mardi 28 juin 2011

Le jardin surélevé ( 2 )






Deuxième partie sur le jardin surélevé, ou Mato et moi parlons entre autre du "mulching" et de l'importance d'utiliser et de se procurer des graines d'héritage...

















18 commentaires:

  1. Salut Wollwest et Mato.

    Comme toujours la vidéo est sympa.

    Je pense que pour faire grimper vos haricots le mot que vous cherchiez est "treillis".
    @+ amicalement

    David

    RépondreSupprimer
  2. Salut à tous

    En France, au sujet des "graines d'héritage", on parle de "variétés anciennes".
    Les semences stériles (non-OGM) sont connues et vendues sous le nom de (Hybride) F1.

    RépondreSupprimer
  3. Oui tuteur!
    pffff...

    Salut Jack…

    Alors…vous dites "varietés anciennes" et non "graines d'héritage" ?
    a+

    RépondreSupprimer
  4. Oui, on parle de "variétés anciennes" par opposition aux variétés actuelles plus ou moins trafiquées et protégées par des brevets.
    "graines d'héritage" est plus original, mais ne dira rien aux jardiniers français.

    Bon nombre de ces variétés anciennes viennent des USA, et certaines sont d'origine européenne, sauf qu'elles n'existent plus chez nous. Si on en trouve encore, c'est grâce à des communautés comme les Amish et les Mennonites, qui en s'exilant aux USA, avaient emporté avec eux ces semences.

    RépondreSupprimer
  5. Hi all,

    Contrairement à ce qu'a dit Jack, les hybrides F1 ne sont pas stériles, loin de là !
    Regardez la page Wikipedia concernant les travaux de Mendel : Résultats

    Évidement, il vaut mieux partir avec des variétés stabilisées, anciennes ou non (des variétés récentes peuvent être plus résistantes aux maladies), comme ça on sait à quoi s'attendre si on réutilise les graines conservées après la récolte.

    Au sujet du jardin surélevé, cela ne conviendra pas à certains types de sol qui sont très drainant et qui s'assèchent si on le forme en butte. Mon jardin est très sableux : facile à travailler mais nécessite un arrosage fréquent ; les buttes que j'y ai fait, similaires à la votre, ne sont pas convaincante car même avec du mulching de copeaux de bois ou de paille, le sol est très sec.
    J'ai lu quelque part que la solution est de travailler en creux plutôt qu'en butte, pour que l'eau ait tendance à couler vers l'intérieur plutôt que vers l'extérieur de la "planche" de culture. Je compte tester la méthode l'année prochaine.

    RépondreSupprimer
  6. Salut Canis…

    Le but du jardin surélevé, est justement de palier aux terres difficiles.
    Si tu utilises ta terre "sableuse" telle quelle pour faire ton jardin surélevé, c'est que tu n'a pas compris le principe même de la permaculture.
    Dans ton cas, a la base du cadre et donc en première couche, tu aurais sans doute du y déposer une barrière adaptée a ta condition, comme un mélange de terre et d'argile par exemple.

    Si les variétés de graines plus récentes peuvent être plus résistantes aux maladies, c'est bien que nos méthodes d'agricultures ont progressivement transformées la nature même de nos possibilités agricoles.

    Ce serait dire; autant manger un "poisson ferme", qui aura été bourré d'antibiotiques durant toute sa vie, et qui sera plus résistants a certaines maladies.

    Ce genre de logique, est encore une foi passer a coté du défi qui se présente a nous.

    a+

    RépondreSupprimer
  7. Désolé, j'aurai du m'expliquer de façon plus claire. Ce que je voulais dire, c'est que toutes les variétés F1 que j'ai expérimenté étaient stériles, ce qui ne veux pas dire qu'elles le sont toutes, ni que les graines qui ne portent pas la mention F1 ne sont pas stériles.

    Beaucoup de variétés anciennes sont également résistantes aux maladies, ce qui ne veux pas dire qu'elles le sont toutes.

    D'après mon expérience personnelle, plus une plante est hybridée, plus elle se fragilise. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas avec ces variétés hybrides "résistantes". Si ce n'est pas une autre maladie, elles se remettent plus difficilement des attaques des prédateurs, quand elles se remettent.

    RépondreSupprimer
  8. Salut !

    Je souhaiterais rebondir sur le sujet du mulch et évoquer le BRF (bois raméal fragmenté) qui constitue une alternative très intéressante.
    Le BRF est constitué des tailles de petites branches faites au printemps et passées au broyeur à végétaux (ou découpées à la main si on est patient et soucieux de ne pas consommer d'énergie du tout). Ces fragments de petit bois permettent d'allier les bons cotés du mulch (économie d'eau, etc...) à une chose fondamentale : la vie des micro-organisme du sol (micro-flore avec les moisissures et champignons en premier lieu, puis micro-faune). Cela permet de relancer le cycle d'un sol de type forestier, et de le faire redevenir fertile, riche, et similaire à celui qu'on peut trouver en forêt, qui est un milieu de culture naturelle autonome et équilibré.
    Dans un contexte où on veut économiser l'eau, ne plus utiliser d'engrais chimiques, de pesticides, cette solution qui a aussi le mérite de limiter la prolifération de certains parasites de cultures potagères me semble essentielle. Conjuguée avec la pratique du compostage, c'est la meilleur façon de conserver un sol de qualité, et ceci pour un coùt nul.
    Donc, avec le BRF et le compost, le mulching c'est pas "de la merde", c'est au contraire la solution. Et comme on va utiliser la même terre pour les jardins surélevés que pour les planches de culture plus traditionnelles (encore que le potager "en carré" remonte à quelques siècles), on a tout intérêt à s'y mettre. CQFD ! :-)

    Au passage, bravo et merci pour ce blog passionnant !

