est tour a tour un bénéfice et un piège…et nous oscillions plus ou moins sereinement entre les deux.

    Je ne vois pas ici une opposition, mais un mariage…et comme tout mariage, il faut être attentionné, pour ne pas justement tomber dans certains extrêmes.
    Marier le rustre et le moderne, faire de ces deux univers une plateforme propice a l'indépendance et au rendement me semble être le ticket gagnant…tout du moins pour moi.

    Ca m'inspire, et je vais travailler un truc!
    Prends soin.

    RépondreSupprimer
  10. pour les assiettes en carton ca doit pouvoir se composter je pense
    Je me dis qu'en effet en cas de crise ou on aurait plus assez d'eau pour la vaisselle c'est qu'il n'y aura plus de ramassage d'ordure et des ordures stockées c'est un nid a maladie
    Donc si les assiettes pouvaient partir au composteur dans le potager c'est pas mal :)
    Rien ne se perd rien ne se crée tout se transforme :)))

    RépondreSupprimer