samedi 12 février 2011

Une introduction a la défense personnelle.








Il existe en Australie des arbres qui se parlent…
Quand l'un d'entre eux est "attaqué" par un animal, il émet un signal chimique qui contamine ses feuilles d'un poison. Ce système de défense, est alors automatiquement appliqué par ses voisins.

La défense personnelle, est cet ensemble d'activités biologiques, chimiques, instinctives et résolues, qui travaillent a faire en sorte que nous ne devenions pas le diner d'un autre.

L'organisation de notre défense a l'échelle de nos corps est extrêmement complexe. Du système immunitaire, véritable armée Napoléonienne, aux systèmes "d'urgences" pouvant libérer dans nos muscles une chimie capable de nous donner des chances de survie pertinente, nos corps sont construits sur une intention de survie…de protection.

Si nous le soumettons a la sphère de la défense personnelle, le monde qui nous entoure est un monde prédateur. Nous pourrions même dire, sans aucune intentions dramatiques, que ce monde est la représentation de milliers de manières de mourir…d'être mangé.


Tout au long de notre évolution nous avons, par couches successives, implémentés des systèmes de défense capables de répondre plus ou moins efficacement a une urgence mettant nos vies en danger.
Ces réflexes, comme le réflexe pharyngé par exemple, ou le haussement des épaules et des avants bras dans l'anticipation d'un coup et pour protéger notre carotide, ou encore la cannibalisation de nos muscles lors d'un manque continu de nourriture, sont d'un héritage indéniable.

La défense personnelle est alors bien plus profonde et innée, que ce que nos constructions intellectuelles, spirituelles, philosophiques, morales et sociales voudraient dans certains cas nous faire croire.

Vouloir se défendre, vouloir défendre ses proches, me parait d'une évidence biologique incontestable, et je n'ai pas besoin de lois ou d'un gouvernement pour me dire que j'ai le droit d'affirmer ma conscience ou celle de mes enfants, et ceci par le moyen le plus direct et efficace possible.



Le 16 octobre 1991 dans une petite ville du Texas, George Jo Hennard (35 ans), conduit son camion au travers de la vitrine d'un restaurant ou environs 80 personnes étaient en train de manger…il sort de son camion et commence a ouvrir le feu. 23 morts et 20 blessés plus tard, il se suicide.


Les victimes :
Namesort_none.gif
Agesort_none.gif
Homesort_none.gif
Patricia Brawn Carney
57
Jimmie Eugene Caruthers
48
Kriemhild A. Davis
62
Lt. Col. Steven Charles Dody
43
Al Gratia
71
Ursula Edith Marie Gratia
67
Debra Ann Gray
33
Dr. Michael Edward Griffith
48
Venice Ellen Henehan
70
Clodine Delphia Humphrey
63
Sylvia Mathilde King
30
Zona Mae Lynn
45
Dr. Connie Dean Peterson
43
Ruth Marie Pujol
36
Su-zann Neal Rashott
30
John Raymond Romero Jr
33
Thomas Earl Simmons
55
Glen Arval Spivey
44
Nancy Faye Stansbury
44
Olgica Andonovsk Taylor
45
James Walter Welsh
75
Lula Belle Welsh
64
Iva Juanita Williams
64



La première victime est le vétérinaire Michael Griffith, qui au moment de l'impact du camion dans la vitrine a couru vers le conducteur pour lui venir en aide.
Pendant la fusillade, Hennard s'approche de Suzanna Hupp et ses parents. Suzanna avait une arme a feu dans sa voiture dehors, mais le port d'arme était alors interdit dans tout établissement servant de l'alcool. Le père de Suzanna se rut vers Hennard  dans l'espoir de stopper le massacre, mais il est tué sur le coup.
La mère de Suzanna est aussi exécutée.

Suzanna Hupp.



Cette tragédie, capture sans aucun détour l'essence du débat qui continu d'exister quand a l'arme et plus précisément la défense personnelle.

Quand bien même certains se serviront du "massacre de Luby" pour commander certaines lois visant a la régulation, la restriction ou l'interdiction de l'arme a feu, d'autres trouveront ici un exemple pertinent prouvant l'importance de la protection du droit a la défense personnelle.

L'argument "contre", est tout simplement que Hennard a eu accès a une arme a feu, et que sans cette disponibilité, les victimes de cet horrible massacre seraient aujourd'hui a même de diner avec leurs familles, de voir leurs enfants grandir et de participer de cette vie si fragile et éphémère.

Bien sur cet argument est erroné, parce qu'il se base sur l'idée juvénile que la cause de l'événement n'est pas d'un mental foireux et tordu, d'une conscience irrationnelle et bancale, d'un humain et de ses constructions psychiques toutes plus complexées les unes que les autres…mais d'un objet inanimé.

Réguler et interdire, contrôler et limiter, est un geste qui ne concerne que ceux la qui se sentent concernés!!!

