samedi 6 novembre 2010

Le couteau de survie.



(De bas en haut - Spyderco "Tenecious", Mora Classic 1, RAT-3, RAT-7)


Il y a environ 2 millions d'années, le galet aménagé fait son apparition dans le champ d'action de nos ancêtres. Cette révolution du geste, influencé par un axe d'économie d'énergie, est le début d'une longue histoire de l'objet coupant au sein de notre univers.

Même si le couteau adopte aujourd'hui des formes et des fonctions variées, il reste difficilement concevable qu'un couteau quel qu'il soit puisse être soumit a une idée qui le séparerait du monde de la survie.

Le "couteau de survie", est donc cet objet tranchant appelé galet aménagé, couteau suisse, Opinel ou couteau de cuisine…il est tout simplement le couteau que nous possédons dans une situation qui menace ou stress le maintient de la vie, et ceci quel que soit sa forme et sa fonction.


Des montagnes du Tibet au déserts de l'Afrique, des jungles de l'Amérique du sud aux rues mouvementées de New York, le couteau étale sa présence dans nos vies sans aucun compromis. Il est d'une nécessité de toutes les sphères qui nous hantes…de la psychologie a la physiologie, le couteau répond impeccablement et impersonnellement a nos besoins.

Le couteau coupe et découpe la matière pour nous voir être de la vie. Il façonne d'autres outils pouvant servir a la récupération et au traitement de l'eau ou a la chasse, il contribue a la fabrication de l'abri, il traite les méthodes de combustions pour la préparation de la nourriture et le maintient de notre température, et il est de la protection mais aussi du soins. Plus simplement, il prend la vie et la donne…il tranche.

Le couteau est d'ailleurs la des notre naissance, ou d'un simple geste nous devenons "ombilicalisés" a son pouvoir…car bien plus qu'un simple outil nécessaire tout au long de nos vies, le couteau est au centre d'un univers spirituel qui se découvre sur les pages de notre histoire.
Du sacrifice méso-américain a l'assassinat de Marat par Charlotte Corday, le couteau représente un rapport au monde personnel et intense, qui se glisse dans nos cultures aussi facilement qu'il s'utilise.


Pour le survivaliste, le couteau est sans doute cet outil qui représente une indépendance quand a l'univers "civilisé". Il est le dernier bastion d'une sauvagerie que l'homme se voit ressentir comme Robinson Crusoe ressentait Vendredi…
Tout être humain devrait d'ailleurs trouver en lui son Vendredi, et le nourrir d'une l'âme.

Alors, la forme d'un "couteau de survie" n'a pour moi qu'une importance relative, même si certaines fabrications sont plus adaptées a un rôle qui s'aligne avec l'univers de la survie. Principalement, le couteau me parle de mon Vendredi, et je m'abandonne au sauvage.

J'aime le RAT-7 et le RAT-3 parce qu'ils sont simples et pertinents…robustes et sauvages.
L'acier 1095 est facile a maintenir, et offre un équilibre pragmatique entre souplesse et dureté. D'ailleurs, un couteau de survie devrait être facile a aiguiser et solide…ces traits de caractères sont sans aucun doute plus importants que le prix, la marque ou la forme de l'objet.

Les deux tailles, le RAT-7 a une lame de 16,5 cm et une taille totale de 30,4 cm, et le RAT-3 a une lame de 8,3 cm et une taille totale de 19,6 cm, offrent une flexibilité quand a l'environnement et le besoin. Pour l'EDC ou un milieu plus "soft", le RAT3 est parfait quand le besoin d'une lame fixe est incontournable. Le RAT7, est lui d'une nature plus robuste et d'un travail plus imposant, ce qui le rend parfaitement adapté a la "vie sauvage", ou le couteau est constamment soumit a une demande conséquente.




Le Mora de Frost est aussi d'une simplicité déroutante, et pourtant il respire lui aussi le sauvage et le pragmatique. Son prix dérisoire d'environs 15$ le rend abordable pour tous les budgets, mais son bas prix n'est aucunement synonyme d'une basse qualité...et ce couteau est parfait pour un premier achat.

