jeudi 4 novembre 2010

La pince multifonction.






Quand bien même le couteau suisse ou "SAK" (Swiss Army Knife) est un outil populaire au coeur des systèmes de survie de beaucoup d'entre nous, la pince multifonction a aujourd'hui une place extrêmement pertinente sur le marché de l'outil polyvalent.

Le couteau suisse fait ses début en 1891, avec son premier "modèle 1890". Même si ce couteau étend rapidement son champs d'action au monde civil, il n'en reste pas moins un couteau qui est au départ désigné au travail du soldat (entre autre démonter le fusil d'ordonnance Schmidt-Rubin de l'époque).

Même si le couteau suisse est un exemple contemporain de l'outil multifonction, cette conception appartient aux Romains, qui utilisaient une organisation similaire mais composé d'outils spécifiquement conçus pour manger (fourchette, couteau, pic…). Cet outil multifonction date de l'an 200.




En 1984, Tim Leatherman vend son premier "outil de poche de survie"…et la pince multifonction est née.
L'outil rempli plus ou moins les même fonctions que le couteau suisse, mais il s'organise autour d'une pince a bec plat. Cette organisation est une évolution dramatique de l'outil multifonction de poche car elle permet un geste beaucoup plus important au sein de notre univers.

Cette organisation est tellement efficace et pratique, que bon nombre de professionnels l'ont d'ailleurs adoptée dans leurs systèmes mobiles.
Un de ces exemple est le SERE (Survival, Evasion, Resistance and Escape), un programme militaire destiné a la transmission de connaissances telles que la survie. Le matériel utilisé par le personnel rentrant dans le programme consiste principalement d'une pince multifonctions (Leatherman Wave) et d'une hache.

Personnellement, cela fait environs 15 ans que mon Leatherman Wave fait partie de mon outillage au quotidien. Que ce soit en milieu urbain ou dans la verte, cet outil reste un pilier de mes systèmes mobiles.

Aujourd'hui, le Leatherman est une famille nombreuse avec plus de 25 modèles différents. La présence d'autres compagnies comme Gerber et Victorinox sur le marché de la pince multifonction rend cependant le choix difficile.

Les 4 critères qu'il nous faut alors aborder sont le confort, les capacités, la fiabilité et l'opération.

-Un nombre important d'outils multifonctions ne sont pas confortables dans leur utilisation. Ce problème est souvent du au fait que certains outils dépassent des manches, rendant le travail difficile et parfois douloureux sans gants.

-Les capacités sont ici dépendantes du modèle choisit. Les 3 catégories présentent sur le marché sont les outils "pleine grandeur", "de poche" et "porte-clef". Le nombre d'outils varie de moins de 5 a plus de 20.

-La fiabilité est primordiale, et celle-ci est généralement reliée a la marque et au prix de l'objet. Une pince multifonction, comme tout outil ayant la capacité de maintenir la vie dans des situations difficiles devrait être solide et fiable.

-L'opération détermine la facilité du déploiement des outils, mais aussi le confort d'utilisation. Un avantage certain est ici le blocage automatique des lames par exemple, rendant le travail au couteau moins dangereux pour l'utilisateur.


Un outil multifonction qui satisfait ces 4 critères est par exemple le Leatherman "Wave". Avec 17 outils et un poids de 241 grammes, le "Wave" reste l'outil multifonction le plus populaire de la compagnie Leatherman.
Très confortable au travail et d'une taille moyenne pour un outil multifonction "pleine grandeur", le "Wave" est d'une solidité et d'une fiabilité rassurante.

Tous les outils sont automatiquement sécurisés pendant leur utilisation par un système de blocage efficace, et le couteau principale est directement opérationnel avec une seule main.




Pour un outil multifonction plus léger et moins encombrant, la série "Juice" de Leatherman offre des outils allant de 12 a 18 outils.
Le "Juice C2" par exemple, avec ses 12 outils et un poids de 122 grammes est parfait pour un EDC urbain.



Le monde de l'outil multifonction est cependant énorme, et il me serait impossible de choisir un "meilleur". Tout comme les couteaux, le choix est personnel et devrait prendre en compte la nature même des besoins de l'utilisateur.

Il n'en est pas moins que la pince multifonction devrait facilement trouver sa place au sein de systèmes tels que le sac d'évacuation, l'EDC ou la voiture.









8 commentaires:

  1. Je suis plus Swisstool, mais cela revient au même...
    Le multitool est vraiment l'item à avoir en EDC, ou en tout cas à porté de main.
    Même si je possède un tas d'outil, c'est celui dont je me sers le plus souvent...

    Je pense m'en acheter un deuxième pour mettre dans mon kit "essentiel". Peut-être que pour l'occasion je tenterai le Wave ?

    D.

    RépondreSupprimer
  2. Salut D.

    Oui…Swisstool est un très bon outil.
    Tu ne peux pas te tromper avec le Wave…un deuxième est d'ailleurs une bonne idée pour le BOB ou l'essentiel.

    Prends soin l'ami.

    RépondreSupprimer
  3. La pince multifonction est, au même titre que la lampe et le briquet bic, de ces objets devant faire partie de l'EDC, du Kit Voiture, du BOB ... Perso, à la ceinture, j'ai en permanence un Juice Xe-6 Pro de Leatherman (leger et complet), dans la voiture un SURGE qui est un Wave sous amphétamines mais aussi plus lourd et dans le BOB un Wave de première génération ... Enfin, je garde un Wave Black pour le sac Grab&Go ... Bref, comme pour toute chose réellement importante je crois en la redondance, puisque suivant l'adage 1=0, 2=1 etc ... Merci pour cet excellent Blog ! Fred

    RépondreSupprimer
  4. Salut Fred…

    Oui, c'est un outil pertinent !
    Merci de venir lire et partager l'ami…

    a+

    RépondreSupprimer
  5. Coucou volwest

    Ton article ma convaincu mais dommage qu'il y ait une telle différence de prix entre couteau suisse et pince multi-fonction... C'est d'ailleurs la mon principal problème car se constituer une réserve même de petite taille coute cher ( pour un jeune comme moi ^^ )

    Tchou

    RépondreSupprimer
  6. salut!
    heureux possesseur d un wave,il ne quitte pas ma ceinture,low profil en france(testé au resto,pub,zone commerciale,travail,vie de tous les jours) il me permet de posseder un "minimum" sur moi avec des outils pratiques.il m a deja pas mal depané et surtout evité des impasses ou inombrables allers retour vers ma caisse a outils pour les bricolages "light"
    ne me quittera pas non plus en cas de mode de vie dégradé,pourrait meme se voir etre troqué dans des situations compliquée(perte/vol de portefeuille en deplacement dans un pays etranger...)

    RépondreSupprimer
  7. J ai lu ceci avec attention, mais ce qui a encore plus retenue mon attention , c est le petit kit a embouts , a coté du xave sur la photo. ou peut on trouver cecei? est-ce du fait maison ?
    Merci bien.
    David.

    RépondreSupprimer
  8. Merci de l'article, très instructif à mon goût.

    Je me pose en revanche une question (en raison de la dégradation subie par mon victorinox après moult utilisations, dont quelques unes en milieu agressif = eau salée), qui est de savoir s'il est nécessaire de ne prévoir qu'un entretien disons basique, ou s'il faut envisager plus qu'un entretien à la simple huile de vaseline pour ces instruments pouvant être soumis à des situations rocambolesques...

    En tout cas, bravo pour la qualité de votre site, sur lequel je reviendrai avec plaisir. Et bonne année 2014 aux "survivants" ;-)

    Cordialement

    RépondreSupprimer