En d'autres termes…les lois ne sont faites que pour ceux la qui les respectent, c'est a dire vous et moi. Les Hennard du monde ne sont concernés que par leurs faiblesses, et non ce qui est socialement, humainement et/ou moralement acceptable.
Le bien être de votre mère, de votre enfant, de votre voisin, n'est absolument pas pour eux une priorité quelconque…arme ou pas.

Le massacre qui a eu lieu l'année dernière en Chine, ou un homme est entré dans une école avec une machette et a tué des dizaines d'enfants, reflète clairement le malentendu perpétué par ceux la qui pensent que l'interdiction de l'arme a feu est une solution adaptée a notre époque…a notre "humanité".


Si nous nous penchons maintenant sur les victimes de l'horrible événement plus haut, nous nous apercevons que la moyenne d'âge est de 50 ans, et que des 23 personnes ayant trouvées la mort dans ce restaurant, 15 sont des femmes.

Il me semble alors raisonnable de convenir, que la sphère de la défense personnelle se doit de prendre en compte l'inévitable et l'incontestable fait que les méthodes et les outils liés et utilisés a des fins pouvant défendre la vie, doivent obligatoirement être d'une nature qui s'aligne et représente la totalité du spectre de nos capacités physiques.

Que nous soyons jeune et en pleine puissance de nos moyens physiques, ou que nous soyons octogénaire et souffrant de rhumatismes, la défense personnelle doit être possible. 

La régulation ou l'interdiction de l'arme a feu, condamne la majeur partie de la population, la majeur partie des citoyens, a ne pas pouvoir affirmer efficacement leurs consciences. La légitime défense, n'est pas ce moment dans nos vies ou nous pouvons rationaliser et intellectualiser l'ensemble des gestes qui émanent d'une situation ou nos vies ou celles de nos proches sont menacées.

Quand un individu tel que Hennard s'avance vers nos pères, nos mères, nos enfants, nos soeurs ou nous même dans l'intention de tuer, dans l'intention de détruire, il n'est aucunement question de se soumettre a une gymnastique philosophique du bien et du mal. 

Nos lois, a cet instant précis ne veulent plus rien dire.

Nous ne sommes pas ici dans une situation pouvant laisser paraitre quelques fantasmes Hollywoodiens, nous ne sommes pas ici dans une situation nous laissant le temps et l'espace suffisant de mettre en place des gestes pouvant réduire l'impact des conséquences administratives qui feront notre demain…non, nous sommes ici dans une situation de vie ou de mort.


Quand Bruce Lee commence sa carrière cinématographique, il raconte que le plus difficile aura été de faire un film de Kung Fu dans une époque ou l'arme a feu existe. 




L'art martial, est le résultat d'une interdiction et d'une régulation de l'arme en général. L'art martial, est un système de défense personnelle, dans un monde ou des outils plus adaptés et plus efficaces comme les armes a feu par exemple sont prohibés. Si les paysans d'une Chine révolue (?) avaient eu accès a des outils plus performant qu'un nunchaku (arme dérivée d'un outil servant a battre le blé) et qu'un bâton pour défendre leurs récoltes taxées et volées (encore et toujours la nourriture), ils auraient évidement choisit l'outil le plus efficace.

Quand bien même les arts martiaux sont des disciplines prouvant être efficaces et a même de développer nos aptitudes physiques et mentales, ce genre de défense personnelle est limitée et soyons honnêtes, favorisent certaines catégories d'individus.

Un jeune de 25 ans en pleine puissance de ses moyens moteurs et ceinture noir en Viet Vo Dao, n'a tout de suite pas les mêmes capacités physiques qu'une mère de famille de 50 ans.

Bruce Lee était parfaitement conscient du rôle limité de la discipline martial…et reconnaissait ouvertement que quand bien même l'homme est construit pour la confrontation physique, la femme l'est tout de suite beaucoup moins. 
Ces différences physiques, épaisseur de la boite crânienne, épaisseur de la peau, densité des os, rotation amplifiées des épaules de l'homme, musculature plus imposante, font de l'art martial une méthode de défense personnelle qui favorise l'univers de l'homme.

Ceci ne veux bien sur pas dire que les femmes ne sont pas a même d'exceller dans ce milieu, ou d'y trouver des méthodes pouvant tout au moins influencer notre comportement générale par l'acquisition de positions physiques et mentales a même de nous rendre moins susceptible a la prédation, simplement, ces méthodes et ces disciplines privilégies l'homme, et ceux la qui sont déjà "plus fort".





Je parlais avec une amie il n'y a pas longtemps et sachant qu'elle vivait seule, et a 45 ans et souffrant d'une maladie chronique ne lui permettant pas de développer et/ou de maintenir un physique adapté a la confrontation, je lui demandais ce qu'elle avait comme système de défense personnelle.