Le problème majeur du Mora, est cependant et sans aucun doute le fait que le bloc de métal formant la lame ne s'étend pas a toute la longueur du couteau…mais quand on considère le prix de cet outil, il devient presque incontournable pour un rôle de support dans nos systèmes.
Les miens se fondent dans mes préparations. Ils occupent une place importante dans mes systèmes d'évacuations par exemple (voir "cache réciproque"). 

Les Mora sous X-ray (760 en haut).


Si il me fallait rajouter une catégorie au "couteau de survie", le couteau pliant devrait lui aussi trouver sa place au sein de nos systèmes. Même si cette construction n'entre pas dans la sphère "survie" telle que nous la comprenons aujourd'hui (le couteau de survie est souvent défini comme un couteau a lame fixe et d'une certaine taille), le couteau pliant a pourtant le mérite d'être celui que nous portons sur nous au quotidien.

La situation difficile ou l'outil est amené a jouer un rôle décisif est rarement du calcul, et il nous faut bien admettre que la plupart du temps, personne ne se trimballe avec une lame de 16cm…ce qui nous ramène au fait que le meilleur couteau de survie est celui que nous avons sur notre personne.
Le couteau pliant est donc pour moi tout aussi pertinent en terme de survie que le couteau fixe. Cette catégorie est cependant tellement vaste, que le choix est ici difficilement perceptible.




Apres s'être débattu avec les lois en vigueurs de certains pays concernant le port d'un outil coupant, le choix devient souvent une question de budget et de préférence.
Pour un citadin, je persiste a dire que le multi-tool ou la pince multi-fonction est une manière adaptée et très efficace de porter une lame et d'autres outils sans pour autant qu'elle soit la cible d'un questionnement ou d'une confiscation incontournable.
Cet outil a aussi l'avantage de pouvoir répondre a des situations urbaines variées telles que la réparation d'un vélo par exemple.

Intéressant de noter a ce sujet, que la ville n'est que trop souvent un agencement de vis et de boulons.




Quand bien même l'Opinel est souvent le centre de l'univers coupant en France, et quand bien même j'affectionne son histoire et ce qu'il représente, je maintiens que ce couteau n'est aucunement adapté a un travail polyvalent.
Il s'affute très bien, mais sa nature est de la fragilité, ce qui pour la survie laisse a désirer. 

Le déploiement de la lame est pour moi prépondérant quand au couteau pliant.
Mon chien s'est un jour emmêlé les pédales dans du fil de pêche, et il m'a fallu le maintenir au sol d'une main, et déployer mon couteau de l'autre pour le libérer.
Ce genre de geste est précisément ou l'Opinel par exemple devient un système obsolète et complètement inadapté.

Aujourd'hui, le couteau pliant qui m'accompagne est un Spyderco "Tenecious".
A moins de 30$ (il est hors de question pour moi de dépenser plus pour un pliant), ce couteau assume parfaitement son rôle. Déploiement rapide a une main, lame solide, facile d'entretient, et prise en main confortable.
Pour le même prix, le RAT pliant est aussi un achat pertinent…avec un acier sans doute supérieur au Spyderco Tenecious.






55 commentaires:

  1. Salut mountain man !

    Il est aisé d'ouvrir un Opinel à une main quand il est un peu "fait", faut avoir la técheunique.

    Je possède un Leatherman Charge et je le trouve trop lourd, je voulais passer au Skeletool qui est bien plus léger et qui comporte l'essentiel : de quoi pincer, couper, visser. Il existe aussi un modèle allégé chez Gerber, le Crucial (porte bien son nom !) moins cher mais pas forcément mieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez obsédé par la légerté, alors je me suis jeté sur le Skeletool quand il est sorti. Au final, il y a tellement peu d'outils dessus qu'il en devient un peu inutile ... je pensais me rabattre sur le Wave, mais j'ai vu récemment que Leatherman a sorti des modèles beaucoup moins cher comme le Wingman. Si quelqu'un connait ...

