lundi 17 novembre 2014

Résilience Alimentaire - Stocker


Si la mise en place d'une certaine résilience alimentaire familiale est une pratique ancestrale synonyme de prévoyance et d'indépendance, celle-ci peut être d'une logistique assez lourde et complexe selon la durée d'autonomie visée.

A la maison, nous nous basons sur une autonomie plutôt lourde de 12 mois. Pourquoi 12 mois ? Entre autre parce que c'est un cycle naturel complet calqué sur la production de la plupart de nos aliments. Parce que si nous perdons notre emploi, nous avons 12 mois d'avance sur le cout de la nourriture. Parce que plus de 12 mois et la logistique devient pénible au niveau de la place requise et de la rotation.

Bien sur, cette notion de résilience alimentaire peut être flexible, et se développer sur des durées plus courtes pour certains produits, et plus longues pour d'autres.
Par exemple, nous stockons assez d'huile végétale et de farine pour 12 mois, mais du riz et du blé pour cinq ans.


Tout va dépendre de paramètres propres a vos intentions, votre situation familiale (c'est a dire votre niveau de consommation), votre place ou encore la nature des produits sélectionnés.

Le témoignage ci-dessous reprend cette notion de résilience alimentaire, tout en simplifiant sa logistique.
volwest.

-------------------------------

Afin d'augmenter ma résilience, et la capacité de notre foyer à résister à des évènements imprévus, j'ai entrepris il y a deux ans de stocker de la nourriture, en voulant adopter la devise "stockes ce que tu manges et manges ce que tu stockes".

2 questions se sont alors posées à moi, prepper débutant : 

- Comment organiser les produits dans ma cave pour avoir une gestion efficace, facile, et évidemment à coût réduit ?
- Qu'est-ce que je peux acheter et stocker sans risque de perte par le dépassement des dates de péremption ?

Je remercie Volwest de me permettre de partager mes réflexions et mon expérience avec vous...


1- L'organisation


J'ai commencé par organiser mes étagères par type de produit : les boites de tomates, les boites de petit pois, les pâtes, les sauces etc...

A chaque retour de courses, je mettais les nouveaux produits achetés derrière les produits déjà existants dans les étagères et les placards, ainsi, le reste de la famille pouvait prendre les produits sans se préoccuper de la date, en prenant toujours les produits les plus accessibles.

Cette étape était particulièrement fastidieuse et pouvait conduire à quasiment réorganiser l'intégralité du stock chaque semaine.
J'ai alors recherché des options sur internet, y compris les systèmes de rotation de boites de conserves. 






Mais ceux-ci ne m'ont pas convaincu au niveau de la place occupée par rapport à la quantité stockée, de plus je n’envisageais pas d'investir dans des étagères dédiées au stockage, préférant des étagères standard et polyvalentes.

J'ai alors décidé de réorganiser complètement mon stock, en l'organisant par date de péremption : 

Chaque emplacement est nommé avec une Année: 2014, 2015, 2016 etc


L'idée est que, en revenant de courses, on place les stocks dans l'emplacement correspondant à l'année de péremption. Ainsi, l'espace de stockage « 2017 » par exemple, ne contiendra que des produits se périmant en « 2017 », et il n'y a pas besoin de mettre les nouvelles boites de conserves derrière les anciennes. Les nouvelles boites "2017" peuvent être placée à l'avant de l'étagère "2017", ce qui facilite le rangement des courses.

Afin de toujours consommer en priorité les produits ayant une date d'expiration approchant, il suffit simplement de sensibiliser la famille en expliquant qu'il faut prioritairement manger les produits stockés dans l'emplacement de l'année courante, par exemple « 2014 ».


Ainsi, lorsque l'on cherche une boite, on regarde d'abord dans l'emplacement de l’année courante « 2014 », si la boite recherchée n'y est pas, alors seulement on cherche dans l'emplacement correspondant a une date plus éloignée (Ou on change d'idée, et on décide de faire un repas basé sur une des boites restant dans l'emplacement de l'année !).

Lorsque l'on cherche des idées de repas à faire, une bonne pratique consiste à aller voir ce qui est dans cette étagère. L'Objectif étant de vider l'étagère dans l'année. 