Sa réponse a bien sur été très américaine…"Oh, j'ai un .45 a la maison".

En creusant un peu plus, je m'aperçois cependant que cette femme, essaye tant bien que mal de rationaliser sa décision, mais surtout, de moduler cette prise de décision quand a sa défense personnelle pour la contenir dans ce que j'appel "la loi du citoyen".

La "loi du citoyen", est cette idée que l'arme a feu, ici un .45, doit être soumise au bien être de celui ou celle qui s'invite dans nos vies dans l'intention de détruire, de menacer, de prendre, de violer, et que sais-je encore.

Elle se traduit par un désir fantaisiste de "tirer dans la jambe", de charger vos fusils avec de la gomme cogne, du gros sel ou des petits poids pendant que vous y êtes.

Soyons très clair.
Cette idée est non seulement dangereuse, mais en plus absolument irréaliste.
"Tirer dans la jambe", est la germination d'années de conflits moraux et philosophiques, ou le citoyen arrive a penser que le bien être d'un individu qui rentre chez nous a 3 heures du matin devrait avoir une deuxième chance.

Premièrement…"tirer dans la jambe" est illusoire. Les plus doués avec une arme de poing ont déjà du mal, mais alors a 3 heures du matin et dans une situation de stress maximale, un citoyen protégeant sa vie le fera pour cause de manquer sa cible…autrement dit, involontairement.
La nature même de le défense personnelle dans ce genre de situation, est de stopper le danger, et de le stopper inconditionnellement.

Les munitions de l'arme qui veille sur nos familles et sur nos vies, dernière ligne de défense, devraient être de la meilleur qualité possible, et adaptées a la défense personnelle.
La cible devrait être pleinement illuminée, et offrant le plus de chance possible de voir le danger être stoppé. Si vous considérez une arme a feu pour la protection du domicile, investissez dans un matériel de qualité, et augmentez votre visibilité par l'achat d'une lampe tactique.

Surefire et Hydra-shock.


Tirer, ce geste de dernier recourt, implique que votre vie est menacée…gomme cogne et compagnie sont des outils de réponses spécialisées, appartenant a un univers professionnel ou une équipe de soutient est présente.
Vous n'avez pas dans vos placards d'équipe de soutient pouvant faire face a un danger qui n'est pas neutralisé par votre gomme cogne, vous n'avez pas dans vos placards une équipe de soutient pouvant répondre a la situation ou plus de 2 attaquants sont présents, et ou vous manquez votre cible.

L'arme a feu, sentinelle d'une situation critique, doit être d'une nature critique.
Si la situation n'est pas critique, d'autres méthodes telles que la bombe lacrymogène ou l'extincteur d'incendie devraient être une possibilité. Si le fusil sort, ce n'est pas pour "faire mal" ou "blesser", ou "avertir"…c'est que votre vie est en danger immédiat, et que votre réponse doit refléter la situation.

Quand un policier est en danger de mort immédiat, il ne sort pas son bâton télescopique ou son gel lacrymo…et il ne tire pas en l'air non plus.

Nous, les citoyens, nous ne sommes pas pour la plupart d'un entrainement poussé et d'une équipe de soutient. Nous sommes seuls, nous sommes des femmes d'un certain âge, nous sommes des pères de familles, nous sommes des jeunes femmes seules, nous sommes sous une tension extreme tant physique que psychologique a l'instant de cette confrontation soudaine, et notre réponse doit être adaptée et hautement efficace.



Un documentaire impressionnant a été diffusé sur nos postes de télévisions il y a quelques années de cela, ou des prisonniers récidivistes et servant des peines lourdes parlaient honnêtement et ouvertement de leurs monde.

La chose la plus terrifiante a leurs yeux est un citoyen armé.
Ils expliquaient qu'ils craignaient le citoyen armé, car la police est souvent d'une régulation assez importante quand a l'utilisation d'une force létale, alors que le citoyen armé et au pied du mur dans sa maison est toujours d'une réponse résolue et déterminée.

Un aspect qui est rarement abordé en terme de défense personnelle, est la nature même de la plupart des individus qui s'invitent dans nos vies dans l'intention de détruire (j'utilise ici "détruire", dans un sens englobant non seulement l'aspect physique de ce genre de confrontation, mais aussi psychologique).

La nature même de ce genre d'individu, est le résultat d'années d'un conditionnement qui se doit d'être reflété dans nos systèmes de défenses, et dans la manière dont nous "communiquons" avec lui.

Un homme de 25 ans qui choisit d'être un prédateur, aura sans doute passé la majeur partie de sa vie dans une communication qui s'organise autour d'un langage particulier. De son foyer a ses premiers pas en prison, de ses connaissances a d'autres pas dans des prisons plus strictes…la communication est ici d'une relation de force.
Ses parents, ses gardes, les policiers, ses camarades, auront tous utilisés un langage soutenu et intense, mais aussi souvent d'un volume important.