      Supprimer
    2. moi j'ai le skeletool il est vraiment cool

      Supprimer
  2. Salut Canis…

    En effet l'Opinel s'ouvre d'une seule main au bout d'un moment…mais son déploiement reste lent, et sa lame fragile.

    Le Charge est gros et lourd c'est sur (Charge AL, Charge ALX ou Charge TTi ?). Le Skeletool est intéressant oui…mais avec un poids de 142g pour 7 outils, je préfère quand même le Juice S2 ou C2 qui a un poids de 122g pour 12 outils, et la lame principale est de la même taille…6.6cm pour le Skeletool et le Juice.

    a+ l'ami.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un bon vieux Charge Ti en finition black tacticool !
    Je viens d'enchérir sur un Leatherman Freestyle CX, car ce que je cherche vraiment, c'est un couteau avec clip ceinture ET pince. C'est le moins lourd et la lame en acier inox 154CM a fait ses preuves sur mon Charge. Je regretterais cependant la lame "serrated" car ça coupe du tonnerre pour les os par exemple.
    Je préfère utiliser un vrai tournevis quand j'en ai besoin, et j'ai un petit SAK de poche avec lime à ongle, ciseau et pince à épiler si je veux faire dans la précision. Manquerait la scie...
    Pour mon BOB j'ai un bon gros Surge noir et un couteau de botte.

    Je te rejoins sur le fait que l'opinel est loin d'être un candidat idéal pour un couteau de survie, c'est plus pour les champignons ou les petits travaux :).

    Quel est le Mora dont la soie se prolonge le plus loin dans le manche ? J'aimerais bien en posséder un pour diversifier mon équipement !

    RépondreSupprimer
  4. Salut l'ami…

    Oui le TTi est sans doute un des meilleurs choix…et j'aime bien le black!

    Pour le Mora, je ne suis pas un spécialiste…mais le "Classic 1" (manche en bois) est au jour d'aujourd'hui celui que j'ai adopté. Pour les manches en plastiques, je ne suis pas sur. Peut être qu'un passionné du Mora nous éduquera ici même!

    Les 760 (j'en ai 4 ou 5), sont ceci dit très bien, et je n'ai jamais eu de problèmes particulier…

    a+

    RépondreSupprimer
  5. Salut,
    Pour ouvrir un opinel d'une main, il faut creuser un peu le manche pour faire une encoche, près de la griffe dans la lame. S'il est bien graissé, on l'ouvre avec le pouce.

    Mellyann

    RépondreSupprimer
  6. Salut à tous,
    Pour le Mora, il me semble que c'est le Mora 2000 qui semble le plus "Tang", quoique...
    C'est le 2ieme en partant du bas sur la photo Rayon-X.
    Pour 17 €, c'est honnête, je mange avec tous les jours.

    RépondreSupprimer
  7. Confirme pour le Mora 2000 ;)très bon couteaux

    Et je confirme également le choix des RAT, très bon couteaux ( mes préférer pour le bushcraft )

    Au fait, que pensez vous de l' IZULA ?

    RépondreSupprimer
  8. Salut…

    Et bien je n'ai jamais eu l'Izula en main…donc il m'est impossible de formuler une opinion a son sujet.

    RépondreSupprimer
  9. hello,
    tres bon recapitulatif de la question, encore! :)
    personelement, j'ai porté mon/mes choix (vi j'aime bien les couteaux :) ) sur plusieurs modeles testés sur le terrain et dont l'efficacitée est..........royale!
    certe, il y a toujours une faille dans l'usage d'un couteaux, c'est pourquoi il y a tant de modeles, de formes, d'épaisseurs, de longuers...etc... mais je trouve les modeles suivant interressants:
    la gamme SOG: le seal pup particulierement, testé et approuver!
    le muela mirage (lame simple) est solide et fait un exelent couteau de chasse et de moyen/gros oeuvre.
    les pliants de CRKT sont tres bons, en particulier la gamme M16.
    au quotidien, j'utilise dans mon edc divers couteaux pliant extrem ops de chez smith&wesson, peu onéreux, et relativements fiables.
    enfin, le grand, le prestigieux BMF de chez GERBER!! du grand art!
    malheuresement ce modele devient de plus en plus introuvable car GERBER a été racheté, et la qualité actuelle.............grandement diminuée ..........dommage.
    bien a vous,
    nico