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cet article très intéressant!

    Je suis impatient de pouvoir essayer ca!

    RépondreSupprimer
  10. Salut. Merci pour ce blog.
    Concernant la video, il y a plusieurs erreurs. Désolé, c'est en rapport avec le mulch.

    1/ Le much qui se decompose ne donne pas du compost, mais de l'humus. L'humus est la meilleur terre pour le potager, c'est donc le but de la terre à avoir. Il existe différente définition du compost, mais ce n'est pas l'humus qui correspond à la terre qu'on peut trouver en forêt: sombre, molle...

    2/ Mulcher n'est pas une perte d'energie puisque on a moins (ou pas) d'arosage par la suite, egalement moins de mauvaises herbes, et de maladie.

    Il est dit dans la video que vu que les plantes sont en rang sérrées, la terre reste à l'ombre, donc ca n'a pas d'interet. Ok, c'est vrai, mais toute la terre n'est pas à l'ombre et l'interet du mulch ne se limite pas à faire de l'ombre.
    Il permet en particulier l'aggradation (inverse de dégradation) du sol sur lequel il est posé.
    A l'inverse de ce que dit Mato, si la vitesse de décomposition du mulch est rapide, ce n'est pas forcement mauvais: l'agradation sera elle aussi plus rapide! Par contre, pour ne pas laisser la terre à nue, il faudra alors mulcher plus souvent.

    3/Le mulch, s'il vient du terrain, n'a pas de coût financier. Il est a deposer tout les 3 à 5 ans, et d'apres mes calculs, il faut a peu pret une haie d'arbre entourant un terrain de 5000m² pour avoir de quoi alimenter un potager de 200m². Kokopelli considere que 200m² en perma peut nourir une famille.

    4/ Mettre des copaux secs en mulch est moins bien que des copeaux de bois vivant (comme le BRF) car il se decomposera tout doucement. Par contre, l'effet "ombre" et protection de la terre de la pluie (les gouttes d'eau tomberont d'abord sur les copeaux, donc n'abimeront pas la terre) est quand même là.

    5/ Le BRF ca defonce. Sa decomposition fait revenir rapidement un reseau trophique, permettant le developement de vos plantes en pleine santé, par l'interraction de tout un tas d'organisme microscopiques et macriscopiques, ainsi que les mycorhizes (champignons) qui echanges des matieres premieres avec les plantes, en symbiose.
    Plus de rensignement sur le BRF, voir le bouquin "De l'arbre au sol Les Bois Raméaux Fragmentés" de Gilles Domenech. L'utilisation du BRF date d'il y a plus de 30 ans, au Quebec de mémoire.
    Le BRF permet de plus gros rendement sur bcp d'espece, moins de maladies, moins de parasites, et une agradation du sol tres rapide (donc un rendement de plus en plus elevé!)


    Autre remarque: vu que le niveau de la terre va s'elever avec le temps, vous allez déborder de votre carré en planche, et devoir faire des traveaux pour changer ca.

    Egalement, voici l'adresse d'un site sur la permaculture avec bcp de videos, y compris le BRF :
    http://www.dzogchen.fr/index.php/ressources-permaculture.html

    RépondreSupprimer
  11. Salut à tous !

    Question toute bête mais... Comment vous faites pour éviter que les chats du quartier prennent votre magnifique jardin surélevé pour une litière 5 étoiles ?

    Parce que je crois me rappeler qu'il n'y a rien de pire pour chopper des maladies comme la toxoplasmose...

    Un grand merci, au passage, pour toutes ces vidéos très instructives.

    RépondreSupprimer
  12. Salut,

    Prends un chien et tu ne verras plus de chats dans ta cour. ;)

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,

    je voulais savoir si les graines vendu par le site suivant (http://www.biaugerme.com/index.php) était considéré comme graine ancienne (graine d'héritage).
    (Si quelqu'un a pu le tester, car il livre presque partout...)

    Merci ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Le mieux est encore de leur demander directement.
      :)

      Supprimer
    2. Je les ai contacté, on verra bien leur réponses (mais bon c'est facile d'affirmer des choses donc j'aurais aimé savoir si quelqu'un avait pu "tester").

      Merci en tout cas pour ton blog (qui est génial !!), ça fait deux semaines que j'y suis à fond... (d'ailleurs je dors plus beaucoup à force de regarder les vidéos :-p )

      Supprimer
    3. Parfait...et de rien l'ami !
      :)

      Supprimer
    4. Bonsoir,

      alors pour précision (car ça peux surement servir à d'autre) voici leur réponse :
      "Toutes nos semences sont pour la plupart des varietes dites anciennes (cultivees avant 1914), quelques une des selections plus recentes qui nous ont parues interessantes quant a leur qualite de culture et gustative.
      En tout cas, toutes sont cultivees et selectionnees naturellement en plein champ et reproductibles."

      Voilà, voilà. ;)

      Supprimer