Un prisonnier faisant part de cette observation durant le documentaire, nous rappel que la manière dont nous communiquons quotidiennement et normalement n'a absolument aucun impact sur leur psyché.

Ceci ce traduit par l'évidence, qu'une femme se faisant attaquer sexuellement, ne dira pas; "Excusez moi monsieur mais je suis vraiment contre le fait que vous vous serviez de mon corps de cette manière!".

Les "écoles" qui se forment et/ou se transforment ces dernières années en relation avec la défense personnelle, ont toutes plus ou moins intégrées des systèmes de réponses auditives s'alignant avec ce gouffre communicatif entre un citoyen et un opportuniste prédateur.

Je le fait en anglais...
Notre entrainement doit inclure et assimiler une communication verbale s'alignant avec une réponse physique. Ces réponses doivent être coordonnées et automatisées.
"STOP!"
"GET BACK MOTHER FUCKER!"

Ma femme s'entraine au mouvement, a la manipulation de l'arme, et au l'automatisme linguistique.



On me demande souvent quel serait l'arme a feu la plus adaptée a la défense personnelle au sein du domicile.
Ma réponse est toujours la même…"ça dépend".

Notre magasin offre des systèmes variés...


Pour une famille, je maintiens que l'arme doit pouvoir être utilisée par la majorité des membres de la famille. Papa est peut être capable de se servir efficacement du fusil de chasse de calibre 12, mais si maman est seule a la maison et que sa vie est en danger, ce système peut être trop lourd et indomptable pour elle.

La règle est la suivante…
Posséder le plus gros calibre possible que vous êtes capable d'utiliser efficacement.
Si ce calibre est le 12 pour le fusil, et bien vous avez votre réponse, si le 12 est trop lourd ou a trop de recul pour pouvoir être utilisé efficacement, alors un 16 ou un 20 est plus adapté a votre situation.

Cette règle est applicable pour les armes de poings…

En plus d'une arme adaptée a votre situation familiale, les munitions devraient être précisément fabriquées pour la défense personnelle en ce qui concerne l'arme de poing. Pour le fusil de chasse…de 00 jusqu'à #4. Encore une fois, au dessus de #4 cela veux dire que vous êtes encore a penser a la défense personnelle en termes de "loi du citoyen".

Munitions de defense personnelle en .357mag, .38SPL et 9mm.


En plus d'une arme et de munitions adaptées a l'univers critique qu'est la défense personnelle, pensez a l'illumination. Les lois concernant la légitime défense sont impardonnables, et l'utilisation d'une arme a feu dans le noir aux yeux d'un jury est délicat. Pouvoir identifier votre assaillant est pertinent, et vous donne un avantage tactique supplémentaire.




20 commentaires:

  1. Salut, à toi l'ami

    Cela fais un moment que j'ai découvert ton blog, et je me disais, que ce la faisais plaisir de savoir que l'on n'ai pas SEUL, à pensé, ou avoir cette vision de la "vie", ou de la société dans laquelle nous vivons, car comme tu le décris si bien nous vivons entourés de PREDATEUR, tel dans la vie des animaux, avec juste la "conscience" en plus, (pour ceux qui en n'aurais encore une).
    Et encore un big-merci pour toute ces informations très précieuses.
    Une dernière choses, j'envie quelques part le "système" américains qui donne la possibilité aux citoyens de défendre, les siens et soi-même.
    Et aussi la vie dans les grandes étendues ou la campagne... (rien qu'à voir sur les photos)

    PS: désoler pour les fautes d'orthographes ou grammaticales.

    A bientôt

    R.Neville

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, j'allais oublier !!!

    Est-il possible, que tu me donne le titre du documentaire...(sur les prisonniers/récidivistes).

    Merci en avance

    R.Neville

    RépondreSupprimer
  3. En France, la Loi est vraiment différente. c'est extrêmement compliqué d'expliquer au jury que tu as tiré sur un "bad guy" qui rentrait chez toi parce que tu avais peur pour ta vie ou celle de ta famille.
    Ce n'est pas suffisant.
    Il faut bien connaitre la Loi Française et avoir assez de sang froid au moment de l'agression pour être "dans les clous" et dans un cas réel de Légitime défense aux yeux du jury :-(

    RépondreSupprimer
  4. Salut Robert et Samuel...

    Merci de lire et de prendre le temps d'écrire un mot.
    Tu sais Robert, la possibilité du citoyen de se défendre est innée…elle n'a pas besoin d'un système pour ce faire. Même si comme le dit Samuel la loi Française concernant la légitime défense est sans doute plus strict que la notre, le fait qu'elle soit en place démontre ce "droit".

    Maintenant, "expliquer", est tout aussi complexe ici que chez vous, et quand bien même il me faudrait faire encore quelques articles sur le sujet de la loi pour que la sphère de la défense personnelle soit plus complète, il me parait évident que l'événement qui fait que nous sommes a même de stopper un danger par une force létale est extreme et rare.