    RépondreSupprimer
  10. Étant citadin, je n'ai pas eu l'occasion de tester réellement la qualité de mon Columbia Scorpion King, qui plus est quasi neuf et n'ayant donc pas encore passé le test de la longévité. Il s'agit d'une version plus épaisse du 5". Qu'en penses-tu ?

    RépondreSupprimer
  11. Salut A.

    Et bien…tant qu'il te plait, ce que j'en pense n'est pas la question.
    C'est quoi comme acier du 440 ?

    RépondreSupprimer
  12. Aucune idée. Je l'ai acheté dans une brocante (neuf). Il y a marqué 3005C sur la lame, s'agit-il du type d'acier ?

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour.
    Je suis un vieux travaileur manuel,aussi, j'aime les outils bien en main et adaptés a chaques opérations.
    Je préfèrerais une machette a un couteau si je dois débrousailler large,mais,pour les affaires delicates, un couteau au manche adapté a ma main,pour qu'il ne s'échape pas ,a lame trapue et courte est a mon avis bien plus fiable ?
    Je ne vois pas manier une lance .
    ID naze
    Bye.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,
    Connaissez-vous la serie des Fallkniven S1-F1-A1-A2 ?
    Les dimensions du A1 sont semblables à celles du RAT-7 apparemment, lame de 16 cm (en VG-10 laminé) et couteau 28 cm.
    J'adore votre blog et votre chaine YT.
    Merci pour le partage.

    RépondreSupprimer
  15. Salut!

    Oui Falkniven font des couteaux exceptionnels.
    D'ailleurs, avant de m'arrêter sur les RAT (3 et 7), c'est cette marque qui était en deuxième sur ma liste.

    Merci et prends soin.

    RépondreSupprimer
  16. salut
    Viens d accerir une rat3. Excellent couteaux,tres polyvalent et efficace.
    Il ne me quitte jamais , en ville ou tous
    les jours dans les forets(suis bucheron...)
    je le conseille et de plus pas tres cher...
    MERCI POUR LE BLOG

    RépondreSupprimer
  17. Salut, super blog, super review en direct de ton garage, ou trouves tu du Spyderco à 30$ ???
    Merci.

    RépondreSupprimer
  18. Salut,

    Spyderco Tenecious ; http://www.amazon.com/Spyderco-Tenacious-Handle-Folding-Plain/dp/B001EI7578/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1323888961&sr=8-1

    Spyderco Persistence ; http://www.amazon.com/Spyderco-Persistence-C136GP-Plain-Knife/dp/B002IWWYS4/ref=pd_sim_sg_3

    Spyderco Ambitious ; http://www.amazon.com/Spyderco-Ambitious-Black-PlainEdge-Knife/dp/B004MMSDHO/ref=pd_sim_sg_1

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est quoi la difference entre les trois ?

      Supprimer
    2. Important Message

      Spyderco Tenacious G-10 Handle Folding Plain Edge Knife cannot be shipped to the selected address.

      Pour les français c'est 67euro ?????!!!! j'ai pas trouvé moins chere une idée ?

      Supprimer
  19. Super, merci pour ta réponse et les liens !

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour à tous. Tout d'abord je voulais féliciter Volwest pour ce blog très intéressant et complet. Ensuite, et c'est là tout l'intérêt de mon commentaire, j'ai trouvé un site qui ravira tout français cherchant un couteau, le choix est ... Enfin ... Voilà quoi ... ^^ A vous de voir ce que vous en pensez.

    http://www.thebestknives.eu/

    J'ai dit français car je sais qu'il livre en France après ...

