jeudi 31 mars 2011

Le Patriotisme.






Quand "The Stars and Stripes" est présenté a l'envers, il désigne une situation de détresse, ou la vie et/ou la propriété d'un citoyen est en grave danger.

Quand bien même cette méthode de signalisation est plutôt d'une logistique militaire, la présentation symbolique du drapeau Américain a l'envers est devenue de plus en plus présente dans nos rues ces dernières années, exprimant sans détour un sentiment de détresse symbolique lié a la santé du pays, ou celui-ci est perçu "a l'envers".


Le drapeau Américain est d'une présence incontournable dans mon pays d'accueil. 
Dans ma rue, qui doit être d'environs 30 maisons, 50% de celles-ci arborent a leurs portes d'entrées un patriotisme résolu.
Les jours de fêtes Nationales telle que le 4 Juillet, ce taux d'expression patriotique s'élève a presque 100%.




En fait, il me faut avouer que je n'aurais jamais imaginé participer d'un tel patriotisme grandissant en France. Mes parents n'ont jamais eu de drapeau Français, et il m'est difficile de me souvenir d'un citoyen Français afficher sur sa maison son patriotisme aussi simplement que nous le faisons ici…d'ailleurs, je n'ai vraiment trouvé mon identité Nationale qu'au service militaire, et ma participation au défilé du 14 Juillet aura sans doute été un moment privilégié pour moi.

La différence patriotique qu'il m'est possible d'apprécier en tant qu'immigré et ayant prit de l'âge, est sans aucun doute que culturellement, l'affichage patriotique en France est souvent lié a une position politique qui s'aligne avec certaines tendances de droite.
Si le FN par exemple est d'un patriotisme ou le drapeau Français fait partit intégrante de son image, il devient alors difficile pour certains ne partageant pas les mêmes opinions et idéologies politiques et sociales d'assumer la présentation du dit drapeau.

Les ados n'ont pas de drapeaux Français sur leurs cartables, et leurs parents n'ont pas de drapeaux Français chez eux.

Cette remarque n'est bien sur qu'une généralité et un raccourcit prémédité, pour m'affranchir peut être d'un manque totale de patriotisme Français tel que je le comprends et le vit aujourd'hui.
Bien sur, ma position est particulière, et quand bien même la France est le pays ou je suis né, quand bien même le Français est ma langue maternelle, quand bien même mes racines culturelles, mes organisations mentales et mes sensibilités sont toutes d'une origine Française, mon coeur est lui Américain…et c'est en voyant "Old Glory" parsemer la fabrique de nos rues, de nos villes et de nos campagnes, que je sais.


Il me semble, simplement, que la fracturation de la France rend aujourd'hui un rapport patriotique sain extrêmement complexe. 
"La liberté guidant le peuple", est l'image qui me vient a l'esprit quand je tente d'expliquer la différence entre l'émanation patriotique Américaine, et celle de la France.




La liberté ne guide malheureusement plus le peuple Français, et si la présentation du drapeau a l'envers pouvait avoir un sens en France, alors je vous inviterais tous a exprimer la détresse qui hante le territoire.


Pour nous, la présentation du "drapeau a l'envers", exprime cette détresse Américaine qui germe d'un cynisme provoqué par tous ces vents venant agiter la fabrique même d'un pays fondé sur la liberté.
Politique et politiciens, guerres, économie, immigration…sont autant de problèmes que le peuple se doit d'exprimer, et si les pères fondateurs pouvaient participer (Benjamin Franklin, George Washington, John Adams, Thomas Jefferson, John Jay, James Madison et Alexander Hamilton), ils seraient les premiers a penser une révolution et a s'interroger sur cette trahison et cet abus de confiance qui résonne de part nos frontières ces jours-ci.


Il me parait évident que ce blog ne peut pas être d'un élan politisé, et cela même si les articles proposés touchent parfois a des sujets qui indéniablement influences la sphère politique.
Quand bien même mon intention n'est autre que d'exprimer l'importance de l'indépendance et de la responsabilisation au sens large, et donc d'une certaine liberté, il me faut admettre que ces tendances sont plus ou moins d'une émanation politique.
Cette émanation transpire parfois au travers des articles, parce qu'elle détient une envergure sociale et idéologique qui s'affirme dans notre survie de tous les jours.

Un peuple divisé, est un peuple endetté…pauvre d'un patriotisme qui conduit l'un a haïr l'autre, pauvre d'un patriotisme qui nourrit l'individualisme, pauvre d'un patriotisme qui comme un cancer nous prive d'une indépendance et d'une liberté des plus fondamentale au sein de la survie.

Du politiquement correcte a l'opportunité intellectuelle avec bénéfices, il n'y a qu'un pas avant de s'engager dans un univers qui ne ressemble en rien a la promesse de notre histoire (que celle-ci soit Américaine ou Française), et le patriotisme est donc avant toute chose de réaliser cette promesse.

Le patriotisme est un engagement qui symbolise le potentiel de notre pays. Il n'est donc pas représentant d'un parti politique, mais bien d'une fondation pour laquelle beaucoup ont sacrifié leurs vies…et cette fondation est pour nous la liberté.

"Liberté, Egalité, Fraternité".