    Les conséquences de ce geste peuvent être très lourdes. L'exemple du jour est bien sur celui de Tony Martin en Angleterre, qui après s'être fait cambrioler 10 fois sa ferme, après avoir déposé multiples plaintes, a finalement en plein milieu de la nuit défendu son bien contre 2 cambrioleurs, tuant l'un d'eux.
    Le verdicts a été "coupable" de meurtre avec une majorité de 10 contre 2…il a été condamné a la prison a vie, mais après révision du dossier sa sentence est aujourd'hui de 13 ans.

    Le deuxième cambrioleur a aussi demandé d'être récompensé pour coups et blessures, insistant sur le fait qu'il ne pouvait plus "travailler"!!!!!!!!!!!

    Bref…
    Pour le documentaire…aucune idée du titre, mais je vais faire une recherche…

    Prenez soin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore une fois, la légitime défense. Cas concret en France, sur des actes qu'ont vécus mes proches :
      cas 1 : à 11h du mat, deux mecs tentent de casser ma porte fenêtre à coups de pieds, mon seul réflexe a été de crier "HEYYY", résultat, les mecs se sont enfuis en courant. VolWest je te rejoins sur l'esprit "grosse voix = compréhension". Après, je suis parti faire un tour et prévenu mon voisinage. J'ai fait dépôt de plainte, pas de bobo.
      cas 2 : réveillon du jour de l'an, un ami rentre chez lui et tombe nez à nez avec un mec qui descend de ses escaliers ... mon ami prend instinctivement un pied de chaise (il venait de se faire livrer un meuble, par chance, bref le premier objet qui lui tombe sous la main) ... mon ami file quelques coups sur le type et le choppe en lui disant "maintenant on va faire le tour de la maison parce que je reconnais ta tête tu fais souvent des coups avec ton frère. Le mec a eu l'audace de dire "vas y lache moi, je suis en préventive" ... Il livre le mec aux flics (cas rare, mon pote maitrise sérieusement) ... les flics lui disent "pourquoi vous l'avez tapé?" ... le lendemain mon pote croise le type dans la rue :(
      3. un autre ami (oui j'ai habité la banlieue parisienne pendant 30 ans^^) tire avec son pompe chargé au gomme cogne dans la jambe d'un mec (oui il a visé VolWest, il a visé la jambe et il était à 10M) ... mon pote a écopé de 6 mois de surcis, une grosse amande et 200H de TIG. Car ce n'était pas de la légitime défense (en effet le type s'est mis à courir quand mon pote a pris son arme) mais qu'il n'a pas eu l'intension de donner la mort car tiré dans la jambe et au gomme cogne.
      Voilà, j'espère que ces 3 petits exemples vécus serviront. Mais ce que je pense c'est que tout dépend de ta défense aussi, mais de la défense lors des procès ou au tribunal.

      Supprimer
  5. Salut à tous,

    Volwest, j'ai encore une fois tendance à être d'accord avec toi sur la majorité des points de ton article sauf sur l'aspect des munitions à léthalité réduite, je m'explique :

    Premièrement, en Europe, il est clair que les LOIS sur la légitime défense sont différentes, et donc il est plus facile de passer devant le jury si on a traité un cambrioleur avec des cartouches de Gomme-Cogne qu'avec du buck-shot. Je connais bien tentendu l'adage qui dit "mieux vaut être jugé par 12 que porté par 6" mais si je peux être jugé "innocent" par 12 c'est toujours mieux pour ma survie et celle de ma famille.

    Deuxièmement, les cartouches à léthalité réduite ont l'avantage de ne pas passer à travers les portes et les cloisons légères ce qui dans mon cas, ayant trois enfants est appréciable si je dois tirer à l'étage ...

    Enfin, et ceci est très culturel et probablement local, les cambriolages dans ma région, sont souvent l'oeuvre de bandes organisées provenant à l'origine des Balkans ... Si tu blesses et envois en prison l'un des leurs, c'est lui qui est blamé et l'histoire s'arrête là ... Si tu l'envois au cimetierre, il y aura toujours un frère, un cousin ou un beau-frère qui voudra le venger pour l'honneur et pour calmer les pleurs des femmes du clan ... C'est terrible mais c'est la réalité.

    Voilà donc les raisons pour lesquelles, malgré un arsenal, j'ai dans notre chambre un bon fusil à pompe avec une Sure-Fire à pression et des gomme-gognes chevrotine et balle comme arme de défense principale de l'étage face à une intrusion de nuit. Ces munitions, surtout à courte distance) sont loin d'ête inofensives.

    Maintenant, ce type de munitions est prévu pour un usage "courant" il est certain qu'en cas de perturbation de nos systèmes actuels de soutien, je passerais immédiatement à un niveau supérieur dans ma façon de répondre à une "attaque" ...