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour a tous, et merci a Volwest pour le travail qu'il effectue sur ce blog.
    J'ai cependant un soucis, j'ai essayé de commandé le spyderco & le Mora sur amazon, mais amazon me signale qu'aucun des 2 produits ne peut être livré en France... Pourtant ce n'est qu'un couteau ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut.ya pas que les couteaux qui sont plus livrées en France,ya aussi le matériel électronique ou optique.les américains savent le rapport euro-dollar donc beaucoup des entreprises livrent plu en Europe.mais ya toujours de sites qui font ça sauf qu ils faut les chercher

      Supprimer
  22. pour ceux qui cherche des couteaux robuste typés bushcraft, jeter un oeil du coté des ENZO
    perso j'ai un trapper et il est impressionnant d'efficacité

    RépondreSupprimer
  23. Mon spyderco tenecious commence a avoir des taches de rouille :'(

    RépondreSupprimer
  24. Mon dieu! la différence de prix entre le prix US et en France est incroyable!
    çà va jusqu’à presque 3 fois plus cher ????
    Autant j'ai les moyens pour le gear US, mais l'acheter en France est impossible...
    Quelqu'un connais des sites où ils livrent en France avec des prix genre US ?
    (ex: RAT 5 et Juice XE6)

    RépondreSupprimer
  25. J'ai trouvé knifecenter.com, les prix sont légèrement plus cher qu'aux US, donc à voir pour les intéréssés.

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour.avez vous penser a Fehrman Extreme Judgement ou Busse?

    RépondreSupprimer
  27. Le Mora fait très bien son travail. Lame solide, manche parfait, etuit pratique !

    RépondreSupprimer
  28. je suis de la belgique je suis aller voire pour acheter un spyderco mais laisse tomber il m'a dit tout implement normalement il coute 200 euro mais 140 sais bon ! sais abuser je suis tout de meme decu des prix des affaires en belgique ABUSER

    RépondreSupprimer
  29. Perso j'adore les Douk Douk acier carbone : lame très résistante (plus que l'Opinel apparemment) tranchant rasoir mais attention ça rouille (prendre un Douk Douk inox si ça vous dérange). Pliant et plat, on l'oublie dans sa poche. Fabriqué en France artisanalement : 12-14 euros.

    RépondreSupprimer
  30. J’adhère à tes choix. perso j'ai opté pour
    Esee 5 : travaux lours et batonnage
    Esee 4 : portabilité et souplesse
    Cold Steel Counter tac 1 : mode "combat et defense" (le 2 est trop legers)
    Böker 2081 : un pliant 440C manche carbon très legers et donc toujours sur moi.
    Wenger Lock : "couteau suisse" pour pince à epiler (incontournable), ciseaux précis et mini scie redoutablement efficace
    SOG EOD : pince multi-tool, choix perso afin d'eviter des doublon avec mon "suisse"

    Housse et étuis :
    La SOG et le wenger dans la même pochette (cordura, fermeture pression)
    Esee 5 : Etuis kydex et cordura, fixation molle. Mon étuis le plus lourd vu le 1/2 kilo de 1095 de l'engins.
    Esee 4 : simple kydex ou j'ai adapté une fixation rotative de ceinturon provenant d'une housse motorola. But : garder un ensemble legers
    Böker : ma poche
    Cold Steel Counter tac : Gardez a l'esprit qu'il ne s'agit plus ici d'un outil mais bien d'une arme donc une gaine cuit KSF à fixation oblique, legerement graisser

    Première visite sur ce site... excellent. Bon sens et realisme.
    (Concernant ton choix de bâton telescopique, l'ASP est effectivement incontournable)

    Pierre




    RépondreSupprimer
  31. Bonjour à tous. Un grand merci pour cet articles très intéressant et complet. Quelqu'un a t'il déjà testé de wildsteer? A par le prix, il me semble être a toutes épreuves et donc intéressant dans le cadre de "sorties" nature. Merci pour vos éclairages sur la question et un grand bonjour depuis le pacifique sud.

