mercredi 3 novembre 2010

La coupure d'électricité.







Hier soir, une panne d'électricité a pendant plus de 4 heures plongée notre région dans un univers que nous avons tous plus ou moins oubliés.
La panne d'électricité est sans doute un de ces événements qui devient de plus en plus rare selon les régions et les pays, mais elle reste cependant une éventualité qui peut avoir des conséquences importantes.

Notre coupure de courant a été inoffensive et courte.
A 20:30, le courant a subitement interrompu le résultat de nos élections…nos veilleuses/lampes de poche ont instantanément pris le relais et nous avons pu évoluer dans la maison et négocier les escaliers sans danger.




Bougies et lanternes ont pris le relais des veilleuses, et nous nous sommes installés sur la table de cuisine pour une partie de Scrabble.
Le réchaud de camping a remplacé la cuisinière électrique pour le thé du soir, et la radio a dynamo a continuée de nous informer sur la situation de notre région et le résultat des élections.

Le four a bois a lui continué sont travail de chauffage, imperméable aux humeurs capricieuses des systèmes de supports.
Ce matin, un petit tour en ville a révélé une ruée sur les systèmes d'éclairages tels que les bougies et les lampes a pétrole, ainsi que les réchauds a gaz et autres systèmes permettant le maintient des habitudes.




La panne d'électricité, est un de ces événements qui en une fraction de seconde transforme notre univers confortable en problématiques plus ou moins difficiles a négocier. Un retour en arrière instantané qui pour beaucoup signe une dépendance paralysante. Du biberon du bébé aux systèmes de chauffage en passant par le simple éclairage du foyer, l'univers personnel se retrouve gouverné par un apport en électricité stable et continu, mais cet univers n'est pas le seul a être affecté par l'interruption des systèmes électriques.

En 2003, une coupure de courant massive s'est étendue de New York a l'Ontario au Canada. Plus de 55 millions d'individus ont été affectés par cet événement qui ne dura que 24 heures. 




Les effets s'étendent a tous les niveaux de l'infrastructure.
Les centrales nucléaires sont automatiquement fermées pour prévenir des endommagements au cas ou il y aurait des surcharges.

Des régions entières perdent une certaine pression dans les stations de distributions des eaux. Cette perte de pression au niveau des pompes rend l'eau vulnérable a la contamination. 4 millions de consommateurs dans la région de Detroit par exemple, doivent maintenant bouillir l'eau plus d'une semaine après la coupure de courant pour la rendre potable, et dans le comté de Macomb, 2 300 restaurants sont fermés.

Cleveland et New York ont eux aussi un ordre d'ébullition sur l'eau, et souffrent d'une rupture du bon fonctionnement des égouts. Newark, New Jersey et d'autres villes du Nord perdent aussi le contrôle de toutes les pompes des eaux usées et des stations d'épurations.

La sphère du transport est elle aussi affectée, et tous les trains allant et venant de NY sont hors service.
Les services de sécurités de tous les aéroports de la régions ne pouvant être assurés, tous les vols sont annulés.

Une quantité importante de stations essences ferment car les pompes ne marchent plus. A North Bay dans l'Ontario par exemple, les camions sont immobilisés et incapables d'aller vers Manitoba sans faire le plein.
Dans certaines villes, les motoristes épuisent leur essence jusqu'à abandonner leurs voitures sur le bord de la route, créant des difficultés quand a la circulation.

Les raffineries de l'est des Etats Unis sont aussi hors service, et la production d'essence tombe dramatiquement provoquant une montée des prix a la pompe.

La sphère de la communication et de l'information est elle aussi touchée. La communication cellulaire est perturbée due principalement a la perte des alimentations de secours sur les sites cellulaires ou les générateurs ont simplement manqués de carburant après quelques heures.
Les téléphones fixes ont continués de marcher mais la plupart des foyers utilisent des téléphones sans fil.
Le câble ainsi que l'internet est hors service.

La sphère de l'industrie est aussi affectée, avec la fermeture d'une multitude d'usines. Les systèmes "juste-a-temps" s'écroulent en quelques heures.

Des émeutes éclates ici et la…et au final, les services d'urgences ont répondus a plus de 80 000 appels soit plus du double qu'en temps normaux.






2 commentaires:

  1. Bonjour Volweist !
    Concernant la nourriture "frais" (réfrigérateur, congélateur), as-tu un système secondaire de production d'électricité (groupe électrogène), ou, si la coupure doit durer, comptes-tu simplement consommer en première intention ces aliments "frais" ?

    RépondreSupprimer