    Bref, je pense que les munitions à léthalité réduite ont leur place dans notre arsenal mais qu'elles doivent être de nature à stopper clairement et immédiatement une agression, je ne conçois pas l'utilisation d'une arme d'alarme ou de ces nouveaux systèmes "RAM" à Co² et bille .50 cahoutchouc qui ne sont à mon sens que des jouets avec autant de joules de puissance que certains marqueurs de Paint-ball...

    Bien à toi ;)

    @ +

    Fred

    RépondreSupprimer
  6. Salut Fred…

    Intéressant de constater que nos systèmes de défense peuvent être différents selon la nature et la stabilité du vernis social. Cependant, il me faut décider.
    Un danger, n'est pas défini par la santé de notre système.

    Que nous soyons en plein milieu d'un événement tel que Katrina ou a l'apogée d'un bien être social, la confrontation physique "extreme" reste d'un potentiel létale.
    Imaginons que 3 hommes rentrent chez toi armés d'armes divers…que en temps normal ils ne sont pas prioritairement décidés de détruire ta vie et celle de ta famille, mais que ce soir la l'un d'entre eux est en manque d'héroïne, et que sous l'effet du manque et de la peur de se voir confronté a ta présence, il soit soudainement habité par un geste regrettable.

    Personnellement, je ne connais pas l'intention de ce genre d'individu. Je ne suis pas en mesure d'anticiper son équilibre mental, son équilibre chimique…je ne suis pas non plus en mesure d'anticiper la nature de la confrontation ou le nombre de participants.

    Je ne peux en aucun cas me préoccuper de l'origine de ces individus, ou de ce que le futur frère ou cousin pensera et fera. Ma seule préoccupation est le bien être de ma famille…de mon clan.
    Si ce genre d'individus rentrent chez moi a 3 heure du matin…qu'ils fassent ce qu'ils veulent en bas, mais la dernière marche de mon escalier menant a nos chambres, et a une pièce en particulier (ALAMO), est le dernier pas qu'ils feront.

    Les systèmes tels que la gomme cogne te donne l'avantage d'avoir un système moins létale (on en meurt aussi…), mais il te faut ici assumer et dealer avec l'individu ou les individus qui se trouvent la sur ton parquet. Tu fais quoi d'eux en attendant la police ?
    Tu as un "back up" létale derrière au cas ou ?

    Je pense que nous sommes d'accord pour avoir des systèmes a létalité réduite (lacrymogène, bâton télescopique, taser…), et au final, il est important de se sentir en phase avec son système, et sur ce point, il m'est impossible de dire que ton système n'est pas adapté a tes besoins. Si il marche pour toi, et que tu es confortable avec, c'est très bien…

    Tout cela pour dire, que ton commentaire est extrêmement pertinent, et qu'il réveil beaucoup de questions!!!

    a+ l'ami, et prends soin de vous.

    RépondreSupprimer
  7. Re-salut,

    Oui, je comprends TRES BIEN ton approche et le fait de déterminer à partir d'où tu ne laissera aucune chance à l'intrus est à prendre en compte ... C'est clair qu'à partir d'une certaine limite, le pense que se serait aussi celle de monter à l'étage où dorment nos enfants, je passerais aux choses sérieuses.

    Je n'ai pas précisé qu'avec ce fusil à pompe je garde un gilet pare-balle IIIa, un Glock17 avec une lampe TLR-1 et deux chargeurs de 15 cartouches à tête creuse, juste pour le cas où ... Il est clair que cela change la donne aussi LOL

    J'aime beaucoup l'idée de réponse graduée à la menace et j'essaye de la mettre en place dans tout les domaines de la sécurité personnelle de ma famille.

    Paix à toi et aux tiens,

    Fred

    RépondreSupprimer
  8. Re.

    Ah, en effet la totalité de ton système change tout! lol
    Dans cette nouvelle configuration, je comprends tout a fait ton approche du moins létale.

    Nous aussi nous avons ces possibilités, mais il me faut insister sur le fait que au sein d'un système unique (1 seul fusil de chasse par exemple), autant que ce système soit le plus efficace et résolu possible, et adapté a l'ensemble de la famille.

    Ta femme a son propre système derrière ?

    Namaste.

    RépondreSupprimer
  9. Salut,

    Mon épouse a un .410 superposé pour la dernière extrémité, elle naime pas ça mais s'il le faut elle fera ce qu'elle doit faire pour défendre le nid. Après le .410, il ne lui restera que ses quelques années d'aïkido ...

    Dans quelques années mon fils ainé prendra aussi ses responsabilités, pour l'instant (10 ans) je l'initie juste au tir à air comprimé et bientôt à la .22 mais on travaille surtout les 4 règles de sécurité pour débuter ;)

    @ suivre, Fred

    RépondreSupprimer
  10. Re.
    Tu as vu les dernières munitions de défense personnelle pour les .410 genre PDX1 de chez winchester ?