    RépondreSupprimer
  32. au risque de paraitre hors catégorie,j'ai une question.
    pourquoi choisir un couteau de survie monobloc quand une hachette fait parfaitement le travail?
    Perso j'ai abandonné le couteau de survie dans mon BOB.j'utilise ma hachette faite maison qui est faite en fer blanc (facile a aiguiser) a partir d'un veil outil forgé par les anciens (c'était une lame qui servait a tailler les ardoises).ce n'est pas de l'acier 440 mais elle ne rouille qu'en surface et reste très facile a aiguiser (l'acier est trempé et martelé de façon a mettre les "fibres" dans le meme sens, comme pour les anciens outils de jardinage).
    Par ailleurs je lui ai donne une forme particulière de façon a servir de hache,de serpe, de marteau,et tire clou .le manche est en para-corde dans lequel est glissé une lame a dépecer.
    ce que fait un couteau,une hachette le fait aussi bien me semble t-il.
    donc si vous avez une suggestion a faire pour me donner une utilisation spécifique au couteau de survie ,j'en serais ravi et je reverrais ma copie.Pour le moment je trouve que cela fait vraiment le travail et comme c'est moi qui l'ai conçue (mais pas fondue)je me suis vraiment approprié l'outil.

    voili voilou c'est tout
    merci pour vos infos et merci a vol (de mort?)

    seb
    PS par contre je ne remets pas en cause le letherman juice (ou autre) qui sont de tres bon couteaux pliables

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Seblibellule, intéressante ton idée. Serait il possible d'avoir une photo de ton outil?

      Supprimer
    2. je nai pas d'appareil photo numérique mais pour te donner une idée voici un lien:http://www.asmc.de/fr/Couteaux-outillage/Outillage/Outillage/Haches

      je m'en suis inspiré et franchement ce que fait un couteau ,une hache le fait en mieux...(a part couper du pain....)

      seb

      Supprimer
  33. Je viens de voir le film End Of Watch, l'acteur y présente un couteau "tactique" Spyderco cencé faire parti du package d'un policier de L.A. qui n'apparait pas dans leur catalogue! Quelqu'un à des infos ?!?

    RépondreSupprimer
  34. Pour les alsacien en particulier et les autres en général,

    J'ai trouvé au marché de Sélestat (marché tout ce qu'il y a de plus normal, primeurs, bouchers, vetements, etc...) un stand sympathique fournit de très beaux couteaux forgés à la main, en acier de récupération. Le prix moyen est de 25 euros pour un fixe avec une lame de 10 cm, et le tranchant très très satisfaisant après une petite retouche à la pierre à huile.

    Sans donner plus de détails, disons juste que parfois il y a des opportunités pas loin de chez soi. Alors si en plus le produit est artisanal et esthétique, pourquoi s'en priver?

    Je tiens à préciser que l'artisan n'est pas français mais philippin et que toutes les lames proposées sont construites sur des lignes simples et très utilitaires. Le genre de couteau que mon grand-père agriculteur porte en permanence.

    RépondreSupprimer
  35. Salut Volwest,
    Ce serait très intéressant de faire un petit didacticiel sur l'aiguisage des lames et leur entretien.
    De telles vidéos existent déjà sur le net, mais il y a certainement des méthodes alternatives, des matériaux à ramasser dans la nature.

    RépondreSupprimer
  36. +1 pour jean-christophe je n'ai pas à l'inverse beaucoup de couteaux/machette mais j'aimerais savoir les affuter de manière optimale.
    Pour ma part mon glock 78 me suit partout, si quelqu'un connait j'aimerais avoir son avis, que je trouve d'un très bon rapport qualité prix.

    RépondreSupprimer
  37. Après t'avoir lu et écouté, tu m'as grandement aidé dans le choix de quelques uns de mes couteaux. Le mora par exemple, j'ai été grandement surpris par sa robustesse, sa simplicité et sa facilité à etre affûté.

    Pour mon model urbain, le spyderco ladybug3 fait amplement la job. Petit, discret, coupant (très coupant) et facile d'utilisation à une mains surtout au travail. Il a sa place dans ma poche de pantalon.