2- Rotation


A la nouvelle année, ou une fois l'emplacement de l'année vide, on peut transférer tout le stocke de l'année N + 1 (2015) vers cet emplacement, cela aura pour effet naturel de remettre les boites 2015 achetées en dernier à l'arrière et les boites 2015 achetée en premier devant. 

L'emplacement anciennement nommé 2015, maintenant vide, pourra être ré étiqueté avec une autre année, par exemple "2019".

L'emplacement de l'année courante doit aussi être ré étiqueté pour correspondre à l'année courante.
Physiquement, la famille n’aura pas à changer ses habitudes, et continuera à chercher prioritairement des produits dans le même emplacement, appelé maintenant « 2015 ».


2- Consommation


Pour essayer d’identifier les quantités à stocker, l’idée est de suivre les conseils de Volwest (voir notamment le chapitre sur la nourriture dans "Rues Barbares - survivre en ville"), et d’identifier sa consommation mensuelle pour chaque produit à longue conservation: boites de conserves, pâtes, riz, légumes, produits secs, produits en Bocaux, huile etc…

Si je ne consomme un produit que tous les 2 mois, alors, j’estime ma consommation à 0,5 par mois.
Si je ne consomme un produit qu’une fois par an, alors ma consommation est de 1/12 par mois.

Il est aussi nécessaire d’identifier les durées de conservation des produits. Par exemple, une boite de thon peut être trouvée avec une date de péremption Y+3 . Achetée en 2014, la date de stockage sera alors 2017.


3- Ratio


Une fois notre « Consommation mensuelle moyenne » identifiée, pour savoir combien stocker, on pourrait simplement considérer que chaque année, il faut stocker 12 fois la liste de consommation mensuelle. Cette approche me semble un peu risquée et peut être assimilée à un flux tendu: Cela voudrait dire qu’il faut absolument se tenir à la liste de consommation mensuelle, sans jamais faire d’écart car le moindre écart serait immédiatement sanctionné par la perte d’un produit en fin de cycle.

Le mois de Juin (faim de cycle) au moyen âge...

C’est pourquoi, il est a mon avis plus sûr d’utiliser un « ratio de stockage » inférieur à 12, soit entre 7 et 10, et de prévoir de stocker, dans chaque emplacement annuel et pour chaque produit un maximum de:

< Ratio de stockage > 
Multiplier par 
< consommation mensuelle du produit > 

10, est un ratio de stockage qui est envisageable pour un prepper expérimenté, qui connait son stock et sa consommation. 7 est un ratio de stockage à moindre risques de perte.

Pour commencer un stock, il peut être judicieux de commencer par un ratio de stockage faible (7 ou moins), puis augmenter au fur et à mesure de la vie du stock, de l’expérience et de la connaissance de la « liste de consommation mensuelle ».

L’espérance de stock total (sans perte) est donc, pour chaque produit : 
< Ratio de stockage > x < consommation mensuelle > x < nb d’année de conservation du produit > 

Voici un exemple : vous consommez 2 boites de thon par mois (en moyenne), qui se conservent 3 ans. On utilisera ici un ratio de stockage de 7. 

Il est possible de stocker 7 x 2 = 14 boites de thon dans chaque emplacement annuel.
Comme la durée de conservation est de 3 ans, 3 emplacements pourront être remplis (en respectant la règle qui stipule que la boite doit aller dans l’emplacement de sa date de péremption). On peut ainsi espérer 3 x 14 = 42 boites de thon en tout dans notre stock, sans risques de perte.

Bien sur, ces chiffres sont des valeurs maximales indicatives, lorsque des changements d’habitude sont prévisibles, il faut adapter les quantités stockées: Les enfants grandissent, peuvent changer d’habitudes, et ne plus consommer certains produits au même rythme. Enfin, d’autres facteurs peuvent limiter le stock: place pour le stockage, budget etc.




4- Modélisation


Etant informaticien, je n'ai pas pu résister à l'envie de modéliser le concept et de préparer une feuille Excel qui effectue tous ces calculs automatiquement. Cette feuille Excel est accessible ici:  


J’espère que mon témoignage vous aura intéressé, et que vous serez nombreux à poster vos commentaires.
Cordialement, 
E. L.