    Oui de l'air comprimé a la .22 et au .410 justement…c'est une progression intelligente.

    Prends soin de vous l'ami.

    RépondreSupprimer
  11. Je comprends la philosophie "plutôt aller en tôle pour 13 ans que crever comme un con pour avoir voulu ménagerr mon assassin...
    Mais de là à penser que les armes à feu réduisent le danger en général, il y a un grand pas qu'on ne peut franchir que les yeux fermés...
    Deux scénarios : X décide de faire un carton. Mais il n'a pas d'arme alors il va dans un café et attaque les gens avec un tournevis. Tout le monde se tire en vitesse, ou on lui fonce dessus à 8 contre 1... Il aura fait une victime innocente avant d'être arrêté, deux au maximum.

    Après, il passe quinze ans en HP et retourne au même café faire un même carton... Mais la législation sur les armes s'est allégée et il se procure un Glock 19, ou un Uzi, on s'en fout. Il tire dans le tas, six victimes en quelques secondes, et chaque client sort son arme à feu, tire dans tous les sens, aveuglés, assourdis et effrayés qu'ils sont, et font une douzaine de victimes supplémentaires avant d'abattre X, qui lui aussi s'en est donné à coeur joie.
    Dans le cas du cambriolage, c'est pareil. Je préfère me battre à coups de matraque avec un paumé qui s'est dit "tiens, je vais m'acheter de la came ce soir" plutôt que d'échanger des coups de feu avec lui...
    Après, il existe certes des réseaux souterrains où circulent les armes. Mais ils restent, dans des pays comme la France relativement peu développés.
    Quant à immobiliser des intrus après les avoir blessés avec des munitions à létalité réduite, rien de plus simple : tu le ligotes ou le fais ligoter avec du fil de fer, une ceinture, ou je sais pas quoi de costaud.

    RépondreSupprimer
  12. À première vue, je n'ai rien dit de stupide. À seconde non plus. Donc, si tu pouvais argumenter un peu plus afin d'éclairer de ta lumière la noirceur de mes conceptions quant à la défense personnelle, ce serait sympathique. Et même si je suis ironique, tu auras quelques commentaires du genre "tu l'as bien remis à sa place" si tu démontes tout ce que j'ai dit alors te gênes pas.

    RépondreSupprimer
  13. Salut...
    Oh...excuse pour le "lol"...il n'impliquais pas que tu avançais des choses stupides, mais tout simplement hors de ma témérité argumentaire!

    Il me semble que l'article ci-dessus argumente tout ce qu'il y a a argumenter non ?
    Et puis, je n'ai aucune envie de démonter tout ce que tu dis...chacun fait comme il le sent, et ta position est tout a fait respectable.

    a+ et prends soin

    RépondreSupprimer
  14. salut à tous ,interessant, une alternative temporaire(le temps de l'évolution des comportements) au port libre des armes serait l'obtention d'un certificat de capacité, comprenant sang froid et entrainement.Donner à des personnes aptes à réagir, des personnes rationnelles, les moyens d'agir sans pour autant qu'elle soient payées pour ce service.Augmentant la probabilité qu'un défenseur se trouve à proximité des incidents et permettant de palier à l'absence des hommes d'armes conventionnels.(je suis conscient que la société de consommation favorise voire crée des comportements irrationnels dans un but d'exploitation fiancière, mais quelques défenseurs efficaces supplémentaires seront toujours un plus face à l'absurdité de la violence "humaine"(si la raison représente l'Homme, beaucoup n'en sont plus)).
    Pour ce qui est de l'intrusion sans préavis dans les propriétés, un droit un temps soit peut rationnel permettrait de mettre en usage tous les moyens pour repousser ou neutraliser la menace invasive, la simple violation de domicile entrainant un état de légitime défense(dans la mesure ou la propriété est clairement délimitée pour éviter les accidents).