Quand la Liberté se fait rare et complexe, quand l'Egalité devient subjective et relative, et quand la Fraternité est fracturée et oubliée…nous évoluons des lors dans un univers qui ne ressemble plus la promesse de notre pays, et le patriotisme est alors un retour a la source qui capture l'essence même de notre histoire, et veille a la santé du pays.

Le patriotisme, c'est tout simplement de se sentir concerné par cette promesse, par ce potentiel…par la santé physique et psychique du pays, et donc de nos compatriotes.

Se sentir concerné, est d'ailleurs la force motrice de ces gestes impersonnelles et engagés qui viennent se confronter a l'urgence ou la détresse, que celle-ci soit physique ou psychique. C'est le citoyen qui intervient et risque sa vie pour aider une personne en détresse, c'est le pompier, le militaire ou encore le policier qui fait son travail de sentinelle au quotidien, c'est les mères et les pères de famille qui transmettent a leurs enfants des valeurs saines, et c'est ces mêmes enfants qui laissent leurs places a une octogénaire dans le bus…

Le patriotisme, c'est aussi de connaitre l'histoire qui a forgée nos pays des les premières heures. C'est de s'attarder a une éducation englobante d'un passé qui devrait nous aider a construire un lendemain toujours amélioré, et non saccagé et tripoté a ne plus savoir la direction originelle.

Le patriotisme, est le sacré d'un tout qui alimente une relation a notre univers culturel inséparable de la santé générale du pays.
Le patriotisme, c'est de se demander ce que nous pouvons faire pour notre pays, et non ce que notre pays peut faire pour nous…et tous les sujets abordés ici s'alignent avec cet état d'esprit, car je suis un patriote.






7 commentaires:

  1. bonjour,
    J'ai partagé le meme etonnement concernant la différence de connotation entre le patriotisme europeen et celui du nouveau monde. Et puis en discutant avec les gens qui racontent leur pays, j'ai compris une chose: ils ont la possibilité de percevoir l'histoire de leur pays de façon beaucoup plus personnelle. " mon grand père a construit la route qui va de là à là à une époque ou il y avait 30 000 hab dans la ville, aujourd'hui la ville fait 2 million d'hab, c'est un axe important" Ils ont vu les choses se construire sur 2 ou 3 générations, ce qui donne une perspective plus facile à s'approprier. A ça vient s'ajouter le lien social qui a la possibilité de se creer et de se developper dans un contexte de construction et de croissance.

    RépondreSupprimer
  2. Salut…

    Il y a beaucoup de vrai dans ce que tu dis…et la construction de ce pays "neuf" est en effet un paramètre important dans la manière de resentir le patriotisme.

    Cependant, et en y réfléchissant un peu, nos grands-parents européens ont eux aussi une histoire personnelle qui n'est peut être pas la construction physique de nos villes et de nos routes, mais qui reste une construction a part entière…c'est "1936", ou la guerre par exemple.

    Dans tous les cas, la différence de connotation est importante…et je me demande comment la "nouvelle génération" Française va continuer d'influencer ce "trou de mémoire".

    a+ et merci d'apporter ici cette remarque.

    RépondreSupprimer
  3. c'est marrant car en arrivant en Suisse y'a 15 ans , j'avais été impressionné par l'omniprésence du drapeau de la confédération, dans beaucoup de jardins au bout d'un mât .
    L'avantage de ce drapeau c'est que l'on ne peut pas le mettre à l'envers ;)

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y a plus beaucoup de patriote en France, la France a été frappé a mort en 1789, 1870, 1914, 1939, et le peu qu'il en restait (de Gaule), a laissé place au banquier Pompidou, maintenant la France a ces créanciers comme chef, une fausse démocratie qui est en faite une oligarchie, et se fond dans une Europe impossible et mauvaise pour les peuples.
    Le projet c'est de détruit les patries et c'est bien engagé pour nous français qui vivons sur l'ex-territoire de la France.

    Un nationaliste ou un patriote selon la précision du mot en France est directement renommé en Facho-nazillon.

    La propagande :)

    Fermer ces frontières en France c'est du fascisme contrairement a chez vous.

    La vrai France est sous occupation depuis l’avènement de la république, elle s'en libérera si Dieu le Veut, notre histoire est bien plus longue et plus complexe que la votre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Détruire et diminuer les nation/patrie ou en prendre le contrôle comme chez vous pour établir le Nouvel Ordre Mondial

      c'est pas Obama le pantin qui commande chez vous c'est wall street.

      Ordo at chaos ! l’ordre par le chaos !

      vous faites bien de vous préparez a des situations non normal.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. comme @GanGan le dit chez nous en France, porté un drapeau tricolore, même sur des vêtements est assimilé ,non pas au patriotisme, mais au nationalisme radical, alors mettre un drapeau français sur un mât devant votre maison, peut s'avéré très dangereux pour votre épouse et vos enfants qui seront pris pour "cible". Un étranger qui s'engage dans l'armée française a plus de mal à se faire naturaliser français qu'un émigré clandestin, alors si en plus il se dit patriote ... les insultes fusent, voici se qu'est la France et l'une des raison pour laquelle je suis parti vivre dans un pays frontalier où je suis de ne pas me faire insulter pour les couleurs que je chéris tant.
    Cordialement

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.