    Tu es toujours de plus en plus fascinant de vidéo en vidéo. Continu, j'ai bien hâte de voir les prochaines!

    Vints

    RépondreSupprimer
  38. Amateur de couteaux depuis des dizaines d'années (j'ai dépassé la centaine assez largement, dont 25 Spyderco)je porte en EDC le Spyderco Lum chinese large qui pour moi est l'idéal tant en chantier que dans la nature (et même à table). Longueur de lame 10cm et 3mm d'épaisseur en acier VG-10, c'est un parfait compromis; le Military de même dimension est plus typé combat comme son nom l'indique. Le trou (maintenant copié)typique des Spyderco est ici surdimensionné et permet même avec des gants ou des mains mouillées l'ouverture ultra rapide ou la fermeture d'une seule main. Sinon je connais bien le ladyburg mais je l'ai offert à ma femme... en rose. Il paraît un peu léger d'autant que comme les plus grands Spyderco le port "en ville" est tout autant interdit (même en France) car bloquage de la lame, cad "cran d'arrêt" pour le pandore moyen. Seul les deux ou trois petits modèle Spyderco UK (pour United Kingdom) sont autorisés car sans blocage. Donc, tant qu'à faire, si l'on enfreint la loi stricto sensu, mieux vaut porter un couteau sérieux.

    RépondreSupprimer
  39. Fan de couteaux comme beaucoup dans les environs je porte généralement sur moi en EDC:
    Pliant
    -Spyderco PPT (souvent) polyvalent et prise en main confortable
    -Spyderco Sage 2 (à l'occasion) plus fin, plus léger et strictement utilitaire
    -Boker Subcom (quand manque de place et que je ne veut pas porter un neck)

    Fixe
    -Griffe (entre un t-shirt et un sweat donc mi-saison)
    -Neck Bowie (idem ci-dessus mais moins souvent)

    Et mon sac d'évacuation en préparation en ce moment devrait être doté de mon Ontario RTAK en acier D2 (d'une dimension plus discrète que ton RAT7 car je suis un urbain). Pour tout avouer j'hésite avec un modèle encore plus compact. Euh sinon Vol West ton site est une mine d'or et tu me semble être d'une lucidité qui force mon respect, bravo!

    RépondreSupprimer
  40. Oups! Ajout:
    Evidemment ces couteaux font partie de ma rotation et je ne les porte pas tous en même temps. Beaucoup aurons compris mais bon je ne sais pas qui pourrait lire ces lignes aussi il ne me paraît pas inutile de le préciser.

    RépondreSupprimer
  41. Salut volwest, merci pour cette article.
    Personnellement mes couteaux bushcraft ( qui me servirai aussi pour la "survie" du coup ) sont:

    Pour les lames massives
    1 Kabar Potbelly
    1 Boker Rold

    Couteaux pliant:

    Coldsteel Pocket Bushman

    et celui qui ne me quitte jamais: Leatherman Surge, limite si je ne dors pas avec :p

    RépondreSupprimer
  42. Déjà, puisque l'occasion se présente, merci pour le temps passé à faire de la pédagogie, j'ai appris beaucoup au fil des posts, c'est bien fait et sur la forme c'est agréable à suivre.
    Pour ceux qui qui comme moi sont ric-rac sur le budget, le meilleur rapport qualité/prix que j'ai trouvé sur un pliant (équivalent Spyderco), c'est chez Sanrenmu. Pour 7 ou 8€ (sur ebay, fdp inclus), j'ai un outil qui ne m'a jamais lâché en utilisation quotidienne depuis + d'1 an. Bon, je suis pas une brute non plus, mais en jardinage, petit bricolage, sorties en forêt etc... il n'a jamais failli. A ce prix-là, c'est une excellente surprise.

    RépondreSupprimer
  43. Bonsoir à tous, j'aimerai recueillir des avis sur les couteaux HELLE que je trouve très sympas mais étant donné le prix j'aurai préféré avoir un ou deux ressentit avant de me lancer, merci d'avance !

    RépondreSupprimer