    RépondreSupprimer
  15. Salut Vol...
    Bon je t'ai envoyé un message sur FB, lors de ma demande en ami, expliquant ma vision des choses quant aux armes à feu.
    C'est désormais caduque, j'ai ta vision des choses^^.
    Je comprend que tu as bien pesé les pour et les contres, ton implication dans l'entrainement et ta volonté de protéger ton clan. Sur ce point, nous sommes identiques.
    Pas sur les armes à feu. Je pense que cela tient aussi d'une différence culturelle (je ne parlerai pas du lobby des armes à feu aux US, mais il vous abreuve tout de même de messages engrangeant une forte "consommation" d'armes et de munitions, tu parlais dans une de tes vidéos sur le tout petit gun -j'ai oublié son nom-, qu'il se vendait par millions^^ mais bref, peu importe), en France, en tout cas sache que c'est un gros point de critique sur la société américaine, cette vision de la virilité gunnique^^, du je suis un citoyen, donc libre faire ce que bon me semble pour protéger mon clan. Les films sur la trgédie de Columbine sont légions, et ils dénonces tous l'accès aux armes à feu trop facile aux States...
    Cependant tu réussi bien à me mettre un doute dans l'esprit, celui qui me fait dire...un petit gun, au cas ou, ce qu'il dit est intelligent et posé...bref, comme à chacun de tes articles excellente argumentation!
    Seulement, un point n'est pas abordé ici (je n'ai pas encore eu le temps de lire ton blog entièrement), c'est la défense passive, en aménageant ton espace de vie, comme tu le dis dans un de tes articles, ton Château.
    Portes blindées (ou presque), volets roulants renforcés, Chien, détecteur de mouvement, Fausse caméra (ou vrai, ça dépend du budget lol) sont autant de moyens de dissuader les "méchants".
    J'ai vue un reportage sur M6 il y a bien 3 ou 4 ans maintenant, dans une émissions style "Zone Interdite", ils avaient interviewer un cambrioleur professionnel repenti, et dans ses arguments, il expliquait clairement que jamais il ne serait rentré dans ce type d'habitation alors que celle d'à côté est dans l'obscurité totale, que les volets ne sont pas fermés, j'en passe et des meilleurs^^.
    Disons que ça éviterait un gros cas de conscience.
    Allez bon vent!

    RépondreSupprimer
  16. Salut Treeman,

    Le lobby anti arme est bien plus puissant aux US que le lobby libertés !
    Il faut vivre ici pour le savoir, car bien évidement, les médias (lobby anti arme et anti libertés pour la plupart) nous invites a percevoir l'arme a feu comme mauvaise.

    De plus, le citoyen n'est pas "libre de faire comme bon lui semble" (il est, par contre, libre de décider de posséder une arme)…nous avons des lois, des régulations, des législations…
    Colombine a bien évidement été récupéré par justement les lobby anti armes…et les milliers d'événements ou un citoyen sauve des vies avec son arme ne seront jamais publicités, et ne feront jamais la une de vos journaux.

    Pour ce qui est de la défense passive, l'article est rédigé, et a paraitre ce mois-ci.

    Prends soin.
    (le "petit gun" est le Ruger LCP)

    RépondreSupprimer
  17. salut Volwest , je ne reviendrais pas sur la qualité de tes interventions
    elles sont toujours aussi bien
    Etant Français , j'ai été interpellé par le commentaire d'un anonyme du 24 Juin 2011 , qui disais
    je site "Après, il existe certes des réseaux souterrains où circulent les armes. Mais ils restent, dans des pays comme la France relativement peu développés. "
    c'est la date de cette réponse qui ma le plus étonné , j'aurais pu comprendre si elle datait de plus de 20 ans et encore , mais , je peux lui dire que a l'heure actuelle , c'est comme il veut et ou il veut pour trouver une arme quelle qu'elle soit , munitions comprises et a des prix affolant par leurs faiblesse
    pour exemple , avec 500€ , tu as une arme de poing , une arme de chasse en 12 et une arme de guerre Russe , sans chercher bien loin
    tu rajoutes 300€ de munitions a trouver bien souvent au même endroit et tu es complet
    et au cas ou , je tiens a signaler que je ne vit pas dans une banlieue , que je ne fréquente pas de malfrats , que je suis simplement monsieur tout le monde travailleur et honnête et les gens qui peuvent te fournir ce genre de chose , étonnerais tout le monde par leurs allure d'une banalité déconcertante ( sans être péjoratif le moins du monde )
    tout cela pour dire sans la moindre critique , que je suis toujours étonné de voir des gens autour de moi vivre dans un monde parallèle de Bisounours en étant persuadé du contraire
    bien a toi et continu surtout

    RépondreSupprimer
  18. Salut, je suis d'accord avec "Anonyme", c'est déroutant également de voir que la masse en France ne fait aucune distinction entre la défense personnelle et les agression de fous furieux. Il m'arrive parfois de me dire "mais je suis entouré de caribous" qui pensent que la défense (ou apprendre à se défendre) est affaire d'hommes des cavernes ... Bref, je suis souvent en conflit avec mes proches à ce niveau, certains ont claqué la porte en me traitant de "barbare" ou les plus softs me disent "tu es taré, la violence en réponse à la violence ne résout rien", bref je pense que vous aussi vous devez avoir ce genre de remarques. A ceux-ci je leur réponds toujours que l'idéal est bien sur que le monde entier soit pacifiste et que cette réaction sera peut-être l'idéal dans 10.000 ans, mais qu'au jour d'aujourd'hui et depuis la nuit des temps, la violence, et je rejoins aussi VolWest là dessus, la défense instinctive pour ne pas "devenir le repas de l'autre" c'est la résultante de notre évolution.

    RépondreSupprimer